Loi martial aux states ? vol au-dessus des camps de la Fema aux usa

Fema-Camps-300x280

fema senat

 

Une vidéo surprenante, surprenante par la simplicité d’accès à l’information, indique la répartition des camps us de la fema actifs et vides pour le moment . Pour information, les chiffres qui circulent sont les suivants : Selon une indiscrétion de la CIA, c’est 3700 camps qui seraient en place. La plupart des sources du net indiquent entre 600 et 800. Il semble, de toutes manières, illusoire d’avoir un chiffre précis, faute d’informations, et faute de savoir de quoi on parle, entre les prisons déjà opérationnelles gérées par Wackenhut qui seraient à ajouter à la liste en cas de fusion, entre les bases militaires désaffectées ou non-utilisées, et les entrepôts opérationnels rapidement aménageables.

 
Il en va de même pour les reportages, à part de très rares miraculés ayant traversés les filtres médiatiques, comme celui de CBS4news,
il n’existe que des reportages privés. L’un d’eux concerne le camp de Beach Grove dans l’Indiana dont voici un extrait des commentaires :
 


Loi martial aux states ? par serval_x2

« Toutes les mesures de sécurité prises ici sont particulièrement inhabituelles car il s’agit d’une région très peu touchée par le crime et ce site, qui n’est finalement rien d’autre qu’une ancienne station de réparation de trains, ne contient aucun objet qui vaille la peine d’être volé […] Ce site est supposé avoir été fermé en 1993 afin d’être rénové. Il a d’ailleurs bénéficié de 7 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral. Les manches à air et les marques au sol sont présentes partout sur le site. Les travaux de rénovations qui ont été effectués consistent en l’installation de miradors, de tourniquets électroniques et des revêtements en béton […] A côté de la voie ferrée, entre les clôtures, sur les quais, il est indiqué « Red Zone » […] Regardez, tandis que nous filmons, un hélicoptère noir vole au-dessus de nous, il observe ce que nous faisons […] On a aussi observé des zones référencées « Green zone » et « Blue zone », chacune très grande et capable de détenir beaucoup de personnes. Les voies ferrées ont été complètement refaites par endroits. Une grande tour de contrôle domine le camp et quatre haut-parleurs y sont accrochés ».

Posté par rusty james à 22:21 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


230 milliards d’euros de pertes éventuelles pour les seuls établissements espagnols et italiens

336807_un-euro-et-le-drapeau-espagnol

LUXEMBOURG (Reuters) – La zone euro s’apprête à débattre lundi à Luxembourg de la manière de raccommoder son secteur bancaire qui subira l’année prochaine de nouveaux examens de santé qui risquent de dévoiler de nouvelles pertes pour l’industrie européenne du crédit.

Personne ne sait avec exactitude à combien s’élèvent les perte potentielles des banques européennes, mais le Fonds monétaire international a donné quelques indices ce mois-ci en évoquant 230 milliards d’euros de pertes éventuelles pour les seuls établissements espagnols et italiens au cours de deux prochaines années.

Alors que les Etats-Unis ont demandé il y a cinq ans déjà à leurs banques d’adopter de nouvelles normes pour rassurer les investisseurs, l’Europe cherche encore comment remettre de l’ordre dans ses banques.

"L’efficacité de la démarche dépendra des mesures qui seront mises à disposition pour recapitaliser les banques, notamment grâce à des contributions publiques", a déclaré la semaine dernière le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi.

La zone euro a déjà effectué deux cycles de tests de résistance qui n’ont, de l’avis de beaucoup d’observateurs, pas servi à grand-chose. On leur reproche notamment d’avoir validé les comptes des banques irlandaises quelques mois à peine que leur situation de dégrade jusqu’à conduire l’Irlande au bord de la faillite.

Les nouveaux examens qui seront réalisés par la Banque centrale européenne sont présentés comme une dernière chance pour que la zone euro au moment où elle tente de mettre sur pieds une union bancaire.

"Nous devons trouver une solution aujourd’hui", a prévenu Michel Barnier, commissaire européen chargé de la régulation financière. "La prochaine crise financière ne nous attendra pas."

Parmi les obstacles qui se posent sur la route de la zone euro figurent les divergences entre pays. La Grande-Bretagne refuse par exemple de valider le premier pilier de l’union bancaire qui prévoit une supervision du secteur par la BCE.

Avant de prendre en charge la supervision des banques, la BCE examinera la santé financière d’environ 130 banques et cette question sera au coeur des débats qui s’ouvriront lundi.

Les pays devront déterminer comment combler les bilans des banques en particulier dans des pays comme l’Espagne ou l’Italie.

Si Madrid et Rome aimeraient sans doute pouvoir accéder facilement au fonds de sauvetage permanent de la zone euro, d’autres pays, comme la Finlande ou l’Allemagne, ont dit souhaiter que chaque pays règle de lui même les difficultés de ses banques nationales.

Il est probable que les actionnaires, les créanciers et les déposants les plus aisés seront mis à contribution comme ce fut le cas lors du sauvetage du secteur bancaire chypriote.

Mais si ces efforts se révélaient insuffisants, les gouvernements risquent de devoir en dernier lieu mettre eux aussi la main à la poche.

John O’Donnell et Robin Emmott

Nicolas Delame pour le service français /// http://www.boursorama.com/actualites/l-eurogroupe-une-nouvelle-fois-au-chevet-de-ses-banques-b0fff7a65bf4a86b9a6d99e54977630f

Posté par rusty james à 21:01 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,