Le milieu médical ne peut pas dire qu'il ignorait tous les dangers du mercure .

 

le-plombage-au-mercure-perd-du-terrain-pour-des-raisons-esthetiques-mais-represente-encore-17-tonnes-par-an-mises-dans-les-bouches-des-francais-photo-rene-afp

Au premier siècle de notre ère, le 15 mai avait lieu la fête des Mercuralia en honneur de Mercure le dieu du commerce, des marchands, de la chance et le messager des autres dieux. Mercure était connu pour sa rapidité et sa capacité de prendre la forme des circonstances.Comme le mercure métallique qui roule si facilement sur toutes sortes de surfaces, le symbole le plus approprié des capacités adaptatives du dieu mercure.

 À cette occasion, quelques riches romains qui pouvaient acheter du mercure métallique, support par excellence de ce culte, en buvaient persuadés qu'ils recouvreraient aussitôt tous les attributs de leur divinité et que cet élixir prolongerait leur vie ! Ils mouraient très vite dans d'atroces souffrances, considérant que leur dieu n'avait pas voulu accepter cet acte de dévotion. Mais le rituel se poursuivait chaque année, sans qu'aucun ne puisse établir le moindre rapport avec ce poison violent !

 Au vingt et unième siècle, malgré les preuves scientifiques de non innocuité à très faible dosage, les pouvoirs publics et le corps médical donnent le droit à l'industrie pharmaceutique d'élaborer toute une série de substances toxiques, dont le thiomersal dérivé du mercure toujours autorisé pour le vaccin de la grippe, pour ensuite les introduire impunément dans le corps humain, sous prétexte mensonger qu'il s'agit de niveau quantitatif considéré comme inoffensif pour la santé publique.

 

 Concours pour le corps médical, 200.000 $  faciles à gagner... Pourtant il n'y a pas de candidat !

 

 

 

En janvier 2001, Jock DOUBLEDAY - JD - directeur d'une association californienne le Natural Woman-Man a organisé un concours assorti d'une prime de 20.000 $, ouvert exclusivement à tous les membres du corps médical et pharmaceutique. Cela consiste à accepter de boire en public un mélange des produits de la composition vaccinale, mais épurée des bactéries ou virus vivants ou inertes ordinairement inclus dans les vaccins.

 

Une composition ressemblant à de l'eau, qui correspond à celle des vaccins administrés aux enfants de 6 ans, d'après les recommandations du CDC - USA. Le mélange à boire sera préparé en fonction du poids du candidat, dans la même proportion que le dosage prévu pour un enfant de 6 ans, étant entendu que ce  mélange est catégoriquement reconnu sans danger par le corps médical. En 2006, JD a porté la prime à 75.000 $ et l'a proposée à 14 médecins responsables du CDC, puis il a surenchéri à130.000 $, avec un bonus de 5000 $ par mois jusqu'à pouvoir trouver le bon candidat ! L'offre tient toujours !

 

 

LES METAUX LOURDS LE PROBLEME DE SANTE PUBLIQUE N° 1  

 

 

 Totalement ignoré du grand public

 

 

Aluminium - cadmium - mercure - plomb... fixés dans les cellules sont à l'origine de toutes les maladies neurodégénératives -  Alzheimer - Autisme - Fibromyalgie - Parkinson - sclérose en plaques...

 

 

Le mercure est l'élément le plus toxique sur Terre après le plutonium

 

 

Selon le programme des Nations unies pour l'environnement - PNUE - environ 10 % du mercure utilisé annuellement sur la planète sert à obturer les dents cariées. Ce qui a entraîné jusqu'en 2008 le rejet d'environ 340 tonnes de mercure chaque année dans l'environnement. 50 % du mercure présent dans les eaux usées provient des débris d'amalgames dentaires non récupérés par les dentistes - étude de l'ADA - American Dental Association. Aux Etats-Unis, la FDA (food and drug administration) a enfin reconnu en 2008 les effets neurotoxiques du mercure. Depuis des dispositions ont été prises pour limiter ces rejets et pour ne plus utiliser le mercure dans les amalgames dentaires. Mais le mal est déjà fait compte tenu de la persistance de ce polluant dans l'environnement et dans les ensembles cellulaires du corps humain.

 

L'OMS l'a confirmé dès 1975 - Florence - Italie - dans un rapport indiquant que 80 % des maladies sont consécutives aux métaux lourds et que toute mesure thérapeutique conventionnelle est inefficace dans la même proportion. Ces faits ont été confirmés par une étude de l'institut de toxicologie - université de Khiel - Allemagne - DZW26-1997- Zahndrztlicher Fachverlag. En 2007, un avis de l'OMS précise qu'il y a un rapport direct entre toute une série d'états pathologiques et les toxines environnementales, dont les métaux lourds sont les plus toxiques pour les ensembles cellulaires. 

 

 

 RECHERCHE ET PROPHYLAXIE SUR ALZHEIMER UNE MISE EN SCENE

En France, la recherche sur les maladies neurodégénératives et la prophylaxie, notamment sur Alzheimer, ont fait l'objet d'une série de mises en scène médiatiques, sur fond de corruption étatique

 

Des recherches reconnues au plan international ont été conduites et des protocoles de soins appliqués depuis de nombreuses années aux Etats-Unis pour soigner activement ces maladies, notamment en agissant au premier stade, dès les premiers symptômes. Mais ces protocoles n'ont pas été reconnus en France, alors qu'ils sont connus et pratiqués librement en Allemagne, Autriche, Suisse. Le gouvernement français ayant préféré financer la soi-disant recherche à coup de centaines de millions €, notamment pour les campagnes de propagande sur la maladie d'Alzheimer, cela au profit direct de proches relations du pouvoir en place et de laboratoires pharmaceutiques, soutiens du pouvoir politique, riches producteurs de médicaments inefficaces, dangereux, pour nombre de patients et de cobayes humains. 

 

 

 

Nota bene : L'explicatif scientifique et le protocole de soins des maladies neurodégénératives présentés ici, issus des travaux de recherche clinique nord-américains,  sont  inconnus en France. Noter aussi que ce protocole est disponible gratuitement. Les dons sont acceptés pour encourager la recherche multiforme conduite par Cellconform-France. 

 

 

 

LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES et CONSEQUENCES du MERCURE 

 

 

Les diverses combinaisons du mercure 

 

 

C'est un métal qui se combine très facilement avec d'autres molécules. À commencer avec celles des autres métaux (argent - cuivre - étain - zinc.. des amalgames et couronnes dentaires) par ionisation (arrachage des électrons de ces métaux nocifs) consécutivement à un micro-courant galvanique (anode - cathode) généré par les métaux dans le milieu aqueux (salive + pH acide) de la bouche. Le mercure se combine aussi avec d'autres molécules inorganiques comme les sels, ou des molécules organiques, notamment les acides gras à très longue chaîne de 24 atomes, le carbone...

 

 

 

 

La transformation et la pénétration cellulaire se produit comme suit :

 

Le mercure en bouche, ionisé 1- 80 % est inhalé sous forme de vapeur, il passe donc par la voie pulmonaire, les muqueuses de la bouche où il est méthylé (oxydé) par l’action des bactéries puis entre directement dans la circulation sanguine. Là, il est oxydé à nouveau, puis traverse rapidement la barrière hémato encéphalique (BHE) grâce à sa lipophilie partielle (capacité à  pénétrer les tissus adipeux). 

 

Au niveau des cellules gliales (cellules nourricières et protectrices des neurones), il est oxydé par le peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) en présence d’une peroxydase, et transformé au final en cations mercuriques (Hg2+), incapables de retraverser la BHE. Bloqués sous forme de complexes insolubles avec les acides gras et les composés biologiques soufrés, le mercure inorganique et ses composés s’accumulent alors peu à peu dans le cerveau pour des années, des décennies.

 

Le mercure est donc un toxique cumulatif (phénomène de bioaccumulation), tout comme: le plomb, bismuth, cadmium… (métaux en forme de traces toxiques). Ce sont donc les cations mercuriques accumulés dans le cerveau qui sont responsables des effets néfastes que nous décrivons consécutivement à l’inhalation de vapeurs de mercure. Il a bien été démontré que l’imprégnation mercurielle du cerveau est corrélée au nombre d’amalgames.

 

Le mercure en bouche sous forme de débris  2 – 20 % pénètre l’intestin, là, en milieu aqueux, en milieu acide (PH), en présence de soufre il se modifie, puis entre dans la circulation sanguine. Là, au niveau des globules rouges, il est oxydé par l’action de la catalase (action enzymatique oxydante produit de l’oxygène). C’est une phase dite de méthylation : des débris qui finalement ont été transformés en méthylmercure et diméthylmercure, un nouvel état qui potentialise l’entrée dans les cellules, les tissus et organes : cerveau, foie, mâchoires, placenta, reins... Le mercure méthylé est 50 fois plus toxique que le mercure métallique - voir plus bas le cas de Karen WETTERHAHN.

 

 

 

Il modifie la structure de la cellule en dénaturant d’une part le cycle essentiel des protéines, au niveau de l’acide nucléique dont il inhibe l’activité biologique, d’autre part en attentant à toutes les protéines particulièrement celles qui composent la membrane enzymatique, celles qui composent le système immunitaire. Il altère les organites cellulaires, le matériel génétique qu’ils comprennent, ainsi que le cycle de division des chromosomes.

 

 

 

 

LES SYMPTÔMES ET PATHOLOGIES DUS OU LIES AU MERCURE

 

 Symptômes en bouche et pathologies locales :

 

  • Sensations de brûlures dans la bouche ou de la langue, excès de salive ou présence d'un goût métallique, ou amer, dans la bouche
  • Tatouage bleuté des gencives
  • Décoloration et désintégration de certaines restaurations dentaires, avec tâches de diverses couleurs sur les alliages
  • Mauvaise haleine
  • Stomatite, gingivite, aphtes, candidoses buccales, lichen, leucoplasies lien
  • Sensations de mini-chocs électriques dans la bouche dues au phénomène de l'électro-galvanisme (anode-cathode, micro courant électrique issu des divers métaux de l’amalgame).
  • Sensibilité dentaire en mordant sur les aliments ou au contact d'une fourchette.
  • Envie d'arracher les reconstructions dentaires par agacement continuel.

 

LES SYMPTÔMES GENERAUX du MERCURE

 

 

C'est l’action inflammatoire du mercure sur les cellules et les tissus de l’organisme qui génère les conséquences générales suivantes :

 

 

  • Allergies
  • Affections buccales
  • Atteinte rénale
  • Atteinte su système nerveux
  • Atteinte de la vision et de l’audition
  • Hypertension
  • Fragilisation du système immunitaire - potentialisation des maladies infectieuses 1-
  • Troubles circulatoires
  • Troubles intestinaux
  • Troubles psychologiques et/ou psychiatriques (angoisse, irritabilité, dépression…), hyperactivité. Le nerf olfactif conduit directement le mercure dans le système limbique qui gère nos émotions. Ceci explique le déclenchement de désordres émotionnels qui induisent à leur tour la dépression ou au contraire l'hyperactivité, une des caractéristiques de l'autisme, et/ou favorisent la dépendance ou addiction à l’alcool, drogue, tabac, jeu...

  • 1 gramme de mercure par amalgame dentaire - 35 à 40 millions d'individus concernés en moyenne par 4 amalgames - soit 150 tonnes dans la bouche des français.

      http://protocole.jimdo.com/?logout=1

Posté par rusty james à 19:12 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


Pourquoi Les pays européens sont ils en situation de faillite .

 

6a00d83451b56c69e20163058f1035970d-500wi


 

 

Les comptes rendus des représentants de l'UE et des Etats concernés se veulent rassurants. Toutefois, dans la réalité rien n'est solutionné en Grèce, ni en Irlande qui diffère sa dette de 35 années, ni au Portugal en état de faillite - vente des infrastructures nationales à des investisseurs privés, comme en Grèce - ni en Espagne en pleine crise de scission avec ses provinces et dont le système bancaire est au bord de l'implosion. Le gouvernement espagnol ne veut plus être contraint de faire appel au fonds de solidarité de l'UE, il préfère se tourner vers d'autres partenaires d'Amérique latine. En Italie, huitième trimestre consécutif de récession, le nouveau gouvernement est confronté à l'aggravation du chômage, notamment celui des jeunes (+ 40 %), à la fermeture de petits commerces - 135 par jour -  à la diminution des exportations. Ne sachant plus quoi faire, il applique une politique économique totalement contradictoire, diminution des impôts, continuité des autres mesures d'austérité ! En juillet, l'Italie en état de faillite avancée a vu sa note souveraine dégradée en triple B par l'agence Standard and Poor's, pendant que la France également en état de faillite, passait directement de tripe A à triple B après notation de l'agence Egan JONES.

 

 

Après Chypre, l'on envisage une prochaine crise financière pour la Slovénie. Or, l'économiste allemand Thomas MAYER, ex chef économiste et actuel conseiller de la Deutsch Bank, considère la situation de la France tout aussi fragile que celle de la Grèce. Les apparences d'un relatif bien-être sont donc bien trompeuses pour les français au moment où tous les indicateurs économiques sont au rouge, le réveil sera très brutal ! Les services du Premier ministre contactent toutes les directions de grandes entreprises pour les implorer de ne pas entreprendre de plans de licenciements. Une nouvelle dégradation de la France est inévitable, elle entraînera une hausse des taux d'emprunt obligataire, ce qui amplifiera la spirale de l'endettement (vidéo).

 

 

Celui-ci pour le moment reste encore supportable du seul fait du flot incessant de liquidités déversées jusque-là par la Banque centrale européenne - voir plus haut à la rubrique "création monétaire " au troisième paragraphe, l'artifice utilisé par la BCE pour permettre à la Banque de France d'imprimer des euros en illimité, mais pour combien de temps encore, d'où viendra le secours puisque le bilan des banques centrales n'est plus composé d'actifs toxiques et douteux et que depuis novembre 2012, le budget de l'UE est exsangue de moyen financier. Sans compter qu'en janvier 2013, 16 milliards € d'arriérés ont dû être payés. Selon le député européen Alain LAMASSOURE, il n'y a pas de marge de manoeuvre

 

 

L'Allemagne si réticente jusque-là à accorder une aide financière aux pays en difficulté, revient sur ses positions par la voix du président de la Bundesbank qui le 24 mai dernier a plaidé pour accepter l'idée qu'un Etat de la zone euro puisse faire faillite. Pour le passif, le Wall Street Journal disait récemment "il faudra bien que l'Europe admette qu'elle ne reverra jamais son argent".

 

 

En France, depuis janvier dernier, l'Etat se fonde sur l'article 43 de la loi de finances 2013 pour imposer unilatéralement la renégociation de la dette publique en cas de faillite. Au détriment de tous ses créanciers, y compris l'épargne populaire déposée par le grand public - voir plus bas le sous-titre " l'épargne des particuliers". En attendant la vente des bijoux de famille se poursuit pour tenter d'assainir les finances publiques.

 

Zone euro, l'ex chef analyste de la BCE, Jürgen STARK prévient que la crise va s'aggraver au dernier trimestre 2013 ; que la France va accroître la pression sur la BCE et sur l'Allemagne ; que le programme de rachat des obligations (bons du Trésor) utilisable pour l'Espagne et l'Italie sera l'objet d'une énorme pression pour qu'il puisse s'appliquer aussi à la France. D'autres part les plans d'investissement des multinationales n'opèrent plus en Europe de l'Ouest, tandis que les capitaux se déplacent massivement de l'Europe du Sud vers le Nord.

 

Comme un groupe d'alpinistes encordés les uns aux autres par les liens indéfectibles des traités européens, conçus dès les années 1950 par le cartel de la véritable gouvernance mondiale, les pays les plus faibles, les moins bien gérés, en dévissant les uns après les autres entraîneront  inexorablement dans leur chute les pays les plus résistants aux effets corrosifs de la crise majeure. Jusqu'au moment opportun où une solution globale de renouveau économique sera présentée comme ultime moyen de résoudre les conséquences de la récession mondiale...

Conclusion : ROTHSCHILD l'un des banquiers les plus puissants au monde aimait à le rappeler "peu importe qu'un gouvernement soit de droite ou de gauche, si c'est nous qui battons monnaie c'est nous qui gouvernons ce pays". Sous la contrainte d'un mondialisme féroce, la vie économique est effectivement régie par le milieu de la haute finance. Ce cartel a tout orchestré pour finalement pouvoir poser son joug sur les Etats désormais complètement soumis à son emprise. Pourquoi, dans quel but ultime, notre livre répond précisément à cette double question qui s'avère fondamentale pour la suite des événements mondiaux. 

 


Les grandes banques disent sortir du long tunnel de la crise

C'est faux, le système bancaire est proche de l'implosion : de leur côté, les hommes politiques se veulent aussi rassurants alors que les principales banques européennes, notamment les françaises, paralysées par des créances douteuses et toxiques sont près du dépôt de bilan. Par exemple en 2012, le Crédit agricole, cinquième banque mondiale, a subi plus de 6 milliards € de pertes. S'ajoutent 8 mds € de pertes cumulées à cause de la Grèce et 14 mds € d'actifs payés trop cher par rapport à leur valeur réelle. Les autres banques sont moins touchées, mais si une d'entre elles chute, les autres tomberont après elle (risque systémique

Le journal les Nouvelles économiques allemandes (DWN) accuse la Banque de France (BF) de soutenir illégalement les banques françaises - contrairement à l'article 104-2 du traité de Maastricht. Cela s'opère avec l'accord tacite de Mario DRAGHI, président de la BCE qui a autorisé la BF de battre monnaie en complète violation des traités européens. Dans son imprimerie de Vic-le-Comte en Auvergne, l'on produit donc de vrais-faux euros à grand tirage, en illimité, afin d'acheter 300 milliards de produits dérivés véreux qui minent le bilan des banques - voir plus haut, à la rubrique création monétaire, au troisième paragraphe, comment la BF procède de la même manière avec l'Etat français. Alors que la FED ne s'en cache pas, la BCE se lance en catimini dans la création monétaire massive.

L'une des plus grandes banques de l'hexagone a pu ainsi éviter la faillite. Riez un bon coup ! en découvrant les nouveaux services proposés par la Société générale ! Vidéo. En France, 4 principales banques sont proches de la banqueroute. Elles sont recensées par le G20 comme systémiques car elles peuvent provoquer du jour au lendemain un chaos financier à travers le monde; une seule non cotée en bourse fait exception. Aux Etats-Unis, depuis 2008, près de 500 banques de proximité ont fait faillite, pendant que les trusts financiers tels des constrictors insatiables n'ont cessé d'avaler toutes sortes de proies boursières et économiques.

Alors que l'on annonce la maîtrise du système bancaire, la France et la Belgique sont plus proches d'une crise financière que la Slovénie dont on parle comme prochain écueil après Chypre. Les banques italiennes ont augmenté leur part de bons du Trésor d'Etat de 25 % depuis mars 2012, sachant qu'elles vont faire faillite, elles se fixent comme une arapède à l'Etat italien, il sera dans l'obligation de les renflouer et fera faillite à son tour.

Fait inhabituel, mais non surprenant dans le cours planifié des évènements mondialisés par le cartel de la haute finance, la BIS ou Banque centrale des banques centrales, celle qui est à l'origine des accords internationaux de Bâle III, contrairement aux dires rassurants des politiques, annonce un effondrement prochain des places financières. Pour se conformer aux normes prudentielles de Bâle III sans cesse repoussées, les banques allemandes, prises pour exemple, ont besoin de 14 milliards € pour se recapitaliser ; selon Goldman Sachs  l'ensemble des banques européennes a besoin de 300 milliards €. De surcroît les banques des pays fondateurs de l'UE sont les plus exposées au risque de la dette des pays européens. Par exemple, la dette italienne et secondairement celle des autres pays du Sud surexpose le risque des banques françaises estimé à 520 milliards €. Avant l'écroulement, le château de cartes truquées se met à vaciller !

L'OCDE est très alarmiste et appelle à une restructuration du secteur bancaire. Le constat le plus révélateur est celui de Thomas MAYER, ex chef économiste et actuel Conseiller de la Deutsche Bank (voir plus haut le détail de son analyse au sous-titre les pays européens en difficulté). Cette banque est la plus exposée au risque des produits dérivés à hauteur, tenez-vous bien, de 55 mille milliards d'euros, comparativement au PIB de l'Allemagne de 2644 mds €. C'est dire que le maillon fort de l'Europe est accablé lui aussi par toutes les conséquences de la spéculation outrancière et de la récession mondiale. Ce pays, de plus en plus exposé à une hausse des taux d'intérêt des emprunts obligataires, peut rapidement en devenir le maillon faible. À partir du premier trimestre 2014, il faut s'attendre au vacillement du secteur obligataire, avec une conséquence évidente sur l'envolée de l'endettement des Etats, entraînant aussitôt une violente réaction des marchés financiers. À ce moment-là, les évènements prendront une tournure tout à fait inattendue... Une solution globale semblera à portée de main...

Voyant se profiler le risque, le président de la Bundesbank appelle à une Union bancaire en 2014 pour assurer le découplage entre le système bancaire et les Etats européens, et pour censément discipliner les marchés financiers ! Ceci afin de protéger les Etats des risques systémiques dévastateurs d'un milieu bancaire proche de la banqueroute.

En Italie, 9 banques viennent d'être dégradées par l'agence Standard and Poor's. Récemment, la troisième banque d'Italie, Monte dei Paschi, a sollicité une deuxième fois (officiellement) l'aide de l'Etat. Elle va pouvoir ainsi émettre 4 milliards € d'obligations que le Trésor italien va aussitôt lui racheter pour la sauver de la faillite. Ce cas est significatif de la faiblesse des actifs bancaires en fonds propres de toutes les banques occidentales. Leur gestion est désormais faussée par les conséquences du panachage de titres toxiques (exemple les ignobles subprimes) hérités de l'ère d'hyperspéculation des années 1990 - 2010 et d'opérations ultra-risquées sur les produits dérivés.

Chiffres clés : Au plan mondial, le montant de toutes les opérations hyperspéculatives des banques est de 1.600.000 milliards $ à rapprocher du PIB mondial 70.000 milliards $.  Qui pourrait dire que cette pyramide de cartes truquées résistera au souffle de la tempête qui se profile à l'horizon - voir plus bas - Mars-avril 2013 - le sous-titre : les énormes masses d'argent ne circulent pas.

La fin de la sûreté pour les créanciers particuliers : le 27 juin, les Etats membres de l'UE ont décidé qu'en cas de sauvetage ou liquidation de banques en faillite, plutôt qu'impliquer à nouveau les contribuables, les créanciers privés seront mis à contribution en première ligne. Sont inclus forcément les comptes en deçà de 100.000 € puisque les fonds de garantie sont insignifiants, cela au risque de provoquer un bank run et de bloquer l'investissement. Dénués de solution viable, c'est sur cette base qu'ils veulent construire un ordre bancaire nouveau ! C'est bien à cette conclusion que voulait les conduire le cartel de la véritable gouvernance mondiale - voir plus bas - Janvier 2013 - le sous-titre " Voici l'information noyée sous la masse...".

 

 

 

L'épargne des particuliers : C'est elle qui à la base permet à l'Etat français d'emprunter à un taux préférentiel, actuellement 2 à 3 %. S'ajoute l'accord secret récent avec la BCE qui permet à la Banque de France d'imprimer des euros en illimité (voir les détails plus haut au sous-titre "la création monétaire"). Si par défiance, ou par vent de panique, les particuliers venaient à retirer ne serait-ce qu'une partie de leur épargne (bank run) les taux des obligations remonteraient aussitôt et l'Etat ferait totalement faillite en quelques semaines.

 

 

En France, les dépôts des particuliers sont de l'ordre de 1800 milliards €, tandis que le fonds d'indemnisation des banques de dépôts en cas de faillite est de 2 milliards €. Le calcul est vite fait, l'épargne des particuliers n'est en aucun cas garantie. Cela d'autant plus qu'en cas de trouble civil, les banques qui échangent des prêts entre-elles (marché interbancaire) n'ayant aucune confiance les unes envers les autres se serviront les premières et le grand public se retrouvera dépouillé et abasourdi. Récemment en Irlande, le défaut bancaire est passé inaperçu, les médias sous influence ont occulté l'information,  l'Etat a imposé à ses créditeurs de ré-étalé la dette sur les 35 ans à venir. En France, l'Etat ne prendra pas ce type de décision, par contre il ira aussitôt se servir directement dans les comptes des citoyens. L'on peut en déduire que les épargnes constituées dans les pays trop endettés n'offrent aucune forme de garantie pour le particulier. 

 

Depuis 2008, entrée en crise majeure, les banques centrales (BCE - FED) n'ont cessé de faire de la création monétaire (voir plus haut le sous-titre "la création monétaire"). Les monnaies fiduciaires dollars & euros, dont la valeur ne repose que sur  un indice de confiance, se dévalorisent de jour en jour, car plus l'on produit de pièces et de billets, plus l'argent se dévalorise (inflation monétaire). Du fait du faible taux de rémunération de l'épargne et de l'inflation des prix qui ronge à son tour les livrets A - B - C - au total les particuliers qui n'en ont pas conscience perdent la valeur de leurs économies. Actuellement, à l'insu du grand public, un projet de décret de centralisation de l'épargne populaire est en cours de parution. En août, il permettra à l'Etat français de réorienter 30 milliards € issus du livret A du LEP et du LDD (livret de développement durable), très probablement 20 mds € de plus en octobre, au prétexte d'avantager le crédit aux PME, alors que le but de la manoeuvre est de sauver à tout prix les banques de la faillite. Tandis qu'à l'interne la Caisse d'épargne & Banque populaire se sont fixé pour objectif de collecter, d'immobiliser, 1 milliard € au travers d'une nouvelle série de plans d'épargne logement (PEL).

 

 

Voir plus bas - Février 2013 - Banque grande crise de confiance.. aux sous-titres  "le comble de l'échec"  et "conclusion" comment en 2010 les banques européennes bénéficiaires de la manne du LTRO (1000 milliards € à 1 % d'intérêts) après l'avoir utilisée à nouveau pour faire de l'hyperspéculation sur les marchés financiers, se sont refusées d'accorder des crédits aux entreprises en retournant à la BCE une partie des prêts accordés

 

Les assureurs GAN - CNP - GROUPAMA - ont multiplié leurs provisions pour faire face aux pertes financières subies en Grèce, à Chypre, et parmi d'autres pays au bord de la faillite. Ils ont du mal à régler les sinistres et demandent à ce que les agences de notation ne donnent plus aucune note les concernant ! L'hyperspéculation sur les CDS et produits dérivés a mis en péril de risque systémique 9 compagnies d'assurance : Allianz - Axa - Generalli - Aviva - Prudential - Prudential Financial - MetLife - AIG- Ping An.  En laissant leur argent sur des livrets et assurances en tout genre, les particuliers s'exposent non seulement au défaut de ces assureurs, mais aussi à ce que l'Etat français en faillite avérée se serve directement sur leurs comptes d'assurance vie.

 

 Aux Etats-Unis, APMEX la plus grande société de vente de métaux précieux en ligne a récemment proposé aux acheteurs de stocker en toute tranquillité et à bon prix leurs achats d'or et d'argent dans les coffres de CITADEL une filiale sise 226 Dean A. McGee Av - Oklahoma city ok731012. Une adresse qui jouxte les locaux de la FED ! Le trésor des déposants américains est désormais entre les mains du cartel qui peut en disposer à sa guise, l'utiliser peut-être pour rendre l'or physique de l'Allemagne - voir plus bas - Février 2013 - le 1er parg du sous-titre " le mouvement insoupçonné de stockage d'or..."

 

En juin, Wolfgang SCHÄUBLE ministre allemand des finances, véritable décideur en Europe, disait que la meilleure façon de sauver les banques consiste à ponctionner 8 % sur les comptes et les actifs des clients, lesquels sont tous placés dans l'obligation de détenir un compte en banque. Il dit que cette ponction leur serait moins dommageable que toutes les conséquences d'une faillite de leur banque respective. Une idée qui n'est pas nouvelle car en 2011, le Boston Consulting Group avait avancé qu'une ponction de 30 % sur tous les actifs des particuliers serait le seul moyen de sortir de la crise de l'euro, ce dernier taux pourrait bien être le bon ! S'ajoute un prochain impôt qui sera calculé sur la valeur de votre habitation. Tout en sachant qu'entre 2008 et 2011, les contribuables européens ont déjà participé à hauteur de 4,5 trillions (un trillion = mille milliards) d'euros, soit un tiers du PIB des pays de l'UE, pour le sauvetage des Etats et des banques,  la ponction ne s'arrêtera pas là !

 

Pour sécuriser les riches détenteurs de CDS (produit dérivé) en vue de la débâcle bancaire attendue par la FED pour 2014, contrairement au sort qui attend les petits épargnants, ces contrats n'imposant à la source aucun flux monétaire à leurs détenteurs seront assurés à 100 % en cas de faillite bancaire ou souveraine.   

 

En conclusion : Cela signifie qu'à cause de la gestion irresponsable des fonds publics, devenue ingérable en période de récession mondiale, avec son lot de risques systémiques et de répression financière, se profile à court terme l'impossibilité de faire ce que l'on veut avec son argent ! À l'insu des petits épargnants, la plupart des Etats européens du Sud n'ont cessé de puiser dans les fonds d'épargne par centaines de milliards € pour diverses opérations financières qui s'avèrent aujourd'hui irrécouvrables. Il faut donc s'attendre à ce que de nouvelles ponctions massives sur l'épargne populaire servent cette fois à sauver les Etats eux-mêmes. Les épargnants insouciants seront alors tous ruinés. Voir plus bas - Février 2013 - les sous titres "la mainmise sur votre argent ne va pas tarder" l'autre initiative du gouvernement français de réorienter l'épargne en direction de l'économie asséchée - "Quand-est-ce que les gens bougeront en France? "

 

  http://www.crisemajeure.fr/

Posté par rusty james à 18:56 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Les fréquences et amplitudes de champs électromagnétiques affectent notre état biodynamique.

adn

Des champs électromagnétiques complexes déterminent l'organisation de tous les systèmes biologiques. Fondamentalement, nous sommes des êtres électromagnétiques plutôt que chimiques. L'interaction ondulatoire est la clef qui détermine la structure biologique et son fonctionnement optimal. Les biosystèmes sont sensibles aux champs électromagnétiques naturels et artificiels. Les perturbations des champs de l'environnement peuvent induire des changements dans les organismes que ces champs informent. Les fréquences et amplitudes de champs affectent notre état biodynamique.

2 - Les fréquences ELF de la Résonance de Schumann sont intimement liées a celles des ondes cérébrales humaines. Des changements induits naturellement ou artificiellement dans la RS pourraient affecter de manière subtile, voire forte, la génération des ondes cérébrales. En particulier, cela pourrait conduire à des changements de schémas de fréquences de résonance et aux phénomènes qui en résultent tels que l'homéostasie, les REM, la psi et la guérison.
Pendant une dizaine d'années, Robert Beck fit des recherches sur l'activité des ondes cérébrales des guérisseurs de toutes cultures et religions, (il énumère les médiums, les chamans, les radiesthésistes, les guérisseurs chrétiens, les voyants, les lecteurs d'ESP, les praticiens de Kahuna, Santeria, Wicca et autres), qui, indépendamment de leurs systèmes de croyances, manifestaient "des signatures EEG quasi identiques" au moment de leurs actions de "guérison" : une activité d'ondes cérébrales de 7,8 à 8 Hz, qui durait d'une à plusieurs secondes et qui était "synchronisée en phase et en fréquence avec les micro-pulsations géoélectriques de la Terre ; la RS". (Sidorov, 2001).
Les cristaux liquides (l'ADN, les ventricules cervicaux et les structures cellulaires) du corps humain peuvent fonctionner comme des antennes qui détectent et décodent les signaux ELF globaux et locaux. Beal (1996) suggère que les cristaux liquides (qui sont des éléments intrinsèques des membranes cellulaires) agissent comme des mécanismes de détection, amplification et mémorisation pour les schémas ELF EM de l'environnement. Les protéines tendent à s'orienter selon le EMF (champ électromagnétique) résonnant à 10 Hz et seraient donc très sensibles aux changements d'ELF dans cette gamme. Un champ d'ondes cohérent peut émaner de la matrice de cristaux liquide (LC) du corps.
La structure propre et l'organisation des tissus vivants sont cependant gouvernées par la molécule clé qu’est l'ADN. Le système génétique (qui, pour être plus précis, est constitué d'une fonction de translation equidirectionnelle qui peut partir aussi bien de l'ADN, de l'ARN que de la protéine) s’avère être un code complexe, multidimensionnel avec des matériaux (nucléotide) à la fois locaux (codon) et globaux (contexte) et des paramètres de champs (hologramme EM), tous interdépendants et sujets aux influences externes de l'environnement. (Sidorov, 2002).

3 - Il existe un rapport étroit entre les désordres du comportement humain et les périodes de perturbations solaires et magnétiques. Réciproquement, des études ont montré que des sujets qui vivent assez longtemps isolés des rythmes électromagnétiques développent des irrégularités croissantes et des rythmes physiologiques chaotiques. Ceux-ci sont rétablis de façon spectaculaire par l'intervention d'un faible champ électrique de 10 Hz. Les premiers astronautes en furent victimes jusqu'au moment où des générateurs RS furent installés dans les vaisseaux spatiaux.

4 - Les anomalies géomagnétiques (tensions tectoniques, earthlights, perturbations du champ géomagnétique) peuvent induire certaines formes de perception paranormale, telles que des hallucinations visuelles et auditives, et les TLT (transitoires du lobe temporal, ou attaque légère).
Aussi, un des effets de la méditation est de "calmer l'esprit" c’est une méthode permettant d’installer le "libre cours" (ou périodes de silence thalamique) et d'être entrainé par les rythmes géophysiques naturels. Cette forme d'accord ou de "magnétoréception" est relayée par la glande pinéale (30 % de ses cellules sont sensibles au magnétisme) et les tissus organiques contenant de la magnétite. (Nous Avons un Sixième Sens Magnétique : S&V 2012).
Persinger (1989) fait observer que l'activité profonde du lobe temporal existe en équilibre avec la condition géomagnétique globale. Lorsqu'il y a une brusque diminution de l'activité géomagnétique, il semble se produire une majoration des processus qui facilitent la perception psi, particulièrement la télépathie et la clairvoyance. Les augmentations de l'activité géomagnétique peuvent réduire le niveau de mélatonine de la glande pinéale et contribuer à réduire les seuils d'attaques corticales. En fait, la mélatonine est en relation avec les désordres du lobe temporal tels que les dépressions et les attaques. (Krippner ; 1996).

5 - Les conditions ELF globales optimales (nuit calme, faible activité solaire, faible pollution EM) peuvent faciliter les perceptions paranormales, y compris psi telles que ESP, vision et guérison à distance.
La psi est toujours présente dans l'espace et le temps, attendant d'être activée par une crise, par l'émotion ou par des paramètres de stimulus optimaux en laboraroire. L'activité géomagnétique est susceptible d'affecter la capacité de détection de cette information par le cerveau, particulièrement les chemins neuraux qui facilitent la consolidation et l'accès conscient à cette information. En l'absence de cette activité géomagnétique, l'éveil au stimulus psi serait moins probable et les "capacités de réserves latentes" du cerveau ne seraient pas utilisées. (Krippner ; 1996).

6 - Sidorov (2001) et d'autres ont suggéré que l'intention humaine fonctionne comme une fenêtre variable de transmission/réception dans l'échange d'information extrasensorielle, peut-être dans la gamme des fréquences ELF électromagnétiques. La synchronisation cérébrale de l'émetteur et du récepteur avec la RS facilite la psi ou "l'entrainement thérapeutique", amplifiant, ré-émettant des formes d'ondes cohérentes dérivées de l'environnement, imitant le schéma d'ondes de l'environnement. Sidorov avance l'hypothèse : Les ondes cérébrales (particulièrement dans la gamme alpha) peuvent être transmises via le système périneural (ou via l'excitation de Frohlich) vers n'importe quelle zone éloignée du corps, et même vers des organismes adjacents, par les ondes EM ELF. Ces fréquences peuvent être amplifiées par des ondes RS voisines ou par un mécanisme de feedback typique des chemins physiologiques du corps (semblables aux cascades immunologiques et neuroendocrinologiques). A leur tour ces fréquences de base peuvent réactiver les processus de guérison interrompus, favoriser la croissance, accélérer les réponses immunitaires et en général provoquer le démarrage des fonctions inhérentes aux tissus corporels en "rééquilibrant ses énergies" (selon la médecine orientale) ou (dans la terminologie de Beal) en reconfigurant l'orientation des cristaux liquides des composants des membranes cellulaires et en déclenchant ainsi des réponses intracellulaires spécifiques. (Sidorov, 2001).
Nous émettons l'hypothèse, avec Pitkanen et Sidorov, que la RS pourrait être le substrat d'un mécanisme de perception extrasensorielle de type radar commun à tous les êtres vivants. De même que l'eau bondissant sur les rochers ou sur tous objets submergés, cette fréquence non-spécifique est absorbée et ré-émise en schémas interférentiels uniques propres à chaque objet rencontré. Ce schéma d'interférence est un composite de propriétés externes et internes, puisque les atomes et molécules les constituants ainsi que leur assemblage global retransmettent tous cette énergie selon leurs configurations spécifiques. Non seulement cela, mais les "ondes de sonde" peuvent être modulées en fréquence et en forme de manière intentionnelle afin de fournir une information spécifique (schémas d'interférence). Décodées par le cerveau, elles reviennent quasi instantanément "sur le dos" de la RS. Une fois reprises, le cerveau décode le schéma. Dans cette transformation de type Fourier, l'information est traduite en données conscientes, de fagon similaire à d'autres processus sensoriels.
Réciproquement, des effets spécifiques peuvent être empreints comme bioinformation et "produire une action mystérieuse à distance" lorsque le signal arrive à destination. Sous de bonnes conditions globales (préalables), le schéma peut, à son tour, éviter la dissipation usuelle et s'accoupler à l'onde stationnaire dominante (état de conscience") qui est saisie et portée par la RS.
L'intention mentale peut fonctionner comme une fenêtre variable de transmission/réception dans l'échange d'information extrasensorielle. Accordée à la RS, elle peut porter à des cibles lointaines une telle information et fonctionner comme un interface primitif de type radar. Tout ceci et d'autres mécanismes dépend de ce que les fréquences RS demeurent dans leur gamme médiane, en harmonie avec nos ondes cérébrales.
A l'issue de près de huit décades d'EEG et autres études d'imageries du cerveau, nous sommes contraints d'admettre que nous ne pouvons toujours pas préciser avec certitude d'où proviennent les voltages de l'EEG. (Becker ; 1985, pg.88)...
Il est concevable que le système périneural selon Becker ou la matrice LC de l'organisme (incluant, sans limitation, les tissus conjonctifs, les membranes cellulaires et l'ADN) pourrait fonctionner comme un réseau de récepteurs sensoriels du corps entier pour le canevas de signaux sensoriels magnétiques de Pitkanen, avec encodage de schémas d'excitation pour différents types d'information...
Les réseaux de cristaux liquides omniprésents du corps et leurs possibilités de configurations quasi infinies en font des candidats de premier plan pour constituer les récepteurs sensoriels primaires que la parapsychologie espère trouver. On peut même concevoir que les propriétés de conjugaison de phase de l'ADN (Popp et Chang, 1998) leur conférent un fonctionnement d’antenne multi-mode, modifiant leurs fonctions selon les champs de signaux environnants et peut-être en agissant non seulement comme un programme régulateur, mais aussi un élément de perception "extrasensorielle". (Sidorov, 2002).

 

source : http://soinsdelumiere.wordpress.com