Neutralisation des antennes de téléphones portables (et autres systèmes émissifs)

jibran

Les antennes émettent des fréquences nocives pour les êtres humains ainsi que pour nos amis invisibles, les esprits de la nature. Nous le constatons en mesurant la diminution du champ éthérique des personnes qui se trouvent près de ces installations.

En géobiologie de l’habitat, nous utilisons des systèmes d’écran éthérique capables de filtrer les informations. Ils sont utilisés, entre autres, pour supprimer les influences néfastes provenant d’appareillages électriques. Les mêmes systèmes appliqués à plus grande échelle neutralisent des installations plus importantes. Les expériences réalisées sur des antennes ont mis en évidence que ces systèmes de protection bloquent leurs influences, avec une grande efficacité. Cette technique étant sans danger, en voici la procédure détaillée. Au début, il est préférable d’agir à plusieurs afin de concentrer plus d’énergie.

  1. Avant de commencer la procédure : mesurez le champ éthérique d’une ou de plusieurs personnes à environ 10 m de l’antenne. Prenez soin de bien repérer leur emplacement, de façon à reproduire la mesure dans les mêmes conditions après neutralisation de l’antenne. Les personnes testées doivent faire face à l’antenne. Les valeurs trouvées sont toujours très basses ; une réduction de 50 % de l’énergie vitale est fréquente, voire davantage selon la puissance de l’antenne.
  2. Procédure de neutralisation : placez-vous à une dizaine de mètres de l’antenne. Visualisez tous ensemble une coque éthérique qui enrobe complètement l’antenne, du sommet jusqu’aux fondations. Donnez-lui une épaisseur de 4 m ainsi qu’une couleur violette. Visualisez mentalement cette installation pendant quelques minutes en envoyant de l’énergie par le souffle et en pointant de la main l’antenne à neutraliser, comme si vous aviez un rayon laser qui sortait de vos doigts.
    Pour de grosses antennes ou des relais hertziens, doublez l’épaisseur de la coque éthérique. Programmez ensuite cette coque éthérique : ” Que cette coque transmute toute influence nocive et qu’elle devienne un générateur positif pour le vivant “. Vous pouvez avec un peu d’entraînement visualiser et programmer en même temps.
  3. Vérification : une fois l’opération réalisée, approchez-vous doucement de l’antenne en mesurant une couche de votre champ éthérique. Si l’opération a réussi, votre champ éthérique commencera à diminuer quand vous pénètrerez à l’intérieur de la coque éthérique que vous avez créée, c’est-à-dire à partir de 4 m de l’antenne. Vous pouvez aussi mesurer à distance l’efficacité de votre action. Ce constat fait, remesurez le champ éthérique des personnes témoins au même endroit que précédemment. Si la protection fonctionne, vous devez trouver des valeurs normales voire positives.

Dans le cas contraire, votre visualisation n’a pas été suffisamment intensive ou bien vous n’avez pas mis assez d’énergie… Courage, recommencez ! Avec un peu d’entraînement, vous pouvez effectuer cette neutralisation tout seul en moins d’une minute.

Petite précision : cette opération ne nuit en aucune façon au bon fonctionnement de l’antenne. En fait, les valeurs des champs électromagnétiques et hertziens, mesurées avant et après la protection, ne changent pas. Ce système de neutralisation agit uniquement sur le plan éthérique. La protection du monde éthérique a une influence mesurable sur la qualité vibratoire des lieux, de l’eau et sur la santé des êtres vivants qui les côtoient. Nous contribuons ainsi à l’équilibre et à l’harmonie du vivant, et protégeons aussi les esprits de la nature.

Autre précision : Si les antennes se trouvent sur ou autour d’un château d’eau, il faut adapter la protection afin que l’eau soit protégée. Chaque cas étant particulier, je ne peux dans ce document vous donner des solutions standards. D’une façon similaire, vous pouvez neutraliser une partie des influences nocives des transformateurs, des compteurs électriques, des téléphones portables, des lignes à haute tension et de nombreuses installations nocives. Pour cela vous devez savoir adapter la forme des systèmes de protection éthériques en fonction des installations à neutraliser. Pour réaliser un travail efficace, il est préférable d’avoir une bonne connaissance de la bioénergie et de savoir mesurer les résultats obtenus.

Neutraliser son téléphone portable

Parmi les différents types de pollution, le téléphone portable est un véritable fléau. Il existe bien dans le commerce des pastilles à fixer sur le téléphone, elles sont sensées neutraliser ses effets néfastes. Malheureusement, elles sont coûteuses et très peu sont efficaces (environ 20 % d’après nos tests).

Là aussi, le test de mesure de l’énergie vitale est fantastique pour déceler tout produit inopérant. Pour évaluer la nocivité de votre téléphone, procédez comme suit :

  • Mesurez le champ d’énergie vitale d’une tierce personne.
  • Faites-lui ensuite tenir le téléphone allumé et mesurez-la à nouveau.
  • Demandez-lui ensuite de porter le téléphone à son oreille et reprenez la valeur de son champ éthérique. Normalement, elle baisse encore.
  • Si vous mesurez la personne en cours de communication, c’est encore plus flagrant.

Mesurer des choses négatives

Prenons un exemple, le champ d’énergie vitale de la personne est à 2 m. Quand elle tient le téléphone à la main, il passe à 1,40 m. Nous considérons alors que la personne est à 70 %, dans notre système de mesure (1,40/2 = 0,70).

Si la personne porte le téléphone à son oreille, son champ d’énergie vitale continue de baisser, et il n’est plus qu’à 1 m. Nous dirons à ce moment-là, que la personne est à 50 % de son énergie vitale (1 m / 2 m = 0,50).

Demandons-lui de se mettre en communication et remesurons. Le champ d’énergie vitale est maintenant à 0,70 m, soit 35 % ( 0,70 m / 2 m = 0,35).

Ces valeurs sont des moyennes que nous remarquons quand les téléphones ne sont pas protégés.

Protéger son téléphone

Il existe bien sûr, des protections efficaces, disponibles dans le commerce. Je ne les citerai pas, afin de ne pas vous influencer et vous permettre ainsi de vous entraîner à mesurer. En revanche, je vais vous donner ici une méthode gratuite de neutralisation des effets nocifs de votre portable. Afin de vérifier l’efficacité de cette méthode, il est recommandé de faire au préalable la série de mesures proposées ci-dessus afin de connaître le degré de nocivité de votre téléphone (cela peut changer, suivant les marques et les modèles).

  • Eteignez votre téléphone, et posez-le devant vous à la verticale (en position ouverte, si possible). S’il ne tient pas debout, calez-le.
  • Placez vos mains de part et d’autre de votre téléphone à une distance de 10 cm environ.
  • Visualisez une coque éthérique de 10 cm d’épaisseur, de forme ovale et de couleur violette, entourant totalement votre appareil.
  • Visualisez deux tubes coniques d’une longueur de 5 m, reliés à cette coque éthérique, l’un au sommet de la coque ovale et l’autre en dessous. Ces tubes sont destinés à faire circuler l’énergie cosmotellurique dans la coque de protection afin qu’elle ne se sature pas.
  • Programmez cette coque avec cette programmation : ” Que cette coque transmute toute influence nocive et qu’elle devienne un générateur positif pour le vivant …”.
  • Si l’opération réussit, votre téléphone deviendra positif. Cela ne signifie pas qu’il sera totalement inoffensif, mais une grande partie des effets nocifs sera neutralisée.
  • Rallumez-le et testez-le de la même façon qu’au départ, pour vérifier que le champ d’énergie vitale ne diminue plus, quand vous tenez le téléphone dans la main ou à votre oreille.
  • Si vous sentez qu’il reste encore des effets négatifs, renouvelez l’opération avec plus de concentration.

Vous devriez arriver à une neutralisation totale des effets négatifs sur le champ d’énergie vitale. Ce type de protection peut diminuer avec le temps, aussi je vous recommande de vérifier, de temps en temps, si la protection garde toute son efficacité.

N.B. : cette protection, au niveau éthérique, n’élimine pas tout risque d’influence négative sur d’autres plans. N’abusez donc pas de votre téléphone portable.

Mesurer le champ d’énergie vitale

Pour évaluer le champ d’énergie vitale, nous mesurons la couche principale du champ éthérique, appelé aussi corps vital. Cette couche, de près de 6 cm d’épaisseur, forme une bulle d’environ deux mètres de rayon autour du corps physique. Nous pouvons difficilement la mesurer seul. Cet exercice demande donc que nous soyons au moins deux.

Si nous sommes en présence de phénomènes énergétiques positifs, le corps vital va se dilater. Si les phénomènes sont négatifs, il va se contracter.
En prenant comme valeur référentielle la dimension de notre champ d’énergie vitale et en lui donnant la valeur de 100 %, nous allons pouvoir déterminer en pourcentage et avec précision la valeur bioénergétique de lieux, d’objets ou d’aliments ainsi testés.

Le ressenti du champ d’énergie vitale s’acquiert en quelques heures pour la plupart des individus. Il peut être vérifié avec un “rade master ” (baguette utilisée en géobiologie), ou à l’aide d’un sonotest, petit diapason dont l’amplitude sonore varie en traversant les champs éthériques. Mesurer la dilatation du corps vital donne des informations plus précises que les mesures effectuées en ressentant une des harmoniques proches. Il est cependant nécessaire d’être deux pour cette pratique.

Mesurer la vitalité des objets et des aliments

Placez une personne dans un endroit suffisamment spacieux pour permettre de mesurer son corps vital amplifié.
Par exemple des graines germées, dont la valeur énergétique est de 300%, provoquent une dilatation du champ éthérique qui triple (d’où l’espace nécessaire pour effectuer les mesures).
Evitez les endroits trop proches d’une prise ou d’un appareil électrique (minimum un mètre).
Positionnez un décamètre au sol de façon à ce que le zéro se trouve entre les pieds de la personne, au niveau de la malléole, c’est-à-dire sur l’axe du corps.
Tout en vous concentrant mentalement sur le fait que vous cherchez le corps vital de la personne, éloignez-vous d’elle doucement en partant d’une distance proche du corps, les mains ouvertes dans la direction vers laquelle vous vous déplacez. A un certain moment, vous ressentirez au niveau de son corps vital une couche énergétique d’environ 6 cm d’épaisseur.

Ressources

Source : Nature et Géobiologie


Le codex Alimentarius le programme pré-établi par la FAO et l'OMS

537692_462350927171158_1334376201_n

D’après le programme pré-établi par la FAO (organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) et l’OMS (organisation mondiale de la Santé), le Codex Alimentarius est entré en vigueur le 31 décembre 2009 dans toute l’Union européenne.

Créé en 1963, il est mis en œuvre grâce à une commission non-élue désignée par l’ONU.
Ce qui se voudrait banal et sécurisant, est en fait un monstrueux outil à briser un peu plus nos libertés. Celle de se nourrir, celle de se soigner ou tout simplement celle de rester en bonne santé.

Historiquement et selon certaines sources, il existe la preuve de liens unissant l’hégémonique empire Rockefeller à des industries pharmaco-chimiques et agro-alimentaires comme BASF ou BAYER qui sont, en fait, les descendants de la firme IG FARBEN, fleuron de l’entreprise nazie.

Voyons ce qu’il en est actuellement :

BASF est le premier fabricant mondial de produits chimiques, grand spécialiste de matières plastiques en tous genres mais sentant le vent tourné, propose maintenant des éoliennes et des panneaux solaires. C’est aussi le deuxième fabricant mondial de vitamines qui vient d’obtenir récemment et pour la première fois, l’autorisation de mise sur le marché d’une patate transgénique “Amflora” introduite dans l’alimentation animale.
BAYER (fournisseur patenté du zyclonB durant la dernière guerre mondiale) est le troisième fabricant d’engrais dans le monde et le premier fabricant de médicaments en Allemagne.

A terme, quand le codex alimentarius entrera en application, sur simples décrets puis durcissement progressif des normes, tous les suppléments alimentaires, toutes les herbes médicinales, toutes les vitamines et minéraux, tous les remèdes homéopathiques, tous les acides aminés et autres remèdes naturels auront disparus des libres rayons pour n’être délivrés que sur prescriptions médicales, assurant un complet monopole aux laboratoires pharmaceutiques. C’est déjà le cas dans des pays comme la Norvège et l’Allemagne où ces produits sont sous-dosés et hors de prix.

Une autre application du codex imposera l’irradiation de la totalité des fruits et légumes ainsi que des viandes et la chloration de la totalité des produits de la mer. Tout ceci au nom de la sécurité alimentaire, on dénature les denrées en leur faisant perdre une grosse partie de leurs qualités nutritives, avec comme conséquence une mauvaise santé générale de la population et une addiction toujours plus fortes aux médicaments. La boucle est bouclée, y’a plus qu’à passer à la caisse !


Codex alimentarius, ATTENTION ! par Benstek

Posté par rusty james à 18:56 - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

L'Amour "élan de Vie", force irréductible. K. GIBRAN

 

amour vie

Surprenant équilibre de l'Amour où la seule Force est celle de deux énergies qui s'alimentent.

K. Gibran nous transporte au-delà de la culture, de l'époque, du lieux, de la Foi... l'Amour, force et Lumière universelle nous illumine de toute la puissance que cet auteur inspiré lui donne.

commander ce livre, recopier l'adresse suivante : http://www.biostonesilverethnic.fr/fr/0/livres/humanisme/lorsque-l-amour-vous-fait-signe-.-suivez-le-k.-gibran.html

Dégustons ce poème d' amour de Khalil Gibran (Auteur du livre "Le prophète" apologie philosophique de tout ce qui anime un Homme)extrait de son livre merveilleux : "Lorsque l'Amour vous fait signe suivez-le", magnifiquement illustré de calligraphies arabes de Lassaâd Metoui (édition JC Lattès) :

"Il est une entente parfaite entre l'Homme et la Femme. Une entente qui se réalise en un clin d'oeil. En un seul instant, naît ce penchant supérieur à tous les penchants, ce tournant spirituel que nous nommons : Amour(...)"

L'Amour, le plus puissant des sentiments capable de nous animer (anima=âme)de ceux qui font que nous sommes debout forts face à la Vie remplis par la mission d'aimer l'Autre, les autres... Dans cet hymne à l'Amour reflet de ma pensée, on ne trouve aucune trace de :
-  raison
-  temps
-  explication logique ...

L'Amour est rééllement une réaction alchimique toute puissante que rien n'arrête hormis les peurs qui attachent l'Homme à sa petitesse et l'arrête dans sa croissance. Ni le temps, ni la raison, ni l'explication d'une attirance ne crée l'Amour.

Il est instantané ou il n'est pas.

On peut l'accepter ou le refuser, le refus engendre la souffrance pas l'acceptation...

L'amour est la seule valeur connue qui ne s'enrichit que par le don de soi à l'autre et par sa réciproque. C'est la liberté suprême du bonheur partagé dans le partage qui s'impose à nous, une évidence de bonheur. La contrainte est dans le refus.

Le bonheur est dans l'harmonie avec ses élans du Coeur grand maître de la Vie.

Tout cela est bien loin du calcul, de l'ordonnencement de sa vie du réglage horloger de ses sentiments ou émotions. Ceux qui se protègent n'ont peut-être pas mal, mais connaissent-ils ce formidable élan de joie, cet hymne à la Vie qui se répercute jusqu'au ciel vous portant et transportant avec une force surhumaine vers vos objectifs, vous permettant de les atteindre alors que ceux qui n'ont pas cette puissance se trouvent épuisés rien qu'en vous regardant...

Bien sûr, si votre Amour donné totalement est abusé manipulé, maltraité, vous aurez toujours le "protégé du sentiment" qui vous dira : "Tu vois tu as mal", oui mais vous êtes toujours plus loin que lui dans la Vie et le goût du Bonheur, et vous savez au fond de vous-mêmes que vous ne pourrez jamais vous dégrader en vous mettant à l'écart des sentiments et de leur toute puissance.

Passion ? Non Amour et respect pour ce sentiment dont vous acceptez par avance l'engagement et la suprématie. Vous vous soumettez à ce que la Vie vous offre de plus beau : donner de l'Amour, si par chance vous en recevez c'est splendide, mais quand bien même on bafoue ce don, vous avez ressenti cette puissance motrice du don absolu.

Et surtout, et je dis ça par expérience, ceux qui ont accepté l'Amour qui se présente, lorsqu'ils tombent sur une personne qui se croit forte en abusant de ce don et en se gardant de donner, sont dix fois plus heureux que celui qui va se trouver seul ou mal accompagné, en manque de ce qu'il a reçu sans être capable de s'accorder à ce signe que l'Amour lui a fait. Il se croira "sauvé" de l'engagement ; il est tout simplement pauvre et asséché de ce qu'il n'aura pas ou plus et qu'il ne sait pas engendrer ou donner.

Alors ne pleurez pas les échecs, remerciez-vous d'être comme vous êtes et continuez à répondre aux signes de l'Amour avec la même Foi, vous trouverez sur votre chemin cette personne avec laquelle vous échangerez la même force. Et vous serez invincibles...

N'oubliez pas, cela se fait en un instant, une étincelle et tout bascule dans le bonheur. Mais cet instant est rare, précieux et il demande à être choyé avec détermination et au-delà des épreuves.

Je ne résiste pas à conclure cet article par une dernière citation de celui qui a débuté ce développement "khalil Gibran" :

"(...) L'Amour est un mot de Lumière écrit d'une main de Lumière sur une page de Lumière. (...)

L'amour est l'unique liberté qui existe dans ce monde. Parce qu'il élève l'âme à un rang suprême où ni les codes des êtres humains, ni leurs coutumes ne peuvent l'atteindre et où ni les lois ni les ordres de la nature ne peuvent les gouverner.(...) L'Acte est l'image de l'Amour.(...)

Posté par rusty james à 12:50 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Le discours du chef Indien Seattle en 1854 et les 3 siècles de mensonges et de meurtres.

indiens (6)

Contexte : le discours du chef Seattle en 1854 est sa réponse au gouverneur Isaac M.Stevens, commissaire aux affaires indiennes,  venu pour négocier l'achat des terres indiennes.Comment pouvez-vous acheter ou vendre le ciel, la chaleur de la terre ?

L'idée nous paraît étrange. Si nous ne possédons pas la fraîcheur de l'air et le miroitement de l'eau, Comment est-ce que vous pouvez les acheter ?
Chaque parcelle de cette terre est sacrée pour mon peuple.

Chaque aiguille de pin luisante, chaque rive sableuse, chaque lambeau de brume dans les bois sombres, chaque clairière et chaque bourdonnement d'insecte sont sacrés dans le souvenir et l'expérience de mon peuple.
La sève qui coule dans les arbres transporte les souvenirs de l'homme rouge.

Les morts des hommes blancs oublient le pays de leur naissance lorsqu'ils vont se promener parmi les étoiles. Nos morts n'oublient jamais cette terre magnifique, car elle est la mère de l'homme rouge. Nous sommes une partie de la terre, et elle fait partie de nous. Les fleurs parfumées sont nos soeurs; le cerf, le cheval, le grand aigle, ce sont nos frères. Les crêtes rocheuses, les sucs dans les prés, la chaleur du poney, et l'homme, tous appartiennent à la même famille.

Aussi lorsque le Grand chef à Washington envoie dire qu'il veut acheter notre terre, demande-t-il beaucoup de nous. Le Grand chef envoie dire qu'il nous réservera un endroit de façon que nous puissions vivre confortablement entre nous. Il sera notre père et nous serons ses enfants. Nous considérons donc, votre offre d'acheter notre terre. Mais ce ne sera pas facile. Car cette terre nous est sacrée.>Cette eau scintillante qui coule dans les ruisseaux et les rivières n'est pas seulement de l'eau mais le sang de nos ancêtres. Si nous vous vendons de la terre, vous devez vous rappeler qu'elle est sacrée et que chaque reflet spectral dans l'eau claire des lacs parle d'événements et de souvenirs de la vie de mon peuple. Le murmure de l'eau est la voix du père de mon père.Les rivières sont nos frères, elles étanchent notre soif. Les rivières portent nos canoës, et nourrissent nos enfants. Si nous vous vendons notre terre, vous devez désormais vous rappeler, et l'enseigner à vos enfants, que les rivières sont nos frères et les vôtres, et vous devez désormais montrer pour les rivières la tendresse que vous montreriez pour un frère. Nous savons que l'homme blanc ne comprend pas nos mœurs. Une parcelle de terre ressemble pour lui à la suivante, car c'est un étranger qui arrive dans la nuit et prend à la terre ce dont il a besoin. La terre n'est pas son frère,

mais son ennemi, et lorsqu'il l'a conquise, il va plus loin. Il abandonne la tombe de ses aïeux, et cela ne le tracasse pas. Il enlève la terre à ses enfants et cela ne le tracasse pas. La tombe de ses aïeux et le patrimoine de ses enfants tombent dans l'oubli. Il traite sa mère, la terre, et son frère, le ciel, comme des choses à acheter, piller, vendre comme les moutons ou les perles brillantes. Son appétit dévorera la terre et ne laissera derrière lui qu'un désert.

Il n'y a pas d'endroit paisible dans les villes de l'homme blanc. Pas d'endroit pour entendre les feuilles se dérouler au printemps, ou le froissement des ailes d'un insecte. Mais peut-être est-ce parce que je suis un sauvage et ne comprends pas. Le vacarme semble seulement insulter les oreilles. Et quel intérêt y a-t-il à vivre si l’homme ne peut entendre le cri solitaire de l’engoulevent ou les palabres des grenouilles autour d'un étang la nuit ? Je suis un homme rouge et ne comprends pas.

L'Indien préfère le son doux du vent s'élançant au-dessus de la face d'un étang, et l'odeur du vent lui-même, lavé par la pluie de midi, ou parfumé par le pin pignon. L'air est précieux à l’homme rouge, car toutes choses partagent le même souffle. La bête, l'arbre, l'homme. Ils partagent tous le même souffle. L'homme blanc ne semble pas remarquer l'air qu'il respire. Comme un homme qui met plusieurs jours à expirer, il est insensible à la puanteur.

 

Mais si nous vous vendons notre terre, vous devez vous rappeler que l'air nous est précieux, que l'air partage son esprit avec tout ce qu'il fait vivre. Le vent qui a donné à notre grand-père son premier souffle a aussi reçu son dernier soupir. Et si nous vous vendons notre terre, vous devez la garder à part et la tenir pour sacrée, comme un endroit où même l'homme blanc peut aller goûter le vent adouci par les fleurs des prés. Nous considérerons

donc votre offre d'acheter notre terre.

 

Mais si nous décidons de l'accepter, j'y mettrai une condition : l'homme blanc devra traiter les bêtes de cette terre comme ses frères. Je suis un sauvage et je ne connais pas d'autre façon de vivre.

J'ai vu un millier de bisons pourrissant sur la prairie, abandonnés par l'homme blanc qui les avait abattus d'un train qui passait. Je suis un sauvage et ne comprends pas comment le cheval de fer fumant peut être plus important que le bison que nous ne tuons que pour subsister.

Qu'est-ce que l'homme sans les bêtes ?. Si toutes les bêtes disparaissaient, l'homme mourrait d'une grande solitude de l'esprit. Car ce qui arrive aux bêtes, arrive bientôt à l'homme. Toutes choses se

tiennent.

Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu'ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour qu'ils respectent la terre, dites à vos enfants qu'elle est enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes.

Nous savons au moins ceci : la terre n'appartient pas à l'homme ; l'homme appartient à la terre. Cela, nous le savons. Toutes choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille. Toutes choses se tiennent.

Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui-même.

Même l'homme blanc, dont le dieu se promène et parle avec lui comme deux amis ensemble, ne peut être dispensé de la destinée commune. Après tout, nous sommes peut-être frères. Nous verrons bien. Il y a une chose que nous savons, et que l'homme blanc découvrira peut-être un jour, c'est que notre dieu est le même dieu. Il se peut que vous pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder notre terre, mais vous ne pouvez pas. Il est le dieu de l'homme, et sa pitié est égale pour l'homme rouge et le blanc.

 

Cette terre lui est précieuse, et nuire à la terre, c'est accabler de mépris son créateur. Les Blancs aussi disparaîtront ; peut-être plus tôt que toutes les autres tribus. Contaminez votre lit, et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus. Mais en mourant vous brillerez avec éclat, ardents de la force du dieu qui vous a amenés jusqu'à cette terre et qui pour quelque dessein particulier vous a fait dominer cette terre et l'homme rouge.

Cette destinée est un mystère pour nous, car nous ne comprenons pas lorsque les bisons sont tous massacrés, les chevaux sauvages domptés, les coins secrets de la forêt chargés du fumet debeaucoup d'hommes, et la vue des collines en pleines fleurs ternie par des fils qui parlent.

Où est le hallier ? Disparu. Où est l'aigle ? Disparu.


Chef Seattle, 1854

Seattle

Discours prononcé en 1854 par Seattle (v. 1786-1866), chef des tribus Duwamish et Suquamish,

devant le gouverneur Isaac Stevens.

 

"Seattle ou Sealth (vers 1786 - 1866) fut un chef amérindien de la tribu des Duwamish connu pour un discours adressé au gouverneur Isaac M. Stevens en 1854.

Un discours tenu par le Chef Seattle en janvier 1854 a été rapporté par Dr. Henry A. Smith, négociateur du gouvernement, dans le journal Seattle Sunday Star en 1887. Il s'agit d'une réponse à un discours du gouverneur Isaac M. Stevens, Commissaire aux affaires indiennes.

Selon les Archives nationales des États-Unis National Archives and Records Administration, « L'absence de toute preuve contemporaine amène à douter sérieusement de l'exactitude des souvenirs de Dr. Smith en 1887, environ 32 ans après les événements évoqués. C'est pourquoi il est impossible ... soit de confirmer soit de contester la validité de ce ... message. »

Si le contenu du discours n'est pas sûr, les témoins de l'époque sont tous d'accord pour dire que le discours dura environ une demi-heure, et que durant tout le discours, Chef Seattle, un homme assez grand, laissa une main sur la tête du gouverneur Stevens, homme de petite taille.

Une deuxième version du discours fut publiée dans une langue plus moderne par William Arrowsmith dans les années 1960.

Posté par rusty james à 11:19 - - Permalien [#]
Tags :