HAARP et Chemtrail responsables de la réduction massive de production d'ions négatifs par les forêts,

942098_160536867456051_1022468729_n

RÉSONANCE DE SCHUMANN (FRÉQUENCES RS) ET BIOCOMMUNICATION

La résonance de Schumann (RS) constitue peut-être le support d'un processus de perception extrasensorielle (PES) de type radar pour tous les vivants. Des fréquences quelconques peuvent être absorbées et ré-émises par tout objet selon des schémas d'interférences spécifiques. Ces "ondes résonantes" peuvent être modulées intentionnellement en fréquence ou en forme dans le but de transmettre certaines informations (schémas d'interférence).
Décodées par le cerveau, elles reviennent presque instantanément sur le "dos" de la résonance de Schumann et sont alors traduites par le cerveau en données conscientes. En outre, la bioinformation peut être inscrite intentionnellement à distance sur une cible par une interface sensorielle primitive de type radar sur une onde porteuse RS. Tout cela et d'autres mécanismes sont tributaires du fait que les fréquences RS demeurent dans leur gamme médiane.
A Sedona, an Arizona, Ben Lonetree, un ingénieur électricien, observe de manière intensive les fréquences RS, qu'il nomme la "Voix de la Planète", ainsi que le champ magnétique terrestre. Son site Internet livre des relevés atmosphériques et géophysiques en temps réel trés fiables. Il a une grande expérience de la technologie TRM (Imagerie par Résonance Magnétique) et des ondes cérébrales. Il est spécialiste en mesures ELF (trés basses fréquences) et ULF (ultras basses fréquences).

RYTHME ET CHAOS DANS L'IONOSPHÈRE

Le rythme de la vie a évolué de façon continue au fil des ères. Nous vivons dans une matrice complexe de champs oscillants. La moindre fluctuation dans un champ imbriqué provoque des perturbations dans les autres. Des impulsions voyagent tout autour du monde plusieurs fois par seconde entre la surface de la planète et l'ionosphère, envoyant des signaux de coordination à tous les organismes. Ces signaux nous relient au champ électrostatique global. Du nom de son inventeur, la Résonance de Schumann (RS) est le pouls qui bât la mesure de la vie.
L'émission d’énergie par le Soleil varie selon un cycle de 11 ans et a connu deux pointes en 2000 et 2002. Le minimum aura sans doute lieu dans trois ans (La période du minimum solaire n'est pas nécessairement égale a celle du maximum). Ces changements du cycle solaire produisent sur Terre des changements à court terme. Au-dessus des USA, une augmentation de la couverture nuageuse allant jusqu'à 2 % a été observée au moment du maximum solaire. La température de la haute atmosphère est deux fois plus élevée lorsqu'elle est bombardée par un maximum d'émission solaire. Durant ces périodes, l'atmosphère se dilate et s'étend dans l'espace jusqu'à atteindre et dépasser l'orbite de la Station Spatiale Internationale. Cela va augmenter la trainée de la station et nécessite de fréquents ajustements d'orbite utilisant la poussée des navettes.
Il est récemment devenu possible de mesurer l'activité solaire plus facilement et avec plus de précision en dehors de notre atmosphère. Nous pouvons maintenant mesurer l'énergie solaire totale à toutes longueurs d'ondes et en déduire une résultante appelée Total Solar Irradiance (TSI : éclairement énergétique total de rayonnement solaire). Il y a un débat sur la question de savoir si les indications d'augmentations actuelles constituent une tendance à long terme ou une aberration passagère.
Dans une étude récente, les données de six satellites en orbite terrestre à diverses périodes durant 24 années ont été analysées. Richard Willson, un chercheur de la Columbia University qui est affilié à la National Academy of Sciences et à la Goddard Institute for Space Studies, a déniché, dans une série de données, des erreurs qui ont empêché que des études précédentes fassent apparaître la tendance. La nouvelle érude montre que le TSI a augmenté d'environ 0,1 % en 24 ans. Cela n'est pas suffisant pour provoquer des changements climatiques significatifs, affirment Willson et ses associés, sauf si ce taux de changement était maintenu pendant un siècle ou davantage. Sur des laps de temps aussi courts que quelques jours, le TSI peut varier de 0,2 % à cause du nombre et de la taille des taches qui traversent la surface du disque solaire. (Britt, 2003).
Cependant les chercheurs estiment que cette variation, dont on dit qu'elle ne peut influencer le clirnat, est égale à la quantité totale d'énergie utilisée globalement pendant un an par l'humanité.

MANIPULER L'IONOSPHÈRE

Perturber davantage, voire, percer des trous dans l'ionosphère surchauffée peut provoquer des bouleversements météorologiques catastrophiques. Il y a un risque potentiel que ceux-ci soient déclenchés par les militaires, sous le couvert de la SDI, pour déstabiliser des régions entières par des perturbations climatiques sans même avoir recours à la guerre conventionnelle. Mettre en œuvre cette arme dans des buts économiques et stratégiques pourrait provoquer l'effondrement des systèmes écologiques et perturber gravement la production agricole. Bien entendu, le Département de la Defense à déjà mis en place le renseignement et des dispositifs de surveillance météorologique relatifs à ce programme.
Des spéculations récentes out aussi tenté de faire le rapprochement entre les mystérieuses chemtrails (trainées de condensation apparemment chargées de produits chimiques et/ou toxiques) et le développement de la technologie HAARP. Certains pensent que le pouvoir réfléchissant de ces nuages (chemtrails) pourrait influencer le réchauffement de l'atmosphère et la météo. Il semble que les analyses des "cheveux d'anges" récoltés dans l'atmosphère après une journée de diffusion contiennent certaines toxines. On a identifié des bactéries virales, des moisissures toxiques, du noir de carbone et du dibromure d'éthylène. Les questions posées au sujet de ces diffusions concement aussi un accroissement du pouvoir de certaines couches de l'atmosphère. Ces épandages sont la cause d'une réduction massive de la production d'ions négatifs par les forêts, ce qui pourrait être fatal à toute vie biologique.
En outre, la grande sécheresse qui a affecté de vastes régions est soupçonnée avoir un rapport avec le sel de baryum, hautement toxique et absorbant d'humidité (jusqu'à sept fois son propre poids), qui a été détectée en grandes quantités dans l'atmosphère tout de suite après les chemtrails. Celles-ci pourraient donc être liées à HAARP et ses applications potentielles au contrôle climatique.
C'est ARCO Petroleum qui détient les brevets de cette technologie de Tesla. Il semble que le projet HAARP, il y a quelques années, était financé par ARCO. De nombreux groupes de recherche rapportent que nous sommes constamment inondés d'ELF (trés basses fréquences), comme d'un "brouillard" électronique. Les ELF peuvent s'avérer mortelles pour toute vie biologique car elles modifient les fréquences vibratoires naturelles des êtres vivants, provoquant de graves disfonctionnements, comme une pensée irrationnelle, l'incapacité de se concentrer, la fatigue chronique et/ou la mort.
lntervenir sur ce système dynamique à l'équilibre délicat pourrait induire un effondrement catastrophique, comparable à une avalanche. Les potentialités des "réchauffeurs d'ionosphère" sont vraiment effrayantes. Nous n'avons pas idée ce qui peut résulter d'interventions à long terme sur cet équilibre sensible de l'ionosphère et de la température globale, tout cela étant lié au thermosiphon océanique mondial dont la source est au large du Groenland.
Le climat n'est donc t-il pas si perturbé par l’activité humaine, faut-il encore aggraver le problème en jouant avec ces faisceaux d'énergie ? Les Nations Unies organisent la poursuite de débats sur les changements climatiques, les gaz à effets de serre et les "armes non mortelles" qu'au moins les Américains et les Russes pourraient mettre en œuvre. La "guerre météorologique" implique le déclenchement de perturbations atmosphèriques à l'aide d'ondes radar ELF. Par le biais de l'armement électronique, les US veulent "posséder le temps" et les stations spatiales dans un souci d’établir leur domination militaire, cela en remodelant les schémas naturels et en maitrisant les communications mondiales.
De récentes informations scientifiques ont déterminé que HAARP est maintenant entièrement opérationnel et possède la potentialité de déclencher des inondations, des sécheresses, des ouragans et des tremblements de terre. D'un point de vue militaire, HAARP est une arme de destruction massive. Potentiellement, c’est un instrument de conquête capable de déstabiliser sélectivement l’agriculture et les systèmes écologiques de régions entières. Même s'il n'est pas prouvé que cette redoutable technologie ait déjà été utilisée, néanmoins faudrait-il que les Nations Unies considèrent les conséquences d'une "guerre de l'environnement" parallèlement au débat sur les séquelles climatiques des gaz à de serre...
La Dr Rosalie Bertell confirme que "les scientifiques militaires américains... travaillent sur des systèmes météo en tant qu'armes potentielles. La méthode consiste en une potentialisation des tempêtes et le détournement des courants de vapeur dans l'atmosphère afin de provoquer des sécheresses ou des inondations ciblées..."
Un ancien militaire français, Marc Filterman, esquisse divers types d'armes "non conventionnelles" utilisant des radiofréquences. Il fail allusion à une "guerre du temps", indiquant que les US et l'Union Soviétique avaient "déjà maîtrisé le savoir-faire nécessaire pour déclencher de brusques variations climatiques (ouragans, sécheresse) au début des années 1980". (Chossudovsky, 2000).
Il existe des dispositifs plus modestes à Arecibo au Puerto Rico, à Fairbanks en Alaska, à Tromso en Norvège, et dans les villes de Moscou, Nizhny Novgorod et à Apatity en Russie, ainsi qu'à Kharkov en Ukraine, et Dushhanbe au Tadzhikstan, et peut-être en Israel (en un lieu inconnu).
HAARP a été présenté à l’opinion publique comme un programme de recherche scientifique et académique. Cependant des documents militaires américains semblent bien suggérer que son principal objectif soit "d'exploiter l'ionosphère pour le compte du Ministère de la Défense". Sans pour autant citer nommément le programme HAARP, une étude de l’US Air Force signale l'utilisation de "modifications ionosphériques induites" en tant que moyen de modifier les mécanismes climatiques et de brouiller les radars et communications de l'ennemi. (Chossudovsky, 2000).

HAARP ET LE PROGRAMME "JOINT VISION 2020"

Cela fait une dizaine d'années qu'au niveau international on se préoccupe de HAARP et de projets connexes mettant en œuvre des faisceaux d'énergies similaires. Les propositions et développements les plus récents ne sont pas encourageants. La presse étrangère et les alliés occidentaux des US ont dénoncé le plan de défense antimissiles et de lasers orbitaux "Joint Vision 2020" comme un pas extrêmement dangereux vers la domination mondiale des USA.
Le Représentant des USA, Dennis Kucinich, déclara lors de l’émission Columbia Alive que "Joint Vision 2020" était déjà un programme actif d'expériences sur les énergies dirigées. Le 9 novembre 2002, Carol R. Schuster, Directeur de Defense Capabilities and Management au General Accounting (GAO), informa les membres de la Democratic Minority du House Armed Services Commitee au sujet de Joint Vision 2020. Schuster expliqua que ce plan mettait aussi l'accent sur l‘importance de l'expérimentation destinée à cerner les innovations en matière de conflit armé".
Un détachement spécial des commandement US interarmées du DoD (ministère de la défense) et les Chefs d'Etat Major poursuivent leurs investigations et recherchent les moyens de déployer un armement électronique capable de détruire n'importe quelle opposition dans le monde, d'ici 2020. Schuster confirma les commentaires de Kucinich.
En 1998, le commandement interarmées US entreprit un programme conjoint d'expérimentation de nouveaux concepts de guerre en soutien du plan Joint Vision 2020.
HAARP est géré conjointement par l’US Navy et l’US Air Force et constitue un élément clef de la stratégie de Joint Vision 2020. Un plan de programmation, le HAARP Joint Service élaboré en février 1990 par le laboratoire de géophysique de l’Air Force et le Navy's of Naval Research expose les applications militaires du plan. Ce document indique, entre autres choses, que HAARP sera utilisé pour générer des ondes de très basses fréquences pour la communication avec les sous-marins en plongée et d'éventuelles applications de guerre météorologique, ainsi que dans des tentatives de tirer parti des processus ionosphériques naturels en utilisant l'ionosphère comme teur d’un flux énergétique destiné à la surface terrestre.

EXPÉRIENCES DE REBOND LUNAIRE AVEC HAARP

Les Russeg et certains alliés européens s'inquiètent de ce que les expériences militaires US, qui consistent à concentrer de fortes doses d'énergie à haute fréquence dans des buts militaires, paurraient déclencher des séismes. En avril 1992, "Defense News" rapporta que les US avaient utilisé une arme à pulsion électromagnétique durant l'opération Tempête du Desert. (Fitrakis, 2002).
Le chercheur Guy Cramer fit entendre que le dispositif HAARP pourrait être utilisé pour réfléchir des signaux mortels à partir de l'ionosphère et aussi de la Lune vers des cibles à terre, provoquant des explosions assez fortes pour rendre inutiles les armes nucléaires tactiques. Le signal de 3 000 000.000 watts émis depuis l'Alaska peut rebondir sur la Lune pour revenir sur pratiquement n'importe quel point de la planète, en surface ou sous le sol, avec irradiation calorifique. Comme cela n’entraîne aucune contamination, on peut ainsi détruire des cibles secrètement, en attribuant les effets à des causes conventionnelles ou à l'action des Forces spéciales.
Le dispositif peut aussi être utilisé pour détecter les installations souterraines par pénétration photographique ou radar de profondeur, autant que pour l'usage conventionnel de radar transhorizon. Pour neutraliser ou pénétrer une cible, la haute atmosphère est chauffée de manière à créer un réflecteur virtuel pour le signal. Cramer suspecte que des expériences de rebond lunaire ont été menées depuis 1998, en utilisant une technique pratiquée depuis 1950 par les radioamateurs.
Un dispositif similaire installé au centre de l'Australie permettrait d'atteindre des cibles inaccessibles depuis l'Alaska, aussi bien dans les hautes que dans les basses fréquences.
Vers la fin de 1998 et au début de 1999, le groupe ELFRAD a détecté une fréquence quotidienne de 9 à 95 hertz (pulsations/sec.). La longueur d'onde de cette fréquence était d'environ 319 877 km. La distance de la Lune - est assez proche de ce chiffre. Le signal semblait être cohérent, émis à partir d’une source inconnue environ à la même heure tous les jours, sauf les week ends. Le signal était assez puissant pour générer sa troisième harmonique de 2,81235 Hz... Un signal d'ultra basse fréquence (ULF), d'une source inconnue, ne se produisant que les jours ouvrés, assez puissant pour engendrer une onde de troisième harmonique, à montée rapide et désintégration lente, plus facilement repérable par les magnétomètres situés dans le nord et d'une longueur d'onde correspondant à peu près à la distance de la Lune ? Quelle peut bien en être la cause, sinon HAARP ou un dispositif similaire, situé au nord et envoyant des signaux se réfléchir sur la Lune pour revenir sur Terre ? (Cramer, 2001).

Richard Alan Miller et Iona Miller - NEXUS >


L’Amérique se dirige vers une apocalypse économique

dollarcollapse

 

C’est la célèbre histoire de la dinde de noël

Tous les jours pendant 1000 jours, la dinde est nourrie, engraissée. Chaque jour qui passe pendant cette période renforce la dinde dans sa croyance que demain sera identique à hier et qu’elle recevra une pitance abondante. Au bout de 1000 jours, le degré de confiance éprouvée par la dinde atteint son paroxysme. Le soir même la Dinde est tuée. Le lendemain vous la mangez dans votre assiette. La Dinde est morte alors que l’indice de confiance de la dinde était au plus haut.

Madame notre lectrice, ce qui est sûr, c’est que votre banquier est un dindon… donc surtout ne devenez pas son « dindon de la farce »!!

Je souhaitais également, Madame, vous apporter un autre élément de réflexion et en faire profiter tout le monde.

N’imaginez pas que votre banquier est compétent. En fait c’est l’inverse depuis hélas bien longtemps. Les banquiers sont recrutés pour leur incompréhension de l’économie et du système (je parle des banquiers d’en bas, c’est à dire de ceux qui s’occupent de votre argent). Pourquoi ? Pour une raison simple. Imaginez une personne qui pense par elle-même, qui comprend la situation et à qui on demande de vendre à ses clients des produits qu’il sait mauvais et qui vont entraîner la perte de l’épargne de son client qu’il voit toutes les semaines. Quelle sera sa réaction ? Il ne vendra pas grand-chose. Or votre agence à des objectifs. Résultat, pour avoir les meilleurs vendeurs, il faut recruter des vendeurs de raquettes de tennis de chez décathlon. Pas des économistes.

Enfin, ces collaborateurs subiront un véritable lavage de cerveau hebdomadaire et mensuel. On leur donne la bonne parole, on homogénéise les discours de tout le monde, on supprime le libre arbitre. Celui qui remet en cause est poussé vers la sortie.

Alors dernier conseil Madame, faites passer un petit test à votre banquier qui normalement à moins de 40 ans (on s’est débarrassé des seniors qui comprenaient encore quelque chose à l’économie et à la finance et qui savaient lire et écrire en français), pour confier vote argent aux mains incultes de vendeurs de savonnettes.

Demandez-lui comment fonctionnent les CDS ?

Demandez-lui quelle est la taille du bilan de sa banque par rapport à ses fonds propres ? (là on  va franchement rigoler).

Demandez-lui ce que sont les normes de Bâle 3 ou Solvency 2, il devrait y avoir un moment de flottement…

Revenons donc à l’actualité du jour encore une fois bien chargée pour un été.

Le FMI va arrêter son soutien à la Grèce

Selon le grand quotidien allemand Der Spiegel, le Fonds Monétaire International aurait indiqué aux dirigeants de l’Union Européenne qu’il ne participerait pas à un soutien supplémentaire pour la Grèce.

Il faut dire qu’actuellement, le FMI subit des pressions de plus en plus importantes car des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour dénoncer le parti pris européen du Fonds. Cela a encore été le cas cette semaine avec la lettre de démission adressée au conseil d’administration de Peter Doyle, l’un des économistes britanniques du FMI.

Lorsque l’on sait que de nombreux pays européens ont conditionné leur participation au sauvetage de la Grèce notamment à l’intervention et à la surveillance du FMI, cela n’augure rien de bon pour les prochaines semaines.

Alors que le FMI n’est tout simplement plus disposé à fournir des fonds supplémentaires pour aider la Grèce, il est difficile d’imaginer que les pays européens prennent à leur charge lesdizaines de milliards d’euros qui vont manquer dès septembre. Vous n’avez pas fini d’entendre parler du cas grec, vous savez, ce pays que l’on a sauvé de la catastrophe lors des différentssommets de la dernière ultime chance.

Enfin, cela en dit long sur ce que pense les anglo-saxons de la construction européenne et de l’avenir de la monnaie uniqueBarack Obama et les Américains n’ont aucun intérêt à voir émerger une Europe unie et fédérale. Si une Europe unie est un danger pour le leadership américain, une Europe désunie est une grande chance y compris pour le dollar américain

Plus de crédibilité pour l’Espagne

Ambrose Evans-Pritchard, mon journaliste fétiche du Telegraph à Londres, signe encore un papier digne d’intérêt. Pour lui la crédibilité de l’Espagne est nulle.

« La crédibilité financière de l’Espagne est proche de zéro. La crédibilité budgétaire est égale à zéro. La crédibilité politique est nulle ».

En gros l’Espagne ne pourra pas s’en sortir et le coût d’un sauvetage global par ses partenaires européens est tellement élevé qu’il est illusoire. Effectivement c’est également ce que je pense.

D’ailleurs les marchés aussi sans doute, en tout cas le marché obligataire puisque le 10 ans espagnol dépasse allègrement la barre des 7,5%, un taux insoutenable à long terme.

Justement le marché obligataire, avec d’un côté des taux astronomiques pour de plus en plus de pays, et à l’autre bout de l’échelle, des taux négatifs pour quelques-uns, est en réalité la bulle financière ultime.

Des milliers de familles d’épargnants modestes pris au piège par le scandale des actions privilégiées

Toujours en Espagne, vous vous souvenez ce que je vous disais sur les bons produits financiers vendus aux particuliers qui allaient perdre leur épargne. Et bien voilà, c’est fait, ils sont déjà un million.

Les actions privilégiées sont un produit financier émis par une banque étrangère à perpétuité qui ont été mis sur le marché par les banques et les espagnols. Cela signifie que les économies sont déposées dans un actif, en échange d’un supposé intérêt (3 ou 4%). Ce dépôt est effectué à perpétuité, sans possibilité de « rédemption » pour le client, sans aucune garantie de rentabilité et aucune garantie minimale du système financier espagnol.

Voilà qui va sans doute renforcer la sympathie du peuple espagnol envers ses dirigeants bienveillants et ses banquiers charmants qui ont vendu de bons placements de père de famille à tous ses clients, toutes les banques espagnoles ou presque ayant participé à la ruine de leur client.

Tant qu’il y en a qui veulent croire que les banquiers veulent leur bien, nous ne pourrons rien faire pour les aider.

L’Amérique se dirige vers une apocalypse économique

Si il n’y avait que l’Europe dans une situation dramatique, nous pourrions encore avoir un petit espoir, mais vraiment, ce n’est pas le cas, d’ailleurs les Etats-Unis ne vont pas très bien. Mais ce n’est pas un scoop. Non le Scoop c’est qu’un site Internet très, très grand public aborde ce genre de problématique avec le titre suivant : « l’Amérique se dirige vers une apocalypse économique ». Rien de moins, mais c’est déjà tout un programme. Lorsque je vous dis que le dollar vaudra un peu plus que l’euro, mais pas très longtemps… c’est hélas une réalité pour bientôt.

Ainsi Yahoo Finances nous annonce que pour le PDG de “Euro Pacific Capital” Peter Schiff, l’économie américaine « se dirige vers un crash économique qui fera de 2012 une vulgaire promenade de santé. Les différents programmes de stimulation (QE) peuvent retarder le jour du jugement, mais seulement pour quelques temps, et au risque de  provoquer un effondrement beaucoup, beaucoup plus grave »

Amen, récitez 10 « Notre Père », et forcez un peu la dose sur les « Je vous Salue Marie », trop de protection ne sera pas de trop…

« Un effondrement massif est à venir, et pas seulement des marchés, mais de toute l’économie », a affirmé Peter Schiff dans la vidéo. « Ce sera comme ce que l’on peut voir en Europe en ce moment, mais en pire.»

Que devez-vous faire pour vous protéger ? Peter Schiff a trois suggestions :

1. Sortez des bons du Trésor

Le dollar américain sera broyé dans le scénario de Peter Schiff. Verrouillé sur un rendement à 10 ans de 1,5%. Si l’inflation s’élève même à 5%, un niveau beaucoup plus faible que celle observée dans les années 1980, les propriétaires d’obligations auraient un pouvoir d’achat en baisse de 3,5% à la fin de chaque année. Et si vous voulez les vendre, vous ne trouverez que des acheteurs à un prix beaucoup plus bas que le prix d’achat. Ça c’est une évidence, et c’est la principale raison qui me fait penser que les contrats d’assurance vie fonds en euros seront une catastrophe dans les années qui viennent pour l’épargnant.

2. Soyez propriétaire des bonnes actions

Avec les obligations et le dollar comme souffre-douleurs, les actions devraient surperformerde façon spectaculaire, à condition que vous possédiez les bonnes. Les exportateurs et les sociétés multinationales bénéficieront d’un dollar faible. Le mieux serait encore d’acheter des actions étrangères et d’éviter complètement les États-Unis… Je pense que ce raisonnement est faux. A qui vendront les sociétés exportatrices ? Non, pour le moment il ne faut pas aller sur les marchés. Attendez le point bas, qui sera compris entre 1 500 et 1 800 points pour le CAC40.

3. Achetez de l’argent et de l’or !

Peter Schiff affirme que la faiblesse récente des métaux précieux n’est juste qu’une pause en attendant que le tout baisse. Main Street n’a pas encore pris de positions sérieuses sur l’or ou l’argent. Une fois qu’ils commenceront à laisser tomber les obligations et qu’ils rechercheront un endroit pour se cacher, le prix de ces métaux va monter en flèche.

Etes-vous prêts pour un effondrement du marché et de l’économie américaine ?

Allez, je vous laisse, c’est l’heure de rejoindre les enfants à la plage, on va essayer de lutter contre la marée montante… hélas je connais déjà l’issue, mais c’est vrai, je suis sans doute trop pessimiste.

Source : Jolpress.com

Le Contrat de Transfert d'Edwin Black "L’histoire dramatique du pacte entre le IIIe Reich et la Palestine juive",

hitler

En deux mots, de quoi s’agit-il ? C’est quoi encore cette histoire ?

ce transfert aurait concerné une minorité de 55000 Hélas car le plus grand nombre d'entre eux sont morts dans les camps de la honte  nazis,

Edwin Black est un Ecrivain, Journaliste d’investigation, Juif américain. Ses parents, d’origine polonaise et migrés aux USA, lui ont raconté qu’ils étaient des « rescapés de l’Holocauste ». Ceci dit, le petit Edwin a grandi dans une famille qui est restée bien muette sur le sujet pendant toute sa jeunesse alors que dans le monde extérieur l’on ne parle partout que d’holocauste. C’est ainsi que devenu adulte, Monsieur Black démarre une enquête à la fin des années 70, lorsqu’il a une vingtaine d’années, pour tenter d’arracher une vérité que ses parents s’obstinaient à ne pas vouloir lui confier.

C’est en 1984, que Black sort son premier livre, Le Contrat de Transfert (The Transfer Agreement)

ce livre est introuvable en France

Nom officiel du pacte :
Heskem Haavara/הסכם העברה (Hébreux) ; Ha’avara-Abkommen (Allemand) ; Haavara Agreement (Anglais) ; l’ Accord Haavara (Français).

Sources sur la vidéo d’introduction :
Info. reportage
Date : Samedi 22 Avril 1984.
Journalistes : Deborah Norville & Rich Samuels.
Source : JT 10 Heures / Channels 5 News (USA).
http://www.agoravox.tv/culture-loisirs/etonnant/article/le-contrat-de-transfert-hitler-a-35709
Info presse (coupure journal)
Date : Lundi 28 (rédaction) + 29 Août 1933 (édition).
Source : The New York Times.

Sources pour la video d’interview :
http://www.c-spanvideo.org/program/TheTransf&showFullAbstract=1


.. par Agent__001

Posté par rusty james à 02:15 - Permalien [#]
Tags : , ,