5443945-8121705

Les autorités de l'Etat de Rakhine participent depuis 2012 à une campagne de « nettoyage ethnique » contre la minorité musulmane dans cette région de l'ouest de la Birmanie, accuse lundi Human Rights Watch (HRW), qui parle de "crimes contre l'humanité". Les forces de sécurité ont contribué au désarmement des musulmans Rohingyas, qui tentaient de se défendre avec des armes de fortune, et elles sont restées passives, et ont dans certains cas participé, lorsque des bouddhistes se sont mis à tuer hommes, femmes et enfants en juin et en octobre 2012, affirme HRW, organisation de défense des droits de l'homme basée à New York.
 
« Alors que les forces de sécurité sont dans certains cas intervenues pour empêcher des violences et protéger la fuite de musulmans, plus fréquemment, elles sont restées à l'écart pendant les agressions ou ont directement soutenu les assaillants en commettant des meurtres et d'autres violations des droits de l'homme », écrit Human Rights Watch dans un rapport au sujet de ces violences de juin et octobre qui ont fait au moins 110 morts. (Reuters, L. 22 avril 2013, 08h52)
Comment, devant ces crimes, réagit « la communauté internationale » (on sait que la notion est exclusivement limitée à l’opinion publique occidentale, la plupart du temps sous-informée, valorisée pour mieux l’abrutir. Les autres peuples n’ont pas d’opinion. Et de toutes façons ils s’en fichent) ?
 
La réponse n’a pas tardée :
 
L'Union européenne a levé lundi toutes les sanctions prises contre la Birmanie, sauf l'embargo sur les armes, malgré un rapport de Human Rights Watch accusant les autorités de Rangoon de complicité dans le massacre de musulmans dans l'ouest du pays l'an dernier. La levée des sanctions, qui avaient déjà été suspendues par l'UE il y a un an, laisse le champ libre aux entreprises européennes soucieuses d'investir dans un pays riche en ressources naturelles. L'Union européenne entérine ainsi le processus de démocratisation en cours en Birmanie, depuis que la junte militaire a cédé le pouvoir en 2011. « En réponse aux changements intervenus et dans l'anticipation qu'ils vont se poursuivre, le Conseil a décidé de lever toutes les sanctions», indique un communiqué publié à l'issue d'un Conseil des ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept à Luxembourg. (Reuters, L. 22 avril 2013, 21h22)
 
1.- La question (depuis longtemps) n’est plus : « Pourquoi les double-décimètre des droits de l’homme, de l’humanitarisme et de la démocratie soutiennent-ils des dictatures criminelles au moment même où elles prétendent les anéantir (en Libye, Syrie…) pour faire droit aux peuples souverains ? »

l'histoire de la shoah se répéte et aujourdhui ce sont les musulmans qui sont les bouc emissaires de la crise mondiale nous sommes formatés a les hair

chaque jour il n'ya pas une ligne de journal ou l'on nous vante pas les mérites de cette communautée,

L’islamophobie transmise à l’école

Cette islamophobie inquiètante devient plus préoccupante quand elle se retrouve dans les manuels d’instruction en cours dans les écoles de la République. Souvenons-nous le cas d’un ouvrage de la collection Dokeo, des éditions Nathan. Citant l’Arabie saoudite pour expliquer l’islam, l’auteur ne s’embarrassa ni de rigueur ni de modération : « Voilées de la tête aux pieds, [les femmes musulmanes] n’ont pas la moindre liberté et peuvent être condamnées à mort en cas de désobéissance. » Ce faisant, les éditions Nathan inventèrent une nouvelle loi islamique : la mort pour les femmes qui désobéissent à leur époux.

La peine de mort comme désobéissance à l’époux, plus le mensonge est gros plus il passe. Plus aisément encore quand il est enseigné aux enfants. Le dessin qui accompagnait le texte montrait un couple musulman, le mari sévère, le doigt levé admonestant son épouse voilée donc « de la tête aux pieds ».

il viendra le jour ou la vérité ne pourra plus être niée a part par les niais chauffés à blanc par les parties racistes qui s'en prennent aux musulmans  alors que ce sont les banques qui les dépouillent chaque jour et les banques ne sont pas tenues par les musulmans qui interdisent les intérêts depuis le 7"e siècle voila une des raison pourquoi les banques centrales du monde change de mains pour pouvoir vous asservir par la dette et vous imposer par la force la monnaie unique du nwo .ce film résume assez bien le but final de tout çà....