PYRM3

Tous les endroits sacrés de la terre, à peu d’exception près, ont été planifiés dans la quatrième dimension par la conscience universelle. Et de nos jours, la plupart de ces endroits ont une contrepartie dans la troisième dimension, c’est à dire des bâtiments construits en certains endroits et visible à l’œil nu. Il y a cependant quelques lieux très important qui n’ont que des structures dans la quatrième dimension. Ces pyramides dans la quatrième dimensions représentent l’énergie neutre ou l’enfant sur le treillis énergétique . Celui-ci entoure la Terre et comporte trois aspects – le père, la mère et l’enfant.isis osiris et horus en égypte. Le père est en Egypte, la mère est au Pérou – Yucatan – Pacifique-Sud, et l’enfant est au Tibet.
PACPULSD
   Le plateau de Gizeh d’où partent les spirales, communique avec un autre lieu qui est une petite île de Moorea, dans le pacifique, au niveau des îles Tahitiennes. Si vous traversiez la Terre de part en part depuis Moorea, vous ressortiriez en Egypte. Le pôle de Moorea est négatif ou féminin et le pôle égyptien est positif ou masculin. Tous les emplacements sacrés sont rattachés au pôle égyptien et ils sont tous reliés les uns aux autres grâce à l’axe central qui passe par Moorea.
50279815_p
Spirale d’énergie dans le Yucatan

   L’Amérique du sud, le Pérou, l’Amérique centrale et certaines parties du Mexique devinrent des composante féminine sur le treillis. A Uxmal, se trouvent sept temples situés sur une spirale, probablement une spirale Fibonacci ; et ce sont les sept temples principaux de la composante féminine du treillis. Ces centres sont des chakras comme le sont ceux situés au bord du Nil. Ces centres féminins commencent à UXMAL , passe par LABNA , KABAH, CHICHEN ITZA , TULUM près de l’océan, BELISE, KOHUNLICH et enfin PALENQUE. Ces sept endroits ont créé la spirale principale de l’aspect féminin du treillis.
A partir de Palenque, l’aspect féminin du treillis se sépare en deux, au nord et au sud .

   Au sud, elle saute jusqu’à TIKAL, au Guatemala, ce qui constitue le début d’une nouvelle octave, un peu comme dans la musique, se dirige vers le MACHU PICCHU et SACSAHUAMAN, près de Cuzco, au Pérou. Une des spirales principales se termine dans un endroit qu’on appelle CHAVIN de HUANTAR, au Pérou, et qui était jadis le centre religieux principal de l’Empire inca.

Pyramids_1_D6UCM1OWZZ_1600x1200l_97670026b9e843ad906864cdea657134Les sites sacrés
Après avoir superposé le nouveau treillis au précédent qui n'était plus actif et après avoir élevé une pyramide dont le sommet était aligné sur la spirale, Thot, Râ et Araragat notèrent les endroits où les deux courbes d'énergie se croisaient l'une l'autre, soit 83 000 endroits différents sur toute la surface de la Terre. Dans la quatrième dimension, soit une dimension de plus que celle dans laquelle nous vivons actuellement, ils établirent un réseau de bâtiments et de structures sur toute la planète, les installant sur les noeuds énergétiques de ce treillis. Toutes ces structures furent créées dans les proportions et sur les spirales du nombre d'or ou de la progression de Fibonacci et on peut toutes les rapporter mathématiquement à un seul point en Egypte, que de nos jours nous appelons la croix solaire.


L'emplacement des sites sacrés du monde n'est pas accidentel. Une seule conscience a créé chacun d'eux - du Machu Picchu à Stonehenge et à Zaghouan - et d'autres sites sacrés sur la planète. Presque tous (à très peu d'exceptions près) ont été créés par une seule conscience. Nous nous en apercevons de plus en plus de nos jours. Le travail accompli par Richard Hoagland souligne ce fait, bien qu'il n'ait pas été le premier à le dire. On peut démontrer comment un emplacement sacré est extrapolé d'un autre, qui est lui-même extrapolé d'un autre, etc. Ces sites sont en dehors du temps, semble-t-il. Ils furent érigés à différentes époques mais ils restent au-delà de toute culture et de toute situation géographique. Il est évident qu'ils ont tous été construits par une seule conscience ayant coordonné le tout.