148361_498982250143599_1600902761_n

parfaitement. Il n'y a pratiquement aucune exception. L'expérience du channel peut être réelle, mais l'entité qui le contacte n'est jamais un messager divin appartenant à une hiérarchie régulière. C'est toujours un anormal de l'au-delà qui cherche des proies pour générer un courant d'énergie à son profit. Nous expliquerons ce processus plus tard. C'est extrêmement simple. Lorsqu'on a bien compris comment ça fonctionne, on ne peut plus être dupé par des esprits usurpant de fausses identités - le plus souvent prestigieuses. Pourquoi se priveraient-ils avec les humains qui sont totalement illusionnés par les apparences ?

Un initié "régulier" vous contactera le plus simplement possible, généralement sur votre plan d'existence physique. Mais, avant de vous lancer dans l'expérimentation occulte, demandez-vous d'abord pourquoi vous mériteriez d'être choisi pour une mission ? Êtes-vous une personne si importante qu'on puisse vous charger de messages d'une portée cosmique? II y a une arrogance colossale derrière cette prétention.

Avec un peu de bon sens, on réalise combien l'attitude de ceux qui s'intitulent abusivement "messagers des Maîtres" est grotesque. Mais, on reconnaît l'arbre à ses fruits et l'analyse de leurs "messages" révèle souvent l'imposture. Cela pourrait n'être qu'un jeu, mais certains messages venant de l'occulte sont très dangereux car ils inversent les principes de l'évolution actuelle, ce qui flatte l'égo des gens mais les fait tomber dans une illusion effarante. C'est du satanisme à l'état pur, cela dit en dehors de tout fanatisme et sans référence à un dogme conservateur. Il y a un satanisme à visage "blanc" et un autre "noir". On confond le satanisme "blanc" avec le "bien".

C'est pourquoi dans le domaine spirituel, innombrables sont les êtres qui confondent l'apparence et la réalité. Dans leur enfance, on leur a pourtant lu l'histoire du loup au museau enfariné, mais lorsque ce méchant vient frapper à leur porte en bêlant des mots de paix et d'amour, ils se laissent prendre. Ah, les mots d'amour! On trouve sur internet des sites new age qui ne parlent que d'êtres de lumière et d'amour. Une personne émotionnellement immature va se laisser pincer. Le but de ces messages n'est pas innocent. II sert à contrer l'action de l'Esprit de Vérité en créant une grille de vaine sentimentalité autour de la Terre. Mais le new age refuse tout débat critique.

De nouvelles "révélations" paraissent quotidiennement. À quoi cela sert-il puisque ces messages à l'eau de rose se répètent inlassablement ?
Les messages évoluent au fur et à mesure que les entités désincarnées qui inspirent les channels pompent de nouvelles données dans les véritables enseignements spirituels qui ont été édités par écrit. Sans cela, ces entités n'auraient rien à dire ou tout au plus des paroles ressassées du genre " Je suis Jésus et je vous dis de vous aimer les uns les autres " ou des pseudo-prophéties pompées sur l'Apocalypse de Jean. Ils pillent les traditions anciennes qu'ils remettent en circulation sous la forme de " grandes prophéties des Andes ou du Tibet ". Il n'y a plus aucun scrupule.

II existe des entités parasites de l'au-delà qui savent tourner habilement leurs messages en s'aidant de doctrines ésotériques élaborées, dont le médium souvent inculte n'a aucune connaissance. On retrouve toujours des choses connues en consultant ces " révélations ". Mais ce n'est pas là l'essentiel, car il existe également des entités puissantes qui contrôlent ce jeu de dupes. Ils ressemblent un peu au patron du casino, qui va de table en table pour surveiller si tout se passe bien.

Tout ce channeling sauvage est organisé par des fraternités de l'invisible - des gangs occultes - qui veulent répandre des doctrines flatteuses comme par exemple, celle du retour du Christ et l'avènement d'un âge d'or. A priori, un être humain idéaliste et généreux apprécie l'idée d'un retrour du Christ ou de l'âge d'or.

Mais s'il n'a aucune notion traditionnelle ni un véritable ancrage intérieur, il est prêt à croire tout ce qu'on voudra. Au plus haut niveau, cette manipulation relève de la politique occulte en vue de conditionner les masses avec certaines formes-pensées.






À QUI PROFITE L' ARNAQUE

EDS1912bis_300


Qui est à l'arrière-plan de cette propagande dont les médiums sont les premières victimes avant d'entraîner les naïfs, comme des aveugles qui guident les aveugles ?

Il faut toujours se demander à qui profite le crime . Reprenons l'histoire du Nouvel Age à son point de départ. C'est un initié de la « Grande Loge Blanche », qui s'est fait connaître sous le nom de Djwal Khool et dont le surnom est « le Tibétain » - qui révéla au médium Alice Bailey que l'humanité allait entrer prochainement dans un âge d'or et que le Christ en personne allait prendre le contrôle des affaires terrestres. Ces allégations constituent un leitmotiv dans la littérature transmise par Alice Bailey.

Selon elle, ou plutôt selon son Tibétain, l'âge d'or sera possible lorsque les hommes auront constitué un nouvel ordre mondial, fondé sur une civilisation planétaire globale et une religion mondiale unique. Cet ordre mondial qui sera dirigé par le Christ et ses disciples serait préparé par de grands organismes internationaux comme l'ONU, l'UNESCO, l'OMS, le FMI, etc. N'oublions pas que ces prédictions ont été faites avant que ces organismes n'aient été mis en place, c'est dire combien les messages du Tibétain ressemblent au déroulement de l'instauration du nouvel ordre mondial comme s'il en était l'instigateur.

Pour ceux qui ont des yeux pour voir, il apparaît clairement que ces organismes internationaux préparant "l'âge d'or" sont en réalité à l'origine d'une dégradation constante de la vie politique, de la santé, et de la culture. Il y eut plus de guerres et de génocides depuis que l'ONU existe que jamais auparavant. L'OMS empoisonne et vaccine les masses pour les abrutir. L'UNESCO nivelle les cultures par le bas. Le Fond Monétaire endette les pays riches comme il dépossède les plus pauvres.

La science détruit l'environnement sous l'oeil complice des organismes mondiaux chargés de la protection de la nature, etc. Mais, pour le Tibétain, tout cela est annoncé comme un progrès. Or, si le nouvel ordre mondial est à ce prix, ne doit-on pas se méfier du messie dont on nous prédit la venue ?

Le messie du nouvel ordre mondial ressemble comme deux gouttes d'eau à l'antéchrist ou au faux-prophète de l'Apocalypse: c'est un tyran qui fait des prodiges pour subjuguer les foules. On s'aperçoit que le "Tibétain" - qui est le véritable idéologue du new age - ne sait pas exactement où il va, mais qu'il accompagne un mouvement politique qui se déroule sous ses yeux. Par exemple, il exulte à l'annonce de l'explosion de la bombe atomique sur Hiroshima, allant jusqu'à affirmer que c'est le plus bel événement de tous les temps. Il parle de la bombe comme d'une " libération de l'énergie divine ".

Cela est écrit en toutes lettres dans le" Extériorisation de la Hiérarchie " qu'il a transmis à son médium Alice Bailey. Les adeptes du Nouvel Age sont d'ailleurs perplexes lorsqu'on leur signale ce fait. Dans ces milieux on aspire à une ère de paix, et on est généralement hostile à l'usage de l'énergie atomique civile ou militaire. Or, le " Tibétain " affirme que non seulement l'énergie nucléaire - d'essence divine selon lui - libérera l'homme des fonctions serviles, mais qu'elle servira également à éliminer des êtres vivant sur le plan intra-terrestre.

C'est une prédiction très alarmante. II vante l'utilité des explosions atomiques expérimentales en vue de détruire des formes de vies qui nous sont inconnues - particulièrement sous l'écorce terrestre. Qui veut-on éliminer par des explosions sous la mer et la terre ? Tout cela est écrit dans les ouvrages d'Alice Bailey, que ses partisans lisent souvent en diagonale.

On s'aperçoit que des adeptes du Nouvel Age, qui se disent anti-nucléaires, ne savent pas que la Bombe atomique - procédé abject s'il en est - a été inspirée aux savants matérialistes par des adeptes de la prétendue Grande Loge Blanche. C'est au détour d'un détail comme celui-là que se révèle la véritable doctrine de ceux qui s'intitulent " Maîtres de la Grande Loge Blanche ". Leurs adeptes, croyant que tout ce qui vient de la Loge Orientale est la Vérité, devraient penser par eux-mêmes. II est certes difficile d'admettre que la pseudo-Loge Blanche - objet de tous les fantasmes - pourrait bien être noire en réalité. Cela n'annule en rien le fait qu'il existe une Fraternité d'authentiques initiés. Mais cela prouve simplement que des groupes de pirates occultes usurpent son nom et ses qualités, allant jusqu'à la plagier en lui prêtant des erreurs et des mensonges abominables.
Nous allons parler de ces pirates de la spiritualité qui viennent vêtus comme des agneaux.



fantastique_wallpaper_HD_0202


LA POLITIQUE OCCULTE




Qu'est-ce que ces faits signifient ? Voilà des êtres mythiques - les " Maîtres " divinisés par le Nouvel Age - que le public prend pour des sages remplis d'amour, mais on découvre qu'ils vantent la bombe et l'énergie nucléaire comme une panacée spirituelle. Cela est très curieux.

Peut-on se risquer à expliquer plus avant ce que tout cela veut dire ? Essayons de pénétrer derrière les voiles noirs et épais de la haute politique occulte.

II existe plusieurs groupes occultes qui ont prétention de savoir ce qui est bon pour l'humanité, et qui veulent la diriger - sans lui demander son avis, bien entendu.
Pour y voir plus clair, nous allons exposer des données étranges qui sont généralement inconnues, y compris de ceux qui se targuent de posséder une culture ésotérique et même une expérience mystique et magique.

Examinons ce qui se passe derrière les voiles du monde invisible. Par simple déduction, on peut déjà aller très loin, car la logique règne dans toutes les dimensions.

A travers la multiplicité des courants spirituels et ésotériques qui sont manifestés ici-bas, on constate que les puissances occultes sont nombreuses et poursuivent des buts divers et souvent radicalement opposés. Comme toutes les autres créatures, les entités des domaines invisibles sont animées par l'instinct de conservation. Cela les oblige à user de tous les moyens à leur disposition pour accroître leur espace Vital ou se défendre lorsqu'elles sont menacées. Or, depuis quelques siècles, ces puissances sont en effervescence, car dans la grande banque de l'invisible, leur compte est dans le rouge. Autrement dit, il y a une crise énergétique. Quantitativement et qualitativement, certaines énergies leur font défaut. Il est donc grand temps pour elles de réagir pour reprendre les choses en mains. L'agitation qui règne sur la terre s'explique par ce remue-ménage dans les dimensions invisibles de notre planète.

De nombreuses entités sont sur le qui-vive car leur tranquillité séculaire est désormais menacée par ce quon peut appeler les forces de l'Apocalypse.


Qui sont ces êtres qui vivent sur des plans supérieurs et qui pourraient se sentir menacés. Et par quoi ?

Ce sont des entités anormales qui " squattent " dans l'au-delà en soutirant leur vitalité aux créatures de la Terre.
Dans l'univers, tout organisme doit s'alimenter. Le monde invisible n'échappe pas à la règle. Normalement, l'activité déployée par l'homme génère du carburant utilisable par les êtres dépourvus de nos organes d'assimilation.

Nous inhalons des énergies cosmiques que nous transmutons, et que nous ré-émettons sous des formes subtiles. Privés de cette capacité, des êtres ne disposant pas de nos organes physiques, peuvent parfaitement se maintenir dans l'au-delà de manière anormale, en se branchant sur ces courants d'énergie extraits de la pile humaine.

C'est le grand secret de la vie; dans l'au-delà tout est nourriture. Alors que les êtres divins - les anges réguliers - puisent leur énergie directement à la source des rayonnements cosmiques, au contraire, les entités rebelles qui sont attachés au plan terrestre utilisent l'homme comme relais énergétique. Ils y sont contraints s'ils veulent continuer à survivre dans l'au-delà en dehors du temps qui leur est accordé entre la mort et une nouvelle naissance. (Que ceux qui ne croient pas en la réincarnation utilisent l'idée du Purgatoire, et cela suffira. La résultat est le même.)

C'est là une vérité fondamentale qu'on dissimule aux êtres humains afin qu'ils continuent à produire de l'énergie sans se révolter. Car cet échange énergétique prend un caractère de vampirisme lorsque les créatures de l'au-delà sont aussi avides que nombre d'habitants de la Terre. Pourquoi seraient-elles différentes de ce qu'elles ont été durant leur vie ? Elles ne sont pas plus conscientes, et même beaucoup moins.

Depuis des millions d'années, il s'est organisé une vie parasitaire dans le monde invisible, une vie qui n'est que le reflet des structures sociales, politiques et religieuses des diverses civilisations qui se sont succédées. Cette vie fantomatique est fortement développée sur le plan astral avec ses aspects supérieurs faussement "angéliques" ou au contraire ses enfers grouillant d'entités rétrogrades ainsi que la vermine vivant des passions inférieures de l'humanité: vices, perversions, excès, crimes... toutes les passions fournissent de la nourriture. Il faut comprendre que toute cette vie anormale n'est que la conséquence de notre manière de vivre, de penser et de sentir. L'homme qui était originellement un "dieu créateur" alimente ces domaines invisibles par sa pensée et ses émotions.

Les Grecs disaient que " l'homme est le bétail des dieux ". Il y a là une profonde vérité. Durant son incarnation, l'être humain se livre à des activités intenses et variées d'ordre matériel, émotionnel, mental, psychique, religieux... Il ne cesse jamais de produire de l'énergie, et l'on peut dire que toute la civilisation est organisée dans le but de générer de l'activité par le travail, les jeux, les passions, la sexualité, la pensée, les idéaux, les croyances, les sentiments, le plaisir et la souffrance qui les accompagne comme une ombre.

Cela dure depuis des temps infinis, et nous en voulons toujours plus. Le moulin n'en finit jamais de broyer les vies pour en extraire les précieuses essences. Ce mécanisme vital n'a rien d'ésotérique, et chacun admettra que puisque rien ne se perd et rien ne se crée, le surplus de cette énergie considérable peut être assimilé par d'autres êtres ou bien s'accumuler en certains points de l'espace jusqu'à constituer des mondes artificiels.

Lorsqu'un médium, un voyant ou un occultiste entre en contact avec ces plans invisibles et leurs habitants, il se croit arrivé dans un monde spirituel et lumineux, mais, c'est là une erreur funeste car l'au-delà n'est que l'envers du monde matériel. Comme ici-bas, il faut manger ou être mangé. Il n'y a que dans le Royaume de Dieu qu'on se nourrit d'Amour, de Justice et de Vérité. On s'y nourrit de forces divines pures, alors que dans l'au-delà, ces forces sont dégradées et l'homme qui les capte est exploité par les " princes de ce monde ".

Donc, qu'il le veuille ou non, l'être humain nourrit le monde invisible sur les dimensions éthériques, astrales et mentales. Il fournit la précieuse essence cosmique que lui seul peut synthétiser grâce à son organisme physique sophistiqué, avec son système nerveux et glandulaire. En retour, les êtres qui dépendent de l'homme se comportent de manière à satisfaire ses croyances et ses idéaux. Ils peuvent parodier le Christ ou tout autre être divin.

Il s'agit d'entretenir la production d'énergie comme dans les centrales électriques. Alors, on rassemble les troupeaux humains par des idées et des habitudes standardisées. Et on veille à ce que ces activités se perpétuent.

On industrialise autant que possible la production, afin de ne jamais être en panne. Cette sphère d'illusion a été dénoncée par les sages et les prophètes comme étant la source de l'exploitation humaine et le repaire du " malin ". C'est de cette exploitation que les grands messagers divins veulent nous libérer, alors qu'au contraire certaines orthodoxies tyranniques cherchent à nous y maintenir.

Il y a diverses qualités énergétiques liées à des activités aussi opposées que l'instinct sexuel et la pensée métaphysique. Nous dirons pour schématiser que si une énergie va vers la sphère psychique lunaire, l'autre va vers Jupiter. Autrement dit, ces énergies se dirigent là où elles sont assimilables, pour alimenter des sphères de vie invisibles.

Cela ne semble pas toujours évident lorsqu'il s'agit de l'action mécanique la plus élémentaire, car elle semble dépourvue de but autre que le mouvement physique. Mais, on le comprend mieux lorsqu'il s'agit de la prière, car l'énergie portée par le sentiment, monte volontairement vers un être supérieur qui en est le destinataire, Dieu ou un de ses saints. Tout le monde sait que l'amour qu'on porte à un proche affecte l'être aimé, et que le sentiment contraire ne fait pas du bien.

Mais, nous sommes totalement inconscients de la destination des flots continuels d'énergie mentale et émotionnelle que nous produisons de jour comme de nuit. Parmi les essences énergétiques les plus raffinées, il y a la dévotion religieuse, surtout lorqu'elle est sincère. L'ésotérisme l'appelle "éther lumière". Il y a diverses qualités éthériques en relation avec toutes les activités humaines.

Considérez l'énergie astrale libérée par l'activité sexuelle depuis des millénaires par des milliards d'êtres, et vous comprendrez comment le monde invisible est alimenté. Si l'on imagine ce que nous avons déjà émis personnellement depuis que nous sommes sensibilisés à la pulsion sexuelle, la nature de l'accumulation collective nous laisse songeur.

Bien entendu, cette énergie sexuelle ne fait pas défaut car notre civilisation est organisée pour la stimuler en permanence. Qu'on s'y abandonne ou qu'on la refoule, cette énergie sera exprimée par les pulsions ou au contraire concentrée - comme dans les couvents - afin d'acquérir des qualités subtiles par transmutation.

Le refoulement est aussi une manière de transformer l'énergie, et c'est pourquoi certains ecclésiastiques initiés à l'occultisme ont favorisé la contrainte et le refoulement sexuel - baptisé chasteté. Cela n'est pas perdu pour tout le monde, et l'égrégore de la contre-Eglise bénéficie ainsi d'une énergie plus raffinée.

La folie et la criminalité alimentent les sphères du bas astral. Qu'il soit une brute ou un philosophe, l'homme est comme une centrale pour produire et transmuter des énergies. La pile s'accumule et se décharge. Toute énergie rejoint l'énergie qui lui est semblable.

Et c'est ainsi que "là-haut" - en réalité souvent assez bas - les "dieux" sont repus, tout comme sont gavés les "démons" des passions inférieures. Car, dans l'univers tout est nourriture. Sur tous les plans, les échanges énergétiques produisent de la vie et font naître toutes les créatures visibles et invisibles. Cela n'a jamais cessé, et ne finira qu'à la fin de ce que les hindous nomment un "jour de Dieu", lorsque tout se résorbera dans la nuit cosmique.

Mais, il arrive que dans le grand équilibre énergétique universel, apparaissent des anomalies et des dérèglements pouvant occasionner des crises profondes, de graves pénuries énergétiques.

Normalement, dans un univers divin, tout se passe harmonieusement, sans qu'on puisse parler d'exploitation du plus faible par le plus fort. Mais la Terre n'est plus tout à fait une planète réglée normalement. Si nous sommes un peu éveillés, nous avons remarqué certains déséquilibres graves dans la société et en nous-mêmes. Ces anomalies semblent si dramatiques que des " sauveurs " viennent régulièrement en ce monde pour tenter d'y remédier. Nous ne sommes pas dans le secret des dieux et nous n'avons aucun moyen d'évaluer si cela va mieux ou si cela va plus mal. Les théories évolutionnistes et spiritualistes prétendent que tout va de mieux en mieux, mais c'est pure spéculation.

Nous pouvons toutefois comprendre que ces anomalies ne sont pas inhérentes au plan matériel, mais que les dérèglements énergétiques se répercutent sur d'autres dimensions, puisque tout est lié.

Voilà donc le problème. Si les règnes physiques ne manquent jamais d'énergie, il n'en va pas de même sur les dimensions plus subtiles, et particulièrement sur ces plans où montent nos pensées les plus élevées, spécialement celles qui sont liées à la dévotion et à la spiritualité. Depuis quelques siècles, c'est à dire depuis l'avènement du matérialisme et de l'athéisme qui l'accompagne, ces plans invisibles sont tragiquement dévastés.

Déjà au XVIII° siècle, le clairvoyant suédois Swedenborg - dont on dit qu'il fut la réincarnation d'Ignace de Loyola - affirmait que la religion chrétienne apparaît comme un champ de ruines sur le plan astral. Cela a été écrit il y a plus de deux siècles! Pourquoi le plan astral ? Parce que c'est la dimension de l'affectif, et que les prières et les suppliques des croyants s'y dirigent naturellement et y forment des constructions qui s'élaborent sur le modèle rythmique des ondes des invocation sacrées en usage dans le monde chrétien. C'est simple à comprendre, car la matière astrale est d'une haute qualité plastique et se plie à la pensée.

Dans ces domaines de l'astral qui sont accordés à la note dominante des religions exotériques, les désincarnés soumis à l'influence des rituels et des sacrements se retrouvent pour le temps de repos qu'il leur est accordé avant de reprendre un corps. Cela a été décrit par Swedenborg - sous l'aspect du Purgatoire - et nous verrons pourquoi il fut chargé d'étudier cette situation, quoiqu'il n'ait rien dit sur la réincarnation, se conformant ainsi à l'orthodoxie théologique.

Il affirme que l'église catholique romaine est devenue un champ de ruines dans l'au-delà, et nous pouvons le croire sans difficulté si nous considérons ce qu'est devenue la Foi dans l'église terrestre. L'Église romaine n'est pas seule en cause car toutes les religions ont le même problème. La question que nous traitons n'est pas en relation directe avec la religion catholique - quoique Rome occupe une place centrale au sein de l'économie politique du monde invisible - mais à travers cet exemple, l'on peut comprendre pourquoi la pénurie du sentiment religieux fervent a généré une crise sur le plan invisible se répercutant sur la terre.

Mais voilà le fond du problème. Si cette pénurie qui entraîne un délabrement du reflet astral de la civilisation, n'est pas dramatique pour les âmes qui transmigrent avant de reprendre une nouvelle incarnation, elle est par contre ressentie comme un danger mortel par certaines entités irrégulières qui ne veulent pas revenir en incarnation.

Il s'agit d'entités qui font partie de la haute hiérarchie occulte des égrégores. Pour ces êtres qu'on appelle les "anormaux de l'au-delà", et qui veulent survivre indéfiniment sans redescendre dans le physique, la situation actuelle est limite. Il y a un déficit de nourriture subtile, et leurs abris de l'astral s'effritent et se désagrègent.

En clair, le faux paradis astral - la Grande Babylone - est en décomposition, et comme dans la nature ordinaire, ce sont les plus démunis qui souffrent le plus, car les " dignitaires " de la bourgeoisie occulte ont accumulé des réserves. Mais la qualité globale des énergies est en baisse. Cela explique la vulgarisation et !a dégradation des rites religieux. La décadence et la confusion.

À titre d'exemple, on a mal compris le passage de la messe en langue vulgaire, mais il fallait bien continuer à alimenter la sphère occulte de la hiérarchie catholique en dépit de la désaffection des croyants.

De nos jours, qui peut apprendre par coeur la messe en latin? Ce fut une perte pour la qualité de la magie du culte catholique. Mais on voulut "sauver les meubles" en s'adaptant à la baisse de la qualité religieuse. Cette qualité se perd à tous les niveaux. Sauf peut-être dans les organisations maçonniques où les rituels sont vivifiés mentalement et se situent donc sur un niveau de puissance supérieur aux rites religieux émotionnels. Le mental commande à l'astral.

Cela explique pourquoi aujourd'hui, les ecclésiastiques ambitieux qui veulent réussir au Vatican, ne peuvent monter dans la hiérarchie que s'ils entrent dans une loge maçonnique! La structure magique maçonnique ronge la religion car la Maçonnerie fonctionne à partir des forces mentales qui ont plus de pouvoir que le sentiment religieux. C'est le loup contre l'agneau.
Dans le fonctionnement politico-occulte des hiérarchies terrestres, le rapport de force explique tout.



djinn2


LES DIGNITAIRES DE L'INVISIBLE




Qui sont ces anormaux de l'invisible et comment subsistent-ils ?

Prenons l'exemple d'un saint canonisé auquel il était traditionnellement rendu un culte depuis des siècles. Imaginons la masse considérable d'énergie qui a alimenté la sphère spirituelle autour de l'image de ce vénérable personnage. En tant qu'âme, cet être n'est pas en cause, mais le culte qui fut organisé autour de sa mémoire constitue une réserve bancaire qui fructifie.

Or, avec l'apparition de l'athéisme et le refroidissement de la foi, ces "actions bancaires" énergétiques ont périclité, avec pour conséquence une disette et même une famine grave si cela continue. C'est à peu près l'état de la sphère religieuse mondiale depuis deux siècles, et c'est pourquoi les entités qui vivent de l'énergie magico-rituelle dans l'audelà ont commencé à souffrir d'anémie, particulièrement lorsque Calvin et Luther leur assénèrent le coup de grâce: l'abolition du culte des Saints et de la Vierge. Alors, en réaction, émanant d'un cercle de l'invisible, il est apparu au XVIe siècle un personnage chargé de remédier à cette crise: c'est Ignace de Loyola. Mais les papes n'ont pas vu à qui ils ouvraient la bergerie.

On est prévoyant dans l'au-delà, et les cercles d'occultistes désincarnés qui se gobergent comme des princes sur les dimensions supérieures du plan astral ainsi que sur le plan mental qui lui est supérieur, ont décidé de prendre des mesures d'urgence.

La crise s'est répercutée très haut dans les dimensions supérieures, et c'est l'ensemble du système du monde invisible en rapport avec notre planète qui est touché par l'appauvrissement en énergie émanant de la pile humaine. Quel drame pour des entités irrégulières, qui, grâce à leurs pouvoirs occultes, avaient atteint un état comparable à une libération quasi infinie. Infinie mais pas éternelle !


S'agit-il d'êtres humains entrés dans la véritable libération - le salut éternel - ou bien d'entités qui sont momentanément soustraites à l'incarnation ?

II ne s'agit évidemment pas de ceux qui sont entrés dans la "grande libération", car ceux-là ont échappé à l'attraction du double système - visible et invisible - de notre terre. Non, les entités qui risquent de mourir affamés sont regroupées et constituent ces formations que les anciennes écoles initiatiques ont nommées les " éons ".

Ce sont les grands surveillants et également les prédateurs de notre humanité dont ils ignorent sans doute la souffrance. Ce sont des mécanismes cosmiques sans conscience, comme des "dieux automatiques". Pourquoi en faire des démons au sens satanique du terme? II n'y a ni bien ni mal à ce niveau d'existence. Les éons ne sont pas plus mauvais que l'homme ordinaire qui mange de la viande, par exemple. Réalisez-vous l'horreur qui se cache derrière chaque bouchée de chair animale que vous avalez ? Peut-on faire grief à qui n'a pas conscience de la souffrance de créatures innocentes et vulnérables qu'on tue avec violence pour les jeter dans l'assiette ?

Il nous est fait un sort semblable par des prédateurs plus puissants que nous.

Les éons vivent dans l'illusion et se croient éternels, quoiqu'ils finiront par disparaître par usure après un "jour cosmique"_ mais ils ont tout leur temps. ("éon" signifie une période de temps quasi infinie).

Ces puissances ceinturent l'espace, et emprisonnent les grands égrégores des religions et des civilisations que la Bible appelle "la Grande Babylone". Nous parlons ici des Princes de ce monde, les barons féodaux de Satan dont le nom signifie "adversaire".

Ils s'appuient sur une hiérarchie très complexe s'étendant depuis des sphères invisibles très élevées - de notre point de vue - jusqu'aux étages les plus obscurs du bas astral, et même en-dessous du plan matériel, où il y a des dimensions encore plus denses. Ce système constitue le double monde - visible et invisible - de l'univers relatif.

Le monde divin est sur une autre dimension, au-delà de l'enclave planétaire - appelée la "vallée de larmes" par les chrétiens ou le Samsara par les bouddhistes, et où règnent la naissance et la mort.

Cette Grande Babylone - Babel signifie une accumulation formelle - est en train de s'écrouler, ce qui est triste pour ses habitants les mieux lotis, mais ce qui n'est pas une grande perte pour les hommes. Après tout, ce n'est qu'un fatras d'illusions qui tombent en poussière.

Mais, la riposte s'est organisée, et comme nous sommes à l'origine de cette pénurie à cause de notre matérialisme, il faut nous attendre à une sérieuse reprise en mains par les forces réactionnaires. Elles vont utiliser les grands moyens. L'Apocalypse dit: " Sachant qu'il n'a plus beaucoup de temps, le Diable est descendu avec grande fureur ". Mais nous n'en sommes pas encore là.



diable_2


LES CAROTTES DU NEW-AGE




On commence à saisir le problème. Voilà donc pourquoi, il y a tant de résurgences ésotériques à notre époque, et pourquoi autant de médiums et de channels sont chargés de diffuser des messages pour restimuler l'intérêt des hommes en direction d'une sphère invisible que nous avons délaissé depuis des siècles.

La réalité est plus complexe car de nombreuses entités anormales qui refusaient de se réincamer sur le plan physique, et qui vampirisaient l'humanité, vont devoir descendre au charbon. Cela ne leur fait pas plaisir de remettre les pieds sur le plancher des vaches, après avoir goûté aux délices du Dévachan - la Califomie de l'astral - depuis des siècles, et même depuis des millénaires comme c'est le cas pour les grands éons qui ne sont pas soumis la naissance et à la mort.

Les plus élevés dans la hiérarchie occulte échapperont à cette " déportation dans le camp de la mort " du plan physique, mais les autres vont devoir mettre les mains dans le cambouis pour remettre la machine en état. L'ordre établi par Lucifer est solide, il se protège bien, et il a encore les moyens d'assurer sa continuité y compris durant les révolutions de l'ère du Verseau.

L'histoire terrestre nous l'a démontré. On change de régime, et on continue comme avant. Autrement dit, on prend les mêmes, et on recommence.

De nombreux cercles religieux aspirent à un monde nouveau, mais il n'y a que le renouvellement spirituel intérieur qui ait un sens. C'est pourquoi, on peut aisément faire la différence entre la spiritualité authentique qui propose une libération intérieure, et la pseudospiritualité new age qui cherche simplement à replâtrer l'ordre ancien. On flatte le désir de sécurité dans l'être humain.

Qui ne voudrait améliorer son sort, même pour un moment ? C'est pourquoi, la chasse est ouverte, et les hordes de faux prophètes se répandent en distribuant des gadgets spirituels - la plupart offrent des techniques d'épanouissement superficielles qui changent constamment au rythme des modes venues d'Amérique, la pépinière du Nouvel Âge. Le marché de la souffrance n'est pas en crise.


À notre époque, de nombreux messages spirituels émanent donc pour la plupart d'entités qui doivent impérativement opérer un contact avec une proie physique pour une raison de survie ?

Ces entités procèdent toujours de la même manière. Elles ciblent des êtres sensibles à l'occulte, et leur envoient une impulsion télépathique. Si l'être réagit, le grand jeu de séduction commence. L'être incarné devient obnubilé, et se croit missionné pour apporter une révélation à ses semblables, ce qui satisfait le désir latent de puissance qui existe chez tout mystique. Il répand les messages qu'il croit provenir du ciel, et l'entité occulte qui le couvre peut créer une aura attractive autour de lui afin d'attirer d'autres proies.

Cela finit par constituer un petit égrégore assez structuré pour alimenter en permanence l'entité désincarnée qui se fait généralement passer pour un "être de lumière" - un "guide" comme on dit avec l'humour macabre qui caractérise le new age - quand ce n'est pas le Christ ou un grand personnage de la sagesse traditionnelle. Certains n'hésitent pas à blasphémer outrageusement, et personne ne semble réaliser l'invraisemblance de cette mystification. Où trouvez-vous des livres qui dénoncent cette mascarade ? Et sans doute va t-on me blâmer de révéler ces choses si déplaisantes à entendre. Mais il le faut.

Cette ignorance provient de l'athéisme culturel qui a fait perdre aux gens les repères religieux élémentaires. La sphère religieuse traditionnelle est moins susceptible de confondre le spirituel authentique et l'occulte négatif dont on a d'ailleurs très peur dans ces milieux.

Mais, que peut faire un être sans culture religieuse ou philosophique ? De plus, il souffre, et on lui promet la santé parfaite. Il galère et on lui promet le succès. Il est névrosé, et on lui promet l'équilibre et la résolution de ses conflits. Alors, pourquoi ne pas essayer ?

C'est pourquoi tant de gens se traînent d'un stage à l'autre dans le bazar du new age, consommant les produits à la mode les uns après les autres, tout en se croyant sincèrement en recherche spirituelle. Ils le sont bien à l'origine, mais leur recherche est récupérée et manipulée. C'est sans doute moins dramatique que l'exploitation de la souffrance par la médecine matérialiste, mais le new age fait perdre de vue le véritable but de la vie spirituelle qui est la libération de l'âme hors des chaînes de la dualité terrestre.


Pourquoi les gens ne réalisent-ils pas que la santé et la liberté reposent uniquement sur leur propre volonté et non sur des " êtres de lumière "désincarnés" ?


Joël Labruyère