ares

Fiche extraite du "Dictionnaire des groupes religieux aujourd'hui (religions - églises - sectes - nouveaux mouvements religieux - mouvements spiritualistes)" du P. Jean VERNETTE et Claire MONCELON - Puf - 1995 - épuisé

ORIGINE ‑ Michel Potay, né à Suresnes le 11 juillet 1929, après des études et travaux d'ingénieur, se donne ‑ à Lyon – à l'occultisme professionnel et à la guérison (il a pratiqué le spiritisme dans son adolescence). Athée jusqu'à vingt ans, il retrouve le chemin de la foi chrétienne dans l'Orthodoxie. Il entre dans l'Église Catholique Orthodoxe de France (ECOF), avec résidence à Bourges. En 1971, il reçoit un épiscopat pour l'Église Orthodoxe Vivante (non reconnu par le Comité inter-épiscopal orthodoxe de France) dont il est exarque de 1972 à 1974. En 1974 il quitte l'Église Vivante et s'installe à Arès (Gironde) dans une ancienne hôtellerie. Il rapporte y avoir reçu du 15 janvier au 13 avril 1974, 40 révélations transcrites sous la dictée même du Christ. Il ne se considère plus dès lors comme évêque, mais comme « un pèlerin qui a rencontré son Seigneur à Arès ». Il les publie dans un opuscule largement diffusé L'Évangile donné à Arès. Il s'ysitue au terme de la lignée des Prophètes, Moïse, Isaïe, Elie, Jésus et Mahomet.  

DOCTRINE ‑ Quelques thèmes importants du « Message » : il faut refaire ce monde ; les professionnels de la religion sont inutiles ; il faut rétablir la femme dans ses mérites ; le Coran est aussi une Révélation de Dieu; après la mort l'homme vit soit avec son âme dans les Hauteurs Saintes, soit sans elle dans les ténèbres glacées ; « la Résurrection est la Promesse : Dieu l'a donnée par anticipation à Jésus et elle interviendra au Jour de Dieu quand l'homme aura nettoyé la terre du mal ; ce travail s'étendra sur plus de quatre générations ». L' « Évangile sera ensuite enrichi du Livre (1978) rapportant cinq théophanies du 2 octobre au 22 novembre 1977. La voix de Dieu sortait d'un « bâton lumineux... haut et mince comme une canne ». Cette révélation sacralise le lieu où Dieu se manifeste, et fonde le « Pèlerinage d'Arès ». Les « Pèlerins d'Arès » réciteront désormais la prière « Père de l'Univers » (glose du Notre-Père) le visage tourné vers Arès, qui est considérée comme la Nouvelle Jérusalem. La Révélation est un monothéisme strict (« Jésus n'est pas Dieu ») dans la ligne de la tradition abrahamique. Elle aurait été rendue nécessaire par les infidélités des *** Églises et des religions instituées. Aussi le système clérical doit-il être définitivement supprimé. C'est la classique opposition du "prophète" à la « caste sacerdotale », dans un climat de « réveil ». « La vérité est que le monde doit changer » : la Révélation d'Arès recèlerait les germes d'une dynamique de changement social. Elle attire des gens déçus par les Églises et les idéologies politiques, et qui sont cependant convaincus que « le monde doit changer ».

FONCTIONNEMENT ‑ Les pratiques du pèlerin d'Arès rappellent celles du musulman : récitation de la prière « Père de l'Univers » trois fois le jour et une fois la nuit, tourné vers Arès ; pèlerinage à la Maison de la Révélation (ouverte plutôt en été) ; cinq rites (semblables aux sacrements catholiques) devaient être progressivement mis en place par Michel Potay (baptême, mémoire du sacrifice, septième jour, épousailles, funérailles). Les fidèles convaincus pratiquent la prédication dans la rue et le porte à porte. La dîme à verser à la mission est de 5 %. Typographiquement, l'Évangile donné à Arès, considéré par ses fidèles comme un cinquième Évangile, est composé de versets réunis en 40 chapitres. Les Théophanies sont regroupées en 50 chapitres.

DIFFUSION ‑ Frère Michel n'exerce plus son activité de guérisseur à distance et se consacre exclusivement à sa Mission à l'édition et à son courrier. Malgré son discours très sévère contre les Églises et les prêtres, il recherche à l'occasion le dialogue. Deux Associations 1901 supportent légalement la Mission d'Arès : « L'œil s'ouvre » (1987, Bordeaux) ; « Les Torrents » (1989, Paris). Centre : « Maison de la Révélation » à Arès. Une revue trimestrielle (anglais-français) : Le pèlerin d'Arès. Sur la Révélation d'Arès, voir en particulier : J.-F. Mayer, Michel Potay et la Révélation d'Arès, édition « Les 3 Nornes », Fribourg, 1990.

 

Fiche extraite de l'ouvrage "Les sectes - Etat d'urgence" du Centre Roger Ikor chez Albin Michel - 1995 - épuisé

HISTORIQUE

Fondateur : Michel Potay (Français, né le 11 juillet 1929, à Suresnes [92]). Ingénieur thermicien puis directeur d'usine de 1955 à 1964. Quitte l'industrie et s'installe à Lyon comme « occultiste professionnel et psychothérapeute » sous le pseudonyme Michael Berkeley. Ferme son cabinet, se marie, se tourne vers l'Église catholique orthodoxe de France, est ordonné diacre dans l'église Saint-Irénée à Paris et fonde la paroisse orthodoxe de la Sainte-Trinité à Bourges. Quitte cette Église en novembre 1970, dit avoir été ordonné prêtre de l'Église orthodoxe vivante le 14 avril 1971, à Drama (Grèce) et consacré évêque le lendemain (le comité interépiscopal orthodoxe de France considère l'épiscopat de Michel Potay « comme un épiscopat inexistant ») !

Le « Père Michel » continue son activité d'occultiste-guérisseur, mais, cette fois, sous la couverture ecclésiastique. Il a ses trucs pour conjurer les mauvais sorts, ses recettes pour soulager les souffrances et ennuis de toutes sortes. En 1973, il dit avoir donné sa démission d'exarque synodal de l'Église orthodoxe vivante, tout en gardant la fonction d'évêque.

1974 : révélation de Jésus à Michel Potay dans une ancienne hôtellerie d'Arès (33) qu'il avait achetée en juin 1973. Dans l'opuscule L'Évangile donné à Arès, publié en novembre, M. Potay déclare dans un liminaire qu'il n'est plus évêque, mais « un pèlerin qui a rencontré son seigneur à Arès », puis expose les révélations qu'il a reçues de jésus au cours de 40 apparitions échelonnées du 15 janvier au 13 avril.

1977 : frère Michel annonce que Dieu s'est manifesté de nouveau à cinq reprises, du 2 octobre au 22 novembre, dans la « Maison de la Sainte-Parole », construite en 1975 sur sa propriété. La voix divine sortait du pommeau d'un «bâton lumineux [...] haut et mince comme une canne ». Le Livre des messages dictés lors de ces cinq « Théophanies » paraît en 1978 dans la revue Le Pèlerin d'Arès.

DOCTRINE

Publiée en 1984, La Révélation d'Arès intégrale comprend L'Évangile donné à Arès et Le Livre. La première partie, présentée comme un cinquième évangile, se compose de 40 chapitres divisés en versets, écrits à la manière des auteurs bibliques. Particularités : remise en cause de certains textes des Évangiles canoniques, opposition aux Églises latine et grecque, attaque de l'appareil clérical, inacceptation du monde actuel (« car la vérité, c'est que le monde doit changer » , chapitre 8, v. 7).Les cinq Théophanies, réunies en 50 chapitres à versets, sont dans la seconde partie.

Déductions pratiques de la manifestation de la Parole divine, à Arès :

- Arès devient la « nouvelle Jérusalem » et doit être un lieu de pèlerinage ;

- les pèlerins d'Arès doivent prier maintenant « le visage orienté vers Arès » et non plus vers l'Orient.

Qu'apprennent ces révélations ? Pour l'essentiel : Dieu est unique ; Jésus, homme et prophète, n'est pas Dieu ; tous les prophètes d'Israël, Jésus, Mahomet et... Mikal - c'est-à-dire le prophète Michel, d'Arès - sont égaux : Bible, Coran, et Révélation d'Arès sont des livres saints, dont le degré d'authenticité est dans l'ordre inverse de l'énumération ; l'homme naît sans âme mais peut s'en créer une s'il sort des « ténèbres religieuses et politiques » qui l'empoisonnent. Clergés et politiciens s'opposent à son projet de libération spirituelle ; « Vie spirituelle libre sans structures ni clergés », en raison du message de Jésus : « Que ta descendance se souvienne de Ma Parole : plus jamais de princes, ni prêtres, ni docteurs, et la Bête, qui agonisera longtemps derrière l'horizon, mourra » (chap. 22, v. 14).

On peut s'étonner que de tels messages radicalement réducteurs aient pu être divinement dictés à un membre du clergé orthodoxe. Lequel ne les retient guère, puisqu'il va se mettre à instaurer une liturgie pour sa communauté, établir dès 1976 de « nouvelles assemblées de Dieu » appelées assemblées de "pèlerins d'Arès", organiser des pèlerinages à Arès et laisser se constituer en 1987une association laïque ‑ type loi de 1901 ‑ destinéeà promouvoir le message d'Arès.

PRATIQUES

Les adeptes de Potay ont entre autres pratiques spirituelles :

- la récitation quotidienne ‑ trois fois par jour, une fois la nuit, le visage tourné vers Arès ‑ du « Père de l'Univers », version revue et corrigée du « Notre Père » chrétien ;

- le pèlerinage à Arès, durant l'été ;

- le missionnariat par le porte-à-porte. Il doit être précisé d'emblée : « Nous ne sommes pas une secte, et surtout pas Témoins de Jéhovah. »

Pour mémoire, rites en cours d'exercice : « baptême, mémoire du sacrifice, septième jour, épousailles et funérailles » ‑ cérémonies à l'exemple de celles des institutions religieuses à renier, sur ordre divin !

Une pratique éloignée du spiritualisme consiste à verser à la Mission d'Arès cinq pour cent de ses revenus, en raison de la révélation 34, verset 6 : « J'établirai pour toi la demi-dîme pour redevance ; tes fidèles te verseront une oeuvre pieuse; celui qui recevra cent valeurs t'en remettra cinq, et ce qu'il te versera, c'est à Moi qu'il le versera. »

ORGANISATION

L'association L'œil s'ouvre (loi de 1901) a été déclarée à Bordeaux le 4 mars 1987.Pour « assurer la gestion, la mise en oeuvre, le suivi et la défense d'activités jugées nécessaires par des pèlerins d'Arès à l'accomplissement de la révélation d'Arès », une association Les Torrents a aussi été constituée à Paris, en février 1989.

Publications : Le Pèlerin d'Arès, trimestriel bilingue destiné aux « assemblées et missions de pèlerins d'Arès » ; Frères de l'aube, trimestriel « pour l'émergence d'une humanité nouvelle », et son supplément L'égala'h.

PROPAGANDE

La propagande publicitaire du frère Michel révèle une incohérence comportementale. Quatorze mois après les apparitions de jésus à M. Potay, paraissait dans une revue d'astrologie (Astres, juin 1975) cette extravagante publicité : « Peut-être l'événement surnaturel le plus important depuis la Bible : le Christ est apparu et a parlé 40 fois à cet homme, mais cet événement prophétique et cette publicité sont conjointes et non confondues [...] Grand spécialiste de l'action à distance. Toutes sortes de maux et mauvais sorts. Le frère Michel s'explique. » Dans ses explications, le dépositaire des messages célestes ne parle que de son petit commerce de magicien : « Mes activités religieuses et mes activités psychothérapeutiques ne sont pas confondues [...]. Je gagne ma vie et j'apporte des ressources à ma mission spirituelle par mon travail [...]. Depuis plus de vingt ans, bien avant ma conversion, j'ai mis au point des méthodes d'action à distance dont le renom n'est plus à faire [...]. Je réussis à transmettre à distance sur des malades l'énergie des aiguilles chinoises [...]. Par la suite, je parvins à simplifier cette énergie en un système d'ondes plus puissant, qui me permit d'étendre mon action à des domaines très variés: outre la maladie, tout mal ayant pour cause une rupture d'équilibre physique ou morale, sociale ou familiale, ou même paranormale [...] que chaque correspondant sur sa première lettre m'expose brièvement mais clairement son cas en joignant 30 francs + trois timbres et si possible photos et cheveux. »

M. Potay a mis une sourdine à ses prétentions de guérisseur à distance et par correspondance. Les affiches et tracts annonçant ses conférences ne mentionnent plus que des « prophéties percutantes », « un plan de libération pour bâtir une nouvelle civilisation de bonheur dans l'amour, l'équité, la liberté », et autres accroches de cet acabit. Ces conférences ont lieu à Paris (à la Mutualité, au Cirque d'hiver, etc.), dans plusieurs villes de France et de Suisse.

NFOSECTEARES

FIN

Bonjour chers amis,

J’imagine que vous êtes très surpris de constater que le site d’informations sur la Révélation d’Arès est à l’arrêt.

Tout d’abord, depuis le début du site d’informations, je n’ai pas cessé d’être menacé verbalement et physiquement par leur homme de main. Mais depuis maintenant deux ans, un cap supplémentaire dans l’ignominie a été franchi. Une vidéo a été faite sur ma personne me faisant dire n’importe quoi sur mon entreprise, postée sur plusieurs sites d’hébergement vidéo. C’est, dans un premier temps, une atteinte à mon image. Mais il y a pire, cette vidéo a été faite avec une photo de moi à l’époque où j’étais très malade. La personne qui a utilisé cette photo ne peut pas l’ignorer, et c’est un pèlerin d’Arès.

Internet étant un endroit où les choses peuvent rester pour toujours, ma famille et moi même sommes très blessés. Une plainte a été engagée. Mais la aussi, que peut quelqu’un comme moi financièrement en justice face aux moyeux financiers d’Arès ? C’est le premier point.

Voilà plusieurs mois que je m’interroge sur la pertinence et l’utilité de ce site. Parmi les questions que je me pose :

  • Joue t’il vraiment son rôle de prévention vis à vis des personnes approchées par les membres de la secte ? Peut-être et c’est déjà pas mal. Mais n’est-ce pas le rôle des associations anti-sectes et de l’Etat français ? Depuis 6 ans que le site existe, jamais je n’ai été contacté par un de ces services. Comme si le témoignage d’un ancien membre ne les intéressait pas. Je me pose des questions sur la sincérité de certains services. Peut-être préfèrent ils gloser dans leur coin et dire n’importe quoi.
  • Est il efficace pour désenroler les gens qui s’y trouvent déjà. Non, ma réponse est catégorique. Humainement, il n’y a rien à faire. Je suis chrétien et je crois que seul Dieu peut les en sortir. Pendant ces années, je n’ai eu de cesse de leur démontrer que la révélation d’arès est une imposture et une fausse doctrine, en vain. Aujourd’hui, je sais pourquoi, j’y reviendrai plus tard *. Le comportement des pèlerins d’Arès n’est pas celui de chrétiens. Cela saute aux yeux tellement c’est flagrant. Un chrétien ne menace pas les administrateurs de forum s’ils ne veulent pas enlever les messages contre Arès. Un chrétien n’insulte pas autrui. Un chrétien ne menace pas physiquement ses adversaires, mais s’en remets à celui qui juge justement. Or, les pèlerins d’Arès ne font que ça depuis 6 ans. Je suis effaré par leur aveuglement. N’y a t’il pas un juste parmi eux ?
  • Y a t’il alors un moyen plus efficace que de protéger ce monde des faux prophètes, des faux docteurs, des semeurs de mort spirituelle ? Je crois qu’il n’y a pas grand chose à faire. Même la Bible dont ils se réfèrent en donne la raison. Le Dieu de la Bible est un Dieu de reste, et non un Dieu de foule. Il faut juste prier pour que les gens qui aiment et craignent vraiment le Seigneur quittent la captivité de leur gourou et de son système. Une chose est sure, les pèlerins qui aiment et craignent vraiment le Seigneur quitteront ce mouvement. C’est d’ailleurs ce qui se produit actuellement.

D’ailleurs, voici ce que disait mon frère Paul :

*Ephésiens 6:12 :  Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes.

Autrement dit, nous n’avons pas à lutter par nos propres moyens. Notre lutte est spirituelle.

Je pardonne à tous ceux qui m'ont fait du mal, à moi et à ma famille par répercution. Je demande aussi pardon à tous ceux à qui j'ai pu faire du mal par maladresse, car mon but n'était pas d'attaquer des personnes, mais le mensonge arèsien.

Je ne veux pas de vengeance de la part de qui que ce soit. Je ne cautionne pas ceux qui, dans la suite, utiliserons les diverses archives du web du site infosecteares. Je conseille à tout le monde de faire comme moi, s'en remettre à celui qui juge justement.

Je reste à la disposition des internautes à cette adresse :

Adresse mail

Arès se révèle bien plus qu’une simple entreprise commerciale : son atelier d’imprimerie où sont composés et imprimés à longueur d’années des milliers de livres et de brochures, crée des revenus plus que substantiels.

M Potay se montre personnellement de plus en plus discret, y compris à Arès, ce qui ne l’empêche pas de mener grand train, de s’habiller chez les grands couturiers et de descendre dans les hôtels de luxe alors que les locations de bureaux dans les villes où sont installés les missions d’Arès restent à charge des seuls adeptes.

Son prosélytisme ne se fait que via les conférences, les réunions, quelques boutiques ayant pignon sur rue, la publicité dans la presse, dans les revues d’astrologie, par le biais de ses associations support, par le bouche à oreilles, la prédication et le porte à porte de ses adeptes. L’infiltration du mouvement s’étend de plus en plus dans les garderies d’enfants, le soutien scolaire ("la vie récré" dissoute depuis et remplacée par une autre association), les ateliers de pratiques artistiques et d’expression pour les jeunes, les comités des fêtes, et même certains conseils municipaux.

En contrepartie, une association "ALERTE" ( Association Limousine d’Entraide de Résistance de Témoignages contre l’Endoctrinement Sectaire) s’est créée pour lutter contre une Mission Arès implantée à Jabreille les Bornes ( 87) .

Malgré tout, les associations proches d’Arès ne cessent de se développer dans l’espace et dans le temps:

- 1987 : "L’œil s’ouvre" à Bordeaux
- 1989 : "Les torrents" à Paris
- 1991 : "Les Ouvriers de la Moisson" (ancien titre "l’île bleue"), "association chargée de propager la Révélation d’Arès et l’enseignement de son témoin, de propager l’écriture à laquelle la révélation d’Arès se rattache : la Bible et le Coran, propager la prière, la pensée et toute œuvre spirituelle ou sociales propres aux pèlerins d’Arès" .
- 1996: "L’œuvre du Pèlerinage d’Arès", association déclarée cultuelle loi 1905 ( mais non officiellement reconnue comme telle par les pouvoirs publics) sis à la "Maison de la Parole" à Arès ( cotisation de 200F à 600F).
ADIRA , association pour diffuser et divulguer la révélation d’Arès
Les revues et périodiques se démultiplient : les "Pèlerins d’Arès", "les Frères de l’Aube" en 1992, "l’Egala’h", bulletin de liaison entre les pèlerins de France et ceux des pays francophones, le "Bul’fda" bulletin de liaison entre les frères de l‘Aube.

Arès est implanté dans toutes les régions de France (notamment à Bordeaux, Limoges, Tours) , à Tahiti, en Belgique, en Suisse et dans les pays francophones.

Ce qu’il faut en penser…

Ce qui reste inquiétant dans la révélation d’Arès, c’est surtout la personnalité de Michel Potay et son parcours tant professionnel que religieux. Par ailleurs, M Potay demande qu’on croie sans discuter. Cet envahissement de la pensée paraît bien entraver et occulter le sens critique surtout celui des personnes fragiles.

Si Arès prétend être ni une secte, ni une Église, comment ne pas s’interroger sur la révélation particulière gardée secrète, sur l’utopie d’un rassemblement universel sur terre, sur la violence des critiques relatives à la société actuelle, au religieux et au politique ? On peut aussi remarquer qu’il ne reste plus grand chose de l’Évangile dans les thèses des pèlerins d’Arès .

M Potay participe du désenchantement du monde d’aujourd’hui ; il enferme ses adeptes dans une fausse liberté, dans la peur, et n’hésite pas à menacer tous ceux qui ne prennent pas au sérieux la Révélation. Il mène "une guerre sainte" qui durera tant qu’il n’y aura pas la paix dans le monde !

Une mise en garde et une extrême vigilance s’avèrent nécessaires vis-à-vis de ce groupe.

Michel Potay affirme haut et fort que la révélation d’Arès est comme la bible et comme le coran, soit. Mais qu’attend donc Michel Potay pour diffuser cette révélation d’Arès comme la bible et comme le coran ?
Les ouvrages du prophète de la secte des Raëliens sont en téléchargement gratuit sur son site : le Dieu des pèlerins d’Arès serait-il donc moins bon conseiller en communication que le dieu des Raëliens ?

La réponse est simple : l’opposition vient directement de la nature extrèmement sectaire du mouvement des pèlerins d’Arès.

Diffuser le texte de la révélation sans pouvoir vous "mettre le grappin dessus" lors d’un rendez-vous n’est pas intéressant pour la secte.
Diffuser le texte de la révélation d’Arès sans percevoir de droits d’auteur n’intéresse pas Michel Potay, car c’est bien lui l’auteur de cette soi-disant "révélation".
Et ni le "prophète" ni les Pèlerins n’ont intérêt à informer à l’avance le public de la tenue de "causeries conviviales" au sujet d’Arès : cela permettrait au public de se renseigner à l’avance et de venir poser des questions embarrassantes, par exemple au sujet du présent site...

C’est pourquoi, malgré les compétences avérées des pèlerins d’Arès en informatique et internet, la "révélation" n’est pas (et ne sera probablement jamais) disponible en format électronique.
C’est aussi pourquoi les lieux et dates des "causeries conviviales" du prophète ne sont pas (et ne seront probablement jamais) annoncées par internet.

Parce que la "révélation" et les "causeries conviviales" n’ont pas pour but de vous informer mais de vous manipuler, afin de vous embrigader dans la secte.

sources :

http://www.sos-derive-sectaire.fr/FICHES/ares.htm

http://aresinfosecte.free.fr/di7.htm

infosecteares.free.fr/