Le Crédit Immobilier de France met la clé sous la porte


 

6605954-le-credit-immobilier-de-france-met-la-cle-sous-la-porte

Les actionnaires de cette banque spécialisée dans les prêts immobiliers

L’acte de décès du Crédit Immobilier de France (CIF) vient d’être signé. Requiescat in pace. Le plan de résolution du petit établissement bancaire spécialisé dans les crédits immobiliers a été voté ce mercredi à l’unanimité par ses actionnaires, selon une source proche du dossier. En d’autres termes, sa fermeture ordonnée, prévue par Bercy, a été actée par les Sociétés anonymes coopératives d'intérêt collectif pour l'accession à la propriété (Sacicap), actionnaires de référence des HLM. 

Concrètement, cette décision concerne 2.400 salariés. 700 d'entre eux vont, pour au moins quelques années, continuer à gérer les crédits accordés par le CIF. La Banque Postale s’est engagée de son côté à reprendre 300 salariés, mais n’en a à ce jour effectivement recruté qu’une cinquantaine.

"Le plus gros plan social de l'année"

A minima, plus d’un millier de personnes devraient donc rester sur le carreau. "C’est le plus gros plan social de l’année", avait prévenu Yannick Borde, le président de la banque. Même si elle est anticipée et que le sort des salariés banque émeut moins que celui des ouvriers, c’est une mauvaise nouvelle de plus pour le gouvernement, confronté actuellement à une vague de plans sociaux: FagorBrandt, La Redoute, Alcatel Lucent...

Placé sous surveillance négative par l’agence de notation Moody’s en février 2012, l’établissement, qui tire ses ressources d’obligations émises sur les marchés financiers, a pu continuer à se financer grâce à la garantie de l’Etat. Bercy a obtenu cette garantie temporaire de Bruxelles à la condition de procéder à une extinction de ses activités.

L'Etat va récupérer une partie des fonds propres de la banque

Des voix s’étaient élevées parmi les parlementaires et au sein du CIF, pour dénoncer la condamnation à mort trop rapide de la banque, qui aurait pu continuer à exercer au moins partiellement son rôle de prêteur immobilier auprès de populations modestes.

Explication avancée par les opposants à la fermeture : Bercy n’aurait pas pesé en faveur de la survie du CIF qui allait contre ses intérêts financiers immédiats. La perspective de récupérer une partie des fonds propres de la banque, de 2,4 milliards d’euros, est une aubaine en cette période de disette financière.

Quant aux clients ayant contracté un emprunt auprès de cette banque, ils vont continuer à devoir rembourser leurs traites. Cette cessation d'activité ne change donc rien pour eux.

http://www.crashdebug.fr/

Posté par rusty james à 23:35 - - Permalien [#]
Tags : , ,


Rencontre mortelle pour ISON avec le soleil déception pour les survivalistes du web

COMETE-ISON-SOHO5-630x401

ison-20131126_0

encke_ison_crop_srem_lr

 

La comète Ison s'est évanouie avant sa rencontre avec le Soleil

Il semble qu'une forte émission magnétique du Soleil ait coupé la queue de la comète qui a ensuite disparu des écrans du satellite Soho qui l'observait.comme je le prevoyais le 6 sept dernier

ison une comète faible qui a de grande chance ... - rusty james news

rustyjames.canalblog.com › Sciences et technologie

6 sept. 2013 -

mais comme d'habitude on a eu le droit au bal des survivaliste que le ridicule de Elenin et 2012 n'avait pas fini d'achever ,ils ont encore fait ce qu'ils savent faire de mieux faire peur au lieu de faire preuve de retenue qui sont t ils et bien les survivalistes sont les derniers survivants d'une liste d'aveugle ne cherchant que le buzz et les nouvelles sensationnelles voyant un peu si la cuvée 2013 est aussi bonne que celle de 2012 en terme d'illuminés nous avions eu de sacrés clients  fort heureusement ils ont préféré disparaître avec leur blog  .

La planète Nibiru et la comète Ison alors là carrément elle rentre en conversation avec des etres venus d'ailleurs qui lui ont révélés :"Ils me disent :« Il y a longtemps, nous avions dit à notre canal de surveiller le ciel. Tous les signes vous seront donnés dans le ciel ! De très grands changements auront lieu sur la Terre. Il y aura aussi de grands changements dans le système solaire.et il rajoute un message qui en dit long sur ces convictions

"Bonne chance à tous…. si, par hasard, on ne pouvait plus se reparler  !" sans plaisanter çà existe ce genre de message oui vu sur le net ......et il finit par

"Et n’oubliez jamais ce que vous avez appris ici…" alors là chapeau lui il a tout compris en fait c'est facile de les reconnaitre ils disent toujours la meme chose "on va tous mourir " c'est pas nouveau çà ......oui de rire

quelques classique vu sur le web

ou ison est devenu  niburu  de mieux en mieux comment parce que ce site de hoax corrompu balance que des infos de merde relayés par tous les blogs vous voulez jaugés le discernement de votre blog regardez si il recopie pas ses infos et scoop ici before its news et goodlikeproduction la source de tous les mensonges de vos chers blog

Comet ISON Is Nibiru!?!? | Strange - Before It's News et ce blog

ISON = NIBIRU.... IS REAL - Watch for Government Shutdown Nov. 11 ...

www.godlikeproductions.com/

beforeitsnews.com/..si la reponse et oui vous avez a faire a un aveugle ou pire a un complice de desinformation
pourquoi je vous dis çà c'est parce que je me suis rendu compte que des Dizaines  de blog semblent  liés entre eux se connaissent et ont la meme ligne editoriale un scénarios trop bien huilé pour etre innocent. soyez vigilant ils sont nombreux ......tot ou tard ils commettront l'erreur qi vous mettra la puce à l'oreille soyez attentif.

autre  blague typique de mec qui n'on rien a dire trouvé sur les blog survivaliste cherchez un peu on .lisez Confirmation d'un astrophysicien il a traduit une infos de before its news pour avoir un scoop........

"Un ami très proche m'a transmis aujourd'hui les courriers d'un "insider" de la plus grosse société dans ce domaine - la N A S A.( un insider de la nasa un gros menteur quoi mais bon cela n'empeche pas ce blog de continuer son delire apocalyptique) (.a ce niveau c'est du domaine de la mission que de véhiculer de tels infos un ami qui bosse avec un mec de la nasa oh là ya des blog qui ont de drole de contact) .Nous attendions ces informations depuis 9 mois, mais tous les rendez-vous antérieurs ont été repoussés puis annulés. Il règne chez eux une parano totale.
Notez que j'ai été obligé d'utiliser un traducteur automatique, le texte était dans une langue que je ne maîtrise pas.
L'insider ne donne pas de timing, cela semble le plus tabou des sujets tabous.... mais ils sont très inquiets. et oui tu penses !!!! nous aussi .....ces infos ont pour but de destabiliser les lecteurs et decredibiliser les blogs sincères pour que le public a la fin se lasse et declarera :

 

Salut à tous

Alors là !!!

Éruption ou solaire ou ISON

Je ne sais plus je suis perdu ....voila bravo beau travail vous pouvez etre fière de vous les pompes a vélo du web .

je tenez a féliciter les milliers de messages qui s'opposent a ce type de manipulation de blog et qui sont systematiquement censurés par leur soin ces blog ont des equipes de troll toujours les memes qui commentent tous les jours sur les blogs amis pour simuler des echanges et l'approbation mais a y regarder de près ce sont les memes profils qui vont et viennent de blog en blog c'est ainsi que vous reconnaitrez ces blogs .......et n'oubliez pas  que quand le mensonge prend l'ascenceur la vérité prend toujours l'escalier .....la derniére ruse créer un blog mais tenu par la meme personne d'ailleurs tellement con le type que il s'embrouille les crayons vous savez quand on repond a un message faut etre connecté a un compte google et manque de peau il a oublié de se deconnecter avec son ancien nom et il repond a une question qui n'etais pas pour lui personne n'a rien vu mais les faits sont là sous vos yeux soyez vigilants de telle personnage ne sont nullement dans la vérité mais dans la manipulation malsaine ....... à suivre ......

La déception était palpable pendant la transmission en direct de l'émission de la Nasa. La comète Ison a disparu des écrans au moment où elle s'approchait du Soleil. Il semble qu'une violente éjection de masse coronale ait d'abord détruit la queue d'Ison, engloutie dans le nuage électromagnétique. Ensuite, la comète a tout simplement disparu des images fournies par le satellite Soho.

Dans la vidéo live (ci-dessous), Alex Young, de la Nasa a montré une animation pouvant reconstituer ce qui s'est passé lorsque la comète Ison a été soumise au nuage électromagnétique. Dans la première image, on voit Ison soumise à ce nuage et dans la seconde la rupture de sa queue, longue de 300 000 km (mesure de juin 3013). Ensuite... Peut-être les images prises par le satellite Soho nous apporteront des précisions sur la fin d'Ison. Mais la taille de son noyau, "seulement" 5 km de diamètre en font un objet difficile à détecter.  

publicité


Source: Captured d'images Youtube - Google + - Nasa

Pendant la soirée, qui n'était autre que celle du Thanksgiving aux Etats-Unis, l'ambiance s'est brutalement détériorée par les experts de la Nasa rassemblé pour commenter en direct l'événément: la périhélie d'Ison, le moment où la comète se trouve au plus près du Soleil.

Les derniers tweets de la Nasa étaient alors explicites:

Posté par rusty james à 03:47 - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

La vérité est toujours du cotés des opprimés

malcolm_x

Posté par rusty james à 20:40 - - Permalien [#]
Tags : ,

Les russes se demandent si Mr Putin a été cloné .....

Aux vus des differentes photos et films de Putin de nombreuses personnes se sont posés la question sur qui sont ces Faux Putin qui se jouent des médias et quel est le but de ces clones .

0026dx20

5PUTIN

OREILLES PUTIN CANALBLOG

CANALBLOG 3

putin canalblog2

putin canalblog1

putinz

s640x480

putin

Posté par rusty james à 20:15 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Qui a assassiné Kennedy, et pourquoi? I. La convertibilité du dollar en argent

kennedy canalblog

John F. Kennedy a été assassiné le 22 novembre 1963 d’une exécution classique, d’une forme de sacrifice rituel connue sous le nom d’Assassinat du Roi un de plus de la lignée des capétiens. Cette manière inhabituelle et plutôt horrible d’assassiner publiquement un dirigeant extrêmement populaire a pour but de choquer et d’impressionner la conscience des masses.

‘Il existe un rituel de Sociétés Secrètes surnommé ‘Assassinat du Roi’. Le souverain national d’un peuple n’est rien de plus qu’un homme de paille sans aucun pouvoir. Le pouvoir se trouve bien au-delà de ce que nous pouvons voir, au cœur des secrets les plus sombres. D’autres tirent les ficelles des pantins de la politique. Si un pantin politique arriviste décide de faire des vagues ou de ne pas jouer le jeu… il est éliminé. C’est pourquoi César a été assassiné. Et c’est pourquoi Kennedy a été assassiné. Si vous dérangez la structure du pouvoir, vous êtes pris pour cible et éliminé. Les assassinats de ce type montrent au reste du monde qui détient le pouvoir, qui tient vraiment les rênes. La vérité, c’est que nos vrais souverains nous contrôlent depuis les ténèbres. (Il y a une raison pour laquelle l’As est plus fort que le Roi dans un jeu de cartes. L’As représente les Sociétés Secrètes qui mènent la danse)’.


Tiré de: WAS JFK KILLED BECAUSE OF ROSWELL? par Doug Yurchey

Kennedy était de loin le plus courageux et le plus altruiste des présidents de l’histoire Américaine moderne. Au cours de ses trois années de présidence, il a pris plus de décisions hardies, émis plus d’ordres exécutifs audacieux et mis en place plus de politiques révolutionnaires que tous les autres présidents du XXe siècle mis ensemble. Comment y est-il parvenu ?

Ce qui suit est une liste des dix raisons pour lesquelles Kennedy est devenu l’homme le plus pris pour cible des Etats-Unis en 1963.

Chacune de ces dix raisons suffirait aujourd’hui à mettre en danger la vie de n’importe quel président des Etats-Unis. Et ce ne sont que les dix raisons les plus évidentes. Kennedy a pris bien d’autres initiatives courageuses qui ont fait de lui le grand ennemi des pouvoirs en place.

La vraie question est de savoir comment il est parvenu à survivre si longtemps.


(1) Kennedy a émis un l’ordre exécutif 11110 qui rendait essentiellement impuissant le système de Réserve Fédérale. Ce syndicat criminel international est un cartel bancaire privé sans aucune réserve qui est tout sauf fédéral, puisque ses propriétaires sont plus étrangers que domestiques. Comme le président Andrew Jackson, il savait que la Fed devait disparaître pour que les Etats-Unis puissent cesser d’être les esclaves de leur dette. Inutile de préciser que les banquiers du nouvel ordre mondial n’ont pas toléré une telle audace, et que Kennedy savait très bien qu’il en paierait le prix fort.

‘Le 4 juin 1963, Kennedy a signé l’ordre exécutif 11110 qui demandait l’émission de 4.292.893.815 (4,3 milliards) de dollars Américains par le Trésor plutôt que par le système traditionnel de la Réserve Fédérale. Le même jour, il a signé une loi proclamant que les billets d’un et de deux dollars devaient être convertibles en l’or et non en l’argent, ce qui a permis de renforcer la devise Américaine affaiblie’ [1].

Kennedy avait parfaitement conscience du degré auquel le système de Réserve Fédérale avait usurpé le droit Constitutionnel de sa nation d’imprimer de la monnaie et sa capacité de réguler sa devise. Il savait également que c’était là le plus gros challenge qui se présentait à son administration.

Comme Abraham Lincoln et Andrew Jackson, il était conscient des conséquences qu’auraient ses tentatives de remettre le contrôle monétaire à sa place de droit, c’est-à-dire entre les mains du Trésor. Bien qu’il dispose de l’autorité statutaire qui lui permettait d’agir, Kennedy comprenait que ses batailles ne seraient pas sans victimes, et qu’il aurait de grandes chances d’en sortir perdant au vu du pouvoir intouchable et de l’influence omniprésente de ses formidables adversaires de la Fed.

‘Lorsque le président John Fitzgerald Kennedy … a signé cet ordre exécutif, ce pouvoir a été retourné au gouvernement fédéral, plus précisément au Département du Trésor, qui a le pouvoir Constitutionnel de créer et d’émettre de la monnaie – sans passer la Banque de réserve Fédérale. L’ordre exécutif 11110 du président Kennedy a donné au Département du Trésor le droit ‘d’émettre des certificats sur l’argent contre des lingots d’argent, de l’argent ou des dollars argent’. Cela veut dire que pour chaque once d’argent qui se trouvait dans les coffres du Trésor des Etats-Unis, le gouvernement pouvait introduire de la nouvelle monnaie dans l’économie. En conséquence, plus de quatre milliards de dollars de billets Américains sont entrés en circulation en dénominations de 2 et 5 dollars. Les billets de 10 et 20 dollars n’ont jamais circulé mais étaient en train d’être imprimés par le Département du Trésor quand Kennedy a été assassiné. Il paraît évident que Kennedy savait que les billets de la Banque Fédérale qui étaient utilisés en tant que change légal étaient contraires à la Constitution des Etats-Unis d’Amérique.

‘Kennedy savait que si les billets soutenus par de l’argent commençaient à circuler en de grandes quantités, ils auraient fini par éliminer la demande en billets de la Réserve Fédérale. C’est une règle simple de l’économie. Les billets du Trésor étaient convertibles en  l’argent physique, et les billets de la Réserve Fédérale n’étaient soutenus par rien qui ait une valeur intrinsèque. L’ordre exécutif 11110 aurait pu empêcher la dette des Etats-Unis d’atteindre son niveau actuel (la quasi-intégralité des neuf trillions de dollars de dette fédérale des Etats-Unis ont été générés depuis 1963) si Lyndon B. Johnson ou les présidents qui lui ont succédé avaient décidé de le faire entrer en vigueur. Il aurait permis au gouvernement des Etats-Unis de rembourser sa dette sans passer par les Banques de Réserve Fédérale privées et avoir à payer des intérêts sur la ‘nouvelle monnaie’. L’ordre exécutif 11110 offrait aux Etats-Unis la capacité de créer une nouvelle fois leur propre monnaie soutenue par l’argent et une devise qui valait réellement quelque chose.

Selon mes propres recherches, cinq mois seulement après l’assassinat de Kennedy, plus aucun certificat sur l’argent de 1958 n’était émis, et les autres ont été retirés de la circulation. Peut-être l’assassinat de Kennedy était-il une mise en garde destinée aux présidents futurs qui étaient susceptibles de se trouver tentés d’interférer avec le contrôle privé de la Réserve Fédérale sur la création monétaire. Il semble assez évident que Kennedy a dérangé les pouvoirs qui se cachent derrière les finances des Etats-Unis et du monde’.
–  JFK Vs The Federal Reserve par John P. Curran (4-19-7)

[1] http://www.hermes-press.com/frs1.htm

 http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-qui-a-assassine-kennedy-et-pourquoi-i-la-convertibilite-du-dollar-en-argent.aspx?article=4703618506G10020&redirect=false&contributor=R%C3%A9flexion%20du%20jour&mk=2

In Memoriam:
JOHN F. KENNEDY: A True Profile In Courage

Source : State of the Nation 2012

Posté par rusty james à 18:17 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Bernays l'homme qui se servit du feminisme pour faire fumer les femmes

femme-qui-fume

Ayant étudié la science de son tonton (la psychanalyse), et ayant été en contact régulier avec ce dernier, puis avec sa fille, Bernays va, par la mise en pratique de tels enseignements, passer maître dans l’art de manipuler l’opinion dans un environnement démocratique et « libre », que ce soit à des fins politiques ou publicitaires.Bernays est considéré à ce jour comme l’un des pères de l’industrie des relations publiques et comme le père de ce que les Américains nomment le « spin », c’est-à-dire la manipulation - des nouvelles, des médias, de l’opinion - ainsi que la pratique systématique et à large échelle de l’interprétation et de la présentation partisane des faits. Bernays va faire fumer les femmes américaines, Bernays va démultiplier les ventes de pianos ou de savons, Bernays va contribuer à faire basculer l’opinion publique américaine vers la guerre en 1917, et bien d’autres choses encore que je vais vous conter dans cet article.
Le titre de son livre le plus célèbre ? « Propaganda, comment manipuler l’opinion en démocratie ». Tout un programme. Toute une idéeologie qui va d’abord être accueillie avec scepticisme par les oligarques et les politiques, puis utilisée à tort et à travers, dès les premiers succès, et ce jusqu’à notre époque contemporaine qui en fait l’apologie.
À l’heure ou les débats pro et anti « conspiration » font rage sur les événements majeurs de notre période contemporaine, une petite mise au point historique sur la naissance et l’évolution de ce que nous appelons en France les « relations publiques » ou encore la « com » s’impose.

LA PUCE À L’OREILLE


Au début du siècle, étudiant en agriculture, fils d’un marchand de grains très prospère, Bernays s’ennuie et décide de se lancer dans le journalisme. Il rencontre à New York un ami qui a hérité de 2 revues scientifiques et qui a des difficultés dans ses prises de décisions quant à l’orientation de ces revues.
Au même moment, en ville, une pièce de théâtre dont le sujet est très tabou est en train de se mettre sur pied. Cette pièce décrit l’histoire d’un homme qui a la syphilis et qui le cache à sa future femme. Ils ont un enfant qui naît malade. Bref, une sujet très délicat pour l’époque.
Bernays teste alors une méthode qui sera le fondement de sa méthodologie : il met sur pied un comité pour la propagation d’idée en médecine, chapeauté par l’une de ces revues. Ce comité, à droits d’entrée payants, et dont les membres sont d’éminents médecins et professeurs en médecine, parraine la pièce de théâtre en question. Et c’est le succès pour la pièce... tout en donnant un coup de boost à l’une des revues de l’ami de Bernays.
Edward a 21 ans... Il transforme un scandale potentiel en succès et il vient de trouver sa voie : une nouvelle manière de faire la promotion de produits ou d’idées.
Technique classique me direz-vous... oui, en effet, c’est une technique classique aujourd’hui. Mais à l’époque, c’est révolutionnaire.
Car, à l’époque ce genre de technique de communication qui procède de biais est totalement inconnue.
En effet, au début du siècle, les messages publicitaires sont simples : il s’agit de vanter un produit en le décrivant, tout simplement, pour ce qu’il est.
Bernays procède par biais, il utilise des figures d’autorité et, via elles, rend le produit intéressant voir incontournable.

LA PREMIERE EXPERIENCE D’ENVERGURE : LA COMMISSION CREEL


Mais n’allons pas trop vite... nous sommes en 1917, et Bernays fort de cette première éxpérience est à mi-chemin entre le journalisme, l’impresario, le conseiller en communication (bien que cette dernière appellation n’existe pas encore)...
tout va se précipiter avec la constitution de l’« U.S. Committee on Public Information », plus communément appellé la « commission Creel » à laquelle notre ami Edward Bernays va contribuer de manière très active. Qu’est-ce que cette commission ? Une image suffit pour la rappeler à votre mémoire : « I want you for us army ». Vous vous rappelez ? l’oncle Sam qui pointe un doigt accusateur.
Car, en 1917, la population américaine est largement pacifique et n’a aucunement l’intention d’entrer en guerre, alors que le gouvernement est fermement décidé à s’engager dans le conflit, pour des raisons industrielles. Pour la première fois dans l’histoire, une commission va être créée par un gouvernement pour changer une opinion publique. Et c’est précisément au sein de cette commission que Bernays va gagner ses premiers galons aux yeux des grands décideurs. La commission Creel va mobiliser un grand nombre d’intellectuels, de journalistes, de penseurs qui vont tenter un coup d’éclat. Ils vont mettre en place tout un ensemble d’outils et de méthodes destinés à gérer les foules et finalement à faire basculer rapidement l’opinion. Et ils vont réussir avec panache. Les bases de la propagande moderne vont être jetées.
De nombreux concepts aujourd’hui connus et banalisés seront testés : distribution massive de communiqués, appel à l’émotion dans des campagnes ciblées de publicité, recours au cinéma, recrutement ciblé de leaders d’opinion locaux, mise sur pied de groupes bidon (par exemple des groupes de citoyens) et ainsi de suite.
Walter Lippmann, un de ses membres influents, souvent donné comme le journaliste américain le plus écouté au monde après 1930, a décrit le travail de cette Commission comme étant « une révolution dans la pratique de la démocratie », où une « minorité intelligente », chargée du domaine politique, est responsable de « fabriquer le consentement » du peuple, lorsque la minorité des « hommes responsables » ne l’avaient pas d’office.
Cette « formation d’une opinion publique saine » servirait à se protéger « du piétinement et des hurlements du troupeau dérouté » (autrement dit : le peuple), cet « intrus ignorant qui se mêle de tout », dont le rôle est d’être un « spectateur » et non un « participant ». Car, en effet, l’idée qui a présidé à la naissance de l’industrie des relations publiques était explicite : l’opinion publique devait être « scientifiquement » fabriquée et contrôlée à partir d’en haut, de manière à assurer le contrôle de la dangereuse populace.
Petite appartée : le trollage payé et certaines formes de marketing viral sur internet ne sont que l’application moderne du « standing man » technique qui consistait à utiliser une personne reconnue dans une communauté pour se lever soudainement lors d’un événement local et scander une opinion afin de détourner un débat calme et rationnel et de transformer une ambiance de dialogue serein en discussion émotionnelle. Car l’émotion est le premier pas vers l’irrationnel, qui est la porte entrouverte vers l’inconscient, ce domaine que nos publicitaires exploitent au maximum.
Bref, lors de la commission Creel, Bernays a brillé dans ces milieux qui ébauchaient les techniques de propagande moderne en imposant les travaux de son oncle, et de personnes comme Gustav Lebon notamment en expliquant que la psychologie de foule est différente de la psychologie individuelle.
La masse des gens ne peut penser rationnellement, et c’est donc à la minorité intelligente de façonner le destin de cette masse... Ce constat mis noir sur blanc de façon scientifique par Freud, et qui est en adéquation parfaite avec les courants de pensée qui sévissent dans les éltes de l’époque, va permettre à Bernays, en tirant les leçons de la commission Creel, d’inventer littéralement le « public relation ».

L’ŒUVRE DE BERNAYS : L’INSTITUTIONNALISATION DES RELATIONS PUBLIQUES

Pourquoi les relations publiques ?
Après la Première Guerre mondiale, la machine industrielle dont les capacités ont été démultipliées doit trouver des marchés afin de continuer à fonctionner (ce sera le même problème après la Seconde Guerre mondiale). Il faut donc créer des besoins car à l’époque le citoyen occidental de base consomme en fonction de besoins vitaux, et n’accorde que des exceptions à la frivolité. Il faut donc exacerber le désir de consommer et rendre les frivolité obligatoires, incontournables et intimement liées aux gains de liberté apportés par les progrès sociaux...
Par ailleurs,les entreprises au début du XXe siecle aux États-Unis font face à une situation difficilement gérable (grèves, conflit sociaux...) elles oscillent entre répressions dures et punitions par tribunaux interposés, elles font appel à des juristes, à des journalistes sans grand succès, et la fuidité de son fonctionnement est fortement compromise. Grace au succès de la commission Creel, quand Bernays monte son bureau et propose ses services, il est pris au sérieux par les entreprises privées et surtout les trusts.
Dans une époque ou les lois antitrust sont contournées et ou ce que les citoyens américains appellent alors les « barons voleurs » accumulent des fortunes colossales, la démocratie qui porte en blason la liberté individuelle et la liberté d’expression se doit d’apparaître en façade car elle est l’un des fondements de la motivation du travailleur, en Occident.
Bernays crée donc son bureau des relations publiques et invente le métier de conseiller en relations publiques
l’un de ses premiers clients fut l’« american tobacco corporation ».

Entre les guerres Berneys va littéralement inventer des concepts
- le petit déjeuner américain « eggs and bacon » en mettant sur pied un comité de médecins qui vont prôner les valeurs d’un fort apport calorique au lever. Car il faut le savoir, au début du siècle, les Américains sont plutôt adeptes d’un petit déjeuner frugal, ce qui ne colle pas avec l’industrie du porc qui croît plus vite que la demande... Or, le comité de médecin ne va pas seulement prôner un apport calorique important... il va bien spécifier « bacon ».
- Il va persuader les Américains d’acheter des pianos. Encore une fois, il biaise en infiltrant les milieux d’architectes qui vont influencer leurs clients dans l’adjonction d’une salle de musique dans les maison.
Et que faire quand il y a une pièce dédiée à la musique dans une maison ? La remplir. Et quel est l’objet qui va le mieux la remplir tout en donnant du cachet ? Un piano. Encore un succès.
- Il fera de même pour les maisons d’éditions en « forçant » l’insertion des bibliothèques incrustées aux murs des maisons.
- Le petit déjeuner du président des États-Unis avec des vedettes du show-biz afin de transformer l’image austère et distante de ce dernier, et ça existe encore aujourd’hui.

Il va par la suite affiner ses méthodes et commencer à se lancer dans des opérations de très grande envergure.

Voici 4 missions « Bernaysiennes » qui, j’en suis sûr, vont vous laisser pantois.

LE FÉMINISME UTILISÉ À DES FINS MARKETING


Dans les années 20, Bernays est employé à l’année par l’American tobacco en échange de ne pas travailler pour la concurrence, suite à une première expérience couronnée de succès.
Il faut dire qu’à cette époque le marché de la cigarette stagne, suite à une progression fulgurante durant la Première guerre mondiale et dans les premières années d’après-guerre. En vendant des milliards de cigarettes à l’armée américaine qui les intégrait au paquetage du soldat, les compagnies de tabac avait franchi une étape décisive, en transformant l’image de la cigarette qui avant la guerre était dénigrée au profit du cigare ou de la chique jugés plus « virils ». Au début des année 20, donc, la cigarette est passée de « tabac pour mauviettes » à « symbole de l’Amérique fraternelle et virile ».
Maintenant les cigaretiers veulent que les femmes fument. Ils confient donc la mission à Bernays.
Ce dernier analyse la situation, soumet ses observations à un psychiatre de New York qui confirme ses soupçons : la cigarette constitue pour les femmes un symbole phallique qui représente le pouvoir de l’homme. Pour faire fumer les femmes il faut d’abord leur faire conquérir de manière symbolique des positions occupées par la gent masculine. Bernays vient de trouver ses leaders d’opinion et il orchestre un des grands coups de marketing de l’histoire en détournant une marche catholique (la procession de Pâques) pour en faire un événement politique au profit des suffragettes. Une dizaine de jeunes premières, invitées par lui et soigneusement instruites du plan de bataille, se présentent au-devant de la procession, exhibent leurs cigarettes, et s’allument devant les photographes des journaux. Bernays lance le slogan aux journalistes présents : « elles allument des flambeaux pour la liberté ».
Du véritable petit lait, et d’ailleurs je ne résiste pas à un petit copier-coller d’un commentaire sur cet événement que j’ai lu sur un blog : « ça coule de source. Les journaux accordent la première page à la nouvelle. Les conservateurs vendent de la copie grâce à l’aspect scandaleux. Les progressistes sont charmés. Les féministes exultent, jubilent de l’ampleur du phénomène médiatique. Toute la société états-unienne est flattée sur la muqueuse par l’imparable évocation de la sacro-sainte liberté. La femme éprise d’émancipation devra simplement fumer. Fumer c’est voter ! Tout le monde profite des photos sexy de ces jolies jeunes femmes. Tous y gagnent ! C’est fantastique. Bernays avait compris que la femme de l’après-guerre avait bossé dans les usines pendant que les hommes étaient au front et il lui offrait un symbole phallique digne de l’ampleur de ses revendications, la clope. » Tout est dit.
Et Bernays d’enchaîner dans les années qui suivent en recrutant et créant des associations et autres collectifs médicaux et en faisant dire aux experts que la santé de la femme, c’est la minceur... et que le meilleur moyen d’y parvenir, c’est la clope.
Des publicités dans les journaux et les magazines, présentées par des regroupements de docteurs, de médecins de famille, de dentistes et d’instituts plus ou moins bidons (tous fondés par Bernays avec des fonds de American Tobacco) proposent ensuite carrément à la femme de tendre la main vers une cigarette plutôt que vers un bonbon, ce qui est tellement meilleur pour la santé. La campagne connaît un tel succès que les grands confiseurs et les producteurs de sucre attaquent American Tobacco en justice et réclament des dommages et intérêts. C’est un triomphe, la femme est maigre, elle est libre, elle respire la santé !

L’EXPLOSION DE L’AUTOMOBILE

 


Bernays va jouer un rôle lors de l’exposition mondiale de New York de 1939, dominée par General Motors qui comptait parmi ses clients de l’époque. General Motors y présente sa vision de l’Amérique du futur, avec son pavillon très couru, le Futurama, dans lequel on peut voir les dessins et maquettes de ce qui deviendra l’Étendue, la Suburbia, un monde futuriste guidé par la puissance de la corporation.
Il faut dire que les cartels banquiers, qui avaient fait main basse via des procédures d’expropriation sur d’immenses terres du Midle West durant la récession qui suivit le krach de 1929, devaient bien décider de ce qu’elles allaient en faire.
Le plan pour le développement de ces étendues arrivait à maturité, et les maquettes criantes de réalité présentant le monde des années 60, restent à ce jour un incroyable témoignage des capacités de projections des décideurs de l’époque. Certaines personnes croient que ce modèle de civilisation est le fruit du hasard, ou encore un avènement naturel inhérent à l’expansion économique. Pourtant force est de constater qu’au contraire ce modèle est le fruit d’une planification dont la rapidité d’exécution a été planifiée, ce qui est tout de meme curieux quand on sait que seule la machine industrielle boostée par le conflit mondial a pu mettre en œuvre cet agenda et que cette exposition a eu lieu de 1929 à 1941.
Mais pour en revenir à notre homme, en 1949 il travaille toujours pour General Motors, dont on sait bien qu’elle est le fruit du démantellement sur le papier de la tentaculaire standart oil, et un nouveau client vient garnir son carnet : il s’agit de la compagnie Mack trucks. Leur problème : ils ne peuvent pas vendre plus de camions. Ils ont saturé le marché. Bernays réalise que la concurrence ne vient pas des autres fabricants, mais bien du chemin de fer. Il parvient à imposer à son client une idée totalement folle, s’attaquer aux trains en faisant une promotion rageuse de l’autoroute. Une fortune colossale dont les contributeurs seront multiples sera engloutie dans le projet, car désormais, notre ami Edward a un carnet d’adresses bien rempli, et il a la confiance de plusieurs partenaires d’envergure. On forme des comités de citoyens bidons, de faux experts écrivent de vrais articles qui paraissent un peu partout, la pression populaire pèse sur des autorités déjà corrompues par des contributions non négligeables, c’est un véritable raz-de-marée qui prend d’assaut la campagne américaine ! Vous aurez compris que je n’ai pas cité par hasard la standart oil... euh pardon, je veux dire sa version démantelée par les lois anti-trust, à savoir entre autres BP, Exxon Mobil, Chevron et une trentaine d’autres entités.
De même, le fameux futurama de l’expo de New York d’« avant guerre » comme vous pourrez le constater sur ces vidéos se faisait l’apôtre d’une agriculture fortement industrialisée avec gros apport d’engrais (industrie chimique). De ce côté, on peut dire que la boucle a été bouclée et que les affaires ont prospéré.

RÉPUBLIQUE BANANIERES


La fameuse « république bananière »... expression que nous utilisons tous, revenue très à la mode vu l’air du temps... Mais au fait d’où vient cette expression ?
Edwaaard ? c’est encore toi ? non ? Si. Et c’est le Guatemala au début des années 50 qui va faire les frais de la méthode Bernays,et qui va imprimer dans nos consciences, l’expression « république bananière ».
Cette fois le client de notre brave homme est la united fruit une multinationale qui, comme sont nom l’indique, fait dans les fruits et ses dérivés. Une multinationale bien connue en Amériqe centrale et en Amérique du Sud. Multinationale qui porte parmi ses principaux actionnaires les frères Dulles (je laisse ici un vide que les lecteurs d’agoravox sauront remplir concernant les frères Dulles qui mériteraient un article à eux tout seuls). Ces frères Dulles que Bernays a rencontrés durant la Seconde Guerre mondiale, période durant laquelle il travaillait pour le gouvernement américain, période opaque de sa carrière.
En 1951 donc, au Guatemala après une élection libre, Jacobo Arbenz Guzmán est élu et il entame un processus de saisi de terres que la United Fruits n’utilisait pas (en fait apparemment il ne les saisit pas vraiment : il oblige la United Fruits de vendre les terres non utilisées). Bref, coup dur pour cette noble entreprise américaine habituée à faire ce qu’elle veut en Amérique du Sud, et qui prévoyait un vaste plan de monoculture de bananes dans cette région.
Bernays est alors engagé pour mener une campagne de relations publiques destinée à discréditer le pouvoir nouvellement et démocratiquement mis en place.
En quelques semaines, ce gouvernement socialiste qui n’a même pas de contact avec Moscou va être dépeint comme un dangereux groupuscule de communistes à la solde du bloc russe, destiné à mettre en place un poste avancé proche des frontières américaines. Cette campagne sera longue et active.
Ce détournement d’informations va permettre de justifier une opération de la CIA sous la forme, entre autres d’un bombardement de la capitale. Une junte militaire (Castillo Armas), aussitôt reconnue par les États-Unis, prendra le pouvoir, entraînant la naissance de mouvements de guérilla. Le poète Pablo Neruda dénoncera les « republicas bananas », républiques d’Amérique centrale soumises aux compagnies américaines, et créera ainsi une expression toujours et plus que jamais d’actualité.
Et on dit merci qui ces messieurs de la united fruits ? Merci Edwaaaaaard..

LE FLUOR... c’est bon pour les dents.... mmmmmouais.

Le mythe des bienfaits du fluorure pour la dentition est né aux États-Unis en 1939. Pourquoi ? La Compagnie d’aluminium ALCOA, qui faisait l’objet de poursuites pour déversement toxique de... fluorure, commanda, sur les conseils de qui vous savez, à des scientifiques dépéchés par qui vous savez, une étude faisant l’éloge de ce déchet industriel dérivé de la production de l’aluminium, des fabriques de munitions (et plus tard des centrales nucléaires). L’étude allait jusqu’à proposer qu’on ajoute la substance à l’eau des villes. En 1947, ALCOA, réussit à placer un de ses propres avocats à la tête de l’Agence fédérale de sécurité, ce qui lui donnait ainsi le contrôle des Services de santé publique. Sous la gouverne de celui-ci, 87 villes américaines établirent un programme de fluoridation de l’eau, c’est-à-dire que les fonds publics servaient (et servent encore) à ACHETER un déchet toxique dont l’élimination était très coûteuse et à l’inclure dans l’eau potable consommée par la population.
Combien de municipalité encore aujourd’hui pratiquent encore cette méthode de fluoration de l’eau, y compris en France ? Je n’ose faire des recherches tellement je crains les résultats.
Une fois encore merci qui ?

LA DOCTRINE, sa justification, et ses contradictions majeures :


Bernays, tout au long de sa vie, va user d’une doctrine froide et assez cynique doublée d’une justification idéologique basée sur le long terme, afin de justifier ses agissements.
Il considère sa tâche comme un effort à long terme destiné à l’avènement doucement forcé (mais à peine, hein ?) d’une démocratie basée sur l’économie et le commerce dirigé par une élite.
Il pose assez honnêtement et naïvement d’ailleurs, comme postulat, le fait que la masse est incapable de parvenir à un état de paix collective et de bonheur par elle-même, et que donc cette masse a besoin d’une élite qui la contrôle et qui la dirige à son insu en ce qui concerne les décisions importantes.
Pour lui le bon sens commun n’existe pas, et s’il existe, il ne peut porter l’appellation « bon sens » car il induit un mode de consommation trop lent pour les capacités industrielles et leur besoin de croissance... Il doit donc être refondu par des élites.
Pour lui, la foule n’a pas besoin d’esprit car elle est avant tout gouvernée par sa moelle épinière irrationnelle, et il ne sert à rien d’élever les foules, puisqu’elles sont plus facilement contrôlables en jouant sur cette irrationnalité.
Pourtant, fait curieux, Bernays se réclamait d’une certaine éthique. Il faut savoir que cet homme a aussi joué un rôle fondamental dans le congrès pour l’intégration des hommes de couleurs... un événement (tout de meme assez isolé au milieu des autres cyniques campagnes dont il a été le chef d’orchestre) dont il se servira pour justifier sa position de mercenaire au services de nombreuses causes qui, mises ensemble, constituent notre monde moderne « libre » à l’occidental.
Car Bernays s’efforce dans ses mémoires de justifier son œuvre. Il n’a jamais été membre de l’« association des relations publiques américaines » car il jugeait ses membres sans éthique et il s’offusqua à la nouvelle que Goebbels possédait toutes ses œuvres et se serait largement inspiré de son travail pour ériger la propagande qui mena les nazis au pouvoir dans l’Allemagne des années 30.
En effet, Bernays voulait que ses méthodes soient présentées en toute « honnêteté » afin d’ouvrir une route à 2 voies à la communication publique : une voie de contrôle et une voix de réaction du peuple à ce contrôle. C’est tout du moins ce qu’il essaie de faire passer lors d’interviews ou dans ces écrits, dans de rares moments. Hélas ces quelques moments d’ouverture sont assez rapidement recouverts par le volume d’écrits et d’actes professionnels qui vont à l’encontre de ce pseudo-principe d’interactivité.
Bernays fut un véritable champion en matière de double language et il eut enormément de mal à se confronter à ses contradictions, totalement omnubilé par la vision malsaine de la condition humaine induite par son oncle.
On est a mille lieux de ce que Kant par exemple réclamait en disait qu’il faut un espace public de libre discussion où les gens puissent débattre et échanger des idées, se placer du point de vue de la raison et de l’universel, justifier devant les autres les conclusions et affirmations auxquelles ils parviennent et rendre disponible les faits qui nourrissent une conclusion.
Pourquoi ? parce qu’on est dans l’idée d’une minorité intelligente au service de ceux qui ont les moyens de s’adresser à elle pour obtenir de la foule un consentement à des conclusions determinées à l’avance. Tous les comités, agences de relations publiques et campagnes instiguées par Bernays offriront une illusion de débat, où tous les outils nécessaires à la perversion de ce débat sont prêts à intervenir à tout moment.
Le coup fomenté au Guatemala et justifié par la campagne médiatique qu’il avait orchestré aurait dû lui faire ouvrir les yeux...
Pourtant, avec le recul, il faut constater qu’il ne le fit pas et que ces justifications teintées de naïveté ne tiennent pas une analyse approfondie, surtout vu le caractère opaque de ses missions durant la Seconde Guerre mondiale, et ses liens avec des sbires tels que les frères Dulles.

La « machine » Bernays s’est emballée dès ses débuts et ne cessera jamais ses méfaits au profit de la croissance économique non pas au service de peuples, mais bien dans son asservissement à la consommation.
La deuxième voie proposée par Bernays, celle de l’inter-réaction des hommes fut étouffée par le volume des campagnes de spins.
Bernays va tellement piocher dans les théories de son oncle qu’il va finalement croire lui-même que l’homme n’est dirigé que par des forces irrationnelles.
Il va mettre en pratique des méthodes qui vont à l’encontre même de ce que le siècle des Lumières avait exigé pour sublimer le bon sens humain.
L’humanité moderne va tellement être martelée par ce cynisme qu’elle va en devenir cynique elle-même et épouser l’idée selon laquelle l’homme est un être tiraillé par sa bassesse et piloté par ses instincts les plus enfouis.

Dès le début du siècle, il est évident que la synergie entre les médias de masse et les progrès de la psychologie scientifique vont assurer un pouvoir irrésistible aux minorités « éclairées ». Bernays fut l’un des architectes majeurs de cette synergie qui sévira dans les démocraties comme dans les systèmes totalitaires et qui, n’ayons pas peur des mots, sévit encore plus que jamais, n’en déplaise à ceux qui ironisent sur les "théoristes de la conspiration" alors même qu’en France nous évoluons dans une inculture totale en ce qui concerne les relations publiques, les spins doctors et les think tanks, contrairement aux pays anglo-saxons.
Sur ce, je vous laisse avec une citation de notre homme, à titre de fin d’article et d’ouverture de débat.

"Notre démocratie ayant pour vocation de tracer la voie, elle doit être pilotée par la minorité intelligente qui sait enrégimenter les masses pour mieux les guider."

Sources :

Livre : Stuart Ewen : a social history of spin.
Livre : Edward Bernays : propaganda édité en 1928 (téléchargeable gratuitement sur le net).
Radio : émission "là-bas si j’y suis" France Inter diffusion 26 novembre 2007
Net : http://en.wikipedia.org/wiki/Fluoride
Net : http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward...

3 guerres nucléaires secrètes. Sans que la communauté internationale en ait vraiment conscience

champi_nucleaire
Le quadrillage serré et les tapis de bombes à l'UA par l'armée US sur le côté est de l'Afghanistan commencé en 2001 sont la garantie d'une massive contamination des zones où les neiges éternelles des régions montagneuses fournissent l'eau pour le Pakistan et certaines parties de l'Inde. En contaminant des ressources d'eau vitales dans de vastes régions avec des agents contaminants radioactifs, une guerre secrète de basse intensité et invisible est menée contre l'Asie.
Des guerres radioactives avec radiation de basse intensité mutilera l'ADN de toutes les vies exposées. Ce n'est pas seulement une guerre contre les peuples, c'est une guerre contre l'environnement. Peu de ce qui est vivant n'échappera à l'empoisonnement lent radioactif qui mutile l'ADN et se transmet aux futures générations.

Des armes biologiques sont en cours de développement et testées pour le contrôle de la population. La stérilisation forcée comme moyen de contrôler la population a été clandestinement introduite dans les pays du Tiers Monde, où les femmes recevant des vaccins n'ont plus été capables de donner naissance à des nouveaux nés vivants après la vaccination. Cela a été rapporté dans un documentaire de la BBC sur des femmes aux Philippines et au Mexique qui ont été utilisées comme cobayes pour un nouveau vaccin de grossesse.

Le vaccin HCG fait que le corps de la femme rejette de nouvelles grossesses. Des femmes noires ont été stérilisées sans le vouloir dans des hôpitaux d'Afrique du Sud avec le vaccin HCG. On leur a dit après la naissance du bébé qu'elles ne « pouvaient pas quitter l'hôpital tant qu'elle n‘auraient pas eu cette « injection ». »
Des nouveaux nés noirs, nés de parents ayant le SIDA, on été vacciné avant de quitter l'hôpital en Afrique du Sud, et on a rapidement trouvé que les bébés avaient le SIDA.  Dans certaines tribus amérindiennes, jusqu'à 80 % des femmes sont stériles. Des cultures bios
pharmaceutiques représentent un désastre à venir. Le DC Ignacio Chapela a rapporté que du mais spermicide était testé par des multinationales pharmaceutiques au Mexique.

« Certains au Mexique s'inquiètent que le mais bio pharmaceutique pourrait polluer leurs champs de mais. Silvia Ribeiro, qui dirige le bureau du Groupe ETC dans la ville de Mexico a noté que la multinationale basée en Californie Epicyte pousse à la reproduction d'un mais spermicide pour utilisation comme contraceptif. « Le potentiel d'utilisation du mais spermicide comme arme biologique est très élevé » a-t-elle averti et « rappelle l'utilisation forcée des stérilisations contre les populations indigènes »
Nous ne pouvons plus faire confiance aux éléments qui autrefois soutenaient la vie. Les armes biologiques de l'élite dirigeante sont dans l'air, la nourriture, dans les vaccins, les procédures médicales, l'eau potable, dans les sols et même dans nos corps pour être transmis aux générations futures. L'ironie dans ce plan démoniaque c'est que nous n'avons jamais été informés. La décision a été prise pour nous - - d'avoir à affronter un génocide et l'extinction de la natalité.


Energie Nucléaire.
C'est en Europe, Amérique du Nord, Japon que sont concentrés le plus grand nombre de réacteurs nucléaires - - où sont situés les gouvernements les plus démocratiques dans le monde. Naturellement, des gouvernements démocratiques seraient les premières cibles d'une élite dirigeante pour former un gouvernement multinational mondial.

Pour cette raison, l'énergie nucléaire y a été développée par des forces cachées puissantes, malgré l'opposition largement répandue, et cela depuis longtemps, des citoyens de ces pays « démocratiques ». Le fait que l'énergie nucléaire soit la technologie énergétique la plus coûteuse - - sans solution pour les déchets radioactifs - - a été ignoré.
Les centrales nucléaires produisent les mêmes dérivés mortels de fission dans leurs émissions sur des périodes de mois et d'années, comparable a ce qui est produit par une bombe nucléaire au cours d'une nanoseconde. L'exposition chronique à des émissions de bas niveau de radiation émises par les usines de production d'électricité nucléaire peut être plus mortelle, de bien des façons, qu'une exposition sévère à l'explosion d'une bombe nucléaire.

Les productions immédiates de fission nucléaire de courte durée d'une demi vie consécutives à des tests dans l'atmosphère se dégradent dans l'atmosphère. Mais ces produits dangereux de fission nucléaire arrivent en zone habitée au bout de quelques heures après leur émission par les installations nucléaires. L'exposition chronique des populations ces dernières décennies a provoqué des souffrances non rapportées, des dommages en matière de santé publique, et le sacrifice de générations d'enfants - - le futur de nos pays.
Radiation
La radiation a un pouvoir muta génique très puissant, détruisant l'ADN et le futur génétique des individus et des populations exposées de façon chronique. Elle détruit aussi le fonctionnement du cerveau et est à l'origine de nombreuses maladies en lien avec les radiations.

Un haut taux d'infertilité, lié en particulier aux radiations augmente mondialement depuis 1945. Il y a 20 ans, à l'échelle mondiale, 80 % du sperme des hommes était normal et 20 % présentait des dommages au niveau de l'ADN. Aujourd'hui, c'est l'inverse, avec seulement 20 % du sperme normal et 80 % présentant un dommage de l'ADN. Le but du Nouvel Ordre Mondial c'est de réduire mondialement le taux de fertilité et augmenter celui de la mortalité.

Le DC Ernest Sternglass et le Projet pour la Radiation et la Santé Publique, (26) ont rassemblé indépendamment 6000 dents d'enfants en bas âge vivant autour de centrales nucléaires. Ils ont trouvé que les taux de radiation au Strontium -90 sont aussi élevés ou plus élevés actuellement que ceux lors de tests atmosphériques.
Le DC Sternglass à qui le président Kennedy avait demandé de témoigner au Congrès sur le lien entre les radiations des retombées et les cancers chez les enfants, avait aidé à convaincre le Sénat de signer le traité d'interdiction partielle des essais nucléaires en 1963. Il a déclaré récemment que « ce que nous avons fait c'est de remplacer les retombées des tests des bombes par de soi disantes petites émissions autorisées émanant de centrales nucléaires

Sur le plan intérieur, le programme du gouvernement US pour promouvoir l'énergie nucléaire « trop bon marché pour s'en affranchir » sous la présidence d'Eisenhower avait un agenda militaire caché comme seule source connue de plutonium pour des armes nucléaires. En lien avec la politique de dépopulation des élites dirigeantes, de génocide intentionnel et de profits maximums, le programme nucléaire a été utilisé comme une arme secrète et stratégique et comme une forme extrêmement mortelle de guerre nucléaire manigancée.

La Russie et le Japon se distinguent maintenant dans le monde par un taux de natalité inférieur au taux de mortalité. Est-ce que les radiations dans ces pays ont quelque chose à voir avec la distinction d'avoir atteint le but ultime du Nouvel Ordre Mondial ?

L'accident de Tchernobyl, le 26 avril 1986 libérant dans l'atmosphère d'énormes quantités de produits de fission a contribué à la chute de l'Union Soviétique. Les radiations ont voyagé autour du monde provoquant des cancers du sein liés à des particules là ou des produits de fission étaient disséminés dans l'atmosphère. La Russie est un vieillard malade à cause de cet accident.

Un illustrateur scientifique a tracé le chemin des radiations de Tchernobyl à travers l'Europe en dressant la carte des insectes présentant une malformation se trouvant sous le parcours du nuage de Tchernobyl. Aujourd'hui, il y a une pandémie de diabètes en Europe, résultat des radiations des essais nucléaires en atmosphère au Sahara par la France, de Tchernobyl et de l'Uranium Appauvri utilisé sur des champs de bataille depuis 1991.

Le Japon a déjà un taux d'infertilité très élevé, et un taux de mortalité croissant, de même qu'une épidémie de maladies en lien avec les radiations venant des 56 réacteurs nucléaires du Japon. Mais l'ouverture de Rokkasho, le plus grand centre nucléaire de traitement au monde le 1 avril 2006, détruira le Japon. Cela semble prophétique, qu'il ait commencé à être opérationnel un 1er avril ou peut être est ce de l'humour tordue de la CIA.

L'accord pour construire le premier réacteur thermonucléaire mondial, se trouvant maintenant à Rokkasho, dans le nord du Japon, a ironiquement été fait au sommet entre Reagan et Gorbatchev en 1985. Il émettra des émissions équivalentes à celles émises par 365 nouveaux réacteurs nucléaires pendant un an. Il y a seulement environ 411 réacteurs nucléaires commerciaux dans le monde. Le Japon aura bientôt l'équivalent d'émissions radioactives de 419 réacteurs nucléaires, dans un pays grand comme la Californie. Le Japon a les tremblements de terre les plus importants tous les cinq ans de magnitude 8 et plus !

Des gouvernements dans le monde dissimulent le lien entre les radiations et certaines maladies autour des centrales nucléaires, l'accident de Tchernobyl et les radiations de basse intensité. Il y a des gens haut placés au Japon qui connaissent quel est l'impact qu'aura Rokkasho sur l'état de l'environnement et sur la santé publique. L'information est déjà disponible dans des statistiques annuelles vitales publiées chaque année par le gouvernement japonais. Donc pourquoi un gouvernement empoisonnerait –il et détruirait-il ses propres citoyens en connaissance de cause ?

Il existe une alliance internationale nucléaire très puissante cachée. L'énergie nucléaire, les approvisionnements en uranium et les prix sont contrôlés mondialement par le Consortium Rothschild. Ce pouvoir et contrôle n'étaient pas évidents de prime abord.

Dans une série de deux volumes « Les Rothschild » le journaliste japonais Takashi Hirose a exposé les mécanismes bien dissimulés pour le contrôle par le Consortium Rothschild de l'énergie nucléaire. Un Rothschild a servi comme dirigeant d'affaires pour la reine d'Angleterre, qui possède en privé et secrètement des intérêts massifs dans des holdings d'uranium en Afrique, Canada et en Australie via les Rio Tinto Mines.

3 guerres nucléaires secrètes.
Sans que la communauté internationale en ait vraiment conscience, l'élite dirigeante mondiale a mené 3 guerres nucléaires secrètes continuelles et se chevauchant partiellement depuis la fin de la seconde guerre mondiale, avec des tests menés en atmosphère, des centrales nucléaires, des armes nucléaires à l'UA. La technologie nucléaire sert certainement les objectifs de leur politique de dépopulation, et en même temps de profits maximums- - puisqu'ils possèdent les sources d'uranium nécessaire pour le combustible nucléaire, et on des intérêts personnels dans la production d'énergie nucléaire.

Il existe aussi des liens avec des entreprises pharmaceutiques qui servent leurs objectifs de profits maximums. Ils sont payés pour le désordre qu'ils engendrent et pour le nettoyer et ils sont payés pour traiter les maladies qu'ils produisent. C'est du biseness à répétition - - le capitalisme extrême dans ce qu'il a de mieux.

Le meilleur moyen de l'arrêter c'est pour les villes, villages de sortir de cette emprise. Les citoyens doivent posséder les entreprises d'énergie et passer à des énergies renouvelables, des formes passives et non destructrices d'énergie. L'économie basée sur le pétrole est un jeu d'arnaque, avec en prime extorsion, raquette et fraude.

Le « pic de pétrole » est un canular, que tout géologue connaît parce qu'il est recyclé tous les 20 ans pour doper les prix du pétrole. Son excellence Shiekh Ahmed Zaki Yamani, le ministre du pétrole saoudien de 1962 à 1986, croit que l'âge du pétrole se terminera non pas par manque de pétrole mais à cause de la technologie : « les prix du pétrole sont destinés à chuter à long terme et le monde n'utilisera pas jusqu'à la dernière goutte de pétrole parce qu'il n'en aura pas besoin : l'âge de pierre ne s'est pas terminée parce que nous manquions de pierre, et l'âge du pétrole ne se terminera pas parce que nous manquerons de pétrole . »
Mondialement, des camelots propagandistes de l'establishment tel Al Gore font la promotion de l'énergie nucléaire comme une « énergie propre » et comme une solution au réchauffement climatique, mais elle ne l'est pas. Il y a un agenda caché et un partenariat secret économique entre des membres de l'élite dirigeante avec des intérêts personnels et de vastes profits à faire en faisant la promotion de l'énergie nucléaire.

Le partenariat caché des élites dirigeantes, plus spécifiquement certains membres des empires économiques britannique et américain a été révélé dans « “The Queen's Death Star: Bush, Cheney, Howard and the Queen.” . En son cœur, à proximité, il y a le groupe oligarchique financier concentré à la City de Londres dirigé par l'Epoux Royal le prince Philippe. L'Epoux Royal, de par son opinion et sa pratique est un grand fan de génocide : « si j'étais réincarné, j'aimerai revenir sur terre comme un virus tueur pour baisser le niveau de la population humaine. » a-t-il dit.

L'Epoux Royal ne faisait que refléter les prédictions pessimistes économiques malthusiennes concernant le futur de l'humanité et l' »explosion démographique » au 18ème siècle. Le riche anglais Robert Malthus s'attendait à ce que des forces comme la guerre, la peste, la famine, éliminent une population qui s'accroissait. Des idées de politique de dépopulation pour faire des profits pour l'élite dirigeante étaient bien vivantes même au 18ème siècle.
Une guerre nucléaire secrète se développe en Asie, promue par les mêmes élites dirigeantes des empires économiques britannique et américain. Depuis 2003, le président Bush, le vice président Dick Cheney, et le premier ministre australien Howard ont imposé le nucléaire à la Corée du Sud, le Japon, la Chine et l'Inde.

Le programme de développement britannique du nucléaire en Asie est un remake des guerres de l'Opium en Chine il y a plusieurs siècles. Les guerres de l'Opium ont été crées purement pour le profit économique britannique en affaiblissant le gouvernement dirigeant dans le monde pendant un siècle.

L'agenda caché de dépopulation et d'affaiblissement de pays qui posent une menace est entrain de se répéter par impact sur les économies vibrantes qui se développent en Asie avec des maladies qui persistent pendant longtemps par empoisonnement radioactif et mutilation du futur génétique de vastes populations. Rien de neuf, les empires économiques britannique et américain sont infâmes se conduisant comme «hommes de frappe économique » avec une faim insatiable pour les ressources et les richesses des autres.

1 Personal communication, November 1991, Livermore Nuclear Weapons Lab

2 International Criminal Tribunal for Afghanistan at Tokyo: Final Written Opinion of Judge Niloufer Bhagwat, March 10, 2004. http://www.mindfully.org/Reform/2004/Afghanistan-Criminal-Tribunal10mar04.htm

3 Moret, L., “Weapons Used, Targets Hit, Bombing Intensity in Lebanon by the Israeli Military”, Beirut Indymedia, Aug. 26, 2006. http://beirut.indymedia.org/ar/2006/08/5490.shtml

4 Fisk, R., “Robert Fisk: Mystery of Israel's secret uranium bomb – Alarm over radioactive legacy left by attack on Lebanon,” The Independent, Oct. 28, 2006.
http://news.independent.co.uk/world/fisk/article1935945.ece

5 Busby, C., Williams D., “Further evidence of enriched uranium in guided weapons employed by the Israeli military in Lebanon in July 2006: Ambulance air filter analysis,” Nov. 3, 2006. http://www.llrc.org

Posté par rusty james à 01:11 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Lucis trust, une secte conseillère de l'ONU

lucist

 

 

 


Cette organisation, à son origine, s'appelait la LUCIFER TRUST, son nom ayant été modifié afin de moins inquiéter les "pigeons" que nous sommes...
Cette SECTE LUCIFERIENNE a été fondée par Alice Bailey, qui fut un véritable "maître à penser" de la Théosophie, à l'égal de sa fondatrice Héléna Pétrovna Blavatsky...Personnage qu'a connu Jules Doinel (Jean Kostka, auteur de LUCIFER DÉMASQUÉ--http://www.barruel.com/livre.html), lors de réunions "spirites".
Il faut quand même savoir que la Théosophie est une SECTE liée à tous ces mouvements "NEW AGE" dont les grands axes sont : ésotérisme, spiritisme, sorcellerie...
Alors que madame Tavernier (-présidente de l'UNADFI-), et quelques autres associations, se donnent tout le mal possible pour lutter contre ces gens là...



Je pense que la bataille est inégale... O.N.U face à de petites associations...
Si le doute persiste encore, sachez que la revue éditée par la "société" Théosophique s'appelle...LUCIFER...
Un "élève" de la théosophie, Rudolf Steiner, a dirigé ce "mouvement" en Allemagne et a, lui aussi fondé en 1902 sa revue "Lucifer", qui prit le nom de "Lucifer-Gnosis" (1904).
(Steiner, fondateur de l'Antroposophie, a laissé derrière lui des écoles et plusieurs O.N.G... reconnues à l'O.N.U...)
Et tout cela, bien sûr avec la complicité de nos chers dirigeants qui poussent de toute leurs forces vers la mise en place de ce gouvernement mondial, qui est, ni plus ni moins, la mise en place d'une direction supranationale aux mains d'une SECTE qui cherche la gloire de LUCIFER...( Sachez, entre autres, que ces gens là pratiquent le sacrifice D'ENFANTS dans leurs cérémonies... DUTROUX revendait des enfants à des personnages de la sorte...)

De là, vous comprendrez peut être mieux tous ces malheurs qui ont lieu sur notre pauvre petite planète...
Pour simplifier vos recherches, si vous le faites, tapez le mot clé : théosophie. Faites un tour sur le site de l' O.N.U... Tapez en bas de page, sur leur propre moteur de recherche : Lucis Trust, ou alors : The Temple of Understanding, une autre O.N.G du même style (base théosophique -->> Luciféro-satanistes) et vous y lirez des résumés de conférences aux thèmes délicats tels que le NUCLEAIRE. Avec ça vous pouvez dormir tranquille, les gouvernants veillent et la presse aussi... Et avec les grèves, l'essence, et autres poudres aux yeux des pauvres gens que sont ces FRANÇAIS, nos dirigeants FRANCS-MAÇONS travaillent de toutes leurs forces à l'établissement de ce gouvernement mondial, sous la direction de l'O.N.U, donc...

 



http://users.skynet.be/eglisedem/Son%20de%20la%20Trompette/lucistrust.htm

 

Le Lucis Trust a été créé en 1922 pour servir de base légale, et agent financier, d'activités de service mondiales, incluant l'Ecole Arcane, les Editions Lucis, le magazine The Beacon, les Triangles et les diverses activités de !a Bonne Volonté Mondiale: la distribution de la Grande Invocation et autres publications de Bonne Volonté Mondiale. Le Lucis Trust assume aussi la gestion du Fond des Livres du Tibétain qui assure la continuation de la publication des enseignements du Maître Tibétain Djwhal Khul et d'Alice A. Bailey.
Tous les projets du Lucis Trust sont des activités sans but lucratif, y compris les Editions Lucis. Le Lucis Trust n'a pas de revenus, ni de propriétés ni de grandes sociétés financières. Il dépend entièrement des contributions volontaires, grandes et petites, de ceux qui reconnaissent le bien fondé de ses buts, et qui désirent les soutenir: l'établissement de justes relations humaines par l'éducation de l'esprit humain, de la reconnaissance et, de la pratique de principes spirituels et de valeurs stables et interdépendants sur lesquels la société mondiale puisse se baser.

Le symbole :
Ce symbole représente certaines forces significatives et certains éléments des plus profonds qui agissent actuellement de plus en plus au fur et à mesure que le nouvel âge progresse.

Le symbole est placé à l'intérieur d'un fond bleu illimité, qui symbolise la sphère d'expression de vie de notre Logos Solaire, que l'on dit être : le Logos du Deuxième Rayon d'un bleu profond.

La puissance et la qualité de Sa vie immanente maintiennent et conditionnent toute la manifestation à l'intérieur du système solaire, englobant la vie et la destinée de notre Logos planétaire : Sanat Kumara. C'est la plus haute énergie que notre mental est capable d'atteindre.

Le disque doré, sur lequel apparaissent le triangle et l'étoile, symbolise tout l'arrière plan inclusif de notre vie sur cette planète. Sanat Kumara peut regarder à travers lui. Nous pouvons l'examiner en étant conscient de sa réalité. Il est dit dans le plus ancien de tous les mantrams, le Gayatri "Dévoile nous la face du véritable soleil spirituel caché par un disque de lumière dorée, afin que nous puissions connaître la vérité."

Derrière le symbole entier, audelà du disque de lumière dorée, émerge la Croix cosmique que l'on trouve dans la conscience des Grands Etres sur le Soleil éloigné, Sirius. Cette Croix cosmique est à l'origine de toute la symbolique de la Croix, telle qu'elle est perdue et utilisée par l'humanité depuis le début des temps.

Au fur et à mesure de l'évolution, des énergies spirituelles affluent et refluent. Actuellement, des forces importantes qui sont disponibles pour Sanat Kumara ne l'étaient pas auparavant. Ceci est principalement dû au fait qu'il a réalisé une expansion de conscience solaire, ou comme nous pouvons le dire "pris une initiation".

Certaines de ces forces sont en partie disponibles dans la Chambre du Conseil de Shamballa et de là elles affluent vers la Hiérarchie dirigée par le Christ. Notre symbole ne met en oeuvre qu'une partie de ces nouvelles énergies et inclut la fusion de l'ancien âge et du nouvel âge.

C'est le perfectionnement de cette fusion qui est actuellement la tâche suprême du Christ. Cette fusion doit être accomplie, en accord avec la condition présente de l'humanité...

http://www1.lucistrust.org/french/

 

 


Lucis trust, une secte conseillère de l'ONU par sderothLe Lucis Trust derrière Occupy Wall Street et les indignés

Posté par rusty james à 02:31 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Satanisme :Le pape invoque Lucifer en plein culte au vatican

sabbat

Lors d'une aumelie au vatican en traduisant le discours nous avons trouvé que ce serment est une invocation pour leur maitre lucifer incroyable preuve de leur satanisme hypocrite que les chretiens tirent leur propre conclusion et qu'ils arretent l'apostasie et reviennent a prier Dieu sans intermediaire ni association qu'ils cessent d'appeler le pape mon pere Dieu seul merite ce titre raisonnez .

An 312 Constantin réunit le concile de Nicée : Apparaît la notion de génération divine : Jésus, fils de Dieu a été engendré dans le sein du père éternel et non pas créé ,La femme, relativement libre et émancipée sous l'empire romain verra progressivement son statut se transformer: L'Église considère (jusqu'à l'an 1000) la femme comme un déchet qui peut être battu, torturé, violé ou mis en esclavage. La femme n'a pas d'âme. Sources www.bible.chez-alice.fr: Encyclopædia Universalis,

An 312 Sous Constantin, l'Église décide d'utiliser le symbole de la croix emprunté aux égyptiens, à Mithra et à Tammouz. Hélène, la mère de l'empereur, réunit une commission de prêtres, ils ont une vision de l'emplacement du Golgotha qui se trouve, ça tombe bien, juste à l'emplacement d'un temple de Vénus. On détruit le temple et on trouve un tombeau taillé. Trois croix sont "découvertes" juste à coté: une sainte relique est née. L'Église se structure et se hiérarchise: le premier pape est mis en place ce qui est contraire d'ailleurs à la Bible: Matthieu 23-9: "Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ.". Source www.bible.chez-alice.fr:

320 L'Église de Rome fait correspondre la date de naissance de Jésus-Christ avec la naissance de Mithra, dieu qui était célébré le 25 décembre au solstice d'hiver. L'Eglise avait d'abord choisi le 6 janvier, le 28 mars, le 19 avril et le 20 mai avant de fixer le 25 décembre. Source www.bible.chez-alice.fr:

vers 380 St Jérôme écrite une lettre au pape Damase pour se plaindre des erreurs et des falsifications dans les évangiles. Cette lettre remet directement en cause le caractère "inspiré" ou divin" des évangiles puisqu'un de ses meilleurs adeptes reconnaît qu'elles sont truffées d'erreurs et de falsifications. Le pape Damase le charge de réviser les textes et d'écrire la vulgate. Source: BNF381 Concile de Constantinople : L'Esprit Saint est divin. C'est probablement pendant ce concile qu'on invente la croix chrétienne ainsi que la passion et la crucifixion. Mais pendant encore cinq siècles, Jésus sera représenté sur la croix en situation de triomphe, vêtu comme un roi, le regard brillant et visage serein. La représentation d'un Jésus supplicié sera beaucoup plus tardive.392 Le patriarche Théophile fait détruire le temple de Dyonisos à Alexandrie: avec lui, 200 000 volumes partent en fumée! en 394 les jeux d'Olympie (nos jeux olympiques actuels) sont supprimés par les chrétiens, il faudra attendre 1896 pour les revoir.

Vers 420 Apparition des premières représentations du christ crucifié sur une "croix "en forme de T. Les romains, pour crucifier leurs ennemis, utilisaient deux barres verticales terminées par une fourche (crux) sur lesquelles était posée une barre horizontale (patibulum) à laquelle on liait les mains du condamné qui était debout, sur le sol. Lorsque épuisé, le condamné fléchissait les genoux, la mort survenait au bout de deux ou trois jours par l'étouffement causé par le poids de la tête qui provoquait l'occlusion de la trachée. Les romains (ni personne d'autre d'ailleurs) n'ont jamais utilisé de croix semblables à la croix chrétienne pour leur supplice. Plus tard les romains ont utilisé parfois des croix grecques en X ou un pieu fourchu en Y ou même un simple pieu quand le bois manquait (le condamné était lié par les avant-bras). L'Eglise a commencé à représenter Jésus sur une croix en T au IVe siècle puis la croix a été allongée pour être mieux vu, on a ensuite rajouté un support pour les pieds puis les premières croix telles que nous les connaissons sont apparues au Ve siècle. Mais on retrouve des images de croix en T jusqu'au XVIe siècle. Source www.bible.chez-alice.fr: Frederik Tristan "Les premières images chrétiennes"

Un pretre exorciste révèle que le diable est caché sous le vatican

necropole_01

"Beaucoup d'évêques ne croient plus au diable, alors que jusqu'au xiie siècle les exorcismes étaient très courants. Puis on s'est mis à brûler les hérétiques et les sorcières, et le diable, on l'a laissé tranquille. Aujourd'hui, la foi diminue mais pas l'occultisme, porte ouverte au démon, et les demandes d'exorcisme augmentent partout !" Concerné, le père Amorth a, du coup, fondé l'Association internationale des exorcistes. I Il n'a pas oublié ce triste mercredi de 1994 où ses collègues et lui-même s'étaient retrouvés à Rome pour assister à une audience du pape. Au dernier moment, des membres du Vatican les empêchèrent de se rendre place Saint-Pierre. "Jean-Paul II n'y était pour rien, c'était la faute de la secrétairerie d'Etat [NDLR : le Matignon du Vatican], qui craignait sans doute que tous ces exorcistes ne finissent par chasser le diable caché au Vatican !en decouvre dans le sous sol des salles ou on vous un culte de necromancie ainsi que la salle réservée a leur maitre lucifer rien que çà de quoi surprendre que fait il ici un secret bien caché révélé par un journaliste qui a fait grand bruit ....................................