193305285

Les chercheurs ont découvert que lac Vostok était situé dans une zone d’activité sismique, et suite un séisme, des organismes inconnus ont pénétré dans l’eau. Ces créatures se sont développées à l’intérieur du lac, et leur constitution est différente des microorganismes terrestres.

S’agit-il du sujet d’un nouveau film hollywoodien ou d’une réalité effrayante ? Les chercheurs de Saint-Pétersbourg ont découvert une vie extraterrestre dans l’Antarctide. Les généticiens de l’Institut de physique nucléaire affirment que les microorganismes du lac sous-glaciaire Vostok ne correspondent à aucune espèce de bactéries connues. Leur ADN correspond à moins de 86% avec les espèces connues de bactéries. Le chef de l’expédition vers l’Arctique et l’Antarctique Valéry Loukine évoque un ADN inconnu dans un entretien accordé à La Voix de la Russie.

« Pour l’instant, nous avons découvert l’ADN de cette bactérie. Les recherches préliminaires n'ont révélé aucune information sur la physiologie de ces organismes, et les conditions sur leur milieu de vie. Nous n’avons pas encore ces données. Nous avons juste prélevé des échantillons. Ils font partie intégrante de l'environnement. Pour le reste, nous ne connaissons rien de ces organismes ».

Pour obtenir de plus amples renseignements, les scientifiques ont besoin de poursuivre les recherches. Le plus souvent, c'est l'utilisation des méthodes de microbiologie classique, les méthodes de culture des échantillons pour une étude plus approfondie des organismes « étrangers ». Mais dès maintenant, les chercheurs peuvent affirmer que ces organismes ne présentent pas de danger pour l’homme.

« Cet organisme vit dans un environnement unique qu’on ne rencontre nul part ailleurs, en dehors du lac Vostok. Une fois remontés à la surface, ces organismes meurent, car ils ne sont pas adaptés à la vie dans d’autres milieux que ce lac. C’est pourquoi ces organismes ne présentent pas de menaces pour l’humanité ».

Il n’est pas exclu que d’autres espèces d’organismes inconnus se trouvent sous la calotte de glace. Vostok est un écosystème unique complètement isolé de l'atmosphère, comparable aux océans sous-glaciaires décelés sur les satellites de Jupiter et de Saturne. La découverte de nouvelles espèces de bactéries nous permettrait d’en savoir plus sur l’évolution et le changement climatique.

Le forage de glace qui recouvre le lac Antarctique se poursuite depuis 30 ans. Mais ce n'est que l'année dernière que les chercheurs ont réussi à atteindre sa surface. A l'Académie des sciences, cet événement est comparable à l'atterrissage sur Mars. Pendant plusieurs millions d’années, le lac fut entièrement isolé de la surface terrestre. Personne ne sait d’où viennent les microorganismes qui le peuplent. Même s’il s’agit de bactéries, leur étude pourrait constituer une percée scientifique. En outre, grâce aux techniques utilisées pour identifier ces organismes, les chercheurs peuvent créer une méthode de recherche des formes de vie étrangère. T