baie

Il existe un petit fruit peu connu au Québec dont la culture n’en est qu’à ses premiers pas, mais qui, selon plusieurs experts, serait voué à un avenir des plus prometteurs : la baie d’argousier.

Certains en sont même déjà des passionnés. Aux yeux d’André Nicole, président de l’Association des producteurs d’argousier du Québec (APAQ)1, cette baie orangée constitue rien de moins que « le fruit le plus complet de la création »!

L’argousier - Hippohaë rhamnoides L., de son nom latin - a fait l’objet d’un congrès2, tenu récemment à Québec, où une centaine de chercheurs et de producteurs d’une douzaine de pays se sont réunis.


La baie d’argousier, riche en vitamine C et en vitamine E, mesure environ 1 cm.

Pour l’instant, l’utilisation thérapeutique de ce petit fruit au goût acidulé est surtout orientée vers les soins de la peau : on en fait des crèmes et des onguents pour traiter les brûlures ou pour régénérer la peau. On l’utilise aussi dans certaines crèmes solaires, en raison de sa capacité à filtrer les rayons néfastes.

Mais le potentiel médicinal de l’argousier serait plus large : « Sa concentration en vitamine C est 30 fois supérieure à celle de l’orange. Sa teneur en vitamine E est plus élevée que celle du blé ou du soya, elle en est d'ailleurs une importante source, de même que de certains autres antioxydants », indique Christina Ratti, ingénieure chimique à l’Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) de l’Université Laval.

Source d’oméga-7

« La pulpe de l’argousier est riche en oméga-7, un acide gras rare et bénéfique qu’on ne retrouve que dans deux espèces végétales : l’argousier et la noix de macadam, cultivée à Hawaï », ajoute Christina Ratti.

En Europe et en Asie, l’huile d’argousier est déjà utilisée dans les hôpitaux pour traiter les brûlures de même que les plaies de lit. Selon l’APAQ, l’argousier peut aussi servir, en usage interne, contre les ulcères d’estomac, la gingivite, et pourrait même aider à la prévention des maladies cardiovasculaires. « En Bolivie, on l’utilise même pour les maladies pulmonaires obstructives chroniques », soutient Christina Ratti.

Outre ses vertus thérapeutiques, on retrouve aussi l’argousier dans différents produits alimentaires tels que le chocolat, les jus, les gelées, les confitures, les barres de céréales, les sorbets, les boissons alcoolisées... Sans compter son entrée récente dans les grands restaurants. [...]


Sachez que vous pouvez commander du thé, de la confiture ou des pâtes de fruit de cette baie sur inernet
 pour environ 12 e/kg, sachant qu'elles sont conservées (et se conservent très bien) au congélateur. L'équivalent d'une baie est une orange, à méditer ...