ofrbs-banques-hsbc-jpmorgan-20131111_article_portrait_140

Plusieurs signes semblent montrer que la banque Hsbc est en difficulté.
La société d’analyse Forensic Asia, indique qu’Hsbc aurait surestimé ses actifs de 50 milliards de livres anglaises, soit environ 60 milliards d’euros, et qu’il manquerait actuellement environ 45 milliards de capitaux à la banque anglaise.

Bien sûr une analyse ne fait pas le printemps, mais ce qui est troublant, c’est qu’Hsbc ait également imposé des limites de retrait de cash à ses clients anglais, avec le fallacieux prétexte habituel que c’est pour leur sécurité. Ainsi, un client anglais qui a essayé de retirer 7000 pounds s’est vu refusé l’accès à son argent, sous prétexte qu’il ne pouvait pas en justifier la destination! La banque a finit par lui lâcher 3000 pounds.

En France, nous sommes habitués depuis longtemps à la limitation des retraits en cash, pour notre « sécurité » évidemment…

Enfin, à titre personnel, lors de mon dernier séjour en Malaisie, il m’a été impossible de retirer du cash à un distributeur Hsbc! Ma banque m’a expliqué qu’ils avaient ensuite essayé de me joindre par téléphone, pour confirmer que c’était bien moi qui voulais retirer ces fonds. Oui, c’était ma carte visa Hsbc, dans un distributeur Hsbc, avec le code pin Hsbc…

Bref, une hirondelle ne fait pas le printemps, mais les signes s’accumulent autour d’Hsbc. Peut-être qu’ils manquent de fonds depuis qu’ils ne peuvent plus blanchir autant d’argent qu’avant?

Toujours est-il que toutes les grandes banques françaises présentent elles aussi des risques de faillite permanents

Dans un tel climat il est certainement sage de mettre ses oeufs dans d’autres paniers

L’impunité des banquiers

Régulièrement on entend dans certains médias que telle banque a été condamnée à payer une amende record, pour fraude avérée:

Mais malgré tous ces forfaits, aucun banquier n’est jamais condamné à aller en prison.

Récemment JP Morgan a été condamnée à payer une amende record de 13 milliards de dollars, ce qui peut paraître énorme au lecteur lambda.

Mais ce qu’il faut comprendre, c’est qu’en fraudant les banques ont gagné des centaines de milliards!

Donc résumons la situation:

  1. une banque fraude en manipulant le système, ce qui lui permet de gagner par exemple 100 milliards de manière indue
  2. elle se fait prendre la main dans le sac
  3. la « justice » trouve un « accord » avec elle, et lui fait payer 13 milliards d’amende

13 milliards d’amende vs 100 milliards de profit?

C’est comme si un braqueur de banque allait voler 100 millions, et la justice « l’obligeait » à payer 13 millions d’amende, en lui faisant promettre « plus jamais ça ».

Une telle « peine » est tout simplement un encouragement pour recommencer!

Donc toute cette « justice » n’est qu’un simulacre visant 2 choses:

  1. clore l’affaire en rendant un jugement définitif, empêchant de fait un jugement équitable
  2. impressionner le citoyen lambda en lui montrant que les banques doivent payer une amende « record », en réalité rendre une partie des profits générés à l’état

Donc quand les médias titrent: « JP Morgan paie une amende record de 13 milliards aux autorités américaines », lisez plutôt: « Le gouvernement américain a prélevé son pourcentage sur l’arnaque des subprimes qui a coûté des centaines de milliards aux citoyens américains (et mondiaux) »