TxZBTcwPj0FxjwaAp9Ev-72wkGo@800x540

Une image sensationnelle s’est retrouvée à la disposition de la chaine Pervy kanal, probablement faite par un satellite – espion étranger pendant les dernières secondes du vol du "Boeing" malaisien au-dessus de l’Ukraine.

À la veille d’une importante réunion des dirigeants du monde entier – au sommet du "G-20" en Australie – le sujet de l’enquête sur la mort des passagers de ce vol est plus que pertinent. L’image parle en faveur de la version qui ne s’est presque pas fait entendre à l’Occident.

 

« Cependant, bonjour !

On que sait le Premier ministre australien Abbott menace de durement questionner notre président lors du sommet de Brisbane au sujet du "Boeing" malaisien.

 Essayons de lui faciliter la tâche.

Encore au mois d’août, l’Union russe des ingénieurs a publié son rapport sur les causes possibles de l’accident, qui a été largement diffusé dans les médias et sur Internet. Les experts ont procédé à une analyse détaillée de toutes les informations disponibles à partir de toutes les sources, ainsi qu’à des calculs techniques et ont étudié les versions des causes du crash du "Boeing".

La conclusion des experts : la seule version techniquement possible – est la destruction de l’avion malaisien au moyen d’armes, canons et missiles d’un autre avion. Nous attirons votre attention sur un point dans le rapport – l’absence de toute preuve crédible du lancement de missiles "sol-air". Le lancement du "Bouk" est suivi d’un nuage de feu, d’un bruit assourdissant, audible dans un rayon de 10 km, et de la traînée, qui est clairement visible dans le ciel pendant près de 10 minutes.

En bref, le plus probable est qu’il n’y a eu aucun "Bouk" ni aucun lancement à partir du sol. En présence, dans la zone de la catastrophe, de dizaines d’observateurs professionnels de tous bords et de milliers non professionnels, personne ne l’a vu ni enregistré. Par contre, ils ont vu et enregistré des avions. Et ce n’étaient certainement pas des avions russes. Les arguments des experts ont été entendus, le rapport a été traduit sur Internet en anglais et en allemand.

mh77

« Dans le même temps, nous avons commencé à recevoir de grandes quantités d’information, parmi lesquelles se trouvait différents matériaux, des calculs d’ingénierie, et, finalement, le 12, nous avons reçu ceci » – dit le premier vice-président de l’Union russe des ingénieurs Ivan Andrievsky.

mh77zz

« Je suis entièrement d’accord avec les résultats de votre analyse des causes du crash du "Boeing" – écrit l’homme qui se présentait comme un diplômé du MIT, avec 20 ans d’expertise dans l’aviation, George Bilt. – Le "Boeing" a été abattu par un chasseur à réaction qui le poursuivait. Tout d’abord, on a tiré avec le canon sur l’équipage, ensuite le cockpit a été frappé par un missile "air-air", puis le moteur droit et l’aile droite ont été frappés par un missile avec le système de guidage indépendant infrarouge ».

L’image, qui montre clairement le lancement du missile du dessous de l’aile gauche du chasseur exactement dans le cockpit, était attachée au courrier électronique. Quant au terrain, aux conditions météorologiques, aux dimensions des avions, l’image correspond pleinement aux circonstances de l’accident.

« Nous avons vu devant nous une image satellitaire prise depuis une orbite pas trop éloignée. Et généralement, ce genre d’images est fait pour des renseignements généraux de l’espace aérien et terrestre. Conformément aux coordonnées indiquées sur l’image, nous pouvons supposer que l’image a été prise par un satellite américain ou britannique. Nous avons effectué une analyse détaillée de cette image et aucun signe d’un faux n’a été révélé » – a déclaré le premier vice-président de l’Union russe des ingénieurs Ivan Andrievsky.

Toutes les versions doivent être prises en considération, y compris le fameux "Bouk". L’homme, qui a envoyé cette image dont on peut voir comment le MiG-29 détruit le "Boeing" de ligne, qui qu’il soit, est, sans l’ombre d’un doute, un professionnel. D’en faire un faux exige encore plus d’excellence que d’accéder à cette information. Messieurs, vous avez ces images ! Ou autres ! Présentez-les, enfin ! Les mains sur la table ! Parce que pour le moment tout porte à croire que les crimes d’État ont été commis par ceux qui ont délibérément et cyniquement détruit l’avion. Et par ceux qui délibérément et cyniquement le dissimulent, ayant des informations intégrales ».

 

http://bendeko.blogspot.fr/2014/11/mh17-juste-avant-le-crash-video.html