Agni Yoga et Lucifer matérialisme spirituel et huitième sphère

cropped-aaaa

Abstrakt_Mystical_Rune_Ring


Fondateurs de l'Agni Yoga (yoga du feu), Helena et Nicolas Roerich (l'inspirateur de la pyramide tronquée du novo ordo seclorum du dollar américain) faisaient du channeling pour les Mahatmas Frère Morya et Frère Koot Humi de la Fraternité Blanche cachée dans les vallées inaccessibles de l'Himalaya, à Shamballah (c n'estpas la vraie Shamballah céleste du Christ, la nouvelle Jérusalem, les Mahatmas parlent ici de la Shamballah terreste, son double luciférien à penchant démoniaque genre parode de roi du Monde, Agartha et compagnie).
L'inspirateur d'Helena Roerich lui parlent de leurs laboratoires, auxquels personne ne peut avoir accès ans "un appel" et "sans guide". Il parle de ses "appareils de vision à distance" (double vue avec des moyens extérieurs), de ses "miroirs prismatiques" etc. C'est décrit de façon grossièrement matérielle: appareils téléscopiques et d'autres qui collectent l'énergie psychique, d'autres qui mesurent la tension du feu dans l'espace.ils prétendent que tous leurs appareils onctionnent non seulement du niveau raffiné mais aussi du niveau physique. toutes ces visions sont irrémédiablement imprégnées des concepts de la science matérialiste moderne, apparaissant dans une forme hautement matérielle, laissant paraître le spectre de la 8e sphère.  

Le nom d'Urusvati devient souvent, du sanskrit signifiant lumière de l'étoile du matin - vénus, donc Lucifer. C'est ainsi qu'Héléna appaelait son inspiration. Dans un des versets du livre (tous très répétitifs et hypnotisants à la longue...), ça dit que Urusvati connais les tours Chung (les tours ou seraient situées les "laboratoires" et "observatoires" des mahatmas).
Nicolas Roerich raconte avoir souvent vu des appareils volants non identifés: " si vous travesez le remarquable plateau tibétain avec ses vagues magnétiques et ses extraordinaires phénomènes optiques ("miracles de lumière"), si tu en entend parler ou en voit toi-même, tu viens d'en apprendre sur les mahatmas. Je n'ai pas l'intention de vous convaincre de leur existence. Plusieurs les ont vu, ont conversé avec eu, ont reçu des lettres ou des objets de leur part." Dans un autre article il reporte au lama tibétain: "Lama, non loin de Ulan-Davana (au Nord du tibet) on a vu un énorme vautour... il a traversé le ciel et est entré dans la trajectoire d'un objet lumineux radiant, magnifique brillant sous l'éclat du soleil. Les yeux du lama se sont mis à briller: "Shamballah te protège, son povoir protecteur te suit sous l'aspect de cette matière radiante, as-tu remarqué dans quelle direction il allait?""  Selon Prokofieff, cela n,a rien à voir avec la vraie Shamballah, mais bien avec la 8e sphère. Ce sont des imaginations luciférianisées de l'ancienne Lune, remplies de matière volée de l'évolution terrestre actuelle, dont Ahriman se charge de rendre matériel et visible sous la forme d'hallucinations. Ahriman interfère dans nos perceptions et nous ilusionne à leur égard.

Dans son livre elle énumère les nombreux cas ou les mahatmas ont aidé les humains par de nombreux émissaires. Les influences peuvent être psychiques ou complètement matérielles. Les rencontres peuvent être faites par lettres (contenant parfois de l'argent - bcp d'argent - ou des instructions pécises) mais tjrs de source totalement inconue. Des personnages mystérieux entrent en contact et donnent des conseils à des politiciens, artistes, inventeurs. Parfois les mohatmas apparaissent physiquement en personne ou parfois, aux élèves les plus avancés, dans un corps éthérique.
Roerich dénonce souvent Ahriman, mais il l'appelle Lucifer. Et Lucifer, cest en fait l'inspiration derrière toute la doctrine canalisée par lui et sa femme, de même que par Blavatsky et Sinnet: il parle de "la chute de Lucifer en Atlantide", mais il se trompe: cet événement correspond en fait, selon la science spirituelle, à la chute d'Ahrimane au milieu de l'Atlantide. Lucifer estdéchu depuis bcp plus longtemps. Roerich mélange Lucifer et Ahriman, il ne peut donc distinguer leurs influences respectives. Dans sa description des forces de la lumière contre les ténèbres, il oppose en fait inconsciemmenmt Lucifer et Ahriman.
La doctrine est du matérialisme spirituel qui se prend pour une science spirituelle. le spirituel serait rien d'autre que de la "matière plus raréfiée, plus raffinnée", des "vibrations plus hautes" (David Icke et plein de Newagers pensent ça). Ils prétendent même qu'il n'y a rien en dehoprs de la matière, aucun esprit en dehors de la matière!  
Il ne faut pas confondre les mahatmas avec les authentiques boddhisattvas de Shamballah (Bouddha et plein d'autres), qui sont les représentants du Logos de la Lune. Le problème est qu'ils sont inconscients de refléter l'ancien Soleil, ils ne réalisent pas qu'is ne font que servir le logos solaire, le Christ. Bouddha (Mercure) en est conscient. Bouddha a été le messager du Christ du Soleil vers Vénus.

la huitième sphère selon Steiner (par S.O. Prokofieff):
Lucifer a initié la création de la 8e Sphère en conservant illicitement de la substance de l'ancienne lune jusqu'au jourd'hui. Dansles formes de l'ancienne lune, on peut reconnaître la clairvoyance origienelle, devenue aujourd'hui atavique parce que sortie de son contexte temporel. La développememt de l'ancienne Lunne est tel une réfléxion des lois des mondes spirituels. En Saturne, la chaleur (l'intuition) et le physique humain sont nés. En Soleil l'air et le vent (l'inspiration) s'est ajouté, de même que l'éthérique humain. en Lune, le liquide-spongieux (l'imagination) s'est formée, de même que l'astral humain. Le minéral et la conscience de veille ne sont apparues que sur Terre.  Des imaginations réfléchissant les mondes spirituels, la substance de l'ancienne Lune, ont été conservées par Lucifer. Dans la 8e sphère aujourd'hui, on a affaire à des densifications (minéralisées) des imaginations de l'ancienne Lune.  C'est Ahriman qui le fournit en stock minéral volé à notre évolution terrestre.  C'est un faux phénomène, dans le sens qu'il est illégal, qu'il est faussé, truqué, complètement artificiel. C'est l'intention commune de Lucifer et Ahriman de faire dévier l'évolution terrestre et l'humain dans la 8e sphère ce qui ferait avorter la transformation de la Terre en Jupiter (nouvelle Jérusalem). Développer un penchant pour le matérialisme occulte nous incline vers la pente menant tout droit à la 8e sphère. Aprèes la mort, la personne risque fort de se faire voler une partie de son corps astral par un Lucifer désireux de l'entraîner dans la 8e sphère et de l'imprégner de matière.Dans cette existence spectrale, à mi-chemin entre le matériel et le psychique, les formes gagnent un poids et une mesure, "comme" dans le monde physique, mais plus comme une réalité virtuelle. Relier les anciennes traditions des védas aux théories d'Einstein, vioilà selon l'auteur, une des inspirations des mahatmas aujourd'hui, guidant vers un matérialisme spirituel qui inaugure déjà un dangereux penchant pour la huitième sphère. La volonté risque aussi de sombrer dans la 8e sphère. Lucifer et Ahriman veulent s'emparer de la matière du cerveau, qui est inmprégné de sagesse dans sa construction. Penser des pensées matérialistes les en imprègne, renforçant la 8e sphère.

Le retour du Maitreya est attendu par les théosophistes et bcp de newagers. on prétend qu'il complète la triade Christ-Bouddha-Maitreya.

Nicolas Roerich a dédié une bonne partie de ses toiles à Ghengis Khan, représentant de la clairvoyance atavique atlante luciférianisée. Il parle d'un graal venu d'une autre planète, tombée du ciel, mais plus comme une pierre brute ou le chalice d'Amrita, qui a une similarité avec le soma des hindous. Mais son lapis exilis est luciférien, pas imprégné du Christ, c'est un vieux chalice qui n'est pas devenu le Graal, refusant le sang du christ, le Soleil.  

Les références à un monde plus raffiné, au feu derrière les apprences, sont liées au fait qu'il s'agit d'un Agni yoga: yoga du feu. C'est encore la même matière rafinée, raréfiée, monde de feu cosmique. Il faut en effet éthériser le sang le remplir de feu, mais les tedhniques des roerich et du théorophisme le font en fonction des anciennes techniques liées au cosmos passé de sagesse. Ce n'est pas la force christiques qui entre dans le sang dans le cas de l'Agni yoga. Le vrai mystère du coeur enflammé (sacré-coeur) ne s'y trouve pas. Notons aussi l'effet hyupnotisant de la lecture du livre Agni yoga et l'insistance sur la dépendance envers les mahatmas. Le risque de perdre sa libre-volonté (free will) est grand et nourrit la 8e sphère. Dépendance envers un maître et matérialisme occulte : la volonté glisse vers la 8e sphère

. un plan a été donné à Roerich par son maître mahatma: 1) la puissances des USA doit se faire sentir (Roerich était membre des services secrets et ambassadeur pendant un temps aux USA) partout dans le monde afin que personne n'ose attaquer une si grande puissance 2) toutes les configurations astrologiques sont favorables à la négociation et à une signature subséquente par le Président. Le but est d'unir les Amériques, surtout Amérique du nord et du sud.

Helena Roerich relate de nombreux cas où des émissaires des mahatmas auraient influencé des politiciens, des artistes, des inventeurs. Les influences peuvent être psychiques ou strictement matérielles. Les contacts peuvent se faire via des lettres contenant des montants d’argent ou des instructions précises, mais toujours de source inconnue ou renvoyant à Shamballa.  Ils peuvent apparaître en personne physiquement ou en vision à leurs disciples, dans leur corps éthérique.  Les Roerich les ont rencontré physiquement des émissaires des mahatmas et quelques fois les mahatmas eux-mêmes à Londre, à New York et dans le Nord-Est de l’Inde. Hors de leur corps physique, Helena et Nicolas ont souvent été emmenés dans les laboratoires des mahatmas. 

Alors que l’anthroposophie de Steiner se voulait une synthèse créatrice de la science occidentale et du courant rosicrucien, le théosophisme voulait unir la science matérialiste à l'ancienne sagesse indo-tibétaine (luciférienne) qui cultive une relation de dépendance au guru. C'est Lucifer (Orient) et Ahrimane (Occident) sans leur médiateur pacificateur Christique représenté par l'Europe centrale et l'Europe de l’Est, martyrs de l'expérience socialiste. En plus d’avoir donné l’impulsion du bolchévisme , les mahatmas ont donné l'inspiration, via les Roerich – vendus à la « cause » du bolchévisme depuis 1920 - et les loges occidentales, à la mouvance mi-communiste mi-bouddhiste et, de concert avec les loges franc-maçonniques, à la sécularisation. Collectivisme et dialectivisme étaient à l'honneur, car pour eux la science et technologie étaient impossibles en l’absence du communisme. Le bolchevisme devait, selon eux, libérer l'humanité grâce au « mahatma Lénine » ; s’opposer ne serait-ce qu’un peu au bolchevisme revenant alors « à s’opposer au plan des Rois du monde ». Marx a été contacté par un émissaire des mahatmas à Londres ; Lénine, en Suisse. Ils ont répondu chaleureusement à l’annonce du règne de Shamballa, uneère de Communauté Mondiale (le communisme et le bolchevisme). Les mahatmas donnaient des instructions précises. En 1934, par exemple, ils ont donnée les instructions suivantes : les États-Unis ne doivent pas se désarmer mais au contraire faire sentir leur domination partout sur la planète de façon à dissuader toute attaque ; les conditions astrologiques sont propices à la négociation d’une union entre l’Amérique du Nord et du Sud en un Grand État ; il faut garder l’œil sur l’Est, ce qui inclut pour eux la Russie, et il faut que l’Amérique aide ce Orient promis à un Grand Futur.  Il doit donc exister un bloc Russe-asiatique  face à un bloc Américain pour obtenir la paix mondiale. Pour les mahatmas, le Président sera ainsi prêt à déclarer et instaurer l’Union mondial, inspiré par les lois cosmiques que révèlent les mahatmas. Dans une lettre de 1934, on lit que les mahatmas considéraient Roosevelt comme « leur Rayon ».

 


Exclusif - Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : demande d'entraide judiciaire de la France au Mali

nicolas-sarkozy-mouammar-kadhafi_scalewidth_630

Rebondissement dans l'enquête sur le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi en 2007. Soupçonnant certains hommes d'affaires maliens d'être impliqués dans l'affaire, la justice française a fait une demande d'entraide judiciaire internationale à Bamako.

La justice française a officiellement déposé une demande d’entraide judiciaire internationale au gouvernement malien, dont Jeune Afrique a pris connaissance. Parvenue le 15 août au ministère de la Justice à Bamako, par le biais de l’ambassade de France, celle-ci concerne le financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007 par l’ancien "Guide" libyen Mouammar Khadafi, alors que M. Sarkozy était ministre de l’Intérieur.

Alors qu'il occupait ce portefeuille, Nicolas Sarkozy s’est rendu au moins deux fois au Mali, en février 2003 et mai 2006. Outre l’ancien président, la demande d’entraide cite, côté français, Jean-François Copé, alors ministre du Budget, Brice Hortefeux, ministre des Collectivités locales, et Ziad Takieddine, homme d’affaires franco-libanais. Selon une source proche du dossier, l’entourage de l’ancien président Amadou Toumani Touré - politiciens et hommes d’affaires - est cité dans la demande d’entraide. Parmi les personnes concernées figure notamment Cheick Amadou "Bany" Kanté.

>> Lire aussi : Bienvenue à Tripolar

"Porteur de valises"

"Bany" Kanté gérait certains investissements libyens au Mali. Ex-DG d’Air Mali, représentant de la Libyan Africa Investment Portfolio (LAP) et secrétaire national adjoint du parti pour le développement économique et social (PDES) - le parti d’ATT -, il est soupçonné d’avoir joué un rôle de "porteur de valises" dans l’affaire du financement présumé de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi.

D’autres hommes d’affaires établis au Mali pourraient être concernés par l’enquête française menée par les juges d’instruction Serge Tournaire et René Grouman. Mediapart avait ainsi révélé qu’en 2005, Jean-François Copé, à l’époque ministre du Budget, avait consenti à l’homme d’affaires franco-libanais Gérard Achcar, président de la société AMI (Achcar Mali Industrie), l’effacement des deux-tiers d’une dette fiscale contractée en France - soit 4 millions d’euros.

Cette "ristourne" aurait été accordée par Jean-François Copé au couple Achcar, proche de Ziad Takieddine et de Nicolas Bazire, tous deux mis en cause dans une affaire de rétrocommissions plus ancienne, impliquant notamment l’ancien Premier ministre, Édouard Balladur, et l’ancien ministre de la Défense François Léotard. À l’époque, Nicolas Sarkozy était ministre du Budget.

________

Par Dorothée Thiénot

France - Mali | Exclusif - Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : demande d'entraide judiciaire de la France au Mali

Posté par rusty james à 10:01 - Permalien [#]
Tags :