la-paire-de-pervers

A l’étranger, cette information a été relayée par :

 

 

Et quelques sites de moindre importance.

En revanche, tous les journaux sans exception ont parlé de la décision de la Russie d’interdire l’adoption aux couples homosexuels : 7sur7, Libération, Ouest-France, RFI, Les Echos, Le Figaro, Le Monde, Midi Libre, Le Parisien, Huffington Post, FranceTVinfo, L’Express, le Nouvel Obs, BFMTV, Elle, 20minutes, etc…

Etats-Unis : 40 ans de prison pour les « pères homosexuels ». L’enfant conçu par GPA était sexuellement exploité par ses « parents » dans des réseaux pédophiles  Ce couple australien est accusé d’avoir tourné un film pornographique hardcore avec un enfant qu’ils ont acheté 8 000 dollars à une mère porteuse russe en 2005, pour le réseau pédophile international Boy Lovers, spécialisé dans les scènes de sexe réelles entre adultes et enfants de 6 à 8 ans.

Les articles relatent les agissements de Mark Newton et de son petit ami australien Peter Truong. Voulant, selon leurs dires, éprouver les « joies de la paternité », ils avaient en 2005, après de longues démarches, obtenu en Russie pour la somme de 8000 dollars un enfant conçu par GPA (gestation pour autrui) (avec les gamètes d’un des deux hommes) . [L'enfant serait donc bien "techniquement" le fils de Mark Newton, d'après les articles disponibles, et d'après l'interview audio. Voir en fin d'article]
• A l’age de 22 mois, le petit garçon a commencé a être abusé sexuellement, et quotidiennement, par ses « parents » et par au moins huit autres adultes en Australie, en France, en Allemagne et aux Etats-Unis.
• Le degré d’exploitation sexuel avait atteint un tel niveau que l’enfant a grandi croyant que les agissements dont il était victime étaient la vie normale. Il était même coaché sur la façon de nier si jamais on lui posait des questions.
• Les enquêteurs ont découvert un journal méticuleusement tenu par les deux hommes relatant toutes leurs activités.
• Quand les deux hommes ont commencé à être soupçonnés, ils ont accusé les autorités de les stigmatiser en raison de leur orientation sexuelle.
• En 2010, interviewés par une radio australienne, le couple avait voulu donner l’image d’une « famille comme les autres » [cf audio ci-dessous]. Pour les enquêteurs, il apparait clairement qu’ils ont achetés l’enfant dans l’unique objectif de l’exploiter sexuellement.
• La « famille comme les autres » vivait à Los Angeles, Etats-Unis. Le dénommé Newton vient d’être condamné à 40 années de prison. Le dénommé Truong attend toujours que sa peine soit pron
Vendredi 28 juin, Mark J. Newton, 42 ans, a été condamné à 40 ans de prison ferme et à payer 400 000 dollars de dédommagement à l’enfant. Il n’a convaincu personne lorsqu’il a osé déclarer au procès qu’« être père fut un honneur et un privilège » alors que la police pense que lui et son petit ami ont adopté l’enfant « dans le seul but de l’exploiter sexuellement ».
Son petit ami, Peter Truong, 36 ans, a plaidé coupable et est en attente de jugement, rapporte leNew York Daily News.
Newton et Truong ont circulé avec l’enfant en Australie, aux États-Unis, en France et en Allemagne où au moins huit autres pédophiles ont abusé sexuellement de lui. Une vidéo montrant Newton agresser sexuellement l’enfant alors qu’il avait moins de deux semaines (!) a été découverte la semaine dernière. Ce dernier avait subi un lavage de cerveau, les deux pervers lui ayant expliqué qu’avoir des relations sexuelles avec des adultes était normal et appris à nier en cas d’interrogatoire par les enquêteurs. La paire et l’enfant vivaient à Los Angeles, en Californie.
L’enfant a été placé dans une famille d’accueil. Newton et Truong sont soupçonnés d’avoir abusé sexuellement d’autres enfants en Australie. Arrêtés en octobre 2011, ils ont commencé par accuser les autorités de s’en prendre à eux en raison de leur orientation sexuelle.
L’adoption par Newton et Truong avait été mise en avant par les médias australiens en 2010. ABC titrait par exemple : « Deux pères valent mieux qu’un ». L’article complaisant n’est plus en ligne