560130_4016962907195_343218017_n

L’enfant naissant n’a pas encore d’identité, lié à sa mère dont il vient de passer 9 mois intimement, la séparation doit se faire avec attention et lorsque l’enfant est prêt. Durant les premiers temps de sa vie l’enfant n’a qu’une référence, sa maman, c’est elle qui le protège, le nourrit, l’aime, cet amour est sa vie, sa principale nécessité, son essentiel, son primordial.

Cet amour crée chez l’être naissant le plaisir de vivre et d’être. « Je suis aimé donc je suis ».

Seule la maman peut construire la richesse d’être aimé donc d’être une existence acceptée, riche de laquelle pourra par la suite donner naissance à un Homme. Tant que cette période d’amour total de l’enfant par la mère n’est pas accomplie, personne ne doit interférer entre le bébé et sa mère.

Ce n’est pas ici de faire l’apologie de la femme mère, mais de faire comprendre que pour un être naissant l’amour de la mère n’est pas remplaçable par quoi que ce soit ou qui que ce soit.

Le père aura son rôle en temps et en heure, lui aussi a un rôle primordial et non remplaçable, simplement différent de celui de la mère voilà tout,. Il n’y a pas à faire de jalousie, ni d’importance différente, simplement de respecter les besoins fondamentaux de l’enfant si l’on souhaite lui permettre d’être un jour autonome et de devenir un adulte indépendant.

 

bebe-naissance-ventre-maman

L’enfant aimé par la mère grandit et petit à petit, naturellement, s’éloignera de la source d’amour qu’est sa mère, lorsque sa source d’amour à lui sera « pleine » il sera prêt à affronter le monde dont fait parti le père, les autres… 

 

De lui même l’enfant se rapprochera de l’extérieur, un extérieur qui jusqu’à présent ne lui appartenait pas, où il ne vivait pas.

 

Avant l’âge de trois ans un enfant ne sait pas raisonner, laissé seul il comprendra qu’on l’abandonne. Ne pas respecter ce temps de « remplissage », ce temps d’amour total entre le bébé et la mère c’est dire à l’enfant qu’il n’est pas assez important aux yeux de ses parents pour lui donner tout l’amour dont il a besoin,  on construira de manière indélébile un manque affectif profond que l’être toute sa vie devra combler en recherchant l’amour à l’extérieur de lui avec l’impossibilité pour lui de donner ce qu’il n’a pas ou pas assez, de l’amour de lui même, donc du respect de ce qui il est.

 

Tel le miel pour les abeilles,  plus l’enfant naissant  regorge d’amour, plus il sera fort et autonome dans sa vie futur.

 

Par la suite ce  temps que certain considéreront peut être comme  «perdu»  à n’être qu’aimé » sera vite rattrapé par la richesse de sa liberté et de son autonomie construit au départ.

En d’autre terme, l’autonomie d’un adulte ne peut se construire que par une seule chose,  l’amour donné à l’enfant naissant par sa mère. Impossible de tricher, de faire semblant, de se faire remplacer par une grand mère ou tout autre chose, les liens entre la mère féconde et l’enfant sont entiers et incontournables.

 

Comment fait on avec nos enfants naissants aujourd’hui ?

 

La plupart des femmes accouchent aujourd’hui par péridurale. Il faut savoir que la péridurale permet à la mère d’être soulagée des contractions donc des souffrances que celle ci provoque, ce que l’on ne dit pas au maman c’est que dans le même temps la péridurale agit sur l’enfant et que pour lui c’est tout le contraire.

Les produits injectés pour la péridurale inhibent la production d’une hormone chez la mère. Sans péridurale, cette hormone permet à l’enfant de ne pas souffrir pendant l’accouchement, (source « ass Aquanatal »)

 

Certaines  futures mères réclament la télévision lors de leur accouchement, en fait ces dernières témoignent déjà du peu d’importance qu’a pour elle l’enfant naissant… pourquoi font elles des enfants ? Pour une mauvaise cause très certainement.

Donc pour naître l’enfant souffre merci madame péridurale, puis une fois sorti de la galère, le médecin accoucheur ou la sage femme tape l’enfant pour le faire crier…

Evidemment que l’enfant va crier…. C’est épouvantable comme message de bienvenue !

Enfin on va lui permettre de se mettre sur maman, mais pas trop longtemps, maman est fatiguée.  Assez rapidement donc parce que l’on a pas que ça à faire on va le séparer de maman et le mettre seul, même s’il pleure, « c’est normal qu’un bébé pleure » Non ?

Tout à fait normal nous expliquera t’on, ils sont vicieux vous savez , il ne faut pas les laisser faire et cela dès le départ parce que si on commence ils réclament encore plus après….Il faut laisser pleurer bébé, il comprendra vite qui commande ici…

Il comprendra surtout qu’il n’est pas aimé, et qu’il ne vaut rien…

Par la suite la société ne permet pas à maman  d’être avec bébé, elle doit très rapidement reprendre son travail, pour préparer bébé à cette tragique séparation, maman ne donnera pas le sein mais le biberon, souvent d’autres personnes seront chargés de cette tâches  « sans grand intérêt »  pour habituer bébé justement….

C’est très tôt, généralement au bout de 2 mois que bébé est totalement séparé de sa mère partie travailler, faut bien gagner sa vie aussi… Quoi qu’il en soit à 2 mois l’enfant naissant qui ne vit que par sa mère se retrouve en garderie, avec d’autres bébés comme lui vide d’amour …

« Pas la peine de pleurer j’ai compris que j’étais une grosse merde et que l’amour je le trouverai dans une autre maman quand je serai grand… »

Et ainsi de suite durant toute la vie de l’enfant.

Un jour on dira à l’enfant qu’il est adulte, il a 18, 20 ans, il commencera alors sa quête de celle ou celui qui sera chargé de compenser le manque…

Mais ça ne marche pas, l’autre, le partenaire, comme moi il n’a pas un soupçon d’amour et ne peut en donner, alors on fait semblant, on se dit des « je t’aime mon amour », on se dit inséparable, évidemment, j’ai tant souffert de la séparation d’avec ma propre mère que j’ai pas envie de recommencer une 2ème fois…

Mais malgré tout aujourd’hui beaucoup de couples se séparent,  poussés par le besoin d’amour essentiel, toute notre vie durant celui ci sera ressenti, sans jamais être assouvi, car c’est celui de notre mère que l’on recherche, personne ne pourra jamais la remplacer..

http://www.reso-off.fr/fr/nos-enfants