MKULTRA

On a transférer aux Etats-Unis des programmeurs mentaux nazis, sous le nom de code de « Project 63 ». Tous les anciens combattants de la dernière guerre devraient être ulcérés de savoir qu’après avoir risqué leur vie pour combattre la « démocratie » et la « liberté », et prétendument vaincu les nazis, notre gouvernement a introduit en Amérique des hommes comme le tristement célèbre Dr Josef Mengele, le boucher SS des camps de la mort, pour programmer des enfants américains, en utilisant les horribles techniques qu’il avait mises au point dans les camps de concentration.

Fritz Springmeier a travaillé avec une ancienne victime de Mengele, programmée en Allemagne dans un camp de concentration, puis introduite en secret aux Etats-Unis, via le Canada, par des jésuites travaillant pour les illuminati. Aux Etats-Unis, cette personne a continué à être programmée par Josef Mengele qui avait adopté plusieurs pseudonymes dont celui de Docteur Green…

Il faut savoir que ces programmeurs se cachent derrière des façades respectées par le monde. Le Professeur Ernst Bergmann, de la tristement célèbre Université de Leipzig, est aussi un chaud partisan du nazisme, ce qui est étonnant, quand nous savons qu’il est juif. Son ouvrage principal s’intitule A national socialist philosophy of culture (Une philosophie nationale-socialiste de la culture). Il a écrit : « Une nouvelle espèce humaine est en train d’être créée. » Si nous mentionnons son nom ici, c’est pour que nous cessions de considérer les étiquettes comme importantes afin de nous intéresser à la réalité que cachent ces étiquettes !

L’un des principaux objectifs du nazisme était de créer une nouvelle espèce humaine. Les nazis conduisaient des recherches et des expérimentations dans le domaine génétique. L’un des aspects de ces recherches était de créer des esclaves mentaux parfaitement obéissants. Si l’on demeure au niveau des articles de la presse grand public, nous garderons l’impression que le nazisme est anticommuniste, nationaliste, et attaché au christianisme. Toutefois, un examen plus attentif nous révèlera que le nazisme est en réalité un socialisme, et même une forme de marxisme, comme le communisme, et qu’il n’est pas nationaliste, mais internationaliste. Plus encore, c’est du satanisme et du paganisme, fondé sur la mythologie nordique (Odin, Thor, etc…) Le nazisme n’a rien à voir avec le christianisme. La Société Vril était à l’origine du Parti Nazi. Vril signifie Puissance lumineuse. De quelle puissance lumineuse s’agit-il ? C’est Lucifer qui était le porte-lumière.

On veut donc dissimuler la vraie nature du nazisme. Quand Hitler apparut, il fut installé au pouvoir selon les dispositions du plan des illuminati. Voici un extrait de ce plan : « Aujourd’hui, si un Etat exprime une protestation contre nous, ce ne sera que pour la forme, et cela ne fera que suivre nos propres directives. Car leur antisémitisme nous est indispensable pour contrôler nos frères inférieurs. »

Ce sont les illuminati de la finance internationale qui ont conduit Hitler au pouvoir. Des chefs illuminati comme Rockefeller, Onassis et le roi de Suède, ont fait des affaires avec les nazis. Si l’Espagne est restée neutre pendant la guerre, ce fut pour servir de centre de transit pour tous les approvisionnements extérieurs qui ont permis à Hitler de poursuivre sa guerre. Hitler participait à des rituels sataniques impliquant des sacrifices humains. Il a lui-même tué un certain nombre d’êtres humains en leur arrachant le cœur alors qu’ils étaient encore vivants. Un ancien esclave mental se rappelait comment son père, haut placé chez les illuminati, lui avait raconté de quelle manière Hitler avait tué un homme devant lui en lui arrachant le cœur. Certains des collaborateurs les plus proches de Hitler étaient des illuminati. Les nazis entretenaient des liens étroits avec toutes sortes de sociétés secrètes. Le chef des moines tibétains que Hitler avait fait venir pour l’aider à gouverner l’Allemagne s’appelait « L’homme au gant vert ». Ces moines résidaient à Berlin, Munich et Nuremberg. Il faut savoir que le nouvel ordre mondial utilise toujours des moines tibétains. Avez-vous remarqué les voyages incessants du Dalaï Lama ? Savez-vous qu’un haut responsable des Nations Unies a fait venir des moines tibétains dans la vallée de Bakaa, au Colorado ? Mishpuka, chef de la mafia juive, qui vit reclus dans l’Illinois dans sa riche propriété de cent trente hectares, a fait venir chez lui le Dalaï Lama pour lui consacrer un sanctuaire…

Nos responsables politiques étaient au courant que des experts nazis en programmation mentale avaient été introduits en Amérique après la guerre. Par exemple, certains de ces criminels de guerre nazis sont devenus des amis personnels de Richard Nixon. Même le Mossad savait que des dizaines de milliers de monstres de la pire espèce avaient été secrètement conduits aux Etats-Unis par le Vatican, les services secrets et d’autres groupes pour le bénéfice des illuminati. Ce sont les Rothschild et Nelson Rockefeller qui ont forcé les dirigeants du Mouvement Sioniste américain à garder le silence. Si l’Etat d’Israël a pu être créé, ce n’est que grâce à la permission des illuminati, en échange du silence des Israéliens, dont le Mossad, pour ne pas divulguer le fait que ces criminels et ces satanistes nazis avaient trouvé refuge en Amérique. Un marché fut conclu. Nelson Rockefeller disposait d’un immense pouvoir en Amérique du Sud.

En juin 1945, lors de la création des Nations Unies à San Francisco, Nelson Rockefeller était présent. Il joua un rôle actif pour gagner à sa cause les délégués des pays d’Amérique du Sud. Les dix-neuf pays d’Amérique latine gagnés à Nelson Rockefeller pesaient plus que les neuf voix des pays européens. Rockefeller a donc joué un rôle capital en faveur des sionistes afin que les Nations Unies votent pour la création de l’Etat d’Israël. Les dirigeants sionistes pensèrent utiliser le chantage. Ils dirent aux Américains que s’ils ne favorisaient pas la création de l’Etat d’Israël, ils dévoileraient que les Etats-Unis avaient introduit chez eux des criminels de guerre nazis. Bien entendu, les illuminati étaient favorables à la création de l’Etat d’Israël. Les chefs sionistes qui connaissaient les plans secrets des illuminati savaient que ces derniers n’avaient pas agi pour obéir à un chantage. Ce prétendu chantage n’était qu’un prétexte. Car le Mossad a bénéficié lui aussi de sa part de criminels de guerre nazis. Il a même appris la programmation mentale de la CIA, et peut-être du Docteur Mengele lui-même (alias Docteur Green).

Les nazis ont employé des Croates et des Russes blancs pour appliquer certaines de leurs politiques d’extermination. Les monstres de la dernière guerre mondiale n’étaient pas tous des Allemands. Beaucoup d’entre eux étaient des collaborateurs Russes blancs. Presque tous les anciens criminels de guerre Russes Blancs qui ont échappé à la guerre ont été par la suite employés par l’OTAN ou d’autres organismes semblables. Les services de renseignements américains ont même employé des administrateurs allemands SS. Pourquoi ? Parce que les services de renseignements américains sont contrôlés par les illuminati. Des nazis russes blancs ont été établis dans la région de New York et du New Jersey, surtout à South River, dans le New Jersey. L’un des pires criminels de guerre fut Stankievitch qui finit par travailler pour la CIA et qui vivait à Richmond Hills. Il fut même employé par Radio Liberty à New York ! N’est-il pas ironique que Radio Liberty emploie de tels monstres ? Notre gouvernement est-il réellement le champion de la liberté qu’il prétend être ou n’est-ce que de la propagande ?

Le maire nazi de Minsk fut emmené aux Etats-Unis par la CIA, qui lui donna un emploi dans la Bibliothèque de New York, en charge du Département Slave. L’un des principaux criminels de guerre russes blancs, un cadre nazi de Moscou, fut nommé chef d’une société médicale de New York. John Foster Dulles, frère du Directeur de la CIA, était l’un des administrateurs de la Fondation Rockefeller. Cette fondation participa activement au programme de contrôle mental dirigé par Mengele pour l’Institut Kaiser Wilhelm à Berlin. Après la guerre, John Foster Dulles participa au programme d’envoi des nazis en Amérique dont des illuminati experts en programmation mentale. Bill Casey, qui fut par la suite directeur de la CIA, participa aussi à ce programme. Il fut employé par le International Rescue Committee (Comité de secours international) de New York, dont il se servait pour faire venir à New York des criminels de guerre nazis.

Avant la guerre, des scientifiques juifs allemands furent aussi conduits en secret à New York. Les pays d’Amérique du Sud, en particulier l’Argentine, dirigée par le dictateur Peron et sa femme, ont entretenu des liens avec les illuminati allemands et américains. De nombreux Allemands se sont rendus en Argentine, où ils ont continué à faire ce qu’ils faisaient en Allemagne. Derrière la façade du nazisme, le satanisme était très répandu en Argentine, où se sont réfugiés de nombreux chefs illuminati après la guerre.

L’Oregon fut un Etat où les Allemands ont volontiers émigré après la guerre, en particulier la ville de Portland. Le chef des services de renseignements allemands était le brillant Reinhard Gehlen, qui travailla pour la CIA après la guerre. C’est un grand maître des illuminati. Son frère s’appelait Doe Winters qui vécut à Pullach après la guerre. Josef Mengele, qui était lui-même un grand maître des illuminati, venait parfois visiter Doe Winters dans sa résidence de Pullach.

Pour redorer l’image des criminels de guerre nazis, ces derniers se sont transformés en croisés de l’anticommunisme. Ce sont les services de renseignements américains qui se sont servis d’un groupe de fascistes asiatiques et européens pour créer la WACL (World Anti-Communist League – Ligue anticommuniste mondiale).

Tous ceux qui, parmi nous, se soucient encore de la liberté de l’humanité, et qui refusent que l’esprit des hommes soit complètement enchaîné par le système de contrôle mental total mis au point par les illuminati, tous ceux-là doivent apprendre à déchiffrer les étiquettes, à décoder la propagande des médias, et à reconnaître ce qui se cache derrière les façades et les apparences.

Pour comprendre les programmeurs

Nombreux sont ceux qui ont contribué à la recherche en matière de programmation mentale, fondée sur l’emploi des traumatismes. Ce sont des hommes qui ont appris l’art de la torture tout au long des époques babylonienne et romaine, et au cours du Moyen Age. Ils ont confié leurs secrets aux chefs des religions à mystères. Certains membres des treize familles d’illuminati font remonter leurs origines à l’époque de Babylone.

Les programmeurs sont contrôlés par le monde spirituel de Satan. A cause de cela, ce sont des hommes extrêmement jaloux, engagés dans une compétition féroce. Les illuminati sont les prédateurs de leurs semblables. Car les forces démoniaques qui les animent sont aussi en compétition entre elles. Ces programmeurs sont donc animés par la jalousie et le désir d’entrer en compétition les uns avec les autres. Certains de ces combats internes ont été menés par le moyen de, ou à cause de leurs esclaves mentaux. Lorsque deux programmeurs travaillent sur le même esclave mental, l’un d’eux peut lui injecter certains programmes secrets, pour que cet esclave lui reste fidèle, plutôt qu’à l’autre programmeur. Mais l’autre peut en faire autant.

Il existe aussi une tension permanente entre les programmeurs dont l’ascendance raciale est pure et ceux dont l’ascendance est mélangée. En outre, les différents centres de programmation peuvent pratiquer jusqu’à une douzaine de méthodes de programmation mentale. Les programmeurs doivent donc aller travailler dans différents centres de programmation. Les différents scripts de ces programmes sont conservés dans chaque centre de programmation. Les programmeurs doivent donc s’habiller en fonction des indications de ces scripts, selon les programmes qu’ils infligent à leurs victimes. Cela signifie qu’ils peuvent s’habiller en nazi, en sorcier d’Oz, en docteur au manteau blanc, en costume de lapin blanc (celui d’Alice au pays des merveilles) ou même se dénuder complètement.

L’un des génies du mal les plus cruels des temps modernes fut le Docteur Josef Mengele. Il utilisa plus de 3 000 jumeaux pour ses recherches, pour les seules années 1943-1944. La plupart de ces jumeaux périrent. Ces jumeaux étaient sélectionnés parmi les foules envoyées dans les camps de concentration allemands. A la fin de la guerre, Mengele avait appris beaucoup de choses sur la manière de torturer des enfants pour que ces derniers soient liés à lui d’une manière absolue. Aujourd’hui encore, beaucoup de survivants de ces horribles expériences restent persuadés que Mengele aimait beaucoup les enfants. Ils continuent à l’aimer comme s’il était leur père. Mengele avait également réussi à créer des jumeaux artificiels par la programmation mentale. Quand il se rendait dans des bases militaires, il apportait toujours son violon avec lui. Il cachait dans son violon ses codes secrets pour la programmation par les couleurs.

D’autres hommes ont travaillé avec le Docteur Mengele, et sont par la suite devenus des programmeurs à part entière. Le Docteur Cameron, du Canada, devint ainsi un programmeur spécialisé dans la création d’esclaves mentaux, dans le cadre du programme Monarch. Il était aussi connu sous le nom de « Doctor White ». Un autre programmeur, qui n’était pas un sataniste de pure lignée, était Heinrich Mueller, connu sous le nom de « Doctor Blue ». Ce dernier vivait dans le nord-ouest des Etats-Unis, et avait deux fils, Theodore (Teddy Bear) et Michael (Robin Hood). Deux des programmeurs les plus cruels de la côte Ouest sont Jerry Lee Lewis et Michael Aquino. Ces deux hommes sont des tueurs au sang froid, et valent bien Mengele quant à leur habileté à torturer. Michael Aquino, qui appartenait aux services de renseignements américains, était en mesure de transmettre ses compétences diaboliques de programmeur mental à des dizaines d’officiers de l’armée. Sa femme travaille avec lui et s’appelle Lilith Sinclair. Michael Aquino a voyagé dans tous les Etats-Unis pour exercer sa fonction de programmeur. C’est Michael Aquino qui a utilisé Cathy O’Brien comme star et victime à la fois dans sa vidéo destinée à former des officiers aux méthodes de programmation mentale pour créer des esclaves mentaux.

Les principaux programmeurs sont donc connus sous les noms des Docteurs Green, Black, White et Blue. Ces quatre programmeurs ont ensuite formé des milliers de programmeurs à temps partiel. Les meilleurs programmeurs sont ceux qui sont capables de pénétrer dans la pensée et l’intellect de leurs victimes, un peu à l’image de l’inspecteur Colombo, joué par Peter Falk. Ce dernier fait d’ailleurs partie, dans sa vie privée, du monde des programmeurs. Il faut savoir qu’une victime du programme de contrôle mental Monarch peut avoir un certain nombre de programmeurs, mais que cet esclave mental sera formé pour n’obéir qu’à la voix d’un nombre limité de maîtres ou d’utilisateurs. Si quelqu’un veut utiliser un esclave mental qui n’est pas programmé pour reconnaître sa voix, cela peut déclencher chez l’esclave un programme de suicide. Mais un robot humain peut aussi avoir en lui certaines parties de sa personnalité programmées pour empêcher d’autres parties de sa personnalité de le conduire au suicide. Mais l’esclave mental doit être clairement programmé pour se tenir à l’écart d’utilisateurs non identifiés, sous peine de devoir se suicider.

Nous sommes actuellement parvenus à une époque où nous sommes à la deuxième ou troisième génération d’esclaves mentaux robotisés, qui sont eux-mêmes devenus des programmeurs. Ce sont des robots humains programmés qui font actuellement la plus grande part du travail de programmation mentale. Cela signifie que la plupart des programmeurs souffrent eux-mêmes d’une personnalité fractionnée. Certains de ces programmeurs sont des militaires de carrière, qui considèrent toute discipline ou méthode de formation comme bonne, si elle permet d’obtenir des soldats qui obéissent sans discussion. Ces militaires ont perdu toute notion de limite morale à faire respecter par les programmes de formation. Cela explique pourquoi le système de production d’esclaves mentaux tourne actuellement à plein régime, pour produire toujours plus d’esclaves mentaux. Ceci est très inquiétant. Ceux qui parviennent à s’échapper, avec beaucoup de peine, de ce système de programmation mentale, sont en tout petit nombre, par rapport au grand nombre d’esclaves mentaux qui sont constamment créés. Depuis 1947, plus de deux millions d’Américains ont subi les méthodes de programmation mentale utilisant la torture. En 1970, la CIA dut admettre publiquement qu’elle utilisait des méthodes de programmation mentale. Pourtant, le grand public continue à ignorer largement ce qui se passe dans ce domaine.

Le Docteur Green, ou Josef Mengele

C’est le plus important de tous les programmeurs. C’est sans doute lui qui peut être considéré comme le père de la méthode de programmation Monarch. C’était le « médecin » des camps de concentration nazis. Il fut le programmeur principal de milliers d’esclaves mentaux aux Etats-Unis. Le Docteur Mengele était d’assez haute taille. Il avait les cheveux châtain foncé, des yeux d’un brun vert, et était fort élégant. Son caractère était semblable à celui du Dr Jekyll et M. Hyde. Il désarmait les gens par son amabilité. Il était apparemment doux, tranquille et intelligent, tout en cachant un côté profondément sadique et brutal. Il était né dans une riche famille de satanistes depuis des générations. Il devint l’un des satanistes les plus puissants dans le monde. Il était expert en démonologie et en Cabale. Il était au moins grand maître des illuminati. Mais nous ignorons jusqu’à quelle hauteur de la hiérarchie satanique il a pu accéder.

Etant membre des Illuminati, son corps ne devait porter aucune cicatrice visible. Josef Mengele ne se fit donc pas imprimer le tatouage nazi quand il rejoint les rangs des SS. Mengele devint le médecin du camp de la mort d’Auschwitz. A cette place, il occupait une position clef. Il put ainsi utiliser d’innombrables cobayes humains pour ses expériences. L’un de ses sujets de recherche principaux était de déterminer avec précision le degré de torture que divers êtres humains pouvaient supporter. Il établit des statistiques et des tableaux précis, qui permirent aux Illuminati de connaître exactement le degré de torture à appliquer à leurs esclaves mentaux formés par le programme Monarch.

Mengele grandit à Grunzberg dans une famille connue pour son goût du secret. Sa mère était très dure. Il fit ses études à Francfort-sur-le-Main, haut lieu du satanisme allemand. Il fit son internat à Leipzig, ville connue pour héberger de nombreux chercheurs dans le domaine de l’étude du comportement humain et des méthodes modernes d’apprentissage. Plus tard, il fit partie des SA, puis des SS. A la fin de la guerre, l’armée américaine prit soin de Mengele. Les satanistes américains firent secrètement entrer Mengele aux Etats-Unis. Il fut aussi reçu dans divers pays d’Amérique latine, pour faire croire qu’il s’y était réfugié. Mais, en réalité, Mengele passa une bonne partie de son temps à voyager dans le monde entier, pour visiter en particulier des établissements comme l’Institut Tavistock ou la base navale de China Lake où l’on transformait des enfants innocents en esclaves mentaux.

Mengele vécut effectivement au Brésil, en Argentine et au Paraguay, mais la CIA et d’autres groupes travaillant pour les illuminati en profitèrent pour lancer beaucoup de fausses informations à ce sujet. Tout au long de sa vie, Mengele continua à aimer la musique et la danse. Il devint un manipulateur de marionnettes humaines, et il utilisait la musique pour les programmer. Il aimait le violon et le piano. Il utilisa beaucoup la musique dans ses méthodes de programmation mentale. Certains de ses élèves ont aussi utilisé la musique dans la programmation mentale. C’est cette tendance à employer la musique dans la programmation mentale qui a permis à la musique « western » et « country » américaine de se développer. Ces musiques peuvent être considérées comme un sous-produit de la programmation mentale Monarch. L’industrie de la musique country n’est qu’un moyen de couvrir un important trafic de drogue, effectué par des esclaves mentaux.

L’influence de Mengele s’est aussi exercée au niveau des recherches sur les jumeaux. Mengele était fasciné par les jumeaux. Il a fait des expériences sur des milliers de jumeaux, dont la plupart périrent sous les tortures employées au cours de ces expériences. Les expériences scientifiques nécessitent souvent un groupe faisant l’objet des expériences et un groupe de contrôle. La recherche était donc facile avec des jumeaux. C’est pourquoi Mengele en utilisait beaucoup. Aidé d’autres chercheurs Allemands et Italiens, il fit aussi des recherches sur les liens affectifs traumatiques qui pouvaient lier une victime à son bourreau, au point que ces victimes servaient leur maître avec une loyauté absolue. Dans les camps de concentration, il arrivait que Mengele sauve de la mort un certain nombre de condamnés, qui lui restèrent fidèles bien que ces personnes savaient que Mengele torturait à mort des milliers d’autres personnes.

Les esclaves mentaux Monarch sont programmés pour croire qu’ils ont un jumeau quelque part. De nombreux esclaves mentaux ont même été programmés pour croire qu’ils appartiennent à un groupe de quadruplés.

Dans les camps de concentration, Mengele était connu sous les noms d’« Ange de la Mort », « Père », « Papa », ou « Beau Josef ». Les esclaves mentaux qui ont été programmés par lui le connaissent sous les noms de « Docteur Green », « Papa », « David », ou « Fairchild ». Certains esclaves mentaux se rappellent encore le bruit de ses bottes brillantes quand il arpentait la pièce où il les programmait. Mengele aimait réduire ses victimes à l’état de véritables animaux. Pourtant, ces victimes étaient formées pour ne jamais pleurer.

Mengele était très connu pour sa méthode de programmation « Marguerite ». Il effeuillait une marguerite en disant : « Je t’aime , je ne t’aime pas… » Si le dernier pétale tombait sur un « je ne t’aime pas », il mettait à mort le petit enfant, en présence des autres enfants qu’il était en train de programmer.

Mengele se trouvait à Dallas lors de l’assassinat du Président Kennedy. Ce dernier fut assassiné par des esclaves mentaux Monarch. Il existe un témoignage formellement établi devant la justice, dans lequel un témoin associe Josef Mengele à l’assassinat de Kennedy, en affirmant avoir vu Mengele dans le bâtiment où l’un des coups de feu avait été tiré. Ce témoin, Luis Angel Castillo, n’était que l’un des esclaves mentaux envoyés par les illuminati pour assassiner Kennedy le 23 novembre 1963. Madame Krebs, une Allemande résidant en Allemagne, travailla avec Mengele, en compagnie d’un grand nombre d’autres programmeurs, pour préparer l’assassinat de Kennedy.

En 1956, Josef Mengele demanda, et obtint de l’Argentine, un permis de séjour officiel sous son propre nom, ce qui prouve l’audace des illuminati. Cette même année, il voyagea même dans divers pays d’Europe sous sa véritable identité.

Le Docteur White ou D. Ewen Cameron

D. Ewen Cameron se fit connaître sous le pseudonyme de Docteur White. Il vécut de 1901 à 1967. Il était né en Ecosse. Grand, imposant, les yeux bleus, il aimait le whisky et portait des costumes sur mesure. Il appelait les femmes « Lassie ». Son ouvrage favori était Frankenstein. Il a dit que c’était ce livre qui l’avait poussé à faire de la psychiatrie.

Cameron fut le président de la puissante Association des psychiatres américains. Il dirigea aussi le Comité scientifique canadien de planification. Il présida aussi l’Association des psychiatres canadiens. Il fut plus tard le premier président de l’Association mondiale des psychiatres. Quand il s’occupait de la programmation Monarch, le Dr Cameron devenait le Docteur White. Au Canada, il s’efforça aussi de poursuivre les recherches de Mengele sur la couleur des yeux. Mengele, pour le compte des SS, essayait de produire des êtres humains aux yeux bleus.

Cameron reçut des fonds des Illuminati. Il reçut aussi des subsides de la CIA. La Fondation Rockefeller lui attribua 40 000 $ en 1943, pour créer l’Institut Psychiatrique Allen, qui n’est qu’une couverture des Illuminati. Il commença à pratiquer la programmation mentale au début des années 50. Cameron avait fait la guerre sur le front occidental.

En tant que haut responsable des Illuminati et programmeur, Cameron était très sadique, et il tuait de sang froid. Il visitait périodiquement d’autres programmeurs de la côte Ouest des Etats-Unis. Un autre célèbre médecin canadien dit un jour que « Cameron ne possédait pas suffisamment de sentiments d’humanité pour être considéré comme un bon médecin. »

Cameron était capable de terroriser quelqu’un, simplement en le regardant. Il rencontrait fréquemment Allen Dulles, le Directeur de la CIA. Il voyageait souvent et faisait de fréquents passages à Washington. Beaucoup d’esclaves mentaux de la Côte Est furent des victimes de Cameron. Il travaillait de longues heures sur la programmation mentale, comme un forcené. En 1961, une seule des institutions supervisées par le Docteur Cameron administra 60 000 électrochocs à ses patients. Cela fut officiellement enregistré. Ce chiffre prouve combien fut grand le nombre de victimes qui reçurent des électrochocs et qui furent programmées par cet homme !

Il travailla aussi avec des jésuites membres du nouvel ordre mondial au Canada. Cameron encourageait les dissensions et les disputes parmi les membres de son équipe, afin de diviser pour mieux régner. Cameron possédait un énorme ego qui le poussa à s’attribuer le mérite des recherches effectuées par d’autres, recherches qu’il publia sans vergogne sous son propre nom.