De nombreuses substances dangereuses trouvées sur les lingettes et laits pour bébés

lingette

 

DR/ Le Nouvel Observateur

"Ne jouez plus avec la peau de bébé !" L'UFC – Que Choisir appelle les autorités européennes, mercredi 23 octobre, à renforcer le cadre réglementaire sur lingettes et laits de toilette pour bébés. Et "exige des fabricants qu’ils mettent un terme à leur pratique irresponsable en retirant (enfin !) les nombreuses substances dangereuses trouvées dans leurs produits". Selon l'étude que l'association de consommateurs a elle-même réalisée, 94% des produits testés sont potentiellement nocifs.

Des allergènes ont été retrouvés en quantités significatives dans 12 lingettes et 2 laits de toilettes, avec un record pour les lingettes ‘Eco de Naty’ qui en contiennent 700 fois plus que les concurrents les moins chargés ! Le phénoxyéthanol, un conservateur aux effets toxiques pour le foie et suspectés pour le système reproducteur et le développement, est présent dans pas moins de 14 lingettes (par ex. Mixa, Pampers, Carrefour Baby …) et 3 laits de toilette (par ex. Mixa Bébé). Enfin, 6 lingettes (par ex. Carrefour Baby, Top Budget-Intermarché …) contiennent des parabènes à longue chaîne, conservateurs suspectés d’être des perturbateurs endocriniens interférant avec le système hormonal. Au final, seuls deux produits sur 34 sont exempts des substances recherchées(2) : les lingettes ‘Natural caresse’ de ‘Bébé Cadum’ et le lait de toilette ‘Natessance’."

Selon UFC-Que Choisir, "Les lingettes sont appliquées plusieurs fois par jour sur une peau de bébé souvent irritée. Pire, l’absence de rinçage après application a pour effet de prolonger le temps de pénétration. Enfin, les substances contenues risquent d’être d’autant plus nocives que certaines d’entre elles, suspectées d’être des perturbateurs endocriniens, pourraient agir aux stades précoces du développement de l’enfant."

Des étiquettes faussement rassurantes

Ainsi l'association appelle au respect du principe de précaution : "Compte tenu de ces risques, les experts ont demandé que des limites plus strictes soient appliquées pour les produits destinés aux bébés. S’agissant par exemple du phénoxyéthanol, les experts français(l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament) recommandent de limiter à 0,4% la concentration dans les produits pour les moins de trois ans et surtout de le bannir dans les produits destinés au siège".

Or, si la moitié des produits testés contiennent ce composé à risque, un quart en renferment plus de 0,4%, avec un record de 0,9% pour les lingettes ‘Klorane’(4) . Cette concentration est rendue possible par le laxisme de la réglementation européenne. En effet, ignorant les avis d’experts, celle-ci fixe une valeur maximale à 1% quel que soit l’usage !"

Enfin, l'UFC fustige l'étiquetage des produits, "faussement rassurants". Selon elle, "les parents ne peuvent se fier aux mentions et accroches faussement rassurantes", du style "hypoallergénique" ou "testé sous contrôle dermatologique", présentent notamment sur "les lingettes de ‘Leclerc’ ou ‘Pampers’". Pour l'association, "elles sont d’autant plus mal venues qu’elles recèlent des quantités significatives d’allergènes".

http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20131023.OBS2208/alerte-sur-les-lingettes-et-laits-pour-bebes.html

Posté par rusty james à 23:28 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,


Doc "carences" de l'Aide Sociale à l'Enfance : Incroyable mais vrai: 50% des placements d'enfants sont injustifiés.

llanto de niños (6)

Question troublante: A qui profite le placement? A qui profite le crime?

Ce que le placement d'enfants révèle sur la nature profonde du monde actuel

Au-delà de ce qui semble n'être qu'un drame que vit une modeste famille (une des milliers et des milliers de familles qui vivent cela en France chaque année comme va le montrer la vidéo ci-après), au-delà de ce qui semble n'être qu'un problème des placements d'enfants, se cache en réalité le vrai visage de ce monde. Ceci n'est qu'un des innombrables symptômes révélateurs d'un Mal profond et jusqu'ici très caché, la vraie nature de ce monde, que tous ceux qui aiment la vérité ont aujourd'hui l'occasion de découvrir et de comprendre enfin.

Extrait de l'émission Envoyé Spécial du 7 juin 2007: "Jamais sans ma mère".
Un chiffre terrifiant, reconnu par Pierre Naves, Inspecteur Général des Affaires Sociales:
136 000 enfants enlevés à leurs parents chaque année en France,
dont 68 000 abusivement, soit 1 placement sur 2 (50%)!
Et depuis, les chiffres ont augmenté: 140 000 placements chaque année dont 77 000 abusivement.
C'est proprement effrayant.
Une question troublante: à qui profite le placement?
La réponse se trouve là!
Dans la vidéo, Pierre Naves parle de "carences" de l'Aide Sociale à l'Enfance.
Un de ces euphémismes dont seule la France a le secret, pour ne pas appeler chat un chat,
pour ne pas appeler les choses par leurs noms, quand elles sont horribles.
Oui, quand 77 000 enfants sur 140 000 sont abusivement arrachés à leurs parents chaque année en France,
quand donc plus de 50% des enlèvements d'enfants sont injustifiés,
il ne s'agit pas de simple "carence" d'un système, mais complètement autre chose!

C'est ici aussi l'occasion de faire une remarque d'une très grande importance. Le vrai problème, comme toujours, est très mal diagnostiqué, comme le fait ici Pierre Naves au début de son intervention comme à la fin de la vidéo. L'argument fallacieux et très spécieux se résume à ceci: "Il ne faut pas jeter la pierre aux juges qui font un travail consciencieux et très difficile, aux travailleurs sociaux qui oeuvrent en toute bonne conscience pour l'intérêt des enfants."

Il ne faut évidemment pas jeter la pierre à tous les juges et à tous les travailleurs sociaux, loin de nous cette intention. Car parmi eux il y en a de la noble espèce, en d'autres termes qui sont des anges dans le système. Mais c'est une erreur abominable de laisser entendre que tous les juges et les travailleurs sociaux sont des anges! C'est là le vrai fond du problème. De même qu'il serait très FAUX de dire que toutes les juges sont de l'espèce de Mme Blin-Dumouchel, que toutes les directrices de centres d'hébergement sont de l'espèce de Mme Baillon, que toutes les directrices de collèges sont de l'espèce de Mme Scotti ou de Mme Harter, etc., de même aussi il est éminemment FAUX de dire que tous les juges et les travailleurs sociaux, sont des femmes et des hommes de scrupule, consciencieux, humains (au sens noble du terme), soucieux du seul intérêt des enfants et faisant ce qu'ils peuvent avec les moyens qu'ils ont. Il est même très FAUX de dire que les brebis galeuses ne seraient qu'une minorité. Si c'était le cas, on n'aurait pas le chiffre effrayant de 50% de placements abusifs, de 77 000 drames familiaux chaque année!


68 000 enfants abusivement placés en foyer par rikiai

La Justice est souveraine, dit-on, et c'est exact. Mais l'Injustice n'a aucune souveraineté! Si la justice veut qu'on la respecte, encore faut-il qu'elle en soit une, car le respect, cela se mérite, cela ne s'impose pas. Il ne faut donc plus accepter les paradigmes et les axiomes actuels qui nous imposent de nous soumettre à une injustice qui se fait appeler la "justice", à une institution capable du pire en toute légalité, parce qu'elle a confié des pouvoirs énormes à des individus de l'espèce de ceux qui nous arrachent nos enfants, qui n'ont aucun scrupule, aucune conscience, contrairement à ce qu'affirme Mr Naves. Le pouvoir n'est pas confié à quelques-uns seulement, du fait d'une erreur, mais il est confié à un nombre colossal d'individus de ce genre, qui agissent comme des tout-puissants, qui n'ont rien à craindre parce qu'ils sont protégés par le système (qui est d'ailleurs en vérité le leur), lui-même gangréné et pourri de la même manière.

Comme l'a si bien souligné un intervenant dans la vidéo, c'est absolument inadmissible et inentendable de transformer sournoisement des criminels, des diables et des monstres du système en "victimes" qu'il faut "aider" et même qu'il faut "plaindre". Oui, nous plaignons les anges qui travaillent dans le système immonde, mais pas les démons du système. Le moment est venu de faire le Bilan d'un système, des institutions, d'un monde, qui sont en faillite totale, en raison des mauvais paradigmes sur lesquels ils sont fondés. C'est le moment de tout rebâtir sur le bon Paradigme, de fonder la société et le monde sur les vraies valeurs, les vraies valeurs de Liberté (et en particulier de Liberté de conscience), d'Egalité, de Fraternité, les valeurs d'Universalité, celles de l'Univers TOTAL, l'Univers-DIEU.

Stenay la Ville du Diable L'emblème de la ville de Stenay dans la Meuse (France)
où le fils enlevé par Stephanie Blin-Dumouchel a été placé.
Ces gens connaissent les vrais sens des symboles et des localités
ou en tout cas connaissent bien leur réseau obscur et maléfique!

Posté par rusty james à 14:13 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Il y a du mercure dans votre mascara, mais l'ONU est d'accord

o-ECOUTEZ-VOUS-facebook

Il y a du mercure dans votre mascara, mais l'ONU est d'accord avec ça.

Le 10 octobre dernier, près de 140 pays ont signé la Convention Minamata de l'ONU qui interdit l'utilisation de mercure dans les savons et cosmétiques. Mais le mascara et d'autres produits pour les yeux ne sont pas concernés par cette interdiction.

Pourquoi? Car ces produits contiennent seulement des "traces de contaminants" et qu'"aucune autre alternative sûre et efficace n'est disponible", explique le traité. Comprendre: les marques n'ont pas encore trouvé de manière efficace de faire du mascara sans mercure.

A l'inverse, le mercure utilisé dans les savons et les cosmétiques (comme les crèmes éclaircissantes) a des effets sur l'organisme humain et, de plus, se retrouve dans les eaux usés et contamine les poissons.

Conservateur et neurotoxique

Si le mercure est utilisé dans le maquillage c'est avant tout car cet élément chimique tue les bactéries. Il permet ainsi d'éviter les infections mais est surtout utilisé comme agent conservateur pour que les produit durent plusieurs années. Il convient malgré tout de rappeler que le mercure est un neurotoxique avec des effets variables sur les systèmes nerveux, digestif et immunitaire, sur les poumons, les reins, la peau et les yeux.

Sous l’effet de la pression des consommateurs, certains fabricants n’utilisent plus le mercure comme agent conservateur dans les mascaras et les produits démaquillants destinés aux yeux. C'est le cas de nombreuses marques de cosmétiques biologiques.

La législation en vigueur: une concentration inférieure à 0,007%

Une législation existe déjà dans l'Union européenne et dans de nombreux pays africains (notamment pour les crèmes éclaircissantes). La distribution de crèmes et de savons contenant du mercure est ainsi interdite dans l'UE. Néanmoins, "les sels de
phénylmercure en tant qu’agents conservateurs dans les produits de maquillage et de démaquillage pour les yeux sont autorisés à des concentrations inférieures ou égales à 0,007 % en poids", apprend-on auprès de l'Organisation mondiale de la Santé. Tout est une question de quantité.

La Convention Minamata prendra effet en 2020. D'ici là, les fabricants auront peut-être trouvé une alternative au mercure mais les consommatrices pourraient ouvrir les yeux avant eux.

http://www.huffingtonpost.fr/aurelie-daniel/le-temps-ca-se-prend-ecou_b_3934443.html