ESO

L'univers visible ne représente qu'une petite partie des forces qui s'exercent dans notre cosmos. Cette force naturelle cosmique peut s'exercer de manière infinitésimale et constituer une énergie supplémentaire dite surunitaire. C'est ce que l'on nomme d'ordinaire l'énergie libre. Ce processus qui permet l'énergie surunitaire peut être réalisé n'importe où, c'est une source d'énergie cosmique infinie.

Le plus extraordinaire est qu'il semble que le corps humain puisse produire lui-même ce genre d'énergies !

Et qu'est-ce que cela donne ? Eh bien, c'est peut-être ce qui permet aux guérisseurs ou magnétiseurs d'opérer sans instruments.

Ce serait ce que l'on retrouve dans les transes et les guérisons (par magnétisme) dans certaines pratiques rituelles, dans les états de transe au rythme des tambours chamaniques, ou de la plupart des danses extatiques, des prières religieuses...

On pourrait, qui sait ?,également détruire le cancer et tous les virus...

( Note : Une énergie n'est ni bonne, ni mauvaise, elle existe. L'électricité qui est employée par un chiropracteur ou un kinésithérapeute pour stimuler nos muscles et nous aider à guérir avec du matériel spécialisé, est la même électricité qui est employé dans certains pays pour exécuter les condamnés à mort sur les chaises électriques. De même, la lumière laser qui est employée comme rayon de la mort dans les films pour abattre des missiles ennemis est aussi employée par les oculistes pour améliorer notre vision via la chirurgie Laser ou par les spécialistes de chirurgie esthétique pour effectuer des soins du visage, des cheveux et éliminer les rides. C'est juste une question de fréquence, d'amplitude employée et comment elles sont employées. Chargez votre corps de bonnes fréquences et vous éviterez les maladies.)

Nous notons par exemple ce lien particulier habituellement qualifié de "télépathique" et décrit comme une communication extrasensorielle visible surtout entre des êtres liés émotionnellement.

Ces phénomènes se rapprocheraient de la théorie quantique.

 

Pour manifester ces ondes scalaires, le corps humain doit produire de l'électricité. C'est de cette manière que l'information voyage dans l'influx nerveux.

Pour produire une onde scalaire le corps humain doit donc amplifier son potentiel électrique. Il faut essentiellement deux choses : Un émetteur et une source d'énergie, tous les nerfs du corps humain aboutissent au cerveau et les deux lobes du cerveau humain deviennent donc les deux antennes émetteur/recepteur qui peuvent produire des ondes scalaires.

L'être humain possède tout ce qu'il faut pour produire des ondes scalaires naturellement, mais il doit apprendre à les contrôler parfaitement pour agir, par exemple, sur la matière à distance !

Déjà en 1974 Jean-Pierre Girard fournissait des preuves de psychokinèse observables :

La pensée ne génère pas automatiquement des ondes scalaires, car l'état d'esprit ordinaire de l'humain ne lui permet pas de contrôler efficacement les ondes produites par son cerveau. De plus, la culture propre à notre réalité sociale ajoute des tabous qui limitent et même oblitèrent l'esprit de l'homme occidental.

Il faut s'entraîner : tantrisme, méditation, sciences occultes, yoga...

Le mécanisme de transfert de l'énergie-source vers le cerveau, en passant par la colonne vertébrale, a été modélisé par la physique qui présente de manière originale ceci comme un circuit électronique.

« En réalité, lever une montagne avec le gros orteil est facile » affirme le Bouddha dans le Sadharma Pundarika Sutra.

Note: Le mot CHAKRAS a été en 2003, enfin accepté dans la langue française.

On parle aussi d'Ondes de formes ou Emissions des Formes (EIF) :

Tout ce qui a une forme dégage de l'énergie, émet une onde qui agit sur l'espace dans lequel elle se propage.

Emanations de la constante spirituelle et matérielle de l'Etre et de l'Univers, les ondes de formes agiraient sur le physique et sur le mental, pouvant même influencer, dans une certaine mesure, les événements. Leurs sources en sont diverses (objets, dessins, structures matérielles naturelles ou artificielles, pensées, idées...) et leurs possibilités d'utilisation vastes mais encore floues... (Action sur l'environnement, sur soi-même ou sur autrui, soutien à la chance, à l'amour ou au succès matériel, abandon des mauvaises habitudes, réforme du caractère et développement des capacités intellectuelles ou psychiques de l'individu, neutralisation des ondes nocives...).

Chaque forme semble émettre des ondes car elle déforme le champ d'énergie dans lequel baigne l'univers, créant un EIF ou champ inducteur d'expérience.

De la grande pyramide de Kheops aux cathédrales de l'Europe occidentale, l'architecture sacrée peut également recouvrir des aspects liés aux ondes de formes…

Ainsi des champs hypothétiques contiendraient de l'énergie sans être constitué de matière et seraient même déterminant dans le comportement des êtres vivants ; l'esprit ne s'identifie pas avec le cerveau, mais s'étend au-delà de l'organe physique sous la forme d'un champ de perception produit par l'activité cérébrale, il n'y reste pas confiné et constitue un champ sensible qui interagit avec l'environnement.

De nombreux scientifiques s'intéressent à ces domaines de perception mais une minorité de sceptiques très active impose une attitude dogmatique opposée à ces études ce qui est en soi une prise de position totalement antiscientifique.

L'intêret de la science est au contraire dans l'étude de tous les phénomènes de la nature.

En fait, l'homme est un être complexe, plus électromagnétique que chimique (c'est aussi le cas pour l'univers) et sensible aux champs électromagnétiques naturels et artificiellement provoqués. Le pont qui relie les résonances du système solaire et les fréquences cérébrales se situe dans l'hélice de l'ADN humain qui s'est structuré dans l'environnement Terrestre.

Les domaines de la science et de la spiritualité, qui sont indissociables et complémentaires, en se réunissant harmonieusement, modifient irréversiblement notre vision et notre compréhension de l'Univers, et cela doit permettre d'accélérer l'ouverture des consciences individuelles et collectives qui devient incontournable et urgente.