Le retour de la grippe aviare mortelle et plan de vaccination mondiale à venir.

Le 11 juillet dernier, le site Huffington Post publiait une dépêche hallucinante de l'agence Reuters, une agence dont l'indépendance est bien sûr très loin d'être garantie... et pour cause, l'affaire semble être parfaitement "entendue", avec discussions des scénarios possibles à l'insu des principaux intéressés, c'est à dire les citoyens.

 

Que dit cette dépêche en substance?

 

Que des grosses quantités de volailles ont dû être récemment abattues dans différents endroits du monde, que le virus aviaire n'est plus qu'à trois mutations d'une forme possiblement léthale d'humain à humain et qu'étant donné le retard de plusieurs mois dans la fourniture des vaccins H1N1 par rapport au début de la (fausse) pandémie, il est nécessaire d'envisager une nouvelle approche en préparation de la prochaine pandémie, à savoir celle d'une vaccination "pré-pandémique" qui pourrait consister à vacciner l'entièreté de la planète sur 3 à 5 ans de temps contre un virus qui ne surviendra peut-être jamais!!

 

Voici en effet quelques passages de ladite dépêche:

 

"En 2009, durant la pandémie du virus porcin H1N1, les vaccins furent disponibles seulement des mois après que le virus se soit propagé à l'ensemble du monde- et même alors, il n'y en avait que pour un cinquième de l'humanité.

 

La prochaine fois, les experts disent que nous aurons besoin d'une autre approche.

 57cf90e3ce7bb69c669c86176cb204a4

Les discussions portent sur une "

 

vaccination pré-pandémique", consistant à immuniser les gens des années à l'avance contre une pandémie grippale qui ne s'est pas encore produite et qui pourrait ne jamais advenir, plutôt que de devoir créer des vaccins dans l'urgence, une fois que la nouvelle pandémie aura débuté."

 

"Même si vous modifiez la production à la faveur de technologies à haut rendement, vous allez encore en rester à devoir chasser le virus" estime David Salisbury, directeur de la vaccination en Grande-Bretagne dont les conflits d'intérêts accablants ont déjà fait d'ailleurs couler beaucoup d'encre.

 

"En un mot, la production actuelle ne résoudra jamais le problème. Vous aurez toujours au moins une, si pas deux vagues d'infection avant que vous ne puissiez obtenir des quantités suffisantes de vaccin pour pouvoir obtenir un effet significatif... Si vous voulez devancer le virus, vous devez adopter une stratégie différente."
 

"Les scientifiques et les fabricants de vaccins ont déjà produit des vaccins pré-pandémiques H5N1 et certains sont stockés par les pays riches comme les Etats-Unis et plusieurs gouvernements européens, à destination de leurs personnels médicaux de première ligne."
 

"Les sociétés pharmaceutiques ont également beaucoup investi dans la grippe et leur capacité de production de vaccins est montée en puissance, en partie à cause de la pandémie de H1N1 mais aussi en réponse aux appels de l'OMS pour une meilleure préparation aux prochaineS pandémieS."

 

" Des programmes annuels de vaccination anti-grippale ont également pris de l'ampleur ces dernières années, avec comme résultats que les campagnes saisonnières sont à présent bien établies dans de nombreux pays développés et dans certains pays en développement et que les structures existent donc pour vacciner beaucoup de gens."
 

"Alors, pourquoi ne pas mettre tous ces éléments ensemble et exécuter une campagne de vaccination pré-pandémique pour prémunir les victimes potentielles avec une vaccination pré-pandémique?"
 

La dépêche se poursuit alors de façon à la fois dramatisante (rappel des ravages de la grippe espagnole, rappel également d'une récente étude ayant prétendu que les décès dus à la grippe H1N1 pourraient avoir été sous-estimés et se monter à 500 000 dans le monde, rappel du taux de létalité de 60% de la grippe H5N1 jusqu'à présent,..) et  pseudo-rassurante (ouf, il y a notre sacrosainte solution, la vaccination prépandémique qui va tout arranger!). C'est ce qu'on peut appeler le tandem "PEUR-PROTECTION": on fait peur parce que cela va alors créer artificiellement un besoin de protection qui n'existerait pas sinon. C'est une technique marketing bien connue pour pousser à consommer.

 

Le communiqué rapporte alors les propos d'un scientifique de Novartis, Rino Rappuoli, qui avait écrit sur le scénario d'une pandémie de grippe aviaire dans le journal Science du mois dernier -Novartis, Sanofi et GSK étant les fabricants de plusieurs vaccins anti-H5N1 déjà approuvés-:

 

"Etant donné que des vaccins anti-H5N1 disposant d'une autorisation sont déjà disponibles, nous avons l'option de vacciner les individus à haut risque ou de vacciner plus largement, incluant les populations de pays individuels ou même de continents entiers, ou encore de vacciner l'entièreté de la planète." a-t-il écrit.

 

"Il s'agit seulement d'évaluer les coûts, la logistique et le risque d'implémenter une telle campagne de vaccination. Cela n'est pas impossible." a-t-il poursuivi.

 

"Une campagne mondiale pourrait prendre de 3 à 5 ans" a-t-il également estimé.

 

Dans la revue scientifique Expert Rev. Vaccines de févier 2012, les scientifiques italiens de l'Institut de Santé publique concluaient ainsi le compte-rendu de leur publication sur l'Aflunov, le dernier vaccin prépandémique en date de Novartis contre le H5N1: "En 2010, le Comité des Médicaments à Usage Humain de l'Agence européenne du Médiament a émis une opinion positive sur l'Aflunov et en janvier 2011, l'Aflunov recevait son autorisation de mise sur le marché. Ce vaccin pourrait être très utile dans l'éventualité d'une adaptation du virus H5N1 aux humains, ce qui pourrait causer une nouvelle pandémie."

 

Le Dr Albert Garcia, porte-parole du pôle "Préparation Pandémique" de Sanofi Aventis, lui, n'est pas aussi enthousiaste au sujet de ces vaccins prépandémiques auxquels il dit "ne pas croire", bien que Sanofi avait pourtant présenté un vaccin prépandémique contre le H5N1 lors d'une conférence internationale, pour lequel ils n'ont finalement jamais demandé d'autorisation de mise sur le marché (AMM).

 

La dépêche de Reuters, qui ne donne toutefois pas du tout la parole au moindre scientifique circonspect se permet d'écrire que l'approche d'une vaccination pré-pandémique paraît sensée, en se basant sur une précédente étude (probablement pas indépendante!) de l'Université de Leicester selon laquelle les gens déjà préalablement immunisés contre une souche différente de grippe garderaient une "mémoire immunitaire" utile en cas de contact avec un autre virus grippal, des années plus tard. C'est ce qu'ils appellent "l'effet d'amorce" mais que d'autres scientifiques appellent aussi le "péché originel", en expliquant au contraire que l'élaboration de futurs anticorps contre de futurs virus sera de moins en moins efficace au fil du temps, précisément parce que le modèle de fabrication de ces anticorps reste calqué sur "l'empreinte virale initiale", un peu donc comme une clé qui serait de moins en moins adaptée à la serrure à force d'essayer de la forcer. Par ailleurs, rien n'est non plus redit ici sur les autres récentes découvertes de chercheurs qui ont pu démontrer que la production d'anticorps n'était pas du tout essentielle dans la lutte contre différents virus.

 

Selon cette dépêche Reuters, qui prépare déjà habilement le terrain, la vaccination pré-pandémique pourrait limiter le tribut humain à payer en cas de pandémie.

 

L'OMS (comment s'en étonner...) semble bien sûr très enthousiaste au sujet d'une telle vaccination pré-pandémique, le Dr Nikki Shindo de l'Organisation ayant affirmé qu'il s'agissait d'une "excellente idée" en théorie. Pour le Dr Shindo, la vaccination permettrait de rendre la maladie moins sévère chez les gens vaccinés, de réduire les décès et de réduire la transmission virale (remarquez le glissement: on ne parle déjà même plus de leur éviter purement et simplement la maladie!)

 

Mais l'OMS est infiltrée par les fabricants or, comme le mentionne tout de même Reuters, "Cela ferait sûrement plaisir aux compagnies pharmaceutiques de se voir offrir une nouvelle opportunité d'accroître leurs capacités de production de vaccins antigrippaux, ce qui leur permettrait potentiellement de rééditer un bénéfice supplémentaire de 7 milliards de dollars, comme ils en ont connu un à l'hiver 2009-2010."

 

"Appliquer toutefois dans la réalité cette idée théorique de vaccination pré-pandémique est une autre affaire" écrit encore Reuters, précisant que cette idée séduirait peu les cénacles gouvernementaux, sans doute bien conscients de la difficulté à convaincre les gens de se faire vacciner (avec les risques d'effets secondaires que cela comporte)  et de dépenser ainsi dans le contexte actuel d'austérité des sommes folles contre une grippe inexistante.

 

Mark Clark, analyste pharmaceutique à la Deutsche Bank, " ne pense pas que le monde est prêt à payer pour quelque chose comme ça maintenant. Le moment n'est juste pas économiquement propice."

 

Mais pour quelqu'un comme le Pr Salisbury, "toutes ces stratégies méritent qu'on y réfléchisse". Il estime que les gouvernements ont encore un bon bout de chemin à faire avant de prendre ce genre de décisions qu'il estime "chargées de bon sens (sic!) et appuyées par la Science (rien que ça!)". On aura vraiment tout lu et tout entendu.

 

Commentaires et analyse d'Initiative Citoyenne:

 

 

Cette dépêche démontre à quel point une certaine caste veut A TOUT PRIX et à l'exclusion de toute autre méthode de prévention, vacciner l'humanité entière, comme si l'inondation vaccinale de la planète entière chaque année via des milliards de doses de vaccins ne suffisait toujours pas!

 

Cette préparation morbide de la population depuis le début des années 2000 à la grippe aviaire est grotesque mais pour les pharmas qui tirent les ficelles, elle ne l'est évidemment pas.

 

Si vous êtes suffisamment attentifs aux différentes "pièces du puzzle" qui s'enchaînent et s'imbriquent sous vos yeux, vous verrez et vous comprendrez qu'il est assez peu probable que ce déploiement colossal de moyens financiers au sujet de la grippe aviaire ne finisse jamais par se solder par le moindre "retour sur investissements". Cela signifie que tout sera fait pour que la prochaine pandémie survienne. Avec des firmes comme Medicago qui ont déjà commencé à produire, sur ordre du Ministère américain de la Défense, des grandes quantités de vaccins pandémiques H5N1, le Pr Lina en France qui a été officiellement payé pour faire se croiser les virus H5N1 et H1N1, les équipes hollandaise et américaine qui ont évidemment fini par réussir à croiser ces virus pour rendre le nouveau venu à la fois très mortel et très contagieux, sans compter bien sûr tous les stocks de vaccins pré-pandémiques+ déjà constitués par de nombreux états, dont la Belgique, et entreprosés on ne sait où, il serait assez aberrant de penser qu'il n'y aura pas une suite.

 

Car oui, plusieurs magnats trépignent déjà en coulisses et tapent bel et point du poing sur la table: ils VEULENT vacciner la terre entière et dans leur esprit, nul doute à cela, vous y passerez également, que vous le vouliez ou non! (avec la bénédiction plus que probable de la très peu respectable OMS). Mme Testori de la Commission européenne non élue n'avait-elle déjà pas exprimé le même genre de souhaits publiquement le 5 octobre 2010 ?

http://www.initiativecitoyenne.be

Posté par rusty james à 10:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


L’ex-directeur du programme US de “Guerre des étoiles” dit que Dick Cheney est le principal suspect pour les attentats du 11/9

 

11-Septembre-au-sommet-de-l-Etat-americain

L’ancien directeur du programme de missile de défense “Star Wars” sous les présidents Ford et Carter a déclaré publiquement que la version officielle du 11-Septembre était la théorie du complot et que le principal suspect pour la conception de ces attentats était le Vice-président Dick Cheney.

Le Docteur Robert Bowman, ex-lieutenant colonel de l’US Air Force, a conduit 101 missions de combat au Vietnam. Il a reçu la Médaille Eisenhower, le Prix George F. Kennan pour la Paix, la médaille présidentielle des vétérans pour la Paix, deux fois la médaille d’or de la Société des ingénieurs militaires, six médailles de l’air, plusieurs dizaines d’autres prix et distinctions honorifiques. Il est détenteur d’un PhD [doctorat - NdT] en aéronautique et en ingénierie nucléaire de l’université de Californie Caltech. Il a présidé huit importantes conférences internationales, et est l’un des experts les plus connus en matière de sécurité nationale.

Bowman a travaillé secrètement pour le gouvernement US dans le cadre du projet Star Wars et fut l’un de ses premiers instigateurs au travers d’un mémo secret en 1977. Lorsque Bowman réalisa que le projet était en réalité uniquement destiné à créer non pas un outil de défense, mais bien une arme d’agression, et faisait partie d’un plan pour initier une guerre nucléaire avec les Soviétiques, il quitta le programme et fit campagne contre.

Lors d’une interview faite le 4 avril 2006 dans le Alex Jones Show qui diffuse au niveau national sur le réseau radio GCN, Bowman avait déclaré que si Oussama Ben Laden et al-Qaïda étaient impliqués dans le 11-Septembre, alors au minimum, le gouvernement est resté sans réagir et a laissé les attentats se produire. Il était plausible, selon lui, que l’ensemble de la chaine de commandement militaire n’ait pas eu connaissance de ce qui se passait et qu’elle ait été utilisée par ceux qui tiraient les ficelles lors des attentats.

Bowman a souligné la façon dont les exercices militaires en cours le matin du 11-Septembre qui simulaient des avions s’écrasant contre des bâtiments sur la côte est des États-Unis avaient été utilisés pour fourvoyer le personnel de la défense aérienne et l’empêcher de réagir à temps pour stopper les attentats.

« Les exercices qui avaient lieu ce matin-là simulaient exactement le type de choses qui s’est produit et a semé la confusion parmi les gens de la FAA et du NORAD… à tel point qu’ils ne savaient plus ce qui était réel et ce qui faisait partie d’un exercice, » a expliqué Bowman.

« Je pense que ceux qui ont planifié et conduit ces exercices devraient faire l’objet d’une enquête. »

Lorsqu’on lui demanda de nommer un suspect numéro 1, qui serait l’architecte probable des attentats, Bowman a déclaré : « Si je devais mentionner un seul nom, je pense que mon premier suspect serait Dick Cheney. »

Bowman a indiqué qu’en privé, ses collègues pilotes de combat n’étaient pas en désaccord avec son opinion sur la véritable histoire du 11/9.

Bowman s’est dit conscient du danger de voir les USA glisser vers la dictature et a déclaré : « Je pense que rien n’est plus proche du fascisme que ce que nous avons vu récemment de la part de ce gouvernement. »

Bowman a dénoncé le PATRIOT ACT, affirmant que ce dernier « avait davantage détruit les droits des Américains que tous nos ennemis réunis. »

Bowman a remisé la Commission sur le 11-9, la qualifiant de « dissimulation motivée politiquement et criblée de conflits d’intérêts, » et dénonçant le fait que « la Commission sur le 11/9 avait omis tout élément, aussi petit soit-il, qui aurait pu mettre en doute ou simplement embarrassant pour la version officielle du complot, et a consisté en une vaste mise en scène. »

« Il faut qu’il y ait une véritable enquête, pas le genre de fausse investigation que nous avons eu par la "9/11 Omission" et toutes ces foutaises, » a lancé Bowman.

A la question de savoir si les auteurs du 11-septembre pourraient être en train de préparer un nouvel attentat sous fausse bannière pour revigorer leur agenda [politique], Bowman a déclaré : « Je pense que c’est possible, et j’espère qu’ils ne passeront pas à l’acte, qu’on les stoppera avant, mais je sais pertinemment qu’ils aimeraient bien en avoir un autre. »

L’un des principaux arguments contre [l’acteur] Charlie Sheen était qu’il n’avait pas de crédibilité sur le sujet du 11/9. Ces arguments sont ridiculisés par le fait que Sheen est vraiment un expert du 11/9, qu’il étudie méticuleusement plusieurs heures chaque jour, chose que ses détracteurs qui défendent la version officielle n’ont pas faite, pointant leurs accusations seulement au niveau de la vie personnelle de Sheen et refusant ses invitations à venir débattre avec lui sur les faits.

De plus, depuis le début, nous avons eu l’appui de personnalités éminentes et crédibles, qui ont pourtant été totalement ignorées par l’establishment médiatique. Des professeurs de physique, d’ex-conseillers de la Maison Blanche, des analystes de la CIA, le père de la Reaganomanie, le ministre allemand de la Défense, et le propre secrétaire au Trésor de Bush, tous ont fait des déclarations publiques au sujet du 11/9, mais ont été ignorés par la majorité des organes de presse.

Robert Bowman sera-t-il lui aussi laissé dans l’ombre, alors que les médias mainstream continuent de dépeindre le Mouvement pour la vérité sur le 11/9 comme le hobby d’une minorité marginale ?

Robert Bowman est actuellement [en 2007 - NdT] en campagne pour le poste de représentant du 15e district de Floride au Congrès.



Article original en anglais : http://www.disclose.tv/

Traduction GV pour http://www.reopen911.info/News/

La face cachée du magicien d'OZ

 

3061__3061__wizard_of_oz4

 

 Le Livre de la chèvre Pan et la cité Emeraude d'Osiris

L'auteur du livre, L. FRANCK BAUM , a vécu dans le Dakota du Sud et a créé " THE WIZARD OF OZ " comme un conte de fées théosophique incorporant la " sagesse ancienne " des religions à mystères. La morale du livre est que nous devons compter sur nous-mêmes, et nous seuls avons le pouvoir de nous sauver. Il a été membre de la SOCIETE THEOSOPHIQUE.

L. FRANCK BAUM a expliqué comment il en vint à écrire le livre, "Il était pure inspiration .... Il est venu à l'improviste. Je pense que parfois le grand auteur a un message à faire passer et il doit utiliser l'instrument à portée de main. Je me trouvais à ce milieu, et je crois que la clé magique m'a été donné d'ouvrir les portes à la sympathie et la compréhension, la joie, la paix et le bonheur.. "(Hearn, Michael P., ed Le Magicien d'Oz annoté. NY: Clarkson N. Potter, 1973, p. 73.)

A l'apoque de
L. FRANCK BAUM, c'est madame HELENA PETROVNA BLAVASTSKY qui est à la tête la SOCIETE THEOSOPHIQUE. Notre auteur savait exactement ce que cette Société occulte faisait, et lui-même a été plongé profondément dans l'occultisme. Le livre " THE WIZARD OF OZ "est sorti en 1900 (Le film date de 1939). OZ est un matériel et un monde occulte pour la programmation duMK ULTRA et de plusieurs Sectes, mais DETOURNE de son sens véritable, car OZ (ZOO) est le ZODIAQUE et une initiation à ses mystères.

La route de brique jaune est la
SPIRALE que forment les constellations. C'est une route SOLAIRE pour retirer le voile secret. Ce qui utilisent OZ  en le détournant sont donc des SATANIQUES, ils prennent les codes des autres pour les détruire.

 

 

L'histoire qui se cache derrière le " MAGICIEN D'OZ " suggère que le Magicien a eu une part importante dans le monde de l'occulte. Un des secrets est celui du mystère des religions, en particulier le mystère de religion égyptienne et d' ISIS (la mère d'Horus) et la capacité à utiliser les médicaments et les actes de torture afin de créer de multiples personnalités.

Dorothy est amené à
Oz par un cyclone. Le cyclone mot était à l'origine un mot grec qui signifie à la fois un cercle ou la spirale d'un serpent, la spirale d'Orion. En d'autres termes, le serpent prend Dorothy à Oz pour ORION, une constellation du Zodiaque.

Nous pouvions voir le soleil se lever entre les deux tour du Wolrd Trade Center. Les deux tours du WTC sont présentes dans la cité d'émeraude (Emerald City) du monde d "
Oz ". Les allusions à " WIZZARD OF OZ " reviennent souvent au cinéma et chez les artistes car OZ vient du LIBER OZ de l'agent de la CIA : ALEISTER CROWLEY. Le LIBER OZ est un manifeste de L' O.T.O. (L'Ordo Templi Orientis) qui complète le LIVRE DE LA LOi


Face cachée du magicien d'Oz par cocobrownlasectedupal

Posté par rusty james à 11:02 - - Permalien [#]
Tags : ,

Une étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations

ogm eugenisme russe

On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves  dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir!

En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. 

 

Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. Elle est même évoquée par Jeffrey Smith, fondateur de l'Institute for Responsible Technology aux Etats-Unis et auteur de référence dans le monde des OGM avec notamment son ouvrage Seeds of Deception (littéralement «les semences de la tromperie») publié en 2003. Menée conjointement par l'Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l'Institut de l'Ecologie et de l'Evolution, cette étude russe a duré deux ans, avec pour cobayes des hamsters de race Campbell, une race qui possède un taux de reproduction élevé. Ainsi, le Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d'une manière classique les petits mammifères, à l'exception près que certains d'entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) résistant à un herbicide.

Au départ, quatre groupes de cinq paires (mâles / femelles) ont été constitués: le premier a été nourri avec des aliments qui ne contenaient pas de soja, le second a, quant à lui, suivi un régime alimentaire qui comportait du soja conventionnel, le troisième a été alimenté avec en complément du soja OGM et enfin le quatrième groupe a eu des plateaux repas dans lesquels la part de soja transgénique était encore plus élevée que dans ceux du troisième.

 

A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. L'étude s'est poursuivie dans une deuxième phase par la sélection de nouvelles paires issues de chacun de ces premiers groupes. Et, dans la logique du déroulement, les nouvelles paires de la deuxième génération ont, elles aussi, eux des petits, créant de fait la troisième et dernière génération de cobayes. Ainsi, il y a eu au final 52 naissances parmi les spécimens de troisième génération qui n'ont pas consommé du tout de soja, 78 parmi ceux qui ont consommé du soja conventionnel.

 

Mais le troisième groupe, celui qui a été nourri avec du soja OGM, n'a eu que 40 petits, dont 25% sont morts. Et, pire, dans le groupe qui a mangé le plus de soja génétiquement modifié, une seule femelle a réussi à donner naissance, soit 16 petits au total, dont 20% sont finalement morts.

 

Ainsi, à la troisième génération, les hamsters qui, pour les besoins de l'étude, ont eu, dans leur menu, une part importante de soja OGM, n'étaient plus capables de se reproduire...

 

Mais une autre surprise de taille a été observée: certains de ces hamsters issus de la troisième génération se sont retrouvés avec des poils ... dans la bouche, un phénomène d'une extrême rareté.

 

Voici, à ce sujet, les photos publiées par Jeffrey Smith, dans son billet

 

Selon Jeffrey Smith, l'étude du Dr Surov et de son équipe pourrait bien «déraciner» une industrie qui vaut plusieurs milliards de dollars. L'affaire est donc à suivre, mais, quoi qu'il en soit, depuis l'introduction en 1996 dans l'environnement et dans la chaîne alimentaire de produits agricoles transgéniques (issus de semences dans lesquelles y sont ajoutées un ou plusieurs gênes étrangers afin de conférer à la plante une propriété spécifique), les risques qui y sont liés restent encore très largement inconnus car très peu observés, faute d'études suffisamment longues et indépendantes, mais aussi à cause du refus des semenciers de publier leurs propres études (sauf sous la contrainte juridique) pour des raisons de stratégies industrielles et commerciales.

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le principe de précaution, dans ce domaine, semble effectivement illusoire, alors que les incertitudes scientifiques qui demeurent devraient justement le mettre au cœur du processus d'évaluation. Et, d'ailleurs, l'on peut même supposer que cette absence de précaution large et de manque de transparence vis-à-vis du public nuisent par la même occasion aux OGM agricoles expérimentaux (de seconde génération) qui ne peuvent pas être évalués dans les meilleures conditions puisque ceux qui sont actuellement sur le marché ne l'ont été que partiellement (voir le proverbe de la «charrue avant les boeufs»...).

 

Car l'ennui, au fond, c'est que nous tous, les consommateurs, sommes au bout de cette chaîne alimentaire: alors finalement dans l'histoire, qui sont réellement les cobayes?

 

http://www.sebastienportal.eu

 

Source:   www.mediapart.fr/club/blog/sebastien-portal/250410/ogm-l-etude-russe-qui-pourrait-deraciner-une-industrie

Des rabbins hassidiques parcourent la Terre Sainte pour proclamer la venue de l"antéchrist.

thumbbig-220938

Source http://www.cuttingedge.org/news/n1516.cfm

Des rabbins Juifs hassidiques parcourent actuellement Israël pour proclamer la venue imminente du Messie. Ils ne savant pas qu'ils annoncent l'Antichrist, qui doit encore séduire Israël avant de tenter de l'exterminer.

Encore un des nombreux signes de la fin des temps : des rabbins Juifs adeptes de la Cabale proclament à présent que la venue de leur Messie est extrêmement proche. On pousse le peuple Juif à s'engager dans une ultime séduction, c'est-à-dire accepter l'Antichrist comme le Messie ! Les prophéties bibliques s'accomplissent tous les jours sous nos yeux !

Nouvelle faisant l'objet de notre article : "Dans le monde entier, des rabbins proclament la venue imminente et l'identité de leur Messie Roi". D'après Messiah Watch International, et annoncé officiellement dans le Art Bell Show du 12 juillet 2001. On peut le vérifier en anglais sur les sites web suivants :
http://communities.msn.com/MessiahWatchInternational&naventryid=100
http://www.artbell.com

"Des rabbins hassidiques parcourent la Terre Sainte pour proclamer publiquement l'imminence de la venue du Messie Roi. Beaucoup de témoins se demandent ce qui se passe. Dans leur manière excitée, ces rabbins expliquent que la Guerre du Golfe Persique était décrite en détail dans les textes sacrés Juifs, et qu'elle était annoncée comme devant accompagner la révélation de l'identité du Messie Roi d'Israël. Ils expliquent aussi que la collision de l'astéroïde de Shoemaker-Levy 9 avec la planète Jupiter, en 1994, était aussi prédite dans la Cabale, le Livre Mystique sacré du Judaïsme, et devait être un signe céleste annonçant la venue imminente du Messie Roi".

Ces rabbins hassidiques, adeptes du Mouvement Loubavitch, suivent les enseignements de l'antique tradition orale mystique Juive appelée la Cabale. Avant d'aller plus loin dans l'étude de ce thème très intéressant, nous devons d'abord voir en quoi consiste la Cabale, et pourquoi elle est si importante pour la manifestation de l'Antichrist.

Aujourd'hui, la Cabale constitue le fondement même de toute la pensée et de toutes les pratiques occultes occidentales. Elle est aussi le fondement des croyances de tous les chefs mondiaux des Illuminati. Qu'un occultiste soit un adepte de la Magie Blanche ou de la Magie Noire, ses croyances sont fondées sur les enseignements de la Cabale. Quand l'Antichrist apparaîtra, il montrera que toutes ses pratiques occultes sont fondées sur la Cabale Juive. Lorsque l'Antichrist sortira du Temple Juifs récemment rebâti, après avoir commis l'abomination de la désolation, et qu'il commencera à massacrer tous les Juifs de la terre, ce sera la Cabale Juive qui lui aura fourni les principales raisons de commettre ce massacre ! Quelle ironie ! Il faut savoir que la Cabale constituait aussi le fondement des croyances occultes d'Adolf Hitler. C'est donc la Cabale qui aura inspiré les deux principaux Holocaustes de l'histoire de l'humanité, celui qui a été commis par Hitler, et celui que commettra l'Antichrist.

L'origine de la Cabale remonte à la déportation de Babylone. Les sacrificateurs Juifs déportés pendant 70 ans à Babylone ont commencé à se corrompre à cette époque. Dieu avait décrété cette captivité pour punir Israël de ses péchés invétérés. Daniel parle de cette captivité dans son Livre. Elle a commencé en 606 avant Jésus-Christ, pour se terminer en 536, lorsque le Roi de Perse Cyrus a décrété que Jérusalem et le Temple devaient être reconstruits. La prédiction faite par Jérémie, selon laquelle Dieu punirait Israël pendant 70 ans pour ses péchés, s'est dont accomplie à la lettre !

Au cours de cette captivité, des sacrificateurs Juifs apostats ont été initiés aux Mystères sataniques babyloniens. Ils ont entrepris de "judaïser" la plupart des enseignements qu'ils avaient reçus. C'est ainsi qu'ils firent une nouvelle interprétation mystique du Pentateuque, les cinq premiers livres de la Bible. Cette nouvelle interprétation mystique n'était rien d'autre qu'une œuvre de Satan, qui voulait tordre toute la signification véritable de la Parole de Dieu. Toutefois, cette nouvelle interprétation est restée orale, comme c'est souvent le cas pour les enseignements d'origine satanique. Car ces sacrificateurs ne voulaient pas que des textes écrits puissent tomber entre des "mauvaises" mains.

Plus tard, ces sacrificateurs apostats ont réussi à corrompre l'ensemble de la prêtrise Juive. Ils ne se contentèrent plus de leur nouvelle interprétation mystique du Pentateuque. Mais ils commencèrent à rédiger des préceptes qui furent connus sous le terme de "tradition des anciens". Jésus devait constamment S'opposer à cette tradition des anciens, qu'Il considérait comme fausse et hypocrite (Marc 7 :6), et comme anéantissant la Parole de Dieu (Marc 7 :9). L'apôtre Pierre parle de "la vaine manière de vivre" que les Juifs ont héritée de leurs pères (1A Pierre 1 :18).

Jésus S'est vivement opposé aux Pharisiens et aux Sadducéens, surtout dans Matthieu 23 :13-33. Dans ce passage, Jésus dit clairement ce qu'Il pense des Pharisiens et de leur tradition orale. Voici ce qu'Il dit :

 

    • Jésus les traite à plusieurs reprises "d'hypocrites", aux versets 13, 14, 15, 23, 25, 27, 28 et 29.

 

    • Il les traite "d'aveugles" et de "conducteurs aveugles", aux versets 16, 17, 19, 24 et 26.

 

    • Il les traite de "fils de la géhenne" au verset 15.

 

  • Il les traite de "serpents" et de "race de vipères", dignes d'être condamnés au châtiment de la géhenne, c'est-à-dire à l'Enfer.

Pourquoi donc Jésus S'est-Il montré aussi dur envers les Pharisiens et les Sadducéens, alors qu'Il était si tendre et compatissant envers les plus vils des pécheurs ? En outre, comment se fait-il que les Pharisiens et les Sadducéens, qui assistaient aux miracles extraordinaires de Jésus, pouvaient les attribuer à Béelzébul, le prince des démons, au lieu de les attribuer à Dieu ?

La réponse est choquante, mais révélatrice : les Pharisiens et les Sadducéens n'étaient pas des sacrificateurs Juifs traditionnels, mais c'étaient des sacrificateurs mystiques qui pratiquaient secrètement une tradition orale codifiée vers 1300 avant Jésus-Christ, et appelée la Cabale. Cela n'avait rien à voir avec la véritable Torah !

Ce sont ainsi les cabalistes, les membres de cette société secrète, qui ont tué Jésus-Christ ! Nous avons révélé ce fait dès 1992, et nous avons conservé ce message sur une série de trois cassettes, intitulée : "Les Sociétés Secrètes ont tué Jésus-Christ". Il s'agit d'un fait historique peu connu, mais très intéressant, et qui éclaire singulièrement la situation actuelle. En fait, les Pharisiens et les Sadducéens connaissaient très bien l'Ancien Testament, ainsi que toutes les prophéties concernant le Messie. Toutefois, ils avaient réinterprété chaque verset de manière mystique et occulte ! Quand Jésus a proclamé qu'Il était le Messie, en le prouvant par les miracles qu'Il accomplissait, les Pharisiens et les Sadducéens ont su qu'Il était vraiment le Messie. Mais Jésus a refusé de devenir un membre de leur groupe ! Jésus a refusé de laisser le peuple dans l'aveuglement, et lui a expliqué les Ecritures. Il leur a donné les véritables clefs qui leur permettaient de comprendre les Ecritures, les clefs que les Pharisiens leur avaient délibérément cachées (Matthieu 23 :13). Ils L'ont tué parce qu'ils voulaient que ce soit l'un des leurs qui soit le Messie !

C'est maintenant ce faux Messie qui est sur le point de se manifester, en la personne de l'Antichrist !

C'est la raison pour laquelle les cabalistes Juifs, appelés encore hassidiques ou membres du Mouvement Loubavitch, parcourent aujourd'hui tout Israël pour annoncer que leur Messie mystique est sur le point de se manifester ! Jésus a prophétisé qu'il en serait ainsi à la fin des temps, lorsqu'Il a dit aux Juifs : "Je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas ; si un autre vient en son propre nom, vous le recevrez" (Jean 5 :43). Non seulement ce faux Messie viendra en son propre nom, mais il sera reçu par le peuple Juif et par ses chefs religieux. Ce sera l'Antichrist ! C'est celui que les rabbins cabalistes annoncent !


Des activateurs de croissance utilisés dans les élevages,dans les yaourts de vos enfants

probiotique

SUPER IMPORTANT ­ A DIFFUSER LARGEMENT

 

Pour votre info.

 QUI MANGE DES YAOURTS, QUI EN DONNE A SES ENFANTS?  - 

* YAOURTS ACTIVIA ET ACTIMEL*
 
DANONE OBLIGÉ DE RETIRER SA PUBLICITÉ  MENSONGÈRE APRÈS 15 ANS DE MATRAQUAGE ET  DE DÉGÂTS

 

Le «pavé dans le pot de yaourt» qu¹a lancé  Didier Raoult, chercheur français dans la prestigieuse revue scientifique «Nature» de septembre 2009 a fini par être payant.


Pour le patron du labo de virologie de la Timone à Marseille, les yaourts et autres boissons lactées farcis aux probiotiques  que l¹on nous fait avaler depuis près de 20 ans auraient une    grosse part de responsabilité dans l¹épidémie d¹obésité qui  frappe les enfants. Les probiotiques que Danone ajoute à tout va dans divers yaourts sont selon les allégations de la marque assénées à la télévision, censées « booster » les défenses immunitaires.
 
On en trouve plus de 1 milliard par pot d¹Activia ou d¹Actimel.


Le hic est que ces bonnes bactéries «actives et vivantes»,  (dixit: Danone), sont les mêmes que celles utilisées depuis   longtemps dans les élevages industriels comme activateurs  de  croissance pour faire grossir plus rapidement cochons et  poulets. Un porc ainsi gavé de probiotiques, c¹est plus de 10 % de gagné sur la balance.  Danone pousse donc à «élever» nos enfants comme des cochons ou des poulets. En fait, en début d¹année, des chercheurs ont eu l¹idée decomparer la flore intestinale des obèses et des non obèses. Et là, surprise, les premiers étaient bourrés de probiotiques - ceux qu¹on trouve justement dans les yaourts «santé plus». Didier Raoult commente: «On a autorisé pour l¹alimentation humaine des activateurs de croissance utilisés dans les élevages, sans chercher à savoir quel serait l¹effet sur les enfants».
 
Du coup, celui-ci a réclamé des études pour connaître le rôle précis de TOUS les produits lactés dans l¹épidémie d¹obésité infantile. En outre, il n y a pas que les enfants qui sont victimes de cette supercherie; j¹ai rencontré de nombreuses femmes potelées bien que sous alimentées, et qui cherchaient désespérément à maigrir en se limitant à quelques yaourts par jour plus quelques babioles. Et désespérante désillusion, elles continuaient à grossir, étaient de plus en plus fatiguées et fragiles, surtout en hiver où il est indispensable de se YANGUISER, alors que les yaourts sont hyper YIN.
 
D¹où l¹article «Aigle moqueur» que j¹avais passé dans «Pratique de Santé» sous le titre «DEVENEZ XXL AVEC DES YAOURTS»  Finalement, les semeurs d¹alerte indépendants ont fini par émouvoir les services officiels avant que le scandale n¹éclate trop au grand jour. C¹est ainsi qu¹ils viennent de mettre la pression sur le groupe Danone, l¹obligeant, selon les termes délicats des grands journaux «à revoir sa copie» (Un monstre comme Danone, çà se ménage).


Il faut tout de même réaliser que cela pourrait être un coup dur pour le lobby puisque les groupes Actimel Europe et Activia Europe pèsent ensemble > 1,5 milliards d¹Euros sur un chiffre total Danone de 15 milliards, soit 10 %.  Mais je ne me fais guère de soucis pour cette entreprise de tricheurs, car entre ses discrètes et adroites manoeuvres de retrait publicitaires et les addictions de beaucoup de consommateurs automatisés, il n¹y a pas vraiment le «feu au lac», en attendant qu¹on nous invente une autre «salade à la mode».

 

 

*Marie-Ange ZWICKERT*
Secrétariat Maintenance /Belle-Idée - Hôpital de Bellerive/
Département d'Exploitation HUG
Tel 022.305.42.19
Fax 022.305.42.15
marie-ange.zwickert@hcuge.ch

Une nouvelle puce biologique fabriquée à partir de protéines vivantes.

 

rfid biochip

A l'heure actuelle, le projet est déjà en stade d'expérimentation. Cette puce sera infiniment plus petite que le MICRO CHIP : elle aura la capacité de renfermer une foule d'informations. Elle aurait le potentiel de pouvoir agir sur la mémoire ou la pensée d'un individu. D'où le spectre du contrôle mental.

Est-il possible aujourd'hui d'agir sur l'être humain à son insu par la manipulation des états de conscience ? On peut facilement à cette question en se référant aux états de haute suggestibilité sur le conscient qui permet l'action de l'hypnose sur l'inconscient. A titre d'exemple, la télévision devient un outil efficace pour ce genre de manipulation au moyen du subliminal. D'ailleurs la CIA qui travaille actuellement à l'installation de son propre "canal de télé" aura la capacité de transmettre - à partir de transmetteurs-aériens puissants - pour interrompre toute programmation dans n'importe quel pays. Nous avons là la réalisation matérielle de ce verset biblique : la Bête aura le pouvoir de "faire parler les images" (Apocalypse, 13 : 15).

 

Pour les initiés qui financent des chercheurs sur des projets aussi macabres, une telle puce présente d'autres avantages : tout pourrait y être inclus. Cette puce d'identification électronique humaine pourrait rendre réalisable une centralisation globale par un ordinateur central. D'où possibilité de ne jamais perdre la trace d'un individu et de remplacer le système monétaire actuel. L'argent ne serait alors plus nécessaire : plus besoin de chèque, de cartes de crédit, etc. Tout fonctionnerait à partir de cet implant électronique sur l'individu. Ce serait un moyen fantastique de réduire les dépenses de l'Etat, des banques et de neutraliser une fois pour toutes l'ensemble des marchés de la mafia, du marché noir, le marché de la drogue, et toutes formes de transferts illégaux d'argent.

Or à la conférence annuelle du Groupe Bilderberg de 1992, à Evian, en France (peu de temps après les émeutes de Los Angeles) Henry Kissinger a déclaré : "Aujourd'hui les Américains seraient scandalisés de voir des troupes de l'ONU rentrer dans les rues de Los Angeles afin de restaurer l'ordre. Demain, ces mêmes populations vont nous remercier à genoux pour un tel acte. Il est spécialement vrai que si l'on dit aux populations : "écoutez, il y a un danger extérieur énorme qui existe", et que l'on vote des lois en fonction de ce danger : que ce danger soit réel ou non, on sera capable de faire passer n'importe quoi, et les gens l'accepteront pour le bien-être de leur sécurité."

De la même façon, d'autres politiciens américains ont imaginé qu'à partir du moment où il y aurait un scandale sans précédent d'argent, ou une terrible crise économique fabriquée de pure pièces qui jetterait toutes les valeurs monétaires à terre, le meilleur système de remplacement du système actuel et la meilleure parade pour empêcher un autre chaos, serait l'utilisation d'une puce électronique d'identification. Selon eux, par cette puce passerait toutes les formes de transactions, d'échanges nationaux et internationaux, entre les individus.

 

Des informations récentes confidentielles, vérifiées par un ex-officier de la CIA, dévoilent différentes données que le TRANSPONDER pourrait fournir si cette puce électronique était implantée dans la peau : le nom et la photo de la personne, le numéro d'assurance sociale internationale composé de trois séries de 6 chiffres - chacun pour un numéro international de dix huit chiffres, - des données au niveau des empreintes digitales, la description physique de la personne, l'adresse, l'histoire familiale (arbre généalogique) [cf. les Mormons], des informations relatives au travail et aux revenus de la personne, des informations concernant l'impôt et un éventuel casier judiciaire.

Cette technologie déjà utilisée sur la planète, dévoile une volonté d'exercer une dictature sur tous les individus. Il y a là une perspective de totalitarisme dont entend faire montre le futur Gouvernement Mondial à travers l'Ordre Mondial actuellement en cours.

 

Il existe d'autres informations dans un rapport spécial sur la nouvelle technologie pour la surveillance par satellites. La sophistication, le raffinement des satellites est tel qu'il permet de repérer des imperfections souterraines, même de voir des verres sous le gazon. En utilisant des tours cellulaires et des satellites, l'animal domestique doté d'un MICRO CHIP ou l'individu qui en a reçu un, peut être repéré par satellite au moins à dix pieds de l'endroit où il se trouve.

Par ordinateur et un système de scanner, la police de l'Ordre Mondial - qui est déjà la police actuelle - sera, grâce à un tel équipement, capable de retracer un individu sur toute la planète.

On devine qu'un individu catholique, par sa seule Foi au Christ, constitue un obstacle aux idées antéchristiques de l'Ordre Mondial : il sera "classé" comme un dangereux terroriste par l'ONU. Cet individu-là n'aura aucun moyen de se cacher sur toute l'étendue de la planète. Voilà pourquoi les Saintes Ecritures nous préviennent de refuser le marquage.

Par des renseignements complémentaires, on sait que les hommes au service de l'Ordre Mondial peuvent suivre par satellite un milliard d'animaux domestiques à qui on a injecté la puce. Qui, d'après vous, seront les suivants sinon nous, les hommes ?

 

rfid biochip

Fin 1993, il y avait vingt quatre "navstar" satellites pouvant repérer n'importe quoi de l'ordre d'un centimètre dans un rayon d'un kilomètre. Vous pourrez trouver ces informations dans le magazine Forbes du mois d'octobre 1991. Mais le document ne développe qu'une parcelle de tout ce qu'ils sont capables de faire à ce jour avec une technologie secrète, financée par des investissements de multinationales ou de banques centrales.

(Vous comprenez ici l'objectif de Jean Conrad du "Complot contre l'homme".)

Parmi les dossiers constitués à partir de fuites ou de révélations privées, on sait qu'un contrôle accru de l'humanité s'effectue au moyen de : la surveillance au laser, les nouveaux permis de conduire, la nouvelle carte d'assurance maladie aux Etats-Unis et au Québec, le nouvel espionnage électronique par le téléphone, le téléphone sans fil, les dossiers d'appel téléphonique, le micro clandestin, les répondeurs téléphoniques et les boites vocales, le système électronique pour porte de garage, les enquêtes sondages téléphoniques, les disquettes d'ordinateur, les services des postes, les caméras vidéo, les dossiers d'impôts, dossiers scolaires, dossiers médicaux et de service social.

Par une crise économique ils sont en train d'engendrer une crise sociale qui oblige déjà les gens à se diriger malgré eux, vers une aide sociale. C'est un moyen légal qui ne paraît pas [un prétexte] pour aller chercher une information complète sur tous les individus.

 

Ce n'est pas tout. Citons le contrôle technologique du cerveau à distance, champ électromagnétique, terminaux de vidéo et jeux vidéo, micro-onde, désinformation militaire et civile, le contrôle par micro-onde basse intensité et complication biologique, les nouvelles armes électromagnétiques.

Des informations ont été obtenues sur la Banque Mondiale de la Conservation de l'Energie. David Rockfeller et d'autres ont établi, au cours d'une réunion du 13 septembre 1987, le découpage géographique du Canada au profit du Nouvel Ordre Mondial avec carte géographique du plan mondial. Il y a aussi le plan technologique pour la chute de l'économie mondiale et l'anéantissement des fortunes individuelles ; le nouveau papier monnaie avec barres magnétiques invisibles, la disparition des classes moyennes et la nouvelle télématique internationale au niveau du contrôle de l'économie mondiale. On vient d'ailleurs de finaliser en décembre 1993 les accords qui permettront d'arriver à un contrôle semblable.

 

On pourrait aussi parler de la nouvelle surveillance électronique automobile qui s'installe sur les autoroutes et qui fait que les nouvelles voitures renferment des systèmes de repérage électronique de détection, sans que les acheteurs en soient conscients. Si bien qu'un système militaire se met lentement en place et rend possible tout repérage de véhicules et d'individus par rapprochement avec le fichier central détenu par la police au quartier général où repose l'ordinateur.

Les systèmes de détection sont si précis que l'on peut même savoir qui conduisait telle voiture à une heure précise, en tel lieu.

Il y avait, fin 1993, des mises en pratique sur certaines autoroutes en Californie.

 

On met donc, à l'heure actuelle, sur l'ensemble de la planète, un des réseaux les plus sophistiqués de détection qui permettra un système de surveillance sans précédent de tous ceux qui auront reçu ce nouvel implant technologique, mais également de distinguer parmi les populations ceux qui l'ont refusé.

Avec ce nouveau MICRO CHIP BIOLOGIQUE D'IDENTIFICATION INTERNATIONALE il sera possible d'imposer un Nouvel Ordre Mondial à l'intérieur duquel tous ceux qui n'auront pas reçu, ou auront refusé cette marque d'identité, n'auront aucun droit ni d'acheter ni de vendre [cf. Apocalypse, 13 : 16-17], c'est-à-dire aucune possibilité de travailler, de recevoir un salaire, d'acheter un appartement ou de vivre comme locataire, de vendre des biens, etc.

Le projet "TESSERA" l'avant dernière étape avant la puce transcutanée


 

tessera haarp projet secret
 
Le projet "TESSERA" a été lancé par la NSA, L'Agence de (Surveillance ECHELON) Sécurité Nationale Américaine. Le projet consiste à mettre en adéquation la technologie informatisée avec la production de microchips implantables miniaturisés dotés de suffisamment de mémoire et gérés par le système "MOSAIC". La "tessera" était une marque distinctive portée par les prisonniers et les esclaves sur la peau du temps des Romains. Refuser le port (obligatoire un jour ou l'autre pour raison de sécurité mondiale) équivaudra à s'extraire du système économique et ainsi se condamner à plus ou moins brève échéance!  
 
A l'origine, le nom "AMERIQUE" vient du nom "AMERA KU" utilisé par les indigènes d'Amérique centrale, c'est à dire le "pays du serpent". La tour de Babel du temps des derniers jours de Noé après le déluge constituait la première tentative des hommes pour établir un système linguistique, religieux, politique et économique mondial Unique pour se rebeller contre DIEU et prendre Sa place. Nemrod, l'initiateur de cette tentative avortée était directement inspiré par Lucifer et ses mystères Babyloniens évoqués par Jean dans son Apocalypse. Nabuchodonosor reprendra le "flambeau" comme tente de le faire de nos jours Saddam Hussein à travers son entreprise de restauration du site historique et de la ville de Babylone.  
 
Le citoyen du monde qui refusera cette marque d'apparence si "anodine" sera considéré comme ennemi public car il ne disposera d'aucun argument, en dehors des Ecritures, pour valider son refus. Sa culpabilité potentielle sera ainsi "démontrée" et en fera un suspect livré à l'opprobre des citoyens "honnêtes" qui n'ont rien à cacher.  
 
Pour pouvoir imposer une soi-disante paix "sécurisée" pour l'ensemble de l'humanité, tous les moyens seront justifiés par cette entreprise de pacification mondiale déguisée qui conduira à l'esclavage ceux qui n'auront pas accepté le salut et leur rachat par le sacrifice de Jésus-Christ, Le Grand Libérateur de la Fin des temps.  
 
A ceux qui liraient ce type d'informations pour la première fois de leur vie, il leur est donné de pouvoir comprendre les craintes des chrétiens qui connaissent un verset Biblique prophétique extrait de l'Apocalypse Johannique en fin du Nouveau Testament :  
 
" […] Et elle fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne pût acheter ni vendre, sans avoir la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. C'est ici la sagesse. Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six. (Apoc 13/16-18).  
 
Une " marque " est donc déposée sur la main ou sur le front et les lettres " TM " (" Trade Mark ") signifient bien, à titre d'exemple et sans faire de jeu de mots, qu'il s'agit d'une marque enregistrée, " déposée ", lois de la protection commerciale obligent.  
 
Le fait de tenir une carte d'identification " dans " la main est l'avant dernière étape avant de l'avoir " sur " la main. Le glissement sémantique se fait graduellement, en douceur. " Peur " est dans " torpeur " comme " trouille " dans le mot " citrouille " symbolique d'Halloween, la fête du Diable et des démons. Leur nuit, une veille de Toussaint, avec l'horaire d'été en France a duré 25h en 1999. Un peu plus de sang sacrificiel sur le macadam pendant ce week-end réputé comme étant le plus meurtrier de l'année. A l'origine, on passait pourtant à l'heure d'hiver pendant le dernier week-end de septembre. Mais insensiblement, " on " change les lois et le temps…  
 
On nous trompe effrontément sur une fin de siècle et même de Millénaire tout en se référant à une mesure atomique du temps. On nous aurait menti ?  
 
De plus, une nouvelle technologie se met en place pour remplacer les composants électroniques par des substrats biologiques créés de manière artificielle plus facilement implantables à vie chez un individu dés sa naissance.  
 
Une seule chose concernant ces versets est certaine : cette prophétie est potentiellement susceptible d'être en voie d'accomplissement à tout moment et elle le sera un jour ou l'autre. L'émergence de cette technologie est un des signes que nous approchons des temps de la Fin, même si les railleurs et les moqueurs se font de plus en plus nombreux. J'en ai rencontrés en novembre 99 pour qui le seul fait de prononcer le mot " Apocalypse " était un signe risible de dégénérescence mentale à trop craindre l'arrivée de l'An 2000.  
 
Au lendemain de Noël, entre les deux tempêtes du siècle, (qu'en sait-on puisqu'il n'est pas encore révolu), la presse affichait à la Saint Jean, ses gros titres avec le mot " Apocalypse " en gras. En les croisant à nouveau en janvier, ce fut à mon tour d'ironiser sur leur méconnaissance des traditions calendaires Catholiques car ce "Saint Jean", le disciple bien-aimé est celui qui justement a écrit l'Apocalypse …  
 
L'événement du " non-Bug " aux premiers jours de janvier 2000 semble les avoir libérés définitivement de je ne sais quelle crainte intériorisée, se sentant à présent en droit de jouir d'un optimisme débridé proche de l'euphorie, les cours de la Bourse aidant, pour un Nouveau Millénaire qui n'a pourtant pas rappelons le, lui aussi, encore commencé !  
 
Les chrétiens sont les seuls opposants à ce " signe " de " progrès ", " très sécurisant " à première vue…  
 
La mise en place d'une politique mondiale de standardisation mondiale avec la procédure de Certification Qualité ISO 9000, 9002 comme on en voit fleurir tous les jours et dans tous les domaines est un des signes précurseurs qu'une entreprise ne pourra acheter ou vendre si elle n'a pas un de ces " nombres " attestant une homologation pour garantir la sécurité et le bien être des consommateurs. Suivant son importance, le coût pour accéder à un standard de certification est énorme pour une PME ou PMI et génère plus de chômage que d'emplois. D'autre part les audits permettent à des étrangers d'investir une entreprise et ce à tous niveaux. A titre d'exemple, le code à barres agroalimentaire classique (aux normes UCC et EAN), commun aux 7 continents, intègre de façon non apparente à l'œil nu, les trois 6 par l'intermédiaire des trois barres séparatrices correspondant au chiffre 6 pour chacune d'elle.  
 
D'autre part elle concerne notre génération alors que nos parents ne pouvaient même pas imaginer la croissance exponentielle de la Connaissance qui non seulement est devenue la nôtre mais encore celle à laquelle nous avons accès, comme l'avait prophétisé Daniel de son côté dans l'Ancien Testament :  
 
" […] Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu'au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera. (Da 12:4)  
 
Internet est la face la plus représentative de ce phénomène, la face visible de cet iceberg Titanesque si l'on considère le chargement quotidien de nouvelles pages d'informations, un nombre lui aussi à croissance exponentielle. 

Posté par rusty james à 10:48 - - Permalien [#]

L’Argentine nous montre le chemin pour sortir de la mondialisation

3084672865_1_5_O4cbB3L5

Le vent de l'Histoire tourne : L'Argentine prouve qu'il y a une vie après la "mondialisation inévitable" et que l'avenir n'est pas dans la destruction des États.

Le gouvernement argentin vient de décider, ce 16 avril 2012, d’exproprier le groupe espagnol Repsol de sa participation dans la compagnie pétrolière argentine YPF, qui est donc renationalisée.

Cette nouvelle décision fait grimper aux rideaux le gouvernement de Madrid qui y dénonce une attaque contre les « intérêts espagnols ». Mais elle s’inscrit en réalité dans une politique de longue haleine, mise en œuvre depuis dix ans par le président de la République Nestor Kirchner puis par sa femme qui lui a succédé à ce poste.

L’actuelle présidente argentine Cristina Kirchner

Cette politique « néo-péroniste » est approuvée par une très grande majorité du peuple argentin : elle consiste à rendre à la République argentine sa souveraineté et son indépendance nationales, et sa capacité à assurer la justice sociale entre ses habitants. Ses succès sont remarquables.

RAPPEL DE L’HISTOIRE RÉCENTE DE L’ARGENTINE

Tout au long des années 90, l’Argentine avait appliqué, sous la présidence de Carlos Menem et à la demande du FMI, une politique ultra-libérale de privatisation à outrance de toute son économie.

Cette politique fut assez comparable à celle dont sont actuellement affligés la France et les pays de l’Union européenne, sous les exigences du même FMI et de la Commission européenne. Dans l’Argentine des années 1990, comme dans la France des années 2000-2010, les médias et les politiciens ne cessaient d’expliquer au peuple argentin qu’il était nul, et que son salut collectif ne viendrait que des « réformes indispensables » consistant à vendre à des groupes privés étrangers tout ce qui appartenait au peuple argentin.

Cette ultra-libéralisation de l’économie argentine a certes provoqué l’enrichissement d’une partie de la population pendant quelques années, et surtout une débauche de consommation.

Mais elle a aussi et surtout entraîné une autre partie de la population dans la pauvreté (environ 20% de chômeurs officiels vers 1998) , avant de provoquer une hyper-inflation et une crise économique et financière de très grande ampleur à la fin des années 1990 et au début des années 2000.

La crise économique et financière culmina en 2001 et conduisit à des décisions historiques : le 6 janvier 2002, le nouveau gouvernement du président Eduardo Duhalde procédait à un gel total des avoirs bancaires et à une dévaluation officielle du peso de 28 % par rapport au dollar. La monnaie argentine continua à baisser très rapidement ensuite, jusqu’à perdre près de 50% face au dollar.

Après avoir mis en place un plan économique très volontariste, le président Duhalde convoqua des élections présidentielles anticipées en avril 2003. Ce fut le candidat péroniste de centre gauche Nestor Kirchner qui fut élu, sur un programme de restauration de l’État et de la souveraineté nationale argentine sur son économie.

Nestor Kirchner a été président de la République argentine de 2003 à 2007. Son bilan est historique :

a) envoyant balader les banquiers, il a « renégocié » la dette du pays en 2005 d’une façon expéditive : il a purement et simplement refusé le remboursement de trois quarts des 100 milliards de dollars de dette extérieure !

b) faisant un bras d’honneur au dogme de l’ultra-libéralisme et de la prétendue « mondialisation inévitable », il a :
- gelé les tarifs de l’énergie et des transports,
- taxé très fortement les importations,
- relancé l’activité économique (+ 50 % en cinq ans !) en la soutenant de façon keynésienne par les dépenses publiques,
- provoqué une forte hausse des salaires,
- et engagé un programme tenace de réappropriation par le peuple argentin des grands services publics du pays qui avaient été bradés à des intérêts privés américains ou européens à la demande du FMI :

- novembre 2003 : Renationalisation de la Poste argentine, qui avait été privatisée en 1997.

- janvier 2004 : Renationalisation de la concession de l’espace radioélectrique national, qui avait été attribué au groupe français Thales Spectrum, filiale de Thales (ex-Thomson) en 1997.

- mars 2006 : Renationalisation de la distribution de l’eau potable qui avait été attribuée au groupe français Suez en 1993.

- mars 2007 : Renationalisation du Chantier naval Darsena Norte, privatisé en 1999. Les employés reçoivent 10% des actions, le reste étant contrôlé par l’Etat.

C’est sa propre épouse, Cristina Kirchner qui lui a succédé au poste de présidente de la République le 10 décembre 2007. Réélue il y a quelques mois, en octobre 2011, elle a continué l’impressionnante œuvre libératrice de son mari :

- novembre 2008 : Renationalisation du système de retraites, qui avaient été privatisées en 1994.

- décembre 2008 : Renationalisation des compagnies aériennes Aerolineas Argentinas et Austral, privatisées et acquises en 1990 par la compagnie espagnole Iberia, puis en 2001 par le groupe espagnol Marsans.

- et enfin, ce 16 avril 2012 : Renationalisation majoritaire (à 51%) de la compagnie pétrolière YPF, qui avait été privatisée et cédée à l’Espagnol Repsol en 1992.

Le président argentin Nestor Kirchner (aujourd’hui décédé) avec le président bolivien Evo Morales (à gauche) et le président vénézuélien Hugo Chavez (à droite)

CONCLUSION

Tout comme les cas islandais ou vénézuélien, la politique économique, financière, sociale et industrielle menée en Argentine depuis 10 ans est soigneusement censurée dans nos médias asservis à l’oligarchie financière et industrielle euro-atlantiste.

Cette censure s’explique : tout ce qu’a décidé le gouvernement de Buenos Aires, avec le soutien massif de sa population, prouve que les dogmes de l’ultra-libéralisme et de la « mondialisation inévitable » sont des mensonges et des politiques insanes, sur lesquelles un peuple peut – et doit – parfaitement revenir.

Après avoir failli être détruite par les tenants de la privatisation de la planète au profit d’une infime minorité, l’Argentine est la preuve vivante que l’avenir n’est pas dans la destruction des États, mais dans leur résurrection.

Je me permets au passage de voir, dans la politique de renaissance argentine, des points de ressemblance frappants avec le programme de renationalisation des services publics essentiels que j’avais présenté le 3 décembre dernier.

Ce n’est pas parce qu’une censure médiatique absolue m’a empêché de soumettre ce programme présidentiel libérateur au vote des Français qu’il a perdu de son intérêt et de sa pertinence. Bien au contraire, l’exemple argentin montre qu’il est plus actuel que jamais et que l’histoire finira, tôt ou tard, par lui donner raison.

Source : http://www.romandie.com/news/n/_L_expropriation_d_YPF_la_derniere_d_une_longue_serie_en_Argentine82160420122352.asp

Le coup final de l´esclavage des peuples, par l’endettement

mod_article4678205_1

 

 

 

Diffusez et faites diffuser aux citoyens, juristes et experts « intègres », d´urgence les informations, explications et documents ci-dessous, ne serait-ce que pour exiger un accès adéquat en langue française à ces documents afférents à la « BANQUE-MES ». Merci !

« Ils » – (en l’occurrence, TOUS les politiques) - veulent à tout prix finaliser, mettre en œuvre, et ceci sans retour possible, ce projet scélérat dans les prochains jours et semaines, sous prétexte d’urgence, et avant que la résistance des peuples enfin informés ne devienne trop importante.  

Vous trouverez ci-dessous des explications, dans les grandes lignes, rédigés de manière synthétique, et des conclusions de personnalités, référentes en la matière, dans les documents joints, dont TOUS les politiques nationaux, – quel que soit leur parti – ainsi que ceux de l’UE, disposent depuis au moins MAI 2011…, et auxquels ils ont déjà donné leur accord !

 

Pour le lecteur « pressé »…. – veuillez s.v.p. au moins lire la dernière partie de ce long article : les informations et explications du passage « Contrat et Banque-MES »

Étapes des « coups d’État » expliqués ci-dessous [2a – 2d,5]

1. 07/06/2010 : installation du FESF, « Fonds Européen de Stabilité Financière »

2. 25/03/2011 : les États membres de la zone euro mettent en place le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) après signature de l’accord modifiant l’article 136 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, afin de contourner, sans avoir notamment à passer par un referendum, l´article 125 du traité UE, interdisant explicitement l´aide financière d´un pays à l´autre ( clause de « non-renflouement ») 

3. 24/06/2011 : signature de l’accord « Contrat BANQUE-MES » sur la création et installation d’une Institution que nous appellerons ici, n’ ayant pas accès à une version française du contrat , et pour éviter la confusion avec des termes déjà existants, la « BANQUE-MES ». 

Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF) [1]

Comme la « BANQUE-MES » est un élargissement du FESF, et que le FESF doit être intégré en 2013 dans la « BANQUE-MES » , nous devons tout d’abord présenter le FESF dans ses grandes lignes :

Supposez, pour mieux comprendre ce qui suit, que votre pays, A, est comme une maison, dont vous, le peuple, assurez l’entretien, - et sur la valeur de laquelle une banque peut accorder un crédit, par inscription d’hypothèque (la valeur de la maison est donc la garante d’ une dette ).
Surtout ne pas confondre montant d’un crédit, et montant garanti  : la banque accorde/met à disposition par exemple 100 € de crédit, mais elle exigera, d´après ses propres estimations de la valeur de votre maison, l´inscription d´une hypothèque = garantie, qui régulièrement dépasse le montant du crédit accordé en contrepartie, ici par exemple 500 € de garantie, pour le crédit de 100 €.

EN 06/2010

1. Les pays A (le vôtre…), B, C , D, (etc) créent une Société Anonyme (SA) luxembourgeoise - le Fonds Européen de Stabilité Financière (FESF, une Société Privée, qui possède la personnalité juridique d’après le droit luxembourgeois), et s’engagent par contrat envers elle. Chaque pays devient par ce contrat un actionnaire, en fournissant à la SA des engagements de garantie inconditionnelle et irrévocable (une inscription d’hypothèque sur votre maison), à hauteur du taux de participation à la SA qu’ils ont acceptée

2. La mission du FESF (en tant qu´intermédiaire/fournisseur de crédit entre pays et banques), est limitée dans le temps, et prend fin à l’échéance au 30/06/2013.
Jusqu´à cette date, le FESF doit veiller à ce qu’à tout moment un volume de disponibilités financières (contractuellement, des crédits jusqu´à globalement un plafond de 440 milliards d’euros – montant maximal global plafonné) puisse être mobilisé, au cas où votre pays A, et/ou le pays B, C , D, soi(en)t diagnostiqué(s) comme « en difficultés économiques » par les marchés financiers privés (banques, agences de notation etc) : dans ce cas, le FESF organisera un « Plan d’Austérité  » pour ce pays, et lui accordera ensuite, après son acceptation de ce Plan d’Austérité, un crédit « très avantageux », obtenu avec l’ « aide » et auprès d’organismes de capitaux privés ( Banques, Assurances, Industrie, Fonds divers, etc - nommés ci-après génériquement « Banques »).

3. Or, ce sont précisément ces Banques qui décident AUSSI à quelle hauteur doit se situer la garantie (l´inscription d’hypothèque sur votre maison) à laquelle s’engagent, inconditionnellement et irrévocablement, les pays ABCD,
 
a) pour sécuriser le crédit accordé au pays en « difficulté »

b) ainsi que pour le restant des disponibilités mobilisables du FESF (soit 440 milliards d’euros, moins la somme de(s) credit(s) déjà accordé(s) au(x) pays en difficulté). En conséquence, le montant de l’hypothèque grevant les « maisons » ABCD croît (théoriquement jusqu´à un montant illimité) en permanence, sans pour autant que le plafond de crédit, limité à 440 milliards d’euros, s’élève. (pensez ici aux fameuses mises en scène, et lancements d´alertes des banques , agences de notation, etc - toujours au « bon moment » - et vérifiez les diverses interventions, et augmentations des garanties, depuis juin 2010). Par suite, les propres notations « de fiabilité économique » (la valeur de la maison) des pays ABCD sont, en tout état de cause, affaiblies, ce qui fait donc aussi évoluer à la hausse le coût de leurs propres crédits ( dettes publiques ) dejà existants.

4. Garantir de manière inconditionnelle et irrévocablement :

a) inconditionnellement signifie que les pays ABCD, en cas d’insolvabilité d’un pays débiteur, devront payer (selon leurs taux de participation au FEFS) la dette de celui-ci auprès des Banques, sans pouvoir à aucun moment s’en défendre juridiquement.
 
b) irrévocablement : Les pays ABCD doivent supporter cette charge des garanties d’emprunts, jusqu’à l’apurement total de la dette du pays débiteur –

lequel apurement n´est bien sûr pas du tout souhaïté par les banques , bien au contraire. Donc, au bas mot, ce sont NOS hypothèques éternelles…

Ce sont donc toujours les banques, qui établissent le « Diagnostic » de faiblesse économique , et qui fournissent les « Remèdes », dont ils sont les seuls profiteurs !
Les Nations et les Peuples concernés sont ainsi, avec l’aide active de leurs dirigeants et représentants, dépossédés de tout pouvoir de décision et de gestion pour leur propre pays.

Le peuple Grec l´a bien compris en disant : « Nous ne voulons pas de votre argent !  »

Et, puisque ce premier coup bas fonctionne comme prévu, et qu’entre temps les peuples s’occupent, comme voulu, à s’entre-déchirer, la prochaine étape du plan devrait passer relativement inaperçue :

==> le FESF, à DURÉE LIMITEE d’existence de par son contrat fondateur, à relative visibilité de fonctionnement, et avec un MONTANT de dette « relativement » LIMITÉ,

sera remplacé par

==> la création et installation PERMANENTE d´une organisation supranationale, dont le capital et les garanties, inconditionnels et irrévocables, supportés par les peuples , seront à HAUTEUR ILLIMITEE ==> la « BANQUE-MES »

UE

Cela ne marche pas, selon vous ? C’est anticonstitutionnel ?..... Eh bien, voilà longtemps que les dirigeants et représentants des peuples ABCD – quelle que soit leur couleur politique, et avec participation active de chacun - ont abdiqué de la souveraineté de ceux-ci, petit à petit, au profit d’une entité nommée Union Européenne.

Aujourd´hui, plus de 80 % des lois et règlements qui s’imposent à nous, dans tous les domaines, (social dont retraite !, énergie, affaires étrangères, sécurité, santé, alimentation, éducation, etc etc), sont décidés au niveau de l’Union Européenne (UE), et sachez que
 
==> le Droit de l’UE s’impose au Droit National !

L´organigramme de L´UE n´ est rien d´autre que celui d´une grande Multinationale, et votre pays n´en est qu´une filiale – une dépendance de la maison de Maitre !
Nos « représentants » élus ne sont TOUS que des chefs de division - des exécutants d’ordres venus d’ailleurs, ils n’ont aucun pouvoir réel de décision.

(Pensez donc une seconde à la Belgique – qui perdure sans gouvernement ! – prenant ses ordres de l’UE directement, et finit même, sans autorité supérieure propre……par « décider » d’entrer en guerre….)

Le 25/03/2010, l’UE a communiqué aux représentations gouvernementales des pays membres les projets de contrat et statuts de création de la « BANQUE-MES », et de modification du contrat FESF, avec pour instructions d’en bricoler des textes susceptibles d’être signés avant fin juin 2011 (fin du « semestre européen ») , ce qui s’est effectivement produit le 24/06/2011 !

Toujours le 25/03/2011, les traîtres aux peuples des pays de la zone euro se sont engagés à l’ínscription d´un « frein à l´endettement » (réduction des déficits, et interdiction de toute dette supplémentaire destinée à subventionner des besoins sociaux) dans chacune des Constitutions Nationales actuelles,– tous processus à exécuter à une vitesse record, et, dans la mesure du possible, sans que les Peuples – nous – s’en aperçoivent. [3a+3b]

Et nous en arrivons là au Contrat de création de la « BANQUE-MES », - signé le 24/06/2011 conformément aux instructions de l’UE, - et auquel nous, les peuples, n’avons officiellement à ce jour toujours pas accès.

Le « Contrat BANQUE-MES  » et la « BANQUE-MES » [4]

Les développements qui suivent reposent sur un document au périmètre très large, que nous nommerons « Contrat BANQUE-MES », document disponible uniquement en langues allemande et anglaise, qui a été publié sur internet depuis quelques semaines seulement.

Nous n’évoquerons ici , - afin que cette note reste lisible, mais également afin que vous, le peuple, puissiez réagir le plus rapidement possible - que quelques points non-exhaustifs des processus : « ENTRÉE EN VIGUEUR » , « ESCLAVAGE POUR DETTE » et « FORME INSTITUTIONNELLE ».

ENTRÉE EN VIGUEUR

L´entrée en vigueur de ce contrat ne dépend PAS du nombre de pays qui ratifient OU approuvent OU intègrent celui-ci .
Il suffit théoriquement qu´un seul partenaire contractant signataire ait souscrit au 31/12/2012, pour rendre possible l`installation de la « BANQUE MES ».

La diabolique construction du texte ouvre non seulement une mise en œuvre anticipée (et non pas tributaire de la date-butoir du 31/12/2012 ainsi que l’apparence en est donnée) mais PREVOIT la possibilite d´un RÉAJUSTEMENT des critères et seuils de participation, afin que l’entrée en vigueur du texte se fasse bien dans l’espace-temps qu’ils ont prévu [notamment voir Art.42+43]

Ne restez par conséquent pas sans réagir, dans l’espoir de blocage du processus, du fait qu´un ou quelques Etats refuse(nt) de l’intégrer, ou que des dirigeants traîtres à leur Nation ne parviennent pas à l’imposer – c´est ainsi que nous avons perdu notre souveraineté au profit de l’UE ! Chaque nation doit faire acte de résistance – tant que nous sommes encore des nations différenciées !

L´ESCLAVAGE POUR DETTE

1. La « BANQUE-MES » est créée sous clause de DUREE ILLIMITEE – et un Etat signataire n’a aucune possibilité de sortir du processus ! – votre « maison » appartient à jamais aux Banques, les peuples sont à jamais, inconditionnellement et irrévocablement, les garants et cautions des dettes auprès des banques – lesquelles ont un intérêt majeur à ce que cet endettement ne prenne jamais fin.

2. La « BANQUE-MES » est explicitement destinée à augmenter en permanence et de manière illimitée sa capacité de prêt, fixée prévisionnellement à 500 milliards d’euros !

3. Le montant de départ des garanties exigées des pays membres est à hauteur de 700 milliards d’euros (voir ci-dessus les explications sur les garanties, qui en théorie peuvent croître de manière illimitée).

4. La « BANQUE-MES » annonce qu’elle a pour mission de « garantir la stabilité financière de l’ensemble de l’Eurozone » ET que son but est d’ « obtenir et maintenir la plus haute notation des Agences, pour les principaux organismes bancaires  ». Le besoin en capitaux sera donc énoncé….par les banques !

5. Les Etats doivent ensemble verser (et devront donc pour ce faire contracter des dettes supplémentaires envers les banques) à cette « Architecture Financière », à partir de 2013, un montant de départ de liquidités de 80 milliards d’euros - qui devra être en permanence réabondé en cas d’utilisation. La « BANQUE-MES » doit explicitement engager ces fonds sur les marchés financiers, afin de faire croître « avec discernement » notre argent ainsi risqué….

6. La « BANQUE-MES » a tout pouvoir pour réquisitionner AUTOMATIQUEMENT et selon sa propre appréciation, auprès de chacun des Etats membres, le montant des capitaux qu’elle décrètera nécessaires pour éviter qu´un accident de paiement ( catégorie à laquelle appartiennent aussi les échéances de versement d’intérêts d’emprunts ! ) ne porte préjudice…aux banquiers créanciers, ce qui signifie que la « BANQUE-MES » a le contrôle sur tous les budgets des Etats membres, budgets constitués de l’argent des peuples, et de leurs impôts.

+++++

Comprenez-vous maintenant ce que signifie l’exigence d’inscription d’un « Frein a l´Endettement », et d’une « Maîtrise des Déficits et des Dettes Souveraines », dans les législations supérieures des Etats membres : Les peuples devront, de par la Loi, « épargner »…. au meilleur service des banques… !

Et comme toutes ces belles personnes savent très exactement quels ravages ils commettent envers les peuples, ils se construisent, avec la « BANQUE-MES », un espace de non-droit, un petit Etat en soi (Nota : les textes créateurs sont de même architecture que ceux de la Banque de Règlements Internationale, et ceux du FMI) :

FORME INSTITUTIONNELLE [ notamment voir art.26-33]

1. Le siège de la « BANQUE-MES », une Organisation Internationale, est situé au Luxembourg, et dans son périmètre physique ne sera en vigueur que le corpus de Droit de la « BANQUE-MES » , et non pas celui d’autres pays, non plus, expressément, que celui des Etats membres de la « BANQUE-MES ».

2. La « BANQUE-MES » détient la personnalité et la capacité juridiques, peut donc contractualiser, transiger, etc.

3. Toutes les propriétés matérielles – où que ce soit dans le monde – de la « BANQUE-MES », bénéficient d’immunité et d’inviolabilité (par exemple, un immeuble appartenant à la « BANQUE-MES » ne peut être saisi, on ne peut y pénétrer sans consentement, ni le perquisitionner, même pour des recherches ordonnées par une décision judiciaire – et aucun document ou dossier appartenant à la « BANQUE-MES » ne peut être communiqué sous contrainte).

4. La « BANQUE-MES » est libre de toute imposition et taxation, - droits de douane et TVA éventuellement acquittés doivent leur être « restitués »….

5. Les collaborateurs de la « BANQUE-MES » n’acquittent pas d’impôt sur le revenu dans leur pays d’origine, sur leurs salaires et indemnités - financés par les peuples ! - versés par la « BANQUE-MES » en tant qu´ employeur.

6. Tous les collaborateurs de la « BANQUE-MES » sont assignés à vie à la confidentialité sur leurs missions. Ils jouissent d’une immunité juridique, ainsi qu’EXPLICITEMENT LES REPRÉSENTANTS des Etats membres (Ministres des Finances , etc) qui travaillent avec la « BANQUE-MES », ou sont missionnés auprès d’elle….

Concrètement, cela signifie que, lorsque le peuple aura enfin compris qu’il a été pillé et vendu, et qu’il voudra faire payer leur ardoise aux traîtres à la nation, ceux-ci pourront se réfugier dans les propriétés de la « BANQUE-MES », acquises avec l’argent du peuple, et sous la protection de forces de sécurité, payées par le même peuple…

+++++

Tout au long de l'histoire de l'humanité, la création de dissensions et rivalités entre les peuples a été un ingrédient indispensable pour gagner ce « jeu », dont le but ultime est qu’au bout du compte, les banques possèdent TOUT, que ce TOUT soit « grec », « allemand », « français »…..

- DIVIDE ET IMPERA -


Cet article a été publié sur le site d'Agora Vox,

Posté par rusty james à 10:06 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,