6a00d8341bf7f753ef0105356e6ba6970b-800wi

l’Archer d’Amesbury,
le « Roi de Stonehenge » était un colon venu des Alpes
L’homme qui pourrait avoir aidé à organiser la construction de Stonehenge
était un colon venu d’Europe continentale, disent les archéologues.
Les derniers tests sur l’Archer d’Amesbury, dont la tombe stupéfia les archéologues
l’année dernière par la richesse de son contenu, montrent qu’il était originaire
de la région des Alpes, probablement de Suisse, d’Autriche ou d’Allemagne. Les tests
montrent aussi que les tresses de cheveux en or trouvés dans la tombe sont les plus
anciens objets en or trouvés en [Grande]-Bretagne.
L a tombe de l’Archer, qui vécut vers 2 300 AEC, contenait environ 100 articles,
plus de dix fois plus d’objets que tout autre site funéraire de cette époque. Quand
les détails furent rendus publics, les médias surnommèrent l’Archer « le Roi de
Stonehenge ». La tombe a été découverte à trois miles au sud de Stonehenge, près
Amesbury dans le Wiltshire, en mai dernier, lors de fouilles effectuées par la société
d’archéologie du Wessex, basée non loin à Salisbury, avant la construction de nouveaux
logements et d’une école.
L’Archer était manifestement un homme important, et comme il vivait à la
même époque où les pierres de Stonehenge commencèrent à être dressées, les archéologues
pensent qu’il pourrait avoir été impliqué dans sa création.
Les tests ont été pratiqués sur les dents et les os de l’Archer et sur les objets
trouvés dans la tombe, qui incluaient deux tresses de cheveux en or, trois couteaux de
cuivre, des pointes de flèches en silex, des bracelets et des poteries. Ils montrent qu’il
venait de la région des Alpes, et que les couteaux de cuivre venaient d’Espagne et de
France. C’est une preuve du vaste réseau commercial qui existait au début de l’Age de
Bronze. L’âge de l’or va jusqu’à 2 470 AEC, les plus anciens objets en or trouvés en
Grande-Bretagne.
Stonehenge fut commencé à la fin de l’Age de Pierre, vers 3 000 AEC, sous la
forme d’un fossé et d’un remblai entourant un espace libre. Vers environ 2 300 AEC
– à peu près l’époque où l’Archer mourut – les pierres mondialement célèbres furent
érigées, les grandes pierres de Sarsen de 20 tonnes des collines de Marlborough près
de là et les plus petites Pierres Bleues venant de Preseli dans l’ouest du Pays de Galles.
La manière dont les Pierres Bleues furent transportées sur 240 miles (380 km) n’est
pas encore connue.
L’importance de l’Archer et de sa tombe fut exposée en détails dans une émission
spéciale : « Le Roi de Stonehenge : une rencontre avec les ancêtres » sur la BBC-
2, le mercredi 19 février 02 à 21h.
L e Dr. Andrew Fitzpatrick, de la Wessex Archeology, a déclaré : « C’était une
époque de grand changement en Grande-Bretagne – les techniques de travail du métal
ont été apportées ici de l’étranger et de grands monuments comme Stonehenge ont
été construits ».
« Nous suspections depuis longtemps que c’étaient des gens du continent européen
qui avaient initié le commerce qui apporta pour la première fois le travail du métal
en Grande-Bretagne, et l’Archer est la première découverte qui le confirme. »
« Il aurait été un personnage très important dans la région de Stonehenge et il
est fascinant de penser que quelqu’un venant de l’étranger – probablement de la
Suisse d’aujourd’hui – pourrait bien avoir joué un rôle important dans la construction
du plus fameux site archéologique de Grande-Bretagne ».
L ’ A rcher est un exemple de la diffusion de la culture de Beaker à partir du
continent, caractérisée par un nouveau style de poterie, l’usage de pointes de flèches
barbelées, de couteaux de cuivre et de petits ornements en or.
Les tests sur les os effectués par le propre personnel de laW essex Archeology
ont montré que l’Archer était un homme âgé de 35 à 45 ans. Il était solidement bâti,
mais il avait un abcès à sa mâchoire et avait subi un accident quelques années avant sa
mort, ayant déboîté sa rotule gauche. En résultat de cela il marchait en boitant fortement
du coté gauche, et souffrait d’une infection dans ses os qui lui causait une douleur
constante.
D’autres tests sur l’émail trouvé sur les dents de l’Archer n’ont pas pu révéler
combien de temps il avait vécu en Grande-Bretagne, seulement qu’il doit avoir vécu
dans la région des Alpes durant son enfance. Il venait très probablement de ce qui est
maintenant la Suisse, bien qu’il est possible qu’il soit venu d’une région d’Allemagne
proche de la Suisse ou de l’Autriche.
On a aussi trouvé sur le site un second squelette d’un homme plus jeune, âgé
de 20 à 25 ans. Deux tresses de cheveux en or ont été trouvées logées dans de la boue
dans sa mâchoire. Les analyses de l’or ont montré que lui et l’Archer étaient apparentés,
et il est probable qu’ils étaient père et fils. L’analyse de ses dents a montré qu’il
avait grandi dans le sud de l’Angleterre, mais il pourrait avoir passé ses dernières années
d’adolescence dans les Midlands ou au nord-est de l’Ecosse.
D’autres tests ont été pratiqués par le British Museum, le National Museum de
Galles et d’Ecosse, le British Geological Survey, le National Trust Museum d’Avebury
et les universités de Durham, Exeter, Oxford, et Southampton. Ils ont montré que
l’Archer portait des peaux d’animaux taillés en manteau et qu’il avait été enterré avec
des poteries fabriquées dans la région, peut-être spécialement pour ses funérailles.

Wessex Archeology