FlyingBigBrotherDronetoseeinsidehouses

Surveillance: la police de Miami a dépensé 50.000 $ sur ce drone télécommandé qui peut voir l'intérieur des maisons des gens s’il vole assez bas


LA POLICE SERA EN MESURE DE CONTROLER CETTE CAMERA DE SURVEILLANCE VOLANTE PENDANT QUE DES IMAGES EN TEMPS REEL SERONT TRANSMISES A UN AGENT SUR LE TERRAIN.

DES DISPOSITIFS SIMILAIRES SONT ACTUELLEMENT UTILISES PAR LES MILITAIRES afin de vérifier les zones dangereuses, telles que les bâtiments vides ou les zones où l’on suspecte qu’il y a des mines terrestres, avant d’y entrer.

Mais avec la POSSIBILITE QUE CET APPAREIL SOIT UTILISE SUR DES CIVILS, ça a soulevé des PREOCCUPATIONS CONCERNANT LA VIE PRIVEE.

« Que se passe-t-il quand ils survolent les cours et qu’ils voient quelque chose sans mandat d’arrêt et contre laquelle ils veulent agir », a déclaré à CBS Miami Howard Simon, directeur exécutif de l'American Civil Liberties Union.

La police de Miami a utilisé une SUBVENTION DE $ 50,000 POUR ACHETER UNE DE CES MACHINES qui atteint une taille d’environ 40cm de haut et se tient sur quatre pieds minces.

Les appareils sont capables de voler directement vers le haut et de manœuvrer dans différentes directions. Ils peuvent également planer comme un hélicoptère.

LA POLICE A RECONNU QUE LE MAV POSSEDE LA CAPACITE, SI ON LE FAIT VOLER SUFFISAMMENT BAS, DE REGARDER DANS LA MAISON DES GENS, mais elle prétend que ce n'est pas son but.

Le sergent Andrew Cohen, de Miami-Dade, a déclaré que LE DRONE SERA UTILISE AFIN DE RECUEILLIR DE L'INFORMATION EN TEMPS REEL dans des situations qui pourraient être trop dangereuses pour les officiers.

CELA INCLUT DES EMEUTES OU DES FACE-A-FACE AVEC DES CRIMINELS DANGEREUX. IL POURRAIT MEME ETRE UTILISE POUR POURSUIVRE DES CRIMINELS QUI TENTENT DE FUIR A LA POLICE.

« Si une SRT (Special Response Team ou équipe de réponse spéciale) doit entrer dans une zone et qu'ils ne savent pas ce qui s’y trouve, nous ne savons pas ce qui se trouve dans l'arrière-cour », a déclaré Cohen.

« Ils veulent savoir s’il y a des chiens dans l’arrière-cour, s’il y a un hangar, des choses qui pourraient constituer une menace pour nous.

Si cette chose est déployée, elle va seulement être utilisée dans des situations où nous avons déjà une scène policière qui se déroule.

Ils vont savoir que nous sommes là parce que nous aurons des équipes tactiques, les équipes SRT, nous allons avoir un périmètre, ce sera sécurisé ».

La police a introduit une demande de la Federal Aviation Authority (autorité fédérale de l’aviation) afin d’utiliser cette machine, mais le processus d'approbation peut prendre jusqu'à six mois.