L'homme le plus puissant du monde: Le Pape Noir - 2eme partie

jesuites
 
(Note: quand l'auteur de l'article ou Eric Phelps Jon parlent de "juifs" il faut bien comprendre qu'ils ne se réfèrent pas aux hébreux, mais bien aux sionistes)
Martin: Permettez-moi de faire un retour en arrière ici pour une minute. Il me vient à l'esprit Louis Freeh, directeur du FBI.
 
Phelps: C’est un catholique romain, un bon enfant de choeur. Probablement un Chevalier de Colomb; mais je ne peux pas le prouver. Mais toute personne ayant ce genre de pouvoir se doit d'être un Chevalier de Colomb.
Et les Chevaliers de Colomb sont des instruments politiques des Jésuites. Et Louis Freeh était celui  derrière l'atrocité de Waco et l'atrocité de l’attentat d'Oklahoma Ville. Et son meilleur tireur d'élite était un japonais catholique romaine nommée Lon Horiuchi.
Donc, ce sont les catholiques romains qui contrôlent, les Chevaliers qui contrôlent le FBI et qui ont réalisé l'ensemble de ces meurtres. Et ces deux hommes, Louis Freeh et Lon Horiuchi sont personnellement responsables devant le Cardinal O'Connor de New York. Et le cardinal O'Connor de New York est le cardinal le plus puissant du pays. C’est un Vicaire militaire. Et c'est pourquoi M. Bush alla lui embrassé le cul pour aller à l’Université de Bob Jones, parce que le cardinal O'Connor est le roi de l'empire américain. Et il gouverne son empire à partir de ce palais, la cathédrale de St. Patrick, "le petit Vatican".
 
George W. Bush et le Cardinal O'Connor
Martin: Et pensez-vous qu’il soit en contact avec Kolvenbach?
 
Phelps: Bien sûr. O'Connor lui-même n'est pas un jésuite, mais les jésuites sont comme les SS de l'Eglise catholique. Ils maintiennent l'ordre.
Et ceux qui sont le plus proche de lui et qui maintiennent l'ordre des jésuites de l'Université Fordham. Maintenant, l'un d'entre eux, le chef de l'Université de Fordham, je crois qu'il est ilandais, et également un membre du [Council on Foreign Relations] CFR. Et je tiens ceci du rapport annuel du CFR de 1993. Ces Jésuites de Fordham qui maintiennent l’apparence et qui règnent en même temps sur le cardinal de New York. Et naturellement, les jésuites puissants de Fordham incluent Avery Dulles et John Foster Dulles, l'un des auteurs du livre sur le Concile Vatican II.
 
Martin: Maintenant, nous allons revenir en arrière. Quel est le concile de Trente?
 
Phelps: Le Concile de Trente a été la réponse de Rome à la Réforme protestante. Rappelez-vous que la Réforme protestante nous a apporté toute la liberté politique que nous connaissons aujourd'hui. Il n'y a rien comme la souveraineté nationale sans la Réforme. Il n'y a rien comme les droits privés, sans la Réforme. Il n'y a rien comme la loi des nations, comme nous la connaissons aujourd'hui, de Montesquieu aux autres, sans la Réforme.
Ainsi est venue la réforme avec leurs doctrines de salut par la grâce en passant par la seule  foi et qu’il n'y avait aucun besoin pour le sacerdoce d'aller au Ciel quand tout ce que nous avons besoin est le salut en Christ, et le verset Romains « 1:17: le juste vivra par la foi ». Lorsque la Réforme est venue, ellel a complètement dépouillée Rome de son pouvoir spirituel. Les prêtres n’ont plus été voulu parce que les gens recevaient la parole de Dieu dans la Bible, plus précisément en Hollande, en Angleterre et en Allemagne. Et ainsi, avec ces grands réveils qui portèrent les gens en avant et la venue de la réforme, les nations se sont éloignées de  la puissance du pape. Le Saint Empire Romain se brisa. Charles Quint, l'empereur, rendit sa couronne et devenu un moine jardinier. Ainsi, le Seigneur se déplaçait puissamment en brisant la puissance du Saint Empire Romain commencée par Charlemagne et le Pape.
Bien, ce n'était pas bon pour Rome parce qu'ils perdaient beaucoup d'argent. Les nations ne payaient plus leur "denier de saint Pierre» , ce que nous appelons aujourd'hui «foreign aid» dans ce pays. Et le Pape en était très contrarié.
Qu’allons-nous faire? Ces nations s’éloignent de nous, ils ne sont plus sous notre pouvoir temporel ou spirituel, et il est très important de se rappeler que le Pape réclame les deux puissances : spirituelle et temporelle, et avec la rupture de son pouvoir spirituel, il perdait par la suite son pouvoir temporelle. En d'autres termes, il n'avait plus la capacité de gouverner le peuple par le roi du pays, car le roi lui avait échappé comme Henri VIII.
Ainsi, Henri VIII a rompu avec l'Église Romaine et formé l'Église d'Angleterre, il n’était plus soumis au pape. Et ceci se passait aussi en Angleterre, en Allemagne, en Hollande, et en d'autres lieux.
Suite à cela, le Diable éleva Ignace de Loyola avec son démonisme et ses «exercices spirituels», parce que Loyola avait été un membre de la Alumbrados espagnole, qui est ce que nous appelons les Illuminati d'aujourd'hui,  et a utilisé l'Ordre des Jésuites au tenter de reprendre ce qui avait été pris par la Réforme c’est-à-dire ce que le Seigneur avait fait par l’intermédiaire de Luther, Calvin et Knox. Et, au fait, Luther, Calvin et Knox et aucun de ces hommes est mort de mort  violente. Ils vécurent tous jusqu’à un âge avancé et moururent paisiblement, au milieu de la puissance machination des  jésuites.
Le concile de Trente se compose de 25 sièges. Ces 25 sièges condamnent toutes les doctrines de la Réforme. Elle condamne toute personne qui ne croit pas que le sens littéral de Jésus-Christ est dans l'hostie [la sainte communion du pain], et que son sang littéral est dans le vin. Cela s'appelle la transsubstantiation. Quiconque ne croit pas en cela est un anathème maudit. Quiconque croit que leur salut se trouve en dehors de l'Eglise catholique est un anathème maudit. Toute personne qui croit en la justification de la grâce par la foi est un anathème maudit. Quiconque croit que le pape n'est pas le vicaire du Christ-maudit, anathème. Vous voyez, toutes ces doctrines ont été mises de l'avant à la suite de la lecture de la Bible, qui a produit la Réforme, et ainsi les jésuites maudissent tout ce que les réformistes ont prêché. Tout ceci fait partie de la Loi appelé le Concile de Trente.
Dans la 4eme partie, qui est probablement la plus importante, les Jésuites condamnent la liberté d'expression, la liberté de la presse et la liberté de conscience. Ainsi, aucun homme n'a le droit de choisir sa propre religion, aucun homme n'a le droit de publier ce qu'il ressent, c'est la vérité, et nul homme n'a le droit à la liberté de conscience.
Ces droits sont garantis par nos Baptiste / ancêtres calvinistes dans le Premier Amendement. L'homme qui a écrit le premier amendement a été James Madison, qui était un baptiste / calviniste, et il a été dit par ce Baptiste / calvinistes en Virginie, Doc. John Leland: «Si vous ne sécurisez pas tous ces droits, la Virginie n’approuvera pas la Constitution ».  LaVirginie était un Etat-Baptiste / calviniste.
Donc, nous avons une guerre entre le concile de Trente et les doctrines de la Réforme, en particulier tel que décrit par Jean Calvin dans son Institution de la religion chrétienne. Calvin (1536) a écrit l’Institution de la religion chrétienne, il a fini quand il avait 27 ans, et il l'a dédiée au roi de France. Et parce que les jésuites le haïssaient, il fut chassé de France et il résida à Genève jusqu’au jour de sa mort, dont il était devenu le gouverneur. C'est Calvin et son Institution de la religion chrétienne contre Loyola et ses Concile de Trente, si vous les voulez ils se trouvent dans les  deux documents importants.
 
Martin: Le Concile de Trente fut en quelle année?
 
Phelps: De 1545-1563, dix-huit ans. Et Trente est une petite ville en Italie. Donc, c'était un conseil qui a eu lieu dans la ville de Trente, en Italie.
The Presbyterian Westminster Confession And Faith qui fut terminé en 1648, après la Guerre de 30 ans, est une autre extension des institutions de Calvin, et c'est ce que l'Eglise d'Ecosse et les Covenantaires ont fait et qui les a fait résister contre les pouvoirs de Rome et l'Angleterre. Ce document est un document important, et ce n'est pas la confession de New Westminster, c'est l'ancien de 1648, où ils ont appelé le Pape homme du péché, l’église romaine celle de l’Anti-Christ, et où ils ont également dénoncé la tyrannie anti-chrétienne. Et que c'est leur devoir, d'utiliser ce qu'ils appellent "l'épée de l'esprit», qui est la Parole de Dieu, que nous lisons dans Ephésiens, chapitre 6, et "l'épée de la juste défense», le pistolet, l'épée .
Donc, nous calvinistes croyons qu'il y’a un temps pour la paix et un temps pour la guerre, et nous ne refusons pas d'aller au champ de bataille quand c'est nécessaire. Ce sont les calvinistes qui nous ont donné notre liberté politique en Angleterre avec Cromwell. C’était un calviniste et un Baptiste indépendant. Ce fut le calviniste en Hollande qui a donné aux Hollandais leur liberté politique, avec Guillaume d'Orange, et plus tard son fils, le prince Maurice, puis plus tard, dans notre grand pays, quand il était à Washington, le franc-maçon qui n’est pas rentré dans une loge maçonnique pendant les 30 dernières années de sa vie (de ses propres mots) et  qui était un baptiste et un calviniste. Il fut baptisé en l'église First Baptist de New York par un de ses capitaines, le pasteur Gano, le tout entouré par les calvinistes.
C'est pourquoi ils ne se rendirent pas à Valley Forge, c'est pourquoi,  ils étaient nus et ils marchaient à travers les champs enneigés, pieds nus et l’ont enduré parce qu'ils croyaient dans en la Bible Calvinistes et qu’ils ont refusé de se soumettre à la tyrannie du roi George, qui était contrôlée par les Jésuites.
Et ceci est l'âme de notre pays. Si nous perdons cette âme, nous avons tout perdu. Et ces mêmes Baptistes, qui dans le Deuxième Amendement, ont garanti leur droit de porter des armes, parce qu'ils ont garanti le droit de « l'épée du juste défenseur ». Et le « glaive de l'Esprit » est contenue dans le premier amendement, et le droit de détenir une Bible. Les deux épées du calvinisme sont garanties dans les premier et deuxième amendements. Sans ces deux premiers amendements, tous les autres ne sont rien.
 
Martin: Eh bien, je suis arrivé à ma question n ° 2
 
Comment le pèlerin  franc-maçon président Harry Truman signa en droit d'urgence le War Powers Act de 1950 un des éléments de l'agenda des Jésuites?
 
Phelps: Tout d'abord, Harry Truman, que les japonais appelé "Dirty Harry", quand ils ont entendu le film Dirty Harry est sorti, ils pensaient que c'était un film sur Harry Truman, selon mon ami pasteur japonais, Daniel Fuji, qui a est décédé.
Harry Truman a été mis en fonction par les jésuites, le Pensergast machine démocrate dans le Missouri. Harry Truman prend le relais après l’assassinat de Roosevelt (parce qu'il a été assassiné dans sa maison de Bernard Baruch) Donc, quand il a pris le relais, il commença la guerre avec le canular appelé « la chute des bombes nucléaires », pour créer exprès le plus grand canular appelé la guerre froide, qui permettrait au Vatican de frapper au-dessus des  pays après pays après pays, et remplacer les chefs avec des dictateurs subordonnés au Pape.. Tel était le but de la guerre froide.
Et donc, quand Harry Truman en 1950 a promulgué la loi sur le Emergency War Powers Act, la Guerre froide battait son plein. Ils construisaient des abris, etc …Donc, la nation était dans une sorte de frénésie.
Quand il signa cet acte, il mis tout le pays sous la loi militaire et martiale et c'est alors que les drapeaux de chaque salle d'audience, étatiques et fédérales, ont commencé à être changé. Et chaque drapeau d’Etat et chaque drapeau américain sont désormais parés de franges d'or. Et quand vous voyez un drapeau garnis de franges d'or, cela signifie que c'est le drapeau du commandant en chef. Maintenant, si c'est le drapeau d'Etat, cela signifie que le drapeau du gouverneur est un commandant en chef. Et si c'est le drapeau fédéral, ou le drapeau national, plus exactement, c'est le drapeau du commandant en chef à Washington.
Ainsi, tous vos tribunaux ne sont rien de plus que des tribunaux du régime militaire. Ils procèdent tous  à des procédures sommaires. Le jury n'a pas le pouvoir d'annulation par le jury. Et ils sont tout simplement appliquer les lois de l'Empire, que j'appelle 14e amendement Amérique, qui est un style militaire, « roi d'Angleterre version campagnarde ». Les tribunaux ne sont rien de plus que les tribunaux du banc du roi, comme vous pouvez le voir dans les Blackstone’s Commentary
Et les banques, si vous marchez dans n’importe quelle  banque, vous remarquerez qu’elles ont toutes un drapeau garnis de franges d'or. La banque est ce que l'Angleterre pouvait appeler, à l'époque de Blackstone, la banque du roi. Donc, nous avons la banque du Roi, et nous avons le Banc du Roi. Et tout est conformément réglé par la règle militaire, selon la Règle de travail et la loi martiale publié en 1914  Berkheimer.
Quand Harry Truman a fait ceci, il y avait la consommation d'un grand plan pour nous mettre d'urgence sous le War Powers Act et réellement, une règle de guerre. « Daylight savings time » est ce qu'on a appelé «War Time». Ce pays a fait son « Daylight saving time’ au cours la Seconde Guerre mondiale, et l'ont appelé, à ce moment là, « le temps de la guerre ». Donc, rien n'a changé. Nous ne sommes jamais retourné en arrière avec nos horloges. Nous sommes toujours en temps de guerre. L'impôt sur le revenu est un impôt de guerre. Il a été appelé une taxe sur la victoire (victory taxe) en 1942.
Donc, les gens paient un impôt de guerre, ils sont sous le temps de guerre, ils sont sous une urgence War Powers Act, et les tribunaux sont des tribunaux de guerre.
 
Martin: En ce qui concerne l'assassinat du président John Kennedy, qui pourrait prendre le temps de cette interview en entier, vous dire que l'assassinat a été ordonné par le général des jésuites, exécuté par le Pape Paul VI, et réalisée par le «pape américain», François Cardinal Spellman, qui à son tour, utilisé des Chevaliers de Malte, francs-maçons pélerins, des Chevaliers de Colomb, et les mafiosi, y compris le FBI et la CIA, pour exécuter l'ordre de Rome. Pourriez-vous expliquer pourquoi vous croyez que votre théorie particulière sur l'assassinat est une représentation exacte des faits?
 
John Fitzgerald Kennedy, Cardinal Spellman, et Richard Nixon
 
Phelps: Bien sûr. Bon, numéro un: Les pouvoirs qui sont correctement décrits (dans son livre), et déroulés à travers deux siècles démontrent comment tout cela a été mis ensemble. Maintenant, pour savoir pourquoi, je vais être prudent et smen tenir aux raisons de Fletcher Prouty, qu'il décrit dans son livre « JFK » et aussi son autre livre intitulé « The Secret Team ».
La raison pour laquelle Kennedy a été assassiné était qu'il voulait mettre fin à la guerre du Vietnam, et il voulait mettre fin à la règle de la CIA. Cela engendre deux questions: Est-ce-que Rome voulait la guerre du Vietnam? Et, est-ce-que Rome détient le contrôle sur la CIA? La réponse est oui aux deux questions.
Nous savons, sur son visage, que la guerre du Vietnam a été appelé la «Guerre Spelly » (la guerre du cardinal Spellman). Il se prononçât sur le front de la guerre plusieurs fois et il a appelé les soldats américains les «soldats du Christ». L'homme qui était le commandant des forces américaines a été un membre de l’Eglise Catholique Romaine, CFR, et éventuellement, un Chevalier de Colomb, je ne sais pas, mais c’était le général William Westmoreland.
Ainsi, Westmoreland était l'agent le cardinal Spellman pour s'assurer que la guerre se poursuive correctement. Et un autre surveillant de Westmoreland était un « gars »du cardinal Spellman : Lyndon Baines Johnson. Lyndon Baines Johnson a été un franc-maçon 33ème degré. Il faisait également partie de l'assassinat de Kennedy, avec J. Edgar Hoover, un autre franc-maçon 33ème degré.
 
Et Johnson est allé aux funérailles du cardinal Spellman à la cathédrale St. Patrick, et l'image peut être vu dans le travail de Cooney « The American Pope ».Ainsi, Johnson était complètement à la botte du cardinal Spellman à travers Cartha DeLoach, le 3ème qui contrôle le FBI. Selon Curt Gentry, dans son« Hoover: The man and the secrets », DeLoach avaient un téléphone à son chevet relié directement à Johnson et Johnson pourrait l'appeler n'importe quand. DeLoach était un chevalier de Malte, sous réserve de Spellman.
Spellman a voulu la guerre du Vietnam, pourquoi? Spellman était contrôlée par les Jésuites de Fordham. Pourquoi le général des jésuites veulait la guerre du Vietnam? Le peuple du Vietnam, les bouddhistes, ne se convertissent pas. Ils ne voulaient pas se convertir au catholicisme. Ils n'ont pas besoin de Rome
 
Il y avait eu une présence jésuite au Vietnam depuis des siècles, alors il avait été décidé qu’à peu près un million de bouddhistes auraient dût être "purgés". Ils continuèrent plus tard cette purge au Cambodge, avec Pol Pot, et la purge ne serait tardé pour la Thaïlande. Ce fut une purge du Laos, du Cambodge et du Vietnam de tous ces bouddhistes, tout comme ils avaient purgé les bouddhistes de Chine avec Mao Zedong, car Mao Zedong était totalement contrôlé par les Jésuites. Ainsi, ils ont voulu la guerre du Vietnam.
Une autre chose de Rome qui est à savoir, c’est qu’elle est dans le contrôle du trafic de drogue. Le Vatican contrôle tous les commerces de la drogue tel que l’héroïne, l'opium, la cocaïne, tout ce qui passe par la Colombie.
La Colombie a un concordat avec le Pape. Un concordat est un traité avec le Pape. Hitler avait un concordat. Mussolini avait un concordat. Franco a eu un concordat. Ils veulent mettre en place un concordat ici, qui était la raison pour laquelle Reagan reconnut officiellement l'Etat souverain de la Cité du Vatican en 1984. Le plus grand traître que nous ayons jamais eu était Ronald Reagan.
Donc, ils avaient un concordat. La Colombie a un concordat. Pensez-vous que des drogues qui sortent de Columbia, d’un pays qui a un concordat avec Rome, n'est pas contrôlée par Rome? Si Rome ne voulait pas le trafic de drogue hors de Columbia, ils stopperaient le concordat. L'ensemble du trafic de drogue est dirigé par des familles de la haute Mafia en dehors du pays de Columbia, sous protection de l'Assemblée générale des Jésuites.
Et le général des jésuites est entré dans  le trafic de l'opium, un couple il y a environ deux siècles de ça des siècles, avec la Chine. Ils ont infiltré le commerce de la soie, le commerce de la perle. Dans le film est Shogun, il y a un léger grattage de la surface sur les « navires noirs » des jésuites» qui traitent dans la soie, les perles, l’or et les opales et tout ce qu'ils pouvaient retirer de l'Est, y compris l'opium.
La guerre du Vietnam était de consolider et de contrôler cet énorme massif de d’échange de drogue qui inonderait chaque ville américaine, étant apporté par voies aériennes par la CIA en Amérique puis distribués par les familles de  traffiquants tout au long des États-Unis.
Donc, nous avons la Mafia et la CIA qui travaillent ensemble dans le commerce de la drogue. Nous avons la Mafia et la CIA qui ont travaillé ensemble dans l'assassinat de Kennedy.
La première raison pour laquelle le général des jésuites (à l'époque, Jean-Baptiste Janssens) voulait Kennedy hors-jeu était parce qu'il allait mettre fin à la guerre du Vietnam.
La deuxième raison est qu’il voulait mettre fin au règne de la CIA, parce que la CIA l'avait trahi en la personne de McGeorge Bundy, en ne donnant pas l’assurance aux les patriotes cubains de reprendre Cuba aux mains de ce catholique romaine, formé par les jésuites (il est diplômé au Belen Jesuit Preparatory School de Miami), ce bâtard dont le vrai père était un nazi Castro Fidel.
Kennedy a été trahi par la CIA à la baie des Cochons, qui sacrifia tous les patriotes sur les rives de la baie des Cochons alors que Castro n’avait pas posé véritablement d’opposition. Ce fut la même tactique utilisée par la CIA et le KGB en collaboration avec Angleton pour contrôler la révolution hongroise. Quand la CIA avait d’abord préparé secrètement cette révolution, puis avait trahi ces patriotes qui exaspéré certains hauts responsable de la CIA en les donnant aux les mains de l'armée soviétique et du KGB.
C'est la même tactique: vous élever une révolution et vous sacrifier les hommes qui veulent vraiment résister. Quand c'est arrivé, quand McGeorge Bundy a arrêté la couverture aérienne de la baie des Cochons, qui mis un terme à  la résistance de  Castro et qui l’intronisa au pouvoir. Et, bien sûr, il était censé être du côté des Jésuites parce que ce sont EUX qui l’ont formé. Alors maintenant, Kennedy apparait comme le méchant. On lui jette des œufs au  visage. Que veut-il faire? Il signe un memorandum, selon Fletcher Prouty, et enlève toute la puissance de la CIA, et la donne à l'état-major de l’ interarmées.
La CIA a été construite par les Chevaliers de Malte. Un des fondateurs de la CIA était «sauvage» Bill Donovan, un catholique irlandaise, qui sont les plus fanatiques, et son frère était un prêtre Dominicain, Vincent. Ainsi, la CIA a été fondée par cette grande Église catholique romaine, la première a solidifier les catholiques ou le contrôle du Vatican de lui.
Je ne suis pas contre le peuple catholique, je suis contre la hiérarchie de Rome. Le peuple américain catholique ne sait rien de ce qui se passe. Et s'ils le faisaient, il y aurait un défilé de Saint Patrick demain matin. Donc, comme je suis contre la hiérarchie, je montre que Kennedy était contre la guerre du Vietnam, et qu'il allait en finir avec la CIA.
Donc, les Jésuites avaient rapporté l'ensemble des hauts soldats SS nazis à la CIA parce que les jésuites les avaient utilisé pour tuer les Juifs en Europe. Lorsque les Einsatzgruppen allèrent en Russie, les Jésuites suivis par leurs SS et  la Russie occidentale fut purgé de tous ses Juifs. C'est pourquoi Staline a délibérément tué 40 000 de ses meilleurs officiers. C'est pourquoi il a viré ses meilleurs généraux, il les a purgé, parce qu'il voulait s'assurer que l'Armée rouge perdrait son avance sur l'armée allemande, comme ça les SS seraient venus  purger la Russie des juifs que Staline haïssait tant. Soit dit en passant, la justice est souvent poétique, car la fille de Staline a épousé un Juif.
Maintenant, la CIA était composé par d’ancients SS. La CIA était désormais le bras (le bras intelligent) du Vatican. Les Chevaliers de Malte étaient partout. Casey était un chevalier de Malte. Angleton était un chevalier de Malte. Angleton occupé le «bureau du Vatican» au sein de la CIA.
Donc, Kennedy voulait mettre fin à cette «communauté du renseignement". Ce fut la fin de lui.
Ainsi comme n'importe qui essayant d’en finir avec la CIA, et essayant de finir la guerre de Vietnam, et également parce qu'il avait attaqué la banque de réserves fédérale des jésuites en imprimant des billets des Etats-Unis, ils se sont débarrassés de lui. Ils ont tué notre seul président de religion catholique romaine.
Et c'est un autre morceau de la justice poétique qu'un catholique romain et non pas protestant comme Harry Truman, FDR et d'autres, c'est un catholique qui a vraiment cherché de résister au pouvoir temporel du pape dans ce pays. Et à bien des égards, même si Kennedy était, en fait, un socialiste et communiste, au moins il a résisté à la puissance temporelle du pape. Et pour cela nous devrions être reconnaissants et se rappeler son nom.
Mais qu'ont-ils fait de son nom? Ils l'ont bafoué. Ils l’ont roulé dans la boue. Chaque fois que vous le voyez à la télé, ils s’attardent bien trop souvent sur son côté coureur de jupons, que je ne nie pas, mais mon Dieu, ne pouvons-nous pas lui donner un certain crédit lorsque le crédit lui est dû? C'est pourquoi ils se sont débarrassés de John F. Kennedy.
Et puis, bien sûr, dès que Kennedy fut assassiné, John McCone, le chef de la CIA se rua le lendemain à la Maison Blanche et fît inverser le protocole de Kennedy (qui voulait arrêter la guerre du Vietnam) en augmentant l’échelle du plan de guerre et en donnant carte blanche à la guerre.
La CIA est alors énormément et largement financé, parce que c'était une guerre de la CIA. Et ils en ont profité pour essayé par la même occasion leurs nouvelles technologies, leurs machines anti-gravité et leurs hommes qui essaient de faire comme les "millions dollars man". Ils ont essayé toutes leurs nouvelles technologies au Vietnam. Ce fut un grand théâtre expérimental, et le Kennedy savait. Il le savait, et il savait que le peuple américain n'avait aucune idée de ce qui se passait en bas, et il essaya encore de résister allant même contre les avertissements de son père. Parce que son père était le chevalier le plus puissant de Malte dans l'Empire.
 
Martin: Les théories sur la raison pour laquelle ils ont liquidé John F. Kennedy Junior ?
 
Phelps: Oui. Selon Tom Kuncle, dans sa publication, John F. Kennedy, Jr . voulais trouver les vrais tueurs de son père, et il avait le pouvoir d’en publier la conclusion. Alors, ils l'ont éliminé tout de suite. Ils ne voulaient pas permettre que cela arrive.
 
Martin: Pourquoi ne vous a-t-on pas tué à vous aussi ?
Phelps: Parce que je suis immortel, jusqu'à ce que le Seigneur sera à mes côtés. Je suis un calviniste et un baptiste, et nous croyons en la souveraineté de Dieu. Et tant que nous évoluons dans Sa volonté, ils ne peuvent pas nous toucher, indépendamment de leur puissance.
 
Martin: C'est pourquoi nous avons cette conversation ?
 
Phelps: C'est pourquoi nous sommes d'avoir la conversation en effet. Ne pensez pas un seul instant qu'ils ne sont pas en train d’espionnaient par le téléphone ou autre. Ils le savent. La question est ici. Nous parlons d'une providence, Dieu souverain qui souhaite se déplacer, en utilisant des causes secondes, les hommes, tout comme le diable fait.
Le diable utilise toujours des causes secondes, les hommes. Donc, c'est un groupe d'hommes contre un autre groupe d'hommes, et un seul chemin mène vers le mal, et le vrai, celui de la bonté,  nous conduit vers Dieu tout-puissant.
Le problème est avec nous, il ya très peu d'hommes qui ne veulent plus croire en Dieu. Personne ne croit qu'il peut apporter plus. C'est juste une poignée d'entre nous qui disent: «Eh bien, nous allons faire Sa volonté, nous allons faire confiance en Son pouvoir."
Et comme les Hébreux se prépare à être jetés dans la fournaise ardente de Nebucadnetsar, notre Dieu est capable de nous délivrer. Nous allons dire la vérité!
 
Martin: Voyons ça ici. Je peux faire un grand nombre de questions. Il y en a tellement dans ’ensemble qui d’une certaine manière n’ont aucun rapport entre elles et aucun rapport avec notre époque actuelle, il n’y a que l’embarras du choix ! J'étais vraiment été étonné de lire dans votre livre toutes ces choses historiques qui se sont déroulées et qui sont en réalité que le résultat de choses décidées par de mauvaises personnes. Vous avez dédié le livre à quatre catholiques romains dont, j'en suis sûr, personne n'en a jamais entendu parler. Il s’agit de: Charles Chiniquy, Jérémie Crowley, Emmett McLaughlin, et Alberto Rivera. Pourquoi eux?
 
Phelps: Parce que ces hommes étaient des prêtres catholiques romains; ils ont quitté la prêtrise et dit la vérité sur ce qui se passait réellement. Et chacun d’entre eux, sauf un je pense Emmett McLaughlin, ont payé de leur vie. Chiniquy était la grand dénonciateur de l'assassinat du président Lincoln par les Jésuites, quand il a écrit son chef-d'œuvre « Fifty Years In The Church Of Rome » en 1886. Il prouve que Lincoln a été assassiné par les jésuites, et qu'ils ont été couvert par notre gouvernement en place à l'époque.
Jérémie Crowley: Ce prêtre était un grand Irlandais qui est venus ici et, voyant la corruption de l'archidiocèse de Chicago qui était vraiment corrompu, il l'a quitté et il l’a dénoncé. Et, bien sûr, plus tard, il est venu au Christ et devenu un « croyant de la Bible » ce qu’on appelle plus simplement un protestant. Les protestants d'aujourd'hui ne croient pas dans la Bible. Le protestantisme d'aujourd'hui est une coquille vide, qui n’est plus rien. Mais, à l'époque, en 1912, ils croyaient dans la Bible.
Crowley, alors, a dénoncé de nombreuses choses, et l'une des choses qu'il a dénoncé et qui m'a aidé dans mes recherches, c'est que il a averti que les jésuites, avec leurs Chevaliers de Colomb, qui, dit-il, s’appellent ainsi d'après Christophe Colomb, qui il nous raconte que Colomb était un Juif espagnol et un pirate et un déflorateur des jeunes filles. Bref, Colomb n’était pas chrétiens.
Il a une partie énorme dans son livre sur Christophe Colomb. Le but des Chevaliers de Colomb était de remplir la politique jésuitique, et une partie de cette politique était de restaurer le pouvoir temporel du Pape, car, vous vous souvenez, le pape l’avait perdu qu'en 1870 et ils ont voulu le récupérer. Et ils l'ont obtenu de retour avec Mussolini en 1929.
Eh bien, dans le livre que Crowley a écrit en 1912, il dit que Taft et Teddy Roosevelt ont tous été des remorques à vaches (cow-towing) pour le pape et les cardinaux de New York. Et il dit aussi: ils vont utiliser notre armée pour rétablir le pouvoir temporel du Pape dans le monde.
Ce qui a été absolument correct. C'est la politique étrangère américaine. Et le Concile de Trente est la politique étrangère américaine d'aujourd'hui. C'est ce qui se passe en Serbie et en Bosnie. C'est le Concile de Trente, les jésuites se servent de l'American Air Force pour réduire  ces gens orthodoxes en miettes. Mais, ceci était une grande contribution de Crowley.
Ensuite, Emmett McLaughlin a écrit plusieurs livres. Il a écrit « Padre populaire », il a écrit « La criminalité et l'immoralité dans l'Eglise catholique », en montrant que les nations catholiques sont plus méchantes et plus criminelles que les peuples protestants, et il l'a prouvé avec les statistiques dans les prisons.
Emmett McLaughlin a également écrit un autre livre appelé « The Assassination Of Abraham Lincoln », où il a à nouveau démontré que Lincoln avait été assassiné par les Jésuites. Donci, Emmett McLaughlin est sorti de l'Église catholique. A ma connaissance, il n’est jamais né à nouveau. Il n'a jamais été sauvé, mais il nous dit la vérité. Il a épousé une nonne, et a vécu une vie vertueuse et honorable après son départ des  ordres.
Le dernier a été, bien sûr, Alberto Rivera, qui a été fortement détesté par le Vatican parce qu'il était un très haut jésuites qui en est sorti et qui vers dans la fin des années 60, environ 1969, dénonça le pouvoir de Rome dans le mouvement œcuménique, ce Rome qui contrôle Kathryn Kuhlman, ce Rome qui contrôle Billy Graham; et toujours ce même Rome qui contrôlait virtuellement notre gouvernement Reagan.
Reagan, qui au moment de prêter serment face à l’obélisque , indiqua que ce pays aurait finalement obtenu un concordat. Alberto Rivera converti au Christ merveilleusement, a fondé  un ministère appeléThe Anti-Christ Information Center, qui se trouve en dehors de Los Angeles.
Ils ont essayé de le tuer à cinq reprises. Un dentiste avait coincé une aiguille entre ses dents, en essayant ainsi de lui provoquer une infection au cerveau. Quand  cela est arrivé un an ou deux plus tard, personne n’arrivait à comprendre. Tout le monde priait pour lui. Et cela a été découvert quand il est allé voir un autre dentiste qui finit par lui enlever cette fameuse aiguille.
Il a été poussé à l'avant d'une rame de métro. Par cinq fois, ils ont essayé de tuer cet homme qui est finalement mort, je crois, du cancer dans un hôpital il y a trois ans. Mais ces quatre merveilleux, grands prêtres catholiques faisaient de leur mieux pour dénoncer la puissance de Rome et ses tentatives de destruction de Notre Souverain. Et donc, c’est à eux que j’ai dédié mon livre.
 
Martin: Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire ce livre ? Comment cela a-t-il commencé?
 
Phelps: On m'a toujours enseigné à être un patriote, un patriote avant tout de l'Amérique en premier, et du reste du monde en deuxième. Plus tard, quand j’en suis venu à connaître le Seigneur, à 17 ans, j'ai réalisé que la Bible enseignait la même chose que  le Seigneur qui  avait institué les nations. Le Seigneur n'a jamais institué les gouvernements du monde ; ceci a toujours était une œuvre du diable.
Donc, être un patriote et un nationaliste c’est croire en la souveraineté nationale, j'ai été sauvé à 17 ans, je suis entré dans l'Air Force, j’ai été mis en garnison dans une zone d'armes nucléaires pendant trois ans en Allemagne, je suis revenue et j’ai commencé à aller à la Bible College.
Quand je suis allé au collège biblique, j’ai découvert la version que la Bible du Roi Jacques était une version archaïque. Et c'est pour cela que depuis je l’ai toujours utilisé et que je ne la quitterais jamais. Certains utilisent la version VNI, d’autre celle de Segond, et j'ai pensé: ". Eh bien, c'est peut-être juste une version moderne de celle que j'ai ici ! Et bien, si ils veulent utiliser celles ci, c'est bien, mais j’utiliserais cella du Roi Jacques».
J'ai trouvé que le texte sous-jacent grec pour la Roi Jacques, le Textus Receptus, était le texte grec de la Réformé. Il représente 95% des manuscrits existants que nous avons aujourd'hui. Le texte grec sous-jacent toutes ces versions n’est autre que le texte grec appelé Westcott and Hort grec, dont j’ai découvert par la suite être un texte  visant à dénaturer le Textus Receptus en Angleterre, rédigé par Brooke Foss Westcott et Anthony Hort, qui étaient Marianistes, des adorateurs de Marie.
Plus tard, j'ai découvert qu'ils avaient invité le Cardinal Newman à assister à la Commission de révision. Eh bien, le cardinal Newman était un traître à l'Église anglicane, avec sa piste 90, qui avait balayé l'Eglise anglicane. Il a ensuite quitté l'Angleterre et il fût nommé alors cardinal par Pie IX.
 
Donc, nous avons ici le cardinal Newman, et EB Pusey, qui avaient été invité à siéger à ce comité de révision, donnant pour résultat final un texte grec se basant sur le Latin Vulgate de Jérôme de Stridon. Le Latin Vulgate de Jérôme Stridon  sert de base au  texte jésuite Douay-Reheim qui a été édité en 1582, et qui tentait de rivaliser avec le texte anglais de William Tyndale, qui devint plus tard la version King James de 1611.
 
Alors maintenant, je voyais cette terrible main Jésuite dans mon collège biblique, qui essayait de me priver de la Parole de Dieu,  la version autorisée de 1611, dans cette présente édition de 1769. Et je pensais "Eh bien, si les jésuites sont ici, derrière quelles autres choses peuvent-ils se trouver?" C’est ainsi que ma seconde « découverte » fut l'assassinat de Lincoln. Et je me souviens d’avoir lu le livre de Burke McCarty « The Suppressed Truth About The Assassination Of Abraham Lincoln » en pleurant au fond d’une salle, quand j'étais au collège.
 
Martin: Pour moi, l'une des parties les plus convaincantes de votre livre a été la série de révélations sur Lincoln. J'ai été stupéfait par cela.
 
Phelps: C'est ce qu'ils ont fait. Rappelez-vous, Lincoln n'était pas d’accord  avec le 14e amendement. Il voulait  que les Etats du Sud réintègrent l'Union sur le même pied qu'ils avaient quitté, ce qui nous aurait laissé une République fédérale  comme Washington l’avait établi. Et ça les jésuites ne le voulaient pas. Ils voulaient les convertir en un empire. Les Etats seraient été des provinces subordonnées à Washington. Et le 14e amendement aurait accompli ceci avec la réversion de la citoyenneté. Lincoln fut réélu, et il était prêt à mettre fin à cela, et c'est pourquoi ils l'ont tué. Kennedy était prêt à mettre en œuvre ses propres affaires, ils ne l’auraient pas laissé se faire réélire.
 
Martin: C'est pas mal pensé. Avez-vous jamais était confronté à la Bible de Jefferson?
 
Phelps: La Bible de Jefferson, comme peut-être vous le savez, est Matthieu, Marc et Luc. Et Thomas Jefferson, étant le déiste, était le païen qu'il était, et couper tout le surnaturel de ces trois évangiles. Jefferson était un déiste, il a été impliqué avec les francs-maçons français qui ont participé à la Révolution française, et il n'était pas là lors de la rédaction de notre Constitution protestante. Alors, le Seigneur l'a mis hors de l'image
 
Benjamin Franklin, John Adams & Thomas Jefferson    
Jefferson était simplement utilisé pour aider la Révolution, parce que le Seigneur n’utilise pas les impies pour les bonnes choses. Mais Jefferson copia une grande partie de la Déclaration d'indépendance de la Déclaration de Mecklembourg, écrite par des presbytériens calvinistes de Caroline du Nord, quand ce comté de Mecklembourg cessa les colonies.
 
Martin: Jamais entendu parler.
 
Phelps: Oui, vous le trouverez dans les écrits presbytériens. Vous pouvez les trouver à partir de D. James Kennedy, il a une chose sur ça. Et Jefferson a copié la fin: "... et à cette fin, nous consacrons notre vie, nos fortunes et notre honneur sacré."
Qui a été copié directement de la Déclaration Mecklembourg. Jefferson était un plagiaire, il a été un franc-maçon de haut degré, et il n’était pas là au moment de la rédaction de notre Constitution. Et la raison pour laquelle les gens de Virginie l'élire au bureau parce qu'il était l'homme d'un Etat des droits. Il voulait des pouvoirs limités à Washington, et que c'était une bonne chose. Et quand Jefferson a été élu, il a défait tout ce que le roi-président John Adams avait fait, avec son Alien & Sedition Laws, parce que John Adams voulait être un roi, et Jefferson ne le voulait pas et Jefferson obtenu deux mandats pour cela.
 
Martin: Je suis à la recherche des choses qui sont un peu plus en arrière maintenant. Les Monita secreta. Quelle est la signification de cela?
 
Phelps: les instructions secrètes (extraits à la fin de cette interview) sont les manuels qui sont donnés aux jésuites profès, ces sous serment extrêmes. (Le serment est présenté dans son intégralité à la fin de cette interview.) Et elles leur dit comment mener leurs plans, subjuguant les peuples et les nations à l'Assemblée générale des jésuites, et, par conséquent, au pouvoir temporel du Pape. Elles expliquent comment tromper, comment escroquer de riches veuves de leurs fortunes, comme ils l’ont fait avec la seconde épouse d'Astor qui avait survécu à la catastrophe du Titanic. Elles leurs expliquent leur approche générale sur la façon de faire les choses.
 
Ce livre en particulier ne peut être connu, et si jamais il viendrait publié, ils nieront  son existence. Mais quand vous voyez les œuvres que les jésuites ont fait, c'est en complet accord avec les Monita secreta.
Il y’a une partie très intéressante dans le livre d’ Edwin R. Sherwin « The Engineer Core Of Hell » écrit en 1886 je crois, une autre œuvre supprimée. C'est habituellement dans les archives de toutes les anciennes bibliothèques. Et il montre comment cette Monita Secreta a été découverte en Amérique du Sud par un franc-maçon, et le maçon a réussi à s'échapper d'une loge après avoir été abattu. Il porta laMonita Secreta à sa loge, et de ce fait, certains de ces francs-maçons on pu voir les Monita Secreta. Il y a certains francs-maçons de bas niveau qui croient que l'Ordre des Jésuites est leur ennemi, c'est pourquoi les Monita Secreta ont été prises à la loge et ont ensuite été publiées. Mais les francs-maçons de haut niveau, bien sûr, travaillent avec eux. Les Monita Secreta ont été découvertes une fois et c’est de cette façon. Elles ont été publiées en Hollande. Puis, en 1857, réimprimées en Angleterre.
 

Sources : http://www.theforbiddenknowledge.com/hardtruth/blackpope.htm
http://leschroniquesdetrinity.blogspot.fr/2011/10/lhomme-le-plus-puissant-du-monde-le_05.html
Le livre: http://www.bibliotecapleyades.net/archivos_pdf/vatican_assassins.pdf  (en anglais)
Le site:  http://www.vaticanassassins.org/ 


L'homme le plus puissant du monde: Le Pape Noir

pchurchc

L'homme le plus puissant du monde: Le Pape Noir - 1ere partie

 
Note: Quand on fait des recherches en français sur le sujet des Jésuites et la "Conspiration", on trouve souvent des paragraphes qui sont toujours les mêmes et qui des fois ont la source originale citée et des fois pas. 
Comme ceux qui me suivent sur Facebook le savent, j'ai pris l'habitude depuis un certain temps de faire mes recherches en anglais car il y a beaucoup d'informations qui circulent dans cette langue, et cette fois ci je suis tombée sur le texte originale et surtout intégrale. :)
J'ai lu ce texte et je suis restée "émerveillée" allant de choc en choc à chaque page qui apparaissait sous mes yeux et comme sur le sujet j'essaie de ne pas tout croire bêtement, quand il y avait certaines "révélations" je suis allée les chercher dans les sites les plus variés qui ne sont pas marqués "conspirationnistes" et je me suis rendue compte que tous les faits étaient vérifiables et surtout VRAIS. C'est pour cela, que je me suis mise à traduire le texte qui est énorme parce que il faut que tout le monde en profite un maximum. Je n'en suis qu'à même pas un quart de la traduction, mais j'ai besoin de la partager avec vous, parce que c'est tellement du "lourd" qu'il faut que vous voyez ça. Je mettrais les autres morceaux au fur et à mesure que je les aurais traduis et je m'excuse à l'avance si quelque fois vous pourrez trouvez des erreurs, l'anglais n'étant pas ma langue maternelle.
 
Bonne lecture, accrochez les ceintures, ça va démarrer. (et souvenez vous surtout que tous ces morceaux de puzzle ici recollé sont historiquement vérifiables)
 
(Note 2: quand l'auteur de l'article ou Eric Phelps Jon parlent de "juifs" il faut bien comprendre qu'ils ne se réfèrent pas aux hébreux, mais bien aux sionistes)

________________________________________________________________________________


        Nota: L'article suivant est tiré du numéro de mai 2000 du journal The SPECTRUM. L'utilisation publique de cet article est permise aussi longtemps que l'origine de l'article et l'information pour contacter le SPECTRE accompagne l'article. Contacter d'information pour le spectre est comme suit: Site Web: http://www.thespectrumnews.org/
            Adresse e-mail: thespectrum@tminet.com
            Téléphone: 1 (877) 280-2866 sans frais (États-Unis et Canada) 1 (661) 823-9696 (tous les autres)
            Courrier ordinaire: 9101 West Sahara Avenue, PMB158, Las Vegas, NV 89117.
 
 
L'homme le plus puissant du monde?
 
Le Pape Noir
A savoir, Hans Kolvenbach Le général des Jésuites
 
15/04/00 Rick Martin
 
Alors, vous pensiez que vous étiez bien informé jusqu’à présent sur tous les principaux acteurs qui mènent les règles du jeu du "complot"? Peut-être cela fait quelque années que vous entendez des choses au sujet (ou que vous y êtes tombé dessus par hasard) des différents éléments de la société qui contrôlent notre monde depuis les coulisses.
Vous  vous êtes peut-être familiariser avec le rôle joué par, par exemple, les sionistes khazares (qui ont inventé le mot «Juif» pour dissimuler leur patrimoine adopté, à la différence des Judéens biblique), ou le rôle joué par les banksters (gangsters bancaire) qui contrôlent les économies du monde, par le CFR (Council on Foreign Relations), la Commission Trilatérale, le groupe de Bilderberg, le Comité des 300, les plus riches 17 soi-disant familles de l’«élite» des Rothschild en Angleterre aux Rockefeller en Amérique en passant par les Bronfman au Canada, et ainsi de suite, comprenant ainsi la structure du pouvoir physique du Nouvel Ordre Mondial sur ses marionnettes  qui lui-même est sous la direction de sombres motivations, sous d'autres dimensions du "Maître Trompeur » plus communément connu sous les noms de Lucifer ou Satan et de leur cohortes d’«anges déchus».
Bien que tous ces détails contribuent à la compréhension d’une image bien plus grande, ce que vous vous apprêtez à lire est le chainon manquant le plus important pour connaitre cette structure. Et je ne parle pas d’un petit chainon d’à côté, je veux vous parler du chainon central, tellement bien caché à la vue du public en général, et pendant si longtemps que même les plus studieux de  la «théorie du complot" n'ont probablement pas réussit à regrouper la majeur partie des informations qui vont vous être présentées ici.
Appeler ce qu’il s’en suit quelque chose de «controversé» et de «sensible» peut être considéré comme un doux euphémisme de la vérité à la question que l’on peut se poser! Ce chaînon manquant changera totalement l'inclinaison du terrain de jeu!
 
Après des mois d'attente et des semaines de préparation, j'ai enfin pu parler le mardi 14 mars avec Eric Phelps Jon, auteur du livre « Vatican Assassins ». Il n'y avait d'autre moyen pour approfondir le chef littéralement historique sur cinq siècles d'Eric , que de lui poser simplement des questions qui recouvraient énormément de temps et de grands événements historiques. Il nous a fallu près de quatre heures pour accomplir la tâche, mais nous aurions pu facilement continuer comme cela pendant encore quarante autres heures.
Nous ne voulions pas réduire toute l’importance de ce travail sur THE SPECTRUM en le présentant ici d'une façon trop distillée. En fait, en ne voulant perdre aucun enregistrement sur ce matériel pertinent afin de le partager au mieux, Eric nous a accordé la permission d'imprimer (directement après l'entrevue) plusieurs extraits de son livre qui sera bientôt publié et qui vous aidera à comprendre certains aspects de cette histoire magnifiquement importante et qui ratisse sur un large champs historico-mondial dont le chaînon manquant en est sûrement le lien central.
 
Nous appellerons cette histoire la "Connexion Jésuite-Vatican" du bon  déroulement de l’agenda du Nouvel Ordre Mondial. Vous vous ferez votre propre opinion sur le fait que ce maillon vraiment important et est vraiment bien caché aux yeux de tous! Et il y a une bonne raison pour que la bibliothèque du Vatican  si vaste soit restée secrète et reste donc intacte à toute intrusion extérieure, bien qu’ils soient nombreux à vouloir mettre les mains sur une telle collection de renseignements "censurés" de données sur notre vérité, et notre patrimoine culturel d'un autre monde.
Quand on lit une œuvre comme Vatican Assassins, on ne peut pas s'empêcher de réfléchir sur les moments intentionnellement "ajustée", édulcorés et ennuyeux que l’on nous enseigne pendant les cours d’histoire au lycée et dans les universités alors qu’en réalité la véritable histoire de ce qui s'est passé est dynamique et pleine d'intrigues calculés.
Dans ce métier, j'ai entendu et lu beaucoup de choses. Mais quand j'ai du décoller ma mâchoire du plancher pendant la lecture de certains moments historiques du livre d'Eric et bien, laissez-moi seulement vous dire que la vérité est certainement plus étrange, et beaucoup plus intéressant, que les nombreuses fictions que l’on nous a amenés à croire comme faits  historiques. Et pourtant, La Vérité s'emboîte comme les pièces d'un puzzle.
Ce livre devrait être un best-seller, mais il est peu probable qu'il atteindra une telle attention générale à cause du contrôle et de la censure qui est en activité dans le monde de l’édition. C’est pour cela la raison de notre longue présentation de ce matériel.
Nous sommes à un moment  où la vérité doit être révélée dans toutes les directions. Et il n'y a probablement rien de plus fondamental, de dérangent, et de précis que ce bouleversant extrait que nous allons vous présenter ici. L'interview est directement suivie par un certain nombre d'extraits pertinents du livre d’Eric qui sera disponible le 1er juillet.
 
[NDLR: Il convient de noter dès le départ que l'information présentée ci-dessous est l'opinion d'Eric Jon Phelps. Nous avons ici à THE SPECTRUM  trouverez beaucoup sur la présentation de sa recherche historique qui se lie avec la Vérité
Cependant, pour la tranquillité d'esprit de nos lecteurs habituels, qui généralement sont cultivés et avec une plus haute perspicacité de conscience spirituel que le grand public, nous ne voulons pas donner l'impression que nous sommes d'accord avec (ou souhaitons promouvoir) certains aspects collatéraux de la présentation d'Eric qui n’expose que ses convictions personnelles sur la religion. L'accent de ces convictions suivent beaucoup plus les conventions bibliques (littéral) qui sont en contraste frappant avec le non-conventionnel, le questionnement, et une large vision sur son matériel historique.
Généralement de telles opinions sont simplement autorisés à voler de leurs propres ailes tout comme vous qui pouvez trier et interpréter comme bon vous semble, plutôt que d'être perçu dès le départ comme des choses traiter éditorialement. Toutefois, dans ce cas, le côté des déclarations d’Eric sur les convictions religieuses et notamment sur l'apologie d'un certain degré de violence (ou la protestation violente) et l'utilisation de l'armement. Et de telles condamnations sont à l'opposé de notre philosophie de position pour plusieurs raisons.
Pourtant, si le lecteur perspicace pénètre "entre les lignes" et réfléchie, il pourra y voir une récurrence de  messages louables spirituellement dans les commentaires d’Eric comme "Ayez le courage de dire la vérité" et "Dieu aide ceux qui s'aident», que nous approuvons de tout coeur et que nous soutenons depuis toujours avec enthousiasme.
Nous sommes dans l'époque du Grand Eveil sur cette planète. La Lumière de la Vérité, s’intensifie à chaque instant qui passe, qui pousse de nombreuses personnes en avant et qui font en sorte qu’ils partage ce qu'ils savent. Est-ce que ceux qui suivent cette voie doivent continuer à se cacher dans la peur? La réponse à cette question est peut-être l'aspect le plus important de cette vérification incessante que  la Terre soit devenue une sorte de grande classe pour de nombreux gens en ce moment critique.]
 
Martin: Avant de commencer, permettez-moi de dire quelques mots. Le sujet de votre livre est tellement complet qu’il couvre littéralement tous les aspects du contrôle global par les jésuites, qui remonte à 1540. Je voudrais commencer notre conversation avec un point très important de clarification, afin que nos lecteurs puissent avoir quelque chose auquel s'accrocher en lisant le récit historique que nous allons présenter. Permettez-moi aussi d'ajouter que votre livre est l'un des plus convaincant, dynamique, véritablement éducatif de tous les documents historiques que j'ai jamais lu. Je tiens à vous dire, je suis impressionné!
 
Vous liez, littéralement, tous les grands conflits mondiaux et  l'assassinat politique aux mains de l'Ordre des Jésuites. Les Juifs, comme beaucoup d'autres groupes que vous mentionnez, ont été les pions involontaires dans l'agenda, jésuite.
Aujourd'hui, le présent. Je vais commencer par ici, et puis nous allons remonter dans le temps et le re-parcourir en ascendant jusqu’à nos jours. Mais, je veux commencer ici, car cela donnera une base pour remonter dans le temps.
Aujourd'hui, qui est le Supérieur Général des Jésuites, le soi-disant «pape noir» [noir se réfère ici à dans l’ombre, activités obscures, non à la race ou de couleur] qui donne les ordres à l'actuel pape. Est-ce encore Jean-Baptiste Janssens?


 
Jean-Baptiste Janssens (1889-1964)                                                                Pedro Arrupe (1907-1991)


Phelps: Janssens, le Français. Non, il est décédé en 1964. Ensuite Pedro Arrupe est arrivé au pouvoir. Puis, après une violente thrombose d’Arrupe en 81 , ils ont élu en 1983  le comte Hans Kolvenbach comme nouveau Général Jésuite. Je l'appelle le comte Hans Kolven Sabot. (hoof en anglais, le sabot de la chèvre ou du bouc)
 
Martin: Parlons de cette position de «général». Donc, qui est cette personne, le comte Hans Kolvenbach? Qui sert-il? Quelles sont ses origines? D’où vient-il ?
 
Phelps: Le présent Générale est né à Druten, il est de nationalité néerlandaise.
 
Martin: Où se trouve-t-il?
 
Phelps: Il réside à Rome, au siège des jésuites, appelé l'Eglise de Jésus. Ainsi, le général des jésuites réside à Rome, comme je viens de vous le dire dans le siège des Jésuites.
 
Martin: L'Eglise de Jésus, se trouve-t-elle près du Vatican?
 
Phelps: Elle n’est pas très loin du Vatican, sur sa droite. Dans la même zone il y a le siège des Chevaliers de Malte.
 
Martin: Ce siège fait-il partie de la Cité du Vatican, donc?
 
Phelps: Et bien oui, je crois.
 
Martin: Quel est le rôle de Satan dans ce cadre, et quel est le but ultime des Jésuites, la soit-disante société de Jésus?
 
Phelps: Le général des Jésuites, et les autres hauts Généraux des Jésuites, sont des sorciers. Ils sont lucifériens, et ils adorent ce qu'ils appellent Lucifer. Ils ne croient pas en Satan. Ils croient en Lucifer.
Or, selon Alberto Rivera qui était un haut jésuite à la fin des années 60, il fut invité à une «messe noire» en Espagne où il y avait un assez grand nombre de hauts généraux jésuites présents. Et il a appelé cette audience une «messe noire». Eh bien, quand vous êtes impliqué dans une «messe noire», vous êtes impliqué dans le culte de Lucifer, tous vêtus avec des capes noires et ainsi de suite.
 
Martin: Je suis fasciné par le comte Hans Kolvenbach, parce que personne dans le monde sait qui est cette personne. Je n'ai jamais entendu le nom.
 
Phelps: Permettez-moi simplement vous dire que vous pouvez voir sa photo et ses jésuites, juste en haut d'une seconde et je vais prendre le livre... Le nom de l'ouvrage est « Jésuites: A Biography multi-« , de Jean Lacoutre, et il est disponible, généralement, dans les librairies. Il a été publié en 1995.
Jean Lacoutre est français. C’était un communiste, il est encore communiste. Sur la dernière page que je vous montre, qui suit  la page 343, vous pouvez voir Peter Hans Kolvenbach. C’est le général des jésuites, et quand on le voit, on a l’impression de voir juste une personne « mauvaise ». Il ya un homme noir, un grand jésuite, c'est un  des 29 Jésuites Supérieurs et vous le voyez ici avec son état-major cosmopolite. Un des membre du personnel général ressemble à Ben Kingsley de la Liste de Shindler. Il ya six hommes blancs, et un homme noir. Et c'est son état-major.
 
Martin: Quel est le processus de choix d'un général successeur?
 
Phelps: La sphère des Hauts Jésuites élisent une personne, et il est élu à vie à moins qu'il ne devienne un «hérétique».
 
Martin: Et ce groupe représente la soi-disant «Sphère des Hauts Jésuites"?
 
Phelps: Je dirais que ce sont les «profès», du 4eme degré supérieur. Quand un jésuite est profès, il est sous le serment des Jésuites, il est sous le «Serment Sanglant" que j'ai retranscrit dans mon livre.
 
Martin: Avons-nous la permission de réimprimer ce serment dans notre journal?
 
Phelps: Bien sûr, absolument.
 
Martin: Une de mes questions a à voir avec le serment et sa similitude avec les Protocoles des Sages de Sion , et je me suis posé cette question et l’ai écrit dans le journal avant que je sois rentré dans le passage qui parle des Protocoles dans votre livre.
 
Phelps: Les jésuites de toute évidence ont écrit les Protocoles car ils ont effectué tous les protocoles dans ce petit manuel. C’est eux qui ont tout fait. Et, Alberto Rivera dit (et il était un jésuite) qu’il a été fortement décriée, et n’a pas été aidé ni par l'Apostat, ni par les protestants et ni les baptistes de ce pays. En revanche  il a été aidé par Jack Chick. Jack Chick a publié son histoire en six volumes, intitulé Alberto I, II, III, IV, V, et VI.
Alberto Rivera affirme qu'il était aligné avec les Juifs du Pape qui ont publié les Protocoles. Eh bien, j'ai tendance à croire que ce sont vraiment les jésuites eux-mêmes, et les seuls à avoir été capables de reporter cela du passer.
Ils sont infiltrés dans le gouvernement. Ils sont derrière les sports professionnels. Le propriétaire du Pittsburgh Steelers est un chevalier de Malte. Le propriétaire des Lions de Detroit est un chevalier de Malte. La majeur partie des propriétaires de ces clubs, sont pour la plupart des Chevaliers de Malte, tous des gens qui se sont introduits dans ce battage des jeux et des sports, et ils sont en train de créer une tyrannie. Alors, qui c’était des choses dans les protocoles, qu'ils créent des «amusements».
Un autre qu'ils ont utilisé était  Walt Disney ,  franc-maçon du 33e degré avec ses Disneyworld et Disneyland. D’autre encore ont été Milton Herse et  Hersey Park. Ils créent toutes les distractions et les jeux de divertissements pour obtenir un peuple ivre de plaisir, pendant qu'ils sont occupés à renverser les protestants du gouvernement.
 
Martin: D'où vient le facteur Las Vegas dans tout cela?
 
Phelps: Las Vegas est contrôlé en grande partie par la Mafia. Mais toutes les familles de la haute Mafia sont catholiques, et ils sont tous subordonnés au Pape ou au cardinal de New York, qui est le cardinal O'Connor, parce que la Commission de la Mafia réside à New York.
Frank Costello  qui était un membre de la Commission Mob, était ami intime avec un des personnes appartenant aux Chevaliers de Malte, le boss d’Hollywood, Joe Kennedy. Et ceci n'a pas changé.
Ainsi, les Hauts Chevaliers sont de  bons et très chers frères des Don de la Haute Mafia (les Gambino, les Lucchese, les Columbos, et les autres Don).  Et ils contrôlent Hollywood, pas les Juifs. C'est seulement les Juifs qui sont leurs front-men et qui sont impliqués à Hollywood et qui travaillent pour la Mafia et pour le cardinal, tout comme en politique il y at Arlen Spector. Arlen Spector estun des  juifs de Spelly (le cardinal Spellman) dans l'assassinat du président Kennedy, et il ne dira jamais un mot à ce sujet.
 
Martin: Maintenant, vu que nous en parlons, y’a-t-il quelque chose que vous ne voulez pas que je publie ? S'il vous plaît faites le moi savoir avant parce que, littéralement, je vais imprimer tout ce que nous disons dans cette conversation.
 
Phelps: C'est très bien, ça me va parce ces choses ont besoin d'être dites et sues.
 
Martin: Revenons au comte Hans Kolvenbach. Je tiens à braquer les projecteurs sur ce mec pour juste un petit peu. Parlons de lui. Que fait-il? Qui est-il? Parlons de son poste de «Général». Comment font-ils pour exercer ce contrôle sur le pape? Le pape sait-il qu’il est un pion?
 
Phelps: Ok, une question à la fois. Alors, quelle est la question que vous voulez traiter en premier?
 
Martin: Disons faire un peu plus de lumière sur le comte.
 
Phelps: Le général des Jésuites, ok.
 
Martin: Nous allons commencer et vous allez me dire tout ce que vous voulez sur ce sujet.
 
Phelps: Le général des Jésuites est un dictateur absolu, complet, total et autocrate de l'Ordre. Quand il parle, ses provinciaux se déplacent. Les provinciaux sont ses subordonnés majeur. Il ya environ 83 provinciaux en ce moment.
Donc comme je l’ai compris, l'Ordre des Jésuites a divisé le monde en 83 régions. Ok? Pour chaque région, il ya une province jésuite. Il ya 10 provinciaux aux États-Unis. Il y en a un  pour l'Amérique centrale, un pour l'Irlande etc... Ils ont partagé le monde dans ces provinces.
Donc c’est le vieux  gouvernement provincial babylonien, centré sur Nabuchodonosor ou sur le Général des Jésuites lui-même; il a donc une forme de gouvernement strictement romaine où tous les états ou provinces sont subordonnés à ce souverain dans le monde entier.
Le général des Jésuites exerce le plein pouvoir sur l'Ordre entier. Il se réunit avec ses provinciaux. Quand ils décident de commencer une guerre ou une agitation, il obtient l'information de la province de ce pays, la meilleure façon de conduire ce sujet, le comportement des gens, et puis il utilise ses griefs légitimes pour provoquer une agitation civile comme le  Mouvement des Droits en 1964. Ce fut une agitation provoqué par les jésuites, complètement, parce que le résultat final fut plus la consolidation du pouvoir à Washington avec la loi de 1964 sur les droits civils qui a été écrit par ([le président de longue date de l'Université de Notre Dame) le révérend Theodore Hesburgh.
Le général des Jésuites commande le monde à travers ses provinciaux. Et les provinciaux bien sûr, commandent les Jésuites du bas, il y’a de nombreux jésuites qui ne sont pas «profès», et nombreux sont les jésuites du bas qui n'ont aucune idée de ce qui se passe au sommet. Ils n'ont aucune notion de la puissance de leur Ordre.
C'est exactement comme dans la franc-maçonnerie . Ceux qui sont dans les grades inférieurs n'ont aucune idée que les hauts francs-maçons travaillent pour le général des jésuites. Ils pensent qu’ils font du bon travail et que ce sont de bonnes personnes. Mais l'essentiel est de savoir que les francs-maçons de haut niveau sont soumis, également, à l'Assemblée générale des Jésuites parce que le général des jésuites, avec Frédéric le Grand, a écrit les Hauts Grades, les 8 derniers degrés, de la franc-maçonnerie du Rite écossais lorsque Frédéric les protégea quand le pape décida de les supprimer en 1773.
Donc, vous avez l'alignement avec l'Ordre des Jésuites et les plus puissants des franc-maçons qui avaient de leur coté Frédéric le Grand, lors de leur suppression. C'est une conclusion irréfutable. Et puis, quand vous voyez les guerres napoléoniennes, la Révolution française et les guerres napoléoniennes menées par la franc-maçonnerie, et tout ce que Napoléon a fait, et les Jacobins, et bien vous vous apercevez que tout ce qu’ils ont fait a complètement profité à l'Ordre des Jésuites.
C'est à cette fin qu’Alexandre Dumas a écrit son « Comte de Monte-Cristo ». Le comte est le général des jésuites. Monte = Mont, Cristo = Christ. Le comte du Mont du Christ. Alexandre Dumas parlait de la vengeance des généraux jésuites après que les jésuites aient été supprimés, et que plusieurs d'entre eux avaient été expédiés sur une île,  à trois heures de navigation à l'Ouest du large des côtes du Portugal. Et donc, quand les jésuites ont retrouvé enfin leur pouvoir, ils ont punis tous les monarques d’'Europe qui les avaient supprimé, et ils les chassèrent de leurs trônes, y compris les Chevaliers de Malte, à Malte,  grâce à l'aide de Napoléon.
Et Alexandre Dumas, qui a lutté pour les patriotes italiens en 1848, afin de  libérer Rome du pouvoir temporel du Pape, a écrit de nombreux livres et l'un des livres était d'exposer cela, et c’est ce qu’est en vérité Le comte de Monte-Cristo.
Donc, quand vous lisez ce livre, gardez à l'esprit que c'est vraiment une satire sur l'Ordre des Jésuites qui ont regagneé leur pouvoir en France. Le Comte de Monte Cristo a un réseau de  renseignement qui ne peut être battu. Eh bien, c'est l'Ordre des Jésuites.
Mais le comte ne put obtenir ce qu'il voulait vraiment avoir, ou son dernier souhait, et c'est l'amour de la femme. Il gagne sur tous les pouvoirs politiques, il reprend tout ce qu'il avait perdu, mais il n'a pas l'amour d'une femme. Et c'est l'ordre des Jésuites. Ils n'ont pas de femmes. Ils n'ont pas l'amour d'une femme. Parce que d'avoir une femme, d'avoir une femme, signifie que vous avez une allégeance à votre épouse et sa famille, et vous ne pouvez pas obéir à l'Assemblée générale. C'est pourquoi ils ne pourront jamais se marier, et c'est l'une des grandes clefs de leur succès.
Ils peuvent trahir une nation et fuir. Ils peuvent trahir tous les Irlandais catholiques qui se sont embarqués sur le Titanic, et fuir. Ils peuvent nous trahir au Vietnam et fuir. Ils peuvent nous trahir à chaque fois que nous allons à l'hôpital et nous irradier et couper et droguer, et fuir, parce que c'est «pour la plus grande gloire de Dieu ". Ad Majorem Dei Gloriam: la plus grande gloire du dieu qui siège à Rome.
 
Martin: Quel est le but ultime de les jésuites?
 
Phelps: Leur but ultime est de contrôler le monde, et le pape par leur décision, reconstruire le temple de Salomon à Jérusalem. Voilà ce qu’est leur but ultime !
 
Martin: Et pourquoi est-ce si important de reconstruire  le Temple de Salomon?
 
Phelps: Parce que les Jésuites ont toujours voulu ça. Lorsque Ignace de Loyola a fondé  l'Ordre, l'une des premières choses qu’il voulait été d’aller à Jérusalem et d’y mettre en place le siège des jésuites. Donc, il est allé là-bas, et il a essayé de le faire mais cela a échoué. Il est donc revenu, est allé à l'école, a commencé ses études en latin, etc…  Peut-être que ce pourrait être une bonne idée de d’en dire un peu plus sur Ignace de Loyola.
 
Martin: Oui.
 
Phelps: Ok, Ignace de Loyola était un soldat espagnol, et il a été blessé lors d'une bataille entre les Français et les Espagnols, et il a eut la jambe cassée. Le général français a donc ordonné à ses propres médecins d’assister Loyola, parce que Loyola avait été très courageux lors du conflit. Donc il lui fit soigner la jambe et le renvoya à son domicile, ce qui, bien sûr,  le rendait redevable par ce fait au Conseil de Loyola en Espagne, dans la région des Basques.
Loyola, qui voulait retrouver l’usage de sa jambe qu'il avait mal guéri, se construisit une sorte d’établi  où il pouvait étirer sa jambe, en supportant de graves et horribles douleurs et essayant d'étirer le plus cette jambe cassé pour la faire revenir à sa forme normale. Il l'a cassa encore une ou deux fois, mais ne réussit à la guérir correctement et depuis il aurait toujours boité. Il ne pouvait plus prétendre être un courtisan pour les femmes, et, par conséquent, il est tombé dans une grosse dépression, et eut  cette vision des saints, etc, etc, et il commença à écrire ses exercices spirituels.
Je vais m'arrêter sur ces exercices spirituels juste pour une minute. Loyola voulait former une armée, mais quand il commença ses exercices spirituels, il décida que ces exercices spirituels serait la formation de base pour l'ensemble de ses jésuites. Et qu’ils auraient tous du s’y soumettre et c’est ce que font encore aujourd’hui les jésuites.
Une des maximes des exercices spirituels est que si mon supérieur dit «le noir est blanc et le blanc est noir", alors c’est que c’est comme ça et pas autrement. C'est dans ses exercices spirituels. C'est ce qui est cité dans le film d’Oliver Stone « JFK », quand Kevin Costner est assis à la table et déclare« Messieurs, nous devons commencer à penser différemment. Nous devons penser comme la CIA. Blanc, c'est noir, et noir, c'est blanc. »  Ceci a été un cadeau envers les  jésuites qui ont produit ce film, en citant un des exercices spirituel d’Ignace de Loyola dans le film.
Ainsi, Loyola avait une volonté indomptable. Il avait une volonté d'acier, et il a mis tout son esprit à arriver à ce retour de la papauté qui avait perdu à la Réforme. Et donc, il est allé voir le Pape en 1540, et ils ont créé l'Ordre des Jésuites. Mais cet homme qui était donc  un soldat et un avocat a rassemblé une légion de soldats et de  guerriers pour reconquérir ce que Rome avait perdu, ainsi que l'institut d'un gouvernement mondial pour le Pape, à partir de Jérusalem. C’était en 1540.
Il a commencé à fonder l'Ordre en 1536, puis il a été arrêté par l'Inquisition, il a été libéré, et il est allé se jeter aux pieds du pape. Il dit qu’il aurait été complètement à son service. Le Pape y consentie , et ce Pape était Pie III.  Le Pape ayant consenti, il créa donc  l'Ordre des Jésuites, et vu que  maintenant il avait la protection du pape, et ils commencèrent leur terrible histoire d'actes de sang. Et  guerre après guerre après guerre après guerre, ils attribuèrent tout à l'Ordre des Jésuites en quelque sorte. Les nobles catholiques donnèrent beaucoup d'argent, firent dons de châteaux , d’écoles et d'argent à l'Ordre des Jésuites.
Pratiquement tout ce qu'ils possèdent a été donné ou volé par eux. Bien sûr, ils ont volé toutes les fortunes des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils ont volé tout l’or, tous les biens et tout ce qu’il y avait à prendre à chaque fois qu’ils sont allés dans un pays. Ce qui vient d'être publié n'est rien comparé à ce qu'ils ont pris en réalité.
Dans le livre d'Edmond Paris, imprimés par Publications Ozark, appelé « Le Vatican contre l'Europe »,  il est écrit dans le détail tout ce qu'ils faisaient. Il en fait l’élucubration (les 30 dernières années de  guerre sont entièrement attribuables aux jésuites, leurs massacres de Serbes et de Juifs, etc..) Mais Edmond de Paris n'a pas compris pour le Général jésuite et c'est là un des points les plus importants que je veux dire à propos de Von Kolvenbach , Général des Jésuites. Il a un contrôle complet de la communauté du renseignement international: CIA, FBI, KGB, Mossad israélien, BND allemand, SIS britannique. Le Général des Jésuites a un contrôle complet sur l'ensemble du dispositif de renseignement du FBI, chaque agence bureaucratique dans ce pays, tout cela, il a un contrôle complet de celle-ci.
Donc, chaque fois qu'il veut trouver quelque chose sur un individu, ils cherchent dans le numéro de sécurité sociale, et dans tout  l'ensemble des  appareils de renseignements secrets et lui et ses provinciaux peuvent examiner et tout savoir sur cet homme. Cartes de crédit, votre nom, tout ce qui est attachée au nombre de Rome de la sécurité sociale, que FDR (Franklin D. Roosvelt) mis sur nous en 1933 avec l'aide de Spellman. En même temps, je crois, qu’il y avait l’Archevêque, ou peut-être le Cardinal Hayes mais Rome était derrière FDR en le mettant dans les bureaux.
Certaines choses ont été mises en œuvre comme l’'insécurité sociale, l'impôt sur le revenu, et reconnaissance de du gouvernement de URSS du sanguinaire Joseph Staline élevé par les jésuites. C’est ainsi, qu’ils nous ont donné le numéro de sécurité sociale, qui est un numéro de Rome ( et que je refuse d’utiliser) et c'est pourquoi ils veulent que tout le monde l’utilisent pour tout: permis de conduire, déclaration fiscale, carte de crédit, tout ce que vous faites, ce nombre est vous et ce nombre est le numéro de Rome.
 

Le vrai visage du Docteur Josef Mengele et le Programme Monarch

 brain

 

Le vrai visage du  Docteur Josef Mengele et le  Programme Monarch

L'un des génies du mal les plus cruels des temps modernes fut le Docteur Josef Mengele. Il utilisa
plus de 3.000 jumeaux pour ses recherches, pour les seules années 1943-1944. La plupart de ces
jumeaux périrent. Ces jumeaux étaient sélectionnés parmi les foules envoyées dans les camps de
concentration allemands. A la fin de la guerre, Mengele avait appris beaucoup de choses sur la
manière de torturer des enfants, pour que ces derniers soient liés à lui d'une manière absolue.
Aujourd'hui encore, beaucoup de survivants de ces horribles expériences restent persuadés que
Mengele aimait beaucoup les enfants. Ils continuent à l'aimer comme s'il était leur père. Mengele
avait également réussi à créer des jumeaux artificiels par la programmation mentale. Quand il se
rendait dans des bases militaires, il apportait toujours son violon avec lui. Il cachait dans son
violon ses codes secrets pour la programmation par les couleurs.
D'autres hommes ont travaillé avec le Docteur Mengele, et sont par la suite devenus des
programmeurs à part entière. Le Docteur Cameron, du Canada, devint ainsi un programmeur
spécialisé dans la création d'esclaves mentaux, dans le cadre du Programme Monarch. Il était aussi
connu sous le nom de "Doctor White". Un autre programmeur, qui n'était pas un sataniste de pure
lignée, était Heinrich Mueller, connu sous le nom de "Doctor Blue". Ce dernier vivait dans le nordouest
des Etats-Unis, et avait deux fils, Theodore (Teddy Bear) et Michael (Robin Hood). Deux des
programmeurs les plus cruels de la côte Ouest sont Jerry Lee Lewis et Michael Aquino. Ces deux
hommes sont des tueurs au sang froid, et valent bien Mengele quant à leur habileté à torturer.
Michael Aquino, qui appartenait aux services de renseignements américains, était en mesure de
transmettre ses compétences diaboliques de programmeur mental à des dizaines d'officiers de
l'armée. Sa femme travaille avec lui, et s'appelle Lilith Sinclair. Michael Aquino a voyagé dans tous
les Etats-Unis pour exercer sa fonction de programmeur. C'est Michael Aquino qui a utilisé Cathy
O'Brien comme star et victime à la fois, dans sa vidéo destinée à former des officiers aux méthodes
de programmation mentale pour créer des esclaves mentaux.
Les principaux programmeurs sont donc connus sous les noms des Docteurs Green, Black, White
et Blue. Ces quatre programmeurs ont ensuite formé des milliers de programmeurs à temps partiel.
Les meilleurs programmeurs sont ceux qui sont capables de pénétrer dans la pensée et l'intellect de
leurs victimes, un peu à l'image de l'inspecteur Colombo, joué par Peter Falk. Ce derniers fait
d'ailleurs partie, dans sa vie privée, du monde des programmeurs. Il faut savoir qu'une victime du
programme de contrôle mental Monarch peut avoir un certain nombre de programmeurs, mais que
cet esclave mental sera formé pour n'obéir qu'à la voix d'un nombre limité de maîtres ou
d'utilisateurs. Si quelqu'un veut utiliser un esclave mental qui n'est pas programmé pour
reconnaître sa voix, cela peut déclencher chez l'esclave un programme de suicide. Mais un robot
humain peut aussi avoir en lui certaines parties de sa personnalité programmées pour empêcher
d'autres parties de sa personnalité de le conduire au suicide. Mais l'esclave mental doit être
clairement programmé pour se tenir à l'écart d'utilisateurs non identifiés, sous peine de devoir se
suicider.
Nous sommes actuellement parvenus à une époque où nous sommes à la deuxième ou troisième
génération d'esclaves mentaux robotisés, qui sont eux-mêmes devenus des programmeurs. Ce sont
des robots humains programmés qui font actuellement la plus grande part du travail de
programmation mentale. Cela signifie que la plupart des programmeurs souffrent eux-mêmes d'une
personnalité fractionnée. Certains de ces programmeurs sont des militaires de carrière, qui
considèrent toute "discipline" ou "méthode de formation" comme bonne, si elle permet d'obtenir des
soldats qui obéissent sans discussion. Ces militaires ont perdu toute notion de limite morale à faire
respecter par les programmes de "formation". Cela explique pourquoi le système de production
d'esclaves mentaux tourne actuellement à plein régime, pour produire toujours plus d'esclaves
mentaux. Ceci est très inquiétant. Ceux qui parviennent à s'échapper, avec beaucoup de peine, de

ce système de programmation mentale, sont en tout petit nombre, par rapport au grand nombre
d'esclaves mentaux qui sont constamment créés. Depuis 1947, plus de deux millions d'Américains
ont subi les méthodes de programmation mentale utilisant la torture. En 1970, la CIA dut admettre
publiquement qu'elle utilisait des méthodes de programmation mentale. Pourtant, le grand public
continue à ignorer largement ce qui se passe dans ce domaine.
Le Docteur Green, ou Josef Mengele.
C'est le plus important de tous les programmeurs. C'est sans doute lui qui peut être considéré
comme le père de la méthode de programmation Monarch. C'était le "médecin" des camps de
Esclaves_par_l_esprit_L_accepterez_vous_Mind_controlconcentration nazis. Il fut le programmeur principal de milliers d'esclaves mentaux aux Etats-Unis.

Le Docteur Mengele était d'assez haute taille. Il avait les cheveux châtain foncé, des yeux d'un brun
vert, et était fort élégant. Son caractère était semblable à celui du Dr Jekyll et M. Hyde. Il désarmait
les gens par son amabilité. Il était apparemment doux, tranquille et intelligent, tout en cachant un
côté profondément sadique et brutal. Il était né dans une riche famille de satanistes depuis des
générations. Il devint l'un des satanistes les plus puissants dans le monde. Il était expert en
démonologie et en Cabale. Il était au moins Grand Maître des Illuminati. Mais nous ignorons
jusqu'à quelle hauteur de la hiérarchie satanique il a pu accéder.
Etant membre des Illuminati, son corps ne devait porter aucune cicatrice visible. Josef Mengele ne
se fit donc pas imprimer le tatouage nazi quand il rejoint les rangs des SS. Mengele devint le
médecin du camp de la mort d'Auschwitz. A cette place, il occupait une position clef. Il put ainsi
utiliser d'innombrables cobayes humains pour ses expériences. L'un de ses sujets de recherche
principaux était de déterminer avec précision le degré de torture que divers êtres humains
pouvaient supporter. Il établit des statistiques et des tableaux précis, qui permirent aux Illuminati
de connaître exactement le degré de torture à appliquer à leurs esclaves mentaux formés par le
programme Monarch.
Mengele grandit à Grunzberg dans une famille connue pour son goût du secret. Sa mère était très
dure. Il fit ses études à Francfort-sur-le-Main, haut lieu du satanisme allemand. Il fit son internat à
Leipzig, ville connue pour héberger de nombreux chercheurs dans le domaine de l'étude du
comportement humain et des méthodes modernes d'apprentissage. Plus tard, il fit partie des SA,
puis des SS. A la fin de la guerre, l'armée américaine prit soin de Mengele. Les satanistes
américains firent secrètement entrer Mengele aux Etats-Unis. Il fut aussi reçu dans divers pays
d'Amérique latine, pour faire croire qu'il s'y était réfugié. Mais, en réalité, Mengele passa une bonne
partie de son temps à voyager dans le monde entier, pour visiter en particulier des établissements
comme l'Institut Tavistock ou la base navale de China Lake, où l'on transformait des enfants
innocents en esclaves mentaux.
Mengele vécut effectivement au Brésil, en Argentine et au Paraguay, mais la CIA et d'autres groupes
travaillant pour les Illuminati en profitèrent pour lancer beaucoup de fausses informations à ce
sujet. Tout au long de sa vie, Mengele continua à aimer la musique et la danse. Il devint un
manipulateur de marionnettes humaines, et il utilisait la musique pour les programmer. Il aimait le
violon et le piano. Il utilisa beaucoup la musique dans ses méthodes de programmation mentale.
Certains de ses élèves ont aussi utilisé la musique dans la programmation mentale. C'est cette
tendance à employer la musique dans la programmation mentale qui a permis à la musique
"western" et "country" américaine de se développer. Ces musiques peuvent être considérées comme
un sous-produit de la programmation mentale Monarch. L'industrie de la musique country n'est
qu'un moyen de couvrir un important trafic de drogue, effectué par des esclaves mentaux.
L'influence de Mengele s'est aussi exercée au niveau des recherches sur les jumeaux. Mengele était
fasciné par les jumeaux. Il a fait des expériences sur des milliers de jumeaux, sont la plupart
périrent sous les tortures employées au cours de ces expériences. Les expériences scientifiques
nécessitent souvent un groupe faisant l'objet des expériences, et un groupe de contrôle. La
recherche était donc facile avec des jumeaux. C'est pourquoi Mengele en utilisait beaucoup. Aidé
d'autres chercheurs Allemands et Italiens, il fit aussi des recherches sur les liens affectifs
traumatiques qui pouvaient lier une victime à son bourreau, au point que ces victimes servaient
leur maître avec une loyauté absolue. Dans les camps de concentration, il arrivait que Mengele
sauve de la mort un certain nombre de condamnés, qui lui restèrent fidèles, malgré le fait que ces
personnes savaient que Mengele torturait à mort des milliers d'autres personnes.

Les esclaves mentaux Monarch sont programmés pour croire qu'ils ont un jumeau quelque part. De
nombreux esclaves mentaux ont même été programmés pour croire qu'ils appartiennent à un
groupe de quadruplés.
Dans les camps de concentration, Mengele était connu sous les noms "d'Ange de la Mort", "Père",
"Papa", ou "Beau Josef". Les esclaves mentaux qui ont été programmés par lui le connaissent sous
les noms de "Docteur Green", "Papa", David", ou "Fairchild". Certains esclaves mentaux se
rappellent encore le bruit de ses bottes brillantes, quand il arpentait la pièce où il les programmait.
Mengele aimait réduire ses victimes à l'état de véritables animaux. Pourtant, ces victimes étaient
formées pour ne jamais pleurer.
Mengele était très connu pour sa méthode de programmation "Marguerite". Il effeuillait une
marguerite en disant : "je t'aime", "je ne t'aime pas"… Si le dernier pétale tombait sur un "je ne
t'aime pas", il mettait à mort le petit enfant, en présence des autres enfants qu'il était en train de
programmer.
Mengele se trouvait à Dallas lors de l'assassinat du Président Kennedy. Ce dernier fut assassiné par
des esclaves mentaux Monarch. Il existe un témoignage formellement établi devant la justice, où un
témoin associe Josef Mengele à l'assassinat de Kennedy, en affirmant avoir vu Mengele dans le
bâtiment où l'un des coups de feu avait été tiré. Ce témoin, Luis Angel Castillo, n'était que l'un des
esclaves mentaux envoyés par les Illuminati pour assassiner Kennedy le 23 novembre 1963.
Madame Krebs, une Allemande résidant en Allemagne, travailla avec Mengele, en compagnie d'un
grand nombre d'autres programmeurs, pour préparer l'assassinat de Kennedy.
En 1956, Josef Mengele demanda, et obtint de l'Argentine, un permis de séjour officiel sous son
propre nom, ce qui prouve l'audace des Illuminati. Cette même année, il voyagea même dans divers
pays d'Europe sous sa véritable identité.


Le Projet Monarque par P0L0

Lakhovski un génie de la medecine énergétique vibratoire

wallpaper-254452Dans les années 1890, le physicien Nikola Tesla (1857-1943) s’aperçoit que les effluves électriques s’échappant des condensateurs à hautes fréquences, ne sont pas dangereuses pour le corps humain et qu’elles peuvent même avoir des propriétés thérapeutiques. À cette même époque (1893), le Pr. d’Arsonval généralise l’emploi de ces courants dans le monde médical. Il crée un service d’électrothérapie à la Salpêtrière et nomme darsonvalisation cette nouvelle forme de médecine. Cette thérapie servait notamment à faire baisser la tension artérielle de certains patients, en produisant une dilatation vasculaire.

arton510
En 1898, Tesla publia un article intitulé : Oscillateurs à hautes fréquences pour l’électrothérapie et autres usages2. D’Arsonval a expérimenté que les courants à hautes fréquences agissaient sur la vitalité des tissus. Il considérait cette nouvelle thérapeutique «pleine de promesses» et c’est juste avant sa retraite qu’il rencontra Lakhovski et se passionna pour ses recherches.
Tout ceci se passait avant que l’industrie n’impose sa vision mercantile de la santé qui a poussé au dénigrement de toutes les thérapeutiques non médicamenteuses dont l’usage formait un obstacle majeur à la généralisation de l’usage des drogues chimiques… 3 Le Secret de la Vie : ondes cosmiques et radiations vitales. Éditions Gauthier-Villard, Paris 1925, 261 p.
4 Tesla et Lakhovski se connaissaient bien et certains auteurs pensent que Tesla a aidé Lakhovski dans la conception du MWO. Lors d’un séjour à Paris en 1931, Tesla a apparemment révisé tous les circuits du MWO. L’ingénieur Lakhovski connaissait donc les travaux de son collègue Tesla. Rappelons que Tesla a publié en 1898 un article évoquant les possibilités thérapeutiques des courants à hautes fréquences.

Ondes cosmiques et radiations vitales

espace_99974_jpg
En 1925, Lakhovski publie son livre intitulé : « Le Secret de la Vie : ondes cosmiques et radiations vitales3 », dont la préface est signée par le Pr. Jacques Arsène d’Arsonval. En 1928, le Dr Anastas Kotzareff publie à Paris une thèse sur le «Traitement par les ondes de cancers incurables, inopérables et abandonnés ». Puis les expériences de Lakhovski sont reprises en Italie : à l’hôpital de Pérouse avec le Dr Vicenzo Riviera, à Bologne, avec les Pr. Mazzadroli et Vareton et l’hôpital San Spirito de Rome avec le Dr Attili. Ce dernier est directeur d’un service de radiologie et traite 300 malades dont 24 cancéreux avec ce système. Grâce aux traitements utilisant la machine de Lakhovski, il améliore la santé de ses patients et obtient deux rémissions complètes. D’autres pays sont les hôtes des ces recherches de médecine énergétique d’avant-garde, comme la Suède et la Brésil.

Gorges_Lakhovsky
L’Oscillateur à Ondes Multiples
En 1928, Lakhovski invente une nouvelle machine : l’Oscillateur à Ondes Multiples, le fameux MWO (Multi Waves Oscillator). Il émet l’hypothèse que « l’amplitude des oscillations cellulaires doivent atteindre une certaine valeur afin que l’organisme soit assez fort pour repousser les vibrations destructrices de certains microbes. » Pour lui, le but « n’est pas de tuer les microbes en contact avec la cellule en santé mais de renforcer les oscillations de chaque cellule directement par renforcement de la radioactivité du sang ou en produisant vers les cellules une action directe par renforcement de leur propre rayonnement. »
Son Oscillateur à Ondes Multiples (MWO) est construit autour d’une bobine de Tesla4 connectée à deux résonateurs entre lesquels le patient prenait place.
Ces deux antennes spéciales sont composées d’anneaux de cuivre concentriques semi-ouverts, maintenus en place grâce à du fil de soie. Ces anneaux sont disposés dans le même plan de telle manière que l’ouverture de chaque cercle soit disposée à l’opposé de la suivante selon une rotation de 180 degrés : le design de l’ensemble ressemble à une cible. L’appareil génère des hautes fréquences (150 MHz) sur un très large spectre qui sont couplées à des charges statiques en provenance des résonateurs.
Ces hautes fréquences produisent des effets de corona, produits par les décharges d’électricité statique à l’intérieur des antennes et autour de leur périmètre extérieur. Tesla les nommait electric brush et Lakhovski les baptisa effuvia ou effluves. Ce sont les fameux rayons violets (violet ray energy).
Le patient était installé sur un siège en bois entre les deux résonateurs. Il était exposé à leur énergie durant quinze minutes.
Pour Lakhovski, toute cellule vivante quelle qu’elle soit, composant un tissu ou un organe, est un émetteur récepteur miniature, ayant sa propre fréquence : « Dans la nature, tout est vibration, en particulier la vie cellulaire, menacée en cas de déséquilibre oscillatoire. Chaque cellule vivante est un minuscule circuit oscillant qui joue le rôle d’un émetteur-récepteur d’ondes. Les vibrations de tous les circuits oscillants du corps sont dépendantes des ondes électromagnétiques ».

nl9_hd-goodies1
Principes de fonctionnement
La théorie qu’il élabora est que la maladie n’est pas le résultat d’un désordre chimique qui se rétablirait par une drogue ou un médicament. Pour lui, la maladie est le résultat d’une faiblesse de rayonnement et d’oscillation cellulaire, une anomalie dans l’amplitude de sa vibration, dues à un facteur externe à la cellule. L’intervention thérapeutique consiste alors, toujours selon Lakhovski, à inverser le processus provoquant la baisse de rayonnement énergétique en amplifiant ou renforçant la vibration fondamentale de la cellule et en lui redonnant toutes ses harmoniques, au moyen de vibrations lui permettant de retrouver l’amplitude de son oscillation naturelle.
Dans cette optique, le MWO permettrait aux cellules affaiblies par la maladie, de vibrer dans son champ énergétique et d’être soumises à un bain de fréquences. Elles se mettraient à vibrer alors en résonance en captant les vibrations qui leur manquent. Les cellules malades sélectionnant automatiquement, dans un processus de résonance expliqué par la physique (loi de résonance sympathique), leur « bonne » fréquence, celle dont elles ont besoin pour retrouver leur vibration naturelle. Grâce à cette opération, elle se remettraient à vibrer à leur amplitude optimale. Ce processus est identique à la résonance provoquée par un diapason en vibration, posé sur la caisse d’une guitare : Il va faire vibrer la corde qui a la même fréquence que lui, en amplifiant sa vibration et en faisant chanter sa note.
Dans l’hypothèse de Lakhovski, on peut donc comparer le processus qui rend un organisme malade, à celui qui rendrait un piano désaccordé. Les cellules (cordes) qui le composent, ont perdu leur vibration naturelle qui les faisait jouer juste ou en santé.
Le passage du « corps-instrument » du patient traité au sein du bain d’ondes générées par le MWO, jouerait le même rôle que le passage d’un instrument entre les mains d’un accordeur : Les cellules se « réaccorderaient » en « écoutant » les ondes émises par l’appareil, au sein desquelles elle reconnaîtraient leur fréquence naturelle. Elles se remettraient alors à chanter leur note juste avec la bonne amplitude « santé », alors qu’elles avaient été préalablement faussées ou affaiblies par la maladie. L’accordeur de piano agit quant à lui sur la tension des cordes en appliquant une clé d’accord sur leur cheville (on parle ici toujours bien d’un piano). Pour que notre comparaison soit tout à fait correspondante, il faudrait que le tuning du piano se fasse automatiquement, en faisant simplement jouer les notes justes à l’instrument qui se réaccorderait tout seul… N’oublions pas qu’en mars 2004, le Dr Jim Gimzewski de l’UCLA (University of California, Los Angeles) a démontré que les cellules émettaient des fréquences qui diffèrent selon que la cellule est en santé ou non. Il a rendu le son de ces cellules audible, grâce à un microscope à effet tunnel et qu’il envisage de pouvoir détecter des cancers, juste en écoutant les son des cellules d’un patient5. En 1942, Georges Lakhovski meurt prématurément dans un accident, alors qu’il est renversé par une voiture. Encore conscient, il supplie les ambulanciers de le ramener chez lui et non à l’hôpital, où il est néanmoins conduit et où il meurt 24 heures plus tard. La mort accidentelle du chercheur, alors âgé de 73 ans, mit fin brutalement à la MWO thérapie expérimentée dans les hôpitaux de New York. Les protocoles de recherche avec cette thérapie prometteuse ont été arrêtés, les oscillateurs ont disparus du service hospitalier qui les expérimentait et les archives furent détruites. Ainsi, les résultats spectaculaires sur nombre de pathologies et les réussites thérapeutiques obtenues en particulier sur les cancers sont tombées dans les oubliettes. Georges Lakhovski a été l’un des grands pionniers de la médecine énergétique électromagnétique. Dès les années 1920, il a postulé que la cellule vivante captait et émettait de l’énergie. Il construisit des machines très simples basées sur la génération de courants électriques à haute fréquence, dont Nikola Tesla et Arsène D’Arsonval avaient avant lui soupçonné l’intérêt thérapeutique. Ainsi naquit le Multi Waves Oscillator.
Les recherches et observations faites par Lakhovski sont à mettre en parallèle avec celles du Dr Royal Rife, qui à la même époque, sur la côte ouest, s’est intéressé à l’usage thérapeutique des fréquences, pour détruire virus et bactéries. Cela se passait dans un laboratoire à La Jolla, en Californie mais cela, c’est une autre histoire…
Les rapports avec la Sonologie
À la lecture de ces histoires d’ondes, on peut se demander quels sont les rapports existants entre les théories de Lakhovski et la Sonologie. Dans cette discipline, nous nous intéressons aux sons, il est vrai mais aussi aux vibrations : tous les sons sont des vibrations mais toutes les vibrations ne sont pas des sons.
Il existe des vibrations acoustiques inaudibles pour l’être humain et d’autres formes de vibrations, de nature non acoustique, soit électromagnétiques, comme les couleurs ou les hautes fréquences utilisées par Tesla ou Lakhovski.
En Sonologie, nous nous intéressons à toutes formes de vibrations, acoustiques ou non et en cela les recherches relatées ici sont pour nous du plus grand intérêt en sachant que d’autres scientifiques se sont intéressés aussi à ce domaine de recherche.
Un des intérêts majeurs de la démarche de Lakhovski réside dans le fait d’avoir eu l’idée de produire un bain harmonique multifréquentiel, dans lequel les cellules affaiblies peuvent trouver la fréquence qui leur manque. L’utilisation de telles ondes transcodée à un niveau acoustique par transfert d’octaves11, permet de renforcer l’idée selon laquelle la pratique du chant harmonique ou d’autres instruments harmoniques, comme le monocorde ou harpe harmonique, les bols tibétains, le tampura, le sitar etc., permet de créer un champ multifréquenciel produisant un large spectre, dans lequel les cellules du corps vont trouver une nourriture vibratoire avec laquelle s’harmoniser. Ceci sans parler des ondes de forme générées par les intervalles harmoniques caractéristiques des sons, proches du nombre d’or et de la suite de Fibonacci, qui jouent certainement un rôle.

10The Lakhovsky Multiple Wave Oscillator Handbook: How To Build your own MWO by Thomas J. Brown, avec schémas du Dr Beck, Borderlands Journal, Borderland Sciences Research Foundation Inc. Eureka, California, U.S.A 1963. Extrait de l’introduction : Lakhovsky

Levez vous il n'ya pas de crise nous sommes seulement victime d'un systéme esclavagi$te jamais égalé .

PO RUSTY JAMES CANALBLOG

Parce qu'il est temps de nous unir et d'agir pour faire face aux problématiques de notre système et de notre développement. Parce qu'il ne nous reste certainement plus bien longtemps avant d'atteindre la zone de non-retour.
Il est nécessaire pour chaque être humain de se sentir concerné par les problématiques de notre temps et d'agir à son niveau pour essayer d'améliorer les choses.
Gardez cela en tête, si nous ne faisons rien, il ne se passera rien.

 

Posté par rusty james à 15:07 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Après la chasse aux communistes, les Etats-Unis se lancent dans la traque aux écologistes

arton3345-e32b9

Le FBI lui a proposé d’infiltrer son groupe militant. Il a décidé d’écrire un livre sur la chasse aux « éco-terroristes ». Dans Green is the New Red, pas encore publié en France, le journaliste étasunien Will Potter dénonce l’utilisation du qualificatif « terroriste » appliqué abusivement à des militants écologistes. Certains ont été lourdement condamnés depuis le 11 septembre 2001. Il pointe également le lobbying de plusieurs entreprises pour renforcer cette répression. Un air de déjà vu : c’était dans les années 1950, la menace était Rouge. Aujourd’hui, elle est verte. Entretien.

Basta ! : Comment avez-vous commencé à travailler sur l’éco-terrorisme ?

Will Potter : Je couvrais l’actualité chaude et les homicides pour le Chicago Tribune. Je devais traiter les meurtres en interviewant les familles. Cela me laissait avec des idées noires ! C’était un super travail mais j’avais l’impression de ne pas avoir d’impact positif sur le monde. A l’université, j’avais côtoyé de nombreux mouvements de justice sociale. J’ai donc décidé de m’y investir. J’ai commencé en distribuant des tracts contre une entreprise qui teste des produits sur les animaux, Huntingdon Life Sciences. Je pensais que c’était un engagement sans danger, qui me permettait de continuer de travailler sans problème comme journaliste. Mais nous avons tous été arrêtés et accusés de « conduite contraire aux bonnes mœurs » (disorderly conduct) ! Ces charges ont bien sûr été abandonnées, mais quelques jours plus tard, deux agents du FBI me rendaient visite, chez moi. Ils m’ont expliqué qu’à moins que je ne devienne un informateur, que j’infiltre les groupes de défenses des droits des animaux, ils allaient me mettre sur la liste des terroristes intérieurs (vivant sur le territoire états-unien, ndlr).

Cela m’a fait très peur, et j’en ai eu honte. C’est arrivé un an après les attaques du 11 septembre et je n’avais encore aucune idée du pouvoir du FBI dans les affaires de terrorisme. Comme cela a-t-il pu arriver ? Comment quelqu’un qui distribue des flyers peut-il être considéré comme terroriste ? Ces questions m’ont obsédé. Le temps s’est écoulé, et quelques-uns de mes bons amis se sont retrouvés dans des procès, accusés de terrorisme. Je me suis de plus en plus impliqué sur ce sujet, prenant la parole contre la restriction des libertés civiles aux États-Unis.

Qu’ont fait vos amis pour être accusés de terrorisme ?

L’activiste Tim DeChristopher, par exemple, a été condamné à deux ans de prison pour désobéissance civile. Une condamnation plus dure que celles de personnes qui ont brûlé des églises ou menacé des leaders noirs. Son crime : avoir procédé à des offres lors d’une vente aux enchères de baux de pétrole ou de gaz, où des terres publiques étaient mises en vente à des entreprises. Tim n’avait pas l’argent pour acheter ces terres. Mais il avait décidé de participer aux enchères dans le but de les gêner et d’attirer l’attention sur la destruction environnementale qu’elles allaient provoquer. Cette mise aux enchères a ensuite été considérée comme illégale par une cour fédérale. Mais Tim DeChristopher a été envoyé en prison.

Quels sont les moyens utilisés pour lutter contre ceux considérés comme des « terroristes » écolos ?

Comme à l’époque de la Peur Rouge [plus connu en France sous le nom de maccarthysme, du nom du sénateur Joseph McCarthy, initiateur d’une brutale politique anticommuniste dans les années 50, traquant les communistes, leurs sympathisants ou supposés tels, ainsi que les homosexuels, ndlr], leurs stratégies relèvent de trois domaines : juridique, législatif et un troisième que j’appelle extra-juridique, ou de diffusion de la peur. Les tribunaux sont utilisés pour élargir la notion de « terrorisme » et condamner des activistes à des amendes ou des peines de prisons disproportionnées. Le mot terroriste est utilisé très tôt, pour orienter l’opinion publique contre les accusés, avant même qu’ils n’aient posé les pieds au tribunal. En parallèle, certaines entreprises et des politiques font du lobbying pour que les nouvelles lois aillent encore plus loin. Le dernier élément – la diffusion de la peur – est peut être le plus dangereux. Les stratégies actuelles – campagnes de presse, publicités, langage diabolisant ces activistes... – exploitent la peur et promeuvent une incarcération toujours plus fréquente de ces militants !

Sur quelles lois s’appuient les autorités ?

D’abord l’Animal Enterprise Protection Act, adoptée en 1992, puis renforcée en 2006 pour devenir l’Animal Enterprise Terrorisme Act. Cette loi a initialement permis d’envoyer dans une prison fédérale six militants qui s’opposaient à une entreprise utilisant les animaux pour des expérimentations. Leur campagne « terroriste » utilisait-elle de l’anthrax ? Des bombes artisanales ? Ont-ils fomenté un complot pour faire exploser un avion ? Non ! Ils éditaient un site web sur le sujet, avec des articles sur la campagne, sur des actions légales comme des manifestations, et sur des actions illégales, comme le vol d’animaux de ces laboratoires. Ils n’ont jamais été accusés d’avoir « cambriolé » un laboratoire : ils ont simplement soutenu ce genre d’actions sur leur site Internet. Le but de ces efforts législatifs n’est pas seulement de voter de nouvelles lois, mais aussi d’utiliser les auditions du Congrès comme une scène médiatique afin de modifier les perceptions que le public a de ces mouvements.

L’Animal Enterprise Terrorisme Act permet désormais de considérer comme terroristes des militants non-violents. Avant l’adoption de cette loi, vous avez été invité à témoigner devant le Congrès....

Lors de cette audience, j’ai prévenu que la nouvelle loi criminaliserait la désobéissance civile non-violente ainsi que les « enquêteurs infiltrés ». J’ai aussi dit qu’elle devait être rejetée à cause de l’utilisation du mot « terrorisme », qui instille la peur au quotidien, dans la population, puisque chacun peut désormais être listé comme terroriste s’il manifeste. Pour moi, cette loi est anticonstitutionnelle puisqu’elle paralyse la mise en place du Premier amendement [relatif à la liberté d’expression, la liberté de la presse ou le droit à s’« assembler pacifiquement », ndlr]. Malheureusement, cette loi est passée !

Quels sont les objectifs de cette répression ?

En diffusant la peur parmi la population, cette répression vise à décourager la dissidence et l’opposition. L’objectif est de bâillonner un mouvement social grandissant, concret, qui menace les profits des entreprises. Ces stratégies ont été utilisées depuis de nombreuses années. Elles se sont intensifiées depuis le 11 septembre. Le jour des attaques du World Trade Center, des politiques prétendaient publiquement que leurs auteurs pouvaient être des éco-terroristes ! Cette rhétorique terroriste a été immédiatement utilisée et étendue aux activistes politiques afin de défendre les priorités des entreprises.

Quelles entreprises soutiennent les lois contre « l’éco-terrorisme » ?

Ce sont quelques-unes des plus puissantes industries de la planète. Par exemple, l’Animal Enterprise Terrorism Act a été soutenu par les industries de la viande et des produits laitiers, l’industrie pharmaceutique (Pflizer ou GlaxoSmithKline), celle des animaux de compagnies, les producteurs de fourrures, et de nombreuses autres entreprises privées.

Peut-on estimer le nombre d’actions menées par ces militants écologistes et les destructions qu’ils ont provoquées ?

C’est difficile. Le FBI recense plus de 600 actes d’ « éco-terrorisme » criminels, aux États-Unis, depuis 1996. Ce qui aurait provoqué plus de 43 millions de dollars de dommages.

Peut-on vraiment comparer cette répression des militants écologistes au maccarthysme et à la chasse aux communistes, dans les années 1950 ?

La comparaison entre le climat politique actuel et la menace rouge à l’époque de la guerre froide est particulièrement utile pour identifier les stratégies utilisées dans cette campagne. Ce qui se passe aujourd’hui n’est pas identique ou pire que la Peur Rouge, ni que ce que les personnes musulmanes ou arabes vivent depuis le 11 septembre 2001. Mais ces événements actuels ont besoin d’être compris dans un contexte historique. Tout au long de l’histoire des États-Unis, des campagnes coordonnées ont été menées pour viser et réprimer les voix dissidentes. La plus forte d’entre elles fut celle de la Peur Rouge. Pour beaucoup d’Américains, de tous bords politiques, ce terme signifie utiliser la peur pour mettre en avant des idées politiques. C’est une ère sombre de notre histoire. Des vies ont été ruinées, des libertés gelées, au nom de la sécurité nationale. Il existe d’étranges parallèles entre la Peur Rouge et la Peur Verte, notamment avec ces tactiques utilisées par les entreprises et les politiques pour instiller la peur et faire taire les dissidents.

A-t-on assisté à un changement avec Barack Obama ?

Non. Le président Obama refuse de prendre position contre ces politiques, même si en tant que Sénateur, il s’y était opposé.

Quelles sont les conséquences de ces politiques sur les militants écologistes ?

Ces politiques ont créé un fort sentiment de peur parmi les communautés de militants. Mais elles n’ont pas stoppé ces mouvements. Les militants ont appris de ces tactiques de répression, et se battent donc contre elles. Nous assistons à une résurgence de la désobéissance civile, au sein des mouvements environnementaux.

Comment pensez-vous que cette répression évoluera ?

Elle s’intensifiera, cela ne fait aucun doute, particulièrement quand la crise climatique s’accentuera et quand les mouvements environnementaux continueront de croître. C’est pourquoi il est impératif de dévoiler ces stratégies, et de pointer les entreprises qui les soutiennent, afin de défendre le droit de manifester.

Propos recueillis par Simon Gouin

Photos : une / CC Katerkate - DR

Le site Internet de Green Is The New Red

http://www.bastamag.net/Apres-la-chasse-aux-communistes

Posté par rusty james à 13:33 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,