35616432_pDes créations embryonnaires «d'âme» seraient expérimentés sous forme de flux électromagnétique. Or, une énergie groupée, participant à l'intercommunication
de cellules artificielles survivrait un temps à la destruction physique de la forme artificielle de vie. Enregistrer ce flux afin de le réutiliser sur unautre modèle de cellules artificielles, semble donc à la portée de nos éminentsscientifiques. Ils affirment dans Indiadaily : «Nous devons vraiment gagner du terrain dans le domaine de la création, de la gestion et de la réutilisationdes formes électromagnétiques d'énergie et de la conception du mécanisme hiérarchique recyclable de l'énergie groupée. le miracle final de la science n'est pas trop lointain». En clair, l'objectif est de créer des âmes électromagnétiques artificielles, enregistrables et recyclables à souhait dans des machines dotées de cellules mi-biologiques mi-artificielles. Le miracle final de la science consiste à réaliser une âme artificielle suffisamment élaborée et hiérarchisée pour créer un homme artificiel et pourquoi pas, pour proposer une âme de rechange en cas de mort subite. Bill Gates est peut-être déjà sur une étude de marché pour vendre des âmes en boite, intégrées aux
nouvelles générations d'ordinateur WIFI ? Allez savoir?

L'âme gigogne
Selon Boris Iskakov (voir Morphéus N°10) l'homme est entouré d'hologrammes énergétiques et d'ondes absorbées et émises par des centaines de points biologiquement actifs se superposant de façon à former une série d'ondes stationnaires. Le corps est un noyau dense entouré d'hologrammes énergétiques. Le premier hologramme imite les contours du corps et contient, toute l'information de celui-ci. Cette information est accumulée le long de l'enveloppe quantique servant de limite au premier hologramme. Un deuxième hologramme enveloppe le premier, un troisième enveloppe le second et ainsi de suite jusqu'à former un sorte d'âme gigogne. Plus l'on s'éloigne du premier hologramme plus l'information est faible et diffuse. La puissance énergétique de la première enveloppe correspond à quelques fractions d'électron-volt. Cette approche nous amène à penser que l'âme tout ou partie est une substance matérielle. L'enveloppe serait un bioplasma froid qui renferme toute l'information sur le noyau à savoir l'homme physique. Pensées et
sentiments seraient matériels et transmis par les impulsions extra-faibles des champs électromagnétiques. Les images visuelles, auditives et autres, existeraient sous forme d'amas de particules élémentaires extrêmement légères. Il en va de même pour toutes les fonctions métaboliques conscientes et inconscientes enregistrées dans les champs quantiques de l'enveloppe holographique.2009_12_20p_forge_des_ames

Au moment de la mort, ces champs informationnels et hologrammes gigognes sedésintègrent progressivement. Selon Iskakov la période de demi-vie deshologrammes relativement lourds serait de 7 à 9 jours. A l'expiration d'unequarantaine de jours, ils se désagrègent à 99%. Seules des fractions trèslégères existeraient éternellement : l'âme est immortelle selon la tradition.
roy_blade_runnerfilm Blade runner un répliquant