Image-24Ce sont les premières étapes pour préparer le public à des puces RFID.

E-dologic a trouvé un moyen d'intégrer les données des utilisateurs dans des bracelets de Tsahal, et ainsi permettre aux gens "d'aimer" objets du monde réel, lieux, événements et passer le mot à ce sujet sur leur compte Facebook.

Ils mettent en œuvre ces facebook-bracelets au Village Coca-Cola, sports nautiques, bains de soleil, parc d'amusement pour les adolescents. Quand les invités arrivent, on leur donne un ID bracelet qui transmet un signal RFID, dont ils avec leur programme de connexion facebook. Ils peuvent alors «comme» des activités et des lieux dans le village réel, et leurs actions apparaissent sur facebook. Les adolescents sont entraînés par la vanité comme tout le monde, donc il y avait un photographe présent aussi bien, pour t'identifier dans une photo donnée avec l'onde de votre bracelet d'identification.

Cela conduira à des puces permanantes.

Défenseurs de la confidentialité ont protesté contre la VeriChip, l'alerte de l'abus potentiel et de dénoncer ces types de dispositifs RFID comme «puces espionnes», et que l'utilisation par les gouvernements pourraient permettre le suivi des citoyens en augmentant tout mouvement vers un état policier.

  Israël a une grande particularité : sur le plan de l’innovation de rupture rien n’est impossible. Facebook, Google, caméras de surveillance, biométrie, puces, GPS… “Une révolution technologique dont chacun est l’acteur consentant et la victime potentielle”. Revue du web : "Comme chaque été Coca-Cola a organisé un summer camp en Israël et cette année, elle a initié un nouveau concept. Tous les participants se sont équipés d’un bracelet électronique muni d’une puce RFID qui contenait ses identifiants Facebook. Ainsi, durant toute la durée du camp, les teenagers présents pouvaient via des bornes interagir sur leur profil Facebook en temps réel.


Des bornes « like » présentes devant toutes les attractions leur permettait de communiquer sur leur profil les activités qu’ils appréciaient. Ils pouvait également s’auto-tagger sur une photo prise par un photographe. Alors, imaginez-vous un monde Facebook où les bornes envahiraient nos villes pour pouvoir alimenter nos comptes Facebook et ce, sans jamais se connecter sur la plateforme via un ordinateur ? Pro ou anti-Facebook, cette éventualité devient désormais possible grâce à Coca-Cola."

 

http://www.israelvalley.com/news/2010/08/23/28433/facebook-israel-coca-cola-lance-sa-high-tech-colonie-de-vacances-les-ados-peuvent-avec-un-bracelet-electronique-muni-dune