More-Health-Symptoms-Reported-Near-Fracking

Une nouvelle étude de l’Université d’Yale a constaté que les forages de gaz conventionnels et non conventionnels,  peuvent augmenter le risque de symptômes médicaux chez les personnes vivant près des sites d’extraction , d’où la  nécessité de recherches plus approfondies sur le procédé de la fracturation hydraulique.
Cette étude a été menée par l’Université de Yale. Elle démontre une  fréquence plus  élevée de symptômes sanitaires chez les résidents vivant près des puits de gaz naturel, y compris pour les voisins de plateformes  de forages , où ont lieu des opérations de fracturations.

L’étude a été publiée et mise en ligne le 10 septembre 2014, aux Etats-Unis,  dans le journal des Instituts nationaux de Santé, américains, dans la rubrique ” Perspectives de Santé Environnementales”.

Publication: Peter M. Rabinowitz, et al., “Proximity to Natural Gas Wells and Reported Health Status: Results of a Household Survey in Washington County, Pennsylvania,” Environ Health Perspect; DOI:10.1289/ehp.1307732

 

Source: Yale University

Image: Patrick Lynch

http://nofrackingfrance.fr/

 “A l’heure où l’Europe envisage de se lancer dans l’aventure de l’extraction des hydrocarbures de schiste, aux  Etats-Unis où ils sont  exploités  depuis une douzaine d’années, des moratoires et des interdictions de la fracturation hydraulique ,  se multiplient ! Puissions nous être de bon sens et savoir nous inspirer des expériences des autres pour ne pas les reproduire……”  Elisabelle Bourgue, Présidente de l’Association NO Fracking France

 

Mardi 4 novembre 2014, les électeurs de quatre villes du Colorado,  étaient appelés à se prononcer “pour” ou “contre” le fracking, trois communautés sur quatre ont réussi à installer  des moratoires ou interdire même franchement toutes opérations de fracturations hydrauliques pour extraire des hydrocarbures de schistes, sur leurs territoires.
Mercredi matin,  tous les votes avaient été comptabilisés et les mesures “anti-fracturation” sont passées facilement dans les villes de Lafayette, le Rocher et le Fort Collins. Dans la  ville voisine, de Broomfield, l’interdiction n’est pas passée.

La ville du  Rocher a voté , un “Non” écrasant  à la fracturation avec 78 %,  approuvant une extension de cinq ans de ce  moratoire pour la ville.

Pour la Ville de Lafayette,  les électeurs ont appelé à une interdiction complète des forages et de pétrole et de gaz dans des limites de la ville, avec 59 % à l’appui de la mesure. La ville rejoint maintenant Longmont, ou de smesures d’  interdiction de la fracturation sont déjà  en place…..

Source : http://www.huffingtonpost.com/2013/11/06/colorado-anti-fracking-_n_4226712.html

Une première au TEXAS : La Ville de Denton interdit la fracturation !

 

D’après une traduction libre, d ‘Elisabelle Bourgue pour NO Fracking France
Le 5 novembre 2014
Nous AVONS GAGNÉ !  s’écrie Cathy McMullen,  présidente d’une association d’habitants, de la Ville de Denton au Texas. Ceci est une victoire pour les citoyens de la ville de Denton.Pour nos familles, pour notre santé, pour nos maisons et pour notre avenir.
Que signifie cette interdiction de la fracturation :
  • Cela signifie que nous ne devons pas nous inquiéter de ce que nos enfants respirent dans les cours  de récréation de la ville.
  • Cela signifie que nous pouvons encourager la création d’ espaces verts dans la ville.
  • Et cela  signifie que nous ne devons pas nous inquiéter de la perte d’une valeur de notre propriété qui chuterait  brutalement parce que les frackers viendraient s’implanter proche de nos habitations.

Cette interdiction ne serait  pas passé sans les efforts infatigables des innombrables citoyens qui se sont sentis concernés et qui se sont investis pour que cela puisse arriver.
(…)
Source : http://frackfreedenton.com/2014/11/we-won-a-few-thoughts-from-president-cathy-mcmullen/

http://nofrackingfrance.fr/

merci à Franck Veilledesante