chine

 

 

Le Japon et la Chine  commenceront l'échange direct de leurs devises à partir du 1er juin, abandonnant le système actuel où le taux de change entre le yen et le yuan tient compte de la valeur des deux monnaies par rapport au dollar américain, a annoncé le ministre japonais des Finances Jun Azumi mardi. 

Les transactions yen-yuan auront lieu sur les marchés de Tokyo et de Shanghai, a précisé M. Azumi lors d'une conférence de presse à Tokyo. 

M. Azumi a souligné que l'échange direct réduirait les coûts de transaction, diminuerait les risques de pertes liées aux règlements pour les institutions financières et faciliterait l'utilisation des monnaies des deux pays. 

Cette mesure s'inscrit dans le cadre des efforts de renforcement du commerce et des investissements bilatéraux. En facilitant l'utilisation des monnaies des deux pays, le système de change yen-yuan contribuera au développement des activités commerciales en Chine et au Japon, les 2ème et 3ème plus grandes économies au monde. Le dollar n'étant plus impliqué en tant que monnaie intermédiaire, les échanges directs feront baisser également les coûts relatives aux transactions.

Ce sera la première fois que la Chine autorisera une devise importante, à part le dollar américain, d'être échangée directement avec le yuan. Les taux de change entre le yuan et le yen seront déterminés uniquement par les transactions entre les deux monnaies. Cela diminuerait les risques de pertes liées aux fluctuations du taux de change avec le dollar.

La Chine a pris la place du Japon en devenant la deuxième plus grande économie du monde en 2010. Les deux pays collaborent activement pour forger des relations commerciales plus étroites.

la voix de la Russie