34036006edouad-traitre-1-gif Londres  a jetté les Pays les uns contre les autres (avec son Comité International des Révolutions qui joue à la Gauche pour jeter les prolétaires dans une vie de luttes permanentes)

La Commune Révolutionnaire de Londres: ce mouvement communaliste de Londres fut créée en 1848 (la haine du riche contre ses pauvres). Et oui, Londres créa LE COMITÉ INTERNATIONAL DES RÉVOLUTIONS, il s'agit d'un Comité International Permanent et pour cela l'Angleterre a créé des sous-Comités dans tous les grands Pays du Monde. Et oui, la France tout comme les autres Pays furent manipulés tout en se croyant libres par leurs révolutions, révolutions initiées sciemment par Londres qui a toujours su DIVISER-POUR-RÉGNER. On ne se souvient jamais assez que 1848 a été mieux qu’une théorie, le règne de la démagogie britannique, un fait qui reste debout dans les classes aristocratiques manipulant les classes ouvrières comme ayant été et devant être encore. 1849, à partir du Coup d’État jusqu’à la fin du Second Empire, comme l’a remarqué M. Tchernoff, la tendance révolutionnaire et communiste fut dominante à Londres. Les réunions se faisaient à Londres.

Sous la façade de '' La révolution universelle ou fraternité universelle des travailleurs'' Londres manipula et unifia les classes ouvrières pour en faire des Pays Prolétaires au service de l'aristocratie Britannique.... Londres faisait faire les guerres par les travailleurs pour ne pas qu'ils produisent trop afin d'ÉVITER QUE LA PRODUCTION MONDIALE N'ÉLIMINE LA PAUVRETÉ. Hélas, lorsque les États avaient trop d'argent, leurs dirigeants bourgeois ont toujours créé des guerres pour ne pas donner leurs surplus à leurs pauvres.

 

Les Aînés se voilent encore les yeux du haut de leurs ridicules sécurité (pension de vieillesse): nous leurs proposons de les informer et ils refusent d'entendre ce qui ne sors pas de leur télé-de-la-norme-des-moutons.

CRÉDULITÉ DES NAÏFS ET DES SUIVEUX FACILES À EMBRIGADER ET À CONFORMER..... NAÏFS QUE VOUS ÊTES: ON PARLE ICI DES CONFORMÉS AVEC LEUR ''RÉALITÉ DE SUIVEUX''

HYPOCRISIE pour ne pas se sentir coupables

ON NE DOIT PAS VIVRE QUE D'ESPOIR ..... ''On ne peut vivre que d'amour et d'eau fraîche'' mais surtout on ne peut pas vivre sans amour ni eau fraîche: il faut en plus se sécuriser financièrement afin de passer à autres choses que des problèmes d'argent et sous des États Humanistes où évidemment les Valeurs Fraternelles y sont aux Fondements.

GUERRES MONDIALES CRÉÉES PAR LONDRES : DES PREUVES

Tous les Chefs du Commonwealth se réunissaient pour préparer leurs Crises Financières et leurs guerres.... LES CRIMINELS

Les fonds américains et britanniques destinés à soutenir l’accession d’Hitler au pouvoir et à financer, par la suite, sa machine de guerre, transitaient par la BRI. Avant 1940, celle-ci avait investi des millions de dollars en Allemagne, tandis que Kurt von Schröder et Emil Puhl, de leur côté, avaient déposé d’importantes quantités d’or à la BRI, sommes utilisées après la guerre pour financer les « rat-lines » (référence aux lignes du mât d’un navire qui coule, sur lesquelles les rats tentent de fuir). Grâce à ces filières, des nazis et leurs collaborateurs pourront s’échapper d’Europe pour se réfugier en Amérique du Sud et au Moyen-Orient.

Malgré l’importance de la BRI pour Hitler, la Grande-Bretagne ne s’opposa pas aux activités de la banque, même après la décision britannique d’entrer en guerre contre l’Allemagne. Sir Otto Niemeyer et Montagu Norman, respectivement directeur et PDG britanniques, conservèrent leur poste tout au long de la guerre.

Il y a près de soixante ans, les GIs américains qui se battaient en Europe contre les troupes d’Hitler eurent la surprise de découvrir que les militaires allemands conduisaient des camions Ford. S’ils avaient porté leurs regards vers le ciel, ils auraient pu voir voler les avions nazis construits par Opel, une filiale de General Motors (GM). En 1939, les filières allemandes de General Motors et Ford approvisionnaient 70% du marché allemand de voitures. Les filiales allemandes de ces deux géants de l’automobile ont aussi fabriqué du matériel militaire pour les armées de l’Etat fasciste. Des recherches historiques ont établi que certains des dirigeants de ces deux firmes collaborèrent à la conversion en industries militaires des usines Ford et GM d’Allemagne et des zones occupées de France et de Pologne.

Et oui, GM faisait partie intégrante de l’effort de guerre allemand.

Dans les six années précédant la seconde guerre mondiale, les Nazis s’étaient attribué le devoir de persécuter les ennemies du fascisme en Allemagne, notamment les communistes, les sociaux démocrates et les juifs. En amorçant la guerre, l’état Hitlérien visait simplement ses ennemis extérieurs, les peuples Européens. L’assaut allemand contre la Pologne, en 1939, qui opposa les tanks allemands à la cavalerie polonaise, n’a pas mis fin à l’étroite coopération entre les filiales allemandes de Ford et de GM et l’Etat fasciste. Quelques semaines après l’invasion de la Tchécoslovaquie par l’armée nazie, en 1939, Alfred P.Sloan, le patron de GM, remarquait que la production et les ventes de GM en Allemagne étaient "hautement profitables." James Mooney, qui dirigeait les filiales européennes étrangères de GM, eut des entretiens avec Hitler deux semaines après l’invasion de la Pologne, à la suite de quoi les filiales allemandes de GM continuèrent de fabriquer du matériel de guerre pour l’armée nazie.

Et la Suisse a facilité les activités financières des nazis durant la seconde guerre mondiale.

 

Au sujet des rapports entre Ford et les Nazis, l’historienne Miriam Kleinman écrit : "Quand vous pensez à Ford, vous pensez au baseball ou aux donuts. Vous ne pensez pas au portrait d’Henry Ford qu’Hitler avait accroché dans son bureau." De fait, les rapports entre Henry Ford et le dictateur allemand sont antérieurs à la prise de pouvoir par les Nazis, en 1933. Parmi les anti-sémites, Henry Ford s’est distingué en publiant de nombreuses calomnies contre le peuple juif dans un journal qui lui appartenait. Si bien qu’en 1931, Hitler disait, dans le Detroit News : "Je considère Henry Ford comme une inspiration." L’admiration était apparemment réciproque. En juillet 1938, Henry Ford acceptait une médaille du gouvernement allemand, la plus grande récompense qui pouvait être remise à un étranger par les Nazis. Un mois plus tard, James Mooney, un haut dirigeant de GM, recevait également une médaille du gouvernement allemand "pour les grands services rendus au Reich." L’écrivain anglais Charles Higham cite ces paroles de Mooney, en 1940 : "Hitler est dans le vrai, et je ne ferai rien qui puisse le contrarier."

Le chercheur Charles Higham soutient que les filiales de Ford qui se trouvaient dans la France occupée par les Allemands continuèrent de produire des camions pour l’armée nazie après 1941, et que Ford ouvrit une autre filiale en Algérie, pour fournir au Général Rommel des camions et des voitures blindées. En avril 1943, le secrétaire américain au trésor Henry Morgenthau estimait que la production de la filiale française de Ford était "au seul profit de l’Allemagne", qui avait "clairement démontré sa volonté de protéger les intérêts de Ford."

A la fin de la guerre, Henry Schneider, un enquêteur de l’armée américaine, qualifiait la filiale allemande de Ford d’"arsenal du nazisme, du moins pour les véhicules militaires". D’après Schneider, ce dispositif avait l’approbation des dirigeants de Ford, aux USA. La reconnaissance des Nazis pour Ford et GM était bien fondée : les camions "Blitz", produits dans une usine construite par GM à Berlin, étaient une composante majeure de la "Blitzkrieg", l’agression allemande contre ses pays voisins : la Pologne, l’URSS et la France. Opel, la filiale allemande de GM, et Ford-Allemagne étaient les deux premiers constructeurs de camions pour les forces militaires allemandes.

Les AMÉRICAINS ont outillé et armé HITLER.... parce que les Etats-Unis se diaient techniquement toujours neutres: ils se permettaient de fournir tous les pays en guerre tout comem sait bien le faire la Couronne de Londres.ÉTATS-NAZIS QUE SONT LE G-20

''Les classes bourgeoises sont en train de résoudre la faim dans le monde en.... tuant ceux qui ont faim et les pauvres que leurs idéologies élitistes-hiérarchistes créent !!!!!!!

 

Tous les États maintiennent volontairement 70 % de leurs citoyens sous le Seuil de Pauvreté car ils sont ÉLITISTES et hiérarchistes.

 

 

LES REINES ET ROIS IMPUNIS

 

L'Angleterre en arrière d'Hitler

Qu'au moins l'Histoire les sanctionne, sinon on aura rien appris et ils recommenceront à sacrifier nos seules vies pour leurs bons plaisirs seulement! Mettons-les au moins en gêne: c'est la moindre des choses, quoiqu'ils n'ont point de gêne parce qu'en réalité ILS N'ONT AUCUNE NOBLESSE d'âme..... ce n'est pas pour rien qu'ils parlent autant de ''noblesse'' puisqu'ils passent leurs vies à la rechercher, mais ils la cherchent dans la mauvaise direction (la guerre, la chevalerie, la vie de combat, les honneurs pendant que leurs populations souffrent et peinent pour vivre et à cause de leurs égoïsmes....)