447572901
Les périodes de la guerre abondent en récits d' "apparitions fatales", des hommes se montre à leurs parents ou à leurs amis au moment de leur mort ou peu de temps après, très loin du lieu de leur décès. Wilfrid Owen, le poète de la guerre mondiale tué dans les Flandres en 1918, fut aperçu approximativement à l'heure de sa mort par se jeune frère Harold, qui se trouvait alors sur un navire, à plusieurs centaines de Kms de la Belgique. Souriant, il paraissait tout à fait réel et bien vivant.

Un des cas les plus étranges d'apparition en temps de guerre est la photographie de groupe d'une escadrille de la RAF prise lors de la Première guerre mondiale (photo de l'article). Derrière l'épaule d'un des hommes de la dernière rangée, on aperçoit le visage d'un mécanicien qui avait été tué deux jours auparavant par l'hélice d'un avion.
On peut le distinguer se penchant sur l'agrandissement, des traits humains sont nettement reconnaissables.

Un autre cas fut celui d'un aviateur nommé McConnel basé à Scampton, dans Lincolnshire. Ayant pris l'air un matin pour un vol de routine, il apparut dans l'après midi à l'un de ses amis resté à terre. Il portait sa tenue de vol, s'exprimait normalement, lança un joyeux « à bientôt ! » avant de quitter la pièce en refermant bien la porte derrière lui. Ce ne fut que plus tard que son ami apprit que son appareil s'était écrasé.