479319-conseil-medecins-pas-retenu-plainte

Les partisans anti-fluorisation de l’eau sont près de gagner leur lutte pour que cesse l’ajout de fluor dans l’eau du robinet à Dallas, Texas. Cette interdiction viendrait au bout de cinq décénies de fluorisation de l’eau, mais de plus en plus de gens dans le monde se sont rassemblés ces dernières années dans le but de faire cesser cette pratique.

« Nous n’en avons pas besoin et nous économiserions un million de dollars que nous pouvons utiliser pour autre chose. Nous étudions les démarches à entreprendre immédiatement pour récupérer ces fonds dès maintenant ». Sheffie Kadane, Membre du Conseil Municipal de Dallas.

« Oui, c’est un évènement majeur. Je savais que nous réussirions. C’est juste du bon sens. Nous dépensons trop d’argent sur un programme inefficace ». Scott Griggs, Membre du Conseil Municipal de Dallas.

Les militants se sont sans relache présentés aux réunions des Conseils Municipaux, avec des preuves et des mises en garde concernant les risques encourus par la fluorisation de l’eau. De plus, la ville pourrait économiser plus d’un million de dollars par an qui sont dépensés pour ce produit chimique industriel, mais oui, un produit chimique industriel !

La substance ajoutée à notre eau de boisson est appelée acide silicofluorhydrique. C’est un déchet toxique créé à partir de la transformation d’aluminium, d’engrais, d’acier et de déchets nucléaires. Ce n’est pas l’élément fluor naturel, encore une fois, c’est un déchet industriel toxique.

Par exemple, dans l’industrie minière de production de phosphate, une grande part de L’acide silicofluorhydrique provient de roches exploitées au moyen d’acide. La roche est brisée, placée dans d’immenses contenants où on ajoute aussi de l’acide sulfurique pour se débarrasser de tout phosphate (et autres contaminants) se trouvant dans la roche. Le phosphate est extrait, et on rejetait les contaminants dans l’atmosphère. Cela ajoutait à la pollution et tuait des animaux et la vie végétale. (Voir la vidéo ci-dessous).

Des règlementations environnementales furent établies et des instruments de contrôle de la pollution furent installés pour recueillir les contaminants tels que l’arsenic, le plomb, le mercure, l’acide silicofluorhydrique, et d’autres. Parmi les polluants recueillis par les instruments de contrôle on trouve l’acide silicofluorhydrique, si toxique qu’il est indispensable de porter une tenue complète de sécurité avec un masque si on se trouve à proximité. Ces contaminants sont ensuite sortis des cheminées (à l’aide d’acide) puis conservés dans des « lacs refroidissants à l’air libre », qui sont en plus exposés à des contaminants de l’air.

Les pratiques industrielles produisent des millions et des millions de litres de ces déchets liquides dangereux. Du fait que ça coûte à ces corporations des milliers et des milliers de dollars par tonne pour neutraliser et se débarrasser de l’acide silicofluorhydrique, ils le vendent aux populations en tant que « produit ».  Le comble du ridicule ! l’acide silicofluorhydrique est envoyé à votre fournisseur d’eau local.

Dans les faits, le fluorure cause davantage de morts par le cancer que n’importe quel autre produit chimique. Quand vous avez le pouvoir, vous n’êtes pas obligé de dire la vérité. C’est une règle qui prévaut dans ce monde depuis des générations. Il existe un très grand nombre de gens qui ne disent pas la vérité quand ils sont au pouvoir dans des postes administratifs. Le fluorure, c’est un meurtre du public à grande échelle. C’est l’une des preuves scientifiques et biologiques les plus avérées que j’aie eues à connaître au cours de mes 50 années de recherche dans le domaines du cancer ». Dr. Dean Burke, biochimiste, précédemment Directeur Chimiste à l’Institut National  du Cancer. (Biochemist, Former Chief Chemist at the National Cancer Institute of Health). (1)

En ce qui concerne l’usage de l’acide silicofluorhydrique en tant que source de fluor pour la fluorisation, cette agence considère un tel usage comme une solution environnementale idéale à un problème de longue date. En recueillant les sous-produits de l’ acide silicofluorhydrique à partir de la fabrication des engrais, la pollution de l’eau et de l’air sont réduits ». Rebecca Hanmer –Précédemment Adjoint à l’assistant du Directeur Pour l’Eau de l’Agence Américaine de Protection de l’Environnement (Former Deputy Assistant Administrator For Water, US Environmental Protection Agency) (2) (3).

Si ce produit arrive dans l’air, c’est un polluant, s’il arrive dans le fleuve, c’est un polluant, s’il arrive dans le lac, c’est un polluant, mais s’il va directement dans votre système d’eau potable, ce n’est pas un polluant. C’est extraordinaire ». Dr. J. William Hirzy (2000) Chimiste en Chef au Siège Social de l’EPA Américain (Senior Chemist at the US EPA Headquarters). (4).

Fluoride is Poison | Brainwash Update

http://www.sante-nutrition.org/dallas-texas-envisage-den-finir-apres-50-ans-fluorisation-leau-du-robinet/#more-9522