seringues_illustrationlethale_peineTreize États américains demandent au ministère fédéral de la Justice de l'aide afin de se ravitailler en thiopental, un anesthésiant nécessaire pour les exécutions capitales.

Selon CNN, le seul fabricant américain qui fabriquait le thipental a annoncé le mois dernier qu'il cessait d'en fabriquer puisque l'objectif n'était pas de «tuer des gens».

Dans une lettre adressée au procureur général américain, Eric Holder, les procureurs des 13 États expliquent que l'injection est la méthode d'exécution employée dans la majorité des États où la peine de mort est encore en vigueur.

La pénurie de ce produit, qu'on utilise aussi comme anesthésique dans certaines interventions chirurgicales, pourrait contraindre plusieurs États à reporter les exécutions, notamment ceux où tous les recours ont été épuisés.

«Le Thiopental de sodium est disponible en très petite quantité dans le monde entier et, pour diverses raisons, essentiellement disponibles sur le marché libre», explique la lettre adressée au ministère fédéral de la Justice.

Les états concernés sont Alabama, Colorado, Delaware, Orégon, Florida, Idaho, Mississippi, Missouri, Nevada, Tennessee, Utah, Washington et le Wyoming.

par Stéphane Waffo