h_4_2049164_1272985665Les Nations Unies devraient coordonner des plans pour faire face à des extraterrestres – et nous ne pouvons garantir que les aliens seront amicaux

les Nations unies s'apprêtent à nommer une ambassadrice chargée d'accueillir les extraterrestres au nom des Terriens. Il s'agirait alors de Mazlan Othman, une astrophysicienne malaisienne actuellement à la tête du Bureau des Affaires spatiales de l'ONU, rapporte le Telegraph.


L’évolution sur les mondes extraterrestres est susceptible d’être darwinienne, ce qui pourrait signifier que les extraterrestres partagent nos tendances à la violence et à l’exploitation. Photographie: Rex

Alok Jha, correspondant scientifique
guardian.co.uk,
Lundi 10 Janvier 2011 07.00 GMT

Les gouvernements du monde devraient préparer un plan d’action coordonnée dans l’éventualité où la terre serait contactée par des aliens, selon les scientifiques.

Ils font valoir qu’une branche de l’ONU doit avoir la responsabilité des « affaires supra-terrestres » et formuler un plan pour la façon de traiter avec des extraterrestres, s’ils apparaissent.

Les commentaires font partie d’une édition sur le thème des extraterrestres de la Philosophical Transactions of the Royal Society A publiée aujourd’hui. Dans ce document, les scientifiques examinent tous les aspects de la recherche de vie extraterrestre, en passant de l’astronomie et de la biologie aux retombées politiques et religieuses qui résulteraient d’un contact extraterrestre.Les Etats membres du COPUOS devrait inscrire « affaires supra-terrestre » à leur ordre du jour, disent les scientifiques, et établir des structures similaires à celles proposées pour faire face aux menaces provenant d’objets géocroiseurs, tels que les astéroïdes, qui pourraient être sur une trajectoire de collision avec notre planète.

Selon Simon Conway Morris, professeur de paléobiologie évolutive à l’Université de Cambridge, toute personne envisageant un contact extraterrestre doit se préparer au pire.

« L’évolution sur les mondes extraterrestres« , dit-il, « est susceptible d’être darwinienne dans sa nature« . Morris soutient que la vie ailleurs dans l’univers aura donc probablement d’importantes similitudes avec la vie sur Terre – surtout si elle provient de mondes similaires à la terre qui ont les mêmes molécules biologiques que les nôtres. Cela signifie qu’ET pourrait nous ressembler, avec tous nos défauts, avec nos tendances à la violence et à l’exploitation.

« Pourquoi devrions-nous nous « préparer au pire »? D’abord, si des extraterrestres intelligents existent, ils nous ressemblerons, et étant donné notre passé peu glorieux, ceci devrait nous amener à réfléchir« , écrit Morris dans le numéro spécial de la revue.

Ted Peters, professeur de théologie systématique au Lutheran Theological Seminary du Pacifique en Californie, a examiné ce qui pourrait arriver aux religions du monde en cas de contact avec les ETs. « La sagesse conventionnelle suggère que la religion terrestre s’effondrerait si l’existence d’une intelligence extraterrestre (ETI) devait être confirmée« , écrit-il .

« Parce que nos traditions religieuses ont formulé leurs croyances fondamentales en s’appuyant sur une vision du monde antique aujourd’hui dépassée, de nouvelles connaissances choquantes délogeraient-elles nos dogmes pré-modernes? Les croyants sont-ils géocentriques, de sorte que le contact avec des ETs décentrerait et marginaliserait notre égocentrisme? Est-ce que nos religions traditionnelles nous placent nous êtres humains au sommet de la hiérarchie de la vie, ainsi si nous rencontrons des ETs qui sont plus intelligents allons-nous perdre notre rang supérieur? Si nous sommes créés à l’image de Dieu, ainsi que les traditions bibliques l’enseignent, devrons-nous partager cette image divine avec nos nouveaux prochains? »

Sa conclusion, cependant, est que la foi dans les grandes religions de la Terre pourrait rester intacte. « Les théologiens ne se retrouveront pas sans emploi. En fait, les théologiens pourraient savourer les nouveaux défis de reformuler les engagements religieux classiques à la lumière de la nouvelle et plus large vision de la création de Dieu. »

« Les théologiens traditionnels doivent alors se muer en « astrothéologiens »… Ce que je prévois est la chose suivante: le contact avec une intelligence extraterrestre va élargir la vision religieuse existante que toute la création – y compris l’histoire de 13,7 milliards l’année de l’univers rempli de toutes les créatures de Dieu – est le don d’un Dieu aimant et miséricordieux« , a t-il spéculé.

Source: guardian.co.uk