entree-base-fort-hood-texas-7-novembre-2009-1549369-616x380

Une fusillade a fait au moins 4 morts et 16 blessés mercredi sur la base militaire de Fort Hood, dans le centre du Texas, qui avait déjà été le théâtre d'une tuerie en 2009, a confirmé l'armée américaine.

Toutes les victimes faisaient partie des forces armées, mais leur identité n'a pas été révélée. Parmi les blessés, trois se trouvent dans un état considéré comme critique.

En conférence de presse, le commandant de la base de Fort Hood a annoncé que le tireur compte parmi les victimes. Il est mort de blessures infligées par lui-même lorsqu'une policière de l'armée a réussi à le coincer dans un stationnement.

Selon Mark Milley, le tireur a utilisé une arme de poing récemment achetée, qui n'appartenait pas à l'armée. Il a d'abord ouvert le feu près d'un bâtiment où se trouvent les services de santé, avant de se déplacer en voiture vers le bataillon de transport.

Le suspect est un soldat qui a servi en Irak pendant quatre mois, en 2011. Il souffrait de détresse psychologique et recevait des traitements pour dépression et anxiété. Il était en attente d'un diagnostic de trouble de stress post-traumatique. Il était arrivé à Fort Hood en février dernier.

« Nous ne connaissons pas ses motivations. Nous savons que ce soldat souffrait de troubles mentaux », a annoncé le commandant Milley.

Son identité, bien que connue des autorités, n'a pas été rendue publique.

« À ce stade, il n'y a aucune indication liant cet incident au terrorisme, bien que nous n'excluions rien », a ajouté le commandant.

La base de Fort Hood a été bouclée pendant quatre heures après la tuerie, survenue vers 16 h, heure locale. Les militaires présents ont reçu l'ordre de rester confinés où ils se trouvaient.

Le président Obama ému des événements survenus à Fort Hood. Le président Obama ému des événements survenus à Fort Hood.  Photo :  PC/Carolyn Kaster

Dans une déclaration livrée à Chicago, le président américain Barack Obama s'est dit bouleversé qu'une nouvelle fusillade ait eu lieu à Fort Hood. « Nous irons au fond des choses pour savoir ce qui s'est exactement passé », a-t-il promis.

En novembre 2009, le commandant Malik Nadal Hasan, un psychiatre militaire, avait tué 13 personnes et fait 32 blessés sur la même base. Il a depuis été condamné à la peine de mort.

La nouvelle fusillade de Fort Hood est la troisième en six mois sur une base militaire américaine.

En septembre, un forcené a fait 12 morts et 4 blessés au Navy Yard de Washington avant d'être tué par la police, et le mois dernier, un marin a été tué par un civil sur un navire de la base de Norfolk, en Virginie.

 

http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2014/04/02/015-fusillade-fort-hood-texas.shtml