pan-Starrs2Les astronomes de l’Université d’Hawaï à Manoa ont découvert une nouvelle comète qui sera probablement visible à l’œil nu début 2013. La découverte a été faite depuis le télescope Pan-STARRS 1 à Haleakala, Maui, dans la nuit du 5 au 6 juin 2011 et confirmée la nuit suivante par Richard Wainscoat et Marco Micheli sur la Canada France Hawaï Telescope sur la Mauna Kea.

Les premiers calculs de Minor Planet Center, Cambridge, Massachussetts, montrent que la comète C/2011 L4 (PANSTARRS) s’approchera du Soleil d’environ 50 millions de kilomètres du Soleil, soit l’équivalent de la distance de Mercure au Soleil. La comète ne présente aucun danger pour la Terre. Wainscoat commente “la comète a une orbite très parabolique ce qui signifie que c’est peut-être la première fois qu’elle s’approche du Soleil ; ensuite elle ne reviendra peut-être jamais plus”.

5845312151_10d0ca8c4f_o
Située actuellement à 1,2 milliards de kilomètres, au-delà de l’orbite de Jupiter, elle n’est bien sur visible pour l’instant que par de puissants télescopes. Elle devrait être brillante en février et mars 2013 lors de son approche du Soleil. Mais il sera peut-être difficile de la discerner dans la lumière du crépuscule, bas dans le ciel à l’horizon Ouest.
Au cours des prochains mois les astronomes vont continuer de l’observer. Wainscoat et Henry Hsieh (lui aussi de l’Université d’Hawaï) rappellent que la prédiction de la luminosité des comètes est notoirement ardue. Dernièrement de nombreuses comètes n’ont jamais atteint leur éclat attendu. La luminosité d’une comète tient principalement à la quantité de glace d’eau qu’elle sublime dans l’espace, et les astronomes ne peuvent estimer la quantité de glace d’eau qu’elles contiennent avant qu’elles ne soient proches du Soleil.

Les comètes sont habituellement désignées du nom de leur découvreur, mais dans ce cas l’ensemble des équipes du télescope Pan-STARRS ayant été mises à contribution, son nom a été attribué génériquement au télescope.

C/2011 L4 (PANSTARRS) est probablement née dans le lointain Nuage de Oort entourant le système solaire. Déstabilisée gravitationnellement elle s’approche du Soleil. L’occasion est donc importante d’étudier ces matériaux encore vierges, témoins des tous premiers instants du système solaire, avant que C/2011 L4 (PANSTARRS) ne s’éloigne définitivement de nouveau dans les confins de l’espace lointain.

La comète a été découverte dans le cadre d’un programme automatisé de surveillance du ciel. Le télescope Pan-STARRS 1 possède un miroir de 1,8 mètres et la plus puissante caméra numérique active au monde. La caméra prend un cliché tous les 45 secondes et couvre ainsi chaque nuit 1000°² de ciel nocturne. Pan-STARRS est l’un des instruments dédiés à la recherche des objets géocroiseurs, potentiellement dangereux pour la Terre.

 

Source : site Institute for Astronomy, University of Hawaï