2016 :Les banques en difficulté pourront ponctionner les comptes de leurs clients pour se refaire

292309_502252293136768_1468810177_n

Jesus-Bankers-Temple

Ce n'est plus une utopie : L'Europe l'a acté : Les banques en difficulté pourront ponctionner les comptes de leurs clients pour se refaire, exactement comme à Chypre en mars dernier. Faut-il se précipiter à la banque et vider son compte ? Rassurez vous : cela n'arrivera pas avant 2016. Enfin, seulement si...

 

Pour intervenir en Centrafrique il aura fallut à la France trois bons mois pour obtenir un feu vert du Conseil de Sécurité de l'ONU. Ce qui est rapide. François Hollande a beau ne plus vouloir que la France soit le gendarme de l'Afrique, on ne peut pas pour autant jeter le famas dans le fossé et tourner le dos aux massacres. D'où le la Libye, la Côte d'Ivoire, le Mali, la Centrafrique, le tout en quatre ans et deux présidents.

Pour sauver des banques, ou mieux, le système bancaire mondial, la théorie voudrait qu'il faille des mois ou des années, vu le nombre de protagonistes impliqués. Seulement voilà : des hommes des femmes et des enfants qui se font massacrer peuvent attendre. L'économie mondiale, non. Si demain, une nouvelle crise -probable, malheureusement - survient, et que les banques - sûrement - se retrouvent à nouveau en première ligne, les chefs d'Etat des grands pays industrialisés qui représentent 80 % de l'économie mondiale - en gros, le G20 - n'auront que quelques heures pour intervenir.En ce sens, l'accord conclu au niveau européen le 11 décembre dernier est une bonne chose. La directive en cours de préparation, et qui s'appliquera à compter de janvier 2016, prévoit le mécanisme dit de "bail-un", par opposition au "bail-out". Bail-in, bail-out kesako ? Le bail-out, c'est ce qui a été fait en 2008, quand les Etats sont venus au secours de leurs banques, en leur prêtant massivement de l'argent, en entrant à leur capital, ou carrément en les nationalisant. C'est l'argent public (du moins, la garantie apportée par les Etats qui ont emprunté pour refinancer les banques) qui a sauvé les banques. Il n'a fallut que quelques heures pour décider  des modalités du (des) sauvetage(s). Quelques jours pour les mettre en oeuvre. 

Mais voilà : en l'état des finances publiques, et surtout de leurs taux d'endettement, les Etats ne veulent plus prendre le risque de devoir à nouveau intervenir pour sauver les banques, et risquer de "partir avec l'eau du bain" comme dit le proverbe américain. En 2016, donc, ce seront les actionnaires des banques, puis, les détenteurs d'obligations, et enfin, les déposants, qui seront mis à contribution. 
Si vous n'êtes pas sûrs d'avoir bien compris, voici en substance ce qui se passera "le jour où" les banques seront en difficulté : Constatant l'impasse dans laquelle la Banque Duchtruc se trouve, menaçant par contrecoup les banques Duchmol et Duchnou, les autorités décideront de chercher l'argent là où il se trouve. J'avoue ne pas avoir bien compris comment l'on irait pomper du cash aux détenteurs d'actions des banques en question, alors même que les cours des dites banques seront forcément en chute libre, voire suspendus. Peut-être en décrétant que tout détenteur de 10 actions ou obligations n'en détiendra plus que 9 ou 8, les autres servant, par leur revente, à apporter du cash à la banque. Mais qui en voudra ? Et quand ? 

Non, là où l'argent se trouve, si vous aviez encore un doute, c'est.. sur votre compte en banque. Et pour le coup, là, c'est facile. Le patron de la banque, équipé de son mot de passe de super administrateur, n'aura qu'à taper un ordre sur son ordinateur, et ponctionner les comptes de ses clients. De combien ? Le texte européen prévoit d'autoriser jusqu'à 8 % de "confiscation". Mais si cela ne suffit pas, et que la banque coule malgré tout ? Plutôt que de devoir honorer la garantie les dépôts bancaires, plafonnée à 100 000 euros, il sera bien plus rationnel pour l'Etat et les autorités bancaires d'autoriser une confiscation par palîers.. comme à Chypre.

 

A Chypre, les dépots supérieurs à 100 000 euros ont été  taxés à .... 37,5 %, et dans certains cas (origines des fonds douteuses et placement sur des produits d'épargne vendus par la banque dont le capital n'était pas garanti) jusqu'à 60 %. Nul doute que de 8 %, le plafond autorisé par l'accord européen, on n'hésitera pas à monter à 10, 15, ou 20. Ou, moins douloureux, à passer deux fois, à quelques semaines d'écart, tout en bloquant les sorties de cash entre les deux. 

 Prévoir un plan de sauvetage pour les banques est évidemment responsable. Mais là où le bat blesse, c'est que les règles de fonctionnement des dites banques n'ont, elles, pas vraiment évoluées. La manière dont les banques prennent des risques, d'un côté, pour faire de "l'argent facile", on parle de spéculation financière, et de l'autre, ne jouent pas leur rôle dans l'économie réelle, refusant de financier les entreprises et l'innovation est choquante.

 Dans une grande banque, quelques centaines de personnes - pour ne pas dire quelques dizaines - jouent avec l'argent des millions de clients en le plaçant sur les marchés sur des produits à haut rendement, mais à fort risque. Et dans le même temps, les milliers de conseillers bancaires, conseillers d'entreprises comme de particuliers, rechignent à accorder un prêt car les règles de prise de risque de la banque ont changées... On préfere espérer gagner 50 % (ou les perdre) sur un placement, que de n'en gagner 3 ou 4, avec un risque pourtant très limité, alors même que c'est la fonction première de la banque, accompagner l'économie réelle, et non pas jouer avec des milliards avec des ordinateurs ultra-puissants sur des marchés boursiers virtuels.

 En 2016, voire avant, votre compte en banque pourra servir à sauver une banque dont les turpitudes dans l'économie virtuelle auront précipité sa chute. A vous de voir si vous vous sentez solidaire.


L'ère du Verseau 'effet cristal et forces secrètes de notre globe

 

133755-bigthumbnail

L'ère du Verseau et l'effet cristal Historiquement et ésotériquement, nous arrivons à l'ère du Cristal : que ce soit par la généralisation des semi-conducteurs à cristaux solides, des solutions à cristaux liquides dont la recherche évolue de jour en jour, etc. L'approche du cristal, qui semble être à la base des forces générées par les pierres levées, comme le croit Williams, peut se faire de différentes façons. La propriété la plus connue du cristal et son utili­ sation la plus courante, en ce qui concerne le cristal naturel, sont l'effet dit « piézo-électrique », qui veut qu'un cristal taillé soumis à un· champ de pression variable engendre un courant électrique dont la varia­ tion reproduit celles des pressions auxquelles elle est soumise.

Cette propriété est mise à profit dans les têtes de pick-up à bon marché et de nombreux cap­ teurs de pressions. Mais c'est sans doute l'effet inverse qui doit nous intéresser. Il veut qu'un cristal soumis à un champ électrique se déforme mécaniquement proportionnel­ lement aux variations de ce champ. Ici entre en jeu la notion de résonance qui à partir d'une fréquence centrale diminue avec certains pics de fréquences d'harmoniques secondaires. Actuellement, une idée fait son chemin : puisqu'un  Les veines du dragon cristal est sensible aux champs électriques, pourquoi ne pas tailler des cristaux à la taille nécessaire pour qu'ils soient sensibles aux fréquences électriques par­ ticulières qui parcourent notre planète ? Taillé à la bonne dimension et selon certaines lois mathématiques (que l'on retrouve dans l'amplificateur géant que constitue la Grande Pyramide de Chéops), l' effet cristal en question devrait entrer en résonance avec lui-même et engendrer à son tour des ondes mesurables ou non mais en tout cas liées à la gravi­ tation, à la variation du champ magnétique terrestre, etc. Et aux ondes de forme, énergies dont nous aurons à reparler plus spécialement.

Si cela était possible, nous aborderions alors une science qui, si elle est poussée suffisamment loin, _ peut nous conduire à la compréhension profonde de l' Ener­ gie de Gravitation, et même à sa maîtrise. L' ÉNERGIE TEMPS serait appréhendable, et la maîtrise de cette énergie permettrait de ralentir ou d'accélérer tous les processus biologiques et pourquoi pas d'inverser le sens de leur évolution. Sans compter ses applications thérapeutiques ... Le domaine ouvert est donc très vaste, mais aussi très dangereux. Des recherches privées dans ce domaine ne peuvent se faire sur le plan purement scientifique, ni même sur le plan initiatique, car il y aura interfé­ rences psychiques entre l'observateur et la matière manipulée. En vérité, il s'agit là d'une véritable ALCHIMIE des vibrations, à laquelle certains chercheurs ont déj à participé.

Cette science est celle du Bien et du Mal, car elle pourrait très certainement permettre de mani­ puler les masses !  De la magie des druides Les druides et la maîtrise du temps II reste encore sur notre vieux sol celte quelques druides initiés dont le langage est en parfaite harmonie avec les thèses les plus avancées de la futurologie. Voici ce que me confia dernièrement un de ces Sages : « La lumière dite normale émet des vibrations dans toutes les directions, contrairement à la lumière pola­ risée qui ne voyage que linéairement. La pierre peut avoir deux rôles selon l'usage qui en est fait. La pierre taillée à l'abri des rayons solaires projette un faisceau d'ondes qui, dans une idéation métaphysique, fait se joindre les bords parallèles en un point que nous nommerons " OMÉGA ".

De ce point focalisé, repartira, à l'échelle microcosmique, une onde de lumière à ondes circulaires. Cette dernière onde surgira alors du FUTUR, c'est-à-dire, en ce qui nous concerne plus précisément, d'un atome du Soleil, lequel pro jettera l'intention du préparateur à la date calculée par celui­ ci. Cette opération de haute magie programme l'uni­ vers, qui n'est qu'un instrument entre les mains de ceux qui, peut-être sans argent et sans "pouvoir " détiennent ce qu'il est convenu d'appeler la PUIS­ SANCE. » Je ne saurais mieux schématiser le mouvement de cette opération qu'en dessinant sur l'échelle métaphy­ sique ce mouvement d'ondes, et ce dessin fait songer à une ogivé gothique ornée de sa rosace. Ce procédé fut combattu, et je le conçois fort bien, par une partie des initiés (Concile de Nantes) et par des anges réincarnés (archanges), car durant une période, certains étaient partisans de redonner au cours même du cycle une nouvelle chance aux âmes exclues d'elles-mêmes du monde de la lumière,    de la relativité. Or cette opération présente un « sacri­ fice » à la cause des âmes errantes en quête de réin­ carnation, car elles payent un tribu à «l'eau mère » qui se recharge de sa substance immanifestée, non incluse dans le substratum luminique.

Pour compenser cette perte d'équilibre et reverser dans le circuit cette «eau mère » qui est du «Temps Passé » sorti de sa prison de lumière, il fallait ordonner l' élévation de pierres monolithiques amenant sur Terre le retour du substratum sous forme d'eau, qu'elle soit de pluie ou de suintement. Un menhir émet des ondes magnétiques qui, pour infimes qu'elles soient, se croisent avec les ondes . De la magie des druides telluriques, provoquant des abondances de pluie, qui ne sont pas toutes d'origine purement météorologique. Dans certains cas, pour accélérer et localiser ce phénomène de transmutation non radioactive, une pierre plate était posée sur deux socles écartés et, de cette pierre couchée, partait une nouvelle onde magné­ tique qui, se croisant sur des ossements alors enterrés sous le monument, faisait suinter lentement de ces corps calcaires, à la texture capillaire, de l'eau comme d'une fontaine. Nous devons nous souvenir à ce propos que l'eau,  Les veines du dragon dans une texture capillaire, n'est plus soumise à l'eff et de gravitation, du fait de l'adhésion entre les molécules d'eau et celles du tube.

La capillarité est la seule force qui s'oppose naturellement à la gravitation. Les confidences d'un initié Notre ami le druide poursuivit : « Tout ce que nous venons d'énoncer implique qu'il y aurait eu quelques différends parmi les anges pour opter sur la politique à suivre avec les hommes. Ceux­ ci ont d'ailleurs dû être condamnés voici quelques millénaires, mais ont bénéficié d'un sursis, car le règne végétal et minéral devait avoir sa période de subli­mation, avant la fin des temps. Les hommes furent génétiquement mutés. La durée de leur vie fut abrégée et ils eurent ce physique qui ne choque pas notre œil, tant nous y sommes habitués, ce physique d'em­ bryon! » Inconscient, l'homme se fit l'esclave de la plante qu'il soigna, transplanta, améliora, tout en devinant parfois que celle-ci détenait la potentialité d'un monde sans temps, ce que lui révéla par exemple l'absorption de champignons hallucinogènes. Le minéral, lui, est un Moloch qui se nourrit des corps éthériques de ses victimes. Jadis, on lui sacrifiait par le feu de jeunes innocents. De nos jours, les hommes lui ont édifié un fantastique autel, sous la forme de millions de kilomètres d'asphalte, sur lequel se déversent chaque année des centaines de milliers de litres de sang. Le monstre est insatiable. L'invention de l'automobile a obligé les savants à exploiter de plus en plus les gisements pétrolifères. De la magie des druides La planète vidée de ses ressources naturelles s'épuise, et de béantes cavernes s'ouvrent en son sein, suppri­ mant les bains d'huile des mécaniques telluriques. Les secousses du Géon sont de moins en moins matelassées. Les tremblements de terre seront de plus en plus meurtriers. Moloch, exploitant la folie déambulatoire de l'homme, lui a fait oublier que les initiés avaient interdit l'usage de la roue ...

uggugMoyenne

Chapitre Ill LA VOIX DU DRAGON

De nombreuses légendes du passé mettent en scène des dolmens et des menhirs «bavards » : des pierres qui parlent ! L'imagination des Anciens n'avait pas de limite. Cependant leurs rêves les plus audacieux sèmblent au jourd'hui se concrétiser. Certaines pierres ont dé jà commencé à nous livrer la voix des morts. En effet, des recherches d'un intérêt exceptionnel fondées sur le principe de la désagréga­ tion des sons ont été eff ectuées dans les laboratoires du couvent des bénédictins de l'île Saint-Georges, à Venise, sous la direction du père Pellegrino. Ces études sont placées sous le contrôle du ministère de l'Intérièur italien et les résultats obtenus n'ont pas été divulgués. A ce que l'on sait, l'équipe scientifique de l'île Saint-Georges aurait mis au point des appareils électroniques permettant de reconstituer ou d'inter­ préter des sons provenant du passé et enregistrés au cœur de la matière. C'est également à l'aide d'un équipement très sophistiqué que, depuis 19 77, des chercheurs ont lancé • en Grande-Bretagne le PROJET DRAGON.

Ces derniers considèrent que l' Énergie Terrestre constitue le point de départ de leurs études. Cette  énergie peut être d'origine magnétique ou la résultante d'un mécanisme énergétique ayant sa source dans la croûte terrestre, pouvant également avoir une inter­ réaction avec l'énergié cosmique, solaire, lunaire ou encore avec d'autres planètes. Considérant également que d'autre part ces énergies ou cette énergie terrestre peuvent subir des phéno­ mènes de focalisation plus intense en certains points, afin de les activer plus encore; des pierres avaient été érigées ou dressées. Ces chercheurs admettent le fait que d'anCiens peuples avaient utilisé ces énergies, du fait de leurs connaissances plus approf ondies des lois de la nature, qu'ils étaient capables par des « pratiques » ou des « rituels » oubliés d'activer encore celles-cL Admettant que nous ne sommes plus capables de détecter ces éne r gies avec objectivité, de les canàliser, de les comprendre et éventuellement de les réutiliser telles que nos ancêtres s'en servaient, il est avant tout primordial de i e s détecter.

C'est le premier stade des travaux qui, depuis 1977, préside les activités de nos amis anglais. En premier lieu, la forme des alignements, la situa­ tion des pierres isolées ou assemblées (dolmens, tables, cairns, etc.) devaient être étudiées avec soin afin de déterminer les différentes intensités. Les résultats obtenus furent analysés puis comparés à des données dé jà connues de fréquences agissant sur le psychisme humain. Il était évident que de telles recherches nécessitaient et de l' argent et du · temps. Les membres (au nombre d'une vingtaine) se cotisèrent pour acquérir le premier appareil de mesure et utilisèrent au maximum, par  groupes de deux ou trois, leurs week-ends et leur temps de vacances. Le plus délicat fut de choisir le premier appareil... La masse des mesures à entreprendre était énorme. Il fallait savoir quelles sortes d'énergies pouvaient être émises et tester ces hypothétiques radiations. Le point de dé part fut le tri des anecdotes et des lé gendes recueillies un peu partout. Le rapport d'un zoologiste émettait l'idée (farfelue pour la science officielle) que les ultrasons étaient émis sur certains sites. Cette hypothèse fut retenue. Ce chercheur avait constaté le comportement bizarre de certains animaux.

On acheta un détecteur d'ultrasons ! Cet appareil fut mis en œuvre sur les sites décrits par le zoologiste et les résultats s' avérèrent concluants. Des signaux d'une très forte intensité furent recueillis et bien entendu enregistrés. Encouragés par ces premiers résultats, les membres du PROJET DRAGON. persévérèrent. Après de longues réunions (car en Angleterre le climat ne permet pas des travaux sur le terrain toute l'année durant), il fut décidé de faire l'impossible pour se procurer par tous les moyens un compteur Geiger. Quand le Géon parle Un an passa avant que ne puissent être eff ectuées les premières mesures. Le mauvais temps contraria les investigations. Quelques mois après, au printemps et en été, les résultats furent particulièrement concrets et encou­ rageants. Le site choisi fut celui de Rollright Circle - le  Cirque Rond - dans le Nord Oxfordshire, dans la propriété de Mme Pauline Flick, laquelle, après avoir été séduite par le pro jet, donna libre accès aux pierres implantées dans ses terres. Le cercle « magique » qui était à cet endroit compre­ nait également un menhir isolé - KINGSTONE. La Pierre Royale était un dolmen anonyme, quelques gens du pays la nommaient la Chambre Sépulcrale. Des légendes prétendaient que sur ces lieux se produisaient des phénomènes étranges de pierres en mouvement et que des personnes y auraient été pétri­ fiées et ainsi changées en pierre avant d'être enter­ rées là. Le programme prenait une forme concrète ! En octobre 1978, Mike Roberts, un électronicien, membre du groupe, bricola et améliora le détecteur ultrasonique.

Il reçut pour mission d'aller enregistrer sérieusement les émissions du lieu le plus caractéris­ tique décrit par le zoologiste et qui était aussi, par hasard, ce fameux Rollright Circle. Les résultats enregistrés apportèrent plus de ques­ tions qu'ils ne donnaient de solutions ! Le détecteur donnait des signaux très faibles dans le cirque même, mais alentour les pulsions étaient régulières et rapides tout en étant beaucoup plus fortes ! On imagina alors qu'une émission radio pouvait avoir été à l'origine de la régularité des pulsations enregistrées compte tenu de la régularité des fré­ quences. Après une enquête et des tests avec des récepteurs radio, faits aux alentours, près des habi­ tations et des immeubles de la ville proche, aucun signal semblable ne fut détecté. Force fut donc d'ad­ mettre que ces émissions venaient bien du sol, que les  pierres étaient donc bien des « activateurs » de ces émissions. En 1979, des équipes furent mises en place, elles se relayèrent sur le terrain pendant plusieurs mois consécutifs. Le fameux compteur Geiger acquis avec beaucoup de sacrifices fut utilisé pendant tout ce temps. En 1980, les mesures continuèrent. On les analysa et on les compara avec beaucoup d'ob jectivité. Entre-temps, un membre de l'équipe avait par hasard, lors de quelques jours passés sur place, trouvé que l'activité ultrasonique était plus intense que pen­ dant les autres périodes. Des clichés des pierres avai'ent été faits avec des films infrarouges.

Aucun résultat visible ne fut constaté. En 1981, d'autres mesures furent effectuées sur d'autres sites, en Irlande et en Cornouailles. Dès 1982, un autre détecteur ultrasonique plus puissant et plus sensible fut utilisé avec le compteur Geiger dans l'enceinte de Rollright Circle. · Les résultats globaux laissèrent apparaître des pul­ sations régulières, mais d'intensité différente suivant les heures du jour et de la nuit et, très étonnant, ces émissions étaient plus fortes aux équinoxes en ultra­ sons et faibles aux solstices. Le compteur Geiger, avec l'aide d'un scintillomètre, révéla également la présence de radiations au centre du cercle de pierres. Certains avaient émis l'hypothèse que les pierres levées ou autres pouvaient avoir été érigées sur des sites dont le sous-sol contenait des éléments radio­ actifs. Cela fut démontré impossible, car les variations d'émissions de radiations n'étaient ni permanentes ni  régulières, mais variaient suivant les heures et les saisons ! Maintenant, les autorités scientifiques s' intéressent à cette découverte et sont prêtes à collaborer avec les chercheurs parallèles. Il est vrai qu'actuellement, de nombreuses idées frappées de tabou sont remises en question ... De curieuses pierres magiques De très nombreux vols de quartz ont été signalés ces dernières années dans les industries travaillant pour l'électronique. Ces quartz spécialement taillés sont utilisés dans le fonctionnement des émetteurs­ récepteurs pour piloter des fréquences parfaitement étalonnées. Or, ce ne sont pas des cristaux taillés qui disparaissent, mais des silices brutes.

Ce fait est à retenir, car dans certains milieux bien renseignés, on affirme que ces larcins sont eff ectués par des membres d'une société secrète qui ont percé la véritable nature du Graal, et qui tentent de recréer l'émetteur idéal qui agirait sur la conscience des masses pour les conditionner. Cette hypothèse est à retenir, car le Graal, nous dit la légende, était une émeraude taillée, captant et renvoyant le mystérieux rayon vert émis par le soleil. Les pouvoirs magiques du Graal, l' émeraude tom­ bée du front de Lucifer, ont mis le feu à bien des imaginations. C'est ainsi qu'au cours de la dernière guerre mondiale, des commandos d'élite de la « SS » avaient reçu pour mission de retrouver cet objet magique. L'idée choque et semble folle. On doit pour­ tant se souvenir que Hitler avait été initié à l'enseignement de l' Ostara, l' école secrète de l' Inde où l'on apprend la science des Lamas, par Trebitsch Lincoln, le moine aux gants verts, ami personnel de Badmaëf, le Tibétain. Il désirait entrer en possession du vase d'émeraude à l'immense pouvoir. Le maître du Ille Reich n'ignorait rien des forces secrètes de notre globe. C'est ainsi qu'il fit coïncider les dates importantes de son gouvernement avec les fêtes religieuses du paganisme, qui marquent les époques où s'éveillent les grandes puissances de la nature.

C'EST AINSI QU'IL PRIT LE COMMANDEMENT DE L'ARMÉE LE 5 FÉVRIER 1938, À L'APPROCHE DE L'OSTERMONATH, MOIS MAGIQUE DE L'OSTARA, QUI VÉNÈRE LA DÉESSE DU PRINTEMPS GERMANIQUE.

C'est à Munich, berceau de la Sainte-Vehme et ville sainte des Rose + Croix de Bavière, qu'Adolf Hitler instaura le « CENTRE PSYCHIQUE » de son acti­ vité politique, jouissant ainsi du formidable égrégore qui planait sur cette cité. L'histoire le prouve, ce n'est pas à Berlin que le Führer prit une décision impor­ tante, mais touj ours à Berchtesgaden dans la solitude des Alpes bavaroises. N'est-il pas curieux de voir un homme d' État aban­donner tous ses services compétents, au moment même où il en aurait le plus besoin, pour re joindre SEUL la montagne où se trouvait un « Theaus » (maison de thé) construit spécialement pour lui ? Hitler pratiquait le culte des cimes et il savait que c'est surtout sur les sommets que l'on entre en commu­nication avec les forces occultes. Dans le silence et la méditation leurs messages sont plus nets. On prétend, que le chancelier haï possédait dans son cabinet de réflexion une pierre noire venant de la cathédrale de Cologne : un condensateur d'énergie psychique ! Hitler qui imposa pendant près de vingt ans sa volonté au monde ambitionnait le Graal, la puissance suprême avec laquelle il aurait pu mettre l'univers en condition. Les forces occultes lui refusèrent ce don, ce qui permit sans doute à l'humanité d'échapper à un satanique attentat. La quete du Graal a toujours représenté les aspi­rations de l'humanité vers le bonheur total. Elle fut pour la Chevalerie la recherche de la clé qui ouvre les portes d'un paradis d'Amour, auquel seuls les Purs peuvent prétendre. Ce n'est donc pas demain, hélas, que le SAINT vASE sera retrouvé ! Le trône de Satan Certaines pierres sont vivantes. Le mot SPHINX vient du grec « sphigks » qui vient lui-même de l'égyp­tien SHESPJ\NKH qui signifie :STATUE VIVANTE. Rete­ nons ce terme, car il a sans doute un sens réel, dont nous avons perdu l'entendement. Depuis des siècles, Juifs et Chrétiens ont jeté l'ana­thème sur la magie de l'ancien monde. Le symbolique serpent fut considéré par eux comme l' emblème de Satan. Au temps du Christ, Pergame était renommée pour son temple d'Esculape. La cité avait comme signe totémique le reptile maudit, image parlante de l'éner­gie tellurique ! Le monument le plus célèbre de la ville était un autel grandiose élevé à Zeus (Jupiter) deux siècles auparavant pour commémorer une victoire sur les Galates. Le grand mur enveloppant l'autel était orné d'une longue frise représentant un combat de géants.  L'acropole de Pergame ressemble à un trône monu­mental. A cause du mal et des vices qui régnaient en maîtres en ces lieux, on appela cette élévation LE TRÔNE DE SATAN.à suivre

 «LES ÉNIGMES  DE  L'UNIVERS,,
Collection  dirigée par  Francis  Mazière
GUY  TARADE LES  VEINES DU  DRAGON
ou La  magie  de  la  Terre

Découverte d’un « Portail » ou 'une ancienne base secrete nazie en Antarctique

nasa ovnis

Un étrange trou ou tunnel a été découvert en Antarctique, certaines personnes  supposent que dû aux émissions de radiation dans la zone il se passe quelque chose d’énorme sous terre.est ce une base secrete d'ovnis  possible voir la videos en bas

Les coordonnées sont 66°33’9.76?S 99°50’20.90?E

Ce portail est visible sur Google Earth.

 

Les Monita Secreta, ou Instructions secrètes des Jésuites .

 

Nous-sommes-Diriges-par-une-kabbale-secrete

Avertissement. Les Monita Secreta, ou Instructions secrètes des Jésuites,

Ont été publiées pour la première fois à Cracovie en 1612. D'autres éditions suivirent : celle de Paderborne 1661, et, en France celles de 1718, 1819, 1824, 1845, 1861, 1867, 1876, enfin celle publiée chez Cornély en 1901. Toutes sont introuvables aujourd'hui. Le, texte que nous publions est celui qui a été collationné sur le manuscrit du Père Brothier, dernier bibliothécaire des Jésuites de Paris avant la Révolution. Il est conforme au manuscrit authentique des Archives de la Belgique, au Palais de Justice, à Bruxelles. Catalogué sous le n° 730, il provient d'un Collège dit Limbourg hollandais où il fut saisi lors de la suppression des Jésuites dans tes Pays-Bas, en 1773. Il en est fait acte dans le, Protocole des délibérations du comité établi pour les affaires résultant de la suppression de la Société des Jésuites aux Pays-Bas, 25 octobre 1773, avec signatures de MM. les conseillers Leclerc, le comte Philippe Nouyi, Cornet de Grez, Limpeux et Turck. Préface. Que les supérieurs gardent et retiennent entre leurs mains, avec soin, ces instructions particulières et qu'ils les communiquent seulement à quelque peu de profès ; instruisant de quelques-unes les non-profès, lorsque l'avantage de la Société le demandera, et cela sous le sceau du silence et non comme si elles avaient été écrites par un autre, mais prises de la propre expérience de celui qui les dit. Comme plusieurs des Profès sont instruits de ces secrets, la Société a réglé depuis son commencement que ceux qui les sauraient ne puissent se mettre dans aucun des autres ordres, excepté dans celui des Chartreux, à cause de la retraite on ils vivent et du silence inviolable qu'ils gardent, ce que le Saint-Siège a confirmé. Il faut bien prendre garde que ces avertissements ne tombent entre les mains des étrangers, parce qu'ils leur donneraient un sens sinistre, par envie pour notre ordre. Que si cela arrive (ce qu'à Dieu ne plaise!) que l'on nie que ce soient là les sentiments de la Société, en le faisant assurer par ceux que l'on sait de certitude l'ignorer, et en leur opposant nos instructions générales et nos règles ou imprimées ou écrites. Que les supérieurs recherchent toujours avec soin et avec prudence si quelqu'un des nôtres n'a point découvert à quelque étranger ces instructions; car personne ne les copiera ni pour soi ni pour un autre, ni ne souffrira qu'on les copie, que par le consentement du général ou du provincial, et si l'on doute si quelqu'un est capable de garder de si grands secrets, qu'on lui dise le contraire et qu'on le renvoie. ...

jesuites

DE QUELLE MANIÈRE
LA SOCIÉTÉ DOIT SE CONDUIRE
LORSQU’ELLE COMMENCE QUELQUE FONDATION.
01. Pour se rendre agréable aux habitants du lieu, ilimportera beaucoup d'expliquer la fin de la Société,
telle qu'elle est prescrite clans les règles, où il est dit que la Société doit s'appliquer avec autant
d'efforts au salut prochain qu'au sien propre. C'est pourquoi il faut faire les plus humbles offices
dans les hôpitaux, aller voir les pauvres les affligés et les prisonniers. Il faut ouïr les confessions
promptement et indifféremment afin que les plus considérables habitants du lieu admirent les
nôtres et les aiment, à cause de la charité extraordinaire que l'on aura pour tous et la nouveauté de la
chose.
02. Qu'ils se souviennent tous de demander modestement et religieusement le moyen d'exercer les
ministères de la Société et qu'ils tâchent de gagner la bienveillance principalement des ecclésiastiques
et des séculiers de l'autorité desquels on a besoin.

DE QUELLE MANIÈRE LES PÈRES DE LA SOCIÉTÉ
POURRONT ACQUÉRIR ET CONSERVER LA FAMILIARITÉ
DES PRINCES DES GRANDS ET DES PERSONNES LES PLUS
CONSIDÉRABLES.
01. Il faut faire tous nos efforts pour gagner partout l'oreille et l'esprit des princes et des personnes les
plus considérables, afin que personne n'ose s'élever contre nous; mais, au contraire, que tous soient
obligés de dépendre de nous.
02. Comme l'expérience enseigne que les princeset les grands seigneurs sont principalement
affectionnés aux personnes ecclésiastiques, lorsque celles-ci dissimulent leurs actions odieuses, et
qu'elles les interprètent favorablement, comme on leremarque dans les mariages qu'ils contractent
avec leurs parentes ou alliées, ou en de semblables choses, il faut encourager ceux qui les font, en
leur faisant espérer d'obtenir facilement, par lemoyen des nôtres, des dispenses du pape, qu'il
accordera si on lui explique les raisons; si l'on produit des exemples semblables, et si l'on expose les
sentiments qui les favorisent, sous prétexte du biencommun et de la plus grande gloire de Dieu, ce
qui est le but de 1a Société.
Page 6
03. Il faut faire de même, si le prince entreprend quelque chose qui ne soit pas également agréable à tous
les grands seigneurs; il faut l'encourager et le pousser, et porter les autres à s'accorder avec le prince
et à ne pas le contredire; mais, en général sans descendre jamais à aucune particularité, de peur que,
si l'affaire échouait, on ne l'imputât à la Société;et enfin que, si cette action est désapprouvée, on
produise des avertissements contraires qui la mettent hors de cause, et que l'on emploie l'autorité de
quelques pères, à qui l'on soit assuré que ces instructions sont inconnues, et qui puissent affirmer
par serment que l'on calomnie la Société, à l'égard de ce qu'on lui impute.
04. Pour s'emparer de l'esprit des princes, il sera utile que les nôtres s'insinuent adroitement, et, par
quelques tierces personnes, pour faire pour eux des ambassades honorables et favorables chez les
autres princes et rois, mais surtout chez le pape et les plus grands monarques. Par cette occasion, ils
pourront se recommander, et avec eux la Société; c'est pourquoi il ne faudra destiner à cet office
que des personnes fort zélées et fort versées dans notre institut.
05. Il faut gagner surtout les favoris des princes et leurs domestiques, par de petits présents et par divers
offices de piété, afin qu'ils instruisent fidèlementles nôtres de l'humeur et de l'inclination des
princes et des grands; et, ainsi la Société pourra facilement s'y accommoder.
06 L'expérience nous a appris combien il a été utile à laSociété de .:e mêler des mariages de la maison
d'Autriche et de ceux qui se sont faits en d'autres royaumes, en France, en Pologne, etc., et en divers
duchés. C'est pourquoi il faut proposer prudemmentdes partis choisis, qui soient les amis et
familiers des parents et des amis des nôtres.
07. On gagnera facilement les princesses par leurs femmes de chambre, et pour cela, il faut entretenir
leur amitié, car, par là, on aura entrée partout, et même dans les choses les plus secrètes des familles.
08. Dans la direction de la conscience des grands seigneurs, nos confesseurs suivront le sentiment des
auteurs qui .font la conscience plus libre contre le sentiment des, autres religieux, afin que,
abandonnant ceux-ci, ils veuillent entièrement dépendre de notre direction et de nos conseils.
Page 7
09. Il faut faire part de tous les mérites de la Société, tant aux princes qu'aux prélats et à tous ceux qui
peuvent favoriser extraordinairement la Société, après leur avoir signalé l'importance de ce grand
privilège.
10. Il faut aussi insinuer habilement et prudemment le, pouvoir très ample que possède la Société
d'absoudre même des cas réservés, en comparaison des autres pasteurs et religieux, et, de plus, de
dispenser, à l'égard des jeûnes, des dettes que l'on a à rendre ou à exiger, des empêchements des
mariages et autres choses connues; ce qui fera que beaucoup de gens auront recours à nous et
seront nos obligés.
11. Il faut les inviter aux sermons, aux confréries, aux harangues, aux déclamations, etc.; les honorer par
des vers, par des thèses, et, s'il le faut, leur donner même des repas et les saluer en diverses
manières.
12. Il faudra s'attirer le soin de réconcilier les grands dans les inimitiés et dissensions qu'il y aura entre
eux; car, par là, nous entrerons peu à peu dans le commerce de ceux qui leur sont familiers, dans la
connaissance de leurs secrets, et nous obligerons l'une ou l'autre des parties.
13. Si quelqu'un qui n'aime pas notre Société se trouveau service de quelque monarque ou de quelque
prince, il faut travailler ou par nous-mêmes, ou plutôt par d'autres, à le rendre ami et familier à la
Société par des promesses, par des faveurs, et par des avancements qu'on lui procurera de la part du
monarque ou du prince.
14. Que tous se gardent de recommander auprès de quique ce soit, ou d'avancer ceux qui sont sortis de
quelque manière que ce soit de notre Société, et principalement ceux qui ont voulu sortir de leur
propre mouvement, parce que, quoi qu'ils dissimulent, ils ont toujours une haine irréconciliable
pour la Société.
15. Enfin, que chacun se préoccupe de gagner la faveur des princes, des grands et des magistrats de
chaque lieu, afin, lorsque l'occasion se présentera,d'agir vigoureusement et fidèlement pour nous,
même contre leurs parents, alliés et amis.

 

AstuzieEN-Pavone-1-196x300

DE LA MANIÈRE DE GAGNER LES VEUVES RICHES
01. Que l'on choisisse pour cela: des Pères avancés enâge, qui soient d'une complexion vive et d'une
conversation agréable. Qu'ils visitent ces veuves là et que d'abord qu'ils verront en elle quelque
affection pour la Société, qu'on leur offre les oeuvres et les mérites de la Société. Que si elles les
acceptent, et qu'elles commencent à visiter nos églises, qu'on les pourvoie d'un confesseur, par
lequel elles soient bien dirigées, dans la vue de les entretenir dans l'état de veuve, en disant et louant
ses avantages et son bonheur, et eh leur promettant certainement et leur répondant même que de
cette manière elles auront un mérite éternel, et un moyen très efficace pour éviter les peines du
purgatoire.
Page 12
02. Que le même confesseur fasse en sorte qu'elles s'occupent à embellir une chapelle ou un oratoire
dans leur maison, dans lequel elles puissent vaquer à des méditations ou autres exercices spirituels
afin qu'elles s'éloignent de la conversation et des visites de ceux qui les pourraient rechercher ; et
quoiqu'elles aient un chapelain, que les autres ne laissent pas d'y aller célébrer la messe, et
particulièrement de leur faire des exhortations à propos et qu'ils tâchent de tenir le chapelain sous
eux.
03. Il faut changer avec prudence et insensiblement ce qui concerne la direction de la maison,, en sorte
que l'on ait égard à la personne, au lieu, à son affection et à sa dévotion.
04. Il faut principalement éloigner les domestiques (mais peu à peu) qui n'ont point de commerce avec la
Société; et s'il en faut substituer d'autres, recommander des gens qui dépendent ou qui veuillent
dépendre des nôtres ; car ainsi on nous fera partde tout ce qui se passe dans la famille.
05. Que le confesseur n'ait d'autre but que de faire en sorte que la veuve demande et suive son conseil
en toutes choses, et qu'il lui démontre dans l'occasion que cette obéissance est l'unique fondement
de son avancement spirituel.
06. Qu'on lui conseille le fréquent usage des sacrements, qu'elle les pratique, et surtout celui de la
pénitence, dans lequel elle découvrira ses plus secrètes pensées et toutes ses tentations avec
beaucoup de liberté. Qu'elle communie fréquemment ; qu'elle aille souvent écouter son confesseur,
et qu'on l'y invite, en lui promettant des prières particulières ; qu'elle récite les litanies, et qu'elle
examine tous les jours sa conscience.
07. Une confession générale réitérée, quoiqu'elle l'ait déjà faite à un autre, ne servira pas peu pour avoir
une pleine connaissance de toutes ses inclinations.
08. On lui remontrera tous les avantages de l'état de veuve et les incommodités du mariage, surtout
lorsqu'on le réitère : les dangers dans lesquels on semet, et principalement ceux qui la concernent
en particulier.
09. On peut aussi proposer de temps en temps et avec adresse, des partis pour lesquels on sait bien que
la veuve a de la répugnance ; et si l'on croit qu'il y en a quelques-uns qui lui plaisent, qu'on lui en
représente les mauvaises mœurs, afin qu'en général elle n'ait que du dégoût pour les secondes noces.

DE LA MANIÈRE DE FAIRE PROFESSION DE MÉPRISER LES RICHESSES
01. Pour éviter que les séculiers ne nous attribuent trop de passion pour les richesses, il sera utile de
refuser quelquefois les aumônes de moindre conséquence, que l'on offre pour les offices rendus par
notre Société; quoiqu'il faille accepter les moindres des gens qui nous sont attachés de peur qu'on ne
nous accuse d'avarice si nous ne recevons que les plus considérables.
Page 30
02. Il faudra refuser la sépulture aux personnes obscures dans nos églises, quoiqu'elles aient été fort
attachées à la Société, de peur qu'il ne semble que nous cherchions des richesses par la multitude
des morts, et que l'on ne voie le profit que nous faisons.
03. Il faudra agir fort résolumentà l'égard des veuves et des autres personnes qui auront donné leurs
biens à la Société, et avec plus de vigueur tout étant égal, qu'avec les autres, de peur qu'il ne semble
que nous favorisions plus les uns que les autres, par la considération des biens temporels. Il faut
même observer la même chose à l'égard de ceux qui sont dans la Société, mais avec toute sorte de
prudence, afin qu'ils laissent au moins une partie à la Compagnie de ce qu'ils lui ont donné, ou qu'ils
le lui lèguent par testament en mourant.

 

jesuites01

Le Grand Serment des Fils d'Ignace
Le SERMENT DES FILS D'IGNACE est la traduction du "Complete Oath Of Extreme Induction"
de la Société de Jésus, enregistré à la Librairie du Congrès de Washington, sous le numéro 66-43354.
Rendu public en 1883, ce Serment est encore utilisé de nos jours.
Quand un jésuite est sur le point des'engager dans les niveaux plus
élevés de l'Ordre, il s'agenouille sur une croix rouge devant le
Supérieur. Il y a deux drapeaux devant lui, le drapeau jaune et blanc
bien connu de la papauté, et le drapeau noir avec une dague et une
croix rouge au-dessus d'un crâne, avec des tibias croisés. C'est celui de
l'Ordre des jésuites, conforme au symbolisme maçonnique du grade de
maître. La signification des " deux drapeaux " est hautement initiatique.
Sur le drapeau jésuite il est écrit : IUSTUM, NECAR, REGES,
IMPIOS - l'extermination des rois, desgouvernements et desdirigeants
impies - d'après les lettresINRI apposées sur la croix du Christ.
Le supérieur de l'Ordre tend au novice élu parmi des dizaines de candidats un crucifix noir qu'il presse
sur son cœur. Il lui présente ensuite une dague que le novice saisit par la lame nue et dont il presse la
pointe contreson cœur. Alors, le Supérieur tenant toujours la dague par la garde, lui adresse ces paroles
:
" Mon fils, jusqu'ici on vous a enseigné à tenir le rôlede dissimulateur ; parmi les catholiques romains, à
être un catholique romain, et à surveiller même votre confrère ; à ne croire en personne, à ne faire
confiance à personne ; parmi les huguenots, à être un huguenot ; parmi les calvinistes, à être un
calviniste ; parmi les protestants, à être un protestant, à obtenirleur confiance pour chercher à prêcher
même depuisleurs pupitres et dénoncer avec toute la véhémence de votre nature notre sainte religion et
le Pape ; descendre aussi bas qu'il lefaut, être juifs avec les juifs, afinque vous puissiez être capable de
réunir toute information pour notre Ordre en tant que fidèle soldat du Pape. "
Note : Pour les Jésuites, leur Général est le " pape noir " - représentant le Papecéleste -Lucifer.
" On vous a enseigné à planter insidieusement les graines de la jalousie et de la haine entre les
communautés, les provinces et les états qui étaient en paix, à les inciter à des actes de sang, les
impliquant mutuellement dans la guerre, et de créer des révolutions et des guerres civiles dans des pays
indépendants et prospères, cultivant les arts et les sciences et jouissant des bienfaits de la paix. De
prendre parti avec les combattants et d'agir secrètement de concert avec votre frère Jésuite qui peut être
envoyé de l'autre côté, mais ouvertement opposé à celui dont vous pourriez être l'allié. Seule l'Eglise
devra être le gagnant à la fin, dans les conditions fixées par les traités de paixet dont la fin justifie les
moyens. "
Note : En tant qu'agents du chaos dans l'âge noir, les Jésuites ont la mission de tout subvertir par le
conflit pour établir desconditions depaix favorables à l'extension de leur politique mondiale. Ce
discours n'est donc pas surprenant puisqu'il s'adresse à un novice déjà avertides buts de l'Ordre, et qui
a été mis à l'épreuve durant de longues années avant de mériterl'initiation suprême.
" On vous a enseigné votre devoir en tant qu'espion, à réunir toute statistique, fait et information en
votre pouvoir depuis toute source ; de vous intégrer dans la confidence du cercle de famille des
protestants et hérétiques de toute classe et caractère, aussi bien le marchand, le banquier, l'avocat, parmi
les écoles et les universités, dans les parlements, les législatures, et dans les conseils judiciaires de l'Etat,
et d'être " toute chose pour tous les hommes ", par égard pour le Pape dont nous sommes les serviteurs
jusqu'à la mort. "
Note : ce texte a été transcrit par des protestants américains qui l'ont sans doute interprété selon leurs
préjugés en se plaçant comme la cible des Jésuites, alors qu'en réalité, ces derniers ont infiltré toutes les
religions depuis quatre siècles. Déjà au 17 ième siècle ils se vantaient d'avoir pénétré le Brahmanisme, le
Shintoïsme et le Confucianisme, en évitant de nommer le Lamaïsme à l'ombre duquel ils installèrent la
pseudo " grande loge blanche ". En Europe, la Franc-maçonnerie fut investie peu après sa fondation, et
la plupart des écoles ésotériques dont les chefs étaient maçons.
" Vous avez reçu toutes vos instructions jusque là en tant que novice, que néophyte, et vous avez servi
comme coadjuteur, confesseur et prêtre, mais vous n'avez pas été investi de tout le nécessaire pour
commander dans l'armée de Loyola au service du Pape. Vous devez servir au bon moment comme
instrument et exécutant de vos supérieurs ; car personne ne peut commander ici s'il n'a pas consacré ses
labeurs du sang de l'hérétique : car " sans effusionde sang, personne ne peut être sauvé ". Cependant,
pour vous adapter dans votre tâche, et rendre votre salut assuré, vous allez, en plus de votre précédent
serment d'obéissance à votre Ordre et votre allégeance au pape, répéter après moi :
" Moi, X ; à présent, et en présence de Dieu Toutpuissant, de Marie la Vierge Bénie, de Michel
l'Archange Béni, de St Jean le Baptiste Béni, les saints Apôtres St Pierre et StPaul et tous les saints et
les hôtes sacrés du Ciel, et à toi, mon Père Spirituel, le Supérieur Général dela Société de Jésus, fondée
par St Ignace de Loyola, durant lePontificat de Paul le III ème, et se poursuivant jusqu'à aujourd'hui,
de faire par l'utérus de Marie, la matrice de Dieu, et par la verge de Jésus-Christ, de déclarer et jurer que
sa Sainteté le Pape est le vice-régent du Christ et levrai et seul dirigeant de l'Eglise Catholique
Universelle sur la terre ; et qu'en vertu des clés qui ouvrent et qui ferment données par mon Sauveur
Jésus-Christ, il a le pouvoir de détrôner les rois, les princes, états, commenwealths et gouvernements
hérétiques, tous étant illégaux sans sa confirmation sacrée, et qu'ils doivent être sûrement détruits. Par
conséquent, au summum de mon pouvoir, je défendrai cette doctrine ainsi que le droit et l'usage de Sa
Sainteté contre tous les usurpateurs de l'autorité hérétique ou protestante et tous leurs adhérents au
regard du fait qu'ils sont des imposteurs et des hérétiques, s'opposant à la Mère Sacrée de l'Eglise de
Rome.
Je m'engage à présent à renoncer et à désavouer toute allégeance due à quelque roi, prince ou état
hérétique nommés protestants ou libéraux, à refuser l'obéissance à n'importe laquelle de leurs lois,
magistrats et fonctionnaires. Je déclare de surcroît que les doctrines des églises d'Angleterre et d'Ecosse,
des calvinistes, huguenots et autres du même acabit que protestants et libéraux comme étant
damnables, qu'elles se sont damnées elles-mêmes etque soient damnées ceux qui ne les abandonneront
pas.
Je déclare de surcroît que j'aiderai, assisterai et conseillerai tous, quel qu'ils soient, les agents de sa
Sainteté partout où je me trouverai, dans n'importe quel autre royaume ou territoire où j'irai, de faire
mon maximum pour extirper toutes les doctrines hérétiques protestantes ou libérales et de détruire tous
leurs prétendus pouvoirs royaux ou autres.
De plus, je promets et déclare que, malgré ce dont je suis dispensé, d'assumer toute religion hérétique,
pour la propagation de l'intérêt de la Mère Eglise, de garder secret et privé tous les conseils d'agents, au
fur et à mesure du temps, selon ce qu'ils peuvent me confier, et de ne pas divulguer, directement ou
indirectement, par paroles, par écrits ou autres circonstances ; mais d'exécuter tout ce qu'ils iront me proposer, tout ce dont ils me chargeront ou découvriront, en ton nom, mon Père Spirituel ou pour
quelque convent sacré.
De plus, je promets et déclare que je n'aurai aucune volonté par moi-même, ou même une quelconque
réserve intellectuelle, aussi mort qu'un cadavre, maisobéirai sans aucune hésitation à chacun et tout
ordre que je peux recevoir de mes supérieurs de la Milice du Pape et de Jésus-Christ ; que j'irai dans
n'importe quel endroit du monde où je puisse être envoyé, sans murmurer ou rechigner, et que je serai
soumis à toutes choses ordonnées. "
Note : attention, la suite est insoutenable, et l'on comprend la fureur de certaines autorités laïques à
l'encontre des Jésuites lorsqu'ils lurent ce qui suit :
" Je promets et déclare de surcroît que je ferai,dès que l'opportunité se présentera, une guerre
implacable, secrètement ou ouvertement, contre tous les hérétiques, protestants ou libéraux, comme je
suis dirigé pour le faire, de les extirper et les exterminer de la face de la terre entière, et que je
n'épargnerai personne quel que soit son âge, son sexe ou sa condition, que je pendrai, brûlerai, ferai
dépérir, abîmerai, écorcherai, étranglerai, et enterrerai vivant ces infâmes hérétiques ; que j'arracherai les
ventres et les matrices de leurs femmes, écraserai les têtes de leurs enfants contre les murs, afin
d'annihiler à tout jamais leur exécrable race.
Que au cas où cela ne pourrait pas être fait ouvertement, j'utiliserai secrètement le récipient
empoisonné, la corde à étrangler, le fer du poignard oule plomb de la balle, sans égard pour le rang,
l'honneur, la dignité ou l'autorité d'une ou des personnes, quelle que puisse être leur condition de vie,
publique ou privée, puisque je puis être sommé de le faire par n'importe quel agent du Pape, ou par un
supérieur de la Fraternité de la Sainte Foi, de la Société de Jésus.
En confirmation duquel, je dédie par la présente mon existence, mon âme et tous mes pouvoirs
corporels, et qu'avec cette dague que je reçois maintenant, je signe de mon nom écrit de mon propre
sang, pour attestation ; et s'il est avéré que je manquepar fausseté ou faiblesse dans ma détermination,
que mes frères et soldats de la Milice du Pape me tranchent les mains et les pieds, et la gorge d'une
oreille à l'autre, que mon ventre soit ouvert et qu'on y brûle du soufre, avec toutes les punitions qui
puissent m'être infligées sur terre, et que mon âme soit torturée par les démons dans un enfer éternel. "
Note : les châtiments du renégat Jésuite sont identiques à celles dont on menace l'initié Franc-maçon,
ce qui confirme à l'évidence l'origine réelle de la Franc-maçonnerie moderne dont on voit mal les
adeptes, bourgeois libre-penseurs, inventer de telles menaces pour eux-mêmes. La signature du pacte
par le sang est le rite ultime de l'engagement sataniste.
Cette déclaration de foi explique les génocides modernes et pourquoi des témoins affirment avoir vu
des jésuites diriger des massacres en personnedurant la dernière guerre mondiale.
Et le Rwanda, et le Cambodge ? Nous savons qu'au Rwanda les appels au meurtre furent lancés depuis
la chaire des églises.
" Par tout cela, moi X, jure sur la Sainte Trinité et le saint Sacrement, que je suis sur le point de
recevoir, de célébrer, quant à moi, invariablement ; que je dois faire appel à tous les hôtes célestes et
glorieux du Ciel pour être témoins de mes réelles intentions de conserver ceci en tant que serment.
En témoignage de cela, je prends ce haut et saint sacrement de l'Eucharistie, et de surcroît m'en porte
témoin, de mon nom écrit de la, pointe de cette dague trempée dans mon propre sang et scellé devant
ce saint convent.
Le supérieur : " Tu te tiendras à présent sur tes pieds et je t'enseignerai le catéchisme nécessaire pour
que tu fasses connaître à tout membre de la Société de Jésus appartenant à ce grade.
En premier lieu, en tant que Frère Jésuite, tu feras avec un autre Frère, le signe ordinaire de la croix
comme n'importe quel catholique romainle ferait ; ensuite l'un de vous croise ses poignets, paumes des
mains ouvertes, l'autre croise ses pieds l'un par-dessus l'autre ; le premier pointe de son index droit le
centre de sa paume gauche, tandis que l'autre de son index gauche pointe le centre de sa paume droite,
puis le premier de sa main droite fait un cercle autour de sa tête, en la touchant ; ensuite l'autre de
l'index de sa main gauche touche le côté gauche de son corps juste sous son cœur, puis le premier de sa
main droite mime le geste de trancher la gorge de l'autre, puis l'autre de sa main droite fait le geste de
couper à la dague l'estomac et l'abdomen du premier.
Le premier dit alors IUSTUM ; l'autre répond NECAR ; puis le premier dit REGES, et l'autre répond
IMPIOS. Le premier va alors présenter un petit morceau de papier plié d'une façon particulière quatre
fois, que l'autre va couper longitudinalement en l'ouvrant, on trouvera le nom IESU écrit sur la tête et
sur les bras trois fois. Ensuite vous donnerez et recevrez les questions et réponses suivantes :
Q : D'où venez-vous ?
R : Des rives du Jourdain, du calvaire, du Saint-Sépulcre et pour finir de Rome.
Q : Qui servez-vous ?
R : Le saint Père de Rome, le Pape, et l'Eglise catholique Romaine universelle partout dans le monde.
Q : Qui vous commande ?
R : Le successeur de St Ignace, le Fondateur de la Société de l'Eglise ou Soldats de Jésus-Christ.
Q : Qui vous a reçu ?
R : Un vénérable homme aux cheveux blancs.
Q : Comment ?
R : Avec une dague nue, et moi m'agenouillant sur une croix sous les drapeaux du Pape et de notre
Ordre Sacré.
Q : Avez-vous prêté serment ?
R : Oui, de détruire les hérétiques ainsi que leurs gouvernements et dirigeants, et de n'épargner
personne quel que soit l'âge, le sexe ou la condition. D'être comme un cadavre sans aucune opinion ou
volonté par moi-même, mais d'obéir implicitement à mes supérieurs pour toutes choses sans hésitation
ni murmure.
Q : Le ferez-vous ?
R : Oui.
Q : Comment voyagez-vous ?
R : Dans la barque de Pierre le pêcheur.
Q : Où voyagez-vous ?
R : Aux quatre coins du globe.
Q : Dans quel but ?
R : Pour obéir aux ordres de mon Général et de mes supérieurs, et exécuter la volonté du pape, et
accomplir fidèlement les conditions de mon serment.
R : Alors, va partout dans le monde, et prends possession de toutes les terres au nom du Pape. Celui
qui ne l'acceptera pas en tant que Vicaire de Jésus et de son Vice-Régent sur terre, qu'il soit maudit et
exterminé. "


Note: Certains papes se sont dressés contre la main-mise des Jésuitessur l'Eglise. L'ordre des Jésuites
fut supprimé par le pape Clément XIV en 1773, mais n'en continua pas moins son oeuvre.
Note de Nenki: maintenant que vous avez lu ce etxte, vous comprendrez que toutes les initiations des
hauts degrés de la "Fraternité" (Skul & Bones, Crane et Os, Bohémian Club, etc..) exigent les mêmes
serments soit le don total de soi et de son âme. Ceci semble un pacte diaboliquement dessiné pour
obtenir un candidat de Manchourie parfait. Car existe-t-il plus haut idéal que deservir Dieu et sa cause.

Le sacrifice de Amy winehouse et le club des 27

amy

La mort prématurée d’Amy Winehouse a été un triste évènement, mais pour beaucoup il y a un fort sentiment de « déjà-vu ». En effet, elle fait partie des nombreux artistes qui sont morts à l’âge de 27 ans, et une des nombreuses personnalités mortes prématurément dans d’étranges circonstances. Y a t il autre chose derrière ces morts qui rencontrent « l’oeil » ?

Célèbre pour sa voix et un style soul et tristement célèbre pour ses polémiques et la toxicomanie, Amy Winehouse a incarné la dichotomie classique d’une rock star: brillance artistiques couplées avec une tendance à l’auto-destruction. Sa mort précoce, à 27 ans, a fourni le dernier ingrédient nécessaire pour devenir une star du rock mémorable : la jeunesse éternelle. Au-delà de sa musique, Amy Winehouse sera désormais dans les mémoires comme l’un de ceux qui «vivent rapide et meurent jeune» (NDLR : référence à la formule « live fast & die young » très utilisée dans le rock n roll) et aura toujours cette aura mystique qui entoure ceux qui sont décédés dans la fleur de l’âge.

Nous ne pourrons jamais voir Amy Winehouse vieillir et perdre de sa vigueur. Nous ne la verrons jamais devenir une « has been » apparaissant dans des publicités de merde pour payer les factures. En mourant à l’âge de 27 ans, Amy Winehouse sera à jamais dans les mémoires comme la diva de feu qui a inspiré, choqué, a attiré et repoussé les gens à la fois. Surtout, en mourant à l’âge de 27 ans, Amy Winehouse est devenue le dernier membre du Club des 27.

Le Club des 27

Le Club 27 (ou 27 pour toujours) est le nom donné au groupe de stars très influentes qui sont mortes à l’âge de 27 ans. Bien qu’il existe des dizaines d’artistes dans le Club 27, les plus notables sont Jimi Hendrix, Janis Joplin, Jim Morrison et Kurt Cobain. La plupart des membres de ce club ont mené une vie quelque peu troublée et les causes de leur décès a été entouré par un voile de mystère. En effet, enquêter sur les circonstances entourant les décès de Jim Morrison, Jimi Hendrix et Kurt Cobain conduit rapidement à des questions sans réponse et des anomalies étranges. Aucune autopsie, aucune cause définitive de la mort et les rapports de police vagues semblent être la norme dans ces affaires très médiatisées. En bref, nous pouvons trouver dans ces décès prématurés toutes les conditions permettant de générer des « théories alternatives » incluant le meurtre.

Amy Winehouse semble malheureusement correspondre parfaitement aux critères du club. Bien que l’on pourrait faire valoir qu’elle n’était pas l’artiste emblématique et révolutionnaire que Hendrix et d’autres ont été, elle portait de nombreuses similitudes avec eux: Un style unique, une grande influence, drogues dures et grosse consommation d’alcool, une tendance à la dépression et autres problèmes de santé mentale, une histoire de mauvaises relations, et enfin (et surtout), un tas de questions sans réponses entourant sa mort.

Méga-rituels

Le phénomène des stars mourant jeunes dans des circonstances étranges va au-delà du très médiatisé « club des 27?. Bien que ce club soit « réservé » aux chanteurs qui meurent à l’âge exact de 27 ans, de nombreux autres types d’artistes sont morts dans des circonstances mystérieuses autour de l’âge de 30 ans.

Récemment, les décès de Heath Ledger (voir l’article sur lui intitulé « L’Imaginarium du Docteur Parnassus » et le sacrifice de Heath Ledger ) et Brittany Murphy ont suivi le même schéma que celles décrites ci-dessus. Curieusement, il apparaît souvent une construction médiatique autour de ces figures avant leurs morts, illustrant leurs comportements bizarres ou des problèmes personnels. Ces décès prématurés font ils partie de rituels tordus pratiqués par une élite occulte au sommet de l’industrie du disque ? Est ce que ces stars charismatiques n’ont pas été portées aux sommets pour ensuite être sacrifiées créant une sorte de « méga rituel » mondial ? Est la vague de choc et le chagrin entourant ces évènements qui est exploitée de quelque façon par de fortes puissances occultistes ? Ces concepts peuvent paraître totalement ridicules à la personne moyenne, mais, pour des occultistes initiés, la puissance magique d’un sacrifice humain a été reconnue et documentée par les rituels de nombreuses civilisations antiques. Dans « les sociétés secrètes et de guerre psychologique » , l’auteur Michael A. Hoffman II écrit:

« La question de contrôler l’humanité avec des mots ésotériques et symboles codés dans un jeu, un média ou un rituel spectaculaire est l’un des plus difficile à comprendre pour les gens . C’est pourquoi la plupart des gens sont considérés avec mépris comme «Cowans», «le profane», «les gentils» et «goyim» par les « initiés » des sociétés secrètes. »

A propos de méga-rituels Hoffman a écrit:

«[Certains meurtres] sont des meurtres rituels impliquant un culte protégé par le gouvernement américain et les les grande groupes médiatiques, avec des liens forts avec la police.

Ces meurtres sont en réalité des cérémonies chorégraphiées de manière complexe ; effectués d’abord sur une échelle très intime et secrète, parmi les mêmes initiés afin de les programmer, puis sur une grande échelle, incommensurablement amplifiée par les médias électroniques.

En fin de compte ce que nous avons est une émission rituelle hautement symbolique, qui se diffuse à des millions de personnes, une inversion satanique; une messe noire, où les « bancs » sont remplies par toute la nation et à travers laquelle l’humanité est brutalisée et avilie, la « Nigredo« phase du processus alchimique. »
- Michael A. Hoffman II, les sociétés secrètes et de guerre psychologique

Dans les années 1940, le poète français et directeur de théâtre, Antonin Artaud prédit l’avènement de méga-rituels occultes dans les médias. Artaud était un adepte de plusieurs formes d’occultisme et bien au courant des pouvoirs de transformation des rituels théâtraux: il a créé le fameux « Théâtre de la Cruauté» (NDLR : Selon Artaud, les mots ne doivent pas être utilisés pour ce qu’ils sont, mais plutôt « dans un sens incantatoire, vraiment magique – pour leur forme, leurs émanations sensibles et non plus seulement pour leur sens» source ) qui vise à modifier profondément le public. En ce qui concerne le traitement de l’esprit de groupe, Artaud a écrit:

« En dehors de la bagatelle qu’est la sorcellerie des sorciers de campagnes, il ya des tours du hoodoo mondial auxquels participent régulièrement toutes les consciences alertées … Voilà comment d’étranges forces sont réveillées et transportés vers la voûte astrale, le dôme sombre qui se compose surtout de … l’agressivité toxique des esprits mauvais de la plupart des gens … l’oppression tentaculaire redoutable d’une sorte de magie civique qui va bientôt apparaître non dissimulée. »

À Hollywood, les sujets de ces rituels sont souvent manipulés et sous contrôle mental et leur mort est souvent « annoncée » d’une manière ou d’une autre à travers des œuvres symboliques. Dans L’Imaginarium du Docteur Parnassus , le dernier film de Heath Ledger paru, le thème du sacrifice est extrêmement important. Dans une scène importante, nous voyons les images de trois célébrités qui sont sont mortes jeunes : Rudolph Valentino, James Dean et la princesse Diana. En voyant ces images, une femme dit à Johnny Depp – qui était l’un des remplaçants de Ledger dans le film – « Ces gens … ils sont tous morts ». Réponses Depp:

Oui … mais néanmoins immortels. Ils ne seront jamais vieux ou gras. Ils ne vont pas tomber malades ou devenir faibles. Ils sont au-delà la peur, car ils sont … éternellement jeunes. Ils sont des dieux … et vous pouvez les rejoindre.

Et il ajouta:

Votre sacrifice doit être pur.

Ces lignes devaient initialement être dites par Heath Ledger.


Une peinture faite par Vincent Fantauzzo, un ami de Ledger, avec ses alter ego chuchotant à son oreille. La peinture a été achevée peu avant sa mort. Ce fut sa dernière peinture.

Brittany Murphy est apparu dans plusieurs photoshoots étranges avant sa mort prématurée. Certains d’entre eux font allusion au projet de contrôle mental Monarch et aux rituels occultes :


Photo de Brittany Murphy lié au contrôle de l’esprit


Brittany Murphy entourée d’individus masqués arrangés selon les rituels occultes prise peu de temps avant sa mort

Le cas d’Amy Winehouse

Au moment d’écrire cet article, la cause exacte du décès Winehouse est encore à déterminer ( le sevrage de l’alcool est souvent cité). Comme de nombreux étranges décès de célébrités, on livrera probablement au public une vague version concernant l’abus de drogues et d’alcool. Et, comme avec d’autres décès étranges de célébrités, certains faits étranges vont faire surface, contredisant la version « officielle » de la cause de la mort, provoquant des rumeurs, des spéculations et des versions alternatives.

Il ya déjà des témoins qui ont décrit des évènements étranges, peu avant sa mort. Dans cet article de presse local, un voisin de Winehouse a affirmé qu’il y avait « des cris, des hurlements et une sorte de vacarme de tambour » venant de sa maison la nuit où elle est morte.

Amy Winehouse mort: un voisin à Camden a entendu « des cris et hurlements»

Un de ses voisins a dit qu’il est convaincu qu’elle est morte dans les premières heures de vendredi, car il a entendu crier. « Je pense que quelque chose s’est passé cette nuit-là. Cela ressemblait à un jeu sexuel bizarre. Il y avait des cris et hurlements. « L’homme, qui ne sera pas nommé, a dit qu’il a été réveillé par le bruit à environ deux heures cette nuit. «C’était tout simplement vraiment bizarre et mon fils a dit avoir entendu une sorte de tambour battant. »

Cet après-midi il a entendu un des amis de Amy Winehouse pleurer dans la maison, et a réalisé qu’elle était morte. Il croit qu’un ami lui laissé à la maison après une nuit dehors, et revint cet après-midi pour retrouver son corps. «Elle a été assez discrete et c’est pourquoi, quand j’ai entendu ces sons – hurlements – je pensais que cela ne lui ressemblait pas. « J’ai dit à mon fils » Peut-être qu’elle a pris une mauvaise drogue ‘. »

Il a dit qu’il la vit il ya trois semaines être aidée dans la maison par ses assistantes, et était incapable de marcher à 10h du matin. «Elle ne pouvait pas marcher, elle pouvait à peine mettre un pied devant l’autre. »

Le restaurateur Ze Silva, 56 ans, a déclaré qu’Amy Winehouse venait aussi régulièrement que deux fois par semaine. Elle la vit son dernier mardi et a dit qu’elle avait arrêté de boire. « Elle n’avait rien à boire. Elle m’a dit: «Chérie, ne me donnez pas d’alcool, je ne bois plus. «Elle était normale. Elle parlait à tout le monde, a pris des photos avec les enfants, donnait des autographes. «Elle était une bonne fille, je suis très triste. »

Amy Winehouse serait allée au restaurant, A Baia, jouer au billard avec ses gardes du corps et les a envoyé chercher des petits déjeuners.

Des fleurs, des peluches et des bougies ont été laissés à côté de la bande de police bloquant Camden Square. Une lecture de la carte: « Camden ne t’oubliera pas. Nous t’aimons tous et nous continuerons à t’aimer. Ta légende perdure. »
- – London 24, Amy Winehouse death: Neighbour in Camden heard ‘screaming and howling’

Cela nous amène à la question la plus importante: la mort d’Amy Winehouse était-elle un assassinat ou, peut-être, un sacrifice rituel?
Etait-elle sous contrôle de l’esprit ? Est elle simplement morte d’avoir été trop longtemps exposée à cette industrie dégénérée ?

Après la mort de la chanteuse Amy Winehouse, Kelly Clarkson a « tweeté » un message plutôt poignant à ce sujet.

« J’ai entendu les nouvelles au sujet Amy Winehouse. Je suis incroyablement triste. Je ne la connaissais pas, mais je l’ai rencontrée à quelques reprises et obtenu de l’entendre chanter avant qu’elle n’explose. C’était une fille belle et talentueuse. Je suis en colère. Quel gâchis d’une personne si douée. Quelle honte qu’elle ne voyait pas d’espoir et qu’elle ait continué à vivre sa vie dans ce manoir. J’ai été si bas émotionellement et mentalement que ça te dépasse complètement. Je continue à me demander pourquoi certains d’entre nous sont épargnés et d’autres deviennent des exemples. Je suis très en colère et triste. Je ne sais pas pourquoi cela me tracasse autant. Parfois je pense que ce travail nous tuera tous, au moins émotionnellement. C’est sûrement pour ça quand j’étais petit au catéchisme, j’ai appris que Dieu ne voulait pas que l’on adore de faux dieux ou des idoles. Enfant, je trouvais cela égoïste de la part de Dieu, mais je pense que j’ai compris maintenant.

Il ne voulait pas que l’on suive des gens qui sont imparfaits et non pas tant pour les adeptes, mais pour les dieux et / ou des idoles qui ne seront jamais ce que chacun souhaite, ou a besoin d’être, parce que nous sommes imparfaits. Il savait que nous ne serions pas capables de gérer la pression, la honte, la gloire, ou la puissance qu’apporte le feu des projecteurs.

Je suis désemparé. Je suis également extrêmement reconnaissant pour les gens qui m’aiment et me soutiennent. Sans de tels amis et la famille étonnante qui sait où je serais. Mes pensées et mes prières sont avec ses amis et sa famille. Je suis vraiment désolée pour votre perte. Je prie pour la paix dans vos cœurs. »

Jetée du train de la liberté


Amy Enfant


Une sculpture prophétique de 2008 sur Amy Winehouse, nommée « The Only Good Rock Star is a Dead Rock Star ». Elle dépeint Amy Winehouse gisant sur le plancher sans vie avec une balle dans la tête. A noter le masque de minnie mouse que certains interprètent comme étant le symbole du contrôle mental. Ce que réfute le sculpteur qui parle d’une référence à une vidéo où Amy jouait avec une souris.

Dans le livre de Fritz Springmeier : The Illuminati Formula to Create a Mind Control Slave, il est indique sur les esclaves sous contrôle mental :

« Les programmeurs / maîtres les programment avec l’attente qu’ils seront « jetés du train de la liberté » quand ils atteindront l’âge de 30 ans

(Freedom Train est le mot de code pour le contrôle de l’esprit fondé sur les traumatismes de Monarch. Pour eux être jeté du train de la liberté signifie d’être tué.) »

Les victimes de contrôle mental meurent souvent à un jeune âge pour plusieurs raisons. Premièrement, selon les experts des traumatismes du contrôle de l’esprit, le tourment, la torture et le contrôle exercé sur les victimes ne peuvent pas être maintenue indéfiniment à l’âge adulte. A un moment, souvent autour de l’âge de 30 ans, la programmation se dissipe, des victimes commencent à retrouver une certaine lucidité. Ce contact avec la réalité est souvent traumatisant, ce qui provoque chez les victimes de sévères dépressions, des symptômes de troubles mentaux tels que MPD (troubles de la personnalité multiple) et la consommation de stupéfiants et d’alcool. Quand les esclaves (en particulier ceux qui sont influents) cessent de répondre à la programmation et commencent à afficher un comportement erratique et imprévisible, ils sont souvent « jeté du train de la liberté ».

Certaines victimes de tempéraments et de caractère exceptionnellement fort parviennent à se libérer des liens du contrôle de l’esprit (dans une certaine mesure). Pour les empêcher de «parler», ils sont souvent trouvés et «jeté hors du train liberté » aussi.

«Si un esclave n’est pas conforme ou s’il doit être jeté du Freedom Train, il peut devenir une statistique utilisable. Il suffit de le « déclencher » pour qu’il commette un meurtre et ensuite regarder la police l’abattre. Le NWO gagne encore une statistique et un autre cas pour effrayer le public afin de lui faire accepter le contrôle des armes. »

Est ce que Winehouse était sous contrôle mental et a t-elle été jetée du « train de la liberté » ? Difficile à dire. Elle a clairement montré les symptômes typiques d’une «victime de l’industrie » et quelques relations personnelles qui (notamment Blake Fielder-Civil) semblent avoir joué le rôle de « gestionnaire » (similaire à la relation de Mariah Carey avec Tommy Mottola et la fin des années Anna-Nicole Smith et sa relation avec Howard K. Stern).

Il suffit de placer une personne déjà vulnérable dans un environnement toxique, l’industrie de la musique, ensuite mettre la machine a célébrité en mouvement, qui avec le harcèlement constant des médias , sera suffisant pour induire un traumatisme et l’instabilité mentale qui ouvre la voie pour le contrôle de l’esprit.

Malgré son succès, Amy Winehouse n’a jamais été un «pion de l’industrie » comme les autres actes discuté sur ce site. Son refus (ou l’incapacité) à «entrer dans le moule » pourrait avoir été une cause de son décès. la Filleule de Winehouse, et sa protégée Dionne Bromfield, semble correspondre parfaitement à ce moule .


Extrait du dernier clip de Dionne Bromfield, filmé deux mois avant la mort de Winehouse. On voit qu’elle fait clairement le signe de reconnaissance Illuminati dans l’industrie du show biz.

En Conclusion

Bien qu’il soit difficile de connaître la cause exacte de la mort d’Amy Winehouse, son cas n’est certainement pas unique. Il est, en fait, une tendance qui semble se répéter quand on regarde la mort prématurée de jeunes célébrités. Si l’on devait comparer la vie et les circonstances qui ont conduit à la mort de ces étoiles, on aurait d’importantes similitudes et l’on pourrait ensuite se rendre compte que d’importantes «pièces du puzzle » sont souvent absentes des histoires officielles. Depuis ses humbles débuts, ces stars ont réussi à atteindre un grand niveau de popularité. Cependant, à un moment donné, quelque chose va terriblement mal et une chute humiliante mêlée à la drogue survient presque inévitablement. Est la pièce manquante du puzzle ? Si ces artistes ne sont pas une conséquence directe du contrôle de l’esprit Monarch, une figure « gestionnaire » existe néanmoins dans leur entourage, servant à manipuler et influencer vers un comportement auto-destructeur. Les médias ajoute souvent et amplifient les problèmes des stars, les dépeignant comme des toxicomanes perturbés. Lorsque leur mort est annoncée, le monde est choqué, mais pas si surpris. Drogues et alcool sont, comme toujours, les boucs émissaires parfaits. Comme les gens disent … « affaire classée ».

Pourquoi notre culture populaire est si obsédé par le sexe et la mort, où les étoiles montantes, capturent l’amour de millions, avant de se faire descendre ? Dans une industrie imprégnée de symbolisme occulte, dirigée par des personnes et des organisations qui croient en des pouvoirs occultes, est-il possible que les rituels occultes réels soient menés? Est-ce le choc collectif provoquée par l’annonce d’un décès de célébrités qui est utilisé comme psychodrame rituel destiné à l’empreinte de la conscience collective? Bien sûr, pas tous les décès de célébrités sont les résultats de rituels, beaucoup d’entre eux se produisent parce que, vous savez, des trucs qui se passe. Une chose reste cependant constant: Le décès sont symptomatiques de la sombre réalité du show-business, qui est toxique à plusieurs niveaux. Pour être pris dans ce domaine et en essayant de s’en sortir, il est, pour citer une chanson de Winehouse, une guerre impie (some unholy war).

 


La cause profonde des mariages tristes, des familles malheureuses et des problèmes émotionnel est la même.

 

 

tumblr_m9qlsi2rUV1qzjl9xo1_500 - Copie

Mental_health_006

Tout au long de l’histoire, des sociétés n’avaient pas toutes les contraintes des nôtres. Bien que ces sociétés aient eu beaucoup moins de « biens de consommation » et moins de ce que la modernité nomme « l’efficacité, » elles avaient aussi beaucoup moins de maladies mentales. Bien sûr, cette réalité est passée sous silence par les champions peu critiques de la modernité et de la psychiatrie classique. La coercition – l’usage de la force physique, légale, chimique, psychologique, financière, ou autre, dans le but de conformer – est propre au travail, à la scolarité et à l’éducation des enfants dans notre société. Cependant, la coercition engendre la peur et le ressentiment, qui engendrent des mariages tristes, des familles malheureuses, et ce que nous appelons la maladie mentale.

 

Sociétés peu coercitives : peu de maladies mentales

Après avoir assisté aux horreurs de la Première Guerre mondiale et avoir écrit Les Révoltés de la Bounty (1932), Charles Nordhoff et James Norman Hall reçurent une commission de Harper’s magazine pour écrire des récits de voyage documentaires sur la vie dans le Pacifique Sud. Leurs témoignages sur les îles de Paumoto, les îles de la Société et les îles Cook ont été publiés sous la forme d’un feuilleton dans Harper’s puis ont été rassemblés dans le livre Faery, terres des mers du Sud (1921). Nordhoff et Hall ont été frappés par le faible degré de coercition dans ces cultures insulaires par rapport à leur propre société, et ils ont été enchantés par ce que devenaient les enfants dans de telles conditions non-coercitives :

Il est fascinant de regarder ces jeunes, élevés sans vêtements et sans contraintes… Une fois qu’ils sont sevrés du sein de leurs mères – ce qui n’est souvent pas le cas avant l’âge de deux ans et demi ou trois ans – les enfants des îles apprennent librement à se débrouiller eux-même; il y de quoi manger à la maison, un endroit où dormir, et de quoi se vêtir s’il fait froid – et la responsabilité parentale s’arrête là. L’enfant mange quand il veut, dort quand il veut, où il veut, et s’amuse uniquement par ses propres ressources. En grandissant, on attend de lui quelques petites tâches – cueillir des fruits, aider à la pêche, nettoyer le sol autour de la maison – mais l’injonction de travailler est donnée fortuitement, et suivie fortuitement. La punition n’existe presque pas… [Mais] ces jeunes de couleur grandissent avec étonnamment peu de friction – ils ont un tempérament doux, enjoué, ils ne s’ennuient jamais, et sont rarement querelleurs.

Pour de nombreux peuples autochtones, même la règle de la majorité que la plupart des américains appellent la démocratie est problématique du point de vue de la coercition, car elle engendre des ressentiments dans la minorité. Roland Chrisjohn, membre de la tribu des Iroquois et auteur de The Circle Game, souligne que pour son peuple il est considéré comme utile de passer le temps nécessaire pour parvenir à un consensus, afin d’éviter tout ressentiment. Selon les normes de la civilisation occidentale, ce serait totalement inefficace.

« Parvenir à un consensus pourrait prendre une éternité ! » s’est écrié un participant à une conférence de Chrisjohn. A quoi il a répondu : « Quoi de plus important ? »

De nombreux témoignages indiquent que la maladie mentale n’existe pas dans les sociétés autochtones, où il y a très peu de coercition et où il est bien connu que la coercition engendre un ressentiment qui brise les relations. Le livre Les soins en institution pour les fous aux Etats-Unis et au Canada publié en 1916, rapporte que : « Le Dr. Lillybridge de Virginie, employé par le gouvernement pour surveiller le retrait des Indiens Cherokee en 1827-89, a vu plus de 20,000 Indiens et s’est beaucoup renseigné sur leurs maladies. Il dit n’avoir jamais vu ni entendu parler d’un cas de folie parmi eux. »

Le psychiatre E. Fuller Torrey, a écrit en 1980 dans son livre Schizophrénie et civilisation, « La schizophrénie semble être une maladie de civilisation. » En 1973, Torrey a mené des recherches en Nouvelle-Guinée, qu’il a décrit comme « un pays se prêtant étrangement bien aux recherches épidémiologiques car les dossiers de recensement, même pour les villages les plus reculés, sont remarquablement bons. » En examinant ces dossiers, il a découvert « une différence dans la prévalence de la schizophrénie selon les districts, qui pouvait varier d’un facteur de 20; les districts où la prévalence était la plus élevée étant, en général, ceux qui avaient le plus de contact avec la civilisation occidentale. » Après avoir étudié d’autres études, Torrey conclut :

Entre 1828 et 1960, presque tous les observateurs ont convenu que la psychose ou la schizophrénie étaient rares dans les zones technologiquement sous-développées du monde… Le plus frappant… est le consensus remarquable que la folie (dans les premières études) et la schizophrénie (dans des études ultérieures) étaient relativement rares avant le contact avec la civilisation euro-américaine… Mais vers 1950 quelque chose d’intéressant s’est produit… l’idée s’est répandue, dans la littérature psychiatrique, que la schizophrénie avait environ la même prévalence dans toutes les cultures et qu’elle n’était pas une maladie de civilisation.

Pourtant, Torrey est un défenseur de l’idée que les troubles mentaux graves sont dus à des facteurs biologiques et non des facteurs sociaux, et sa charge consiste à faire de l’Alliance Nationale pour les Malades Mentaux (NAMI) une force politique puissante. Comment Torrey parvient-il à concilier son idée que la maladie mentale a pour cause des facteurs biologiques avec ses propres recherches montrant que les troubles mentaux graves sont fortement associés à la civilisation euro-américaine ? Pour Torrey, « parmi les agents possibles, les virus sont les principaux suspects. »

Les agents biochimiques viraux suspectés par Torrey n’ont jamais été découverts. Alors pourquoi n’a-t-il pas pris en compte les effets toxiques de la coercition ? Torrey est un ardent défenseur des traitements coercitifs, y compris la médication forcée. Peut-être que son aveuglement face aux effets néfastes de la coercition l’oblige à proclamer que la maladie mentale ne peut être causée par des facteurs sociaux - même après avoir découvert le lien étroit entre la civilisation euro-américaine et les troubles mentaux graves.

Alors que Torrey n’a fait qu’étudier les dossiers de Nouvelle-Guinée, Jared Diamond a réellement travaillé avec la population de Nouvelle-Guinée pendant près d’un demi-siècle, côtoyant des groupes différents pendant de longues périodes, y compris des tribus de chasseurs-cueilleurs (et d’autres sociétés de petite dimension) où le rôle parental apportait beaucoup d’attention et un minimum de coercition.

Dans From the World Until Yesterday (2012), Diamond rapporte comment le laissez-faire parental n’est « pas inhabituel pour les normes des sociétés de chasseurs-cueilleurs de la planète, dont beaucoup considèrent les jeunes enfants comme des individus autonomes dont les désirs ne doivent pas être contrecarrés. » Diamond conclut que la volonté de contrôler les enfants dans notre société, pour ce qu’on imagine être leur bien, détruit en réalité les traits que nous admirons :

D’autres occidentaux et moi-même sommes frappés par la sécurité émotionnelle, la confiance en soi, la curiosité et l’autonomie des membres des sociétés de petites dimensions, que ce soit chez les adultes ou déjà chez les enfants. Nous constatons que les personnes des sociétés de petites dimensions passent beaucoup plus de temps que nous à discuter entre elles, et passent très peu de temps avec les divertissements passifs qu’apportent les étrangers, comme la télévision, les jeux vidéos, et les livres. Nous sommes frappés par le développement précoce des aptitudes sociales de ces enfants. Ce sont des qualités que la plupart d’entre nous admirons, et aimerions voir chez nos propres enfants, mais nous empêchons le développement de ces qualités en classant et notant nos enfants et en leur disant constamment quoi faire.

Conséquences émotionnelles et comportementales de la coercition

Autrefois, quand les médecins prenaient tout leur temps pour vraiment écouter leurs patients parler de leurs vies, il était évident que pour beaucoup, la coercition était la cause de leur malheur. Mais la plupart des médecins, ainsi que des psychiatres, ne se plongent plus dans la vie de leurs patients. Selon le New York Times en 2011 :   »Une étude gouvernementale de 2005 a révélé que seulement 11 pour cent des psychiatres accordait une thérapie par la parole à tous les patients. » L’article souligne qu’il est beaucoup plus rentable pour les psychiatres de faire de la « gestion des médicaments, » qui consiste seulement à relever les symptômes et ajuster la médication. 

Depuis les années 1980, la psychiatrie biochimique en partenariat avec Big Pharma domine la psychiatrie, et a réussi à passer sous silence les vérités sur la coercition, autrefois évidentes pour les professionnels qui écoutaient réellement et longuement leurs patients - des vérités évidentes pour, par exemple, Sigmund Freud (Malaise dans la civilisation, 1929) et R.D. Laing (La Politique de l’expérience, 1967). Ce n’est pas pour autant que la psychanalyse de Freud et l’approche existentielle de Laing ont toujours été thérapeutiques. Mais les médecins qui ne se concentrent que sur les symptômes et prescrivent des médicaments passent à côté de la réalité évidente des répercussions multiples que peuvent avoir les différentes coercitions sociétales sur les coercitions familiales, les ressentiments et les problèmes émotionnels et comportementaux.

La modernité est remplie de coercitions institutionnelles absentes de la plupart des cultures autochtones. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne la scolarité et l’emploi, que la plupart des américains, selon les derniers sondages, trouvent aliénants, inintéressants et pas amusants. Comme je l’ai signalé en juillet, un sondage Gallup publié en janvier 2013 a rapporté que plus les élèves restaient à l’école, moins ils étaient intéressés, et dans le secondaire, seulement 40% d’entre eux disaient être intéressés. Les critiques de l’école, depuis Henry David Thoreau et Paul Goodman jusqu’à John Holt et John Taylor Gatto ont compris qu’une scolarité coercitive et peu engageante était nécessaire pour s’assurer que les jeunes acceptent plus facilement un emploi coercitif et peu engageant. Comme je l’ai signalé dans le même article, un sondage Gallup de juin 2013 a révélé que 70% des américains détestaient leur emploi ou travaillaient comme des zombies.

Un emploi et une scolarité peu engageants exigent toutes sortes de coercitions pour y participer, et les êtres humains payent le prix psychologique. En près de trois décennies de pratique clinique, j’ai découvert que la coercition était souvent la source de la souffrance.

Voici une situation que j’ai vu des centaines de fois. Un enfant ou un adolescent intelligent est moins performant que d’habitude dans une école standard, et commence à avoir des problèmes émotionnels et/ou comportementaux. L’enfant se sent souvent contraint par la scolarisation standard à prêter attention à ce qui est ennuyeux, à faire des devoirs qui n’ont pas de valeur apparente, et de rester dans un bâtiment étouffant et aseptisé. Selon le tempérament de l’enfant, cette contrainte conduit à des résultats différents – jamais positifs.

Certains de ces enfants sont déprimés et anxieux. Ils craignent que leur manque d’attention et d’intérêt se traduira par des conséquences désastreuses dans la vie. Ils croient que comme l’avertissent les autorités, s’ils ont de mauvais résultats à l’école ils devront bosser toute leur vie dans un fast-food. Il est de plus en plus courant pour les médecins de prescrire des antidépresseurs et autres médicaments psychiatriques à ces enfants anxieux et déprimés.

D’autres enfants inattentifs ne sont pas inquiets. Ils ne prennent pas au sérieux leur scolarité ni les avertissements des autorités, et ils trouvent légitime de résister à la coercition. Les professionnels de la santé mentale parlent souvent de « rébellion », et les diagnostiquent avec un « trouble oppositionnel avec provocation », ou un « trouble des conduites ». Leurs parents cherchent souvent à les punir, mais ne parviennent en général pas à briser la résistance de ces enfants. Les parents sont alors frustrés et mécontents du stress que leur cause leur enfant. L’enfant perçoit la frustration et le ressentiment des parents, et pense que ses parents ne l’aiment pas. De sorte que ces enfants cessent d’aimer leurs parents, cessent de faire attention aux sentiments des parents, et cherchent d’autres jeunes qui semblent faire comme eux, même si ces jeunes sont impliqués dans des activités criminelles.

Dans toutes les sociétés, ce qui est culturellement admis est régi par des contraintes comportementales. Par exemple, dans de nombreuses cultures indigènes, les pairs font pression pour être courageux et honnête. Cependant, dans la modernité, nous avons des contraintes institutionnelles qui nous obligent à adopter des comportements que nous ne respectons pas ou n’estimons pas. Les parents, de peur que leurs enfants n’obtiennent pas la reconnaissance nécessaire à un emploi, contraignent systématiquement leurs enfants à se conformer à la scolarité coercitive qu’eux-même trouvaient désagréable quand ils étaient enfants. Et bien que 70% d’entre nous détestions notre travail ou l’accomplissions comme des zombies, nous sommes contraints de chercher et de conserver un emploi par crainte de la pauvreté et de se retrouver sans abri.

Dans notre société, on nous apprend qu’accepter la coercition institutionnelle est nécessaire pour survivre. Nous découvrons différentes manières - y compris les drogues et l’alcool – de nier le ressentiment. Nous dépensons beaucoup d’énergie pour nier les effets létaux de la coercition sur les relations. Et, contrairement à de nombreuses cultures indigènes, nous dépensons peu d’énergie à créer une société ayant une coercition réduite.

Comme nous acceptons la coercition comme allant de soi, nous contraignons facilement les autres dès que l’occasion se présente. Cette opportunité se présente par exemple quand nous devenons des supérieurs hiérarchiques au travail et que nous sentons la sécurité que donne le pouvoir, ou quand, après avoir séduit notre conjoint en étant le moins coercitif possible, nous sentons la sécurité du mariage. Le mariage et les autres relations dégénèrent rapidement quand une personne est obsédée par le contrôle coercitif; ce qui produit du ressentiment chez l’autre personne, qui utilise alors des mesures anti-coercitives.

Nous pouvons contraindre par l’intimidation physique, la critique constante et bien d’autres moyens. De telles contraintes produisent du ressentiment, véritable poison qui tue les relations et crée de graves problèmes émotionnels. La nature interactionnelle de la dépression (1999), édité par les psychologues Thomas Joiner et James Coyne, documente par des centaines d’études la nature interpersonnelle de la dépression. Dans une étude sur les femmes mariées malheureuses, diagnostiquées avec la dépression, 60 pour cent d’entre elles pensaient que leur mariage malheureux était la principale cause de leur dépression. Dans une autre étude, le meilleur indicateur de rechute de la dépression s’est révélé être la réponse à cette seule question : « A quel point votre conjoint vous critique ? »

Dans les années 1970, avant la domination du partenariat Big Pharma/biopsychiatrie, de nombreux professionnels de la santé mentale prenaient au sérieux l’impact de la coercition et du ressentiment sur la santé mentale. Et dans un climat culturel plus favorable que celui d’aujourd’hui pour une réflexion critique de la société, des auteurs comme Erich Fromm, qui ont abordé la relation entre la société et la santé mentale, étaient pris au sérieux, même dans la culture populaire.

Mais alors la psychiatrie s’est acoquinée avec Big Pharma et ses Gros Sous. Leur partenariat a permis de passer sous silence la réalité évidente qu’une société extrêmement coercitive crée une peur et un ressentiment énorme, ce qui se traduit par des mariages tristes, des familles malheureuses et des problèmes émotionnels et comportementaux.

 

A propos de l’auteur : Bruce E. Levine est un psychologue clinicien en exercice. Son dernier livre s’intitule Allez hop debout ! Unir les populistes, renforcer les vaincus, et vaincre l’élite corporative.NewsOfTomorrow

Les mères gardent une trace de l’ADN de leur fils dans le cerveau à vie

84845113_o

 

Si les mères et leurs enfants conservent un lien spécial tout au long de leurs vies, les scientifiques ont découvert que les mères et leurs fils partagent bien plus: leur ADN.

 

Le magazine scientifique Pour La Science explique qu’il est fréquent que durant la grossesse, les cellules des femmes et celles de leur enfant passent d’un corps à de corps. Ce phénomène s’appelle le microchimérisme. Ainsi un chromosome Y serait présent dans le cerveau de certaines femmes ayant accouché d’un fils.

Dans le cas présent, il est probable que la barrière hémato-encéphalique soit la cause du changement d’ADN. Lors de la grossesse, elle devient plus perméable et pourrait ainsi laisser filtrer les cellules du foetus dans le cerveau des mères.

Medical News Today explique que les scientifiques ont souhaité savoir si ce phénomène était bénéfique ou nuisible pour les mères. Publiée dans la revue PLoS One et menée au centre de recherche contre le cancer de Fred Hutchinson, cette étude est importante car elle est la premiere de son genre à aborder le thème du microchimérisme masculin dans le cerveau des femmes.

Des scientifiques ont analysé les cerveaux de 59 femmes, décédées entre 32 ans et 101 ans. Près de deux tiers des femmes (37 sur 59) portaient des traces du chromosome Y dans plusieurs régions du cerveau. Un phénomème qui ne disparaît pas avec le temps, puisque la femme la plus âgée à détenir ce chromosome masculin avait 94 ans.

Concernant leur état de santé, 26 n’avaient aucun trouble ou lésion au cerveau de leur vivant et 33 autres étaient atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les chercheurs ont constaté que les femmes atteintes d’Alzheimer étaient moins susceptibles d’avoir un ADN masculin dans leur cerveau que les femmes sans trouble.

Live Science explique pourtant qu’il est difficile d’en tirer des conclusions exactes. Déjà parce que les chercheurs n’ont pu observer qu’une soixantaine de cas. Ensuite, des travaux antérieurs sur le phénomène de microchimérisme suggère que les cellules du foetus pourraient protéger contre le cancer du sein. D’autres au contraire assurent qu’elles pourraient augmenter le risque de cancer du côlon et aider à développer les maladies auto-immunes.

Cité par Science Live, le chercheur William Chan, immunologiste du Centre de recherche Fred Hutchinson à Seattle, explique qu’aucune conclusion ne peut être tirée pour le moment:

«A l’heure actuelle, on ignore si le microchimérisme dans le cerveau est bon ou mauvais pour la santé. Nous pensons qu’il est probable que le microchimérisme confère des avantages dans certains cas, mais dans d’autres situations peut contribuer au processus de maladie. D’autres études sont nécessaires.»

Source : Slate.fr

Babylone est à Londres et la reine Elizabeth est considérée comme la reine Sémiramis

wwindsor666

1) Lorsque l'on regarde l’arrière-plan des Windsor derrière la façade de l’agenda de la fraternité et la lignée de la noblesse noire c’est très sombre.

2) La cérémonie d’intronisation d'Elizabeth II s’est déroulée le 2 Juin 1953 et tous les insignes ont été retirés de la Tour de Londres et gardés sous l'abbaye de Westminster à la Chambre de Jérusalem.

3) l'abbaye de Westminster fut construite en 1065. Guillaume le Conquérant a alors conquis l'Angleterre sous les instructions de la noblesse noire de Venise en 1066.

4) La cérémonie a été ancrée dans la tradition reptilienne-aryenne, même la pierre sur laquelle elle était assise a été volée en 1246 à l'Ecosse, destinée à l'Irlande depuis Israël via l'Egypte connue comme oreiller de Jacob.

5) Les Windsor sont les descendants d'une lignée de noblesse noire de la Fraternité, et la reine a été couronnée lors d’une cérémonie de la Fraternité dans un temple de la Fraternité.

6) Les racines nazies de Philip et du roi d'Angleterre, Edouard VIII, qui était aussi un partisan nazi et Philip est resté en communication avec lui après son abdication forcée en 1936.

7) Dix-neuf présidents des États-Unis étaient également liés à Edouard III et donc à la lignée du prince Charles.

8) La Reine Mère, anciennement Lady Elizabeth (El-lizard-Birth, la naissance du lézard) Bowes-Lyon, vient d'une lignée sérieusement d’une famille aristocratique écossaise de la Fraternité reptilienne.

9) Si la nation se réveille pour le vol de 300 palais et 20000 pièces d'œuvres d'art inestimables d’une autre Noblesse Noire

10) La Reine possède la Virginia Company et s’approprie une grande richesse des citoyens des Etats-Unis a posteriori et cela ne s'arrête pas là.

11) Il est interdit de parler de la richesse de la reine au parlement:

12) Delta Airlines: Remarquez le nom, aussi. Delta (le triangle ou la pyramide) est un symbole majeur qui est la raison pour laquelle l'unité d'élite de l'armée des ÉtatsUnis est appelée Force Delta. Formation de la triade chinoise, de la Commission Trilatérale ETC. ETC.

13) La Couronne britannique possède encore l'Amérique (peut-être au nom du Vatican) et, avec la Fraternité, basée à Londres, la collection pornographique au Congess est connu sous le nom de Delta.

14) Plus de 500 banques étrangères ont des bureaux dans la City de Londres et, en 1993, les banques du Royaume-Uni représentaient 16% des prêts mondiaux, un chiffre énorme pour ces petites îles. Les mandats croisés entre ces banques et les entreprises sont tout simplement à couper le souffle.

15) Ajoutez à cela le contrôle des médias par l'intermédiaire d'organisations telles que la BBC, l'agence de nouvelles Reuters, Hollinger Inc., Thomson, News Corporation, Pearson, Reed Elsevier, le Washington Post, le New York Times, NBC, CBS, ABC, etc, etc

16) Ils sont liés à tous les criminels chevronnés qui volent la planète et causent la mort, la destruction et la misère dans le monde entier. Si vous êtes britannique ou du Commonwealth Vous payez pour tout cela:

CHUTE DU MONARQUE BRITANNIQUE ET DE L’EMPIRE:

Tous les chevaux et tous les hommes de la reine: Partie 1 À bien des égards, la Maison de Windsor condense presque tous les éléments de cette histoire. Fils d'une lignée de noblesse noire qui sont connus pour travailler selon l'ordre du jour de la Fraternité et quand vous regardez derrière la façade ce que vous trouvez est en effet très sombre. Les Windsor sont la famille reptilienne la plus importante sur la planète et opère au cœur de la manipulation mondiale. Ce sont les «messagers» d'une classe et non pas le sommet de la pyramide, mais sont près de ceux qui le sont. Le couronnement même de la monarche britannique montre le vrai fond des Windsor et leurs prédécesseurs. Quand elle a été couronnée reine Elizabeth II, le 2 Juin 1953, tous les insignes de la cérémonie, les couronnes, sceptres, robes, sphères et bracelets, ont été retirés de la Tour de Londres et gardés la nuit dans la maison de Jérusalem à l'abbaye de Westminster. Cette chambre est l'endroit où les chercheurs se sont réunis pour traduire la "version autorisée" de la Bible King James sous la supervision générale de Sir Francis Bacon et Robert Fludd, le Grand Maître du Prieuré de Sion. La famille royale britannique détient toujours le droit d'auteur pour cela! La Chambre de Jérusalem est bordée de bois de cèdre rapporté du Liban, parce que c'était le bois dont il est dit qu’il a été utilisé pour construire le Temple de Salomon. La tapisserie dans la chambre représente la Jugement de Salomon.

L'abbaye de Westminster, « l'église catholique », est en fait un temple païen. Même le plancher est fait de carrés noirs et blancs comme un temple maçonnique. Au début de la cérémonie en 1953, la reine était assise sur la chaise de couronnement et sous ses fesses était la pierre du destin qu’Edward avait volée de l'Abbaye de Scone (prononcé « SCUN ») en Écosse en 1246. La pierre était censée avoir été apportée en Irlande depuis Israël via l'Egypte et est également connue comme le pilier ou oreiller de Jacob. Je pense que la question fondamentale est correcte, mais il y a beaucoup plus à savoir sur le détail et son sens véritable. L'archevêque de Canterbury se tourna vers le nord, le sud, l'est et l'ouest (les quatre points de la croix païenne) et la congrégation a crié «God save the Queen ». C'était symbolique de l'histoire de l'Ancien Testament qui décrit le couronnement de « Saül » comme roi d'Israël quand les gens ont crié« Dieu sauve le roi ». Ce cri peut être trouvé huit fois dans l'Ancien Testament, quand les rois d'Israël sont couronnés. La reine était assise sur la chaise de couronnement tenant les symboles égyptiens, un sceptre et une baguette. Au sommet du sceptre se trouve la Croix de Malte et sur la baguette il y a une colombe. Plus tard, elle tient aussi un globe avec une croix de Malte sur le dessus, les mêmes que ceux utilisés par la branche néerlandais de la Noblesse Noire (Black Nobility).

Babylone est maintenant à Londres et la reine Elizabeth est considéré par la Fraternité comme le successeur symbolique de la fondatrice légendaire de Babylone, la reine Sémiramis, qui était symbolisée par une «colombe». La reine a également été ointe avec de l'huile à son couronnement, l'ancienne tradition aryenne et reptiliennearyenne qui remonte à des milliers d'années. Le mot «Christ» signifie «oint». The oil in the coronation of the Queen was the same mixture as used in the ancient Middle East. It was carried in a gold vessel called the Ampulla made in the form of …. a dove. This is symbolic of messeh fat used in Egypt by the Royal Court of the Dragon ( The Royal Court of the Dragon ). The anointing at the Coronation is supposed to elevate the monarch to the rank of High Priest, in this case, appropriately, High Priestess of the Church of England as both head of state. L'huile du couronnement de la reine était le même mélange que celui utilisé dans l'ancien Moyen-Orient. Elle a été réalisée dans un récipient d'or appelé l'ampoule réalisée sous la forme d'.... une colombe. C'est symbolique de la graisse messeh utilisée en Egypte par le Royal Court of the Dragon (La Cour Royale du Dragon). L'onction au couronnement est censée élever le monarque au rang de grand prêtre, dans ce cas, de manière appropriée, grande prêtresse de l'Église d'Angleterre ainsi que chef d'Etat. Pendant ce temps, l'archevêque de Canterbury a dit: «Comme les rois, prêtres et prophètes étaient oints, et que Salomon fut oint par le sacrificateur Tsadok et Nathan le prophète, ainsi vous êtes ointe bénie et consacrée reine sur les peuples que l'Éternel, votre Dieu vous a donné à gouverner et sur lesquels vous régnez ... .

C'est du pur symbolisme de la Fraternité. Le « Seigneur votre Dieu» signifie «dieux» de l'ancien monde, les « dieux » reptiles. La couronne utilisée dans la cérémonie remonte à l'époque d'Edouard le Confesseur. Il était le roi d'Angleterre qui a construit l'abbaye de Westminster originale en 1065, puis le courant a été lancé par le Templier contrôlé, Henry III. Edouard est mort en 1066, la même année où Guillaume le Conquérant et ses partisans de St Clair ont envahi l'Angleterre et a remporté la bataille de Hastings sous les instructions de la noblesse noire de Venise. La Couronne Corona est sertie de 12 bijoux ainsi que de deux représentations de la croix de Malte qui était l'un des symboles les plus importants des nazis. Dans l'exode créé par Levitas le cœur de la cuirasse d’Aaron qui est sertie de 12 pierres. Les mêmes pierres, dans le même ordre, publiées dans la couronne britannique. L'archevêque a placé ses mains entre celles de la Reine pour rendre hommage à la nouvelle tête de son Église et lui baisa la main droite. Puis il dit: « Le Seigneur Tout-Puissant .... établit votre trône dans la justice, qui peut rester pour toujours comme le soleil devant lui, et comme témoin fidèle dans le ciel. » C'est presque une répétition des mots utilisés dans l'alliance de Dieu avec David dans l'Ancien Testament. Le « Seigneur Tout-Puissant »était autrefois El Shaddai ou Ishkur, le fils de Marduk, qui dit qu'il était le fils du savant Anunnaki, Enki, le gars qui, selon les textes sumériens tels que traduits par Zecharia Sitchin, était celui a créé les hybrides d’humain et d’Anunnaki avec Ninkharsag.

Les Windsor sont d'une lignée de noblesse noire de la Fraternité, et la reine a été couronnée lors de la cérémonie de la fraternité à l'intérieur d'un temple de la Fraternité. Ceci va donner un sens à ce que vous êtes en train de lire. Le sang des Windsor Elizabeth Alexandra Mary Windsor, ou la reine Elizabeth II, est, comme toutes les familles royales d'Europe, de la lignée de cette figure de proue dans la prise de la Grande-Bretagne, William III, prince d'Orange, l'homme qui a ordonné la création de la Banque Angleterre. Elle est également liée par le sang à la noblesse noire de précédents envahisseurs des îles britanniques, comme Guillaume le Conquérant. C’est un descendant de Robert le Bruce, Kenneth Mac Alpine, et des rois d'Ecosse, et est liée aux rois irlandais remontant aux anciennes cérémonies de couronnement à Tara. La reine mère, anciennement Lady Elizabeth (El-lizard-birth, la naissance du lézard) Bowes-Lyon, vient d'une lignée sérieusement reptilienne de la Fraternité, d’une famille aristocratique écossaise qui relie les Bruces, Stuarts, Mac Alpin, et jusqu’aux rois d'Irlande. Son père était Claude George Bowes-Lyon, le14e comte de Strathmore, et sa mère était Nina Celia Cavendish-Bentinck. La richesse et la puissance d'un grand nombre de ces lignées doit beaucoup, parfois tout, à Guillaume d'Orange et ceux qui l'ont contrôlé. C'est Guillaume qui a fait d’un Bentinck le premier comte de Portland, en reconnaissance de services rendus et le deuxième Bentinck / duc de Portland a épousé la fortune Cavendish pour devenir Cavendish-Bentinks, la lignée de la mère de la reine mère.

fgh

Cela fait des Windsor les parents de sang de la famille Cavendish, ducs de Devonshire de Chatsworth House. Le titre de comte de Strathmore a été donné à l'origine à l'ancêtre de la Reine Mère, Patrick Lyon, en reconnaissance de son soutien à Guillaume d'Orange. En bref, les ancêtres des Windsor étaient fondamentaux dans la mise de Guillaume d'Orange de la noblesse noire sur le trône britannique après que la Banque d'Angleterre et la puissance de la City de Londres aient été fermement établies. La Reine Elizabeth (El-lizard-birth), à travers ses ancêtres d’Hanovre, et d'autres, porte la lignée de la noblesse noire en Allemagne et tous ces fils, qu'ils soient irlandais, écossais, allemands, danois, suédois, peu importe, remontent via les Vénitiens de noblesse noire, par les Phéniciens et les Egyptiens, à Sumer et aux reptiles. Les lignées sont incroyables et le prince Charles peut retracer trois mille lignes de descendance rien qu’à partir d'Edouard III (1312-1377), le monarque qui a formé la Confrérie regroupant l'Ordre de la Jarretière (Order of the Garter). Dix-neuf présidents des États-Unis ont également un lien de parenté avec Edouard III et donc la lignée du prince Charles. Les Windsor ont même un lien de sang avec ce compère de la Fraternité, Mohammed, le fondateur officiel de l'Islam. Guillaume d'Orange, Guillaume III, est mort en 1702. Lui et son épouse, Mary, n’ont pas laissé d'héritiers et ainsi la sœur de Mary, Anne, est devenue reine. Anne était la dernière des monarques de la lignée des Stuart, parce que même si elle a eu 17 enfants de son mari, George du Danemark, elle a survécu à tous. En 1714, la scène a été fixée pour la reprise de la Couronne britannique par la famille de noblesse noire allemande, les Hanovre. Ils étaient étroitement liés à la Maison de Hesse qui allait devenir la rampe de lancement pour la maison Rothschild. Le premier roi de la famille de Hanovre était George I. Il ne savait même pas parler anglais et refusait d'apprendre.

80px-Georgv

Il a commencé sa vie dans un rang mineur de la noblesse allemande, en tant qu’arrière petit-fils de l'infâme Jean I (James I), et l’a finie comme roi de la Grande-Bretagne. Ce gars a gardé son épouse, Sophie, en prison pendant 32 ans pour son adultère présumé avec le Suédois Philip Kœnigsmark, qui n'a jamais été revu et dont la rumeur dit qu’il était sous le plancher du Palais de George de Hanovre. George II est devenu roi en 1727 et est mort en 1760 alors qu'il était assis aux toilettes, souffrant de constipation aiguë. Oui est mort dans sa merde, parce qu’elle ne voulait pas sortir, et il peut y avoir de nombreux monarques dont vous pouvez dire qu’ils sont littéralement mort sur le trône. Son petit-fils est devenu George III, dont le règne s'étend sur la guerre d'indépendance américaine et une énorme expansion de la puissance britannique. George IV et Guillaume IV suivirent avant que nous arrivions à la reine Victoria, qui a régné en tant que reine de Grande-Bretagne et reine-impératrice de l'Empire de 1837 à 1901. A cette époque de l'Empire britannique (reptilien) contrôlait 40 pour cent de la masse terrestre de la planète et plus d'un cinquième de la population. C’était le plus grand empire que le monde ait jamais vu. Victoria a épousé le prince Albert de la noblesse noire de la maison allemande de Saxe-Cobourg-Gotha et a eu neuf enfants qui ont épousé les autres familles de l'Europe. Victoria a l’ image de quelqu’un de très prude, mais comme les Rothschild, Winston Churchill, et d'autres piliers apparents de l'establishment, était une utilisatrice fréquente de cocaïne et d'héroïne. Les fêtes de drogues avaient lieu à la résidence royale d'été à Balmoral en Ecosse. Le premier fils de Victoria et d’Albert est devenu Edouard VII, un Grand Maître de la franc-maçonnerie anglaise, qui régna jusqu'en 1910. C'est alors, au cours de la Première Guerre mondiale, le nom de la maison royale a été changé de l'allemand Saxe-Cobourg-Gotha à la Maison de Windsor. Le nom allemand, Battenberg, a également été modifié dans le même temps, en 1917, et anglicisé en Mountbatten. La seule raison de ce changement soudain était les relations publiques.

Les Allemands et les Britanniques se massacraient les uns les autres dans les tranchées du nord de la France à l'époque. En 1936 est venu Edouard VIII qui a abdiqué pour épouser une Américaine divorcée, Wallis Simpson, et a été remplacé par George VI, le père de la reine Elizabeth, et mari d'Elizabeth Bowes-Lyon, la Reine-Mère. George est mort en 1952 et sa fille aînée, la Reine Elizabeth II a été couronnée à l'abbaye de Westminster en 1953. A ce moment-là, elle avait épousé un membre égal de la noblesse noire, le prince Philip de Grèce et du Danemark, baron de Greenwich, comte de Merioneth, duc d'Édimbourg. Il est né à Corfou, est le fils du prince Andrew de la Grèce et de la princesse Alice de Battenberg, l'arrière petite-fille de la reine Victoria. Philip, un Battenberg, a pris la version anglicisée de Mountbatten et, après son mariage avec Elizabeth, la maison royale britannique est devenue la Maison de Windsor-Mountbatten. Ou plutôt Saxe-Cobourg-Gotha-Battenberg. Ce mariage arrangé a été organisé par Lord Louis « Dickie » Mountbatten, oncle du prince Philip. Philip est très bien représenté par des gènes de la Noblesse Noire (reptiliens), une raison pour laquelle il a trouvé si irritant d'avoir à marcher derrière sa femme selon le protocole royal. La Reine est l’arrière-petite-fille de la reine Victoria et Philip est également apparenté à Victoria par sa mère.

20120203PHOWWW00373

Une chose à retenir est que les «familles» des familles royales européennes ne sont qu’une seule et même famille, des rejetons de la même lignée qui obéissaient au même ordre du jour. Certains font cela avec plus d'enthousiasme que d'autres, bien sûr, mais c'est fondamentalement la façon dont cela fonctionne. Un exemple de ceci est la façon dont le clan du Prince Philip est devenu la famille royale de Grèce. Après que les services britanniques du renseignement ait organisé un coup d'Etat contre le roi « grec », Otto I (un allemand!), Et l’ont destitué du trône de Grèce en 1862, choisi pour le prince William, le neveu du roi danois, pour devenir roi de Grèce. Je sais que cela semble ridicule, mais pour la noblesse noire c'est comme une entreprise multinationale couvrant ses postes de direction. Le Prince William des Danois est devenu le roi George I de Grèce. (Non, vous avez bien lu). William, désolé George, eh, eh, oui George, a épousé une petite-fille du tsar de Russie Nicolas Ier et le prince Philip est apparenté à sept tsars. Ce lignage a d'énormes connexions en Allemagne et aussi en Norvège, au Danemark, en Suède, et avec la plupart des lignées royales d'Europe.

250px-Graf_Anton_Günther

Un de ses ancêtres est Christian, comte de Oldenburg, décédé en 1167, et, comme je l'ai déjà dit une des deux personnes qui ont fondé les dynasties européennes de la Noblesse Noire. Philippe était en ligne pour le trône de Grèce quand, alors qu'il était encore enfant, un autre coup d’état a relevé la monarchie grecque et la famille a fui en France où il a commencé son éducation dans une école privée à Paris. Dans les années 1931 et 1932 les quatre sœurs aînées de Philip se sont mariées avec l’aristocratie germanoautrichienne. Margarita a épousé un petit-fils de la reine Victoria, le prince tchécoautrichien, Gottfried von Hohenlohe-Langenburg, Cecilia a épousé un arrière petitfils de la reine Victoria, Georg Donatus, grand-duc de Hess-sur-Rhin, le pair de Sophie était le prince Christoph de Hesse , et Theodora a épousé Berthold, le margrave de Bade. Le père de Berthold était Max von Baden, chancelier allemand lors de la Première Guerre mondiale. Max von Baden a fondé une école à proximité du lac de Constantine en Allemagne via son secrétaire personnel, Kurt Hahn, qui a été formé à Oxford, le premier terrain d'entraînement pour les nouvelles recrues de la Fraternité.

Bundesarchiv_Bild_146-1971-037-64,_Prinz_Max_von_Baden

Hahn était le chef du Bureau du renseignement au ministère des Affaires étrangères à Berlin pendant la guerre et a été le directeur de Max von Baden à la Conférence de paix de Versailles contrôlée par Rothschild. Il est allé à son école dans le château fasciste « Schloss Salem » où le prince Philip a été envoyé pour être «éduqué». A cette époque, il était sous le contrôle du parti nazi et de la jeunesse hitlérienne, la «science» de la race nazie dans le programme. Il a eu un impact assez important sur Philip comme nous le verrons. Kurt Hahn était parti avant que Philip n’arrive, mais n'en avait pas fini avec «l'éducation». Hahn, un fasciste pur et dur, est allé en Ecosse et a lancé la Gordonstoun Académy, l'école où le prince Charles a été envoyé pour y être endoctriné. Hahn, le fasciste est également devenu conseiller du Foreign Office britannique (Affaires Etrangères). Après quatre ans à l'école allemande nazie de Hahn, Philip a été envoyé à Gordonstoun le 16 Novembre 1937, lorsque l'approche de la Seconde Guerre mondiale s'est accélérée. Le système scolaire public britannique, et son équivalent aux États-Unis et ailleurs, sont un élément essentiel du réseau de la Fraternité. C’est le terrain de recrutement et de formation visant à produire soit des psychopathes soit des personnes brisées mentalement et émotionnellement qui ont appris à faire exactement ce qu'on leur dit. Vous avez juste besoin de parler à certains de ceux qui l'ont expérimentée pour savoir ce qu’est une opération de contrôle de l'esprit. Il existe des groupes de soutien pour conseiller les personnes qui ont été mentalement et émotionnellement marquées à vie par ce qui s'est passé. C’est de la maltraitance d’enfants légalisée.

En Grande- Bretagne, les enfants de l'aristocratie et des familles riches (et moins connues) sont retirés de chez eux à l'âge de six ans et envoyés dans leur première approche de l'école ou «prépa». «Prépa» signifie préparation à être endoctrinés. Ils se sentent mal aimés et ont peur quand leurs parents s’échappent, les laissant dans un endroit étrange parmi des étrangers. Je répète que ces enfants ont seulement six ans. Pouvez-vous imaginer l'effet d’une telle chose sur un petit enfant? Ses petits amours quittent ensuite cette vie formelle à l'école préparatoire, pour aller à l'école publique. Eton et Harrow sont les plus célèbres et le prince William, l'héritier au trône derrière son père, le prince Charles, a été envoyé à Eton. Dans ces écoles préparatoires et publiques, les enfants se conforment aux règles, règlements et au contrôle de la pensée ou ils encourent la colère des costumes noirs, des hommes en noir. Le système de « peine » dans lequel les jeunes enfants sont réduits en esclavage, car les personnes âgées ont encouragé le désir de dominer et contrôler les autres et ont initié les jeunes aux «joies» d'infliger la douleur et la torture à d'autres. Un de mes amis qui était déterminé à ne pas être brisé par les coups qu'il a reçus sans fin à la fois des enseignants et d’enfants plus âgés, a été contraint à séjourner dans des bains glacés dans une tentative de briser son esprit. C'est de ces écoles et des universités d'Oxford et de Cambridge, que sortent des gens souvent profondément déséquilibrés, qui entrent dans des postes de la finance, de la politique et de l’armée. Les psychopathes parmi eux donnent les ordres et ceux dont l'esprit est brisé, font ce qu'on leur dit sans poser de questions, comme ils ont été formés à faire. Le manque de compagnie féminine encourage l'activité homosexuelle et beaucoup de ces gens trouvent qu'il est très difficile de se rapprocher des femmes. Je ne condamne pas l'homosexualité, ceci dit, chacun de son côté, tant qu’ils ne l’imposent pas à quelqu'un d'autre. Je veux juste expliquer ce qui se passe, c'est tout. Il y a des situations étranges dans ces écoles qui sont conçues pour influer sur l'esprit des enfants concernés. L'abus sexuel en fait certainement partie. Tony Blair, que la Fraternité a choisi, est devenu Premier ministre britannique le 1er mai 1997 ; il avait fréquenté l'école publique appelée Fettes College à Edimbourg, en Ecosse, où un de ses amis proches était l'aumônier de l'école, l’archi- révérend Ronald Selby Wright, un personnage plus élevé que l'Église d'Écosse.

mw89513

Sur Selby Wright a été révélé plus tard, qu'il était pédéraste, et abusait constamment d’enfants à Fettes et ailleurs. Blair, qui est proche des Windsor, est allé à l'Université d'Oxford et est devenu un avocat de l’ancienne auberge de la Cour au Temple Bar, à Londres. Le système scolaire public est horrible et les écoles telles que Gordonstoun et chateau Salem, qu’a fréquenté Philip, sont à l'extrémité même de cela. La famille du prince Philip était en faveur du parti nazi en 1935, et le prince Christophe, le mari de sa sœur Sophie, était un colonel SS dans le Forschungsamt (bureau d’investigation) de Himmler, une opération de renseignement de l’élite contrôlée par Hermann Goering. Le Forschungsamt rassemblait des renseignements sur les Juifs et d'autres que les nazis souhaitaient détruire, a travaillé avec la Gestapo, et également espionné les membres du parti nazi lui-même. Ce sont eux qui ont organisé la fameuse « nuit des longs couteaux », quand Hitler a enlevé ses principaux opposants. Christophe et Sophie ont appelé leur fils aîné Karl Adolf, Adolf Hitler et le prince Philip seront impliqués dans leur éducation. Le frère de Christophe, Philippe de Hesse, était lié au roi d'Italie et a assuré la liaison officielle entre les fascistes de l'Italie et de l'Allemagne. Dans le même temps, le roi d'Angleterre, Edouard VIII, était lui aussi un partisan nazi et Philip maintenu les communications avec lui après son abdication forcée en 1936. La raison officielle de cette abdication, était la relation d'Edward avec la divorcée américaine, Wallis Simpson. Après seulement 325 jours, Edward est parti en exil dans la maison Rothschild en Autriche et s'installa plus tard à Paris.

Le domicile parisien a été acheté par Edward Mohamed Al Fayed dans les années 1990 et Diana et Dodi Fayed ont visité la maison le jour où ils sont morts. Un des plus grands partisans d’Eduardo était le pédéraste fasciste et sataniste Lord Louis Mountbatten, oncle du prince Philip et la voie de Philip vers la famille royale britannique. Mountbatten était l’arrière petit-fils de la reine Victoria et du prince Albert, et était né au château de Windsor en 1900.Alors que Mountbatten (Battenberg) s’est apparemment battu du côté britannique pendant la guerre, il a maintenu des communications avec son clan allemand, (le sien et celui des Windsor) par sa sœur Louise, la princesse héritière de Suède et épouse du roi Gustav. Louise était la tante du prince Philip. A la fin de la guerre, en Juin 1945, le roi d'Angleterre, George VI, le père de la reine Elizabeth et mari de la Reine Mère, a envoyé l'ancien officier du MI5, Anthony Blunt, au château de Kronberg de la sœur de Philippe, Sophie, et de son mari nazi, le prince Christoph de Hesse, pour récupérer la correspondance entre la famille royale britannique et leurs parents nazis. Blunt était le « photographe Finder de la reine» et un expert mondial dans les peintures de Poussin, l'initié qui peint des tableaux appelés Les bergers de l'Arcadie qui étaient très liés aux mystères de Rennes-le-Château. Blunt a été exposé comme membre d'une unité du « KGB » dans le renseignement britannique avec Burgess, MacLean et Philby.

Le cinquième homme, qui n'a jamais été nommé, était Lord Victor Rothschild (voyez et la vérité vous libérera). En fait, il s'agissait d'une unité de la Fraternité et, en fin de compte et qui dépendait du KGB. Lorsque Blunt a finalement été capturé en 1980, la reine Elizabeth aurait exigé qu’il ne soit pas interrogé sur sa mission clandestine au château de Kronberg. Lord Mountbatten, cet archi-manipulateur pour la Noblesse Noire, a occupé des postes clés à des moments cruciaux dans l'histoire. Il était le commandant suprême de l'Asie du Sud-est au cours de la Seconde Guerre mondiale (où le prince Philip a également servi) a été le dernier vice-roi de l'Inde et le gouverneur générale pour le retrait britannique, et était First Sea Lord (Premier Seigneur de la Mer), à la tête de la marine britannique, pendant l’invasion britanniques de Suez en 1956. Mountbatten a été tué par une bombe de l'IRA en Irlande en 1979, mais comme ces groupes terroristes sous-traitent leurs «coups» respectifs, la véritable origine de l'assassinat ne peut pas donnée à coup sûr. La richesse des Windsor Les Windsor sont riches au-delà de toute description. Le titre de « femme la plus riche du monde» de la reine raconte juste l'histoire et pas étonnant que le prince Philip appelle les Windsor l’entreprise familiale. Ils ont hérité de la richesse accumulée par les ancêtres de la Reine de la noblesse noire en terres, maisons, trésors d'art et bijoux.

Meurtre-mysterieux-dans-un-jardin-de-la-Reine_article_landscape_pm_v8

balmoral_reference

balmoral

Certains d'entre eux sont la propriété de la Reine et d'autres sont officiellement la propriété de "l’Etat", qu’elle peut par conséquent, transmettre à chaque génération de sa famille sans aucune taxe. Propriété de l'état signifie la propriété de la noblesse noire qui contrôle l'état. Ce n’est là qu’un peu du butin des Windsor: La Reine a plus de 300 résidences, dont des châteaux ou des palais comme le palais de Buckingham, le château de Windsor, Kensington Palace (où Diana a vécu), St James Palace, (la base londonienne du Prince Charles), Holyrood House à Edimbourg, le château de Balmoral en Ecosse et Sandringham, dans le Norfolk, où Diana a rencontré le Prince Charles. Elle possède le duché de Lancaster avec environ 40.000 hectares de terres, essentiellement agricole, mais y compris des sites de développement prioritaire d'une valeur inestimable. Le Parlement a adopté un projet de loi en 1988 pour lui permettre de développer et de vendre une partie des terres autour du Strand à Londres. Comme une grande partie de leur richesse, le contenu du Duché de Lancaster a été volé, dans ce cas à Simon de Montfort junior par le fils d'Henri III, après que les efforts de Montfort d’établir un parlement fort ont été anéantis en 1265. Si vous regardez les documents d’époque, vous trouverez probablement que les Montfort l’avaient volé à quelqu'un d'autre. Les Windsor possèdent un autre Duché, celui de Cornouailles, administré par le prince Charles. C'est un autre domaine de 44 000 hectares qui comprend également des parcelles dans les quartiers les plus chers de Londres.

koh_i_noor2

La reine a hérité ou acheté la plus grande collection privée de bijoux dans le monde. Le diamant Koh-i-noor, le plus gros du monde, a été présenté à la reine Victoria après que la Compagnie des Indes ait battu le maharadjah du Pendjab en 1851. Le diamant Cullinen était un offre de paix à la royauté britannique après la guerre des Boers en Afrique du Sud qui a été orchestrée par Cecil Rhodes, Alfred Milner, les Rothschild et la Table ronde. D'autres cadeaux sont venus de cheikhs arabes producteurs de pétrole et de divers chefs d'Etat. Plus de 7.000 peintures et 20.000 dessins de grands maîtres de la peinture classique sont la propriété de la Royal Collection Trust, que contrôle la Reine. Elle possède une vaste collection privée d'autres œuvres et tout cela sera transmis à la lignée des Windsor quand elle mourra, à moins que la nation se réveille et mette fin à la monarchie. Personne ne sait ce que les Windsor possèdent vraiment car il est interdit au Parlement, ne serait-ce que de discuter du fait, que la Reine garde sa richesse privée secrète. Ce secret est essentiel pour éviter l'indignation de ses «sujets» et lui permettre d'utiliser son privilège de négociations secrètes, une pratique qui est illégale. Le délit d'initié c’est d'être en mesure d'entendre l'information privilégiée qui pourrait être utilisé pour faire un massacre financier et ensuite utiliser ces connaissances pour le faire justement. La Reine, avec son portefeuille colossal d’investissements mondiaux, est en position idéale pour faire des profits illimit és. Constamment tenue informée, par des réunions avec des premiers ministres, des ministres, des fonctionnaires, des services de renseignement britanniques et d'autres sources, des secrets des événements mondiaux.

Elle sait par ces canaux et d'autres, où seront les meilleurs et les pires investissements et par son réseau secret elle peut s’assurer que cette information recevra l'utilisation financière la plus efficace. Il a été révélé en 1977 que la Banque d'Angleterre, la création de la noblesse noire, avait fondé une société appelée Bank of England Nominees Ltd (Boen), pour cacher des investissements de la Reine. La lignée des Windsor a eu une relation particulièrement fructueuse avec la ville de Londres depuis le règne d'Edouard VII, fils de la reine Victoria. Le conseiller financier de premier plan était Ernest Cassel Edward, le banquier de la noblesse noire. La fille et héritière de Cassel, Edwina, se marierait avec Lord Louis Mountbatten, la plus grande influence à la fois sur le prince Philip et le prince Charles. Eduardo VII, l'un des principaux franc-maçons, était également proche des Rothschild, les Sassoon (un rejeton de la lignée des Rothschild), et les clones américains Payseur Rothschild, Morgan et Harriman. D’autres noms de financiers ayant de longues associations royales sont Barings et Morgan Grenfell. Le conseiller financier privé de George VI, le père de la reine Elizabeth, était Sir Edward Peacock de la Barings Bank et la Banque d'Angleterre. Le roi a accordé à Peacock la Grand-Croix de l'Ordre royal de Victoria, le conseil aura évidemment été très rentable. George VI a également fait de Lord Cromer son grand chambellan, le rang le plus élevé dans la maison royale. Cromer était en même temps directeur général de la Barings. Des chercheurs comme Philip Beresford, l'auteur du Livre des Riches Britanniques, disent que la reine Elizabeth investit dans les grandes entreprises comme Rio Tinto (anciennement Rio Tinto Zinc ou RTZ), Royal Dutch Shell, ICI et General Electric. Cela est pertinent, parce que ce sont tous les piliers de la Noblesse Noire.

La Reine semble avoir d'importants investissements dans Rio Tinto, la plus grande société minière dans le monde. Elle a été fondée en 1873 par Hugh Matheson grâce à l’opération de trafic de drogue appelée « Jardine Matheson world ». Rio Tinto était là au début de l’extraction de pétrole en mer du Nord et, avec Texaco, a utilisé les raffineries de BP dans laquelle la reine a aussi des investissements importants. La Reine aurait réalisé des bénéfices énormes à chaque étape de l'opération et aurait eu une connaissance exclusive du potentiel de la mer du Nord. Peut-être que le conflit d'intérêt le plus flagrant à être identifié a été la participation de Rio Tinto dans un cartel formé en 1971 pour fixer le prix de l'uranium. Une Cour suprême de la nation du Comité des relations étrangères du Sénat des États-Unis en 1976, présidée par Frank Church, a exposé l’affaire. Elle comprenait également une société appelée Mary Kathleen Uranium d'Australie. Cette société encourageait secrètement les Aborigènes à occuper les terres où se trouvait l'uranium en Australie pour les sortir de la production et donc en augmenter le prix sur le marché mondial.

mary-kathleen-uranium-mine-john-miner

La pénurie d'uranium a eu un effet grave sur la société américaine Westinghouse qui a essayé de prendre des mesures juridiques contre la manipulation des prix par Rio Tinto. Un tribunal américain a ordonné que les responsables de Rio Tinto répondent aux questions, mais ceci a été annulé par les Law Lords britanniques (la noblesse noire et leurs clones). Le gouvernement australien a adopté une loi dans le même sens. Ce fut après que le Premier ministre australien, Gough Whitlam, avait été démis de ses fonctions par le gouverneur général de l'Australie au nom de la reine, Sir John Kerr. Whitlam poursuivait une politique d'achat de cartels miniers et de matières premières, telles que Rio Tinto et Anglo-American, pour mettre fin au pillage des ressources de l'Australie sans rien donner en retour. La Reine, avec d'énormes investissements dans les deux sociétés, a retiré Whitlam en utilisant une partie de la vaste gamme de «pouvoirs de prérogative» qu’elle peut mettre en branle si nécessaire. Est-ce que la reine n'a pas de pouvoir de nos jours?. Bien sûr que si. Une partie de l'arnaque est d'encourager les gens à croire qu'elle n'a pas de pouvoir tout en lui donnant des pouvoirs extraordinaires en cas de besoin pour des mesures d'urgence par la Fraternité. Sir John Kerr, un ancien agent principal du renseignement britannique, un bras de la Noblesse Noire, a été nommé membre du Conseil Privé et l'Ordre Royal Victorien pour sa fidélité et sa rentabilité pour les portefeuilles de la Reine. Il a cependant été tué plus tard, quand il y a eu un risque que la vérité émerge au sujet de la suppression de Gough Whitlam. La reine a des investissements massifs en Amérique et beaucoup d'entre eux se rapportent à la fondation de la Compagnie de Virginie sous James I et Sir Francis Bacon qui a sculpté ces terres dès le début.

La Couronne britannique possède encore l'Amérique (peut-être au nom du Vatican) et, avec la Fraternité, basée à Londres, la Reine bénéficie d'un revenu extraordinaire des matières premières et autres bénéfices générés par les États-Unis (la Virginia Company). En 1966, deux membres du Congrès américain, décrirent dans le Congressional Record comment la reine possédait une des plus grandes plantations du monde à Scott, Mississippi, près de la frontière de l'Arkansas, une société appelée Delta and Pine Land. Cela valait même à cette époque quelques $ 44.500 millions et pourtant elle a versé une somme dérisoire à ses centaines d'ouvriers noirs. Remarquez le nom, aussi. Le delta (le triangle ou la pyramide) est un symbole majeur qui est la raison pour laquelle l'unité d'élite de l'armée des État s-Unis est appelée Delta Force. La collection pornographique dans la Bibliothèque du Congrès est connue comme la Collection Delta et le Delta, ou la Triade, est en vedette dans les logos de centaines d'entreprises américaines, dont Delta Airlines. Ce n'est pas par hasard que Delta est aussi le symbole de la franc-maçonnerie de l'Arche Royale. C'est de là que vient le nom de l’opération du crime organisé chinois, les Triades (triangle), et le groupe de l’Elite appelé la Commission Trilatérale.

aaaaaaaaaa

Lorsque Adnan Khashoggi, le marchand d'armes mondial notoire, a ouvert une filiale américaine de son opération, il l’a appelé « Triad América ». Khashoggi, un parent des Fayed, est un partenaire de George Bush, qui est un ami proche de la reine Elizabeth et du prince Philip. Depuis 1968, la société Delta et Pine a touché des subventions gouvernementales de la Reine de 1,5 million de dollars. Le sénateur McIntyre a déclaré au Congrès le 16 Avril, 1970, que le gouvernement avait «payé 120 000 dollars US à la reine pour ne pas semer de coton sur les terres agricoles qu'elle possède dans le Mississippi". Le magazine « New Yorker » a également signalé que la Reine est la plus grande propriétaire de taudis à New York et ses avoirs incluent aussi le quartier des théâtres, Calle 42. On estime qu'entre 3000 et 5000 familles possèdent et contrôlent l'économie mondiale, mais le nombre de personnes au cœur de ce contrôle est beaucoup, beaucoup moins grand: une petite poignée. Les Windsor fait certainement parmi de ce cercle d'élite ou en est très proche. Ce cartel de la Fraternité contrôle chaque aspect du réseau économique mondial, les banques, les compagnies d'assurance, les matières premières, le transport, les usines, les produits finis, les groupes de grande distribution (et par le marché lié à tout le reste), actions commerciales et matériaux, les gouvernements, les médias , les agences de renseignement, et ainsi de suite. Cela est coordonné par les sociétés secrètes et un de leurs vecteurs les plus importants est le fonctionnement du Windsor House de la City de Londres appelé le Club des Iles. Il a été nommé par le roi Édouard VII, fils de la reine Victoria, qui a été le premier à porter le titre de Prince des Iles. Le titre est détenu aujourd'hui par le prince Charles.

01-opium-calcutta-1945

Edward était fortement impliqué avec des barons de la Noblesse Noire du centre financier de Square Mile et les a aidés à manigancer la guerre de Crimée, la guerre russo-japonaise, les préparatifs de la Première Guerre mondiale et la Guerre de l'opium avec la Chine. Grâce à l'organisation centrale du Club des Iles apparaît le fantastique réseau de directions imbriquées qui détiennent des sociétés apparemment «indépendants» dans un réseau de contrôle commun et de programme commun. Une partie de ce réseau inclut: 

la Banque d’Angleterre 

Anglo-American Corp en Afrique du Sud 

Rio Tinto 

Corp Minorco ( minéraux et ressources)

De Beers Consolidated Mines et De Beers Centenary AG 

NM Banque Rothschild 

Barclays Bank 

Lloyds Bank

loyds Insurance Market 

Midland Bank 

National Westminster Bank 

Barings Bank 

La banque Schroders 

Standard Chartered Bank 

Hambros Bank 

SG Warburg 

Banque Toronto-Dominion 

Johnson Matthey 

Klienwort Benson Group 

Lazard Frères 

Lonrho 

JP Morgan And Co 

Groupe Morgan Grenfell 

British Petroleum 

Shell et Royal Dutch Petroleum 

Cadbury Schweppes 

BAT Industries;

Gerali Assicurazioni Spa, Italie (Venise)

Courtaulds 

General Electric 

Cazenove And Co 

Grand Metropolitan

Hanson Plc 

Propriétés HSBC (Hong Kong et Shanghai Bank) 

Imperial Chemical Industries (ICI) 

Inchscape Plc Inco Ltd 

ING Group 

Jardine Matheson 

Peninsular Oriental Steam Navigation Et Co (P & O) 

Pilkington Glass 

Reuters Holdings

Glaxo Wellcome 

Smithkline Beecham 

Unilever et Unilever NV

Vickers Pl Et ce ne sont que quelques-unes d'entre elles! Chacune de ces sociétés ont listes des filiales incroyables qui remplissent page après page. Rien que Lonrho au moment d’écrire ceci a 640 filiales. Ces opérations, basées à Londres se connectent avec celles des autres pays développés et en développement en donnant aux cartels de la noblesse noire-Windsor le contrôle du monde bancaire et de la production minérale, de l'énergie et de la nourriture. Une des sociétés de la noblesse noire aux Etats-Unis est Archer Daniels Midland, dirigé par le Bilderberger, Dwayne Andreas, l'un des principaux bailleurs de fonds de la politique profondément corrompue des États-Unis, Bob Dole, qui s’est si docilement 'opposé' au choix de la Fraternité, Bill Clinton lors de l'élection présidentielle de 1996. La Noblesse Noire a fait de la ville de Londres, le centre financier du monde entier depuis son arrivée en masse avec Guillaume d'Orange. Aujourd'hui, ce centre est le foyer de plus d'un quart du chiffre d'affaires de change dans le monde et le London Stock Exchange répertorie plus d'entreprises étrangères que n'importe quelle autre bourse. Quatre-vingt dix pour cent de la négociation inter-échange en Europe sont gérés par la City et est le plus grand émetteur d’euro-obligations dans le monde.

1697627_3_1cda_le-london-metal-exchange-lme-est-le-premier_f34d6db57943896fdf706970863210e2

Les principaux marchés à terme en Europe sont basés ici, comme le London Metal Exchange, le Financial International Petroleum Exchange et la Bourse des marchandises de Londres. J'ai compris de contacts en Amérique, qu’à travers des organisations telles que le London Metal Exchange, les profits de la Compagnie de Virginie (États-Unis d'Amérique) sont réacheminés à Londres. La City est le centre de l'assurance et de la réassurance maritime, aérienne, et commerciale internationale. La City domine la gestion globale des fonds pour les institutions et les gouvernements étrangers et toutes ces activités de la City ont des francs-maçons à des postes importants. Plus de 500 banques étrangères ont des bureaux dans la City et en 1993 les banques basées au Royaume-Uni représentaient 16% des prêts mondiaux, un chiffre énorme pour ces petites îles. Les mandats croisés entre ces banques et les entreprises sont tout simplement à couper le souffle. Je ne peux donner qu'une sélection d'entre elles ici, mais je vais vous donner une idée de ce qui se passe: 

Sir Peter Ingram Walters: Vice-président depuis 1992 de la société HSBC Holdings (la banque à Hong Kong et Shanghai, un centre pour le blanchiment d'argent de la drogue dans le monde entier); directeur de BP (1973-1990), président de BP Chemicals (1976-1981) Lloyds Register of Shipping (1976-1990), directeur de la National Westminster Bank (1981-1989), directeur de la Midland Bank (1991-1994), président de Blue Circle Industries (1990 -), gouverneur de la School of Business à Londres (1981 -1991), gouverneur de l'Institut national des affaires économiques et sociales (1981-1990), directeur de SmithKline Beecham (1989 -), Directeur de Thorn Emi (1989), viceprésident (1990 -). 

Sir Martin Wakefield Jacomb: Pratiquait au Bar, Temple Intérieur 1955-1968, directeur de la Banque d'Angleterre (1986-1995), directeur de la Compagnie de la Baie d'Hudson (1971-1986), président de Barclays de Zoete Wedd (1986 -1991) vice-président de la banque Barclays (1985 -), directeur du journal the Telegraph (1986-), directeur de l'Union des Assurances Commerciales (1988-), directeur de Rio Tinto (1991 -), président du British Council (1992 -). 

Sir John Chippendale Keswick: directeur de la Banque d'Angleterre (1993 -), président de la banque Hambros (1986 -), Directeur de la Charte Consolidée, directeur de De Beers (1994 -), directeur d'Edimbourg Investment Company; les gardes de la Reine pour l'Ecosse, Société royale des archers. 

Sir Christopher Hogg Anthony: directeur de la Banque d’Angleterre (1992 -), Président de Courtaulds (1980-1994), président de Reuters Holdings (1985 -), Directeur de SmithKline Beecham (1993 -), Conseil international de JP Morgan (1988 -) , administrateur de la Fondation Ford (1987 -) 

Sir George Adrian Hayhurst Cadbury: directeur de la Banque d’Angleterre (1970-1994), président de Cadbury Schweppes, vice-président et directeur général (1969-1989) Directeur de IBM (1975 -), a siégé au Comité sur les fusions et acquisitions (1990 - ), Président du Comité sur les questions de gouvernance d'entreprise (1991 -). 

Lord Howe d'Aberavon (Geoffrey Howe): directeur Glaxo Wellcome (1991 -), du Conseil privé et ministre des Finances (1979-1983), secrétaire d'État aux Affaires étrangères et du Commonwealth (1983-1989), Premier ministre adjoint (1989-1990 ), directeur de Sun Alliance Insurance Group (1974-1979) directeur de BICC (1991 -); Fonds russes d'investissement Framlington (1994) Conseil international de JP Morgan.  Lord William Rees-Mogg: directeur de General Electric (1981 -), rédacteur en chef du journal Times, (1967-1981), directeur du journal Times, (1968-1981), président de Sidgwick et Jackson (1985-1988) Président du Conseil britannique des arts (1982-1988), président de l'American Trading Company (1992 -), Président de International Business Communications plc (1993 -), directeur de gestion des portefeuilles d’investissement J. Rothschild (1987 -), directeur de St James Place Capital (1991 - ), président du Broadcasting Standards Council (1988-1993), directeur des journaux du Telegraph. Et enfin, que pensez-vous de ceci comme résumé de la Fraternité? Lord Armstrong de Illminster: fonctionnaire britannique du Trésor (1950-1964), secrétaire adjoint au Trésor (1967-1968) secrétaire particulier du ministre des Finances (1954-1955 et 1968), directeur de cabinet du Premier ministre Edward Heath ( 1970-1975), sous-secrétaire d'État permanent (1977-1979), secrétaire du Cabinet (1979-1987), chef du Home Civil Service (1981-1987); Poster Rhodes (1975 -), Directeur de Inchcape (1988 - ), directeur de NM Rothschild (1988 -), directeur de Rio Tinto (1988 -), directeur de Shell (1988 -), directeur de l'Opéra royal de Covent Garden (1988). Imaginez le pouvoir que vous avez pour contrôler les événements, lorsque vous contrôlez l'ensemble de ces entreprises et les gouvernements qui prennent les décisions affectant ces entreprises.

Ajoutez à cela le contrôle des médias par l'intermédiaire d'organisations telles que la BBC, l'agence de nouvelles Reuters, Hollinger Inc., Thomson, Nouvelles Corporation, Pearson, Reed Elsevier, le Washington Post, le New York Times, NBC, CBS, ABC, etc , etc .... et vous contrôlez le monde. Plus que cela, les gens ne savent pas ce qui se passe et donc vous pouvez continuer indéfiniment sans défi ou exposition. Une des banques proche de la reine est Hambros plc, un bastion de la Noblesse Noire basée à Tower Hill, Londres. Joseph Hambro était un banquier des rois du Danemark, de la Norvège et de la Suède, et a fait beaucoup d'affaires avec les Rothschild. Son fils, Carl Joachim Hambro, a déménagé de Copenhague à Londres en 1839 et, quatre ans après, le Parlement a adopté une loi pour créer une banque Hambros « British ». Comme les Rothschild, la famille Hambros a construit une bonne partie de sa fortune en finançant des guerres et, encore une fois comme les Rothschild, ils se sont beaucoup impliqués dans le renseignement britannique. JH « Jack » Hambro, à la tête de l'entreprise depuis 1933, a dirigé le Royaume-Uni Corp, l'opération de guerre économique du renseignement britannique au cours de la Première Guerre mondiale.

hambro1Grande

Son fils, Sir Charles Hambro, était directeur exécutif des opérations spéciales d'élite pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que Victor Rothschild a également manipulé les événements au sein du réseau du renseignement britannique.

Il était le Special Operations Executive (SOE), qui a formé la société maintenant connue sous le nom de Hollinger Inc., le géant des médias dirigé par Conrad Black, le fils de l'agent du SOE qui a contribué à la façonner. Le fils de Sir Charles Hambro, Lord Hambro, dirige maintenant l'entreprise. Son curriculum vitae comprend le Guardian Royal Insurance Exchange (président), la compagnie maritime Pensinsular and Oriental Steam Navigation Company, l'opération de trafic de drogue pendant les guerres de l'opium, maintenant connue sous le nom de P & O (directeur), la banque San Paolo Holdings (directeur) et le Parti Conservateur (trésorier principal).Également au conseil Hambros, on trouve Sir Chippendale Keswick de la tristement célèbre famille de la drogue, qui est également lié à De Beers, Anglo-American et à la Banque d'Angleterre parmi beaucoup d'autres; le directeur Hambros, Lord Kingsdowne, a un curriculum vitae incluant Glaxo Wellcome, la Banque d'Angleterre, la National Westminster Bank, Redland plc, le Foreign and Colonial Investment Trust, le Conseil national de l'investissement économique et la Fondation Ditchley, un cercle de la Fraternité qui s’imbrique avec d'autres comme le Groupe de Bilderberg. Parmi les administrateurs de Hambro il y a Lord Halifax et John Clay, directeur du groupe de médias Guardian, qui prétend être «anti-establishment» tout en faisant partie de la bande. Au début des années 1970,

Lord Carrington a été directeur de Hambros, un proche collaborateur de Henry Kissinger et président du Groupe des Bilderberg depuis 1991. C'est durant les années 1970 que Hambros a eu une participation importante dans une banque appelée Banco Privata qui a été impliquée dans le scandale de la francmaçonnerie P2 et a été relié à la banque au cœur du scandale, la Banque Ambrosiano. Le coordonnateur de cette fraude était Michael Sindona, le principal actionnaire de Banco Privata et une autre des sociétés immobilières, La Centrale Finanzaria, avait dans son conseil, Jocelyn Hambro et Evelyn de Rothschild. Le réseau financier de Sindona finançait le P2 et versait des sommes énormes à la Banque du Vatican. À son tour, le P2 finançait et organisait le terrorisme en Italie, y compris la bombe qui a tué 85 personnes à la gare de Bologne. L’exposition du P2 a été suivie par l'assassinat, selon le rituel maçonnique, de la tête de la Banque Ambrosiano, Roberto Calvi sous le pont de Blackfriars à Londres à côté du quartier financier. Je parie que le clan Hambro était plus soulagé, que je ne saurais le dire. Sindona a dit plus tard que les francs-maçons d'Amérique du Sud avaient commis l'assassinat. Chaque partie du réseau sous-contracte ses assassinats à une autre branche pour rendre la vérité plus difficile à établir. L’opération Hambros, comme tous les autres, pue tellement, qu'il faudrait la production mondiale de déodorant pour supprimer l'odeur. Mais gardez votre purificateur d'air le plus puissant pour la Reine et la Maison de Windsor. Ils sont liés à tous les criminels en titre qui volent la planète et causent la mort, la destruction et la misère dans le monde entier. Et sachez ceci: si vous êtes britannique, vous payez agir ainsi! Les Windsor font sciemment partie de ce réseau et leur visage public est une simple façade pour cacher la fosse de purin dans laquelle ils opèrent. Ce contrôle s’étend hors de Londres vers le reste du monde où les lignées de l’élite gouvernent au nom de l'ordre du jour reptilien.

Posté par rusty james à 13:06 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Modifications génétiques des plantes et des animaux par transfert électromagnétique

Tachyon-image013

Par la suite ou indépendamment, d'autres chercheurs ont effectué le même genre d'expérimentation avec des appareillages différents. Leurs préoccupations sont principalement de trouver des moyens de guérison.

C'est en utilisant un laser à rayon rouge qu'un chercheur russe, V. Budakovski, a effectué 160 études sur des organismes divers, depuis la bactérie jusqu'aux humains en passant par les batraciens. Son taux de réussite de guérison est de 64%. Il guérit des framboisiers atteints de callosités (cellules cancéreuses) en projetant un hologramme portant l'information de la plante saine. La guérison se produit en quelques mois. Il projette aussi des informations d'œufs de grenouilles sur des œufs de salamandres, de sorte qu'ils donnent naissance à des grenouilles.

Notons que ces expériences ont eu lieu seulement avec de la lumière, sans aucune chirurgie ni recombinaison chimique d'ADN.

P. Gariaev et son équipe ont eux aussi réalisé des expérimentations analogues en utilisant un laser qui projette deux ondes lumineuses polarisées perpendiculairement, donc sans interférences entre elles (bio-ordinateur). Ces ondes traversent le tissu semi-transparent de l'organisme donneur, par des allers et retours répétés, et elles sont modulées par l'hologramme génétique. La modulation est transformée en signal radio (0,5 MHz à 1,5 MHz) selon une spectroscopie nouvelle appelée Spectroscopie par ondes Laser et Radio Polarisées (PLRS), elle est enregistrée sur ordinateur, puis transmise à un tissu receveur.

Ce protocole appliqué à des pommes de terre leur a conféré une croissance ultra-rapide et a fait apparaitre des modifications morphologiques sur leurs tiges.

Remarque sur la pensée: Certaines personnes ont la possibilité d'obtenir directement ce même genre de phénomène en concentrant leur pensée et leur sentiment, en parlant aux plantes, sans aucun appareillage. La connaissance par modification de conscience est plus directe que la connaissance scientifique et semble donner accès à d'autres processus. Elle est plus simple, mais se révèle à ceux et celles qui se dégagent des jeux de l'égo (voir Spiritualité et développement). La connaissance scientifique progresse à son rythme, avec de grands moyens techniques. Elle permet de mettre au point de nouveaux appareillages. Sa compréhension est réservée à ceux et celles qui ont suffisamment étudié.

Par ce même procédé, les chercheurs ont eu la possibilité de redonner vie à des graines d'Arabette des dames (Arabidopsis thaliana), tuées par radioactivité dans la région de Chernobyl en 1987. Ils les ont illuminées par l'hologramme de graines saines. Alternativement, ils n'ont obtenu aucun effet sur les graines si l'onde radio ne transportait pas cette information.

Arabette des dames Taux de survie chez les rats

Fleur d'arabette des dames ou arabidopsis thaliana
Merci à l'Association d'Informatique Appliquée à la Botanique

Taux de survie des rats à l'injection d'alloxane après un traitement aux ondes polarisées

Groupe 1: Pas de traitement holographique, injection un jour après la dernière irradiation laser. Groupe 2: traitement à 20 m de la source, injection un mois après la dernière irradiation laser. Groupe 3: traitement à 70 cm de la source, injection un jour après la dernière irradiation laser. Groupe 4: irradiation au laser sans l'information génétique à 70 cm de la source, injection un jour après la dernière irradiation laser

Extrait de Exploring wavegenetics and wave immunity. Theoretical models, Gariaev P.P. et coll.

L'équipe de Gariaev a mené des expériences capitales de guérison sur des rats dont ils ont détruit le pancréas avec une drogue (alloxane). Par le laser, ils ont illuminé les rats avec l'information holographique d'un pancréas parfaitement sain, prélevé sur un autre rat nouveau-né. Lorsque l'exposition au laser était suffisante, leur pancréas s'est reconstitué complètement et les rats se sont régénérés. Dans un lot témoin qui n'a pas reçu ce traitement, les rats sont tous morts. Les cellules se reconstituent à partir de cellules souches qui évoluent en cellules pancréatiques.

Dans une autre série d'expériences, ils ont d'abord illuminé les rats par holographie pour leur conférer un plus grand pouvoir de résistance, à titre de prévention. Puis ils les ont soumis à des injections d'alloxane et ont mesuré leur résistance (voir tableau ci-dessus). Les résultats montre qu'elle a augmenté de manière décisive.

Guérisons possibles de maladies chez les êtres humains, y compris le SIDA

Après son expérience sur les poussins, le chinois Dzang Kangeng a montré que son procédé donnait la possibilité de transférer des informations de guérison et de rajeunissement à un humain. Une expérience a été menée en 1987 sur son père agé de 80 ans. Les résultats ont été positifs: A la suite du traitement, les maladies chroniques qui le tenaillaient depuis 20 à 30 ans ont disparu, de même que l'allergie cutanée, le bourdonnement d'oreille (acouphène) et la tumeur bénigne; six mois plus tard, des cheveux ont repoussé à l'endroit de la calvitie et les cheveux gris sont redevenus noirs. Un an après l'expérience, une dent a repoussé sur l'emplacement de celle arrachée 20 ans plus tôt. Il en a tiré un brevet.

Le procédé de P. Gariaev offre des possibilités analogues: Il est possible d'offrir les perspectives suivantes concernant la manipulation de signaux avec des structures génétiques: La mise en œuvre d'une surveillance à distance de processus d'information clé dans les bio-systèmes au moyen de tels bio-ordinateurs, ayant pour application des traitements contre le cancer, le SIDA, les malformations génétiques, le contrôle sur des processus socio-génétiques et, finalement, l'allongement de la vie humaine... La protection active contre les effets d'ondes destructrices, grâce aux détecteurs de canaux d'information d'onde. (Extrait de L'onde bio-numérique)

En ce qui concerne le SIDA et son virus associé, le VIH, Peter Gariaev, George Tertishny et Katherine Leonova (2002) affirment qu'on devrait pouvoir supprimer la fabrication des protéines virales par le VIH (virus du SIDA) en envoyant les codes des cellules saines. On peut donc envoyer des "vaccins" électromagnétiques contre les virus VIH, ainsi que d'autres virus.

C'est l'origine de l'idée qu'une stratégie avec une approche essentiellement nouvelle du traitement du VIH et du cancer suppose la compréhension et la possibilité de gérer la logique d'un génome multi-vectoriel... Si nous connaissons les principes de fonctionnement du ribosome dans un mode contextuel, alors nous pouvons lutter avec succès contre le VIH dans la zone de régulation des ondes ribosomales (laser, solitonique, polarisation et ondes radio). Les ribosomes, qui synthétisent les protéines du VIH, doivent avoir des vecteurs d'onde fins pour leur gestion à travers les voies du contexte d'arrière-plan. Si on les connait, il est possible de supprimer la synthèse des protéines virales par des champs extérieurs artificiels modifiés analogues à ceux des cellules normales... De façon similaire à ce qu'a trouvé la Nature, il deviendra possible de concevoir un vaccin ondulatoire simple contre le VIH, d'autres virus et des bactéries.

Le procédé a été appliqué en 2011 avec succès à une petite fille de 2 ans atteinte de fibrose kystique avec dégradation du foie et du pancréas, grâce à un hologramme provenant de sa cousine saine (voir témoignage de la mère de la malade, une chirurgienne réputée, et de P. Gariaev).

 

Posté par rusty james à 01:45 - - Permalien [#]
Tags :