92018739

« Mondes intérieurs, mondes extérieurs » est un document en 4 parties qui propose une synthèse vulgarisée de ce qu’on peut appeler la Conscience spirituelle, tandis que nous réalisons aujourd’hui que la science et les différentes traditions spirituelles et religieuses à travers l’histoire convergent vers la même conclusion : tout est Unité, tout est vibration, l’univers, la matière, l’être humain, la Conscience.Il  y'a a pendre et a laisser dans ce doc  akasha orienté new age ,je vous invite a faire preuve de discernement .

 

Partie 2 : La spirale

« Chaque scientifique qui approfondit l’univers et chaque mystique qui fait une introspection profonde finit par être confronté à la même chose : la spirale originelle. [...] La spirale originelle n’est pas une idée mais plutôt ce qui rend toute condition et toute idée possibles. »

De la nature aux nanotechnologies, cette spirale est partout. C’est une structure dynamique universelle créatrice de mouvement, de circulation, de changement, d’évolution. C’est aussi le lien qui relie les mondes intérieurs aux mondes extérieurs.
Cette partie du documentaire propose les plus belles images, nous interpellant sur la beauté de la nature et son incroyable perfection mathématique.

 

Partie 3 : Le serpent et le lotus

Que signifient les symboles du dragon, du lotus ou du serpent et de l’oiseau qu’on retrouve dans presque toutes les traditions anciennes de par le monde ?

Cette 3ème partie nous interpelle sur les symboles relatifs à nos mondes intérieurs et la connaissance ancestrale que l’homme moderne a choisi d’oublier, s’identifiant exclusivement à ses pensées et au monde matériel.

« La connaissance ancienne est ici, elle nous entoure, cachée à la vue de tous, mais on est trop absorbé par nos pensées pour la reconnaître. Cette sagesse oubliée est la voie qui restaure l’équilibre entre l’intérieur et l’extérieur, le yin et le yang, entre la spirale du changement et le calme dans notre cœur. »

Partie 4 : Au-delà de la réflexion

Saviez-vous que si vos pensées engendrent la peur, l’inquiétude, l’anxiété et la négativité, vous stimulez votre réseau neuronal à produire d’avantage de pensées similaires ? Si vos pensées engendrent par contre l’amour, la compassion, la gratitude et la joie, vous stimulez le réseau à reproduire ces expériences.

La dernière partie nous invite à mieux comprendre comment fonctionnent nos pensées et à questionner la place de la réflexion dans la quête de bonheur.

Certaines cultures considèrent la pensée comme un sens, un outil comme un autre au service de notre expérience humaine. Les pensées nous parviennent au moment même ou le corps ressent des sensations. Elles proviennent de la même source vibratoire. Mais Nous l’avons élevé à un tel niveau que nous nous identifions avec nos pensées.  »A quoi cela sert-il de penser autant si cela ne mène pas à un bonheur plus grand ? [...] Penser, agir et faire doit s’équilibrer avec être. Après tout nous sommes des êtres humains, pas des faits et des gestes humains. »