777grandjovanovic
interview de pierre jovanovic sur son livre : 777 la chute du vatican et la chute de wall street.

Pierre Jovanovic : Au début je refusais de croire ce que je voyais. Il faut quand même savoir qu'aucun économiste n'avait prévu quoique ce soit alors qu'il y a quand même 6 prix Nobel aux États -Unis. Il faut savoir aussi que Wall Street est un casino : on joue, on gagne; on joue, on perd. Le 29 septembre 2008, l'index du Dow Jones s'est effondré de 777, 7 points.

Vous réalisez ce que cela représente ? ( Ndlr : Non, il est difficile de réaliser ce que cela représente véritablement mais comment le faire comprendre à l'auteur ? Lui en tout cas semble être très lucide.)
Pierre Jovanovic : Imaginez maintenant que vous soyez devant une table de roulette avec 29 000 numéros ( le chiffre représente le nombre de jours de séances depuis 1896 à nos jours) Que les mythiques 777 sortes est déjà inouïes en soi. Mais que le 777, 7 s'affiche, et cela le jour de la fête des Anges et de la nouvelle année juive, relève clairement de l'action d'un autre monde ..."

Pierre Jovanovic a effectué de nombreux séjours aux États-Unis. Ses activités de journaliste l'ont amené à traiter des faits de société et des sujets dans les domaines bancaires et informatiques. Ainsi, sans entrer dans la complexité et tous les rouages du système économique, il explique l'essentiel, du moins le côté complètement virtuel du système bancaire actuel, condamné à s'effondrer un jour. Mais quand ?

Le 29 septembre 2008, l'index du Dow Jones s'est effondré de 777, 7 points.

Faisant référence à la Bête de l'Apocalypse, vous posez la question: et si la Bête était vraiment l'argent, le système bancaire, le système financier ? Et si sur son front était écrit : j'accepte la Visa, la Mastercard et l'American Express ?
1919_4104_large
Pierre Jovanovic : Vous savez qu'aujourd'hui vous n'existez pas socialement si vous n'avez pas de compte bancaire. Vous ne pouvez ni acheter, ni vendre sans passer par une banque. Vous savez aussi que les banquiers contrôlent nos comptes avec l'informatique ( Ndlr : les exemples donnés par Pierre Jovanovic s'enchaînent ainsi faisant référence au passé et au présent. Des faits. Encore des faits. Toujours des faits. )

Parlons de la chute du Vatican, le deuxième volet de votre livre. Vous donnez également des informations sur cette Institution qui s'est perdue. Est- elle d'ailleurs définitivement perdue ?

Pierre Jovanovic : Je raconte, là encore, les faits tels qu'ils se sont produits. Et je donne les textes qui s'y réfèrent, notamment la façon dont le concile Vatican II du Pape Jean XXIII a supprimé toutes les fêtes angéliques du calendrier. Les Anges Gardiens, les Archanges et la prière à Saint Michel ont bien été " vaporisés" d'un trait de plume moderniste. Une fascinante manipulation spirituelle de prêtres qui ne croient plus à grand-chose, à commencer par le dieu qu'ils sont censés servir.
vatican_rusty_james_666
Ainsi la chute du Vatican est largement commentée par l'auteur. C'est à la fois un aspect de la crise de l'Église Catholique qui est décrite, en s'appuyant sur le deuxième concile œcuménique, mais aussi une analyse et une interprétation des textes bibliques de l'Ancien testament ( partagé par les Hébreux) et surtout du Nouveau Testament. Ce qui conduit l'auteur à une conclusion : " le texte de Jean est une prophétie (...) la mort de Benoît XVI sera le déclencheur d'une querelle violente au Vatican, en même temps que le système financier s'effondrera progressivement , plongeant le monde dans la confusion ... qui durera peut-être 1260 jours".

Note - L'Apocalypse de Saint-Jean : Dans la religion chrétienne, l'Apocalypse est le dernier livre de la Bible, composée de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament ( relatant l'avènement de Jésus-Christ) . Écrite par l' Évangéliste Jean, ce dernier rapporte les paroles et les actions de Jésus, cherchant à installer la jeune Église après la Résurrection. L'empereur de Rome, l'envoie en exil où il écrira l'Apocalypse. Rappelons aussi que l'Ange est un messager entre Dieu et l'homme.
dowjones__2_
Le chiffre 777 : Le plan septaire du texte de l'Apocalypse reprend les 7 lettres aux 7 religions; les 7 sceaux; les 7 trompettes; les 7 visions de la femme et de son combat avec le dragon ; les 7 fléaux des 7 coupes; les 7 tableaux sur le châtiment de Rome et les 7 visions finales de l'avenir.
L'Ange dans l'Apocalypse de Saint Jean donne finalement toutes les clés de lecture pour comprendre ce qui nous arrive actuellement. En fait, jusqu'à maintenant personne n'avait su interpréter ces textes ?

Pierre Jovanovic : Il faut croire que non. J'ai compris l'Apocalypse grâce à Wall Street. De nombreuses personnes me disent aujourd'hui : " quand je pense que je suis allé au catéchisme et que je n'avais rien compris du tout ! " (...) Ce livre est peut-être le résultat de tous les autres livres.
Vous expliquez qu'effectivement cette "fin des temps " annoncée dans l'Apocalypse n'était pas prise dans la bonne époque, autrement dit qu'en ne croyant pas à l'existence des Anges, personne ne pouvait arriver à comprendre et tout était faussé.
Pierre Jovanovic : 90 % des commentateurs protestants et catholiques considèrent que le texte de Jean ne parle que des événements de son époque, que le 666 désigne l'empereur Néron et qu'en conséquence, l'Apôtre ne donne aucune information exploitable. Les 10 % restants ( protestants, orthodoxes-catholiques ) qui croient encore aux Anges et à la Vierge, considèrent que Jean a eu une expérience hors du corps authentique.
Cherchons maintenant une conclusion pratique à cette discussion avant que les banquiers finissent par nous prendre nos biens et notre demeure. Ne faites plus confiance dans les banquiers, ne laissez pas d'argent à la banque et faites-vous payer en pièce d'or. Vous savez ce que disait Max Faber devant les dirigeants de hedge funds, au mois de février dernier : «  Achetez des terres agricoles et de l’or et préparez vous à une sale guerre ! ».

Il faut mettre fin à la conversation et lire le livre, 777, la chute du Vatican et de Wall Street selon Saint Jean. Pierre Jovanovic a effectivement démêlé les parties les plus importantes du texte de Jean. Comme il l'écrit à ses lecteurs : " Si le Christ a existé et si les Anges existent ( ce dont je ne doute pas une seule seconde ) alors le Vatican ainsi que Wall Street pourraient bien vivre ce que la France a connu après 1789 : une période de terrible confusion" .

source
http://www.besoindesavoir.com/article/article/id/497719