Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale un livre explosif.

41Xd9oz+RwL

C'est un livre explosif que met sur la place publique Antoine Peillon, grand reporter au journal La Croix. Bénéficiant d'informations de toute première main, il montre comment la banque suisse UBS organise depuis la France un système massif d'évasion fiscale.

Afin de mettre en contexte les informations incroyables auxquelles il a eu accès, le journaliste a croisé différentes sources pour estimer à 590 milliards d'euros l'ensemble des avoirs français dissimulés dans les paradis fiscaux, dont 220 milliards appartenant aux Français les plus riches (le reste étant le fait d'entreprises). Environ la moitié de ce total (108 milliards) serait dissimulée en Suisse, la dernière décennie voyant fuir environ 2,5 milliards d'avoirs par an. Depuis 2000, UBS France aurait privé le fisc français de 85 millions d'euros en moyenne chaque année, ce qui montre son importance, mais souligne également combien d'autres établissements bancaires participent à ce genre d'activités.

" Fichier vache "

Comment fait la banque pour mener ses opérations ? Environ 120 chargés d'affaires suisses seraient présents clandestinement en France pour démarcher les grosses fortunes hexagonales, ce qui est rigoureusement interdit par la loi mais réalisé, d'après Antoine Peillon, en toute connaissance de cause par la maison mère en Suisse. Chaque commercial est muni d'un document, le manuel du Private Banking, " véritable guide en évasion fiscale ". Afin d'être rémunéré en proportion du chiffre d'affaires qu'ils rapportent, les commerciaux sont bien obligés d'enregistrer à un moment ou un autre leurs transactions. Ils le font dans une comptabilité cachée baptisée " carnets du lait " que l'on peut trouver dissimulés dans des fichiers Excel intitulés " fichier vache ". On aura compris l'analogie : la France est une vache fiscale dont il faut traire le lait…

Les commerciaux présents en France utilisent les mêmes techniques que celles mises en évidence par la justice américaine : UBS organise des événements mondains auxquels ils invitent clients et prospects. Dans les documents récupérés par Antoine Peillon, on trouve parmi les clients les noms de footballeurs connus, et même d'un haut responsable du football international pour lequel une commerciale note, après un rendez-vous à Monaco en 2002, que l'entretien fut "long et difficile, mais fructueux ", ou encore un navigateur, un auteur réalisateur de cinéma et… Liliane Bettencourt. Celle-ci est tout bonnement accusée d'avoir enfoui 20 millions d'euros entre 2005 et 2008, à l'occasion de transferts entre la France, la Suisse et l'Italie par l'intermédiaire de comptes UBS et BNP Paribas, avant de finir, affirme l'auteur, dans des enveloppes remises à des personnalités de droite.

Impunité

Antoine Peillon lance de nombreuses et graves accusations mais il est sûr de ses sources : des cadres écoeurés d'UBS en France, en Suisse, mais aussi les services secrets français. Les preuves dont ces informateurs disposent ont été transmises à plusieurs autorités de régulation. Le parquet a été saisi, mais il ne bouge pas, assurant une forme de protection aux gros fraudeurs. C'est pour lever cette impunité que le journaliste a décidé d'écrire ce livre.

http://www.alternatives-economiques.fr/ces-600-milliards-qui-manquent-a-la-france--enquete-au-coeur-de-l-evasion-fiscale_fr_art_1143_58595.html

Ces 600 milliards qui manquent à la France. Enquête au coeur de l'évasion fiscale, par Antoine Peillon
Le Seuil, 2012, 187 p., 15 euros.


Télépathie, sixième sens, hypnose révélations

xva2g9

Si nous étions capables de déplacer des objets par la simple volonté. Si nous avions la capacité de lire dans les pensées. Si notre cerveau avait des pouvoirs insoupçonnés qui ne demandent qu'a être utilisés. Télékinésie, télépathie, hypnose... Quels sont les super-pouvoirs de notre cerveau ? Depuis des expériences troublantes de télépathie avec des jumeaux issus des services secrets qui résolvent des enquêtes avec des médiums, enquête sur ces facultés si étranges qui prêtent souvent à la supercherie. Grâce à des témoignages étonnants et à de nombreuses expériences scientifiques, perçons les secrets cachés du cerveau. Comment fonctionne cet organe qui génère toutes nos pensées grâce à ses milliards de neurones et aux centaines de milliards de connexions entre eux. Les surdoués, les prodiges de la mémoire ou du calcul, ont-ils un cerveau différent ? Et les médiums ? Voyage au coeur du cerveau...

20 faits peu connus au sujet des vaccinations...

suelettes-bon

20 faits peu connus au sujet des vaccinations...

Catherine Frompovich
Expovaccins


1. En 1868, 1873 et 1881 les vaccinations contre la variole aux Etats-Unis ont entraîné une extension alarmante de la lèpre comme le rapporte le Board of Health (Conseil de Santé).

2. En 1883, un document intitulé : Dossier d'une catastrophe vaccinale fait état de 400 décès après vaccinations.

3. En 1900 le Syndicat Rockefeller et JP Morgan a acheté l'Encyclopedia Britannica. Toute information et références défavorables aux vaccinations ont été éliminées de l'Encyclopédie.

4. En 1917, au cours de la première guerre mondiale, des soldats américains qui avaient été vaccinés avant de s'embarquer pour l'Europe tombaient subitement morts à la suite d'un syndrome bizarre qui semblait n'affecter que les jeunes personnes.

5. Le 27 août 1928 la Ligue des Nations [qui a précédé les Nations Unies] a publié un rapport sur l'encéphalite (inflammation du cerveau) qui stipulait : « L'encéphalite post-vaccinale qui nous occupe est devenue un problème en soi... C'est un nouveau risque précédemment inconnu et insoupçonné qui est lié à la vaccination... »

6. Le Secrétaire à la Guerre, Henry L. Simpson a publié un rapport en 1942 qui précisait : « la dernière expérience que nous avons eue du vaccin à l'armée contre la fièvre jaune nous a valu 28.505 cas d'hépatite et 62 décès. »

7. L'expérimentation de l'Ecole Willowbrook en matière de vaccins s'est déroulée de 1950 jusqu'à 1972. Au cours de cette période des enfants handicapés mentaux ont été délibérément infectés par l'hépatite dans le but de pouvoir mettre au point un vaccin.

8. En 1957 The New York Times a signalé que près de 50% des cas de polio chez des enfants âgés de 5 à 14 ans se produisaient chez des enfants qui avaient été vaccinés contre la polio.

9. En 1972, au cours d'une audition devant le Sous Comité du Sénat, l'inventeur du vaccin anti polio, Jonas Salk, devait témoigner que presque toutes les poussées de polio depuis 1961 étaient le résultat ou avaient été provoquées par le vaccin polio oral.

10. The Lancet a signalé en 1976 que les vaccins ne protégeaient pas efficacement contre la coqueluche et que près d'un tiers des personnes qui avaient fait une coqueluche avaient bel et bien été complètement vaccinées.

11. The Lancet a rapporté en 1977 qu'aucune protection contre la coqueluche n'avait été démontrée chez les nourrissons.

12. La revue Science a signalé en 1977 que 26% des enfants qui recevaient la vaccination contre la rubéole développaient de l'arthrite.

13. Dans le journal médical Archives of Disease in Childhood de 1984, Vol.59, n°2, pp.162-65 on peut lire : « Depuis la diminution du nombre de vaccinations contre la coqueluche,[sic], les admissions à l'hôpital et les taux de décès faisant suite à la coqueluche ont décliné d'une manière inattendue... La gravité des attaques et des taux de complications des enfants admis à l'hôpital n'a virtuellement pas été modifiée. »

14. En 1986, le Congrès Américain a voté le « Vaccine Injury Compensation Act. » (Acte visant à dédommager les victimes des vaccinations).

15. C'est en 1988 que le « Vaccine Injury Compensation Program » a été financé.

16. En 1994 The Lancet a signalé que l'asthme était cinq fois plus fréquent chez les enfants vaccinés que chez les enfants non vaccinés.

17. La Manuel de 1996 de Merck a publié : « Des maladies auto-immunes peuvent être provoquées par les encéphalites qui peuvent faire suite à la vaccination contre la rage. Des réactions auto-immunes croisées pourraient probablement être provoquées par du tissu cérébral animal qui se trouve dans le vaccin. »

18. En 1999 The Lancet publie un article qui fait état de 15.229 cas de diphtérie en Russie, alors que la plupart des enfants étaient complètement vaccinés.

19. Selon le NIH (Institut National de Santé), une étude japonaise de 2002, « Développement de la politique Vaccinale au Japon », explique que le nombre des enfants qui sont devenus autistes varie en proportion directe du nombre d'enfants qui ont été vaccinés chaque année.

20. En 2006 le Nigeria a enregistré une augmentation des cas de polio en dépit d'un taux de vaccinations quasi universel dans ce pays.

http://vactruth.com/2011/10/25/20-vaccination-trivia-facts/

L'internet un système magique de matérialisations de vos pensées

 

reconnaissance-faciale

syst_elfique


« Au XIXème siècle, la science a découvert que notre système nerveux était parcouru par des forces électriques. Elle avait raison. Mais lorsqu’elle a cru, lorsque les chercheurs croient que la force nerveuse qui fait partie de nous, qui est la base de notre vie mentale, a quoi que ce soit à voir avec des courants électriques, ils ont tort. Car les courants électriques sont des forces qui ont été déposées en nous par cet être que je viens de décrire, ils ne font pas du tout partie de notre être : nous portons effectivement aussi des courants électriques en nous, mais ils sont purement de nature ahrimanienne.

Ces entités hautement intelligentes, mais d’une intelligence purement méphistophélique, et d’une volonté plus apparentée à la nature que cela ne peut être dit de la volonté humaine, ont décidé un jour, de leur propre volonté, de ne pas vouloir vivre dans le monde auquel les dieux pleins de sagesse de la hiérarchie supérieure les avaient destinées à vivre. Pour conquérir la terre, elles ont besoin de corps ; n’ayant pas de corps propre, elles utilisent le corps humain autant qu’elles le peuvent, puisque l’âme humaine ne peut pas complètement remplir le corps humain.

Ces entités peuvent donc, compte tenu de la manière dont se développe le corps humain, s’introduire dans celui-ci à un moment donné, avant que la personne naisse, et elles nous accompagnent, en restant en dessous du seuil de la conscience. Il y a une seule chose, dans la vie humaine, qu’elles ne peuvent absolument pas supporter, c’est la mort. C’est pourquoi elles doivent effectivement toujours quitter le corps humain dans lequel elles s’incrustent, avant qu’ils soit saisi par la mort. C’est chaque fois de nouveau pour elles une très cruelle déception, car ce qu’elles veulent justement conquérir, c’est de rester dans le corps humain par delà la mort. Ce serait une haute conquête dans le royaume de ces entités ; mais elles n’y sont pas parvenues pour le moment.

Si le Mystère du Golgotha n’avait pas eu lieu, si le Christ n’était pas passé par le Mystère du Golgotha, il en serait depuis longtemps ainsi sur terre que ces entités auraient acquis la possibilité de rester à l’intérieur de l’homme même après que la mort lui a été karmiquement fixée. Alors elles auraient en tout état de cause remporté la victoire sur l’évolution de l’homme sur terre et seraient devenues les maîtres de cette évolution humaine sur terre.

Il est d’une formidable importance de comprendre ce rapport entre le passage du Christ par le Mystère du Golgotha et ces entités qui veulent conquérir la mort dans la nature humaine, mais ne peuvent pas encore le supporter aujourd’hui ; qui doivent toujours prendre garde à ne pas vivre cette heure à laquelle l’homme a déterminé à l’avance de mourir, qui doivent se garder de conserver son corps, de prolonger la vie de son corps au delà de cette heure de la mort.

De cela aussi, dont je parle maintenant, certaines confréries sont au courant depuis longtemps. »

(R. Steiner, Derrière le voile des événements, Paris, 1999, p. 75
sqq.)

Ce n'est pas dans la littérature de science-fiction ni chez les écologistes radicaux que l'on trouve les descriptions les plus saisissantes des technologies du présent ainsi que de l'avenir, mais parmi les mouvements spirituels contemporains, et particulièrement aux marges du new age. Pour certains sympathisants de l'anthroposophie steinerienne (1) par exemple, la technologie est le domaine privilégié d'un type précis d'esprits démoniaques, les puissances ahrimaniennes. Ahriman, que la religion mazdéenne identifiait à l'esprit du Mal, complète chez les anthroposophes une dyade infernale dont le premier élément est Lucifer ; de ces deux entités maléfiques qui se partagent le sort du monde et se disputent l'âme humaine, l'une est à l'origine des phénomènes naturels, l'autre des produits de la technologie. Selon Steiner, Ahriman, démon des machines, doit s'incarner " à l'ouest " durant le troisième millénaire, incarnation que des sociétés secrètes prépareront ; la création d'internet a été identifiée par quelques interprètes de Steiner comme une composante essentielle de cette préparation, qui perçoivent la toile arachnéenne (" web ") formée par ce réseau informatique comme un espace magique ayant pour finalité l’accueil d’une entité occulte. Ces mêmes interprètes ont décrypté dans la description faite par Steiner du phénomène de matérialisation des " pensées erronées des hommes " le futur que réserve au monde le fonctionnement des serveurs de réseaux automatiques : " De la terre une nuée horrible va s'élever. Leur nature les situera entre les règnes minéral et végétal. Ce seront des êtres ressemblant à des automates, possédant une intelligence d'une grande puissance. Par suite de ce développement, la terre se couvrira comme d'un réseau de toiles d'araignées épouvantable. Ce seront des sortes d'araignées horribles, enchevêtrées les une dans les autres. Leurs mouvements imiteront tout ce que les hommes ont pensé. " (2) . Pour l’anecdote, on rappellera que l’informatique utilise aujourd’hui le terme de " démon " pour désigner un certain type de programme ; par ailleurs, l'image centrale de cette vision apocalyptique - au sens courant du terme -, qui est la toile d'araignée (3), correspondant précisément à la métaphore la plus couramment utilisée dans la description du réseau d'Internet chez ses contempteurs, l'analogie s'imposera en effet d'elle-même dans la galerie mentale d'un contemporain hostile à l'informatique ; suivant cette même optique, le " croisement " " entre les règnes minéral et végétal " évoque irrésistiblement les réalisations de l'ingénierie génétique et les projets des biotechnologies, des gènes de hamster dans le tabac à l'ordinateur moléculaire.

Rudolf Steiner affirmait que c'est grâce au système nerveux qu'Ahriman connaissait la possibilité d'envahir puis de posséder l'homme : " Alors que les forces éthériques de tendance luciférienne peuvent aisément, par la respiration, atteindre le système sanguin, les forces éthériques de tendances méphistophélique ou ahrimanienne n'atteignent que le système nerveux " (4). L'influence exercée par les champs électromagnétiques sur ce système a été étudiée du point de vue scientifique depuis la deuxième guerre mondiale, notamment par les soviétiques. Voici, pour l'exemple, ce que conclut le directeur d'un laboratoire russe, après avoir exposé " aux champs électriques, magnétiques et aux ondes radio " (5) " des milliers d'animaux et de volontaires humains"(6) : " la première cible qui souffre, c'est le système nerveux central " (7). Considérant cet élément et sachant la multiplication de ces champs de par le monde, les prophéties de Steiner s'éclairent d'une lumière pour le moins singulière pour qui les considèrerait comme véridiques. Par surcroît, l'analyse des exégètes steineriens ne s'arrête pas là, qui décrit minutieusement le fonctionnement magique des puces informatiques, opposant le cristal de silicium - le quartz - " dopé " qui compose en partie ces puces, aux cristaux naturels utilisés par les médecines traditionnelles comme l’Ayur-veda. Ces thérapies traditionnelles ont pour point commun une approche holistique ou globaliste de l’être vivant - conséquemment de l’être humain -, qui expliquerait l’action de ces cristaux, lesquels agiraient sur un système énergétique échappant à la perception sensible, système microcosmique relié à une source naturelle, universelle et macrocosmique : ces techniques anciennes permettraient la réactivation de ce lien, et, en conséquence, le bon fonctionnement du microcosme énergétique humain par un effet de réalimentation. Du point de vue sociopolitique, l’accès à ces techniques n’a pas été toujours réservé qu’aux élites sacerdotales, ce qui a été le cas dans les sociétés de type impérial sous couvert d’initiation ésotérique, puisqu’il est tout à fait probable qu’elles formaient un corpus thérapeutique accessible à tous les membres des communautés de type chamanique. Enfin, on reconnaît bien, ici, le phénomène d’inversion, qui serait à l’œuvre avec les technologies actuelles, lesquelles ciblent la totalité du vivant et dont les masses humaines constitueraient la pile énergétique première, ce qui explicite la possibilité de les considérer comme des composantes d’une " magie noire " ayant pour la finalité de nourrir des entités démoniaques, en partie par l’intermédiaire de ces cristaux dénaturés dont la fonction théurgique aurait été en quelque sorte détournée, voire inversée.

Pour en revenir au système nerveux, il est intéressant de relever l'existence d'une théorie dite du " deuxième système nerveux", hypothèse élaborée pour la première fois par un biologiste américain, Harold Saxton Burr - " Historiquement, les premières recherches sur ce thème sont dues à un biologiste de l'université de Yale, Harold Saxton Burr, entre 1916 et 1956. Burr mesure les potentiels électriques sur la peau d'un grand nombre d'animaux, en particulier les différences entre les extrémités du corps, la tête, la queue ou les membres. Il se persuade qu'il existe un "champ bioélectrique" global qu'il appelle le "champ L"" (8). -, puis complétée par Albert Szent-Gyorgi, prix Nobel, qui suggère en 1941 que " les êtres vivants produiraient et utiliseraient des courants électriques de semi-conduction "(9) ; de nos jours, cette hypothèse est approfondie par Björn Nordenström, radiologiste danois, qui affirme que les " courants de semi-conduction empruntent les voies des vaisseaux sanguins et constituent une sorte de deuxième système nerveux " (10) et par Robert Becker, chirurgien orthopédiste adepte des thérapies par l'électricité, pour qui " les champs électriques des courants de semi-conduction sont des messagers et des architectes "(11) qui " passent pas les parois des nerfs, à travers des cellules qu'on appelle gliales ou périneurales " (12). Plus précisément, Becker postule que les " microtubules ", canaux remplis de liquides qui constituent ces cellules, transportent les messages électriques alimentant un deuxième système nerveux.

Rapports du VAERS * officiel Américain sur les effets secondaires des vaccins HPV

67777273

Rapports du VAERS * officiel Américain jusqu’à avril 2013 concernant les effets secondaires des vaccins HPV

 

Description

Total

Handicapés

942

Décès

136

N’ont pas pu récupérer

5.919

Frottis anormaux

522

Dysplasie cervicale

62

Vies mises en danger

557

Recours aux urgences

10.404

Hospitalisations

2.992

Hospitalisations prolongées

230

Cas graves

4.009

Effets secondaires divers

29.680

 

VAERS (Vaccine Adverse Effects Reporting System). On estime que les rapports spontanés qui parviennent au VAERS représentent de 1 à 10% des effets secondaires des vaccins. (Source : Sanevax)

 

LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT ET MADAME OBAMA

 

 

AU SUJET DES DANGERS ET DES EFFETS SECONDAIRES POSSIBLES DES VACCINS HPV

 

26 OCTOBRE 2010

 

 

Chers Président et Madame Obama,

 

Nous venons à vous afin d’implorer votre aide. Les vies de toute une génération de jeunes femmes et d’hommes sont en balance.

 

Ce n’est pas de la guerre, de la violence, de crimes ou de drogues illégales que je veux vous parler. Je veux vous parler des vaccins HPV. Oui, exactement les vaccins HPV, Gardasil et Cervarix !  A la date d’aujourd’hui, on a comptabilisé 20.101 rapports de dommages, ainsi que 84 décès. Parmi ces décès, on relève celui d’un  bébé âgé de 40 JOURS, qui a été exposé au Gardasil au travers du lait de sa mère.

 

Les statistiques ne semblent peut-être pas impressionnantes, mais quand on considère que : a) seuls 1 à 10% de tous les dommages dus aux vaccins sont officiellement enregistrés et que b) le Gardasil et le Cervarix ont été mis sur le marché depuis seulement quelques années, les chiffres commencent à apparaître stupéfiants ! En tant que parents de deux jeunes filles qui se trouvent en âge d’être vaccinées, vous devez absolument être informés.

 

Ces jeunes personnes sont atteintes de paralysies, d’attaques, de thromboses, d’irrégularités cardiaques, de problèmes stomacaux, de syncope, de grande fatigue, de vertiges, de problèmes menstruels, de cécité temporaire, de troubles de la vessie, des reins, de la vésicule, de pertes de mémoire, de problèmes de concentration et la liste continue. La vie de ces jeunes est parfois bouleversée pour toujours. Puis-je vous prier de prendre quelques minutes pour lire les histoires de certaines de ces victimes. Des filles comme Zéda qui a souffert d’une encéphalite provoquée par le vaccin. Elle a malgré tout pu faire quelques progrès : elle parvient maintenant à tourner la tête et à remuer quelques uns de ses doigts. Des filles comme Ashlee  qui ne peut plus prendre de repas sans vomir ou Lauren qui a  soudainement développé un lymphome (non Hodgkin), ou Victoria qui a souffert de pertes de mémoire, ne savait plus qui elle était, ou Brittney, 20 ans qui a été dans l’incapacité de suivre ses cours parce qu’elle perdait soudainement le contrôle de ses jambes ou faisait tellement de crises par jour qu’il lui était impossible de quitter la maison. Des filles comme Holly qui courait de 9 à 15 kilomètres par jour et qui finit pas ne plus pouvoir traverser le living sans assistance ! Il ne s’agit malheureusement ici que de quelques exemples.

 

Il y a aussi ces filles qui nous ont quittés : Megan Hils, Amber Kaufman, christina Tardell, Brooke Petkevicus, Mosehella Roberts, Jenny Tetlock, Santana Valdez, Jessica Ericzon, Jasmin Soriat et Annabelle Morin. Et, malheureusement, la liste continue. Jamais plus ces jeunes filles ne pourront encore rire, dire à leurs parents qu’elles les aiment. Elles ne pourront plus jamais atteindre les buts qu’elles s‘étaient fixés dans la vie parce qu’elles ont été enlevées beaucoup trop tôt – tout cela de la faute d’un vaccin. Pensez-y bien, chacune de ces histoires est déchirante ; chaque vie perdue ou dévastée représente un vrai désastre.

 

Vous pourriez vous demander ce que ces jeunes filles qui étaient en parfaite santé avaient en commun ? La réponse est simple : un vaccin HPV. L’un de ceux-ci est le Gardasil dont le développement a été bâclé (« fast-tracked ») et  autorisé beaucoup trop rapidement. S’il vous plaît, Monsieur le Président et Madame Obama, First Lady, veuillez prendre un peu de temps, nous vous demandons de faire une recherche, de lire ce qui arrive à ces jeunes filles et ces jeunes hommes innocents. Ils ont besoin de vous !

 

Je vous écris au nom de milliers et de milliers de jeunes gens, ainsi que de leurs parents.

 

Marian Greene, maman d’une jeune fille dont la vie a été brisée par le Gardasil

 

http://www.free-press-release.com/news-president-obama-please-save-our-children-1288049290.html

 

 

 VACCIN GARDASIL

 

Peut-on vacciner ?

USA

Philippines/Thaïlande

En cas de maladie ?

OUI

NON

En cas de grossesse ?

OUI

NON

Avec un système immunitaire affaibli ?

OUI

NON

Avec d’autres vaccins simultanément ?

OUI

NON

En cas d’asthme ?

OUI

NON

En cas d’allergies ?

OUI

NON

Possibilité de se retourner  c/ fabricant ?

NON

OUI

 

http://deathbyvaccination.com/


Reportage - L'Europe ? non merci ! L'U.K va quitter l'europe!

CapturePleinEcran1Aujourd'hui, près de 60% des Anglais seraient favorables à une sortie de l'Union Européenne. En tête de file de ce mouvement en plein essor, le député européen Nigel Farage, également leader du UK Independence Party. Celui-ci a su convaincre, et ses partisans se multiplient. Parmi eux, une ONG fait campagne pour l'organisation d'un référendum sur la séparation d'avec l'UE, tandis que l'éditorialiste du «Daily Mail», Peter Hitchens, écrit que la montée en puissance de Bruxelles est un véritable putsch. Un lord a même lancé un concours : 25 000 euros à qui trouvera la meilleure solution pour sortir de l'Union.

 

Les Atlantes VI - Saqqarah : la machine quantique (Docu) [VF]

logoeq10

De ces Atlantes rescapés du désastre, sans doute les plus sages, vint la connaissance des lois naturelles et des principes secrets qui permirent à l'Égypte de s'élever du plus primitif état d'existence à un niveau supérieur dans le domaine des arts et des sciences.
Ce fut durant cette période d'une centaine d'années seulement, où la grande sagesse fut apportée en Égypte et joyeusement acceptée par ses souverains, que l'Égypte abandonna ses huttes grossières et ses habitations souterraines, créa sa magnifique architecture et construisit ces édifices prestigieux, et développa son artisanat merveilleux jusqu'à son apogée. L'Ancien Empire est d'ailleurs considéré comme l'âge d'or de l'Égypte.

 Mais la prêtrise païenne découvrit bientôt que cette grande connaissance et cette sagesse affaiblissaient son influence sur le peuple. C'est pourquoi elle inventa et établit officiellement ses principes religieux mythologiques qui graduellement amenèrent les Égyptiens à des croyances basées sur des idées superstitieuses, et détruisirent leur foi en leurs propres pouvoirs et capacités et en firent des mercenaires stupides et irréfléchis et des esclaves. Les enseignements de cette prêtrise furent soigneusement établis de siècle en siècle pour cacher la sagesse et détruire l'œuvre des anciens maîtres.

Ce fut dans le but de préserver cette sagesse secrète et ce grand héritage de connaissance et d'empêcher sa disparition complète du pays d'Égypte que certains des plus sages souverains et diplomates Égyptiens furent amenés à établir les Écoles Secrètes de Mystères. Nous parlons de ces écoles comme s'il y en avait eu de nombreuses en Égypte. En fait, il n'y avait qu'une école de mystères bien qu'elle ait eu un certain nombre de branches ou de lieux d'enseignement dans différentes parties d'Égypte. Les enseignements et les activités de cette organisation ne représentaient qu'une école. On ne lui donna aucun nom et elle n'eût aucun symbole particulier autre qu'une marque par laquelle un membre pouvait l'identifier ou se faire reconnaître lui-même comme initie. L'inscription indique que le siège ou principal centre des écoles de mystères d'Égypte se situa d'abord dans l'ancienne ville de Philadelphie, puis a Memphis avec une branche dans un lieu appelé Mizraïm, puis plus tard encore à Thèbes et à Louxor. Finalement, le dernier siège des Écoles de Mystères fut Akhetaton, la ville d'Akhénaton, sur les rives du Nil, à l'emplacement de l'ancienne ville de Tell el-Armarna.

 Afin que la vie des étudiants de ces écoles de mystères, soigneusement choisis, éprouvés et préparés, puisse être protégée et afin qu'ils puissent se réunir en toute sécurité pour les cours et les études, un système très complexe d'activité secrète fut inventé et graduellement perfectionné.


egypte 3 saqqarah part 1 par bisetro
egypte 3 saqqarah part 2 par bisetro
egypte 3 saqqarah part 3 par bisetro

Un virus qui peut tuer la moitié de la population mondiale a été fabriqué en laboratoire..

H7N9

Cette découverte est annoncée aujourd'hui, mais nous savons que ce virus a été conçu depuis plusieurs années dans des laboratoires militaires. Pourquoi avoir créé ce monstre génétique capable de tuer des milliards d'êtres humains? La campagne du Center for Diseases Control (CDC) sur le thème de "L'Apocalypse Zombies" pourrait prendre tout son sens...

Un virus qui a le potentiel de tuer jusqu'à la moitié de la population mondiale a été créé dans un laboratoire. Le virus est une souche de la grippe H5N1, grippe aviaire, qui a été génétiquement modifiée pour devenir beaucoup plus contagieuse. Il a été créé par Ron Fouchier du Centre médical Erasmus à Rotterdam, Pays-Bas, lequel a présenté son travail au public lors d'une conférence sur l'influenza en septembre dernier.

Fouchier dit que la souche circule chez les animaux, notamment les oiseaux, mais qu'elle affecte rarement les humains. Dans les dix années depuis l'émergence de la grippe aviaire en Asie, moins de 600 cas ont été signalés chez les humains. Mais la souche H5N1 est particulièrement vicieuse, tuant environ la moitié des patients diagnostiqués. Ce qui l'empêche de devenir une menace majeure pour la santé publique c'est qu'elle n'est pas facilement transmissible chez l'homme. Ou du moins, jusqu'à présent...

Les chercheurs de l'équipe de Fouchier ont utilisé des furets pour tester la réponse humaine à la grippe. Ils ont transmis la H5N1 d'un à l'autre pour rendre le virus plus adaptable sur de nouveaux hôtes. Après 10 générations, le virus avait muté pour devenir aéroporté, ce qui signifie que les furets malades ont infecté les bêtes à proximité.

Une étude génétique a montré que la nouvelle souche avait seulement 5 mutations par rapport à l'originale et qu'elles se sont toutes produites dans leur milieu naturel. La souche de Fouchier est aussi contagieuse que la grippe saisonnière humaine qui tue des dizaines de milliers de personnes chaque année.

"Je ne peux pas penser qu'un autre organisme pathogène est aussi effrayant que celui-ci", a déclaré un généticien microbien qui a travaillé sur la maladie du charbon pendant de nombreuses années. Il ne croit pas que l'anthrax est aussi effrayant que cette souche.

Source:
http://rt.com/news/bird-flu-killer-strain-119/

Nigel Farage: J'espère que tous les contribuables de toute l'Europe vont entendre cela...

fara

Le Parlement européen a débattu mercredi à propos de l'évasion fiscale et des paradis fiscaux. Nigel Farage, le leader du parti eurosceptique britannique UKIP, coutumier des déclarations fracassantes, n’a pas manqué cette occasion de brocarder une fois de plus la bureaucratie européenne :

« Le fait est que nous avons une grande unité aujourd’hui avec un ennemi commun : les gens riches et les compagnies prospères qui cherchent à éviter de payer des impôts, ce qui, bien sûr, est un problème. Eviter de payer des impôts n’est pas illégal, mais cela donne à cette chambre un ton hautement moralisateur. M. Barroso a dit que c’était surtout une perception d’équité, parce qu’il y a ce bonus que cela creuse l’écart entre le Royaume Uni, les îles de la Manche, l’île de Man et les îles Caïman. Mais avant que nous déclarions nos vertus, peut-être devrions nous examiner seulement ce qui se passe plus proche de chez nous.

Et j’espère que tous les contribuables de toute l’Europe vont entedre cela.

Si nous examinons les officiels qui travaillent pour la Commission européenne et le Parlement européen, la plus haute catégorie est celle de personnes qui gagnent un salaire net d’un peu plus de 100.000 livres sterlings par an (environ 120.000 euros annuels). Et pourtant, avec les règles de l’UE, ils ne payent que 12% d’impôts. C’est une fraude fiscale sur une échelle absolument phénoménale, et M. Barroso, je vous dirais : «

Comment peut-on estimer que c’est juste ?

Comment les gens d’ici qui ont du mal – les 16 millions de chômeurs de la zone euro – quelle considération peuvent-ils avoir pour ces institutions, qui non seulement donnent de grosses sommes d’argent à des gens, mais qui en plus les autorisent à bénéficier d’avantages fiscaux et aussi bien sûr, des avantages de pension sur une échelle d’une ampleur encore inconnue dans le reste du monde ?

Je suggère donc que nous baissions notre ton moralisateur.

Et que nous ont donné ces officiels ? Eh bien, ils ont été les architectes de l’euro, qui est un désastre total, leur obsession pour le réchauffement climatique, qui tinte très fortement ici, signifie que nous avons gâté nos campagnes et nos côtes avec ces éoliennes affreuses qui ont fait grimper le prix de l’énergie.

Mais ne permettons pas que l’on puisse dire que je ne suis pas capable de reconnaître le succès quand je le vois, et je suis sûr que tous les citoyens de l’Europe vont tous applaudir et crier hourrah, que le grave danger mortel des bols d’huile d’olive pour tremper son pain a été supprimé par les officiels.

Alors que la députée finlandaise socialiste Liisa Jaakonsaari lui demande :« J’espère que les citoyens européens ont entendu les opinions cyniques de Monsieur Farage, and ses prières pour les paradis fiscaux britanniques. Monsieur Farage, est ce que vous ne pensez pas que c’est une bonne idée que le Conseil européen évoque les problèmes d’évasion fiscale et de paradis fiscaux ? Etes-vous tellement cynique que vous pensez que c’est une mauvaise idée ? », il répond :

« Je suis d’accord avec vous que l’évasion fiscale est un problème et qu’elle coûte de l’argent aux gouvernements, mais nous devrions nous souvenir que l’optimisation fiscale est légale. Et la raison principale qui explique la prospérité de ces paradis fiscaux, c’est que nous avons cet état d’esprit vraiment ancré que nous devons essayer de soutirer le plus possible d’impôts des individus qui ont réussi.

Et si vous faites cela, et que vous avez un système fiscal très complexe, les gens feront tout ce qu’ils pourront dans les limites de la loi pour éviter de payer des impôts autant que possible. Les gouvernements doivent donc commencer par apprendre quelques unes des leçons des Etats-Unis et du Royaume Uni des années 1980. Baisser les impôts, simplifier les impôts, et ensuite pour ceux qui souhaitent respecter la loi, il n’y a plus besoin d’avoir recours à des paradis fiscaux ».

Posté par rusty james à 10:46 - Permalien [#]
Tags :

La télévision ,l'ombre qui se projette dans les ames.

eye_tvLa télévision n’est pas une innovation technique fortuite. Elle a été inventée dans un but très précis. En ce début du XXIe siècle, elle touche des milliards d’êtres humains pour lesquels, d’un avis unanime, la vie sans la télévision serait insupportable et impensable.

Abandonnez la naïve croyance que l’ingéniosité qui l’a fait naître ne serait que technique, qu’il n’y a pas à son origine des « cerveaux » beaucoup plus évolués et un « plan » bien élaboré. Au contraire, comme nous nous en rendrons compte bientôt, un « esprit supérieur » a été — et est encore — actif en ce domaine, se chargeant de planifier avec soin ce progrès technique étonnant afin de prendre le contrôle total des masses.

La télévision n’est pas apparue soudainement, comme ex nihilo. Il faut la voir en perspective. Elle est associée à un grand nombre d’inventions : la radio, le cinéma, le télégraphe et le téléphone, le radar, l’enregistrement magnétique, etc. Mais la télévision est le point culminant absolu, l’invention supérieure capable de capter l’attention et l’intérêt à titre constant, c’est-à-dire l’esprit et les désirs de milliards de gens. C’est l’invention la plus hypnotique, la plus importune, la plus puissante et par conséquent la plus dangereuse de toutes. C’est pourquoi face à la télévision, il faut prendre une attitude ferme, sinon c’est elle qui décide pour vous.

Selon une enquête, il y aurait environ un million de personnes qui s’abstiennent volontairement de télévision en France. Mais lorsque l’habitude est prise, il est difficile de revenir en arrière à cause de la pression familiale et sociale. Une fois que le diable est dans la maison, nous savons que la lutte est inégale, et que les enfants en sont les premières victimes.

La situation semble irréversible car le risque d’exposition est multiple. Ainsi, lorsque, par miracle, vous n’avez pas la télévision chez vous, vous êtes environné de voisins dont les postes marchent à plein volume ; vous êtes entouré par des milliers d’émetteurs à grande puissance, par les pylônes des antennes émettrices en modulation d’amplitude ou de fréquence, par des stations de radar, des faisceaux hertziens pour communications par satellites, par les bornes pour téléphones mobiles, etc. D’autre part, celui qui ne regarde pas la télévision, passe malgré tout une partie de son temps devant un écran cathodique d’ordinateur. Nul ou presque n’y échappe.

Bien que leurs effets soient assez sérieux, on ne saurait s’arrêter à ceux du rayonnement seul, car il existe d’autres influences qu’il faut aussi étudier.

Le tableau d’ensemble d’une telle étude montre une dégénérescence totale et rapide de toute vie humaine sur cette planète, dans une mesure telle que ce qu’on appelle « la vie » deviendra bientôt impossible sous la forme que nous avons connue.
child_watching_television_silhouette

Qu’est-ce que la télévision ?

Techniquement, la télévision est l’émission d’images visuelles sous forme d’ondes électromagnétiques, puis la reconversion en images visuelles des ondes reçues.

C’est en 1884 que l’inventeur germano-russe Paul Nipkow fit breveter un dispositif de transmission d’images : le disque analyseur. C’était un volant perforé, tournant rapidement, au moyen duquel une scène éclairée était décomposée en points lumineux et sombres. La série de points de lumière ainsi obtenue était convertie en signaux électriques et télégraphiée vers un récepteur. Les impulsions d’entrée étaient reconverties en points lumineux et sombres, à partir desquels l’image d’origine était alors, plus ou moins précisément reproduite à l’aide d’un disque identique, synchronisé sur le premier.

Le dispositif de Nipkow était primitif, mais la méthode sous-jacente de la « télévision » n’a jamais changé : les images sont toujours décomposées en points lumineux et sombres — pensez à la structure granulaire qui peut être remarquée sur des photographies très agrandies.

Il a fallu attendre 1923 pour obtenir des images de haute qualité, grâce à un américain né en Russie, Vladimir Zworykin, qui déposa une demande de brevet pour son « iconoscope », prototype du tube cathodique de la télévision moderne. Le disque analyseur avait été remplacé par un canon à électrons, source de danger immédiat, comme nous le verrons.

Aux Etats-Unis, le premier service de télévision régulier vit le jour dans l’après-midi du 30 avril 1939, à l’occasion de l’ouverture de l’Exposition Mondiale de New York dont le thème était : « Le Monde de Demain ». Les loges secrètes qui avaient tout organisé entendaient ainsi donner le coup d’envoi à une culture mondiale basée sur le contrôle des populations par l’image.

La National Broadcasting Company (NBC), sous les auspices de la Radio Corporation of America, diffusait les cérémonies à titre de démonstration. En quelques jours les gens commencèrent à s’aligner par milliers pour voir les démonstrations du nouvel appareil miracle. La fascination de l’humanité pour la télévision avait commencé.

Après la guerre, la télévision devint rapidement une affaire mondiale. L’ère de la télévision amorcée à l’Exposition Mondiale de 1939 semblait partie à l’attaque, tambour battant et drapeaux au vent. Rien ni personne ne pourrait plus l’arrêter.

Après des milliers d’années de civilisation en évolution lente, l’humanité, lorsqu’elle pénétra dans l’ère de la télévision, modifia complètement ses coutumes en une décennie ou deux seulement. La vie, soudainement, ne semble plus être autre chose qu’un loisir de masse et les gens commencent par rester chez eux pour prendre leur repas-télé devant le tube-écran.

Il n’a pas fallu attendre longtemps pour que des parades publicitaires impitoyables se mettent à claironner la doctrine de la « consommation ». Qui plus est, de nombreuses nations sont en cours de conditionnement par une programmation et une censure de la télévision contrôlées par le gouvernement — moyen efficace s’il en est d’injecter sans cesse aux masses des idéologies asservissantes.

La télévision est l’APPAREIL DU POUVOIR, du pouvoir sur les sentiments, sur les pensées, les désirs, la volonté, les esprits, de quasiment tout le monde.

Que sont, qui sont les « forces » qui détiennent ce pouvoir ? Nous devons trouver la réponse à cette question.


Le mystère de la lumière

La lumière est l’un des dons les plus précieux qui soient accordés à cette planète par le soleil. Depuis des millions d’années, celui-ci fournit l’énergie lumineuse et thermique sans laquelle la vie ne serait pas possible. L’on pense que la plus grande partie de cette fantastique énergie va se perdre dans l’incommensurable espace de l’univers. Mais cette croyance populaire est erronée car, dans la création divine, pas même une once d’énergie n’est gaspillée ; tout est mis à contribution pour l’évolution de myriades d’entités se trouvant dans le corps solaire cosmique, lequel entre en interaction avec de nombreux systèmes solaires du macrocosme.

Des Hiérarchies Spirituelles sublimes fonctionnent avec les Energies Divines — appelées collectivement FOHAT dans la doctrine ésotérique universelle. L’énergie électromagnétique de Fohat est donc, dans sa plus haute manifestation, l’amour divin. L’un de ses aspects les moins évolués est connu sous l’appellation « électricité ». Avez-vous déjà pris une décharge électrique ? Vous aurez alors une vague impression de l’invincible puissance de Fohat.

Quel est le rapport avec la télévision ? Il faut voir les choses sous leur véritable perspective. Considérez la télévision comme un phénomène typique de notre société technocratique pseudo-omnisciente qui est une menace terrible pour l’homme lui-même, ainsi que pour son environnement cosmique, car les champions du monde scientifique sont en train de se livrer à des expériences avec les diverses formes d’énergie de Fohat d’une manière tout à fait irresponsable.
3401586507_6d2b488855
L’homme pourrait avoir accès à la divine félicité de Fohat — le Monde de la Lumière de Dieu — grâce à la transformation spirituelle de son être. Mais que préfère-t-il choisir ? Il préfère suivre son pénible sentier à travers l’obscurité de son ignorance et de sa haine, ce qui conduit inévitablement au résultat que la Lumière de Fohat le brûlera sous forme de « chaleur ». C’est ainsi que dans les mythes, Fohat devient un feu de jugement. Et selon certaines prophéties, c’est par le FEU — comme il est dit dans le Livre de l’Apocalypse — que cet actuel cycle de manifestation se terminera. C’est, en même temps, par le Feu que les « appelés » et les « élus » pourront gagner l’immortalité comme le phénix qui renaît de ses cendres.

L’Ere du Verseau déverse à nouveau la Lumière de Fohat sous forme de radiations qu’on appelle les « eaux vives ». Mais, au lieu de se transformer intérieurement en sublimant son système atomique individuel, l’homme a soulevé le voile de l’atome physique et a réussi, dans une imitation grotesque, à libérer « l’esprit contenu dans la bouteille », le répugnant pouvoir de la fission nucléaire.

L’humanité doit suivre une voie de développement positive ou négative. C’est la régénération ou la dégénérescence — il n’y a pas d’autre choix, pas de moyen terme. Mais ce que nous voyons se développer aujourd’hui à travers la science matérialiste est une réaction négative mise en place par des forces dirigeantes, mues par une auto-conservation aveugle.

Elles tentent de contrer l’évolution spirituelle régulière par une parodie infernale. Il ne peut en résulter qu’une tragédie que les plus nobles conducteurs de l’humanité ne seront pas en mesure d’écarter. Einstein était bien près de reconnaître la destinée fatale et inévitable de l’actuel ordre des choses lorsqu’il concluait : « Chaque étape semble être la conséquence inévitable de la précédente ». C’est dans cette perspective que nous allons considérer la télévision.


Les Rayonnements

La télévision est l’une des merveilles de l’électronique, cette science de l’utilisation des électrons. Ces derniers sont de petites particules chargées d’électricité.

Les électrons associés à un atome ressemblent à de minuscules planètes tournant autour du « soleil » qui est le noyau de l’atome en question. Les atomes sont les pierres de construction de la matière. Ce qu’il est important de retenir, c’est que la matière n’est pas seulement physique mais qu’il existe aussi une matière éthérique, astrale et mentale.

Un deuxième point à retenir également est que les matières physique, éthérique, astrale et mentale sont très étroitement liées et s’influencent réciproquement sans cesse. Aucun phénomène physique n’a lieu sans conséquences sur les plans éthérique, astral, et mental. Expérimentant dans l’ignorance totale de ces aspects, le savant et l’ingénieur présentent toujours un danger latent.

Dans certaines conditions, un atome peut perdre un ou plusieurs de ses électrons planétaires. On dit alors qu’il est ionisé. Il est devenu un ion positif, chargé d’une ou plusieurs charges positives. Les électrons qui ont échappé à l’attraction d’un noyau atomique sont appelés des « électrons libres ». Ce sont eux qui sont responsables du courant électrique parcourant un fil conducteur ou suivant une trajectoire dans le vide, donnant ainsi naissance à un champ électrique et magnétique.

L’espace est rempli de rayonnements de natures fort diverses. Il y a des rayonnements corpusculaires, formés par des protons, par des neutrons, par des électrons, et aussi des rayonnements électromagnétiques qui, eux, se propagent à la vitesse de la lumière, étant eux-mêmes les constituants de la lumière. Ces rayonnements sont classés suivant leur fréquence, inversement proportionnelle à leur longueur d’onde. Ces rayonnements électromagnétiques sont formés de particules sans masse appelées « photons » et dont l’énergie est proportionnelle à la fréquence.

Allant dans le sens des fréquences croissantes, nous avons d’abord les basses fréquences (correspondant aux longues ondes de la radio), puis les fréquences moyennes (ondes moyennes de la radio), puis les fréquences comprises entre 3 et 30 mégahertz (ondes courtes de la radio), puis les fréquences entre 30 et 300 mégahertz (ondes ultracourtes utilisées en télévision et radio), puis les fréquences comprises entre 300 et 3000 mégahertz (soit entre 100 cm et 10 cm de longueur d’onde : les micro-ondes des radars, des fours à micro-ondes, etc.). Vient ensuite l’immense gamme des rayons infrarouges, puis les ultraviolets, et enfin les rayons X mous, puis les rayons X durs, et les rayons Gamma qui sont émis par les noyaux atomiques ou qui sont l’une des nombreuses composantes des rayons cosmiques.

Le tube-écran d’un téléviseur est construit sur le principe d’un canon à particules qui projette des électrons en faisceau concentré sur l’écran.

La face interne de l’écran est couverte d’un réseau de quelques milliers de points dont la fluorescence peut être excitée dans les trois couleurs de base de la TV en couleur. Chaque fois que le faisceau d’électrons frappe l’un de ces points, celui-ci émet une lumière d’autant plus intense que le faisceau est intense.
En s’arrangeant pour que le faisceau balaie l’écran, exactement comme on lit une page d’un livre ligne après ligne, et en faisant en même temps varier l’intensité, les points luisent avec plus ou moins de luminosité, ce qui crée l’illusion de l’image.

La répétition rapide de ce processus, y compris des changements progressifs dans l’image, suggère le mouvement. Des signaux acoustiques apportent la sonorisation.

Tout en regardant la TV, on se fait donc injecter de l’énergie rayonnante, non pas sous la forme de la lumière naturelle ambiante, provenant du soleil, mais avec cette « lumière de la télévision » bien caractéristique, toute artificielle, projetée dans une intention bien précise. Elle est projetée sur le spectateur par l’écran fluorescent au moyen du canon à électrons littéralement pointé vers la personne se trouvant devant le poste de TV.

Cette énergie pénètre le spectateur et affecte les glandes endocrines, ainsi que les subtils organes éthériques qui jouent un rôle si crucial dans le développement et l’éveil spirituel.

La lumière solaire naturelle est constituée d’un mélange particulier de rayonnements électromagnétiques de diverses longueurs d’ondes, qui comprennent la lumière visible allant de 400 nm (violet) à 800 nm (rouge) (ou 4000 à 8000 angströms) et des rayonnements infrarouges et ultraviolets, ainsi que des micro-ondes centimétriques, etc. Les proportions de ce mélange sont modifiées par l’action de l’atmosphère — au demeurant fortement endommagée — jouant le rôle de filtre sélectif, et ce que nous recevons au sol est la combinaison appropriée pour la croissance et la protection de toute vie sur terre.

La lumière artificielle issue d’une autre source envoie des ensembles de longueurs d’ondes entièrement différents, ce qui peut être suffisant pour créer des problèmes.

La lumière est une nourriture pour les cellules. La nature met ses enfants à un régime de lumière bien équilibré. Chaque fois que le régime est modifié, comme dans le cas de la lumière artificielle, certaines altérations des cellules se produisent, entraînant une détérioration du corps humain et de ses organes spirituels.

L’Histoire a prouvé que les experts se sont toujours trompés dans leurs évaluations de la quantité de rayonnements que l’on suppose nocive pour l’homme.

Les effets des rayonnements sur l’homme sont mesurés en rems (Roentgen Equivalent for Man) ou en millirems (millièmes de rems). On estimait en 1950 qu’il fallait 1000 rems ou plus pour causer le cancer de l’embryon. En 1955, on estimait que 200 rems étaient une valeur plus proche de la réalité. Aujourd’hui, certains pensent que 2 rems suffisent !

Dans les années soixante, les postes de TV étaient considérés comme « sûrs » lorsqu’ils émettaient 50 millirems par heure. En 1980, la limite de la tolérance fut ramenée au centième de cette grandeur : 0,5 millirems par heure. Et ainsi de suite.

On entend souvent des remarques telles que : « Ce n’est pas si nocif, et d’ailleurs, je ne m’assieds pas trop près ».

Considérez d’abord que la majorité des gens ne croit que ce qu’elle désire croire. C’est bien connu. En deuxième lieu, on ne se rend pas suffisamment compte du fait qu’une fois que le rayon X a pénétré dans le corps, il est absorbé par les cellules, au prix d’une détérioration de celles-ci. Les effets ainsi produits sont cumulatifs.

En d’autres termes, en trois ans de télévision à raison de 4 heures par jour en moyenne, on absorbera 2 rems, soit assez pour entraîner théoriquement le cancer de l’embryon. Et pourtant, il y a des millions de mères qui pensent — mais pensent-elles ? — qu’elles font à leurs petits une grande faveur en les mettant en face de l’écran cathodique.

Est-ce aller trop loin que de conclure que TOUTE quantité de rayons X émanant de postes de télévision est susceptible d’être nuisible pour l’homme ?

Beaucoup de gens sont devenus si drogués ou si obscurcis qu’ils tentent de justifier leur attitude en disant : « Un examen radiologique est pire », ou encore : « Il y a, de toute façon, tellement de rayonnements ambiants », et autres maximes de cet acabit.

Cela est aussi logique que de dire : « Vous me dites que mon enfant est en train de se noyer ! Quelle importance ? Trois de mes enfants se sont déjà noyés ! »

Il faut bien admettre que ce n’est pas seulement la télévision qu’il faut incriminer, car les expositions aux rayonnements sont nombreuses. Mais cela ne la rend pas pour autant plus acceptable.

Aujourd’hui, des groupes demandent instamment : « Halte à la pollution de l’eau et de l’air ! ». Demain, ils sont susceptibles d’exiger : « Halte à la pollution électromagnétique ! » ou « Arrêtez de polluer nos âmes et nos esprits ! ». Mais comme cela va croissant, il sera alors trop tard.
Soul_light

Les effets photo-biologiques

Nous avons étudié certains effets nuisibles du rayonnement des postes de télévision sur le système humain. Il est possible que d’autres techniques surgissent, permettant une élimination totale du rayonnement cathodique. On met du temps à généraliser les écrans à cristaux, sans doute pour continuer à favoriser le tube cathodique.

Aujourd’hui l’exposition au rayonnement reste très réelle, et cela volontairement. Ce qui est encore plus préoccupant, c’est l’endommagement irréparable de nos organes les plus subtils tels que les couches optiques, l’épiphyse (glande pinéale) et l’hypophyse (glande pituitaire) qui sont appelées à accomplir des fonctions fondamentales dans le développement spirituel d’un individu.

Ces remarquables organes réagissent à toute lumière reçue par la rétine de l’œil. On estime généralement que l’œil n’a qu’une seule fonction : la vue. Mais la fonction des yeux, en liaison organique avec l’épiphyse et l’hypophyse est triple :

1 – L’interprétation de l’énergie lumineuse sous forme d’images par les circuits conduisant au cerveau (perception visuelle ou processus de la vue) ;
2 – L’assimilation de l’énergie lumineuse par les voies neurochimiques et son acheminement vers les glandes pinéales et pituitaires et, de là, dans l’ensemble du système endocrinien (ingestion de la lumière ou photosynthèse) ;

3 – Enfin, l’expression de la réalité de l’âme. L’œil est appelé « le miroir de l’âme ».

Concernant la deuxième fonction — la lumière en tant que nutriment des cellules — il est de la plus haute importance de veiller à la qualité de la lumière que nous ingérons : s’il s’agit, par exemple, de lumière naturelle rayonnée vers nous par le soleil ou de lumière artificielle. Est-ce la lumière ambiante ou est-ce une lumière artificielle concentrée et injectée pour ainsi dire dans nos yeux ?

La lumière artificielle peut avoir de nombreux effets nuisibles, dont nous ne sommes pas conscients. C’est particulièrement vrai quand nous sommes constamment en train de fixer une lumière comme celle de la télévision.

Il est sans doute utile de répéter que la lumière solaire naturelle représente un régime lumineux bien équilibré, tandis que la lumière artificielle, quelle qu’elle soit, comprend un mélange de composantes spectrales (couleurs) peu favorable. La lumière de la télévision couleur contient seulement trois bandes étroites de fréquences : le rouge, le bleu et le vert.

En conclusion, nous devons dire que l’on ne saurait être assez prudent avec la lumière cathodique, pour diverses raisons. Raisons de santé, mais aussi, ce qui est encore plus important, simple raison de survie spirituelle.
Into_the_light_by_38DDmisswhiplash
Ces organes délicats – les yeux, les couches optiques, l’épiphyse et l’hypophyse, sans parler des corps subtils et des chakras – ne sont pas conçus pour les expositions fatales que constitue le bombardement journalier par la lumière fluorescente à haute énergie et par certaines quantités de rayons X. Ces expositions les attaqueront, les paralyseront et les brûleront, pour ce qui est de leurs fonctions supérieures.

Ces organes sont destinés à fonctionner en tant que centres hautement évolués de l’énergie lumineuse, comme purs canaux pour exprimer la réalité rayonnante de l’âme. Par exemple, ce que l’hermétisme appelle le « cercle de feu de la pinéale » est le lieu où l’esprit et l’âme se rencontrent.

Les puissantes vibrations spirituelles ont besoin de réceptacles vibrant avec une grande pureté. C’est alors que le troisième œil peut s’ouvrir. Mais la télévision risque au contraire de l’obturer, maintenant ainsi les âmes sur une fréquence vibratoire où elles demeurent contrôlables et soumises.

Si le contrôle n’est pas le but ultime de la télévision, alors pourquoi en 2001, le ministre de la culture de l’Inde a-t-il annoncé que chaque foyer indien devait être équipé d’urgence d’un téléviseur, quitte à casser les prix ? La télé pourvoirait-elle aux besoins alimentaires ?


Le rythme sans âme

Afin de bien saisir la violence faite à l’âme, et plus spécialement aux jeunes âmes soumises passivement au bombardement cathodique, il convient de mentionner la façon dont se déroule un processus réel que l’on a parfois appelé « l’atomisation de l’âme ».

En regardant la télévision, on a l’impression de regarder des images, alors que ce qui est effectivement perçu par la conscience est la lueur phosphorescente de 300 000 minuscules points.

Il n’y a là aucune image. Ces points semblent être constamment allumés mais, en fait, ils ne le sont pas. Tous les points vont et viennent de 25 à 30 fois par seconde (25 en Europe), créant l’effet de scintillement cathodique. Ce scintillement se produit si rapidement que l’œil, et donc la conscience, ne peuvent le suivre.

La traduction de l’énergie lumineuse en images visuelles à l’intérieur du cerveau ne se fait qu’environ 10 fois par seconde. C’est grâce à un regard fixe, combiné à la rémanence de l’écran, que les yeux son trompés, pour ainsi dire, et acceptent les images comme étant réelles.

Mais l’âme est trompée moins facilement ; et, profondément, dans les recoins cachés de la conscience, la sensation prévaut que l’on est intérieurement déchiré en petits morceaux, que l’on est dispersé en milliers d’atomes par ce que les yeux ont transmis. Cette impression d’être atomisé est tout à fait réelle et démontre une polarisation déformée des corps subtils — éthérique, astral, mental. Il est vrai, au sens propre, qu’on se retrouve avec « moins d’âme ». Le fait que cette expérience tend à s’estomper avec les années de vision quotidienne de la TV n’est qu’une preuve supplémentaire du fait que le « moins d’âme » s’est transformé en « absence d’âme ». La télévision transforme les gens en êtres sans âme, en zombies.

Examinons cela de plus près en posant un autre problème, immédiatement associé à ce qui précède, à savoir la pulsation, ou le battement du poste récepteur.

Nous connaissons tous les effets hypnotiques du battement persistant, lors d’un concert de rock par exemple, qui peut même induire un état de transe. Ce qui est visé ici, c’est la question du rythme et son influence sur l’état vibratoire du sang et sur les corps subtils.
Le battement mécanique produit par certaines formes de « musique » moderne conduit essentiellement à une régression vers la magie archaïque et, en ce sens, est un phénomène déplorable. La croissance potentielle de l’âme est remplacée par un esclavage effectif de l’âme. Or la télévision, dans votre salle de séjour, produit un battement électronique tout aussi dangereux.

Le scintillement, 25 ou 30 fois par seconde, de tous les points de l’écran cathodique, produit par les balayages fulgurants du faisceau d’électrons, fait que l’écran entre en pulsation au même rythme. Cette constante pulsation lumineuse, accompagnée d’un son strident (15 750 Hz), habituellement situé immédiatement au-dessous du seuil de perception acoustique, est responsable de nombreuses migraines et détériorations visuelles. Elle a encore d’autres effets sérieux. On a signalé l’apparition croissante d’épilepsie parmi ceux qui sont particulièrement sensibles à ce genre de pulsation.

Il y a encore l’effet d’hypnose : une pièce sombre, les yeux au repos, le corps tranquille, le regard sur une lumière scintillant constamment, tout cela crée des conditions optimales pour une transe hypnotique. Ce n’est pas sans raison que tant de personnes sensibles se plaignent de se sentir hypnotisées, fascinées, vidées mentalement, ou se sentent comme des zombies, etc.

Une technique extrêmement astucieuse, appelée « suggestion subliminale », s’intègre au battement du tube au moyen d’images-éclair envoyées à la fréquence du battement, bien plus rapide que la vue.

Alors que les processus visuels se traînent derrière, à vitesse sub-électronique, les publicitaires ont accès à la vitesse électronique du faisceau de balayage des électrons. On se fait percuter par la publicité sans être en mesure de la traiter assez vite, si bien qu’on l’enregistre dans la région subconsciente de l’esprit. De là, elle exerce une tension bizarre, qui apparemment peut pousser les gens jusqu’au point d’acheter l’article vanté, qui a été vu inconsciemment à la télévision. « Vu à la télé ! »

La pulsation rythmique du poste de télévision est, entre autres effets, responsable de l’hyperkinésie des enfants et, en général, d’un état d’agitation accrue dans les véhicules supérieurs de l’homme.

Les corps subtils prennent des surcharges électrostatiques et sont stimulés, alors qu’il n’y a pas d’exutoire facile à cette agitation. Afin de se débarrasser de cette sensation, on est poussé à… regarder la télé, afin de supprimer temporairement la sensation d’être mal dans sa peau. Il en résulte une plus grande stimulation qui invite à plus de spectacle télévisé, jusqu’à ce que l’effet d’accoutumance ferme le cercle.

Une génération d’êtres insatisfaits et malheureux a été engendrée, dont les glandes endocrines sont irrémédiablement endommagées, dont les corps invisibles sont surchargés, désorganisés et dépouillés de leurs qualités intrinsèques.

Ils sont abandonnés « sans âme » — dans un état d’irritation et de nervosité extrêmes. Cela se manifestera par une conduite agressive et par une grande incertitude quant à ce qui est réel et ce qui ne l’est pas.

Une personne consciente ne se laissera pas séduire par le culte de l’image. Elle refusera d’abdiquer sa liberté intérieure et elle respectera son âme en lui offrant d’autres divertissements que des stimulations superficielles.

Mais la télévision n’est pas le seul péril. Elle est le chef de file d’un développement que l’on appelle « révolution ou explosion des communications ».

Une modification rapide de la conscience est évidente. Les portes de la perception de l’homme sont en train de s’ouvrir toujours plus largement, mais de manière totalement négative, pour conduire vers des espaces virtuels et hallucinatoires, à des océans d’images et de projections sonores, pour nous projeter dans les verts pâturages de perceptions sensorielles et extra-sensorielles jusqu’ici inconnues. L’humanité semble être en train de passer collectivement les portes de l’au-delà.

Les nouveaux médias fournissent apparemment à l’humanité souffrante une nouvelle pipe d’opium. L’Ere du Verseau qui frappe à la porte déchire l’atmosphère terrestre à l’aide de ses rayonnements. Il en résulte nudité et vacuité, un silence où résonne la parole : « Homme où es-tu ? Réveille-toi de ton sommeil de mort ! » Mais l’homme ne veut pas se réveiller, recouvrant au contraire sa nudité d’appareillage électronique, se « narcotisant » et enveloppant son existence vide d’illusions audio-visuelles.
universal_map
On peut considérer que l’humanité et la Terre portent un manteau électromagnétique d’irréalité. Dans un proche avenir, les communications feront partie d’un réseau mondial et universel de distribution d’énergie électrique capable d’être transformée en d’innombrables formes. Ainsi, la Terre pourra être enkystée dans une atmosphère de télécommunications électriques l’environnant de toutes parts.

C’est une nouvelle Tour de Babel qui s’érige. Cela augmentera la distorsion et le brouillage de la parole autrefois prononcée par l’homme, le Verbe qu’il doit prononcer à nouveau, l’écho évanescent de son origine divine.

Nous devons souligner l’effet enkystant et emprisonnant de la télévision et de l’internet. Considérez la Terre tournant comme un monde mis sous tension, avec ses milliards d’êtres humains branchés sur n’importe quel fantasme synthétique et n’importe quelle manipulation politique, tout en glissant dans des espaces psychiques multidimensionnels, inondés d’excitations programmables, disponibles sur des consoles domestiques.

Quelle est la face cachée de ce phénomène ?

L’ensemble de l’évolution de la soi-disant « explosion des télécommunications » n’est rien d’autre qu’une réaction négative planifiée pour contrer les rayonnements spirituels de l’Ere du Verseau. L’humanité montre les signes d’un réveil massif et cela représente une menace immédiate pour certaines hiérarchies visibles et invisibles.

Si ces hiérarchies se trouvaient soudain privées de leurs troupeaux d’adorateurs qui grouillent dans la sphère matérielle, leur règne serait réduit à néant. C’est pourquoi cette gigantesque machination a pris naissance, en vue de maintenir les êtres humains à l’intérieur du cercle enchanté de la technologie électromagnétique. Pour les maîtres du jeu, c’est une question de survie.

Etant donné qu’une prise de conscience croissante s’effectue chez d’innombrables êtres humains, cet éveil doit être réduit à néant par des efforts implacables et continus pour maintenir les masses sous la fascination du progrès et du loisir constant.

La vision intérieure croissante doit être aveuglée par des images artificielles. L’écoute intérieure croissante doit être assourdie par des sons. L’éveil intérieur doit être submergé de sensations.
Un support tel que la télévision se devait d’être mis au point pour entraîner une perpétuelle réaction du type : « Oh ! Dis-donc, regarde un peu, c’est super ! »

Dans ce combat inégal, l’humanité a déjà perdu, mais l’individu sérieux s’en sortira s’il ne reste pas dans l’ignorance des réels enjeux de l’ère nouvelle.

tiré de l'excellent livre

Dixit Satanas

La conspiration à la lumière de la gnose

Auteur: Joël Labruyère