Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
rusty james news
rusty james news
  • Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique. » Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste assassiné dans un avion coréen
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog

 

90243223_3015402811831487_8561877086778687488_o (1)

3323033

coronavirus-patentes

images (19)

219-2199429_love-heart-beautiful-wallpapers-happy-valentines-day-nature

1025600_652515874786871_1894874949_o


nVskOPKB

téléchargement (100)

universal-biometric-identity-1024x576

91848411

téléchargement (11)

tree_horizon_sunset_128367_5000x2830

f04543b60ef77267e2b31c5f3920fbb0

photo-1542805700-2fadb851b97a

qxJUj0O

 

pIHMc8u

7kKizZj

ZcuYl3V


sea-beach-sunset-boats-red-sky-1080P-wallpaper-middle-size

night-sky-background-7047

sky-wallpaper-38

18557077_1435376306500820_5842715664996553589_n

 

 

798041343248-national-geographic-wallpaper-zealand-photo-waikawau-desktop-bigest-images

Firefox_Screenshot_2017-02-18T13-56-14

16195622_1077703329024709_5740688279216232976_n

sf

 

Pyramides-Gizeh

atlantide-compressor

Ancien-arbre-1

Ancien-arbre-2 - Copie

Ancien-arbre-3 - Copie

h21

h25

h25

h26

h27

SDSDS

SZSDFZFS

ZDZD

931270ecd7_50010171_bohr-heisenberg-aip-niels-bohr-library

don

 

1a686c3b37ddba12f5e282679288047b

62e74d09a526f5250c3c16f5bbb7d342

3a2057e1930aac61c9451db179973253

5aa85f74b15975d75e8a6d4e547b40b0

5c3e0b7842f37a0d63504d0a032ca422

5f6fce1a34d9027bdedb78ef0658a5af

9dbf5fc4a80275b619f44e3e7a8314d2

a37cf9c85664975cf3660c8f21f70899

a96a954487d536bd6f75942a6d02f5b9

a977356a4e04ae0cdaf4c67ca90d1939

ad9ee9f2e4a1d0e83945b78313c60f27

b7e27913185d0679a669ce0f634d95f0

Archives
16 février 2014

Le dépistage du cancer du sein, ne serait pas bénéfique pour les femmes assure une étude canadienne

mammo

Le dépistage organisé du cancer du sein, largement généralisé dans de nombreux pays développés, ne serait pas forcément bénéfique pour les femmes, assure une étude canadienne. Il y aurait même près de 20 % de cas surdiagnostiqués, et donc surtraités, selon eux.

 

La mammographie peut certes sauver des vies en dépistant à temps certains cancers du sein, mais elle peut aussi faire du tort aux patientes. Cette polémique sur le surdiagnostic est relancée par une équipe de chercheurs canadiens du Canadian National Breast Cancer Screening Study, qui publie leur étude dans le British Medical Journal. Selon eux, la pratique de mammographies annuelles ne permet pas de réduire la mortalité par cancer du sein. Le dépistage organisé, qui, en France, invite depuis 2004 toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans à subir une mammographie tous les deux ans, est donc à nouveau pointé du doigt.

Réalisée sur près de 90 000 femmes âgées de 40 à 59 ans, suivies pendant 25 ans, l'étude a montré que les femmes qui avaient subi des mammographies annuelles pendant cinq ans n'avaient pas moins de risque de mourir d'un cancer du sein que celles ayant seulement bénéficié d'un examen physique. Au bout de 25 ans, 500 décès par cancer du sein étaient survenus chez les 44 925 femmes suivies par mammographies contre 505 décès chez les 44 910 femmes du groupe témoin.

"Les politiques de dépistages à revoir"

D'après les résultats de cette vaste étude, "22 % des cancers diagnostiqués dans le premier groupe ont été surdiagnostiqués". Le surdiagnostic fait référence à la détection de très petites tumeurs qui n'auraient pas eu d'impact du vivant de la personne concernée. Dans ces cas, un traitement n'est donc pas recommandé. Cette étude fait écho à une autre étude britannique publiée en 2012, qui avait également estimé que le dépistage organisé mènerait à des surdiagnostics dans 20 % des cas.

Pour le Dr Jérôme Viguier, directeur du Pôle santé publique et soins de l'Institut national du cancer (INCa-France), cette polémique n'a pourtant pas lieu d'être : ce dernier avait estimé en septembre dernier que les programmes de dépistage organisé avaient permis de réduire la mortalité par cancer du sein de 15 à 21 % et d'éviter 150 à 300 décès pour 100 000 femmes participant de manière régulière au dépistage pendant 10 ans.

Sans pour autant mettre fin au dépistage organisé, qui sans aucun doute à contribuer à sauver des vies, les auteurs de l'étude canadienne appelle néanmoins de leurs vœux à revoir la politique de santé en la matière : "Nos résultats rejoignent les vues de certains commentateurs qui estiment que les politiques de dépistage par mammographies devraient être revues" dans les pays développés, écrivent-ils. En juillet dernier, une autre étude de l'Inserm alertait sur le surdiagnostic pour le cancer de la prostate, qui concernerait, pour une certaine forme de cancer, entre 10 et 22 % des patients surtraités.

 

__________________________________________________________

Source(s) : Metro News, le 14.02.2014 / Relayé par MetaTV(metatv.org)

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité