Chaque téléphone, même éteint,permet de en réémettre des basses fréquences de type HAARP

Kernel Panic

La pensée est issue du cerveau,plus précisément du cortex ou cerveau dit de la raison et de la mémorisation (comme la pensée et le langage).

Les autres parties étant le cerveau reptilien ou cerveau dit de l’instinct (survie, reproduction, et toutes les fonctions organiques)et le cerveau limbique,concernant le thalamus et l’hypothalamus ou cerveau de l’émotion et de la mémoire du vécu lié aux émotions.

Pour être encore plus précis, la volonté est du ressort du cortex et l’imagination du limbique et bizarerrie, en occident, l'hémisphère gauche est hypertrophié,et le droit insuffisant, sauf... chez les ˝artistes˝.


Pour conclure,il est nécessaire de savoir que le cerveau fonctionne avec deux types de programmes :

- Le programme inné, assurant les fonctions biologiques dès la naissance.

- Le programme acquis, qui se fait à travers les stimulis (mots ou images) des sens physiques (vue, ouïe, odorat,goût, toucher) des 4 sens internes (sens psychiques des sens physiques (ex. perceptions yeux fermés - perceptions yeux ouverts),
sens kinesthésiques (récepteurs sur les muscles et les organes),l'intuition (sensation provenant du dedans), les perceptions extrasensorielles (sensations provenant du dehors).


Mais l’essentiel en ce qui nous concerne se situe au niveau des fréquences de l’activité cérébrale,(gammes des ondes):

- 1er Groupe Conscience extérieure : onde bêta, 13 à 30 Hertz (ou pulsation par secondes),correspond à un état éveillé ordinaire et normal, toutes valeurs supérieures sont associéesà des états d’agitations tels que le stress, etc …
ceux-ci pouvant altérer notre pensée et affaiblir les capacités de raisonnement.

- 2ème Groupe Conscience intérieure : onde alpha, 7 à 13 Hz correspond à un état de relaxation qui permet de se concentrer mentalement (méditation) et d’apprendre.

- 3ème Groupe Inconscience : onde thêta, 4 à 7Hz correspond à un état qui se rapporte aux imageries mentales (rêves, sommeil, état hypnagogique,…).

- Le dernier Groupe Inconscience : onde delta, 0,5 à 4 Hz (ultras lentes)correspond à un état pour 3 à 4 de sommeil profond, 1 coma, et 0 mort).





Mon cerveau génère des ondes mesurables. . .






Conséquences :

Tout signal extérieur au cerveau, avec des signaux électromagnétiques identiques, peut entrer en interférences avec ses propres ondes. (voir le dossier ci-dessous).

De même cette stimulation extérieure peut conduire ou pousser des ondes cérébrales dominantes dans de nouvelles bandes de fréquences.
En d’autres termes, le programmateur de signaux externes ou générateur d’impulsions peut imposer son propre rythme au cerveau d’une personne :
les fréquences normales sont alors altérées artificiellementet les ondes cérébrales s’adaptent à la nouvelle bande de fréquences.

La chimie cérébrale subit à son tour des changements, ce qui modifie le fonctionnement cérébral :les pensées, les émotions et la condition physique en sont altérées.
Le comportement humain est fonction de sa programmation.
S’il y a manipulation mentale elle peut-être soit bénéfique,soit maléfique pour l’individu qui en est l’objet.
Les différentes fréquences, en combinaison avec des formes d’ondes spécifiques,déclenchent des réactions chimiques très particulières dans le cerveau.
La libération de ces neurochimiques entraîne des réactions spécifiques dans le cerveau,qui se traduisent par des sentiments de peur, de désirs, de dépression, d’amour, etc…

L’éventail complet des réactions émotionnelles et intellectuelles est le résultat de combinaisons neurochimiques très spécifiques des neurotransmetteurs,qui sont sécrétés lors d’impulsions électriques de fréquences spécifiques.
Des mélanges précis de ces sécrétions cérébrales peuvent induire des états mentaux très particuliers, comme la peur du noir, ou une concentration intense.
Les travaux dans ce domaine avancent à une vitesse fulgurante et on découvre régulièrement de nouvelles choses. Plus nous en saurons sur ces fréquences cérébrales spécifiques, plus nous avancerons dans notre compréhension de l’organisme humain et de son bon fonctionnement.
Des radiations de fréquences hertziennes,qui se comportent comme un conducteur sans fil de fréquences extrêmement basses (ELF),peuvent être utilisées pour télécommander les ondes cérébrales.


Quiconque aurait affirmé en 1940 pouvoir modifier le comportement humain avec des molécules chimiques se serait heurté à l’incrédulité de ses contemporains.

En 1970, c’est pourtant chose faite avec le développement des médicaments psychotropes.
Leur consommation massive atteste, aujourd’hui encore, de la réalité de cette modification iatrogène (produite par un agent extérieur) du fonctionnement cérébral,généralement inductrice de dépendance.

En biochimie, l’effet varie selon la molécule et la dose administrée : anti-dépresseur, anxiolytique, neuroleptique.

Des modifications iatrogènes du comportement peuvent aussi être obtenues via l’application de certaines ondes électromagnétiques de Fréquence Extrêmement Basse (Extremely Low Frequency, désignées par convention ELF -prononcer E.L.F., et que nous appellerons pour simplifier " basses fréquences ").

En biophysique, l’effet varie selon la fréquence et la puissance d’exposition.
Difficile à croire ?
Et pourtant. La dépendance qui s’installe chez les détenteurs de portable n’est pas sans rappeler d’autres formes de dépendances médicamenteuse, tabagique ou alcoolique.
Il suffit de regarder autour de soi pour se rendre compte que la téléphonie mobile a désormais plus d’adeptes que les médicaments psychotropes et le tabac réunis. Dix ans ont suffi pour qu’un être humain sur six prenne possession de son émetteur-récepteur personnel de micro-ondes : on compte déjà un milliard de téléphones portables dans le monde, dont 40 millions en France.

La preuve scientifique de l’innocuité des portables n’a pas été officiellement établie et quelques mises en gardes se glissent entre les lignes du discours officiel rassurant :
" Il n’existe pas de données scientifiques qui permettent d’établir qu’il existe, chez les adultes ou les enfants, des risques du fait d’une exposition sur une longue période, mais cela ne peut être exclu en l’état actuel des connaissances."[1]

Amiante, vache folle, irradiation radioactive consécutive à l’accident du réacteur nucléaire de Tchernobyl : depuis près de vingt ans, en France, la révélation des mensonges scientifiques et politiques est toujours arrivée après coup, une fois commis d’irréversibles dommages sanitaires et environnementaux. Pourquoi et comment autant de "téléphoneurs mobiles" invétérés ou occasionnels acceptent-ils, une nouvelle fois, de prendre un risque dont ils ne mesurent ni la nature, ni la portée ?




Nos ondes cérébrales : des fréquences extrêmement basses



Depuis le premier électroencéphalogramme (EEG) réalisé en 1924, les ondes cérébrales et leurs états émotionnels associés ont livré bien des secrets[2], [3].
La majeure partie du temps, ces ondes ont un aspect irrégulier et aucune morphologie générale ne peut être observée sur l’EEG.
Cependant, à d’autres moments, une figure distincte apparaît.
Les rythmes alpha et bêta sont les deux seuls rythmes normaux de l’adulte au repos.
Le rythme Alpha, entre 8 et 13 Hertz (Hz),
apparaît au repos ou lors de la fermeture des yeux.
La plupart des gens ont un alpha à 10 Hz, ralenti de 1 à 2 Hz en cas de fatigue ou par le vieillissement chez les centenaires. Cette constatation conduit à considérer comme sortant du cadre de la normalité tous les sujets dont la fréquence alpha est inférieure à 9 Hz[4].
Un alpha à 8 Hz a été fréquemment mesuré dans des cas de céphalées, de bourdonnements d’oreille.

Il a été constaté en grandes proportions chez des sujets incarcérés et en faible proportion chez des patients psychiatriques (psychoses, névroses).
Il est parfois associé à un rythme thêta (voir plus loin).
Il apparaît également à la fin d’un effort intellectuel (alpha de détente) ou lorsque le sujet fait un effort sur lui-même pour ne pas livrer son émotion (alpha de contrôle).
Le rythme Bêta, entre 15 et 20 Hz (18 Hz dans la majorité des cas) correspond à une situation d’attention ou de mouvement. Des fréquences plus élevées (jusqu’à 25 et plus rarement 50 Hz), sont enregistrées pendant un état de tension. Les rythmes rapides,de 16 à 25 Hz, traduisent en général de l’anxiété.
Ils sont fréquents chez les schizophrènes et apparaissent également après consommation de barbituriques.
Le rythme Thêta, de 4 à 7 Hz, est présent chez les enfants et les adultes caractériels ou impulsifs, chez des malades porteurs de lésions cérébrales diverses (céphalées, épilepsies, irritation corticale).
Chez l’adulte, ce rythme correspond à des manifestations émotionnelles lors des moments désagréables (forte contrariété, frustration). Un rythme thêta hypersynchrone à 6 Hz est lié à des affections particulières : encéphalites et méningo-encéphalites. Le rythme Delta, inférieur à 3 Hz, traduit toujours chez l’adulte vigile une souffrance cérébrale grave : hypertension intracrânienne, maladie d’Alzheimer, paralysie générale.
Il apparaît pendant le coma et l’anesthésie générale.
D’autres variétés d’ondes lentes existent : les ondes lentes de l’hypoglycémie, celles du sommeil très profond (les seules qui soient physiologiques, c’est-à-dire normales et ne présentant pas un caractère pathologique) et les ondes lentes occipitales,remarquées avec une très grande abondance
chez les sujets impulsifs qui ont une tendance à " prendre des risques " ou à se laisser entraîner sans réflexion (sujets " ductiles ", soumis).




Modification de l’électro-encéphalogramme



Richard Gautier , Docteur en Pharmacie et co-auteur de "Votre GSM, votre Santé : On vous ment. 100 pages pour rétablir la vérité"[5], a répertorié pas moins de trente-deux expériences publiées entre 1995 et 2003 montrant une modification notable de l’EEG de sujets humains exposés pendant une courte durée (de quelques minutes à une nuit) à des micro-ondes pulsées en extrêmement basses fréquences.
" Une expérimentation de longue durée est actuellement en cours à l’échelle planétaire, dont nous sommes tous les cobayes. Ses conclusions scientifiques ne seront tirées que dans plusieurs dizaines d’années ", commente-t-il.
Non seulement nous en sommes les cobayes, mais en plus, nous la finançons en achetant des téléphones, des abonnements, des cartes...

En laboratoire, des études portant sur des expositions chroniques ont été effectuées sur l’animal. Une publication soviétique de 1986, antérieure au déploiement de la téléphonie mobile et portant sur des chats exposés à 2.375 mégahertz (MHz), mettait en évidence une synchronisation de l’activité bioélectrique cérébrale à 6-10 Hz et 12-16 Hz, à la puissance de 500 microwatts par centimètres carrés (µW/cm2)[6].

En clair, l’EEG des chats se calquait sur les fréquences auxquelles ils étaient exposés.
De quoi donner des frissons quand on sait quelles basses fréquences sont émises par les portables GSM européens (voir plus loin).
De quoi donner encore plus de frissons quand on sait que les puissances limites fixées en 1998 par la recommandation internationale[7], cinq ans après le lancement des premiers portables en France, sont deux fois supérieures pour le 1.800 MHz (900 µW/cm2)et à peine inférieures en 900 MHz (450 µW/cm2).
Tous les portables sont désormais bi-bandes et peuvent utiliser ces deux fréquences.

Parmi les autres effets comportementaux préoccupants rapportés chez le rat,citons la diminution d’activité locomotrice et l’amoindrissement des réflexes de défense après quatre mois d’exposition à raison de douze heures par jour (fréquences combinées 9.375 et 1.765 MHz, puissance 375 µW/cm2)[8].

L’augmentation de l’enzyme qui dégrade l’acétylcholine (un neurotransmetteur cérébral impliqué dans la mémoire, l’attention, la vigilance et le potentiel d’action, c’est-à-dire le mouvement) a été rapportée en 1994 sous l’effet d’ondes pulsés à 16 Hz[9].
Cette augmentation entraîne la diminution de l’acétylcholine disponible dans l’espace inter-synaptique (entre les neurones).

Pour comprendre la signification concrète de cet effet biologique,il faut savoir qu’un déficit en acétylcholine a été constaté par autopsie chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer[10], une pathologie dont les signes cliniques sont désormais bien connus : confusion mentale avec perte progressive et irréversible de toutes les facultés cérébrales : mémoire, apprentissage, orientation spatiale, etc.).




Modification du comportement



On sait depuis longtemps que la modification de l’EEG altère le comportement.
Il y a près de quarante ans que le neurophysiologiste espagnol José M. R. Delgado a découvert comment modifier significativement le comportement, voire la personnalité de sujets humains, à l’aide de stimulations électriques.
Par exemple, des jeunes filles convenables et réservées étaient rendues sexuellement agressives par la stimulation électrique de certaines zones cérébrales.
Le chercheur a identifié les zones précises dans lesquelles une stimulation électrique produit la peur, l’anxiété, le plaisir, l’euphorie ou la rage chez des sujets humains.
Au cours d’expériences réalisées avec des patients psychiatriques,ces derniers rapportaient que leur modification de comportement ne provenait pas de leur propre volonté mais de leur incapacité à contrer la puissance du signal électrique.

Delgado a également effectué des recherches sur les animaux.
Sa démonstration la plus célèbre, la vidéo d’un taureau arrêté en pleine charge par un signal radio émis à distance vers des récepteurs implantés dans la tête de l’animal, a fait le tour du monde. Mais le livre dans lequel il relate ses expériences, "Physical Control of the mind :Toward a psychocivilized society" (1969), n’a jamais été publié en français[11].

Autre découverte majeure des années 60, l’invention du Neurophone.
Cet appareil capable de transformer des sons (mots et musique) en impulsions électriques, permet de les faire entendre en courtcircuitant l’appareil auditif.
Après six ans de tentatives infructueuses, son inventeur, l’américain Patrick Flanagan, a réussi à obtenir un brevet après avoir fait entendre un employé du service des brevets atteint de surdité. Cette découverte a été classée ’confidentiel défense’ par l’armée américaine après qu’il l’ait perfectionnée en développant un système sonore holographique en 3-D dans lequel les ’sons’ pouvaient provenir de n’importe où dans l’espace, alors que la première version nécessitait un contact physique.
Le trop génial inventeur s’est alors vu interdire de continuer ses travaux et même d’en parler pendant quatre années consécutives[12].




Des basses fréquences permanentes dans nos téléphones portables



La téléphonie mobile combine les technologies du radar, de la radio et du téléphone.
Pour recevoir les appels,un téléphone portable en veille signale sa position en permanence.
Un mobile fonctionnant avec le standard GSM européen émet des micro-ondes (hyperfréquences).
Une loi de physique stipule que les ondes sont absorbées au maximum dans les organes dont la taille correspond à la longueur de l’onde ou à l’un de ses multiples.
A 900 MHz, la longueur d’onde est de 33 cm.

A 1.800 MHz, elle est de 16,5 cm, soit la taille d’un cerveau humain adulte.
La boîte crânienne se transforme alors en caisse de résonance, l’absorption des ondes est maximale. (A titre de comparaison, la fréquence de 2.450 Mhz à laquelle fonctionnent les fours à micro-onde, les radars et Blue Tooth,un système de liaison radio entre le téléphone portable et l’oreillette,est la plus efficace pour échauffer les molécules d’eau, dont notre corps est composé à 70 % ; sa longueur d’onde est de 12 cm).

Selon une autre loi de physique, toute fréquence émet des harmoniques qui sont des fréquences multiples de la fréquence originelle.
Un téléphone portable en veille émet aussi des basses fréquences à 2 Hz, 4,34 Hz et 8 Hz, avec entre autres,des harmoniques à 16 Hz[13]. Tzz-Tzz, Tzz-Tzz, il est même possible d’entendre certaines harmoniques de ces basses fréquences
(perceptibles par l’oreille humaine à partir de 20 à 30 Hz) en approchant le téléphone de certains haut-parleurs amplifiés
(transistor, radio-réveil, autoradio,...).

La réunion d’éléments issus de la physique et de la biologie,deux domaines habituellement séparés, constitue une spécialité peu connue :la biophysique, à la lumière de laquelle il apparaît clairement que le GSM européen a été conçu spécifiquement pour avoir une action délétère sur le système nerveux central humain.

L’hyperfréquence, dite " fréquence porteuse ", sert de véhicule pour faire pénétrer en profondeur les basses fréquences responsables d’une modification pathologique de l’EEG inductrice de modification de comportement (2 Hz : soumission,
prise de risques inconsidérée ; 4 ;34 Hertz : frustration, irritabilité ; 8 Hertz : fatigue, céphalée, 16 Hertz et au-delà : anxiété et diminution de l’acétylcholine.
Des valeurs limites d’exposition élevées maximisent ces effets.

Aux Etats-Unis, le standard actuellement le plus répandu est le CDMA (Code Division Multiple Access), qui ne contient pas de basses fréquences susceptibles de modifier l’EEG. Et le GSM aux USA opère à des fréquences différentes (800 et 1.900 MHz, au lieu de 900 et 1.800 MHz en Europe), dont les longueurs d’onde ne correspondent pas à la taille du cerveau adulte moyen, et sont donc moins susceptibles d’induire des effets neurologiques. En biophysique, l’effet varie selon la fréquence...
Autre différence importante : à peine un américain sur deux est muni d’un portable,contre 80 % de la population européenne.
Les conséquences sanitaires et comportementales de l’exposition aux micro-ondes seront mathématiquement plus importantes sur le Vieux continent.

Ce que l’on sait peu, c’est que même lorsqu’ils sont éteints, les téléphones portables émettent pour assurer une fonction de repérage qui a été confirmée par plusieurs sources : militaire, judiciaire, pompiers. Pour la petite histoire, les virtuoses du plastiquage de l’Ile de Beauté sont désormais au courant : ils laissent leur portable chez eux lorsqu’ils se rendent à certaines " réunions ".
Ce que l’on sait encore moins, c’est que la gigantesque installation militaire américaine HAARP[14] en Alaska, co-gérée par l’US Navy et l’US Air Force, qui envoie depuis 2001 en direction de l’ionosphère des ondes soupçonnées d’avoir une action sur le climat, émet aussi des Fréquences Extrêmement Basses (ELF). Nick Begich et Jeane Manning, auteurs de Les anges ne jouent pas de cette HAARP qui enquêtent sur ce dispositif depuis plus de sept ans, affirment ceci (chapitre 22) :
" D’après les fiches techniques, lorsqu’il fonctionne à pleine puissance, HAARP peut envoyer des ELF à des niveaux d’énergie suffisants pour affecter les populations de régions entières. "
Ils rapportent les propos de Patrick Flanagan, l’inventeur du Neurophone, qu’ils ont interviewé à ce sujet : " Le projet HAARP pourrait être non seulement le plus grand "radiateur ionosphérique" du monde, mais aussi le plus colossal instrument de contrôle cérébral jamais conçu."
Lors d’un entretien en juillet 2003, un spécialiste des armes à hyperfréquence à qui je demandais pourquoi il n’avait pas de téléphone portable m’a répondu :
" Je pense que les téléphones portables sont le support d’un système de contrôle cérébral mis en place par les américains. "




Motorola aux commandes



Comment vérifier une telle information ?
En remontant à la source. Motorola est le seul constructeur américain à avoir investi dans le développement du GSM européen.
Alors que les industriels du Vieux continent se sont groupés par trois ou quatre, pour réaliser les développements nécessaires à la mise au point de la technologie GSM, Motorola est resté seul.[15]

Le dépôt de marque qu’il a effectué en France le 4 août 1987[16] inclut les produits suivants : "générateurs électriques de tonalité basse fréquence" et "amplificateurs basses fréquences", qui sont absolument injustifiés car les télécommunications sont véhiculées en hyperfréquences pulsées TDMA (Time Division Multiple Access, lequel génère déjà des basses fréquences).
On trouve également dans cette liste des "amplificateurs électroniques pour sourds" qui ne sont pas sans rappeler le Neurophone de Patrick Flanagan et des "condensateurs" permettant aux appareils éteints d’émettrent des micro-ondes.

Un examen attentif des marques déposées par ses concurrents montre que Motorola est le seul constructeur à mentionner ce type de produits.
Des "modules intégrés dans des dispositifs informatiques et de communication pour la commande et le contrôle à distance" et des "applications logicielles personnalisées pour le pistage d’informations vocales et de données sur des réseaux zonaux personnels" figurent dans un autre dépôt[17] et complètent cette panoplie originale.
Permet-elle d’agir à distance sur les téléphones portables,y compris ceux des autres constructeurs via le contrôle à distance ?
Permet-elle de transformer chaque téléphone, même éteint, en réémetteur des basses fréquences émises par HAARP ?
Permet-elle de modifier de façon ciblée l’EEG des utilisateurs ?
Il est permis de se poser ces questions.
Un détenteur de portable sur six est client de Motorola dans le monde. Mais la multinationale américaine ne vend pas que des téléphones portables :
il y a des composants Motorola dans tous les équipements électroniques : télévisions, ordinateurs, chaînes HI-FI, caisses enregistreuses, jouets pour enfants, etc.




Guerre électromagnétique



Depuis le 3 avril 1984, la directive n° 138, prise par Georges Bush père autorise l’utilisation d’ondes électromagnétiques
comme arme sur des citoyens américains et étrangers[18].
Le magazine militaire américain Defense News du 24 août 1987 cite les propos de John Rosado, du laboratoire Harry Diamonds à Adephi : " La nature de la guerre sera complètement modifiée par l’utilisation d’armes radiofréquences "[19].

Serions-nous déjà entrés, à notre insu, dans un nouveau type de guerre déclarée contre nos facultés cérébrales ?
On peut se le demander en observant les troubles dont sont atteints des pionniers du portable. Exemple : Joseph, 42 ans, qui a gardé le même téléphone depuis 10 ans :
" Si je prends un rendez-vous avec mon portable, après avoir raccroché je ne me souviens plus de ce qui vient d’être dit. Et j’ai mal au-dessus de l’oreille à chaque utilisation ", raconte-t-il.
Le plus incompréhensible pour un observateur extérieur, c’est que malgré les symptômes sérieux directement liés à l’utilisation de son portable, douleur persistante et troubles récurrents de la mémorisation, Joseph n’envisage pas de se soustraire à son exposition.

Même chose chez Marguerite, 50 ans. Elle n’a pas de téléphone portable mais a acheté depuis deux ans un banal téléphone sans fil d’intérieur numérique DECT, une technologie qui émet des micro-ondes à 1.900 MHz.
Elle a des douleurs auriculaires à chaque utilisation prolongée.

Convaincue par l’Appel de Fribourg émanant de médecins qui établissent un lien entre ce type de douleurs et l’utilisation de la téléphonie DECT[20], elle ne trouve pas le temps de remplacer ce qu’elle pense être la cause de ses maux par un autre appareil avec fil et muni d’une rallonge pour pouvoir se déplacer.
Cette incapacité à mettre en place des actions protectrices n’est pas sans rappeler deux expériences menées avec des rats exposés à des puissances de micro-ondes potentiellement mortelles (60 milliwatts par gramme à 918 MHz, micro-ondes non pulsées, 25 expositions de deux minutes d’affilée, cinq fois par jour).
Contrairement aux chocs électriques (80 microampères/mètre) ou lumineux (350 lux), les animaux exposés aux micro-ondes ne développaient aucun comportement de fuite ou d’évitement, malgré une élévation de leur température corporelle à 41 °C.
Les auteurs concluent que les organismes sont dépourvus de feedback sensoriels susceptibles de motiver une réaction d’évitement acquis, la sensation de chaleur ne décroissant que lentement après l’exposition.[21]

Les modifications de comportement, Joseph en a constaté dans d’autres domaines.
" J’ai perdu ma capacité à planifier, à organiser ", confie-t-il en reconnaissant aussi avoir peu à peu cessé de classer ses papiers et de faire ses comptes.
Plutôt inquiétant, surtout pour un chef d’entreprise.
Il constate aussi une irritabilité latente entraînant souvent une réaction colérique disproportionnée par rapport aux incidents qui en sont la cause.

Faut-il voir dans ces "syndromes comportementaux" le reflet de la baisse de l’acétylcholine correspondant à la baisse d’activité spontanée observée chez les animaux exposés de façon chronique en laboratoire et les conséquences d’une modification de son EEG sous l’effet des basses fréquences émises par son portable ?
Avouez que Joseph est mal parti s’il attend une réponse des experts gouvernementaux, de la communauté scientifique ou médicale pour changer ses habitudes.

En 1992, Paul Wolfowitz, l’un des stratèges de George Bush père et fils, déclarait : " Depuis la chute de l’empire soviétique, notre but est de faire en sorte qu’aucune autre puissance étrangère ne puisse essayer de rivaliser avec les Etats-Unis. "[22]

En ayant réussi à mettre des téléphones portables entre toutes les mains, les maîtres du monde sont peut-être en passe de gagner une guerre secrète contre notre cerveau, une guerre contre laquelle ils se sont eux-mêmes protégés.
S’agissant de contrôle et de surveillance, le gouvernement britannique n’est pas en reste.
Il finance depuis plus d’un an le développement de "Celldar"’, une technologie utilisant les antennes de téléphonie mobile pour détecter en temps réel les véhicules et les individus en mouvement dans la zone de couverture par le réseau.
Des prototypes sont déjà opérationnels jusqu’à 50- 100 mètres(The Observer du 13 octobre 2002)[23].

Parmi les utilisateurs qui affirment, la bouche en cœur, "Je ne peux pas m’en passer" et parmi ceux qui prétendent, les lèvres pincées, "De toutes façons, je l’utilise très peu", combien, une fois confrontés à l’évidence, seront comme Joseph incapables de renoncer complètement à cette arme non conventionnelle dont ils sont la première victime ?

Silencieuses, inodores et invisibles, les micro-ondes sont incomparables pour décimer à petit feu des populations entières et déstabiliser sournoisement des pays.
Pour qui sait en identifier les causes, les dégâts ont déjà commencé.

Face à cette guerre d’un nouveau genre, il est urgent que ceux qui veulent garder intacts leurs facultés cérébrales et leur libre-arbitre organisent la résistance.


Annie Lobé - NEXUS n° 30 de janvier-février 2005




Références :

[1] Rapport d’experts Les téléphones mobiles, leurs stations de base et la santé, dit "rapport Zmirou", La Documentation Française 2001, ISBN 2-11-004958-8, p 290.

[2] Encyclopédie Médico-Chirurchicale. Neurologie Volume 2 : Système nerveux, séméiologie - Electroencéphalographie 17031A30 pp 2-10 - 07-1957.

[3] Neurosciences (Neuroanatomie et Neurophysiologie), A. C. Guyton, Ed Piccin 1996, ISBN 88-299-1402-9

[4] Maladie d’Alzheimer et autres démences, JL Signoret, Ed. Médecine-Sciences Flammarion 1991, ISBN 2-257-15520-5

[5] Votre GSM, Votre Santé : on vous ment. 100 pages pour rétablir la vérité. R Gautier, P Le Ruz, D Oberhausen, R Santini. Ed. Marco Pietteur Déc 2003, p 25-28. ISBN 2-87434-015-4.
Commande en ligne sur le site strass 1 http://www.csif-cem.org

[6] Radiobiologiia 1986, mai-juin, 26(3) : 365-371 : Systemic effects of the interaction of an organisme and microwaves, Suvorov NB, Vasilevskii NN, Ur’iash VV.

[7] ICNIRP Guidelines, april 1998, Health Physics Society, Vol 74, n° 4, p 494-522. Recommandation internationale transcrite en droit français par le décret n° 2002-775 du 3 mai 2002.

[8] Gig. Sanit. 1991 Aug (8) : 52-53 : Behavioral effects of the combined chronic action of 9.375 and 1.765 MHz microwaves. Navakatikian MA, Nikitina NG, Zotov SV.

[9] Response of brain receptor systems to microwave energy exposure in " On the Nature of Electromagnetic Field Interactions with Biological Systems ", 1994, Frey Ed. Landes Co, pp 194-206. Kolomitkin O, Kusnetsov V, Yurinska, M, Zharikov S, Zharikova A.

[10] Lire à ce sujet : Votre GSM, Votre Santé : on vous ment. Op.cit. p 44-51.

[11]" Le contrôle physique de l’esprit : vers une société psychocivilisée ". Cité par Cross Currents de R Becker, Ed. Jeremy P. Tarcher 1990, p 221-222 (un autre livre n’ayant pas non plus été traduit en français).

[12] Les anges ne jouent pas de cette HAARP, J Manning, N Begich, Ed. Louise Courteau, chapitre 22.

[13] Entretien avec Jean-Claude Guiguet, Président de l ’Agence Nationale des Fréquences, le 11 décembre 2003

[14] Voir Nexus n° 28 (sept. Oct. 2003), Le programme américain HAARP, une menace pour le climat et l’environnement vibratoire de la planète, date, page.

[15] Radio Cellulaire Numérique, G Calhoun, Ed. Lavoisier Tec et Doc, 1992. ISBN 2-85206-669-6

[16] Dépôt n° 1422860 effectué le 14.08.1987 (BOPI 1988-04)

[17] Dépôt n° EM 1446897 effectué le 03.01.2000 (CTMB 78 page 660, 2 octobre 2000)

[18] Les armes de l’ombre, M Filterman, Ed. Carnot 2001 p 21. ISBN 2-912362-58-X

[19] Microwave News, May-June 1988, cité par Les Anges ne jouent pas de cette HAARP, chap 24.

[20] strass 1 http://www.teslabel.be/appel_jmd.htm

[21] Bioelectromagnetics 1982, 3 (1) : 105-116 : Photic cuing of escape by rats from an intense microwave field. Levinson DM, Grove AM, Clarke RL, Justesen DR et Bioelectromagnetics 1980, 1(2) : 101-115 : Failure of rats to escape from a potentially lethal microwave field. Carroll DR, Levinson DM, Justesen DR, Clarke RL.

[22] Le Figaro Magazine, 18 avril 2003.

[23] strass 1 http://www.guardian.co.uk/mobile/article/0,2763,811034,00.html

Posté par rusty james à 22:06 - - Permalien [#]
Tags : , ,


EMP ELECTROMAGNETIC PULSE et CONTRÔLE DU CERVEAU

jorn1

Le texte de cette association privée de chercheurs indépendants a été écrit à partir de documents obtenus par la loi américaine sur la liberté de l’information (FOIA).

Cette organisation a été citée comme experts pour les armes non létales par le Comité de l’ONU pour le désarmement, l’UNIDIR dans son guide 2002 à l’intention des médias. ( 2002 Media Guide to Disarmament in Geneva page 25 ISBN: 92-9045-002-2, www.unidir.org/pdf/activites/pdf2-act201.pdf" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">document PDF )





Les soviètiques ont montré le chemin dans le domaine des risques liés à la pollution électromagnétique et les enseignements à en tirer. Comme nous avons eu l’occasion de le constater, ils ont apparemment été les premiers à exploiter ces dangers à des fins malveillantes. Cependant, l’éventail des armes potentielles dépasse largement les possibilités du signal de Moscou et les américains en étudient activement plusieurs depuis de nombreuses années. La plupart ou tous les effets des radiations électromagnétiques décrits ci-dessous peuvent être graduellement augmentés ou diminués pour une utilisation contre des individus ou des foules et des armées entières: le plus primitif de ces armements serait une sorte de lance-flammes électromagnétique avec un plus grand rayon d’action que les modèles chimiques. En 1955 déjà, des chiens ont été cuits à mort lors d’expériences à l’institut de recherche médicale navale et des émetteurs de forte puissance fonctionnant avec des ondes courtes UHF peuvent en quelques secondes seulement sérieusement brûler la peau exposée.

Impulsion électromagnétique (EMP Electromagnetic Pulse) est un terme désignant l’onde d’énergie électromagnétique extrêmement puissante produite quasi instantanément par une explosion nucléaire. Elle a été découverte pour la première fois vers la fin des années 60. L’EMP produite par une onde à plusieurs milliers de km au dessus de la terre détruirait tous les systèmes électriques de tout un continent. Au début des années 70, des générateurs de radiations électromagnétiques d’un nouveau genre, émettant à des puissances dix ou vingt fois supérieures à ce qui existait déjà, ont été développés afin de simuler l’EMP pour pouvoir inventer des systèmes de communication qui en seraient protégés. En 1973, ces émetteurs ont été décrits lors d’une conférence privée au Laboratoire d’armes navales (Naval Weapons Laboratory) de Dahlgreen, Virginie, où il a été débattu de leur utilisation pour produire des faisceaux d’énergie anti-personnel et pour des missiles anti-ballistiques. Aucune information sur les développements ultérieurs n’a été publiée depuis et les difficultés inhérentes au suivi des missiles longue portée laissent penser que les faisceaux ABM ne sont pas encore faisables mais l’utilisation des faisceaux d’énergie électro-magnétique comme arme contre des personnes sans protection ne pose pas autant de problèmes.

Pour certaines densités de puissance, on remarque un effet “alouette“ ou “papillon attiré par la lumière” qui rendrait une telle arme encore plus efficace. Comme l’inventeur Sol Michaelson l’a décrit en 1958, chacun des chiens utilisé au cours de ses expériences “se mettait à se débattre pour se dégager de la laisse” en faisant preuve “d’agitation et d’une grande activité musculaire” cependant “pour on ne sait quelle raison, l’animal continuait à rester face à l’émetteur”. Les rayons UHF peuvent également entraîner une faiblesse musculaire et un état léthargique qui sont peut-être, avec celui décrit ci-dessus, deux autres aspects d’un même effet. Lors d’expériences soviétiques sur des rats en 1960, après une exposition de 5 mn à 100 000 microwatts, le temps de natation des rats au cours d’un test d’endurance est passé de 60 à 5 minutes.

La découverte d’Allan Frey que des micro-ondes plusés augmentaient la perméabilité de la barrière hématoméningée pourrait être transformée en une arme supplémentaire afin d’accroître les effets des drogues, bactéries ou poison.

La fenêtre de production du calcium découverte par Ross Adey pourrait être utilisée pour interférer avec le fonctionnement de tout le cerveau.

Au début des années 60, Frey a constaté que, lorsque des micro-ondes de 300 à 3000 MHz étaient pulsés à certaines cadences, les gens (même sourds) pouvaient les “entendre”. Le faisceau provoquait un grondement, des sifflements, des cliquetis ou des bourdonnements, en fonction de la fréquence exacte et de la cadence auxquelles les impulsions étaient émises. Le bruit semblait provenir d’une faible distance derrière la tête. Au début, Frey a été ridiculisé pour cette déclaration, ainsi que beaucoup de techniciens radar qui avaient été traités de fous pour avoir entendu certains faisceaux radar. Des travaux ultérieurs ont montré la zone la plus réceptive aux micro-ondes se trouve quelque part dans la région temporale du cerveau, juste au-dessous et face aux oreilles. Le phénomène résulte apparement d’ondes de pression déclenchées dans la cervelle, dont certaines activent les récepteurs de son de l’oreille interne par conduction osseuse alors que d’autres stimulent directement les cellules nerveuses dans les conduits auditifs.

Des expériences sur des rats ont prouvé qu’un signal fort peut produire une pression acoustique de 120 décibels ou approximativement le niveau atteint près d’un avion à réaction en train de décoller. Evidemment, un tel faisceau pourrait être très douloureux pour les personnes et empêcher toute communication orale. Dr Joseph C. Sharp de l’Institut de recherche des armées à Walter Reed a démontré, en 1973, que ce même effet pouvait être utilisé bien plus subtilement. Sharp lui-même a entendu et compris des mots qui lui ont été transmis par micro-ondes pulsés projetés directement dans son cerveau sous la forme d’un audiogramme (un analogue des vibrations sonores du mot) tandis qu’il se trouvait dans une chambre isolante, libre de tout écho. Un tel dispositif trouve des applications évidentes dans le cadre d’opérations secrètes destinées à pousser une personne ciblée à bout avec des voix venant de nulle part ou pour transmettre des instructions indétectables à un assassin programmé. Il existe d’ailleurs des preuves que des fréquences pulsées d’un autre type peuvent provoquer des réactions similaires dans d’autres tissus qui pourraient perturber divers processus métaboliques.

Un groupe, sous la direction de R.G. Olsen et J.D. Grissett du laboratoire naval et aérospatial de recherches médicales à Pennsacola, a déjà démontré de tels effets sur des simulations de tissus musculaires et ils disposent d’un contrat à durée illimitée pour trouver des faisceaux efficaces pour les tissus humains.

Dans les années 60, Frey a également rapporté qu’il pouvait accélérer, ralentir ou arrêter des coeurs de grenouilles en synchronisant la fréquence à laquelle un faisceau micro-onde était pulsé avec les pulsations du coeur lui-même. Des résultats similaires ont été obtenus avec des grenouilles vivantes, montrant qu’il est possible techniquement de provoquer un arrêt cardiaque avec un faisceau conçu pour pénétrer la poitrine humaine. Outre les méthodes permettant de blesser ou de tuer des gens avec des radiations électromagnétiques, il existe plusieurs façons de contrôler leur comportement. Ross Adey et ses collègues ont démontré que des micro-ondes modulées de différentes façons peuvent imposer un type d’activité cérébrale à différentes régions du cerveau.

En travaillant avec des chats, ils ont constaté que la fréquence de certaines ondes cérébrales qui apparaissaient lors de comportements conditionnés pouvait être accrue de manière sélective, en modifiant la forme des micro-ondes avec des variations rythmiques en amplitude (hauteur), équivalentes à des fréquences d’EEG. Par exemple, une modulation de 3 Hz a permis de diminuer le nombre d’ondes alpha de 10 Hz dans un endroit du cerveau de l’animal et de renforcer les ondes bêta de 14 Hz dans un autre.

Certains radars permettent de repérer une mouche à 1 km ou de dépister un homme à une distance de 40 km; aussi, plusieurs chercheurs ont supposé que des faisceaux focalisés de radiation électromagnétique d’une telle précision pourraient “faire plier le mental” de la même façon que la stimulation électrique du cerveau grâce à l’action de fils électriques. Nous connaissons bien les possibilités qu’offre la stimulation électrique du cerveau pour contrôler le mental grâce aux travaux de Jose Delgado. L’un de ces signaux a par exemple poussé un chat à lécher sa fourrure, pour ensuite lécher compulsivement le sol et les barreaux de sa cage. Un signal conçu pour stimuler une portion du thalamus d’un singe, un centre important au milieu du cerveau pour l’intégration des mouvements musculaires, a déclenché une réaction complexe le singe est allé à une extrémité de la cage, puis à l’autre, pour ensuite grimper au toit et redescendre. L’animal a reproduit cette même activité autant de fois qu’il a été stimulé par le signal, jusqu’à 60 fois en une heure, mais pas en aveugle, la bête était toujours capable d’éviter les obstacles, les menaces du mâle dominant, tout en exécutant l’impératif électrique.

Stimulés par un autre type de signal, les singes ont tourné la tête ou ont souri jusqu’à 20 000 fois dans un intervalle de deux semaines, même s’ils étaient déjà occupés à d’autres activités. Pour paraphraser la conclusion de Delgado: “les animaux avaient l’air de jouets électroniques”. Même les instincts et les émotions peuvent être changés.

Lors d’une expérience, une mère qui s’occupait à temps plein de son bébé a soudainement repoussé l’enfant à chaque fois que le signal était émis. Le conditionnement d’évitement peut être obtenu pour n’importe quel acte en stimulant simplement les centres responsables du plaisir ou de la douleur dans le système lymbique d’un animal ou d’une personne. Si, par la suite, la surveillance des potentiels évoqués obtenus par EEG (électroencéphalogramme) était combiné à l’émission de radio-fréquences et de micro-ondes destinés à provoquer des pensées ou des états d’esprits déterminés, tels que la soumission et le contentement, on obtiendrait une méthode de contrôle des esprits constituant une menace énorme pour toutes les sociétés - la tyrannie sans terreur. D’après les scientifiques spécialisés dans l’imagerie mentale, ce n’est pas encore pour tout de suite; pourtant, certaines conditions sont réunies qui pourraient nous faire croire que nous le vivons. Sans même prendre en compte les théories sur les conspirations, l’omniprésence familière et hypnotique de la télé et de la radio, combinées aux effets biologiques de leurs faisceaux d’émissions, pourrait déjà constituer une force similaire de standardisation de masse, que ce soit intentionnel ou non.

Face aux dangers potentiels de la léthargie télévisuelle, il ne faut pas rester à bailler aux corneilles. Il est bien connu qu’une attention détendue, face à tout stimulus ne nécessitant pas beaucoup de concentration, comme un film ou un programme télé, va se transformer en état hypnoïde pendant lequel le cerveau devient particulièrement réceptif aux suggestions. D’autres situations entraînant des états hypnoïdes sont le sommeil léger, les rêveries ou les courtes périodes passées à attendre un signal ou une action prédéterminée comme un feu de circulation par exemple.

La CIA, l’Agence Centrale pour le Renseignement, a subventionné les recherches sur le contrôle des cerveaux au moins dès 1960, lorsque le programme MK Ultra, mondialement connu et essentiellement centré sur l’hypnose et les drogues hallucinogènes, affectait une partie du budget de la recherche sur les capteurs bioélectriques (essentiellement l’EEG à l’époque) et comment les adapter à la surveillance et aux interrogatoires, de même que pour trouver “des techniques permettant d’activer électroniquement l’organisme humain à distance”.

Dans son témoignage devant le sous-comité du Sénat sur la santé et la recherche scientifique du 21/09/77, le directeur de MK Ultra, Dr. Sydney Gottlieb s’est souvenu : “Il y avait un intérêt constant pour les effets obervés sur les gens qui se trouvent dans un champs d’énergie radio et il est probable que parmi les innombrables projets quelqu’un ait tenté de vérifier s’il était possible d’hypnotiser plus facilement une autre personne si elle se trouve dans un faisceau radio.

Les hypnotistes utilisent souvent un rayon stroboscopique qui lance des éclairs lumineux à la fréquence des ondes alpha afin de faciliter le passage en transe. Il apparaît que, pendant plus de 30 ans, les nations du bloc communiste ont utilisé des ondes de type (ELF) très basses fréquences pour obtenir le même résultat, peut-être même avec plus d’efficacité, sans craindre de se faire détecter. Ross Adey a récemment perdu la plupart de ses financements du gouvernement et est devenu un peu plus loquace sur les utilisations militaires des radiations électromagnétiques.

En 1983, il a organisé une réunion publique à l’hôpital de Loma Linda en Virginie et il a communiqué des photos et des informations concernant la machine russe appelée : LIDA.

C’était un petit émetteur qui rayonnait des ondes de 10 Hz pour tranquiliser et accroître la suggestibilité. La boîte était conçue à partir d’un ancien tube électronique et un homme qui avait été prisonnier de guerre en Corée a signalé que des dispositifs similaires avaient été utilisés pendant les interrogatoires.

L’intérêt des américains pour l’interaction hypnose/radiation électromagnétique était encore très fort en 1974 quand un projet de recherche a été déposé pour étudier sur des volontaires des techniques pouvant être utiles. J.F. Schapitz, chargé des expériences a déclaré: “Lors de cette expérience, nous allons prouver que la parole de l’hypnotiste peut également être véhiculée par de l’énergie électromagnétique directement dans le subconscient, c’est-à-dire sans employer de dispositifs techniques afin de recevoir ou de décoder les messages et sans que la personne exposée à cette influence ait la possibilité de contrôler l’information reçue consciemment.” Comme essai préalable à l’étude du concept, Schapitz a proposé d’enregistrer l’activité cérébrale provoquée par des drogues spécifiques, puis de moduler ces informations dans un faisceau micro-ondes afin de les projeter dans le cerveau d’une personne non droguée pour vérifier si le même état de conscience pourrait être reproduit uniquement par l’émission du faisceau.

Le protocole principal de Schapitz était composé de 4 expériences. Lors de la première, les sujets devaient recevoir un test de 100 questions, allant de simples à techniques, afin que tous eussent connaissance d’une partie des réponses mais pas de chacune d’entre elles. Par la suite, tandis qu’ils seraient dans un état hypnoïde, tout en ne sachant pas qu’ils sont irradiés, ces volontaires devaient être soumis à des faisceaux d’informations suggérant des réponses à certaines des questions auxquelles ils n’auront pas répondus, de l’amnésie pour certaines de leurs bonnes réponses, et des falsifications de souvenirs pour d’autres réponses correctes.

Un nouveau test devait avoir lieu deux semaines plus tard afin de vérifier les résultats. La seconde expérience devait consister à implanter des suggestions hypnotiques concernant des actes simples, comme quitter le laboratoire afin d’acheter un article en particulier, dont l’exécution aurait été déclenchée par une heure suggérée, un mot prononcé, ou la vue. Les sujets devaient être interrogés ultérieurement. “On peut supposer que ces personnes vont rationnaliser leur comportement et considérer qu’ils avaient l’intention de le faire.” Lors d’une troisième expérience, les sujets devaient effectuer deux tests de personnalité. Pendant les tests, différentes réponses à certaines questions allaient être suggérées à plusieurs reprises, ainsi que des modifications non pathologiques de la personnalité, pour finir par une nouvelle évaluation lors d’un autre test un mois plus tard.
Dans certains cas, les sujets devaient être préalablement hypnotisés pour les amener à parler dans leur sommeil afin que le programmeur des émissions de micro-ondes pût adapter les ordres aux pensées déjà présentes dans le cerveau.

Finalement, il était prévu dans le protocole d’effectuer les tests standards attestant d’un état de transe hypnotique profond, comme la rigidité musculaire, en utilisant uniquement les faisceaux micro-ondes.
Bien sûr, comme ces informations ont été diffusées volontairement grâce à la loi sur la liberté de l’information (FOIA), il est recommandé de faire preuve de scepticisme. Les résultats n’ont pas été publiés, donc les travaux ont pu ne pas être concluants et les projets de recherche ont peut-être été publiés seulement pour convaincre les soviétiques et notre propre public que les capacités américaines de contrôler les esprits sont meilleures qu’elles ne le sont en réalité. Ceci-dit, la réalité a peut-être déjà largement dépassé le stade de ce projet de recherche, le rendant suffisament anodin pour pouvoir être publié tout en remplissant les conditions requises par la loi sur la liberté de l’information (FOIA). Parmi les armes électromagnétiques potentielles, combien ont réellement été développées et/ou utilisées? Ceux qui n’ont pas accès aux informations classifiées n’ont aucun moyen de le savoir. Les rumeurs ne manquent pas.

Boris Spassky a prétendu avoir perdu le championnat du monde de jeux d’échec face à Bobby Fischer parce qu’il était bombardé avec des rayons qui déconcentrent. Je me souviens avoir entendu parler d’une expérience américaine secrète dans laquelle un scientifique a soi-disant été piégé à accepter des invitations pour trois conférences successives afin de faire à chaque fois le même exposé. Le premier s’est bien passé, mais lors des deux derniers, il a été irradié avec des ondes basses fréquences (ELF) afin de provoquer la décharge d’ions de calcium, découverte par Adey; selon mes sources, sa présentation est devenue confuse et inefficace. Un autre document de la DIA (Agence de renseignement pour la Défense) obtenu en 1976 par la loi sur la liberté de l’information est peut-être révélateur.

Préparé par Ronald L. Adams et E.A. Williams des Laboratoires de Battelle Colombus, il s’intitule “effets biologiques des radiations électromagnétiques (ondes radio et micro-ondes), pays communistes d’Asie et d’Europe.” Les pages publiées relatent simplement les découvertes d’Allen Frey sans mentionner son nom, insinuant à la place que seuls les rouges seraient assez ignobles pour étudier ces choses afin de les transformer en armes.

Juste après la mention du phénomène de passage de la barrière hématoméningé, un paragraphe a été effacé, suivi de la phrase tentante: “l’étude ci-dessus est une lecture recommandée pour ceux qui s’intéressent à l’énergie micro-ondes appliquée aux armes.” Même sans ce document, et en tenant compte uniquement du rythme implacable auquel sont conçus les armes, nous serions vraiment très naïfs de supposer que les Etats-Unis n’ont pas d’arsenal électromagnétique. Les soviétiques utilisent peut-être déjà le leur, à une échelle dépassant de beaucoup, cependant, celle du signal de Moscou. Pendant la célébration du bicentenaire des Etats-Unis le 4 juillet 1976, un nouveau signal radio pouvait être entendu dans le monde entier. Il a continué à être émis plus ou moins sans interruption depuis. Passant alternativement d’une fréquence à une autre entre 3,26 et 17,54 MHz, ses impulsions sont modulées à une cadence de plusieurs émissions par seconde, elles s’apparentent donc à un pivert (woodpecker) ou à une scie qui vrombit.

Le signal a vite été remonté jusqu’à un énorme émetteur près de Kiev en Ukraine. Le signal est si fort qu’il noie tous les autres signaux sur sa longueur d’onde. Quand il est apparu pour la première fois, l’Union des Télécommunications Internationales de l’ONU a protesté parce qu’il causait des interférences entre plusieurs canaux de communications, y compris les fréquences d’urgence pour les avions effectuant des vols transocéaniques. Maintenant, le signal Woodpecker (Pivert) laisse des “trous”; il saute les fréquences les plus importantes tandis qu’il se déplace à travers le spectre. Le signal est actuellement maintenu à un coût énorme par sept nations situées sur le territoire russe, les sept émetteurs radio les plus puissants du monde. Dans l’intervalle d’une année ou deux après que le Pivert eut commencé à frapper, il y a constamment eu des plaintes concernant des symptômes sans cause apparente de la part de gens habitant dans plusieurs villes des Etats-Unis et du Canada, mais principalement d’Eugene dans l’Oregon.

Les sensations (pressions et douleurs dans la tête, anxiété, fatigue, insomnie, défauts de coordination et torpeur, le tout accompagné de tintements aigus dans les oreilles) étaient caractéristiques de fortes irradiations avec radio-fréquences et des micro-ondes. En Oregon, entre Eugene et Corvallis, un puissant signal radio centré sur 4,75 MHz a été enregistré, les niveaux étaient plus élevés en l’air qu’au sol.
Plusieurs théories peu satisfaisantes ont été avancées, y compris l’idée d’émissions provenant des lignes haute tension endommagées par l’hiver, mais la plupart des ingénieurs qui ont étudié le signal en ont conclu que c’était une manifestation du Pivert (Woodpecker). On a émis l’hypothèse qu’il était dirigé vers l’Oregon par des émetteurs amplificateurs de Tesla. Cet appareil inventé par Nikola Tesla pendant ses expériences sur la transmission globale et sans fil d’énergie, dans un laboratoire près de Pikes Peak au début du siècle, n’a pas été vraiment étudié à l’Ouest. Il permettrait à un émetteur d’envoyer un signal radio par la terre à n’importe quel endroit souhaité se trouvant à la surface tout en maintenant ou même en augmentant la puissance du signal quand il émerge. Paul Brodeur (écrivain spécialisé) a suggéré que, puisque la société TRW a proposé par le passé un système de transmissions par ELF pour la Marine militaire qui utiliserait une ligne haute tension existante de 1368 km s’achevant en Oregon, le phénomène d’Eugene aurait pu être une interaction entre un signal émis par la Marine et les tentatives de brouillages des soviétiques.
Quelqu’en soit la raison, le Pivert continue à fonctionner et il y a plusieurs possibilités inquiétantes quant à son objectif principal. Un ancien Chef de la recherche Naval a confié en privé qu’il ne pensait pas que ce soit dirigé contre la population américaine comme certains l’ont supposé. Cependant, Robert Beck, un physicien de Los Angeles qui est régulièrement employé comme consultant du Ministère de la Défense m’a dit que le signal servait un triple objectif.

Il sert de radar transhorizon primitif qui repèrerait une première attaque massive de missiles américains si les satellites espions soviétiques et autres détecteurs devaient être hors d’état de fonctionner a-t-il dit. En second lieu, les modulations du signal contiennent des ELF qui servent à communiquer avec les sous-marins immergés. Troisièmement, il a prétendu que le signal a des effets biologiques au sujet desquels il a promis plus d’informations. Bien sûr, je n’ai pas été en mesure de le contacter depuis.

La magnétosphère et ses ceintures de Van Allen, composées de particules emprisonnées, produisent toutes sortes de radiations électromagnétiques.
Comme elles ont initialement été étudiées grâce aux amplificateurs sonores, les premières à avoir été découvertes vers 1920 ont reçu des noms fantaisistes comme siffleurs, choeur de l’aube et rugissement de lion. Beaucoup sont la conséquence d’ondes VLF produites par les éclairs qui rebondissent d’un pôle à l’autre plusieurs fois le long des “conduits magnétiques” dans la magnétosphère. Cette résonance amplifie énormément les ondes VLF d’origine.

Les mesures des satellites ont prouvé que les énergies artificielles des lignes haute tension sont amplifiées de la même manière en haute altitude au dessus de la terre, un phénomène connu sous le nom de résonance harmonique des lignes haute tension. Le phénomène de résonance concerne également l’énergie radio et micro-onde. Cette énergie amplifiée interagit avec les particules des ceintures de Van Allen en produisant de la chaleur, de la lumière, des rayons X et, surtout, des retombées de particules chargées qui servent de noyaux aux gouttes de pluies. Lors de travaux récents avec des fusées sondes, on a fait correspondre des régions spécifiques de telles précipitations d’ions avec l’énergie de stations radio bien précises et il a été constaté que les chutes de particules chargées se produisent en règle générale à l’Est de la source de radiation électromagnétique en suivant le mouvement habituellement vers l’est imposé par les conditions météorologiques. En 1983, les mesures des satellites météréologiques Ariel 3 et 4 ont montré que l’importance de la résonance harmonique des lignes haute tension au dessus de l’Amérique du Nord avait créé un conduit permanent depuis la magnétosphère jusqu’en bas dans l’homospère, avec pour conséquence une diffusion continue d’ions et d’énergie sur tout le continent.

En présentant ces résultats au Colloque sur la compatibilité électromagnétique à Zurich en mars 1983, K. Bullough a rappelé aux auditeurs que les orages ont augmenté de 25% au-dessus de l’Amérique du Nord entre 1930 et 1975 par rapport à la période allant de 1900 à 1930, et il a suggéré que l’élévation de la quantité d’énergie dans la haute atmosphère en était responsable.

Depuis le milieu des années 70, il y a eu une augmentation dramatique des inondations, des sécheresses et tous les problèmes que cela entraîne, en raison de conditions météorologiques incohérentes, hors-normes. L’hypothèse suggérant que ce serait dû en partie à la pollution électromagnétique et aurait été amplifié, délibérément ou pas, par le signal “pivert” soviétique, paraît probable.

Il semble actuellement possible de provoquer des changements climatiques catastrophiques au-dessus d’un pays ciblé et, même sans la perspective d’une telle guerre climatique, l’expansion continue de l’énergie électrique menace la viabilité de toute vie sur terre.




Notes:
Ecrit et recherché par Leading Edge, ces chercheurs indépendants ont été cités comme experts en matières d’armes non létales par l’UNIDIR, le Comité contre le désarmement de l’ONU dans www.unidir.org/bdd/fiche-activite.php?ref_activite=201" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">son guide à l’intention des médias.

Citation extraite de la fiche d’activité de l’organisation = Objective: To launch the 2002 Media Guide to Disarmament in Geneva, a handbook to assist journalists covering disarmament and security issues in Geneva.

Posté par rusty james à 21:22 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

La TV espionne les utilisateurs à leur insu – La TV connectée vous regarde, vous écoute, et enregistre vos infos personnelles!

TV RUSTYJAMES

Big Brother, allégorie de la surveillance généralisée, s’invite dans les salons par l’entremise des téléviseurs connectés. 
Image: DR
Les réseaux sociaux vous espionnent, votre smartphone vous espionne, votre téléviseur n’allait pas se gêner d’en faire de même. Un blogueur britannique du nom de DoctorBeet a découvert que sa TV connectée de marque LG l’espionnait à son insu. Il relate son expérience sur son site.

Les fabricants de téléviseurs connectés enregistrent les habitudes de leurs téléspectateurs afin d’afficher des publicités en rapport avec leurs goûts dans les différents menus de navigation. Chez le fabricant coréen, la fonction s’appelle Smart Ad.
L’option de suivi peut être déclenchée, sauf que voilà, dans le cas de LG, les informations continuent d’être collectées et transmises aux serveurs de la firme. Fâché par cette découverte le blogueur a contacté LG pour lui demander des explications.

Réponse de l’entreprise: toute personne qui emploie un téléviseur connecté de la marque en accepte forcément les conditions d’utilisation. Et de recommander à DoctorBeet de se retourner contre le vendeur du téléviseur qui ne l’a pas averti que ses informations personnelles allaient être connectées.

Pour éviter les fuites, le blogueur préconise de bloquer manuellement sur le routeur certains noms de domaine liés à Smart Ad. La liste est disponible sur son blog.
Big Brother au salon - Les téléviseurs connectés posent de nouveaux défis à la protection de la sphère privée. En 2012, des experts étaient parvenus à pirater une Smart TV de Samsung afin qu’elle filme ce qui se passe dans la pièce autour d’elle.
Plus récemment, Microsoft a renoncé à braquer en permanence les caméras de son dispositif Kinect sur les joueurs de la console de salon Xbox One.
(Newsnet)

TV Connectées : LG récupérerait des infos personnelles à l’insu des utilisateurs

Clubic.com – [...] Téléviseurs connectés LG : le constructeur coréen récolte des données liées aux habitudes de visionnage des utilisateurs de ses appareils, pour mieux cibler sa publicité, et ce même si ces derniers ont désactivé la fonctionnalité de suivi.
[...]  DoctorBeet, a pris l’initiative de décortiquer le procédé. Et ce qu’il a découvert ne lui a pas plu.
[...] Au détour de l’exploration des paramètres de sa télévision, le blogueur découvre une option, nommée « Collecte d’information de visionnage », qu’il passe en Off en imaginant que LG va arrêter de tracer ses habitudes.

LG TV connectée

Mais par acquis de conscience, DoctorBeet décide de réaliser ensuite une analyse du trafic pour déterminer les données envoyées sur le réseau pas son téléviseur. Et c’est là où le bât blesse : même en désactivant cette fonction, l’écran continue à transmettre à un serveur distant des informations concernant les chaînes et programmes visionnés, et même le nom des fichiers stockés sur une clé USB connectée. Les données sont envoyées en clair sur les serveurs de LG.

Effrayé par sa découverte, le blogueur a pris contact avec LG pour avoir des explications. La firme lui a répondu par email, sans détour : « Malheureusement, comme vous avez accepté les Termes et Conditions sur votre TV, votre requête concerne votre détaillant. Nous estimons que vous auriez dû être mis au courant de ces termes et conditions dans votre point de vente, et pour des raisons évidentes, LG est incapable de commenter cette action » explique la firme. En clair, LG est dans son bon droit car les conditions d’utilisation du téléviseur indiquent que LG peut collecter les données des utilisateurs. La firme estime que c’est aux magasins qui commercialisent les téléviseurs de faire de la pédagogie sur la question, et de donner ensuite le choix au client d’acheter ou non l’appareil.

Si LG se cache derrière les conditions générales de vente de ses téléviseurs, l’entreprise ne répond pas à la question concernant la fameuse option qu’il est possible de désactiver dans le menu du téléviseur. « Que l’option soit réglée sur marche ou arrêt, les informations sont envoyées » déplore le blogueur. Pour l’utilisateur lambda qui n’a pas les moyens de suivre les transferts de données, la pratique manque de transparence.

Conscient qu’il n’obtiendra pas plus de réponse et de solution de la part de l’entreprise, DoctorBeet propose une solution aux possesseurs d’un téléviseur LG qui ne veulent pas être surveillés : le blogueur a mis en ligne une liste de domaines à bloquer sur un routeur « pour empêcher l’espionner et la publicité sur des téléviseurs que nous, clients, avons acheté ». Il est également possible que la firme sud-coréenne, qui pas encore répondu aux sollicitations de la presse, finisse par réagir face à la médiatisation de cette découverte.
Clubic.com 

Lien court pour cet article:
Big Brother – La TV espionne les utilisateurs à leur insu – La TV connectée vous regarde, vous écoute, et enregistre vos infos personnelles!
>> http://wp.me/p2WU9O-eS

Posté par rusty james à 20:55 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Le Livre d'Urantia révélation chaneling et eugénisme

uggug

Le Livre d'Urantia est un ouvrage spirituel de 2097 pages qui fut élaboré à l'aide d'une forme de channeling vers 1912 par l'intermédiaire d'un homme endormi selon la fondation Urantia. Il fut publié en 1955 par deux anciens protestants issus de l'Adventisme du septième jour et habitant Chicago aux États-Unis. Cette étrange cosmogonie très complexe décrit l'histoire de notre univers et prétend être la Cinquième Révélation d'Époque donnée à l'humanité sur notre planète Terre dont le nom spirituel est Urantia. Supposé contact avec un Au-delà, le texte se présente comme une nouvelle bible aux accents parfois adventistes, gnostiques et New Age. Il faut noter que la bible d'Urantia plagie de nombreux écrits dont les sources sont identifiées. Et l'ouvrage est imprégné de conceptions faisant référence à l'eugénisme, une idéologie dont les deux fondateurs du mouvement étaient d'ardents défenseurs.

Le livre passe en revue de très nombreux sujets comme la cosmologie, l’anthropologie, l'histoire de l’humanité, l’apparition de la vie sur Terre, les méthodes de gouvernement, etc. Ces sujets s'insèrent dans de grands développements bibliques corrigés. Le livre se compose de 4 parties réparties en 196 fascicules au total où l'on nous décrit l'univers central et les superunivers, l'univers local de Nébadon, l'histoire d'Urantia notre planète, et la vie et les enseignements de Jésus.

Le livre développe et synthétise donc des données philosophiques, religieuses et scientifiques. Ces éléments sont agencés dans un ensemble de descriptions spirituelles et de croyances proches d'un polythéisme très bureaucratique. Le livre décrit en effet l’existence d'un dédale de hiérarchies d'êtres célestes ayant créé et administrant spirituellement notre univers sous l'autorité d'un Dieu unique. L'univers qui y est décrit ressemble à celui de Platon avec un univers matériel ombre d'un monde spirituel encore plus vaste. Comme un pays divisé en régions et en départements, notre Univers est découpé en zones d'administration. Dans un ensemble de 7 Superunivers, nous vivons, selon le livre, dans le Superunivers appelé Orvonton contenant 1000 milliards de mondes habités. Chaque Superunivers est divisé en secteurs majeurs, secteurs mineurs, univers locaux, constellations et systèmes. L'Univers Local de Nébadon, dont Jésus est le créateur, contient 10 millions de mondes habités évoluant vers un monde utopique parfait. Ces zones comportent des capitales célestes où les êtres humains se rendent après leur mort telles Uversa, Edentia, Jérusem, etc. Le tout est supervisé par un Paradis, univers central sans temps ni espace.

Les nombreux êtres célestes décrits dans ce livre portent d'étranges appellations comme les Lanonandeks, Vorondadeks, Chronoldeks, Frandalanks, Midsonites, Sponargias, etc. Le livre contient un grand nombre de ces mots nouveaux. Étrangement, le Dr William Sadler, l'un des fondateurs du mouvement, utilisait assez fréquemment des néologismes selon un sceptique américain, Martin Gardner.

Selon le livre, l'humanité a connu 5 grandes révélations :

Il y a 500 000 ans, un être céleste dénommé Caligastia arriva sur Terre pour y entreprendre l'accélération de l'évolution de l'humanité à l'aide, entre autres, d'une réglementation de la natalité favorable aux individus considérés comme "supérieurs"… Sur proposition de Lucifer (dont le bras droit est Satan), ce Caligastia se rebella contre le gouvernement divin en déclarant l'affirmation de soi et la liberté.

Il y a 38 000 ans, Adam et Ève, êtres célestes appelés aussi "Fils Matériels", vinrent sur Terre pour rehausser biologiquement l'humanité (de nouveau référence à l’eugénisme) mais le couple fauta et donna naissance dans la Bible au mythe du jardin d'Eden.

Il y a 4000 ans, Melchisédech se matérialisa sur Terre et enseigna entre autres Abraham.

Il y a 2000 ans, Jésus, un Fils Créateur, s'incarna sur Terre pour rehausser la connaissance de Dieu et effectuer sa septième et dernière effusion.

La cinquième révélation est le Livre d'Urantia de Chicago en 1934.

Dans le Livre d'Urantia, Jésus est né de l’union de Joseph et de Marie mais il est l’incarnation d’un Fils de Dieu, il est plus exactement un "Fils Créateur" de l'ordre des "Micaëls" (de l’hébreux Qui est comme Dieu ? ) au nombre de près de 700 000. Un être dit duel, issu du 611 121e concept de l'association de Dieu le Père et Dieu le Fils, les deux personnes de la Trinité selon le livre (LU page 366). Jésus n'est pas directement la deuxième personne de la Trinité composée quant à elle du Père Universel, du Fils Éternel et de l'Esprit Infini. Cette Trinité est symbolisée par trois cercles concentriques bleus azur sur fond blanc. Un Fils Créateur doit s'incarner dans différents ordres d'êtres avant d'acquérir l'autorité et la juridiction suprêmes dans son univers. Urantia reprend probablement l'épître aux Hébreux chap.1 v.1: « Tu l'as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l'as couronné de gloire et d'honneur,… » . Jésus accomplissait sur Terre sa septième et dernière effusion.

Dans la quatrième partie du livre composée de plus de 700 pages, on découvre, année par année, la vie de Jésus, son enfance, son voyage avec deux Hindous autour de la Méditerranée avant son ministère. Son enseignement fut la paternité de Dieu et la fraternité des Hommes.

Jésus a bien opéré certains miracles des Évangiles comme le changement de l'eau en vin, la résurrection de Lazare, des guérisons diverses mais il n'a pas marché sur l'eau, c'est Pierre qui a fait un cauchemar et qui a cru que Jésus avait réellement marché sur l'eau (LU page 1703).

Comme dans le libéralisme théologique, Jésus ne fut pas crucifié pour les péchés du monde, la doctrine du péché originel est niée et celle consistant à croire que Dieu aurait besoin de sacrifices pour apaiser une colère fictive considérée comme répugnante. La doctrine du rachat est aussi considérée comme un outrage philosophique à l’unité et au libre-arbitre de Dieu (LU page 41). Le péché est redéfini comme la révolte consciente et délibérée envers la loi divine de la volonté du Père.

Jésus est ressuscité mais sous une forme spirituelle et non physique. Selon le livre, son corps fut en fait désagrégé instantanément par des êtres célestes afin que l'on ne le retrouve pas (LU page 2020). Selon la doctrine d'Urantia, Jésus promet aussi de revenir sur Terre, enseignement biblique proéminent de l'Adventisme protestant.

Ce livre expose des développements qui se rapprochent parfois d’un moderne libéralisme théologique. La Sainte Bible des chrétiens n'est pas la "Parole de Dieu sans erreur", il n'existe pas de péché originel, Marie n'était pas vierge, Jésus n'est pas mort sur la croix pour les péchés du monde, il n'a pas fait certains miracles, Paul a influencé le christianisme considéré comme une religion à propos de Jésus et non la religion de Jésus, etc.

Certaines personnes voient ce livre comme plus cohérent qu'une autre bible "canalisée" de l'époque fin XIXe (parue en 1882) ressemblant beaucoup à Urantia: Oahspe :  A New Bible in the Words of Jehovih and his angels Ambassadors.

Les fondateurs

 
Dr. William S. Sadler circa 1965

Les deux fondateurs du mouvement sont William S. Sadler (1875-1969), un psychiatre, et Wilfred Custer Kellogg (1876-1956), un homme d'affaire de la famille des Kellogg Corn Flakes, beau-frère de W. Sadler. Tous deux étaient chrétiens originaires de l'Adventisme protestant. W. Sadler fut marié avec la nièce de Kellogg, Lena Celestia Kellogg. Selon Martin Gardner, dans son livre Urantia: The Great Cult Mystery, W.C. Kellogg serait la personne par qui le message fut prétendument "canalisé", même si la fondation ne veut pas parler pas de channeling et qu'elle veut garder secrète la véritable identité de la "Personnalité de Contact" comme elle préfère l'appeler.


Wilfred Custer Kellogg 

Pour information, et selon Le Lien Urantien n°28, Hiver 2004-2005, le Dr Sadler fut vendeur de céréales à Battle Creek dans le Michigan, ordonné pasteur, spécialiste de la Bible, détective, chirurgien, grand orateur de la tournée de Chautauqua, professeur de psychologie dans un séminaire de théologie, vulgarisateur des problèmes de santé dans des périodiques et auteur de 42 livres. Il fut à la tête de l'exécutif de l'ancêtre de l'agence de police judiciaire fédérale : Federal Bureau of Investigation (FBI).

Il dirigeait aussi la Society of Mental Hygiene, thème né de l'eugénisme. Cette société naquit à Yale en 1908 et c'est aussi à Yale que fut fondée l'American Eugenics Society. Même sa femme, Lena Sadler(droite), était engagée dans l'eugénisme et participa au Troisième Congrès International de l'Eugénisme en 1932 où elle défendit la protection contre la "dégénérescence raciale" aux Etats-Unis. Avant d'être impliqué dans la mouvance Urantia, W. Sadler avait déjà écrit un petit livre intitulé Soul Winning Texts comportant des similitudes avec les enseignements d'Ellen Gould White, la prophétesse des adventistes du septième jour, et le Livre d'Urantia. Selon Tom Kendall, William S. Sadler avait un "complexe de grand homme".

L'origine du livre : le channeling et l'homme endormi

Channeling est un terme américain moderne de la littérature New Age qui désigne un prétendu procédé de communication entre un humain et une entité appartenant à une autre dimension (une personne décédée, un « maître ascensionné », une entité du plan astral, un extra-terrestre etc.). Source : Wikipédia

Dans son livre Urantia : The Great Cult Mystery (Editions Prometheus Books, 1995), Martin Gardner pense que le Livre d’Urantia est purement humain. Il suppose que c'est W.C. Kellogg qui eut la nuit, dans son sommeil, aux alentours de 1912, d'étranges manifestations où il se mettait à parler. Ce phénomène, qui ressemble au channeling, aurait duré une dizaine d'années. Il aurait ensuite écrit près de 500 pages en prétendue transe (la fondation Urantia ne parle pourtant pas d'écriture automatique). Ce texte de base aurait été ensuite complété et édité par le Dr Sadler. Les membres d'un forum créé en 1923 auraient aussi participé à la constitution du livre par l'intermédiaire de questions posées au sujet endormi. Le livre ne fut publié ensuite qu'en 1955.

Le fait que, M. Kellogg soit le médium et que le Dr Sadler soit intervenu directement dans la constitution du livre, expliquerait les dérapages racistes et eugénistes qui seront développés un peu plus loin.

Lire la présentation très complète de Donna Kossy sur : http://www.nthposition.com/bibleofeugenics.php

La fondation Urantia ne veut d'abord pas parler de channeling, le Dr Sadler avait d'ailleurs vivement critiqué les médiums dans Mind at Mischief (1929). Selon la fondation, dans un premier temps, des êtres célestes se seraient exprimés, oralement par l'intermédiaire de "l'ajusteur de pensée" (sorte de parcelle divine habitant tout être humain selon le livre) d'une personnalité de contact endormie. Ensuite, ces êtres se seraient révélés par l'intermédiaire, cette fois-ci, d'écrits directs, c'est à dire sans la main du médium mais de façon complètement surnaturelle… Donc pas de plagiat selon le livre (cf. page 17) et la fondation Urantia, mais une révélation céleste s'inspirant de plus 1000 concepts humains pour rendre ladite révélation compréhensible à l'Homme. Des concepts dont on ne sait à aucun moment dans le livre qui en sont leurs auteurs. Il aura fallu attendre l'étude d'un adepte américain, Matthew Block, pour en connaître l’origine. Pour le fils de W. Sadler, Bill Sadler, un stylo écrivait sur une feuille de papier en tenant en l'air de façon surnaturelle. Pourtant, dans un enregistrement audio du 18 février 1962 à Oklahoma, Bill Sadler affirme qu'ils n'ont jamais vu cet homme écrire mais que l'écriture ressemblait furieusement à celle de cette "personnalité de contact".

Dans son livre Mind at Mischief, le Dr Sadler voyait dans le spiritisme des débordements émotionnels et des manifestations du subconscient. Et il est paradoxal que le Dr Sadler ait accordé de l'importance aux manifestations de cet homme qui donna naissance au Livre d’Urantia.

Ici, deux passages du livre qui peuvent trahir l'influence du Dr W. Sadler :

P.865 - §6 […] Mais il y a lieu de préciser clairement que les créatures médianes ne sont pas impliquées dans les spectacles lamentables qui sont donnés sous le qualificatif général de “ spiritisme ”. 
P.2062 - §10 Beaucoup d'enseignements bizarres et étranges furent associés aux récits initiaux du jour de la Pentecôte. Dans les temps qui suivirent les évènements de ce jour, où l'Esprit de Vérité, le nouvel instructeur, vint habiter parmi les hommes, ont été confondus avec les stupides débordements d'un sentimentalisme exacerbé. 

Ces supposées manifestations mystiques sont probablement bien issues des conceptions personnelles du médium en passant par son subconscient et son imagination. Cependant, le Livre d'Urantia ne peut se résumer qu'à ce travail inconscient de Wilfred C. Kellogg. Le texte contient aussi des rajouts mûrement choisis par le Dr Sadler qui devait s'en référer au médium pour s'assurer de la validité des connaissances insérées ensuite dans le livre.

Lena Celestia (Kellogg) Sadler avec son fils Bill vers 1914 qui reprendra la fondation après la disparition de son père

Les liens avec le christianisme protestant adventiste


 
Lena Celestia (Kellogg) Sadler avec son fils
Bill vers 1914 qui reprendra la fondation
après la disparition de son père
 

Urantia est une mouvance liée à l’enseignement chrétien adventiste dont étaient originaires les deux fondateurs du mouvement. En effet, on observe de nombreux parallèles entre les deux mouvances. Jésus est par exemple appelé Micaël mais n'est pas un archange. Le Livre d'Urantia parle lui aussi des âmes endormies, nie la notion d'enfer et affirme la notion d'annihilation des âmes.

La mouvance Urantia de M. Sadler et de M. Kellogg reprend à son compte certains questionnements suscités par les croyances bibliques et apporte ses propres réponses. Selon les auteurs de la Bible, dans le livre du prophète Daniel de l'Ancien Testament, au chapitre 10 et 12, il est mentionné l'existence d'un être appelé Micaël, de l’hébreux « Qui est comme Dieu? », « un des principaux chefs », « qui se lèvera à la fin des temps ». Le livre de l'Apocalypse mentionne aussi Micaël sans jamais préciser son statut.

Pour le Livre d’Urantia, Jésus est donc un "Micaël", un Fils Créateur représentant de Dieu dans notre Univers. Il s'est incarné sur Terre le 21 août de l'an -7 (LU page 1351) dans le personne de Joshua Ben Joseph ultérieurement appelé Jésus par les Grecs. Micaël reviendra bien sur Terre comme l'ont aussi mis en avant les adventistes dans leur doctrine (LU page 1914). Il y a, selon le livre, une erreur dans Jude verset 9, il s’agirait de "l’archange de Micaël", l’archange de le résurrection et non "l'archange Micaël". Et dans Apocalypse au chapitre 12 v.1, le Livre d'Urantia précise qu'il s'agit en fait du "lieutenant de Micaël", un autre archange.

Les adventistes insistent sur les "âmes endormies" qui attendent le jugement en se référant au livre de Daniel 12:2 et Thessaloniciens 4:13. Urantia parle aussi des âmes endormies (par exemple LU page 1247-§7).

Le livre de l'Apocalypse parle de la seconde mort. Le Livre d'Urantia fait mention d'une cessation d'existence (LU page 569 - §2) et d'une annihilation des rebelles (LU fascicule 53.9, page 610 -§6).

L'Adventisme reprend aussi cette théorie dite de l'annihilationisme qui affirme que les âmes ne sont pas immortelles et qu'elles peuvent être complètement annihilées au jugement dernier.

On peut voir aussi, dans un livre écrit par W. Sadler avant l'élaboration du Livre d'Urantia, Soul Winning Texts (1909), un curieux parallèle entre les dires d'Ellen Gould White, la prophétesse des adventistes du septième jour, et Urantia.

Matthew Block développe ces liens entre la doctrine Urantia et l’Adventisme :

http://www.squarecircles.com/scbooks/onlinebooks/soulwinningtexts/00foreword.pdf

Dans ce document, on y apprend qu’Ellen Gould White conseillait à ceux qui prêchent de faire sortir les gens de leur réserve (to draw out en anglais) en leur posant des questions. W. Sadler enseignait la même chose dans son livre Soul Winning Texts, et le Livre d'Urantia reprendra le même principe dans la bouche de Jésus :

(1) Drawing people out by asking questions. 

White: “After a short discourse keep fresh, that you may give a Bible reading on the points spoken of, drawing the people out by questions. Come right to the hearts of your hearers, urging them to present their difficulties to you, that you may explain the Scriptures which they do not comprehend” (Evangelism, 154).

Sadler: “22. Study the art of questioning so that you may draw people out. Endeavor to teach them. Make them think for themselves” (4).

 

 

The Urantia Book: “Jesus’ usual technique of social contact was to draw people out and into talking with him by asking them questions. The interview would usually begin by his asking them questions and end by their asking him questions. He was equally adept in teaching by either asking or answering questions”(1460).  Livre d'Urantia : " La technique habituelle des contacts sociaux de Jésus consistait à poser des questions pour faire sortir les gens de leur réserve et les amener à converser avec lui. Au début de l'entretien, c'était généralement lui qui posait des questions, et à la fin c'étaient eux qui l'interrogeaient."(1460). 


Ou encore de ne pas chercher à convaincre à tout prix les gens de l'authenticité d'un argument religieux par la logique :

(2) Not depending on argumentation to persuade. 
White: “ [W]hile logic may fail to move, and argument be powerless to convince, the love of Christ, revealed in personal
ministry, may soften the stony heart, so that the seed
of truth can take root” (Gospel Workers, 185).

Sadler: “15. Be persuasive; beseech men to be reconciled
to God. Don’t depend too much on logic, facts, and arguments to win souls” (3). 

The Urantia Book: “As a youth, and later on as a man, [Jesus] seemed to be utterly free from all egotistic desire to win an argument merely to experience logical triumph over his fellows, being interested supremely in just one thing: to proclaim everlasting truth and thus effect a fuller revelation of the eternal God” (1383).
 
Livre d'Urantia : "Comme adolescent, et plus tard comme homme, il paraissait complètement délivré de tout désir égoïste de gagner une discussion simplement pour le plaisir de triompher de ses compagnons par la logique. Une seule chose l'intéressait suprêmement: proclamer la vérité perpétuelle et effectuer ainsi une révélation plus complète du Dieu éternel."(1383). 

Urantia : une mouvance de type néo-gnostique

La gnose s’entend comme des spéculations métaphysiques visant à combler les lacunes des spéculations des écrits judéo-chrétiens comme cela a été pratiqué dès le IIe siècle de notre ère.

W. Sadler avait vivement réfuté le gnosticisme du Livre d'Urantia mais des parallèles peuvent exister entre les deux enseignements.

Le gnosticisme vient du grec gnosis "connaissance parfaite" ou "connaissance révélée". Cette doctrine chrétienne se développa au IIe et IIIe siècle de notre ère et fut jugée comme une hérésie par l'église chrétienne primitive. Le gnosticisme promettait une connaissance secrète du royaume divin. Des étincelles (ou graines de l'Être divin), emprisonnées dans le corps humain, tombaient de ce royaume transcendant dans l'univers matériel qui est tout entier la proie du mal. Réveillé par la connaissance, cet élément divin pouvait retourner vers les sphères célestes de Dieu. Les gnostiques chrétiens s'opposaient à une lecture littérale des évangiles, ils refusaient la notion du sacrifice expiatoire de Jésus sur la croix ainsi que la résurrection du corps comme dans l'enseignement du Livre d'Urantia.

Une connaissance secrète du royaume divin, c’est bien ce que propose le Livre d'Urantia, c’est à dire une révélation de l'existence des royaumes dits célestes. S'agissant des "étincelles ou graines de l’Être divin", cet élément divin qui retourne dans le royaume céleste transcendant, le Livre d'Urantia parle lui des "ajusteurs de pensée", fragments de l’esprit divin qui habitent tout être humain et qui remontent vers le Père Universel par paliers composés de milliards de sphères.

Pour le Livre d'Urantia, le Père Universel engendre des représentations de lui-même afin de créer des univers. Les Fils Créateurs et les Esprits Créatifs (appelés aussi les Divines Ministres) sont chargés de cette tâche de création. Et l’on retrouve ces couples masculin/féminin du gnosticisme et ces hiérarchies, les éons qui créent des univers infinis, éternels et reproduisent le schéma général du Plérôme tout entier de l'Inengendré Suprême.

Le Livre d'Urantia parle aussi de personnalités qui pourront expérimenter un concept pareil au gnosticisme qui fait mention des éons comme des personnifications de concepts :

P.249 - §2 À part les Déités, seules des personnalités du Paradis-Havona et certains membres de chacun des corps de finalitaires s'engagent dans la trinitisation. Dans des conditions spécialisées de perfection paradisiaque, ces êtres magnifiques peuvent se lancer dans l'aventure unique d'identité de concept, et ils réussissent souvent à produire un être nouveau, un fils trinitisé par une créature. 
P.249 - §5 Si deux mortels finalitaires se rendent devant les Architectes du Maître Univers et démontrent qu'ils ont choisi indépendamment l'un de l'autre un concept identique pour une trinitisation, les Architectes peuvent à leur gré promulguer des ordres permettant à ces ascendeurs mortels glorifiés d'allonger leurs vacances et de se retirer pour un certain temps dans le secteur des Citoyens du Paradis réservé à la trinitisation. À la fin de la retraite accordée, si les finalitaires rendent compte qu'ils ont séparément et conjointement choisi de faire l'effort paradisiaque de spiritualiser, d'idéaliser et d'actualiser un concept sélectionné et original qui n'a pas encore été trinitisé, alors le Maître Esprit Numéro Sept émet des ordres autorisant cette entreprise extraordinaire. 

Les gnostiques sont les auteurs d’autres évangiles comme l'Évangile de Thomas et l'Évangile de Marie.

Le Livre d'Urantia rejoint aussi l’arianisme du IVe siècle qui réfutait le concept de Jésus comme étant Dieu lui-même.

Une œuvre plagiaire

C'est donc un adepte américain, Matthew Block, qui a découvert que le Livre d’Urantia est bien issu d'un plagiat d'au moins 150 ouvrages. Ses recherches viennent aussi conforter le fait que W. Sadler a bien écrit lui-même certains fascicules comme le fascicule 88 par exemple. Matthew Block a en effet découvert des similitudes dans le style d'écriture entre les ouvrages de M. Sadler et Urantia. Cet adepte défend pourtant l'idée que les auteurs du livre sont bien des êtres célestes qui se sont servis de concepts humains pour annoncer à l’humanité la cinquième révélation d’époque.

Les recherches de Matthew Block sont disponibles sur le site squarecircles.com

Pour ses découvertes concernant l’origine du fascicule 88, consultez son article à l’adresse suivante :
http://www.squarecircles.com/matarticles/paper088/sadlerpaper88.htm

Un exemple de plagiat avec un livre d’un philosophe publié en 1941 découvert par Matthew Block sur http://www.urantiabook.org/sources/

HARTSHORNE, CHARLES. Man's Vision of God Willett, Clark and Co., Chicago, 1941 :

"Absolute perfection in all respects. Absolute perfection in some respects, relative perfection in all others. Absolute perfection, relative perfection, and 'imperfection' (neither absolute nor relative perfection) each in some respects. Absolute perfection in some respects, imperfection in all others. Absolute perfection in no respects, relative in all. Absolute perfection in no respects, relative in some, imperfection in the others. Absolute perfection in no respects, imperfection in all." (p. 8).

Livre d'Urantia page 3 :

En essayant de concevoir la perfection dans toutes les phases et formes de relativité, on rencontre sept niveaux concevables :

1. Perfection absolue sous tous les aspects.

2. Perfection absolue dans certaines phases et perfection relative dans tous les autres aspects.

3. Des aspects absolus, relatifs, et imparfaits en associations variées.

4. Perfection absolue sous certains aspects et imperfection sous tous les autres.

5. Perfection absolue dans aucune direction, perfection relative dans toutes les manifestations.

6. Perfection absolue dans aucune phase, perfection relative dans certaines, imperfection dans les autres.

7. Perfection absolue dans aucun attribut. Imperfection dans tous.

L'eugénisme dans le Livre d'Urantia

Eugénisme signifie "mieux naître". Un de ses promoteurs et initiateurs fut Francis Galton au XIXe siècle. Cette idéologie se rapporte à l'idée "d'améliorer" l'humanité en y éliminant par sélection des individus considérés comme "inférieurs". Cette pratique de l’eugénisme repose en fait sur la confiance totale en une caste s'autoproclamant "supérieure" et détentrice d’une vérité absolue qui s'arrogerait le droit de déterminer ce qui serait meilleur pour tous.

De même, l’eugénisme repose sur la croyance en un tout puissant déterminisme génétique alors que l’acquis joue une grand rôle dans le développement d’un individu. Par ailleurs, de récentes découvertes montrent que les gènes ne sont qu’une composante façonnant le vivant parmi une multitude d’événements soumis au hasard.

Enfin, l’eugénisme s’est développé à une époque où l’on croyait qu’il existait des races différentes et inégales (racisme) et que l’on devait prévenir une prétendue "dégénérescence raciale".

Le Dr Sadler, Lena Sadler et W.C. Kellogg défendaient ardemment l'eugénisme. Voici les livres du Dr Sadler consacrés à cette matière:

· Long Heads and Round Heads, or, What's the Matter with Germany? (1918)
· Race Decadence: An Examination of the Causes of Racial Degeneration in the United States (1922).
· The Truth About Heredity (1927).

Quant à la famille Kellogg, elle était aussi très engagée dans l'eugénisme et créa la Race Betterment Foundation, la Fondation de l'Amélioration Raciale.

Le Livre d’Urantia reprend à son compte toutes ces théories courantes à l’époque de son élaboration en les insérant dans une perspective religieuse de type judéo-chrétien.

Des races anciennes inégales

Urantia reprend la théorie des pré-adamites d’Isaak de la Peyrère (1596-1676) qui, s’appuyant sur la conception des inégalités raciales, présuppose l’existence de races antérieures à Adam et Ève. Le livre reprend en effet à son compte la théorie de l’évolution des espèces mais ici une évolution placée sous la tutelle d’êtres célestes. L’Homme à l'état de conscience apparut en tant que tel il y a près d’un million d’années avec un couple baptisé Andon et Fonta (LU page 711).

Le livre parle ensuite de 6 étranges "races" inégales dans leurs potentiels et de teintes de peau aux couleurs de l’ arc-en-ciel. Ces races apparurent, selon le texte, il y a 500 000 ans : des hommes rouges, oranges, jaunes, verts, bleus et indigo. Selon le livre, l'apparition de ces races, comme de la vie sur une planète, est programmée par le gouvernement céleste.

P.584 - §5 Sur les mondes qui contiennent les six races évolutionnaires, les peuples supérieurs sont la première, la troisième et la cinquième race — la rouge, la jaune et la bleue. Les races évolutionnaires alternent ainsi dans leur aptitude à la croissance intellectuelle et au développement spirituel, la deuxième, la quatrième et la sixième étant un peu moins bien douées. Ces races secondaires sont celles qui manquent sur certains mondes; elles sont celles qui ont été exterminées sur beaucoup d'autres. Il est malheureux que sur Urantia vous ayez si largement perdu vos hommes bleus supérieurs, sauf dans la mesure où ils persistent dans votre " race blanche " amalgamée. La perte de vos races orangées et vertes n'a pas autant d'importance.

Une tutelle céleste eugénique

Le Prince Planétaire

Selon le livre, l'humanité doit être "épurée" des individus "défectueux" (voir par exemple LU page 592-§2) par l’immixtion d’un "Prince Planétaire". Selon le Livre d'Urantia, la Terre est ainsi régulièrement visitée par des êtres célestes qui améliorent l’être humain en pratiquant notamment l'eugénisme au nom de « Soyez parfaits comme le Père est parfait ». Exemple de la première révélation selon le livre, celle d’un être appelé Caligastia, venu sur Terre il y a 500 000 ans :

P.585 - §4 Ces six races évolutionnaires sont destinées à être mélangées et élevées par amalgamation avec la progéniture des élévateurs adamiques. Mais, avant la fusion de ces peuples, les inférieurs et les inadaptés sont largement éliminés. Le Prince Planétaire et le Fils Matériel ainsi que d'autres autorités planétaires qualifiées jugent les aptitudes des lignées reproductrices.

P.592 - §3 L'un des grands accomplissements de l'âge du prince consiste à restreindre la multiplication des individus mentalement débiles et socialement inadaptés. Bien avant l'époque de l'arrivée des seconds Fils — les Adams — la plupart des mondes se mettent sérieusement à la tâche de purifier la race, chose que les peuples d'Urantia n'ont pas encore sérieusement entreprise aujourd'hui.

P.592 - §4 Ce problème d'améliorer la race n'est pas une entreprise si considérable quand on l'attaque de bonne heure dans l'évolution humaine. La période antérieure des luttes de tribus et des sévères compétitions dans la survivance de la race a éliminé la plupart des lignées anormales ou défectueuses. Un idiot n'a pas beaucoup de chances de survivre dans l'organisation sociale d'une tribu primitive et guerroyante. C'est la fausse sentimentalité de vos civilisations partiellement perfectionnées qui entretient, protège et perpétue les lignées irrémédiablement défectueuses des races évolutionnaires humaines.

P.592 - §5 Il n'y a ni tendresse ni altruisme à offrir une sympathie futile à des êtres dégénérés, à des mortels irrémédiablement anormaux et inférieurs. Même sur les mondes évolutionnaires les plus normaux, il existe entre individus et entre de nombreux groupes sociaux des différences suffisantes pour permettre à tous les nobles traits de sentiments altruistes et de ministère humain désintéressé de se manifester, sans perpétuer les lignées socialement inadaptables et moralement dégénérées de l'humanité en évolution. D'abondantes occasions s'offrent pour pratiquer la tolérance et l'altruisme en faveur des individus malheureux et besogneux qui n'ont ni irréparablement perdu leur héritage moral ni définitivement détruit leur patrimoine spirituel.

P.770 - §8 L'homme inférieur à la normale devrait être gardé sous le contrôle de la société; il ne devrait pas en être produit plus qu'il n'en faut pour travailler aux niveaux inférieurs de l'industrie, aux tâches qui demandent une intelligence dépassant le niveau animal, mais qui exigent des activités d'un niveau tellement inférieur qu'elles deviennent véritablement un esclavage et un asservissement pour les types supérieurs de l'humanité.


Une réglementation de la natalité

Le livre prône donc la réglementation de la natalité dans laquelle certains individus qualifiés "d'inférieurs" feraient moins d'enfants. Pour cela, le livre rejette la notion d'égalité des Droits de l'Homme pages 793 et 794:

« La société ne peut offrir des droits égaux à tous, mais elle peut promettre d'administrer loyalement et équitablement les droits variables de chacun. La société a la responsabilité et le devoir de fournir aux enfants de la nature une occasion équitable et paisible de pourvoir à leurs besoins, de participer à la reproduction et de jouir en même temps de certaines satisfactions égoïstes, la somme de ces trois facteurs constituant le bonheur humain. »

Cela rejoint un fameux eugéniste du siècle dernier, Georges Vacher de Lapouge (1854-1936), auteur de l'Aryen et son rôle social. Il procéda au classement et à la hiérarchisation des races et disait en 1905 dans la préface de sa traduction:

« …à la formule célèbre qui résume le christianisme laïcisé de la Révolution: Liberté, Égalité, Fraternité nous répondrons; Déterminisme, Inégalité, Sélection. ».

Vacher de Lapouge était raciste et défendait l’idée que la race blanche, aryenne et dolichocéphale était « porteuse de grandeur » et les brachycéphales étaient « inertes et médiocres ».

P.920 - §5 Tant que les races actuelles resteront pareillement surchargées de lignées inférieures et dégénérées, les mélanges raciaux, sur une grande échelle, seront fort préjudiciables, mais la plupart des objections à cette expérience sont fondées sur des préjugés sociaux et culturels plutôt que sur des considérations biologiques.

P.921 - §1 Après tout, le véritable péril, pour l'espèce humaine, réside dans la prolifération désordonnée des lignées inférieures et dégénérées des divers peuples civilisés plutôt que dans le danger supposé de leur entrecroisement racial.

Ces arguments ne sont que la réaffirmation à l’identique des opinions défendues par des eugénistes comme Francis Galton qui craignait une "évolution rétrograde" de l'humanité du fait, selon lui, que les classes dites supérieures avaient tendance à faire moins d’enfants que le prolétariat.

Le peuple noir est "inférieur" selon le Livre d'Urantia

Le livre affirme que les hommes de couleur de peau noire, les "indigo", sont retardataires comme cela pouvait s'envisager dans une certaine Amérique du siècle dernier.

Pour Arthur Gobineau (1816-1882), un autre promoteur de l’eugénisme, auteur de l'Essai sur l'inégalité des races humaines, la race dite noire est « la plus humble et gît au bas de l’échelle ».

Pour le Livre d’Urantia :

P.872 - §3 La race indigo se dirigeait vers le sud de l'Afrique pour y commencer sa lente et longue dégénérescence raciale, qui se poursuivit longtemps.

P.725 - §8 En dépit de leur retard, les peuples indigo ont exactement le même statut devant les pouvoirs célestes que n'importe quelle autre race terrestre.


Et ces passages ne sont pas sans rappeler le discours des églises américaines "blanches" racistes qui voyaient le peuple noir "inférieur" mais qui affirmaient que les hommes noirs avaient tout de même droit à la vie éternelle…

Des "Adams" et des "Èves" eugénistes

La légende biblique d’Adam et Ève est revisitée par le Livre d'Urantia. Elle est aussi imprégnée d'idées eugénistes. Ce couple d'êtres célestes appartient à la catégorie dites des "Fils Matériels". Chaque couple doit se déplacer sur les mondes habités. Appelés aussi la "race violette", ils sont des "élévateurs biologiques" qui doivent s’amalgamer avec les représentants "supérieurs" d'êtres humains. Ils arrivèrent sur Terre il y a 38 000 ans pour y entreprendre leur mission d’amélioration biologique dans le jardin d’Eden. Selon Urantia, le mot Eden de la Bible provient du nom de la capitale céleste appelée Edentia, ville natale d'Adam et Eve. L’arbre de la vie est quant à lui un arbre céleste que le couple prit avec lui pour leur permettre de se régénérer sur Terre. Adam et Eve mesuraient plus de 2m50 et avaient une peau qui irradiait une lueur diffuse qui aurait donné naissance aux représentations de l’auréole au dessus de la tête des saints des religions (LU page 834).

P.585 - §5 Lorsqu'un Adam et une Ève Planétaires arrivent sur un monde habité, ils ont été pleinement instruits par leurs supérieurs sur la meilleure manière d'améliorer les races existantes d'êtres intelligents.

Il y a ici, la promotion d'une théorie pseudo-scientifique d'évolution théiste eugénique, un dessein intelligent, avec l’intervention d’entités surnaturelles qui font un tri biologique.

P.630 - §6 L'améliorations constante d'une race aussi magnifique durant toute l'ère de lumière et de vie est largement une affaire de reproduction sélective chez les lignées raciales qui font montre de qualités supérieures de nature sociale, philosophique, cosmique et spirituelle.

Quelques ouvrages pour aborder le caractère erroné et dangereux de l'eugénisme :

L’Avenir n’est pas écrit, Albert Jacquard et Axel Kahn, Editions Pocket, 2001.

Selon le généticien Albert Jacquard : "Pour qu'une hiérarchie existe, il faut juger le patrimoine génétique humain en fonction d'un seul critère, ou du moins selon un critère offrant la synthèse de beaucoup de facteurs. Mais il s'agit toujours d'une synthèse unidimensionnelle." (page 208).

Au delà d’une caractéristique, une hiérarchie ne peut plus exister. Il ne peut donc y avoir d’individus "inférieurs" et "supérieurs" puisqu’un individu ne peut se résumer qu’à une seule caractéristique. Et surtout sur quels critères reposeraient cette hiérarchisation ? Des critères purement subjectifs car idéologiques et philosophiques.

Pour ce qui est des gènes, il faut insister sur la notion de prédisposition. Selon une étude à laquelle Albert Jacquard a participé, les gènes responsables de la schizophrénie ne s’expriment pas forcément même si le sujet a hérité des gènes en question.

Sur une étude portant sur 1300 personnes chaque individu avait été classé en trois phénotypes : sains, schizoïdes (c’est à dire présentant des troubles mais non réellement schizophrènes) et schizophrènes.

La transmission de ces traits repose sur deux gènes hypothétiques n et x. Chaque personne avait donc trois génotypes : (nn), (nx) et (xx).

Les premiers (nn) étaient tous sains mais dans le cas des deux autres, il fallait faire intervenir une probabilité : les (nx) étaient soit sains, soit schizoïdes avec la probabilité 90% et 10% ; quant aux (xx), ils pouvaient avoir l’un des trois phénotypes avec les probabilités suivantes: 35% sains; 40% schizoïdes et 25% schizophrènes.

Ni Dieu ni Gène : Pour une autre théorie de l’hérédité, Jean-Jacques Kupiec et Pierre Sonigo, Editions du Seuil, 2000.

Jean-Jacques Kupiec et Pierre Sonigo affirment que les gènes ne sont pas les seuls acteurs dans le développement d'un individu. Ils ne peuvent pas totalement déterminer ce que sera l'individu. Selon eux, nous ne pouvons pas faire un lien direct entre les molécules produites par l'ADN de nos cellules et leurs effets sur l'organisation, la localisation et le fonctionnement des cellules d'un individu. Un individu n'est pas exclusivement le résultat d'un plan de l'ADN mais le résultat de multiples interactions soumises au hasard. Les conceptions sur l'ADN viennent souvent remplacer l'idée d'un Dieu imposant des normes qui façonneraient le vivant.

“Le gène semble ramené au rang d'un simple élément situé au même niveau que tous les autres facteurs intervenant dans la composition d'un organisme.” . J.J. Kupiec

L’eugénisme repose donc sur des réductionnismes propres au début du XXe siècle et sur des préjugés de classes dominantes comme celui de la "dégénérescence raciale".

« Ce qui différencierait les hommes, leur diversité génétique, deviendrait plus important que ce qui les unit, leur humanité. ». Axel KAHN, généticien, membre du Comité National Consultatif d'Éthique.

« C'est bien au nom de l'idée de race et d'une vision hiérarchique de l'espèce humaine que le Code noir, les lois de Nuremberg, le statut des Juifs sous Vichy ou l'apartheid ont pu être pensés et mis en pratique. ». Jacques Tarnero.

On pourrait imaginer une société à deux vitesses où les individus auraient accès à l’assurance privée qu’en fonction de leurs gènes. Il y aurait ceux qui seraient "génétiquement favorisés" et… les autres. Les Droits de l’Homme seraient ainsi remplacés par le droit des gènes. Ceux qui auraient tiré le mauvais lot à la loterie seraient exclus et ne pourraient pas s’épanouir librement.

Les fondements de l’eugénisme, Jean-Paul Thomas, Que sais-je?, n° 2953, PUF, 1995.

 

Une révélation bien humaine

Ce livre est aujourd'hui bien dépassé au niveau scientifique et dangereux au niveau de ses développements eugénistes.

Au niveau cosmologique, il développe une genèse de notre univers avec les connaissances du siècle dernier. On y voit par exemple la galaxie d'Andromède à 1 Million d'années-lumière comme l'affirmait le scientifique Hubble à l’époque. Or, cette galaxie est en réalité à 2,2 Millions d'années-lumière. Le Livre d'Urantia ne parle pas de Big-bang, il date l'origine de notre galaxie à 987 milliards d'années. Or, notre univers est né voilà 13,7 milliards d'années. On a d'ailleurs décelé les traces de cette explosion originelle. Par ailleurs, le nombre d'étoiles ne coïncide pas avec les données de la science d'aujourd'hui. En effet, on nous dit que le superunivers d'Orvonton est éclairé et chauffé par 10 000 milliards de soleils flamboyants. Sur un nombre de 7 superunivers assez uniformes nous dit-on, on obtiendrait 70 000 milliards d'étoiles. Or notre univers contient au moins de 10 000 à 100 000 milliards de milliards d'étoiles observables. Le Livre d'Urantia reflète encore les données incomplètes de la science de l'époque.

Au niveau biologique, le Livre Urantia affirme, par exemple, que nos chromosomes sont au nombre de 48 comme le voyaient aussi les scientifiques de l'époque. Or, il sont au nombre de 46...

Et bien d'autres exemples qui montrent que ces supposés êtres célestes étaient bien mal renseignés.

Les exemples d’erreurs scientifiques sont nombreux et les apparentes prophéties ne sont en fait que des connaissances bien connues à l’époque où le livre fut élaboré.

L'ensemble de l'ouvrage ne développe rien de fondamentalement nouveau. Le livre rassemble simplement des doctrines bibliques, gnostiques, des enseignements protestants des adventistes du septième jour, des vues théologiques libérales, des conceptions inspirées par le darwinisme de l'époque insérées dans une théorie d'évolution théiste, etc. Les plus contestables sont les vues racistes du début du siècle dernier avec ces races de couleurs inégales et cette croyance en une dégénérescence de l'humanité, ainsi que de la nécessité de pratiquer l'eugénisme en favorisant génétiquement des individus qui seraient supérieurs.

Le Livre d'Urantia exprime de façon évidente les conceptions personnelles de deux hommes imbus de l'idée de créer une nouvelle religion dite révélée. Ce livre a au moins le mérite de faire réfléchir sur la portée d'idéologies qui proposent un monde idéal au nom de croyances religieuses en un être divin.


http://enfant-prodigue.com/spip/html/urantia-eugenisme.htm

Posté par rusty james à 09:45 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

ULTIMA THULE Hyperborée et royaume souterain de l'Agartha

agartha

"ULTIMA THULE" aurait été la capitale du premier continent colonisé par les Aryens. Celui-ci s’appelait "Hyperborée" et aurait été plus vieux que la Lémurie et l’Atlantide (continents engloutis, habités jadis par de grandes civilisations). En Scandinavie il y a une légende autour de l’ "Ultima Thule", ce pays merveilleux dans le Grand Nord ou le soleil ne se coucherait jamais et ou vivraient les ancêtres de la race aryenne.

Le continent "Hyperborée" aurait été situé dans la mer du Nord et aurait été englouti lors d’une époque glaciaire. On suppose que ses habitants vinrent jadis du système solaire d’Aldébaran qui est l’astre principal dans la constellation du Taureau : ils mesuraient environ quatre mètres, avaient la peau blanche et étaient blonds aux yeux bleus. Ils ne connaissaient pas les guerres et ils étaient végétariens (Hitler aussi, d’ailleurs). D’après les prétendus textes de Thulé, les Hyperboréens étaient très en avance dans leur technoloje et ils se seraient servis des "Vril-ya", engins volants que nous désignons aujourd’hui du nom d’ "OVNIs". Gràce à l’existence de deux champs magnétiques inversement rotatifs, ces disques volants auraient été capables de lévitation, ils auraient atteint des vitesses énormes et accompli des manoeuvres en vol, performances que nous observons également chez les OVNIs. Ils auraient utilisé la force Vril comme potentiel énergétique, c’est-à-dire comme carburant (Vril = éther, ou prana, chi, force cosmique, orgon… Mais ce Mot est dérivé aussi du "vri-IL" akkadien qui signifie "semblable à la plus grande divinité" ou "égal à Dieu".) Ils soustrayaient donc de l’énergie (qui ne coûtait rien) au champ magnétique terrestre, comme le font les convertisseurs à tachyons du commandant Hans Coler ou le moteur à "espace quanta" développé par Oliver Crane.

Lorsque le continent HYPERBORÉE commença à s’enfoncer, les habitants se seraient mis à creuser des tunnels gigantesques dans la croûte terrestre avec de grosses machines et ils se seraient établis sous la région de l’Himalaya. Ce royaume souterrain a le nom d’ "AGARTHA" ou "AGARTHI", et sa capitale s’appelle "SHAMBALLAH".

Les Perses appelèrent ce royaume souterrain "Ariana" ou "Arianne", le pays d’origine des Aryens. Précisons ici que Karl Haushofer affirma que Thulé était en fait, l’Atlantide et il disait, contrairement à tous les autres chercheurs du Tibet et de I’Inde, que les survivants de Thulé-Arlantide s’étaient partagés en deux groupes, un bon et un méchant. Les bons qui, d’après leur oracle, prirent le nom d’Agarthi s’installèrent dans la région de l’Himalaya, les méchants qui s’appelaient, d’après Haushofer les Shamballah et qui voulaient réduire les hommes à l’esclavage se dirigèrent vers l’Ouest. Haushofer affirmait qu’un combat durait depuis des d’années entre ceux d’Agarthi et ceux de Shamballah, combat que reprit à son compte la Société de Thulé avec le troisième Reich représentant ceux d’Agarthi contre ceux de Shamballah, les francs-maçons et les sionistes. C’était probablement aussi la mission de Haushofer.

Le souverain de ce royaume serait "Rigden lyepo", le roi du monde, et son représentant sur Terre serait le dalaï-lama. Haushofer était persuadé que ce royaume souterrain sous l’Himalaya était le lieu d’origine de la race aryenne. Il en aurait soi-disant eu la preuve lors de ses nombreux voyages au Tibet et en lnde.

Le signe distinctif de Thulé aurait été la svastika aux branches tournées vers la gauche. Selon les dires de lamas tibétains et du dalaï-lama en personne, les gens d’Agarthi existent encore aujourd’hui. Le royaume souterrain, qui est bien ancré dans presque tous les enseignements orientaux, se serait répandu au long des millénaires sous toute là surface de la Terre avec des centres immenses sous le Sahara, sous la montagne du Matto Grosso et sous la montagne Santa Catarina au Brésil, sous le Yucatan au Mexique, sous le mont Shasta en Californie, en Angleterre, en Egypte et en Tchécoslovaquie.

Hitler aurait eu particutièrement à coeur de trouver les entrées du royaume souterrain d’Agartha et d’entrer en contact avec les descendants des "hommes-Dieu" aryens d’Aldébaran-Hyperborée. Dans les légendes et les traditions de ce royaume souterrain, on rapporte, entre autres, qu’il y aura sur notre globe une méchante guerre mondiale (la troisième) qui prendra fin à cause de tremblements de terre et d’autres cntastrophes naturelles y compris le renversement des pôles qui entraîneront la mort des deux tiers de l’humanité. Après cette "dernière" guer re, les différentes races de l’intérieur de la Terre se réuniont de nouveau avec les survivants de la surface du globe et introduiront l’ "AGE D’OR" millénaire (l’ère du Verseau). Hitler voulait créer un "Agartha" ou l’ "Ariana" à la surface de la Terre avec la race des maîtres aryens, et ce lieu devait être l’Allemagne. Durant le Troisième Reich, il y eut deux grandes expéditions des SS dans les Himalayas pour trouver des entrées du royaume souterrain. D’autres expéditions eurent lieu dans les Andes, dans les montagnes du Matto Grosso et de Santa Catarina au Brésil, en Tchécoslovaquie et en Angleterre.

Et puis certains auteurs affirment que les gens de Thulé croyaient qu’indépendamment du système de tunnels et de villes souterraines, la Terre était CREUSE, avec deux grandes entrées, l’une au pôle Nord et l’autre au pôle Sud. On s’en référa aux lois de la nature : "tel le microcosme, tel le macrocosme". Qu’il s’agisse d’une cellule du sang, d’une cellule du corps ou d’un ovule, d’une comète ou d’un atome, ils ont tous un noyau et une cavité entourée d’une enveloppe, la "corona radiata", la vie propre se passe donc à l’intérieur. Les gens de Thulé en avaient conclu que la Terre devait être constituée selon le même principe. Même les druses confirmaient ce fait, car se sont des cavités rocheuses dont la vie propre, c’est-à-dire les minéraux et cristaux, se trouve à l’intérieur.

La Terre devrait, par conséquent, être creuse aussi – ce qui correspondrait, d’ailleurs, aux dires des lamas tibétains et du dalai-lama – et elle devrait avoir un noyau, un soleil central qui confère à son intérieur un climat régulier et une lumière solaire permanente.
La vraie vie de notre planète se passerait à l’intérieur de celle-ci, la race des maîtres vivrait au-dedans et les mutants à la surface. Ce serait la raison qui explique pourquoi nous ne pouvons découvrir aucune vie sur les autres planètes de notre système solaire puisque les habitants y vivraient aussi à l’intérieur. Les entrées principales seraient au pôle Nord et au pôle Sud, pôles traversés par la lumière du soleil central qui crée les "aurores boréales", les prétendues lumières des pôles. La masse solide occuperait plus de volume à l’intérieur de notre planète que la masse des eaux. D’après l’explorateur des pôles Olaf Jansen et d’autres explorateurs, l’eau à l’intérieur serait de l’eau douce, ce qui expliquerait que la glace de l’Arctique et de l’Antarctique n’est pas constituée deau salée mais d’eau douce. Cette thèse sur la constituticon de notre Terre est étayée par les témoignages des explorateurs des pôles Cook, Peary, Amundsen, Nansen, Kane et aussi par l’amiral E. Byrd. Ils eurent tous les mêmes expériences étranges qui ne concordent pas avec les théories "scientifiques" établies :

Tous constataient que le vent s’échauffait au-dessus du 76ème degré de latitude, que les oiseaux volaient au-dessus de la glace en direction du Nord et que des animaux, tels que les renards, se dirigeaient dans la même direction, qu’on trouvait de la neige colorée et grise qui, en fondant, livrait un pollen de fleurs multicolores ou de la cendre volcanique. La question se pose : D’où vient la pollen de fleurs qui se trouve au pôle Nord ? D’où vient la poussière volcanique puisque aucun volcan n’est signalé sur les cartes officielles disponibles ? De plus, il arrivait à certains des chercheurs de se trouver parfois dans une mer d’eau douce, et tous relatent avoir aperçu deux soleils à un certain moment du voyage. En outre, ils trouvèrent des mammouths à la chair encore fraîche et dont l’estomac contenait, parfois, de l’herbe fraîche.

Pour les gens de Thulé, ces mythes sur la "Terre creuse" étaient, manifestement, assez étoffés pour être pris au sérieux. Une expédition au moins, eut lieu, pendant la Deuxième Guerre mondiale, en Antarctique.

Lorsqu’en 1532 les conquérants espagnols sous la direction de Pizarro arrivèrent en Amérique du Sud, les indigènes les appelèrent les Vicarochas (maîtres blancs). Dans leur légende, il est question d’une race de maîtres géants a la peau blanche qui, des siècles plus tôt, descendaient du ciel avec des "disques volants". Ces derniers avaient régné longtemps sur une partie de leurs villes et avaient ensuite disparu, après avoir promis de revenir. Les indigènes crurent voir le retour des Vicarochas dans les Espagnols à la peau claire et leur remirent donc, au début, leur or. Il se passa la même chose au Tibet et dans d’autres régions des Himalayas lorsque les premiers voyageurs blancs arrivèrent. Les Tibétains les regardaient médusés en leur demandant pourquoi ils venaient d’en bas (du pied des montagnes) puisqu’ils arrivaient d’habitude d’en haut.

L’idéologie des dirigeants allemands du Reich était, en fait, basée sur le thème d’El Shaddaï qui eut pour conséquence la persécution des Juifs, sur la révélation d’Isaïe, sur le savoir des templiers. Ces thèmes étaient sous-jacents dans toutes les actions entreprises, y compris dans le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale…

Le logo du groupe Thulé

Le logo du groupe Thulé

 

LA SOCIETE THULE ET ADOLF HITLER

Fin octobre 1918, Sebottendorf donna la mission aux frères de loge KARL HARRER et ANTON DREXLER de former un cercle de travailleurs. Celui-ci devint, plus tard, le parti des travailleurs allemands, le DAP (Deutsche Arbeiterpartei). La revue de la Société Thulé était le "Völkischer Beobachler" (l’Observateur du peuple). Il fut directement repris par le NSDAP qui se forma à partir de la DAP.

En octobre 1918, le jeune occultiste et ésotériste ADOLF HITLER (qui s’appelait, en fait, Adolf Schicklgruber; Hitler était le nom de jeune fille de sa mère) rentre dans le DAP, le parti de Thulé, et il est remarqué pour ses talents d’orateur.
Trevor Ravenscroft décrit dans "Der Speer des Schicksals" (L’épée du destin) ce qu’a aussi rapposé un ami de jeunesse d’Hitler, WAUFER JOHANNES STEIN qui devint, plus tard, le conseiller du franc-maçon WINSTON CHURCHILL : Hitler, déjà grand adepte du mysticisme à l’âge de 20 ans, essaya d’atteindre des niveaux de conscience élevés à l’aide de drogues. Par l’intermédiaire du libraire PRETZSCHE à Vienne, adepte du mysticisme germanique et de la doctrine de la race des maîtres aryens qui en découlait, Hitler se forgea les bases de sa vision future du monde et avec son aide, il fit usage du "peyolt", drogue hallucinogène pour accéder à l’illumination mystique.

Hitler, déjà dépendant de drogues quand il était jeune homme, prit de forts narcotiques toute sa vie. D’après le journal de bord de son médecin personnel, THEODOR MORELL, Hitler reçut pendant les six ans que dura la guerre des injections de différents calmants, de strychnine, de cocaïne, de dérivés morphiniques et d’autres drogues.

A cette époque-là, Hitler eut aussi connaissance des "PROTOCOLES DES SAGES DE SION", ce qui le renforça dans son aversion pour les juifs. Puis Hitler fut engagé par le DAP, le parti de Thulé, comme orateur électoral et apprit, plus tard, à bien lire et écrire gràce à DIETRICH ECKART, anti-bolchevique et frère de la Société Thulé. Il l’introduisit dans les cercles munichois et berlinois, et Hitler adopta presque en totalité les conceptions de la Société Thulé. En 1924, lorsque Hitler se trouva en prison à Landsberg à la suite du putsch munichois manqué, Haushofer passa plusieurs heures par jour avec lui à lui transmettre ses théories et ses projets. Il lui passa, entre autres, le livre de lord Bulwer-Lytton "THE COMING RACE" (La race à venir). La description de Bulwer-Lytton d’une race aryenne hautement développée qui vit sous terre est presque identique à celle que nous venons de parler. Dans son livre les vaiseaux en forme de soucoupe jouent un rôle essentiel. Il y eut, de plus, la publication du livre de Ferdinand Ossendowski "Bêtes, hommes et dieux" qui dévoila les légendes d’Agartha et de Shamballah. Hitler &tait, de fair complètement absorbé par sa recherche du royaume souterrain et par la doctrine de la race aryenne propre aux membres de la Société Thulé.

HAUSHOFER et HESS prirent en charge l’instruction politique d’Hitler. A Landsberg, Hitler écrivit "MEIN KAMPF" en faisant un amalgame des théories de Haushofer, des pensées de Rosenberg et de la propagande politique. Rudolf Hess s’occupait de la formulation exacte et et tapait le texte à la machine. L’influence de KARL HAUSHOFER désigné comme le "grand magicien du troisième Reich" montre quel rôle jouèrent le mysticisme et l’occultisme dans le Reich. On prêtait à Haushofer le "don de prophétie", c’est la précision de ses prédictions qui lui fit bénéficier d’une ascension fulgurante dans les milieux influents occules de l’époque d’avant-guerre en Allemagne.

Jack Fisherman écrit à ce sujet dans "The Seven Men of Spandau" que RUDOLF HESS, entre autres, était complètement obnubilé par les idées et les théories de Haushofer. Son voyage étrange en Angleterre le prouve. Haushofer avait en effet, fait un rêve ou "il apercevait Rudolf Hess traversant les couloirs de chateaux anglais et apportait la paix aux deux plus grandes nations nordiques". Et comme Hess était persuadé de la justesse des prophéties de Haushofer, il suivit ce rêve à la lettre.

 

Adoph Hitler saluant la foule.

Adoph Hitler saluant la foule.

Les dirigeants du troisième Reich prirent à leur compte, l’ "équipement" magique de la Société Thulé. Le salut de Thulé "Heil und Sieg" (Salut et victoire) fut repris par Hitler qui le transforma en "Sieg Heil." Ce salut, en liaison avec le bras levé, est un rituel magique utilisé pour la formation de voltes. Franz Bardon a décrit en détail les voltes magiques et leurs utilisations. Franz Bardon, appelé aussi Frabato, fut, pour moi, le magicien allemand le plus connu (1909-1958). Hitler lui proposa des postes élevés dans le gouvernement à condition qu’il mette à sa disposition ses talents de magicien pour l’aider à gagner la guerre. En outre, Bardon devait révéler à Hitler les adresses des 98 autres "99èmes loges" répandues sur Terre. Lorsque celui-ci refusa de l’aider, il fut soumis aux pires tortures. (Frabalo, Franz Bardon, p. 173)

Mais les Allemands ne furent pas tes seuls à utiliser les rites magiques à des fins politiques. Le "signe de la victoire" des Anglais, signe avec les doigts écartés, ne fut connu jusqu’en 1940 que par les plus grands des initiés des hauts grades franc-maçonniques. Lorsque WINSTON CLIURCHILL, franc-maçon d’un grade élevé, craignit, en 1940, que l’Angleterre ne soit ensorcelée par le signe magique d’Hitler qui avait, apparemment, du succès (le salut à Hitler), son mentor en magie, le sataniste Alcister Crowley, lui conseilla de contrecarrer ce danger par le signe magique des doigts écartés.

 

Tout comme les membres de la société Skulls and Bones,à laquelle adhérait Georges W. Bush et John Kerry,principal conseiller d'Obama,les SS arboraient un crâne comme symbole.

Tout comme les membres de la société Skulls and Bones,à laquelle adhéraient Georges W. Bush et John Kerry,principal conseiller d’Obama,les SS arboraient un crâne comme symbole.

Les SS appelés aussi l’ "ORDRE NOIR" n’était nullement un régiment de police mais un véritable ordre religieux avec une structure hiérarchique. Qui aurait pu penser que ce brutal parti nazi était un ordre sacré ? Une telle affirmation peut paraître ridicule après coup mais ce n’est pas la première fois dans l’histoire qu’un ordre sacré est responsable d’actes d’une atrocité sans nom. Les Jésuites, mais aussi les Dominicains qui dirigeaient l’inquisition au Moyen Age, en sont des exemples éclatants. L’ORDRE NOIR était la manifestation concrète des conceptions ésotériques et occultes de la Société Thulé. A l’intérieur des SS se trouvait une autre société secrète, l’élite, le cercle le plus intime des SS, les SS "SOLEIL NOIR". Notre soleil tournerait autour du soleil noir, c.-à-d. d’un grand soleil central, le soleil PRIMORDIAL qui est représenté, par la croix aux branches isocèles. Cette croix fut dessinée sur les avions et les chars du troisième Reich. Les templiers, les Rose-Croix et beaucoup d’autres anciennes loges l’emploient encore dans cette même optique.

La Société Thulé et ceux qui allaient devenir, plus tard, les SS "Soleil noir" travaillèrent en étroite collaboration non seulement avec la colonie tibétaine à Berlin, mais aussi avec un ordre de magie noire tibétain. Hitler était en contact permanent avec un moins tibétain aux gants verts qui était désigné comme le "gardien de la clef" et qui aurait su où se trouvait l’entrée de l’Agartha (l’Ariana).

Le 25 avril 1945, les Russes découvrirent les cadavres de six Tibétains disposés en cercle dans une cave berlinoise, au milieu se trouvait celui de l’homme aux gants verts. On aurait dit un suicide collectif. Le 2 mai 1945, après l’entrée des Russes à Berlin, on trouva plus de 1.000 hommes morts qui étaient, sans aucun doute, originaires des régions himalayennes et avaient combattu avec les Allemands. Que diable faisaient donc des Tibétains à des milliers de kilomètres de chez eux dans des uniformes allemands ?

D’innombrables jeunes hommes furent formés par le "Soleil noir" pendant le troisième Reich, ils étaient consacrés dans le château-fort de Wewelsburg et envoyés au Tibet pour y continuer à survivre et se préparer à affronter le grand combat final de cette fin de siècle.

D’après les dires de Fraftz Bardon, Adolf Hitler était aussi membre d’un’ loge "F.O.G.C." (ordre franc-maçonnique de la centurie d’or), connue, en fait, comme la 99ème loge. En ce qui concerne les 99èmes loges, il y en a 99 disséminées dans le monde et chacune est composée de 99 membres. Chaque loge est sous la domination d’un démon et chaque membre a un propre "démon" bien à lui. Le démon aide la personne à acquérir argent et puissance mais, en échange, l’âme de cette personne est tenue de servir ce démon après sa mort. De plus, chaque année, un membre se voit sacrifier au démon de la loge, en vertu de quoi un nouveau membre est admis. Les membres des 99èmes loges sont aussi des dirigeants très influents dans l’économie et la finance et sont plus présents aujourd’hui que jamais. Les loges F.O.G.C., c.-à-d. les 99èmes loges, sont, à ma connaissance, le pire des dangers ; à côté d’elles, le satanisme, auquel se réfère l’ "église de Satan" d’Anton La Vey, dont on parle dans les médias, est bien inoffensif !

Franz Bardon confirma qu’Hitler et l’ordre de Thulé ne furent qu’un instrument entre les mains d’un groupe de magiciens noirs tibétains. Seul celui qui sait cela est en mesure de comprendre la phrase d’Hitler lors de son discours du 30 janvier 1945 :
"Ce n’est pas "I’Asie centrale"" qui sortira victorieuse de cette guerre mais l’Europe et à la pointe de celle-ci la nation qui, depuis 1.500 ans, s’est révélée comme la puissance prédominante capable de représenter l’Europe contre l’Est et qui la représentera aussi dans l’avenir :je parle de notre grand Reich allemand, la nation allemande !" (extrait de "Hitler-Reden und Proklamationen 1932-1945" – Discours et proclamations d’Hitler de 1932 à 1945 – de Max Domarus).

Ce qu’est devenu Hitler a suscité beaucoup de mythes. D’après les dires de Franz Bardon et Miquel Serranos (ex-embassadeur chilien en Autriche), Hitler s’est enfui en Amérique du Sud avec l’aide de la 99ème loge. On dit même que le cadavre que l’on trouva et dont la denture a été identifiée comme étant fausse par le dentiste d’Hitler aurait été placé là par la 99ème loge. Un journal allemand à grand tirage publia le 5 mars 1979 que l’on avait trouvé l’avion privé d’Hitler dans la jungle en Amérique du Sud. Joseph Greiner (auteur de "Das Ende des Hitler-Mythos" – "La fin du mythe Hitler") affirme qu’Hitler a décollé avec son avion le 30 avril 1945 (1)de l’aéroport de Tempelhof à Berlin. Ce qui me semble le plus probable, au cas ou il a survécu, c’est qu’il s’est servi des engins volants développés par la "Société Vril", pour quitter l’Allemagne. Qu’Hitler soit mort ou non à cette époque-là, depuis lors, en tout cas, c’est certain !

Karl Haushofer, après avoir échoué dans sa "mission", a, d’abord, assassiné sa femme le 14 mars 1946 avant de se faire "Hara-kiri" ainsi qu’il l’avait juré aux "BONNETS JAUNES".

Il y eut aussi une autre société secrète qui annonça la venue d’un Messie aryen, la "SOCIETE EDELWEISS". Hermann Göring, le responsable des finances des nazis, en était membre.

 

Rudolph Hess,un membre important et un homme de confiance du Führer...jusqu'au vol de l'aigle.

Rudolph Hess,un membre important et un homme de confiance du Führer…jusqu’au vol de l’aigle.

L’importance de Rudolph hess  dans la "Nouvelle Religion"

Prolixes sur bien des points, les juges du tribunal militaire international de Nuremberg sont restés singulièrement discrets sur la jeunesse de Rudolf Hess. Ils ne se sont intéressés au second personnage du III° Reich qu’à partir de sa rencontre avec Adolf Hitler.
Quand on consulte les comptes rendus du procès des grands criminels de guerre , — et spécialement le tome VII, — on apprend que Hess naquit à Alexandrie en 1894.
Son père est un négociant de nationalité allemande, établi en Egypte depuis de nombreuses années. Sa mère, allemande aussi, est de bonne souche bavaroise.
Le petit Rudolf reste en Egypte jusqu’à l’âge de douze ans. Elevé au lycée français du Caire, il y fait de bonnes études, y apprend notre langue et l’anglais. Envoyé ensuite en Allemagne, il est pensionnaire dans une institution renommée de Bad-Godesberg, près de Bonn, en Rhénanie. Il continue ses études à Neuchâtel, puis, — ses parents le destinant à l’Export-Import, — fait un stage dans une grande firme d’exportation à Hambourg, stage étant interrompu par la mobilisation générale de 1914. Mobilisé, Rudolf se conduit vaillamment ; en novembre 1918, il est lieutenant-aviateur.
Démobilisé en 1919, il se fait inscrire à l’Université de Munich où il a pour professeur le docteur Karl Haushofer créateur de la Geopolitik, un des cerveaux du futur national-socialisme. Haushofer tient Rudolf Hess pour son disciple préféré, et son fils Heinz deviendra l’ami intime du « bras droit » d’Hitler.
Ses études entreprises en Europe n’ont jamais séparé totalement Rudolf de la terre d’Egypte. Il est revenu près de ses parents pendant chaque grandes vacances. Adolescent intuitif, inquiet, il a subi, — il a recherché, — la fascination du pays le plus « ensorcelant » du monde depuis des millénaires. On ne se guérit pas de l’Egypte comme le prouve l’oeuvre romanesque de Laurence Durell .)
« C’est au Caire  », écrit Paul Brunton, « que j’ai découvert, innombrables, médiums et magiciens, devins et astrologues, sorciers et diseurs de bonne aventure, fakirs et saints hommes. Toutes leurs variétés s’y présentaient, n’en déplaise aux rigueurs du gouvernement qui ont marqué combien peu ils lui agréent en prohibant la plupart de leurs pratiques… Des charlatans prenaient au piège des esprits crédules, des hâbleurs puérils trouvaient des auditeurs les écoutant religieusement, des voyants s’abusant eux-mêmes faisaient partager au bon public leurs aberrations… »

Rudolph Hess quand il s’envola vers l’Angleterre à bord d’un Messerschmith 110,a sans  doute voulu  se rapprocher de la magie  de Winston Churchill et d’Aleister Crowley…c’est-à-dire  "du diable en personne"!

http://michelduchaine.com/2013/05/29/re-ecrire-lhistoire-la-societe-secrete-thule/

Posté par rusty james à 01:54 - - Permalien [#]
Tags : , , ,

Réunion secrète sur Les chemtrails et Le FUNVAX le vaccin qui bloque le questionnement religieux et la croyance

cerveau visualisationEn 1917, Rudolph Steiner prédisait les évènements à venir concernant  la quête spirituelle et religieuse et les moyens de les éradiquer.

Dès le début du 20e siècle, Rudolf Steiner prédit les grandes lignes du scénario dramatique dans lequel nous sommes aujourd'hui plongés. On connaît ses remarques prophétiques sur la "vache folle", mais on découvre dans son oeuvre d'autres avertissements sur le détournement de la science médicale à des fins de contrôle et d'avilissement de l'âme humaine. Lors d'une conférence qu'il donna le 7 octobre 1917, reprise dans l'ouvrage La chute des esprits des ténèbres, Steiner, fondateur de l'Anthroposophie, nous prévient en ces termes:
"Il ne faut pas se leurrer: on est en présence d'un mouvement bien déterminé. Autrefois, au concile de Constantinople, l'esprit a été éliminé, on a institué un dogme: l'homme n'est fait que d'une âme et d'un corps, et parler de l'esprit devint une hérésie. On aspirera sous une autre forme à éliminer l'âme, la vie de l'âme. Et ce temps viendra, dans un avenir pas très lointain, où l'on dira: parler d'esprit et d'âme, c'est pathologique; seuls sont bien portants les gens qui ne parlent que du corps. On considérera comme un symptôme pathologique le fait qu'un être humain se développe d'une façon telle qu'il en vienne à penser qu'il existe un esprit et une âme. Ces gens seront considérés comme des malades, et l'on trouvera, soyez-en sûrs, le remède qui agira sur ce mal. Dans le passé, on a éliminé l'esprit (la foi dans un principe spirituel individuel). On éliminera l'âme au moyen d'un médicament. En partant d'une "saine vue des choses", on trouvera un vaccin grâce auquel l'organisme sera traité dès la prime jeunesse, autant que possible, si possible dès la naissance même, afin que le corps n'en vienne pas à penser qu'il existe une âme et un esprit. Les deux courants, les deux conceptions du monde s'opposeront radicalement.
L'une réfléchira à la manière d'élaborer des concepts et des représentations qui soient à la mesure de la réalité véritable, de la réalité d'âme et d'esprit. Les autres, les successeurs des actuels matérialistes, chercheront le vaccin qui rendra les corps "sains", c'est-à-dire constitués de telle façon qu'ils ne parleront plus de ces "sottises" que sont l'âme et l'esprit, mais, parce qu'ils sont "sains", ils parleront des forces mécaniques et chimiques qui, à partir de la nébuleuse cosmique, ont constitué les planètes et le soleil. On obtiendra ce résultat en manipulant les corps. On confiera aux médecins matérialistes le soin de débarrasser l'humanité des âmes."

Ils veulent modifier l'ADN des populations pour les empêcher de produire des impulsions religieuses par les vaccinations et les aérosols de pulvérisation par avion . Ils prétendent avoir isolé un gène causant des problèmes religieux  " la croyance et la quéte spirituelle comportement impulsif, dont la présence supposée peuvent être identifiés avec des scans du cerveau. Donc, encore pour notre "SECURITE " ... un autre vaccin.qui vise à inhiber la volonté des gens a se questionner au sujet de Dieu ,


Le problème de ces abrutis c'est qu'ils  ne comprendront  jamais, c'est que nos corps physique ne sont que des véhicules détenteurs de nos âmes, et que chaque être humain peut se connecter avec Dieu si Dieu le veut il guidera l'humanité entière et ils ne pourront rien car ils sous estiment la puissance de l'intention pure de l'amour qui est une onde scalaire infinie.Le problème c'est pour les 60 % des gens qui hésitent et ne croient plus ils risquent de leur éteindre a jamais leurs connections  car déjà complètement corrompues par un système matérialiste  hédoniste .......La guerre à venir est celle pour vos âmes FunVax est un vaccin viral crée officiellement contre l'intégrisme religieux. Au fait , ce n'est pas de l'intégrisme que d'empêcher l'humanité d'avoir des croyances et un mode de pensé alternatif qui les projettent au delà de la con sot mation est ce cela le crime celle de vouloir croire en Dieu ,Le diable n'aurait pas fait mieux pour gagner la partie sur l'humanité qu'il jura de corrompre et d'amener avec lui à la perdition en leur faisant renier Dieu.....tous ces faits sont bibliques et écrits depuis des millénaires alors que se passe t il ici..?

 Ce vaccin Il inhibe VMAT2 ce que l'on appelle « Gene de Dieu" qui pousse les gens à être sujettes à un questionnement religieux et aux croyances et  à avoir des expériences spirituelles. Bien que FunVax a apporté la stabilité dans plusieurs pays du Moyen-Orient et est actuellement responsable de s pseudo révolutions pro-démocratie à travers le Moyen-Orient, nous pensons qu'il est un dangereux précédent pour l'avenir. Nous avons également s'inquiéter FunVax propagation aux pays occidentaux et perturber le système de croyance aux États-Unis et en Europe. Joey Lambardi à l'origine une fuite de cette information et prévoit de faire voir  tous ses éléments de preuve disponibles au FunVax.wordpress.com

<

 

Posté par rusty james à 09:53 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,