1342571429
Il en a fallu du temps

Les scientifiques de la Nasa se sont enfin décidés à nous parler de Nibiru qu'ils appellent Némésis, comme l'appellaient les Grecs.

Ils se décident à en parler tout en continuant à proférer des mensonges car Nibiru, est très proche de la Terre et elle arrive avec son cortège d'astéroïdes. C'est cette planète qui est responsable des cataclysmes en cours et à venir, et de l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

Ils parlent de Némésis (Nibiru), la planète des Dieux Annunakis qui est le double de notre Soleil et appelé aussi, Dark Solar, Némésis, Eris, Hercolubus, La planète apocalyptique, la planète de la fatalité, et dans la Bible, la planète Absinthe ou amertume. Elle est de couleur rouge orangé, elle fait 5 fois le diamètre de Jupiter (la plus grosse planète de notre système solaire) et en vérité elle a un cycle de révolution autour de notre Soleil de 3600 ans. Et comme pour Némésis (Nibiru), ne peut se voir à l'œil nu, car elle évolue sur la fréquence vibratoire des infrarouges. On ne peut la voir qu'avec les appareils photos ou les caméras, le matin au lever du soleil et le soir au coucher de soleil, car son orbite est très elliptique.


Le mensonge, c'est qu'elle est entrée dans notre système solaire depuis 1981, qu'elle est très proche de la Terre, qu'elle arrive avec son cortège d'astéroïdes et que c'est elle qui provoque les changements climatiques et l'inversion des pôles magnétiques terrestres.

Préparez-vous parce qu'elle va produire des cataclysmes terribles, tsunamis, tremblements de terre, éruptions volcaniques, tempêtes, cyclones, etc..., mais ça y est, voyez la une du Sun qui a repris un article de Space.comAn invisible star may be circling the Sun and causing deadly comets to bombard the Earth, scientists said yesterday". La Nasa l'a baptisée Nemesis (déesse de la vengeance, du grec "le don de ce qui est dû"), et, détail génial, c'est aussi le titre d'un roman de l'astrophysicien Bill Napier, auteur du fameux Hiver Cosmique. Etonnant, mais dans son roman, Napier raconte une vision similaire à ce que les Portugais ont vue le 13 octobre 1917 à Fatima, comme si un soleil tombait sur la terre. Etrange, n'est-ce pas? Nemesis donc passe par le nuage d'Oort et envoie maintes comètes vers la terre ou le soleil. Notez que le Wide-Field Infrared Survey Explorer a été lancé par la NASA en janvier 2010 et 3 mois plus tard, cette info qui tombe sur un deuxième "soleil" dont la présence a été calculée grâce à la "planète naine" Sedna: "Professor John Matese, of the University of Louisiana at Lafayette, said most comets come from the same part of the Oort Cloud he added ... there is statistically significant evidence that this concentration of comets could be caused by a companion to the Sun"". Voir aussi la une choc du Sun, sur la présence d'un "soleil invisible", ou étoile invisible, qui tournerait autour du soleil sur une orbite elliptique. "