breton

Le rapport adressé au maire de Nantes en 1851 par Auguste Chérot est un manifeste contre les migrations des Bas- Bretons, non francophones, vers la ville. Ils sont accusés d’être responsables de l’insalubrité et de la délinquance. Dans cette mise à l’index jouent à la fois les finalités normalisatrices de l’hygiénisme, la peur engendrée par les crises des années 1846-1849, les représentations sociales de longue durée