-212

Mort d’Archimède


Archimède, à la fois mathématicien, physicien et ingénieur, trouve la mort à Syracuse lors de la seconde guerre punique. Il est en effet assassiné par un soldat romain. Ce grand savant avait fait plusieurs découvertes remarquables comme le moyen de calculer approximativement le chiffre Pi, ou le principe fondamental de l’hydrostatique. En effet, il découvrit qu’un corps immergé, notamment dans l’eau, subit une pression verticale allant de bas en haut et de même valeur que le poids du fluide déplacé. Il avait également mis au point des machines de guerre semblables à des catapultes pour défendre sa ville des assauts romains. La légende lui attribuera aussi la construction de miroirs gigantesques permettant d’enflammer les bâtiments ennemis grâce aux rayons solaires. Quoiqu’il en soit, rien n’empêchera les Romains de s’emparer de Syracuse.
Voir aussi : Dossier histoire des guerres puniques - Syracuse - Archimède - Histoire de la Physique
1595

Invention du microscope


Le hollandais Zacharias Janssen profite de ses compétences de fabriquant de lentilles pour inventer un système optique qui va bouleverser la biologie : le microscope. Il est alors équipé de deux lentilles convexes dans un ensemble de tubes coulissants. Grâce aux modifications apportées par Antoine van Leeuwenhoek et Robert Hooke, le microscope permettra notamment à ce dernier d’aboutir à la découverte de la cellule en 1665.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Dossier histoire des Provinces-Unies - Histoire de la Physique
1620

Les fondements de l’empirisme scientifique


Francis Bacon publie en 1620 son ouvrage philosophique Novum Organum. Cet ouvrage, qui prône l’observation exacte et l’expérimentation en science, pose les fondations de l’empirisme scientifique. Auguste Comte s’inspirera ainsi des travaux de Bacon pour développer sa philosophie positiviste.
Voir aussi : Auguste - Comte - Histoire de la Physique
1687

Isaac Newton publie les « Principes mathématiques de philosophie naturelle »


Le scientifique britannique rassemble toutes ses recherches dans ses "Philosophiae naturalis principia mathematica". Parmi les nombreuses études qu’il y décrit (principe d’inertie, mouvement des fluides…), il y expose sa très célèbre théorie de l’attraction universelle.
Voir aussi : Histoire de la Physique
1719
11 décembre

Première observation d'une aurore boréale


Vers 8 heures du soir une lumière mystérieuse apparaît dans le ciel de Nouvelle-Angleterre. Beaucoup de personnes voient dans cette lueur rougeâtre un signe avant coureur du jugement dernier et s'affolent. Le phénomène sera décrit dans un rapport qui constituera la preuve qu'une aurore boréale a été observée pour la première fois à l'est des Etats-Unis.
Voir aussi : Histoire de la Physique
1741
25 décembre

Invention des degrés Celsius


Le physicien et astronome suédois Anders Celsius met au point une échelle thermométrique centésimale à Uppsala en Suède. En divisant la balance de Fahrenheit en 100 divisions égales il établit une graduation renversée et désigne par 0 le point d'ébullition de l'eau et par 100 le point de congélation. Cette graduation renversée sera changée après la mort de Celsius pour s'accorder avec les autres balances de température.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Histoire de la Physique
1752
Franklin invente le paratonnerre
15 juin

Franklin invente le paratonnerre


Durant un orage à Philadelphie, le physicien Benjamin Franklin lance un cerf-volant avec une pointe métallique et capte l'électricité atmosphérique. Il démontre ainsi la nature électrique de la foudre et invente le paratonnerre. Député au premier Congrès américain en 1774, Franklin participera également à rédaction de la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis en 1776.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Benjamin Franklin - Histoire de la Physique
1787

Lavoisier établit une nomenclature chimique


Antoine Laurent de Lavoisier, aidé entre autres du chimiste français Claude-Louis Berthollet, élabore en 1787 écrit une "Méthode de nomenclature chimique", dans laquelle il identifie et classe les différents éléments qui composent la matière. Il en dénombre alors 33. Cette nomenclature servira par la suite de base au système moderne de classification périodique des éléments
Voir aussi : Chimique - Classification - Histoire de la Physique
1795
7 avril

Adoption du système métrique


Suite au rapport du député de la Côte d'Or, Prieur, la Convention adopte un décret relatif aux poids et mesures. Le mètre devient l'unité de longueur et la base du nouveau système métrique. La loi stipule l'existence d'une nomenclature des nouvelles mesures: mètre, gramme, litre avec leurs préfixes: kilo, hecto, déci, etc. Les scientifiques Delambre et Méchain définissent le mètre comme étant la dix millionième partie du quart d'un méridien terrestre. Dans la pratique, le nouveau système métrique mettra des années pour s'imposer dans toute la France.
Voir aussi : Histoire de la Physique
1801
7 novembre

Volta présente sa pile électrique à Bonaparte


Le physicien italien Alessandro Volta présente à l'Institut de France le premier appareil produisant un courant électrique continu: la pile volta. Le premier consul Bonaparte est subjugué. Il lui fait décerner une médaille d'or et le nomme Comte.
Voir aussi : Electricité - Pile - Histoire de la Physique
1807
16 août

Le gaz éclaire Londres


Pour la première fois dans les rues de Londres, le gaz d'éclairage, obtenu par la distillation du bois, est utilisé. C'est le chimiste français Philippe Lebon qui a inventé le gaz d'éclairage en 1799. L'industriel écossais William Murdoch l'étendit à l'éclairage urbain. Celui-ci sera supplanté par la lumière électrique inventée par l'industriel américain Thomas Edison en 1879.
Voir aussi : Histoire de Londres - Gaz - Histoire de la Physique
1820

L’expérience d’Oersted


Le physicien et chimiste danois Hans Oersted présente une expérience où il utilise le courant électrique pour faire bouger l’aiguille aimantée d’une boussole. Il prouve par sa démonstration qu’il existe bel et bien une relation entre l’électricité et le magnétisme. Son expérience donnera lieu à de nombreuses recherches, dont celles d’André Ampère qui découvrira l’électromagnétisme.
Voir aussi : électromagnétisme - Histoire de la Physique
1821
23 mars

Découverte de la bauxite


La bauxite est découverte en France dans le village provençal des Baux-de-Provence d'où elle tirera son nom. La roche sédimentaire, source principale de l'aluminium, sera employée dans la fabrication des bougies d'allumage et dans les garnissages de four.
Voir aussi : Découverte - Histoire de la Physique
1831
29 août

Faraday invente la dynamo


Le physicien et chimiste britannique, Michael Faraday, au cours d'une expérience avec un dispositif composé d'un anneau de fer entouré de fils de cuivre dont l'un est connecté à une batterie, découvre l’induction et l’électromagnétique. Cela l'amènera à établir la théorie de l'électrolyse et à développer le système de dynamo, génératrice de courant continu.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Histoire de la Physique
1834
27 novembre

Invention du moteur électrique


L'Américain Thomas Davenport met au point le premier moteur électrique commercialisable. Il déposera le brevet en février 1837.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Histoire de la Physique
1839
19 août

Presentation du daguerréotype


Le physicien François Arago présente le daguerréotype devant l'Académie des Sciences à Paris. Ce premier procédé photographique est issu des travaux de Nicéphore Niepce et de Louis Jacques Mandé Daguerre. Il permet d'obtenir un positif direct sur plaque de cuivre argentée. A partir de 1850, le daguerréotype sera remplacé par le procédé négatif/positif sur papier qui permet la reproduction de l'image.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Arago - Histoire de la Physique
1852

Découverte de l’effet Joule-Thomson


Le physicien William Thomson poursuit les travaux de James Prescott Joule sur la détente des gaz et découvre en 1852 ce qui sera appelé l’effet Joule-Thomson. Ce terme décrit le phénomène lors duquel la température d'un gaz diminue lorsque ce gaz subit une expansion sans qu’il y ait d’échange de chaleur avec le milieu extérieur. Cette découverte a des applications dans le domaine de la pétrochimie.
Voir aussi : Découverte - Gaz - Expérience - Histoire de la Physique
1868
23 novembre

Invention de la photo couleur


Après dix années de recherches, le physicien Louis Ducos du Hauron met au point le procédé de trichromie et invente ainsi la photographie couleur. Originaire de la région d’Agen , il s’était tourné vers l’étude des couleurs et de la lumière par passion pour la peinture. Son exposition de photos à l’Exposition Universelle de Paris en 1878 lui valu un franc succès.
Voir aussi : Exposition universelle - Histoire de la Photographie - Histoire de la Physique
1869
6 mars

Chimie : Mendeleïv présente son tableau périodique des éléments


Le chimiste russe Dimitri Ivanovitch Mendeleïev présente sa "classification périodique des éléments" devant la Société chimique russe. Son classement des 63 éléments chimiques connus lui a permis de découvrir que les propriétés chimiques de chaque élément se répètent à intervalles réguliers. Ainsi, dans son tableau, tous les éléments d'une même colonne affichent des propriétés comparables. Son invention révolutionnera le monde de la chimie et de nouveaux éléments découverts trouveront naturellement leur place dans le tableau de Mendeleïev.
Voir aussi : Dossier histoire de la révolution industrielle - Classification - Tableau - Histoire de la Physique
1888
15 mars

Hertz propose une théorie des ondes électromagnétiques


En se référant aux travaux réalisés par James Clerk Maxwell un an plus tôt, Heinrich Hertz démontre que l’électricité peut être générée par des ondes électromagnétiques se mouvant à la vitesse de la lumière. Ses recherches permettront d’améliorer le système télégraphique sans fil utilisé dans la radio.
Voir aussi : électromagnétisme - Histoire de la Physique
1896
26 février

Becquerel découvre la radioactivité naturelle


Alors qu’il étudie les rayons X et la fluorescence des sels d’uranium, Henri Becquerel s’apprête à faire une découverte aussi fortuite que fondamentale pour la physique contemporaine. Ne pouvant réaliser les expériences qu’il avait prévues, il stocke ses sels d’uranium à proximité de ses plaques photo. Or, quatre jours plus tard, quand il développera ces dernières, il découvrira des empreintes générées dans le lieu clos où elles étaient rangées. La lumière du soleil n’ayant pu intervenir dans cette réaction, il en déduit que ce rayonnement provient de l’uranium. Le 2 mars, il publie ses résultats, la radioactivité naturelle est découverte.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Découverte - Rayons X - Histoire de la Physique
1897
30 avril

Découverte de l'électron


Le physicien anglais Joseph John Thomson annonce la découverte de l'électron. C'est en travaillant sur le comportement des rayons cathodiques, qu'il conclut que les rayons lumineux dans le tube cathodique sont formés d'électrons, c'est-à-dire de la matière formée de petites particules chargées d'électricité négative. Jusque là, l'atome était considéré comme la plus petite parcelle de matière. Il recevra le prix Nobel de physique en 1906.
Voir aussi : Découverte - Histoire du Prix Nobel - Histoire de la Physique
1898
18 juillet

Pierre et Marie Curie découvrent le polonium


Effectuant des recherches sur un minerai riche en uranium appelé Pechblende, le couple parvient à en extraire un premier élément radioactif : le polonium, nommé ainsi par Marie Curie en hommage à son pays natal, la Pologne. En décembre, ils annonceront la découverte d’un autre élément, encore plus radioactif : le radium.
Voir aussi : Marie Curie - Radioactivité - Pierre Curie - Histoire de la Physique
1898
26 décembre

Pierre et Marie Curie découvrent le radium


Devant l'auditoire de l'Académie des Sciences, Pierre et Marie Curie, en collaboration avec Gustave Bémont, annoncent qu'ils ont réussi à extraire un élément radioactif dans une pechblende : le radium. Ils soulignent que la radioactivité dégagée par le radium est nettement supérieure à celle du polonium, qu’ils avaient également découvert en juillet. Les époux Curie recevront le Prix Nobel de physique avec Henri Becquerel en 1903 pour leurs études sur les rayonnements émis spontanément par les sels d'uranium et pour la découverte des minéraux actifs. Toutefois, ce n’est qu’en 1910 que Marie Curie parviendra à isoler cette substance à l’état pur.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire du Prix Nobel - Marie Curie - Radioactivité - Pierre Curie - Histoire de la Physique
1905
1 mars

Einstein publie un article sur l’effet photoélectrique


Albert Einstein publie un premier article révolutionnaire dans la revue "Annalen der Physik", intitulé "Sur un point de vue heuristique concernant la production et la transformation de la lumière". Pour comprendre la nature de la lumière, il s’est penché sur l’effet photoélectrique, phénomène par lequel certains matériaux émettent des électrons sous l’action des rayons lumineux. En s’appuyant sur les travaux de Max Planck, il explique que la lumière est formée de "quanta" (postérieurement appelés "photons"), sorte de grains d’énergie qui, en fonction de la fréquence du rayonnement, provoque l’émission de ces électrons. Il en déduit que la lumière est à la fois continue et discontinue, une conclusion qui l’amènera à la dualité onde-particule de la lumière (elle présente simultanément les propriétés physiques de l’onde et de la particule).
Voir aussi : Einstein - Lumière - Histoire de la Physique
1905
Einstein publie sa théorie de la relativité restreinte
1 juillet

Einstein publie sa théorie de la relativité restreinte


Installé à Zurich depuis 1896, le physicien d'origine allemande Albert Einstein publie dans la revue scientifique "Les Annales de physique" (Annalen der Physik) un article qui va révolutionner la physique moderne : "Électrodynamique des corps en mouvement". À 26 ans, Einstein sort la physique de l’impasse en conciliant les théories électromagnétiques de Maxwell et les théories mécaniques de Newton. Il pose deux conditions précises : la vitesse de la lumière est constante dans le vide et les lois de la physique sont valables dans un milieu inertiel (sans accélération ni changement de direction). Il démontre alors que l’espace et le temps dépendent de chaque milieu inertiel. Autrement dit, deux individus placés dans des milieux inertiels différents n’auront pas la même conception du temps et de l’espace. Il montrera un peu plus tard que la relativité restreinte a pour principe fondamental la relation entre la masse et l'énergie (E=mc²).
Voir aussi : Einstein - Relativité - Histoire de la Physique
1906
Marie Curie devient professeur à la Sorbonne
5 novembre

Marie Curie devient professeur à la Sorbonne


A 39 ans, la physicienne française d'origine polonaise Marie Curie devient la première femme professeur à la Sorbonne. Marie Curie succède en fait à son mari, Pierre Curie, mort prématurément au mois d'avril, à la chaire de physique. Elle enseignera tout en continuant ses recherches et recevra son deuxième prix Nobel en 1911.
Voir aussi : Histoire de la Sorbonne - Marie Curie - Histoire de la Physique
1913
13 août

Invention de l'acier inoxydable


Le métallurgiste Harry Brearley met au point le premier véritable acier inoxydable dans son laboratoire de Sheffield (Angleterre). Ce nouvel acier, à base de fer contenant du chrome et du nickel, résiste aux attaques chimiques. Il sera utilisé dans à de nombreuses domaines, notamment pour les couteaux "inox".
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Histoire de la Physique
1916

Einstein publie sa théorie de la relativité générale


Dès 1907, Einstein cherche à appliquer les principes de la relativité à tous les cas de figure. Après des années de recherches, il publie les conclusions de ses travaux, élaborant ainsi la théorie de la relativité générale. Il explique que la masse d’un corps, dans le phénomène de gravitation, déforme partiellement l’espace-temps (de quatre dimensions : trois dimensions de l’espace et une du temps). Aussi, tout objet approchant d’un corps massique est affecté par la déformation provoquée par celui-ci. Le champ gravitationnel n’est donc plus responsable des interactions entre les corps, comme le stipulait Isaac Newton. La théorie d’Einstein sera confirmée en 1919 par les observations du britannique Arthur Eddington menées sur une éclipse. Il approfondira ses recherches en matière de gravitation et d’électromagnétisme jusqu’en 1950.
Voir aussi : Einstein - Relativité - Histoire de la Physique
1919

Ernest Rutherford réalise la première désintégration nucléaire


Ernest Rutherford parvient à réaliser une désintégration nucléaire artificielle en transmuant de l’azote en une forme d'oxygène. En effet, par l’intermédiaire des rayons alpha bombardés sur l’azote, un proton est produit dans ce dernier, ce qui altère sa nature. C’est la première fois qu’un atome est transformé artificiellement. Pour certains, cette modification de la matière rappelle le rêve de l’alchimie. Il s’en suivra des recherches précises, notamment au sein du laboratoire Cavendish dans lequel Rutherford est nommé directeur.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Première - Histoire de la Physique
1921
20 mai

Marie Curie se rend à New York


Après une campagne de sensibilisation auprès des riches femmes américaines, la journaliste Marie Meloney parvient à récolter suffisamment d’argent pour obtenir un gramme de radium. Elle souhaite alors en faire don à Marie Curie, afin de lui permettre de poursuivre ses recherches sur la radioactivité et la radiothérapie. C’est ainsi que Marie Curie arrive à New York avec ses deux filles. La renommée de la physicienne est internationale.
Voir aussi : Marie Curie - Radioactivité - Radium - Histoire de la Physique
1924

Travaux sur la théorie de Bose-Einstein


Alors que la théorie quantique se développe de plus en plus, Einstein collabore avec l’Indien Satyendranath Bose sur l’élaboration de la statistique de Bose-Einstein. Celle-ci s’applique aux bosons (particules de spin entier) et contribue à l’avancée de la physique quantique, même si Einstein s’oppose aux principes probabilistes de celle-ci. En fait, Bose avait avant tout effectué ses recherches sur les photons. Einstein les a ensuite appliquées aux atomes.
Voir aussi : Einstein - Histoire de la Physique
1933

Dirac et Schrödinger reçoivent le Prix Nobel


En 1993, Paul Dirac, physicien britannique, partage le prix Nobel de physique avec son collègue autrichien Erwin Schrödinger. Leur ouvrage « La découverte de formes nouvelles et productives de la théorie atomique » permet une nouvelle avancée de la théorie de la mécanique quantique relativiste.
Voir aussi : Découverte - Histoire du Prix Nobel - Nobel - Histoire de la Physique
1933
17 octobre

Einstein se réfugie aux Etats-Unis


Le physicien allemand est contraint de quitter l'Allemagne nazie suite à la mise à sac de sa maison en début d'année. De confession israélite, il s'est engagé dans la bataille contre le nazisme dès l'année 1914. Avec l'avènement d'Hitler, Einstein décide de fuir vers les Etats-Unis et accepte le poste qu'on lui a offert à l'Institute for Advanced Study de Princeton dans le New Jersey. Il prendra la nationalité américaine en 1940.
Voir aussi : Fuite - Einstein - Histoire de la Physique
1939

Frédéric Joliot-Curie découvre la réaction en chaîne


Frédéric Joliot-Curie, physicien français gendre de Pierre et Marie Curie, découvre avec son équipe la fission secondaire des neutrons, autrement dit la réaction en chaîne que peut provoquer une fission nucléaire. En effet, pour provoquer la fission de l’uranium, on le bombarde avec un neutron, mais lors de cette fission, lui-même libère et projette des neutrons qui pourront provoquer la fission d’un autre atome d’uranium et ainsi de suite. Cette réaction en chaîne permet de produire une quantité d’énergie énorme. Toutefois, elle ne peut être réalisée que dans des conditions optimales. C’est la maîtrise de ces dernières qui permettra la création de centrales nucléaires et autres bombes atomiques.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Joliot-Curie - Histoire de la Physique
1939
janvier

La fission nucléaire induite est découverte par des physiciens allemands


Les travaux de Otto Hahn, Fritz Strassmann ainsi que ceux de Lise Meitner et Otto Frisch mettent à jour la fission de l’uranium sous l’effet d’un bombardement de neutrons. Le noyau atomique de l’uranium est désintégré en deux noyaux de plus faible taille. Cette réaction permet de produire une énergie très importante. Au cours de la même année, Frédéric Joliot-Curie mettra en évidence la réaction en chaîne. A l’approche de la guerre, la maîtrise de l’énergie atomique s’avérera cruciale, ce qui incitera Einstein à envoyer sa célèbre lettre à Roosevelt.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Einstein - Joliot-Curie - Histoire de la Physique
1939
2 janvier

Enrico Fermi émigre au Etats-Unis


Face au nazisme, au fascisme et à l’imminence de la guerre en Europe, le physicien italien Enrico Fermi quitte son pays pour les États-Unis. Prix Nobel de physique en 1938 pour ses travaux sur le nucléaire, il part enseigner à Columbia et sera impliqué dans une mission fondamentale pour la recherche nucléaire et la réalisation de la première bombe atomique. C’est lui en effet qui dirigera l’équipe qui fera fonctionner la première pile atomique en 1942.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire du Prix Nobel - Projet Manhattan - Enrico Fermi - Pile atomique - Histoire de la Physique
1939
2 août

Lettre d'Einstein à Roosevelt


Albert Einstein cosigne avec les physiciens Leo Szilard, Edward Teller et Eugen Wigner, une lettre au président Roosevelt expliquant les risques que présenterait l’Allemagne nazie si elle détenait l'arme atomique. Suite au courrier, Roosevelt créera le "Manhattan Project" ayant pour objectif la réalisation d'une bombe atomique, comme le demandait le courrier. Le 6 et 9 août 1945, les Américains lanceront deux bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Einstein - Roosevelt - Histoire de la Physique
1942
2 décembre

Première pile atomique


Après un an et demi d’expérimentations et quelques tentatives infructueuses, le physicien Enrico Fermi et son équipe réussissent à faire fonctionner la première pile atomique. Autrement dit, c’est la première fois que l’on parvient à créer une réaction nucléaire en chaîne dans un matériau fissile. Le principe est alors le même que dans les futures centrales nucléaires, mais lors de cette expérience, on ne tente pas de récupérer l’énergie. Face à la peur de voir l’Allemagne nazie parvenir à réaliser une arme atomique, cette expérience ne sera pas mise à profit dans le civil immédiatement. Mais elle permettra de mettre en œuvre la production de plutonium, dérivé de l’uranium après réaction nucléaire. Cette production est alors destinée à la création des premières bombes atomiques.
Voir aussi : Dossier histoire des inventions - Dossier histoire du nucléaire - Histoire de la Bombe atomique - Centrale nucléaire - Projet Manhattan - Histoire de la Physique
1945
18 octobre

Création du Commissariat à l'énergie atomique


Sous l’impulsion de Charles de Gaulle et de Frédéric Joliot-Curie, la France crée le Commissariat à l’énergie atomique (CEA). Le but est alors de poursuivre la recherche nucléaire afin de prévoir ses futures applications. Juliot-Curie sera à sa tête jusqu’à l’appel de Stockholm. Le CEA a notamment pour mission de développer les énergies nucléaires et ses méthodes de retraitement, ainsi que de participer aux programmes de Défense nationale. Il fait désormais parti d’Aréva.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - De Gaulle - Joliot-Curie - Histoire de l'Appel de Stockholm - CEA - Histoire de la Physique
1948

Wiener pose les bases de la cybernétique


Le mathématicien Norbert Wiener publie en 1948 un ouvrage retentissant intitulé, « Cybernétique, ou le contrôle et la communication dans l'animal et la machine ». Il y définit pour la première fois la cybernétique comme une science des mécanismes de communication et de contrôle chez les êtres vivants, les machines et les systèmes organisés. C’est la mesure de l’information fournie par une série de messages. Ce livre connaît un grand succès dès sa publication. Il sera considéré comme la référence en matière de cybernétique.
Voir aussi : Succès - Livre - Histoire de la Physique
1955
18 avril

Mort d’Albert Einstein


À 76 ans, Albert Einstein meurt d’une rupture d’anévrisme. Après avoir bouleversé le monde de la physique par ses théories sur les relativités restreinte et générale, Einstein deviendra une figure mythique de la science.
Voir aussi : Einstein - Relativité - Histoire de la Physique
1959
28 novembre

Le premier synchrotron à proton de France est mis en service


Le CERN met en service son premier synchrotron à proton qui est alors le plus puissant du monde. Situé sur la frontière Franco-suisse, ce projet européen se poursuivra avec la construction de plusieurs accélérateurs de particules et deviendra le plus grand laboratoire consacré à la physique des particules, et... l’inventeur du World Wide Web.
Voir aussi : Histoire du CERN - Histoire de la Physique
2005
26 juin

Iter à Cadarache


Après de longues négociations, c’est finalement le site français qui est retenu pour la construction du réacteur expérimental ITER. Créé en 1985 sous une impulsion de Gorbatchev, le projet regroupe l’Union Européenne, la Russie, le Japon, la Chine, les États-Unis et la Corée du sud. L’objectif est de créer de l’énergie non plus à partir de la fission nucléaire, mais à partir de la fusion. Très productive et peu polluante, cette technologie est souvent comparée au fonctionnement du soleil. Mais le projet est sans garantie de réussite et ne peut aboutir à une exploitation industrielle que dans plusieurs dizaines d’années. Il suscite pour cela de nombreuses critiques, chez les politiques comme chez les scientifiques.
Voir aussi : Dossier histoire du nucléaire - Gorbatchev - Histoire de la Physique