ÉVANGILE APOCRYPHE DE THOMAS les paroles cachées que Jésus le Vivant a dites

 

Nag_Hammadi_Codex_II

Voici les paroles cachées que Jésus le Vivant a dites et qu'a transcrit Didyme Jude Thomas. Et il a dit : " Celui qui parvient à l'interprétation de ces paroles ne goû tera point de mort ! " 1. Jésus dit : " Que celui qui cherche ne cesse point de chercher jusqu'à ce qu'il trouve ; lorsqu'il trouvera, il sera troublé ; et lorsqu'il sera troublé, il admirera, et il régnera sur l'univers ! "

une feuille de papyrus du codex II de Nag Hammadi sur lequel on a découvert une version complète de l’évangile selon Thomas.

Nag Hammadi est une ville de la haute Égypte. À l'origine, dans l'Égypte hellénistique, elle portait le nom de Chenoboskion (en grec Χηνοβόσκιον), ce qui signifie "le champ où l'on fait paître les oies". Elle est située sur la rive gauche du Nil à 80 km au nord-ouest de Louxor, et compte environ 40 000 habitants1, dont 75 % sont coptes. C'est une région agricole où s'est implantée une très importante raffinerie de canne à sucre. Une énorme usine d'aluminium a également été construite à proximité (Aluminium City). Cette ville porte le nom d'un notable de la ville, Mahmoud Pasha Hammadi, qui l'a fondée.

Découverte

En décembre 1945, des bergers découvrent fortuitement une jarre, enfouie dans le sol, contenant treize codex en langue copte datant du IVe siècle. Ils proviennent probablement d'un monastère pacômien, peut-être même de celui de Chenoboskion (où Saint Pacôme commença sa vie érémitique) ou de celui de Pabau, située à 8 kilomètres du lieu de la découverte.

Ces écrits ont un fort relent gnostique. L'ensemble, représentant environ 1 200 pages (fragments ?) est aujourd'hui connu comme la « bibliothèque de Nag Hammadi ». Ces manuscrits anciens ont une grande importance pour la recherche biblique autour des textes du Nouveau Testament.

Parmi eux l'exemplaire le plus complet que l'on connaisse de l'Évangile selon Thomas a eu également un grand retentissement populaire.

L’évangile selon Thomas est un écrit apocryphe chrétien qui figure dans la deuxième partie du codex II de Nag Hammadi.

Ce « cinquième évangile » pourrait provenir d'un milieu syriaque ou palestinien, rédigé par une série de rédacteurs entre le Ier et le IIe siècles. Certains chercheurs y détectent des éléments pré-synoptiques. Toutefois, ce point de vue ne fait pas consensus.

Contenu

Il s'agit d'un recueil de sentences — des logia — qui, selon l’incipit du texte, auraient été prononcées par Jésus et transcrites par« Didyme Jude Thomas ». Au nombre de 114, les logia sont ainsi le plus souvent précédés de la mention « Jésus a dit ». Bon nombre ont leur parallèle dans les évangiles selon Matthieu et selon Luc ainsi que, dans une moindre mesure, dans l’évangile selon Marc.

Les paysans qui ont découvert ces manuscrits ont donné plusieurs versions, de sorte que si on est sûr de la localisation de Nag-Hammadi, l’environnement précis de la découverte de cette jarre n'est pas connu. Aux côtés du codex sur lequel figurait cet évangile, se trouvaient onze autres codex en papyrus datant du ive siècle et rassemblant cinquante-deux écrits. Comme les couvertures de certains des écrits étaient formées de papyrus documentaires dont certains étaient datés, il a été possible de déterminer précisément après quelle date ces manuscrits ont été cachés.

Les textes retrouvés dans cette amphore figuraient sur la liste d'un décret de l’évêque Athanase d'Alexandrie qui ordonnait leur destruction.

Avant cette découverte on ne connaissait que moins de dix logia de ce texte grâce à des fragments en grec datant de la fin du IIe ou du début du IIIe siècle, notamment ceux retrouvés dans des fouilles à Oxyrhynque

L’évangile de Thomas retrouvé à Nag-Hammadi figurait dans le même codex — le II — que d'autres textes chrétiens eux aussi dans leur version copte.

2. Jésus dit : " Si ceux qui vous guident vous disent : " Voici, le Royaume est dans le ciel ! "- alors les oiseaux du ciel y seront avant vous. S'ils vous disent. " Il est dans la mer ! "- alors, les poissons y seront avant vous, Mais le Royaume est à l'intérieur de vous et il est à l'extérieur de vous ! "

3. " Lorsque vous vous connaîtrez, alors on vous connaîtra, et vous saurez que c'est vous les fils du Père qui est vivant. Mais si vous ne vous connaissez point, alors vous serez dans un dénuement, et vous serez le dénuement ! "

4. Jésus dit : " Que le vieillard chargé de jours ne tarde pas à interroger le petit enfant de sept jours sur le Lieu de la Vie, et il vivra ! Car il apparaîtra que beaucoup de premiers seront derniers, et ils deviendront un !.

5. Jésus dit : " Connais ce qui est en face de ton visage, et ce qui t'est caché se révélera à toi. Car rien de caché ne manquera d'être révélé ! "

6. Ses disciples l'interrogèrent ; ils lui dirent : " Veux-tu que nous jeûnions ? Quelle est la manièr e dont nous prierons, dont nous ferons l'aumône, et quelle façon de se nourrir respecterons-nous ? " Jésus dit : " Ne dites point de mensonge et, ce que vous avez en haine, ne le faites point : car toutes ces choses sont manifestes à la face du ciel ; rien de ce qui est caché ne manquera d'être révélé et rien de ce qui est dissimulé ne tardera à être publié ! "

7. Jésus dit : " Bienheureux est ce lion que l'homme mangera en sorte que le lion devienne homme. Mais maudit est l'homme que le lion mangera en sorte que le lion devienne homme ! "

8. Puis il dit que : " L'homme est pareil à un sage pêcheur qui a jeté son filet dans la mer. Il l'a remonté de la mer plein de petits poissons au milieu desquels ce sage pêcheur a trouvé un poisson grand et excellent. Il a rejeté tous les petits poissons dans la mer ; sans hésiter il a choisi le grand poisson. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! " 9. Jésus dit : " Voici ; le semeur est sorti. Il a empli sa main et il a jeté, certains sont tombés sur la route : les oiseaux sont venus et les ont recueillis. D'autres sont tombés sur le roc : ils n'ont point trouvé à s'enraciner dans la terre et n'ont point produit d'épis vers le haut. D'autres sont tombés sur les épines qui ont étouffé la graine, et le ver les a mangés. D'autres sont tombés sur la bonne terre et ceci a fait monter un fruit excellent : elle a donné jusqu'à soixante par mesure, même cent vingt par mesure. "

10. Jésus dit : " J'ai jeté un feu sur l'univers, et voici : je veille sur lui jusqu'à ce qu'il embrase. "

11. Jésus dit : " Ce ciel passera, et celui qui est au-dessus de lui passera : mais ceux qui sont morts ne vivront point, et ceux qui vivent ne mourront point. "

12. Aujourd'hui, vous mangez des choses mortes et vous en faites ce qui est vivant ; et quand vous serez dans la Lumière, que ferez-vous en ce jour-là, étant un, vous devenez deux ; et lorsque vous deviendrez deux qu'est-ce alors que vous ferez ? "

13 Les disciples disent à Jésus : " Nous savons que Tu nous quitteras : qui sera grand au-dessus de nous ? " Jésus leur dit : " Là où vous irez, vous vous rendrez vers Jacques le Juste, celui à cause duquel le ciel ainsi que la terre ont été créés. "

14. Jésus dit à ses disciples : " Comparez-moi, et dites-moi à qui je suis semblable. " Simon Pierre lui dit : " Tu es semblable à un ange juste ! " Matthieu lui dit : " Tu es semblable à un homme sage et philosophe ! " Thomas lui dit : " Maître, à qui tu es semblable, pour que je le dise, mon visage ne parvient absolument point à le s aisir. " Jésus dit : " Je ne suis point ton maître, car tu as bu ; tu t'es enivré de la source bouillonnante qui est à moi et que j'ai répandue. Puis il le prit et s'écarta ; il lui dit trois mots. Et, lorsque Thomas revint vers ses compagnons, ils le ques tionnèrent : " Qu'est-ce que Jésus t'a dit ? " et Thomas leur répondit : " Si je vous dis une seule des paroles qu'il m'a dites, vous prendrez des pierres et me les jetterez, et un feu sortira des pierres et vous consumera ! "

15. Jésus leur dit : " Lorsq ue vous jeûnerez, vous engendrerez pour vous- mêmes un péché ; lorsque vous prierez, on vous condamnera, lorsque vous ferez l'aumône, vous accomplirez un mal pour vos esprits ! Quand vous pénétrerez en n'importe quelle contrée et que vous parcourrez les campagnes, lorsque l'on vous accueillera mangez ce que l'on mettra devant vous ; ceux qui sont malades dans ces endroits, guérissez-les. Car ce qui entrera dans votre bouche ne vous souillera point mais ce qui sort de votre bouche, c'est cela qui vous souille ra ! "

16. Jésus dit : " Lorsque vous voyez celui qui n'a pas été engendré de la femme, prosternez-vous, visage contre terre, et adorez-le : Celui-ci est votre Père ! "

17. Jésus dit : " Certainement les hommes pensent que je suis venu pour jeter une pai x sur l'univers. Mais ils ne savent pas que je suis venu pour jeter sur terre des discordes, le feu, l'épée, la guerre. Si en effet il y a cinq dans une maison, ils se trouveront trois contre deux et deux contre trois, père contre fils et fils contre père et ils se lèveront solitaires. "

18. Jésus dit : " Je vous donnerai ce que jamais il n'a vu, et ce que jamais oreille n'a entendu, et ce que jamais main n'a touché, et cela qui n'est jamais monté au cœur de l'homme. "

19. Les disciples disent à Jésus : " Dis-nous comment notre fin sera. " Jésus dit : " Avez-vous donc dévoilé le commencement, pour que vous questionniez sur la fin ? Car là où est le commencement, là sera la fin. Bienheureux est celui qui atteindra le commencement : il connaîtra la fin, et il ne goûtera point de mort ! "

20. Jésus dit : " Bienheureux celui qui a existé avant qu'il ait été créé ! "

21. " Si vous devenez pour moi des disciples et que vous écoutiez mes paroles, ces pierres vous serviront. "

22. " Car vous avez là, dans le P aradis, cinq arbres qui ne changent été ni hiver, et dont les feuilles ne tombent point : celui qui les connaîtra ne goûtera point de mort ! "

23. Les disciples disent à Jésus : " Dis nous à quoi est semblable le Royaume des cieux. " Il leur a dit : " Il est pareil à une graine de sénevé ; elle est la plus petite de toutes les semences, mais, lorsqu'elle tombe sur la terre labourée, elle produit une grande tige et devient un abri pour les oiseaux du ciel. "

24. Marie dit à Jésus : " A qui tes disciples sont-ils semblables ? " Il lui a dit : " Ils sont semblables à de petits-enfants qui ont pénétré dans un champ qui ne leur appartient pas. Quand les propriétaires du champ viendront en disant " Quittez-nous notre champ ! " ils se dépouilleront devant eux pou r leur laisser leur champ et le leur rendre. "

25. " C'est pourquoi je vous dis ceci : Si le maître de maison sait que le voleur vient, il veillera avant que celui-là arrive et il ne laissera pas se percer une entrée dans la demeure de son royaume pour en emporter ses meubles. Vous donc, soyez vigilants face à l'univers. Ceignez vos reins avec une grande énergie, afin que les brigands ne trouvent pas de moyen de vous atteindre ; car le profit que vous guettez, ils le trouveront ! "

26. Qu'il y ait au mili eu de vous un homme avisé : lorsque le fruit est venu, en précipitation, sa faucille à la main il est allé et il l'a moissonné. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende ! "

27. Jésus vit des petits qui tétaient ; il dit à ses disciples : " Ces petits qui tètent sont semblables à ceux qui entrent dans le Royaume. " Eux lui dirent : " Si nous sommes petits, entrerons-nous dans le Royaume ? " Jésus leur dit : " Lorsque vous ferez des deux un, et que vous ferez l'intérieur comme l'extérieur et l'exté rieur comme l'intérieur, et le haut comme le bas ! Et si vous faites le mâle et la femelle en un seul, afin que le mâle ne soit plus mâle et que la femelle ne soit plus femelle , et lorsqu'à la place d'un il vous referez des yeux, et une main à la place d'une main, et un pied à la place d'un pied, et une image à la place d'une image, alors vous y entrerez ! "

28. Jésus dit : " Je vous choisirai, un entre mille et deux entre dix mille et ils se lèveront étant un ! "

29, Ses disciples lui disent : " Instru is-nous sur le lieu où tu es, car il nous est nécessaire de questionner à son sujet ! " Il leur dit : " Que celui qui a des oreilles entende ! Si une lumière existe à l'intérieur d'une créature lumineuse, alors elle illumine l'univers tout entier, et si elle n'illumine point, elle est une ténèbre. "

30. Jésus dit : " Aime ton frère comme ton âme, veille sur lui comme sur la prunelle de ton œil. "

31. Jésus dit : " La paille qui est dans l'il de ton frère, tu la vois ; mais la poutre qui est dans ton œil, tu ne la vois point ! Lorsque tu auras rejeté la poutre qui est dans ton œil, alors tu y verras pour rejeter la paille hors de l'œil de ton frère. "

32. " Si vous ne jeûnez pas au monde, vous ne trouverez point le Royaume. Si vous ne faites point du Sabba t le Sabbat, vous ne verrez point le Père. "

33. Jésus dit : " Je me suis tenu au milieu de l'univers et, dans la chair, je me suis manifesté à ceux-ci. Je les ai tous trouvés qui étaient ivres, je n'en ai trouvé aucun assoiffé parmi eux. Et mon âme s'est affligée pour les enfants des hommes. Parce qu'ils sont des aveugles dans leur cœur et qu'ils ne voient pas, parce que vides, ils sont venus au monde, et vides, ils cherchent encore à sortir du monde ! Qu'il vienne cependant quelqu'un qui les redresse ! A lors, quand ils auront cuvé leur vin, ils se repentiront. "

34. Jésus dit : " Si la chair a été créée à cause de l'esprit, c'est un miracle. Mais si l'esprit a été créé à cause du corps, c'est un miracle de miracle. Mais moi, je m'émerveille comment cette grande richesse être qui est peut- elle habiter la pauvreté ?

35. Jésus dit : " Là où il y a trois dieux, ce sont des dieux. Là où ils sont deux ou un, je suis avec lui ! "

36. Jésus dit : " Un prophète n'est pas reçu dans sa ville, et un médecin n'opère point de guérison sur ceux qui le connaissent. "

37. Jésus dit : " Une ville qui est édifiée sur une montagne élevée, et qui est forte, il n'est pas possible qu'elle tombe, et l'on ne peut la cacher ! "

38. Jésus dit : " Ce que tu entendras de ton oreil le, et de l'autre oreille, proclame-le sur vos toits ! Car personne n'allume une lampe et ne la met sous le boisseau ou ne la met dans un endroit caché : mais il la place sur le candélabre afin que tous ceux qui entrent et sortent voient sa lumière. "

39. Jésus dit : " Si un aveugle conduit un autre aveugle, tous les deux tombent dans une fosse. "

40. Jésus dit : " Il n'est pas possible que quelqu'un entre dans la maison du puissant et qu'il lui fasse violence s'il ne lui a point lié les mains : alors il dévalisera sa maisonnée "

4l. Jésus dit : " N'ayez point souci, du matin au soir et du soir au matin, de ce que vous vous vêtirez ! "

42. Ses disciples lui disent : " Quel jour nous apparaîtras-tu, et quel jour te verrons-nous ? Jésus dit : " Lorsque vou s vous dépouillerez sans que vous ayez honte, que vous oserez vos vêtements et les déposerez à vos pieds à la manière des petits-enfants, et que vous les piétinerez ! Alors vous serez les fils du Vivant, et vous n'aurez plus de crainte. "

43. Jésus dit : " Vous avez désiré bien des fois entendre ces paroles-ci que je vous dis, mais vous n'avez pas eu un autre de qui les entendre. Il viendra des jours où vous me chercherez, et où vous ne me trouverez pas. "

44. Jésus dit : " Les pharisiens et les scribes ont pris les clés de la science et les ont cachées : ils ne sont point entrés et ils n'ont pas, non plus, laissé ceux qui voulaient entrer. Mais vous, soyez prudents comme les serpents et simples comme les colombes ! "

45. Jésus dit : " Un cep de vigne a été planté au-dehors du Père. Il ne s'est point fortifié : on l'arrachera jusqu'à sa racine et il périra. "

46. Jésus dit : " Celui qui a dans sa main, on lui donnera. Mais celui qui n'a pas, le peu qu'il a lui sera enlevé ! "

47. Jésus dit : " Vous, soye z des passants ! "

48. Ses disciples lui dirent : " Qui es-tu, toi qui nous dis ces choses ? " " - Par les choses que je vous dis, ne reconnaissez-vous pas qui je suis ? Mais vous êtes, vous-mêmes, devenus pareils aux Juifs : ils aiment l'arbre et ils détestent son fruit, ils aiment le fruit et ils détestent l'arbre ! "

49. Jésus dit : " Qui a blasphémé contre le Père, on lui pardonnera, et qui a blasphémé contre le Fils, on fui pardonnera : mais celui qui a blasphémé contre l'Esprit Saint on ne lui pardo nnera point, ni sur terre ni dans le ciel. " 50. Jésus dit : " On ne récolte point de raisin sur les ronces, et l'on ne cueille point de figues sur l'épine blanche ; elles ne donnent pas de fruit ! [...] l'homme bon tire de son grenier des choses bonnes, mais l'homme pervers tire de son grenier pervers - qui est dans son cœur - des mauvaises, et il en sème de mauvaises parce qu'il tire des mauvaises de l'outrance de son cœur. "

51. Jésus dit : " Depuis Adam jusqu'à Jean-Baptiste parmi ceux qui ont été engendrés de femmes il n'en est point de plus grand que Jean-Baptiste ! Mais, de crainte que ses yeux ne se perdent, j'ai dit : " Celui qui parmi vous sera petit connaîtra le Royaume et sera plus élevé que Jean ! "

52. Jésus dit : " Il n'est pas possible qu' un homme monte deux chevaux, ni qu'il tende deux arcs. Et il n'est pas possible qu'un domestique serve deux maîtres : sinon il honorera l'un et l'autre le rudoiera ! Jamais homme ne boit du vin vieux et ne désire au même instant boire du vin nouveau ; on ne verse pas du vin nouveau dans de vieilles outres, pour qu'elles ne se fendent point, et l'on ne verse pas du vin vieux dans des outres neuves, afin qu'il ne se gâte. On ne coud pas un vieux morceau à un vêtement neuf, car une déchirure se produirait. "

53. Jésus dit : " Si deux sont l'un avec l'autre en paix dans la même maison, ils diront à la montagne : " Déplace-toi ! " et elle se déplacera. "

54. Jésus dit : " Bienheureux les solitaires et les élus, car vous trouverez le Royaume ! Parce que vous ête s issus de lui, de nouveau vous y retournerez. "

55. Jésus dit : " Si les gens vous demandent : " D'où êtes-vous venus ? " dites-leur : " Nous sommes venus de la Lumière, du lieu où la Lumière se produit d'elle-même jusqu'à ce qu'elle manifeste l'image. " Si l'on vous dit : " Qu'êtes-vous ? "- dites : " Nous sommes ses fils et nous sommes les élus du Père qui est vivant. " S'ils vous demandent : " Quel signe de votre Père est en vous dites-leur : " C'est un mouvement et un repos ". "

56. Ses disciples lui dirent : " Quel jour le repos de ceux qui sont morts se produira-t-il, et quel jour sera-ce que le monde nouveau viendra ? " Il leur a dit : " Ceci que vous attendez est survenu, et vous ne l'avez point reconnu. "

57. Ses disciples lui dirent : " Vingt-q uatre prophètes ont parlé en Israël et tous, ils se sont exprimés en toi. "Il leur a dit : " Vous avez délaissé celui qui est vivant en face de vous, et vous avez parlé des morts ! "

58. Ses disciples lui dirent : " La circoncision est-elle utile ou non ? " Il leur a dit : " Si elle était utile, c'est circoncis que leur Père les engendrerait de leur mère. Mais la véritable circoncision dans l'esprit donne tout le profit ! "

59. Jésus dit : " Bienheureux les pauvres, car le Royaume des cieux est à vous ! "

60. Jésus dit : " Celui qui ne trahira pas son Père et sa mère ne pourra être mon disciple, et s'il ne hait point son frère et sa sur et ne prend pas sa croix comme moi, il ne deviendra pas digne de moi ! "

61. Jésus dit : " Celui qui a connu le monde est tombé dans un cadavre ; et, celui qui est tombé dans un cadavre le monde n'est plus digne de lui ! "

62. Jésus dit : " Le Royaume du Père est pareil à un homme qui a une semaille. La nuit, son ennemi est venu et a semé de l'ivraie par-dessus la semaille qui est bonne. Et cet homme n'a pas laissé qu'on arrache l'ivraie, " De crainte - leur a-t-il dit - qu'en allant ôter l'ivraie vous n'enleviez avec elle le froment. En effet, au jour de la moisson, les ivraies seront devenues reconnaissables : on les ôte ra et on les brûlera ". "

63. Jésus dit : " Bienheureux l'homme qui a peiné : il a trouvé la Vie ! "

64. Jésus dit : " Tournez vos regards vers le Vivant, tant que vous êtes vivants, afin que vous ne mouriez point, et cherchez à le voir ! " Voyant un Samaritain qui porte un agneau et qui entre dans la Judée, Il questionna ses disciples au sujet de l'agneau, et ils lui ont répondu : " Il le tuera et le mangera ! " Mais il leur a dit : " Il ne le mangera point encore vivant, mais seulement s'il le tue et qu e celui-ci devienne cadavre. " Ils lui dirent : " En nulle autre occasion , il ne le blessera ! " Il leur a dit " Vous-mêmes, cherchez-vous donc un lieu de repos, afin que vous ne deveniez point des cadavres et que l'on ne vous mange point ! "

65. Jésus dit : " Deux se reposeront sur un lit : l'un mourra, l'autre vivra. " Salomé dit : " Qui es-tu homme ; de qui es-tu né, pour être monté sur mon lit et avoir mangé à ma table ? " Jésus lui dit : " Je suis celui qui a été créé de Son égal ; on m'a donné de ce qui est à mon Père. " " Je suis ta disciple ! " " À cause de cela, je dis ceci : Lorsqu'on deviendra ouvert, on sera plein de lumière ; mais lorsqu'on se trouvera composé, on sera plein de ténèbres. "

66. Jésus dit : " Je dis mes mystères à ceux qui sont dignes de mes mystères ; quand ta main droite fera, que ta main gauche ignore qu'elle le fait. "

67. Jésus dit : " Il y avait un homme riche qui avait beaucoup de biens. Il songea : " J'userai de mes biens afin d'ensemencer mon champ, de planter, de remplir mes greniers de récoltes, de sorte que le besoin ne me touche pas. " Telles étaient les choses qu'il pensait en son cœur. Mais, pendant cette nuit-là, il mourut. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende "

68. Jésus dit : " Un homme avait des hôtes. Lorsqu'il eut préparé le festin, il envoya son serviteur pour appeler ces hôtes. Celui-ci alla chez le premier et lui dit : " Mon maître t'invite ! " Il répondit : " J'ai de l'argent à recevoir de marchands, ils viennent vers moi ce soir et j'irai po ur leur donner des ordres. Je m'excuse pour le festin. " Il alla chez un autre et lui dit : " Mon maître t'a invité. " Il lui dit : " J'ai acheté une maison et l'on me demande une journée : je ne suis pas libre. " Il alla vers un autre et lui dit : " Mon maître t'invite ! " Il lui répondit : " Mon ami va se marier, et c est moi qui ferai le festin. Je n'irai pas ; je m'excuse pour le festin ! " Il alla vers un autre et il lui dit : " Mon maître t'invite ! " Il lui dit : " J'ai acheté un champ, et je ne suis pas encore allé percevoir le fermage. Je ne viendrai pas ; je m'excuse pour le festin ! " Le serviteur revint et dit à son maître : " Ceux que tu as invités au festin se sont excusés. " Le maître dit à son serviteur : " Va dehors, dans les rues, et ceux que tu trouveras, amène-les pour qu'ils dînent. " Les acheteurs et les marchands n'entreront pas dans les lieux de mon Père "

69. Il a dit : " Un personnage avait un vignoble qu'il avait donné à des cultivateurs pour qu'ils le travaillent et qu'il en reçoi ve d'eux le fruit. Il envoya son serviteur pour que les cultivateurs lui donnent le fruit du vignoble ; et ceux-ci s'emparèrent de son serviteur, le frappèrent et il s'en fallut de peu qu'ils ne le tuent. Le serviteur revint et le dit a son maître. Son maître songea : " Peut-être ne les a-t-il pas reconnus ? " Il envoya un autre serviteur : cet autre aussi, les cultivateurs le frappèrent. Alors, le maître envoya son fils ; il se dit : " Sans doute respecteront-ils mon enfant ? " Mais, quand ils surent que c elui-ci était l'héritier du vignoble, ces cultivateurs le saisirent et le tuèrent. Que celui qui a des oreilles entende. "

70. Jésus dit : " Qu'on me montre cette pierre que ceux qui construisent ont rejetée ! C'est elle la pierre d'angle. "

71. Jésus dit : " Celui qui connaît le Tout, quand il est privé de lui-même, il est privé de tout ! "

72. Jésus dit : " Bienheureux serez-vous lorsque l'on vous traira et que l'on vous persécutera ; mais ils ne trouveront pas de place dans le lieu tant qu'ils vous auront persécutés ! "

73. Jésus dit : " Bienheureux sont-ils, ceux que l'on a persécutés dans leur cœur. Ce sont ceux-là qui ont connu le Père ! Bienheureux ceux qui sont affamés, parce qu'ils se rassasieront le ventre à volonté ! "

74. Jésus dit : " Lorsq u'il vous reste de quoi partager, à vous, cela que vous possédez vous sauvera. Mais si vous ne pouvez partager, cela, que vous n'avez point en vous, cela vous tuera. "

75. Jésus dit : " Je reverserai cette maison et personne ne pourra la reconstruire. "

76. On Lui dit : " Parle à mes frères pour qu'ils partagent avec moi les biens de mon Père ! " Il lui a répondu : " Homme, qui m'a fait partageur ? " Il se retourna vers ses disciples et leur dit : " Que je ne sois point un partageur ! "

77. Jésus dit : " La moisson est grande mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez le Seigneur pour qu'Il envoie des ouvriers à la moisson. "

78. Il a dit : " Seigneur, beaucoup sont autour de l'ouverture mais personne dans le puits ! "

79. Jésus dit : " Beaucoup se tien nent dehors à la porte, mais ce sont les solitaires seuls qui entreront dans la chambre nuptiale. "

80. Jésus dit : " Le Royaume du Père est pareil à un homme négociant, qui a un fardeau et qui a trouvé une perle. Ce négociant est un sage : il a vendu le fardeau et s'est acheté la perle seule. Vous aussi, cherchez son trésor qui ne périt point, qui demeure, dans lequel la teigne ne pénètre pas pour ronger et que le ver ne détruit point. "

81. Jésus dit : " Je suis la Lumière, celle qui est sur eux tous. Je suis le Tout, et le Tout est sorti de moi et Tout est revenu à moi. Fends le bois, je suis là, soulève la pierre et tu m'y trouveras ! "

82. Jésus dit : " Pourquoi êtes-vous sortis dans la campagne ? Pour voir un roseau agité par le vent, pour voir un homme enveloppé de beaux atours ? Ils sont chez les rois et chez vos notables, ceux qu'enveloppent de beaux atours, et ils ne connaissent pas la vérité ! "

83. Dans la foule, une femme lui dit : " Bienheureux le ventre qui t'a porté et le sein qui t'a nour ri ! " Il lui a dit : " Bienheureux ceux qui ont entendu la parole du Père et qui la gardent ! En vérité, des jours viendront où vous direz : " Heureux le ventre qui n'a point engendré et ces mamelles qui n'ont point allaité " ! "

84. Jésus dit : " Celui qui a connu le monde est tombé dans le corps ; et celui qui est tombé dans le corps, le monde n'est pas digne de lui. "

85. Jésus dit : " Que celui qui s'est fait riche règne, et que celui qui a une force soit miséricordieux ! "

86. Jésus dit : " Celui qui est près de moi est près du feu, et celui qui est loin de moi est loin du Royaume. "

87. Jésus dit : " Les images apparaissent à l'homme mais la Lumière qui est en elles est cachée. Dans l'image de la Lumière du Père, elle se révélera, et son image ser a voilée par sa Lumière. "

88. Jésus dit : " Maintenant, quand vous voyez votre apparence, vous vous réjouissez. Mais, lorsque vous verrez vos images qui se sont produites avant vous, qui ne meurent point et qui ne se manifestent point, quelle grandeur supporterez-vous ? "

89. Jésus dit : " Adam a été produit par une grande puissance et une grande richesse, mais il n'a pas été jugé digne de vous, car s'il avait été digne, vous n'auriez pas été soumis à la mort. "

90. Jésus dit : " Les renards ont des tan ières et les oiseaux ont des nids ; mais le Fils de l'Homme n'a pas de lieu où incliner sa tête et se reposer. "

91. Il a dit, lui, Jésus : " Le corps qui dépend d'un corps est un malheureux et l'âme qui dépend de ces deux est une malheureuse ! "

92. Jésus dit : " Les anges et les prophètes viennent vers vous ; ils vous donneront les choses qui vous appartiennent. Vous-mêmes, donnez-leur ce que vous possédez et dites-vous : " Quel jour vont-ils venir et prendre ce qui est à eux 93. Jésus dit : " Pourquoi lavez-vous le dehors de la coupe et ne pensez- vous pas que celui qui a fait l'intérieur, c'est lui aussi qui a fait l'extérieur ? "

94. Jésus dit : " Venez à moi, car mon joug est excellent et mon autorité est douce, et vous trouverez pour vous le repos ! "

95. Ils lui dirent : " Dis-nous qui tu es, afin que nous croyions en toi. " Il leur a dit : " Vous scrutez l'aspect du ciel et de la terre mais Celui qui est par-devant vous, vous ne le connaissez pas et, cette conjoncture-ci, vous ne savez pas comment la scruter. "

96. Jésus dit : " Cherchez et vous trouverez ! Mais les choses sur lesquelles vous m'avez interrogé en ces jours et que je ne vous ai point dites à ce moment, je veux maintenant les dire, et que vous ne les cherchiez plus. "

97, " Ne donnez pas ce qui est saint aux chiens pour qu'ils ne le jettent point sur le fumier, et ne jetez pas les perles aux pourceaux de peur qu'ils n'en fassent de l'ordure "

98. Jésus dit : " Celui qui cherche trouvera, à celui qui voudra entre r, on ouvrira. "

99. Jésus dit : " Si vous avez de l'argent, ne le donnez pas à intérêt, mais à celui qui ne donnera rien en retour. "

100. Jésus dit : " Le Royaume du Père est pareil à une femme qui a mis un peu de levain dans des mesures de farine et qui en a fait de grands pains. Que celui qui a des oreilles entende ! "

101. Jésus dit : " Le Royaume du Père est pareil à une femme qui porte un vase plein de farine et qui s'en va par un long chemin. L'anse du vase s'est brisée : la farine s'est répandue derrière elle sur le chemin sans qu'elle le sache et sans qu'elle y remédie. Lorsqu'elle est arrivée à sa maison, elle a posé le vase et elle a trouvé qu'il était vide. "

102. " Le Royaume du Père est pareil à un homme qui veut tuer un grand personnage. Dans sa maison, il a dégainé l'épée et il l'a plantée dans le mur pour s'assurer que sa main serait ferme. Ensuite il a tué le personnage. "

103. Les disciples lui dirent : " Tes frères et ta mère sont là , dehors. " Il leur a dit : " Vous et ceux qui font la volonté de mon Père, ce sont là mes frères et ma mère ; ce sont eux qui entreront dans le Royaume de mon Père. "

104. On montra à Jésus une pièce d'or et on lui dit : " Les gens qui appartiennent à César nous demandent les taxes. " Il leur a dit : " Do nnez à César ce qui est à César, donnez à Dieu ce qui est à Dieu et, ce qui est à moi, donnez-le-moi ! "

105. " Celui qui n'a pas comme moi haï son Père et sa mère ne pourra être mon disciple, et celui qui a comme moi aimé son Père et sa mère ne pourra être mon disciple. Ma mère, m'a engendré, mais ma véritable mère m'a donné la vie. "

106. Jésus dit : " Malheureux ces Pharisiens, parce qu'ils sont pareils à un chien qui est couché sur sa ration et qui fait ce mal de ne point manger et de ne point en lais ser les restes à manger. "

107. Jésus dit : " Bienheureux cet homme qui connaît à quel point les voleurs vont entrer. Qu'il veille, qu'il rassemble sa force, et qu'il ceigne ses reins avant que ceux-ci soient entrés. "

108. Ils dirent : " Allons ; prions et jeûnons aujourd'hui ! " Jésus dit : " Quel est donc le péché que j'ai commis, ou en quoi ai-je été défait ? Mais, tant que l'époux n'est pas sorti de la chambre nuptiale, jamais alors on ne jeûne, et jamais on ne prie ! "

109. Jésus dit : " Celui qui connaîtra Père et mère, l'appellera-t-on : " Fils de prostituée " ? "

110. Jésus dit : " Lorsque vous ferez que les deux soient un, vous deviendrez fils de l'Homme et si vous dites : " Montagne, déplace-toi ! "- elle se déplacera. "

111. Jésus dit : " Le Royaume est pareil à un pasteur qui a cent brebis. L'une d'elles, qui est la plus grande, s'est égarée. Il a laissé les quatre-vingt- dix-neuf autres et il a cherché cette seule brebis jusqu'à ce qu'il l'ait trouvée. Après avoir pris cette peine, il a dit à la brebis : " Je t'aime plus que les quatre-vingt-dix-neuf ! " "

112. Jésus dit : " Celui qui boira de ma bouche deviendra comme moi. Quant à moi, je deviendrai ce qu'il est, et ce qui est caché lui sera révélé. "

113. Jésus dit : " Le Royaume est pare il à un homme qui a dans son champ un trésor caché et qui ne le sait pas. Il ne l'a pas trouvé avant de mourir, et il a laissé son champ à un fils qui ne savait pas cela. Celui-ci a pris ce champ-là, il l'a vendu, et celui qui l'a acheté est allé le labour er ; il a trouvé le trésor, et il a commencé de prêter à intérêt à ceux qu'il veut. "

114. Jésus dit : " Celui qui a trouvé le monde et qui s'est fait riche, qu'il renonce au monde ! "

115. Jésus dit : " Les cieux et la terre dureront devant vous, et cel ui qui vit du Vivant ne verra pas mourir, parce qu'il est dit ceci : " Celui qui se tient à soi seul, le monde n'est pas digne de lui. "

116. Jésus dit : " Malheur à cette chair qui dépend de l'âme et malheur à cette âme qui dépend de la chair ! "

117 Ses disciples lui dirent : " Quel jour le Royaume viendra-t-il ? " " - Il ne viendra pas quand on l'attendra. On ne dira pas : " Voici il est ici ! " ou " Voyez, il est là ! " mais le Royaume du Père est répandu sur la terre et les hommes ne le voient point. "

118. Simon Pierre leur dit : " Que Marie sorte de parmi nous, car les femmes ne sont pas dignes de la vie ! " Jésus dit : " Voici ; moi, je l'attirerai pour que je la rende mâle afin qu'elle aussi devienne un esprit vivant pareil à vous, les mâles ! Ca r toute femme qui sera faite mâle entrera dans le Royaume des cieux. "

FIN DE L'ÉVANGILE SELON THOMAS

 


Apprenez à regarder jusqu’à voir les mensonges, la tromperie en vous ce jour-là, la vérité naîtra.

224397_240665512726395_1509143571_n

Vous verrez que dans la vie, vous recevez exactement ce que vous donnez. Votre vie est le miroir de ce que vous êtes. Elle est à votre image. Vous êtes passif, aveugle, exigeant. Vous prenez tout, vous acceptez tout, sans aucun sentiment d’obligation. Votre attitude envers le monde et la vie est l’attitude de quelqu’un qui a le droit d’exiger et de prendre, qui n’a aucun besoin de payer ou de travailler pour obtenir salaire. Vous croyez que tout vous est dû, juste parce que c’est vous! Tout votre aveuglement vient de là! Rien de tout cela ne vous interpelle. Et pourtant, c’est ce qui maintient les mondes séparés.

Vous n’avez aucune mesure vous permettant de vous évaluer. Vous vivez exclusivement selon le mode « J’aime » ou « Je n’aime pas », vous n’avez aucune appréciation, excepté pour vous-même. Vous ne reconnaissez rien au dessus de vous – théoriquement, logiquement, peut-être, mais en vérité, rien. C’est pourquoi vous êtes exigeant et continuez à croire que tout est bon marché et que vous avez assez dans votre poche pour acheter tout ce que vous voulez. Vous ne reconnaissez rien au dessus de vous, soit extérieurement, soit intérieurement. C’est pourquoi, je le répète, vous n’avez aucune mesure et vivez passivement selon vos préférences et vos dégoûts.

Oui, votre « appréciation de vous-même » vous aveugle. C’est le plus grand obstacle à une nouvelle vie. Vous devez être capable de surmonter cet obstacle, ce seuil, avant d’aller plus loin. Ce test divise les hommes en deux sortes : le « bon grain » et « l’ivraie ». Peu importe à quel point un homme est intelligent, doué, brillant : s’il ne change pas son appréciation sur lui-même, il n’y aura aucun espoir de développement intérieur, de travail vers la connaissance de soi, pour un vrai devenir. Il restera tel qu’il est toute sa vie. La première nécessité, la première condition, le premier test pour celui qui veut travailler sur lui-même est de changer son appréciation sur lui-même. Il ne doit pas imaginer, pas juste croire ou penser, mais voir des choses en lui qu’il n’avait jamais vues auparavant, les voir vraiment. Son appréciation ne pourra jamais changer tant qu’il ne verra rien en lui. Et afin de voir, il doit apprendre à voir. C’est la première initiation de l’homme vers la connaissance de soi.

Avant tout, il doit savoir ce qu’il doit regarder. Quand il le sait, il doit faire des efforts, maintenir son attention, regarder constamment avec persistance. Ce n’est qu’en maintenant son attention, et en n’oubliant pas de regarder, qu’un jour, peut-être, il sera capable de voir. S’il voit une fois, il peut voir une deuxième fois, et s’il continue, il sera incapable de ne plus voir. C’est l’état à rechercher, c’est le but de notre observation ; c’est de là que le vrai désir naîtra, le désir irrésistible de devenir ; de froids nous deviendrons chauds, vibrants ; nous seront touchés par notre réalité.

Aujourd’hui, nous n’avons rien d’autre que l’illusion de ce que nous sommes. Nous avons une trop haute opinion de nous-même. Nous ne nous respectons pas. Afin de me respecter, je dois reconnaître cette partie de moi qui est au-dessus des autres parties, et mon attitude envers cette partie doit témoigner du respect que j’ai pour elle. De cette façon, je me respecterai. Et mes relations avec les autres seront gouvernées pas le même respect.

Vous devez comprendre que toutes les autres mesures – talent, éducation, culture, génie – sont des mesures fluctuantes, des mesures de détail. La seule mesure exacte, la seule mesure réelle, immuable et objective, c’est la mesure de la vision intérieure. Je vois – je me vois : par cela, vous avez mesuré. Avec une partie supérieure réelle, vous avez mesuré une autre partie inférieure, tout aussi réelle. Et cette mesure, définissant par elle-même le rôle de chaque partie, vous mènera au respect envers vous-même.

Mais vous verrez que ce n’est pas facile. Ce n’est pas gratuit. Vous devrez payer très cher. Pour les mauvais payeurs, les paresseux, les parasites, aucun espoir. Vous devrez payer, payer beaucoup, et payer immédiatement, payer à l’avance. Payer de vous-même. Par des efforts sincères, consciencieux, désintéressés. Plus vous serez prêt à payez, sans économiser, sans tricher, sans falsifier, plus vous recevrez. Et à partir de là, vous connaîtrez votre nature. Et vous verrez toutes les manoeuvres, toutes les manipulations auxquelles a recours votre nature pour éviter de payer pour de vrai. Parce que vous devrez payer avec vos théories toutes faites, vos convictions enracinées, vos préjugés, vos conventions, vos « J’aime » et « Je n’aime pas ». Sans marchander, honnêtement, sans faire semblant. Sans essayer « sincèrement » de voir tout en offrant votre fausse monnaie.

Essayez un moment d’accepter l’idée que vous n’êtes pas ce que vous croyez être, que vous vous surestimez – en fait, que vous vous mentez à vous-même. Que vous vous mentez à vous-même à chaque instant, toute la journée, toute votre vie. Que ce mensonge vous domine au point que vous ne pouvez plus le contrôler. Vous êtes la proie du mensonge. Vous mentez, en tout lieu. Vos relations avec les autres : mensonges. L’éducation que vous donnez, les conventions : mensonges. Votre enseignement : mensonges. Vos théories, votre art : mensonges. Votre vie sociale, votre vie de famille : mensonges. Et ce que vous pensez de vous-même : mensonges aussi.

Mais vous ne vous arrêtez jamais dans ce que vous faites ou ce que vous dites, parce que vous croyez en vous. Vous devez vous arrêter intérieurement et observer. Observer sans préconçu, en acceptant un moment l’idée du mensonge. Et si vous observez ainsi, en payant de vous-même, sans auto-apitoiement, en abandonnant toutes vos prétendues richesses pour un moment de réalité, peut-être verrez-vous soudain, en vous-même, quelque chose que vous n’aviez jamais vu auparavant. Vous verrez que vous êtes différent de que ce que vous croyez être. Vous verrez que vous êtes deux. Un qui n’est pas, mais qui prend la place et joue le rôle de l’autre. Et un qui est, mais si faible, si intangible, que sitôt apparu, il disparaît immédiatement. Il ne peut supporter le mensonge. Le moindre mensonge le fait s’évanouir au loin. Il ne combat pas, il ne résiste pas, il est battu d’avance. Apprenez à regarder jusqu’à voir la différence entre vos deux natures, jusqu’à voir les mensonges, la tromperie en vous. Quand vous verrez vos deux natures, ce jour-là, en vous, la vérité naîtra.

le premier ennemi de la vérité est l'ego ,qui a envie dentendre " et bonhomme réveil toi , à tout ce que attaches de l'importanceet donne du crédit  est faux et tu es victime dune manipulation ,il vous repondra moi jamais tu plaisantes ,combien de personne véhiculent chaque jour des infos de sites corrompus sans jamais se poser la question quel est leur but qui ils sont qui est son pere qui sont ses amis ,il suffit pas de crier aux loups pour etre un lanceur d'alerte ,bref le discernement cette capacité qui permet de discerner le vrai du faux fait cruellement defaut , cette épée de justice qui permet de trancher les ténèbres pour y faire pénétrer la lumière n'est hélas pas dans toutes les mains ,comment on en arrive là c'est en fait la nature de lhomme qui veut çà individualiste ,conditionné a ne jamais dire je ne sais pas et cultive son arrogance comme un animal de cirque qui veut qu'on reconnaisse en lui ,celui qui a compris :  on ne   lui fait pas a lenvers oh que non !  il est trop fort bien evidemment ,commençant par les naifs qui ne tolère pas les religions des autres toute leur foi semble etre diriger a detester les autres se croyant investi dune mission divine celle de lutter contre l'envahisseur sarazin nous replongeant mille ans en arrière se prend pour un croisé , il prétend meme frequenter leglise tous les dimanches cela colle bien avec la guerre de religion qu'il croit mené a ce stade nous avons a faire a l'esprit populiste qui defend son vin et son saucisson mais jamais ses droits et l'avenir de ses enfants tellemnt omnibulé par les migrants quil oublit que c'est sa  banque qui viendra lui saisir sa voiture et non le libyen fuyant a pied les bombes qu'il a financé avec ses impots  ,ont ils reflechi sur la valeur de leur foi ,si leur emotion sont dirigés par la haine ,et ou se trouve lamour  de dieu de son prochain bref de sacrès naifs et ignorant,vous avez ceux qui rejettent dieu et la religion ah non on est pas des moutons nous on a compris çà suffit si dieu existé il laisserait la guerre ? hein franchement , pourquoi c'est dieu qui envahit lirak l'afghanistan là on est dans la raison qu'ils se donnent non je ne croirais jamais a un dieu qui laisse les gens s'entretuer ,ok que faire apparaitre et dire humain je suis dieu cessez aimez moi ,et je vous sauverez , alors ils croiraient juste par interet ,raisonne t il dieu nous a voulu libre de nos choix ensuite nous serons ramenés devant ce que nos mains auront acquises ..d'autresqui detestent les religions mais  aiment les anges de la kabbales qui sont en fait des demons mais ils les invoquent et se sentent important ,au debut parlent de canaliser un tel puis un tel et un jour rien ne vas plus le canal se plaint 'etres opressé d entendre des voix  , leur vie devient vite un enfer a ce stade les entités sont bien installés chez elles mais comment les faires partir je ne crois pas en dieu mince alors ,il aurait été plus judicieux de comprendre si les demons existent et les anges c'est que dieu forcement ......aussi , après vous avez le lobotomisé sociale sa vie est rythmée par les infos tv completement sous controle et maleable a souhait c'est avec ce genre de marionettes que les politiques travaillent et se font elirent ,les 10% qui voient clairs sont souvent raillés par la majorité qui protège le système qui a fait d'eux des esclaves a temps complet , quand a ceux qui cherchent sincèrement tombent sur une multitude de site et de blog faussement dissident qui les suralimentent avec de la revolte d'operette inutile et pendant quils digèrent les infos pour les occupper ne se rendent pas compte des vrais changement orchestrés dans leur dos ,

et ce sont ces vrais changement qui les plombent aujourdhui comme le passage a l'euro sans référendum passez comme une lettre a la poste ......comme au sujet de la religion sujet très révélateur du manque de discernement ,et de lignorance, c'est cela le problème c'est l'ignorance ,on  est spectateurs des effets sans jamais rechercher les causes

un exemple assez frappant et stupefiant vous prenez les romains qui ont comdamné le christ , et massacrés les chretiens d'orient fidèle a son message d'origine , se reunissent à nicée et decident dimporter le christianisme en europe paienne

1-FM-BIBLE

FM-ET-CATHOS-1200x369

comme si les nazis avaient importé le judaisme de palestine et créer une nouvelle religion ,mais çà ne choque personne ,nous avons l'equivalent des catholiques romains dans lislam a travers les chiites cette secte qui dirige la desinformation soit disant antisioniste ave"c sorale dieudo et ses comparses de meta tv haroun yahia

 haroun yahia avec ses amis franc maçon pas facile de s'y retrouver ..

4

Adnan-Oktar-Harun-Yahya-Rabbi-Haim-Meir-Drukman-Rabbi-Rafael-Schimon-Feuerstein-Rabbi-David-Stav-1200x800

 HARUN YAHIA ET L’ERE DU VERSEAU : CROYANCE GNOSTIQUE NEW AGE

666-ERE-DU-VERSEAU-MAHDI-CHIITE-SOUFIS

imran

IMRAN HOSSEIN EN COMPAGNIE DE ALEXANDRE DOUGUINE : un bolchevique russe adepte de aleister crowley

 

DOUGUINE et ALAIN SORAL ET LE SATANISTE DU FRONT NATIONAL CHRISTIAN BOUCHET adepte également de aleister crowley

Législatives-Bouchet-211x300

Bouchet est un auteur sataniste prolifique, on lui doit : « L’Occultisme », « La Wicca », « Le Néo-paganisme », « Le Spiritisme », « L’Anthroposophie », « Aleister Crowley », « Aleister Crowley, approche historique d’un magicien contemporain », « Aleister Crowley et le mouvement thélèmite », « Karl Maria Wiligut, le magicien d’Himmler », etc…

CHRISTIAN BOUCHET NOUS DIT : » j’ai fréquenté cette organisation [Ordo Templis Orientis] (comme j’ai aussi fréquenté la Golden Dawn, les martinistes, les obédiences maçonniques égyptiennes, etc.) » (Christian Bouchet) CHRISTIAN BOUCHET NOUS DIT : « Quant aux versions les plus ésotériques voire occultistes ou noires de la Tradition européenne, notre voie de la main gauche en quelque sorte, l’héritage d’Aleister Crowley, de Maria de Naglowska, de Nicolas Roerich ou de Georges Gurdjieff et de bien d’autres, je crains que nombre de ceux qui s’y rattachent ne soient plus dans l’exhibitionnisme, ou dans la pratique d’une subculture juvénile, que dans la recherche traditionnelle. Je ne déconseillerai pas leurs pratiques mais, pour échapper à ces travers, je conseillerai de le faire dans la plus grande discrétion, en pratiquant ce que nos frères musulmans nomment la taquia [le mensonge]. » :::::: Christian Bouchet, conférence prononcée lors du colloque Révolte contre le monde post-moderne à Moscou le 15 octobre 2011 Christian Bouchet recommande donc aux autres satanistes de faire ce qu’il fait lui-même, c’est-à-dire de mentir pour dissimuler leur satanisme et de bien se cacher pour pratiquer leur culte.

 

AHMED MOUALEK l’amis de ALAIN SORAL ET DU SORCIER DIEUDONNE , il fait comme salim laibi , un faux CLASH pour créer du buzzz et faire parler de dieudonne et alain soral , tout comme ses 2 amis il ADORENT LES CHIITES ET L’IRAN. AHMED MOUALEK ETLAURENT LOUIS

LAURENT-LOUIS-ISLAM-CHIITE-

79a9b-140817-moualek2blaurentlouis2b

  LE CHIITE MUSULMAN BELGE LAURENT LOUIS convertis à l’islam CHIITE tout comme un autre rigolo sur le net du nom de aldo sterone , un kabyle algerien comme salim laibi , ici avec un IMAM syrien , proche des chiites de l’axe moscou – damas – teheran . Les Juifs ont douze tribus, les Chrétiens douze apôtres, les Chiites ont douze imams. mais les TROIS SUIVENT EN SECRET LA GNOSE ET LES 12 DJINNS DU ZODIAQUE :

trouver la vérité c'est comprendre mais pour comprendre ses mecanismes il faut rechercher les causes , se poser de vraies questions et chercher jusqu'à que la réponse soit convenable et logique et surtout inattaquable ,mais cela demande du courage de la persévérance et du discernement qui ne s'obtient que par une grâce de Dieu et si on se coupe de cette grâce alors on est condamné aux ténébres de notre esprit  ,une prison dont on  ne s'évade que très rarement.rjames

 

 

Pinocchio, un conte maçonnique perfide

pinocchio-disney-1024x715

Pinocchio est une oeuvre emblématique, pétrie du sentimentalisme de l’époque, point d’appui par antonomase de l’opération de rééducation du peuple enfant qui, avec grand peine, après des siècles de ténébreuse superstition catholique, ouvre les yeux à la nouvelle lumière du progrès et de la paix.
Les aventures de Pinocchio ressembleraient justement à une fable maçonnique magistralement composée – se référer par exemple au livre de N. Coco et A. Zambiano « Pinocchio e i simboli della Grande Opera » (Pinocchio et les symboles de la Grande Œuvre, Roma, Edizioni Atanor, 1984.).
Pinocchio est un morceau de bois qui parle, un morceau de nature à l’état pur, une marionnette de naissance virginale qui a pour père adoptif Joseph.
Ses mésaventures le conduisent tout de suite à une incroyable incarnation dans un âne, préfiguration de la matière incréée qui, sous la forme d’un morceau de bois, dans cette histoire, s’élève , même si c’est à travers les douleurs de l’imperfection et de la chute, vers des formes plus évoluées et plus parfaites. 
Et pendant trois jours Pinocchio reste prisonnier dans le ventre d’un gros poisson où il rencontre son père (allusion singulière aux trois jours passés par le Christ dans le sépulcre et la descente aux enfers).
Il ressuscite enfin comme un homme, sommet d’une évolution qui a vu la matière inanimée se spiritualiser et s’incarner en passant de vie en vie, comme suivant la loi du karma, selon les mérites accumulés dans ses diverses phases, jusqu’à s’auto-racheter et à arriver finalement à la perfection. 
Autour de Pinocchio tournent divers personnages comme le très célèbre couple du Chat et du Renard, allusion allégorique à la « prêtraille » qui réussit à soutirer de l’argent en exploitant par une escroquerie camouflée l’ignorance des hommes, en leur promettant en échange de leur bien le Champ des Miracles du pays d’Acchiappacitrulli (= attrape-nigauds), le nom métaphorique réservé au paradis chrétien, d’existence tout autant improbable que celle de l’arbre fantomatique des sequins d’or du Champ des Miracles.
Epiphanius – Maçonnerie et sectes secrètes (2005) – page 142-143

https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/16/pinocchio-un-conte-maconnique-perfide/

Pinocchio, toi mon Frère


La science maçonnique m’apparaît à l’heure actuelle tellement vaste et si complexe que même si je pouvais vivre deux cents ans, je ne pourrais en  comprendre et en découvrir entièrement son héritage.

Pourquoi toutes les sociétés initiatives et secrètes, pourquoi toutes les religions ont-elles laissés à l’humanité tant d’œuvres d’art ? 
Tant d’architectures, de sculptures, de peintures, de musiques et de contes.
Tant de chefs d’œuvres initiatiques que le monde profane ne comprend généralement pas.

Heureusement, Parmi nous il y a des initiables.
Seuls ces élus peuvent saisir le voile, peuvent déchiffrer à leur façon le symbolisme auquel ils s’attachent désormais; mais chacun aura toujours une définition différente et enrichissante pour l’autre, car la nature ne  possède pas deux êtres semblables.

C’est pourquoi l’initiation sera toujours individuelle et son ressenti propre à chacun.

Les hommes pensent souvent que les histoires contiennent un fond de vérité, et en tant qu’homme initié je pense et de ce fait vais plus loin, que tout conte est un « conte-nant » initiatique.

Les fables sont à double sens, mais avec leurs morales explicites et vous le savez, chacun les interprète à son niveau de compréhension.

Les contes sont pour moi aussi, à double sens mais seuls les cherchants peuvent imaginer retrouver les pensées originelles  du conteur.
 
Le conteur connaît exactement le contenu véritable de son conte de ce qu’il veut faire passer et à quoi il doit se rapporter.

CARLO COLLODI s’est senti inspiré pour raconter l’histoire de Pinocchio.       
D’où lui est venue cette idée ?
En loge peut-être. Puisque nombreux sont ceux qui le considèrent « Frère »

Mais Moi, rêveur et romantique, je dirais en plus que la tradition attribue aux muses, à ces êtres de l’invisible l’origine de l’inspiration humaine.
Donc, à une intervention extérieure.
Aussi, même l’auteur d’un conte n’imagine pas complètement qu’il puisse déceler entièrement le message contenu dans celui-ci.
Les clés essentielles de la compréhension sont scellées dans ce conte.  Et peu nombreux sont ceux qui  pourront en ouvrir le sceau du secret.

Un SEUL, je dirais même…et c’est l’auteur véritable, le réceptif.
Ne le cherchez pas, il est en Vous mes frères, il est dans votre être sentimental.

Notre Frère Walt Disney, lui, avait imaginé Pinnochio et l’avait dessiné habillé de gants blancs, d’un chapeau ressemblant étrangement aux coiffes des alchimistes, lui aussi avait décelé ces clefs essentielles.

Notre frère COLLODI a composé une histoire pour enfants ou a-t-il voulu écrire un texte maçonnique ?

Lorsqu’on possède la connaissance de certaines vérités, on peut s’apercevoir qu’il serait dangereux de les dévoiler à celui qui n’aurait pas reçu l’apprentissage indispensable.

Comment confier au papier ce qu’il savait ?
Comment léguer aux générations, présente et futures, un guide qui ne soit pas sur-le-champ saisi et brûlé ?

Après avoir lu, relu, étudié ce conte, je découvre que son histoire est construite sur trois niveaux de conscience :
La liberté, car Pinocchio est un personnage qui veut être libre car il aime la liberté ;
L’égalité, car la seule aspiration de Pinocchio  est celle d’être égal aux autres ;
La fraternité, car il sait que c’est le sentiment principal qui fait agir les personnages, dans les situation les plus différentes.

Et puis souvenez-vous !!!

Il était une fois…

Un morceau de bois, un bois brut.

Comment expliquer que ce bois en apparence banale se retrouve dans l’atelier de Maître ANTONIO dit Maître Cerise ?

Ce dernier, pourrait bien être UN Vénérable Maître d’une Loge.
Laissez faire votre imagination, afin d’en aspirer la moelle philosophique.

Ce bois brut, qui n’est pas un simple rondin, a une qualité exceptionnelle cachée en lui-même il est vivant. Il doit absolument être employé à devenir quelque chose :… D’important.


Et, Soudain on frappe à la porte, comme l’on frappe en Profane à la porte du Temple.

Ce Profane qui est Geppeto est vieillot et peu tolérant, mais il a bon fond.

Maître Cerise lui donne donc à dégrossir ce morceau de bois qui n’est d’autre que Sa pierre brute.

Quant à La description de la demeure de Geppeto, elle me fait penser au cabinet de réflexion, passage obligé du récipiendaire.

A l’intérieur, GEPPETO est toujours un profane, il n’imagine pas l’ampleur du travail qui l’attend pour créer son œuvre qui n’est d’autre à cet instant  qu’un morceau de lui.

Mon imagination face à la description de cette demeure me joue peut-être des tours.
Armé d’un ciseau et d’un marteau, Geppeto, en passant à travers plusieurs difficultés, pas mal de doutes et aussi d’espoirs, il réussi à dégrossir son morceau de bois.
ET…

Pinocchio naît. Il existe !!!

Mais peut-il VIVRE ???

Grosse pierre brute, que ce cher Pinocchio.

Il me rappelle mes débuts, comme moi, Geppeto alors n’imagine pas que son morceau de bois, je pourrais dire entre guillemets, sa pierre brute n’est pas n’importe quel matériau mais une véritable matière première, elle est un bloc d’énergie non polarisée, une pierre de tous les possibles qui contient toutes les formes de naissance en esprit.
Elle est en quelque sorte, la mère des symboles, il faut lui poser les bonnes questions pour qu’elle donne le chemin vers les bonnes réponses qui seront propres à chacun, je le comprends aujourd’hui.

Donc, Geppeto et le pantin ne font qu’un.

Vous le savez mes Frères au début de notre apprentissage nous découvrons que nous ne sommes que des automates, des pantins prisonniers de la vie professionnelle, de la société.

Je disais donc  qu’entre Geppeto et le pantin  la symbiose est parfaite.

A travers les aventures de Pinocchio, Geppeto vit indirectement les mêmes péripéties : ne sont-elles pas indissociables ??

Par exemple :

Pendant que Geppeto est en prison (à cause, bien sur,  de Pinocchio), le pantin doit affronter un vent violent  le froid, une cuvette d’eau, et il se brûlera  les pieds au pied d’une cheminée (air, eau, feu).

 les trois voyages sont vécus.

Car avant toute chose, ses récits en apparence enfantins, nous mettent en garde contre des périls très réels.

 Ainsi l’auteur révèle fort habilement les choses dont l’initié doit soigneusement se garder.
Vous devez vous poser encore une question, mes Frères : et la fée ? la Fée Bleue
Mais Non !, je ne l’ai pas oubliée, elle est trop importante.

Elle est présente du début à la fin, et pour moi, elle représente la Franc-Maçonnerie.
Elle reçoit Pinocchio dans sa maison lumineuse, elle a du consulter trois médecins qui diagnostiquent s’il est vivant ou mort.

Les résultats sont généralement positifs, mais le pantin  comprends que demeurer dans cette maison amène quelques perplexités.

Il reçoit le bonbon mais ensuite, il doit avaler le médicament amer.

Et La fée dira à Pinocchio : tu seras mon petit frère.

Durant tout le conte, Pinocchio ne rencontrera la fée que…seulement… trois fois.

Hasard ?
je ne le crois pas.

La similitude avec le rituel me semble  si évidente pour moi que je ne puisse imaginer que COLLODI y ait fait une allusion inconsciente.

Par la suite, la petite fée annonce à notre Pinocchio qu’il devra  passer quelques épreuves, et qu’il devra surtout aller à l’école pour apprendre.

J’apparente cette demande à la démarche du compagnon qui symbolise la marche vers soleil.

L’initiative est laissée au compagnon de pouvoir s’écarter de la ligne de l’apprenti, afin d’explorer le monde extérieur, quand il le souhaite.

Je  compare le compagnon que je suis pour l’instant, à mon frère Pinocchio au même âge, voyageurs dont les périples de prédilection sont les espaces encore inexplorés ou non répertoriés, mais que nous souhaitons découvrir.

Sur la route, nous rencontrons tous les deux, des portes que nous devons ouvrir et des obstacles que nous devons surmonter : l’important est de les franchir, de ne jamais s’arrêter, car un compagnon qui cesse de voyager est un compagnon mort.

Pensez mes frères aux derniers pas de la marche du compagnon, ils nous ramènent à la rectitude du début, un symbolisme qui, ici est très puissant.

Nous pouvons nous écarter du chemin mais notre expérience nous ordonne une certaine sagesse qui demande beaucoup de force.

Après un certain temps, malheureusement, le monde profane va attirer Pinocchio vers ses charmes et vers ses beautés qui ont souvent des éclats trompeurs.

Ils sont si fictifs et aléatoires, face à notre philosophie.

Le pantin qu’il est, sera fatalement entraîné au pays des jouets, des mirages, des faux…

N’est-ce pas ici l’image frappante du manque de vigilance ; cet instructif enseignement, ne nous montre-t-il pas que nul ne se doit d’être sûr de lui-même et de ses choix, même au sein du bonheur et de la prospérité.
Cette expérience sera pour lui terrible et insupportable.
Il sera ensuite mangé par un poisson.
La similitude avec Jonas est troublante.
Comme lui, il renaîtra, Donc,  un homme nouveau sortira de cette naissance.

Le pantin y voit Geppeto assis, pensif avec pour seul éclairage une bougie, et la encore une fois, je pense au cabinet de réflexion.

Car n’y a-t-il pas ici, Encore, une donnée très initiatique ? Ne faut-il pas tuer en nous-même toutes ou certaines des actions antérieures qui nous poussent à continuer à agir en tant que profane.

Il doit y avoir encore plus à découvrir et comme Pinnochio, j’ai choisi de me libérer de mes fils de pantin et si lui l’à réussi, moi, je ne l’ait point ENCORE vécu.

N’oubliez pas mes Frères, j’ai le bonheur d’avoir cinq ans et j’ai hâte de grandir  pour pouvoir essayer de vous donner mes impressions sur les derniers chapitres.

Un beau matin, Pinocchio ouvre les yeux. Il s’aperçoit ne plus être une marionnette, un pantin vivant mais un petit garçon de chair et de sang.
La transformation est finie, je me trompe, il n’y a pas eu transformation, un nouvel être est né,

La lumière qui me sera offerte pour mes sept ans me fera don je le crois d’éclairer ces derniers paragraphes.

Dans la dernière phrase du conte, Pinocchio dit : COMME  J ETAIS RIDICULE, QUAND J ETAIS UN PANTIN ! ET COMME JE SUIS HEUREUX D ETRE UN BON PETIT GARCON.

Mes Frères, lisez et relisez ce conte et vous vous rendrez compte qu’il est en nous et hors de nous, mais nous ne pouvons le trouver hors de nous que lorsqu’il est déjà en nous-même.

Nous avons  très souvent une vague idée de ce que l’on cherche en entrant en Maçonnerie, et nous y restons souvent pour d’autres raisons.

C’est un chemin qui n’est guère prévisible.

Pas de doctrine, pas de croyance autre que celle qui est propre à chacun.

Un besoin de réfléchir au monde qui nous entoure, de trouver des bouts de réponse aux injustices que nous voyons chaque jour, de partager ses espoirs et ses progrès pour faire tant soit peu progresser l’humanité.
De regarder le monde et ses chefs d’œuvres avec des yeux nouveaux, des yeux d’initié.

Pinocchio, toi mon frère, tu m’as fait, comme mes autres frères, prendre conscience qu’il faut pour assimiler notre art, vaincre nos passions, franchir des obstacles, surmonter les pièges de la vie dite profane.

Et Enfin, là, le temps venu,comme lors de mon initiation,  j’ai pu renaître, je pourrais apprendre à Me vivre, pour qu’à un autre moment, un nouveau moi puisse VIVRE.

http://www.ledifice.net/7455-2.html

Posté par rusty james à 14:47 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Maladie-Parodontale-stress-desequilibre-microbien

file_main_image_61_1_bebe_aime_pas_brosser_dents_61_01_1500X1000_cache_640x360

Maladie parodontale

Cette rupture d’équilibre engendre une maladie parodontale dont le premier signe est le saignement de gencive.

Notre protocole thérapeutique, est basé sur la notion de maladie de terrain, donc traitement homéopathique de fond avec des moyens de diagnostics très modernes, traitement loco-régional et local, par une reéquilibration de la flore buccale au moyen de régulateur de l’acidité et par la réoxygénation des cellules.

 La notion dominante du traitement est la prise en main du patient par lui-même.

La fréquente vérification de l’équilibre bactérien, permet un suivi de l’évolution de la maladie.

Puis l’intervention se résume à la lithotricie ( détartrage profond sous anesthésie locale)et au traitement laser, quasi indolore, avec des suites opératoire très peu douloureuses.Ce traitement, non chirugical, se déroule en général en 4 séances espacées de 15jours, puis d’une séance de contrôle à 1 mois, une autre à 3mois et enfin à 6mois.

 Des contrôles de plaques et d’activité bactérienne, de même que des lithotricies doivent être réalisées régulièrement par la suite.

Un suivi médicamenteux comprenant phyto-aromathérapie, lithothérapie et gemmothérapie permet de finaliser le traitement.

Vous pouvez dès maintenant copier les "CONSEILS D’HYGIÈNE BUCCO-DENTAIRE :

Si les « CONSEILS d’HYGIENE BUCCO-DENTAIRE » vous ont aidé à améliorer votre bouche, faites-nous le savoir à biodent chez bluewin.ch.

AVANT DE TRAITER UNE GENCIVE, IL CONVIENT DE METTRE EN PLACE UN PLAN DE PROPHYLAXIE, QUI AMÉLIORANT GRANDEMENT LA QUALITÉ DE LA GENCIVE, AUGMENTERA L’EFFICACITÉ DU TRAITEMENT LASER.

 Qu’est-ce que la MALADIE PARODONTALE ?

La maladie parodontale est une affection évolutive de la gencive et de l’appareil d’assise dentaire.

Les affections des gencives sont la cause la plus courante de la chute prématurée des dents dans la population de plus de 40 ans.

La parodontite peut se développer à partir d’une gingivite non ou mal soignée.

L’inflammation s’étend le long de la racine jusqu’à ce que la dent se déchausse.

Lors de la gingivite, la gencive est rougie et légèrement enflammée.
Un signe visible fréquent est le saignement lors du brossage.

Lorsqu’une gingivite n’est pas soignée, une parodontite (maladie parodontale) se développe.

L’inflammation s’étend de la gencive aux tissus de soutien de la dent.

 La parodontite, une maladie sournoise des gencives.

Une hygiène buccale insuffisante, une dentition en mauvais état, et en particulier une inflammation des gencives, sont des facteurs de risque favorisant les affections des vaisseaux coronaires (infarctus du myocarde), les attaques cérébrales ( apoplexie) et les naissances prématurées avec déficit pondéral.

Ce résultat ressort de l’analyse de dix études cliniques[1] menées aux Etats-Unis, en Finlande et en Grande-Bretagne.

 En stade initial, le parodonte est indolore .

L’un de ses premiers signes visibles – les saignement gingivaux- n’est souvent pas reconnu comme un problème.

En cas de gingivite légère (inflammation), les bactéries responsables (spirochète) forment un équilibre avec le système de défense endogène.

Lorsque la maladie progresse et qu’une parodontite se développe, les bactéries indésirables prennent le pas et des saignements gingivaux peuvent se produire.

Certaines personnes pensent même que les saignements gingivaux, lors du brossage, témoignent d’une hygiène bucco-dentaire particulièrement consciencieuse.

Erreur fatale car, comme le confirme la recherche, le risque d’affections graves est alors accru.

A l’origine se trouvent les bactéries (spirochètes, fusobactéries, etc…)qui, en cas d’hygiène insuffisante, se développent dans toute la cavité buccale.

 Ces bactéries ou leurs produits nuisibles, peuvent, lorsque les gencives saignent, passer rapidement dans le sang en grandes quantités et entraîner une infection des vaisseaux sanguins.

Docteur Samuel DebardChirurgien Dentiste de la faculté de Chirurgie dentaire de Nancy ( France)
Heilpraktiker de la Heilpraktiker Fahrschule de Saarbrücken ( Allemagne)
Enseignant au DUMENAT de Phyto-Aromathérapie de l’UNIVERSITE de PARIS XIII

Homéopathie - Acupuncture auriculaire - Thérapie laser.
Vialle Michelangelo, 250100 FIRENZE ITALIE

  Conseils à propos de votre hygiène bucco dentaire.

L’hygiène bucco-dentaire est une nécessité si vous souhaitez conserver vos dents et votre sourire. Elle est indispensable après chaque repas ( matin, midi et soir) et doit être effectuée méticuleusement en fonction de vos besoins et non pas machinalement en pensant à autre chose…

Les bonnes habitudes nécessiteront un effort de votre part pour maîtriser les gestes indispensables afin que votre hygiène bucco-dentaire soit un geste rapide et efficace.

 I./ LES PRODUITS

1./ LES SOLUTIONS de PRE-BROSSAGE :

Elles ne sont pas indispensables, mais sont un complément efficace pour dissoudre les graisses et la plaque dentaire. Se rincer la bouche avec la solution pendant 15 secondes avant de se brosser les dents.

 2./ LES DENTIFRICES :

n’achetez pas n’importe quoi, écoutez les conseils de votre praticien. Aujourd’hui, un bon dentifrice a une action efficace sur les dents et sur les gencives . Certains sont plus spécifiques ( pour les dents sensibles par exemple…) WELEDA au calendula etc.

 3./ LES LIQUIDES DE RINÇAGE APRÈS BROSSAGE. :

Ils sont en général un complément à votre dentifrice et peuvent être systématisés si vous le souhaitez. Ils apportent un plus véhiculant le principe actif du dentifrice après le brossage, donc à un instant où le contact gencive-dent est très propre, donc très accessible.

 4./ LES BAINS DE BOUCHE.

Ce sont des médicaments. Ils ne doivent pas être utilisés continuellement sans avis médical. Votre Chirurgien dentiste ou votre médecin généraliste vous les prescrira en cas de nécessité.

Du point de vue homéopathique, les bains de bouche sont réalisées avec 40 Gouttes d’une teinture mère spécifique, mélangées dans un demi-verre d’eau tiède.

Ils sont à mon sens très efficaces pour un traitement de fond, le traitement d’attaque nécessitant très souvent une médication chimique.

  • CALENDULA en TM . C’est le plus utilisé pour les suites opératoires et l’entretien des vos gencives.
  • PHYTOLLACA en TM . Sera utilisé lorsqu’une action anti-infectieuse majeure est nécessaire.
  • HYDRASTIS en TM . Est remarquable sur les lésions aphteuses. Il est vrai que nous les aurons traité au laser avec une efficacité redoutable.

  II./ LES INSTRUMENTS

Ne vous faites aucune illusion, aucun instrument n’est « universel », et seuls les adolescents et les jeunes adultes à la gencive parfaitement saine et aux dents parfaitement alignées peuvent obtenir une bonne hygiène bucco-dentaire avec seulement une brosse à dent manuelle.

Dès que vous ne rentrez pas dans ce cadre très limité, vous serez contraint d’utiliser des instruments complémentaires pour parvenir à vos objectifs et conserver des dents saines.

 Les 4 instruments complémentaires indispensables sont :

 1/ LES BROSSES A DENT MANUELLES  :

Butler Super Tip Compact Soft N° 461

Elles doivent être en nylon, pas trop grosses et de type médium sauf indication particulière. A changer régulièrement, dès qu’elles semblent abîmées au niveau des poils. Un brossage efficace se fait en tournant (rotation) ou verticalement. N’oubliez pas de laver régulièrement votre brosse afin d’éviter la prolifération des bactéries

(+ antiseptique : eau oxygénée).

 2/ LES BROSSES A DENT ÉLECTRIQUES.

Water Pik Sonic Speed – Broxodent – etc.

Très efficace. Brossage vertical assuré. Un investissement très rentable à court terme. Changer les brossettes régulièrement et entretenez-les comme une brosse manuelle ( lavage + eau oxygénée).

  3/ LES BROSSETTES INTER-DENTAIRES :

(BUTLER N°614 Fine et conique , manche N° 610)

Indispensable dès que la gencive a subi la résorption qui laisse le passage à la brossette, et surtout pour les porteurs de couronnes, de bridges ou … d’implants.

 4/ LES HYDROPULSEURS :

Broxojet (avec buse monojet) Se trouve en Suisse, Waterpik en France.

Un complément utile qui devrait figurer dans chaque famille.

Permet un nettoyage final de toutes les poches et anfractuosités inaccessibles et effectue un massage tonique de la gencive.

A utiliser si possible une fois par jour avec de l’eau tiède additionnée de quelques gouttes d’antiseptiques pour améliorer la propreté des circuits intérieurs de votre hydropulseur.

 5/ Les brosses soniques

  III/ - LESTHODES.

1/ LE BROSSAGE DENTAIRE

Le brossage de vos dents ne doit pas se faire « machinalement », mais méthodiquement en brossant dans l’ordre :

  1. 1. Toutes les faces intérieures de la mandibule ( mâchoire inférieure)
  2. 2. Toutes les faces intérieures du maxillaire ( supérieur)
  3. 3. Toutes les faces extérieures de la mandibule
  4. 4. Toutes les faces extérieures du maxillaire

Et en cherchant, bien sûr, à atteindre tous les côtés accessibles des dents des deux arcades.

La partie à entretenir le plus sérieusement est le contact : gencive/dent particulièrement sur les faces linguales ou palatines ( internes).

ATTENTION :

une brosse électrique nécessite souvent d’appuyer moins fortement qu’avec une brosse manuelle pour permettre l’action vibratoire correcte. Lisez bien le mode d’emploi et adapter votre geste.

 2/ LES BROSSETTES INTERDENTAIRES :

Attention de ne pas forcer de façon abusive et de ne pas piquer votre gencive vers les racines de la dent. Elles doivent se passer perpendiculairement à l’axe de vos dents dans les espaces où le passage est possible. Si un saignement se produit, c’est le signe d’une inflammation. Je vous conseille de consulter votre chirurgien dentiste.

A nettoyer régulièrement et à changer dès qu’elle sont abîmées.

 3/ L’HYDROPULSEUR :

Il s’utilise la bouche ouverte au dessus du lavabo avec le jet dirigé perpendiculairement à l’axe des dents en insistant dans les espaces inter-dentaires.

Régler la puissance au niveau élevé pour permettre un nettoyage efficace et tonique. Promener votre embout sur les faces extérieures et sur les faces intérieures de vos dents au niveau de la jonction gencive / dent.

 IV . L’EMPLOI DU TEMPS

Pour que tout ceci ne devienne pas une contrainte, il faut l’adapter à votre emploi du temps quotidien. Et avec un peu de patience, cela deviendra une habitude indispensable.

Je vous propose une méthode qui doit vous permettre de conserver une hygiène rigoureuse si vos dents et votre parodonte sont en bonne santé.

 1) CHAQUE MATIN , APRÈS LE PETITJEUNER :

  1. a) Brossage minutieux (si possible brosse électrique)
  2. b) Hydropulseur pour éliminer toute la plaque dentaire nocturne
  3. c) Liquide rinçage après brossage

 2) A MIDI, APRÈS LEJEUNER :

  1. a) Brossage minutieux
  2. b) Brossettes interdentaires si nécessaire ( et si possible).

Si vous ne déjeunez pas à votre domicile, prenez une brosse de voyage dans votre sacoche. Le nettoyage de votre bouche est nécessaire après le repas.

 3) LE SOIR APRÈS LE REPAS :

C’est le moment où vous consacrez le plus de temps à votre hygiène bucco-dentaire. Il est indispensable de se coucher avec une bouche très saine pour éviter la propagation rapide des caries et des maladies parodontales .

  1. a) Un brossage minutieux (avec pourquoi pas une brosse électrique)
  2. b) Brossettes inter-dentaires partout où cela est possible.

Ceci est le minimum à effectuer pour un adulte qui possède une dentition saine ou bien soignée ( les enfants et les adolescents ne doivent pas utiliser les brossettes inter-dentaire sauf indication particulière du praticien).

  V . CAS PARTICULIERS .

Il est conseillé d’adapter votre hygiène à votre cas personnel.

  1. Traitement orthodontique fixe ( technique non utilisée dans ce cabinet pour cause de non-compatibilité avec nos traitements holistiques) : nécessite l’utilisation de l’hydropulseur après chaque repas.
  1. Le port d’un appareil de prothèse amovible nécessite de le déposer avant de se brosser les dents et de le brosser à part avec une brosse dure spéciale.(Type brosse à ongles par exemple). L’application, une à deux fois par semaine, sous l’appareil, d’une pommade antiseptique est conseillée avant la remise en bouche ( type pommade au Calendula de chez Weleda, Homeoplasmine ou Cicaderma…)
  1. Les bridges fixes ou les implants ( implants : technique non utilisée dans ce cabinet pour cause de non-compatibilité avec nos traitements holistiques) demandent une hygiène très stricte pour le maintien de la gencive en hauteur initiale.
  1. Donc brossettes inter-dentaires et hydropulseur indispensables.
  1. Une pâte antiseptique peut-être appliquée dans les espaces inter-dentaires et contre la gencive, 3 à 4 fois par semaine.

Voici mes conseils généraux, pour vos questions particulières, je reste à votre entière disposition pour compléter votre information et vous aider à simplifier au maximum les quelques minutes par jour que vous consacrez à la conservation de vos dents.

Les soins qui doivent normalement suivre cette préparation que vous effectuez, sont par ordre :

  • LITHOTRICIE (détartrage sous gingival sous anesthésie locale)
  • TRAITEMENT au LASER ND :YAP ( Selon la gravité du cas).

CONTACTS

Le plan de traitement que nous proposons est le suivant :

1er Rendez-vous : Discussion, examen buccal, examen bactériologique,radio panoramique, examen complémentaire éventuel en laboratoire, mise en place du plan de prophylaxie.

Du 2e au 5e rendez-vous : Instillation des poches à la Chlorexidine, lithotricie et traitement au laser Nd:YAP sous pulvérisation d’eau oxygénée, application d’un onguant spécifique et chromatothérapie, traitement homéopathique de fond.

6e rendez-vous à 1 mois : Contrôle des poches actives, examen bactériologique de contrôle, traitement des éventuelles poches actives comme dans les rendez-vous précédents, entretien de la motivation à l’hygiène bucco-dentaire, démarrage des prothèses éventuelles.

Il est également clair que la prothèse doit être adaptée et ne pas traumatiser la gencive comme c’est malheureusement souvent le cas.

Notre technicien, Monsieur Daniel BULA sait faire des merveilles. Son laboratoire est situé à la Vallée de Joux, patrie des montres les plus prestigieuses. L’horlogerie , l’orfèvrerie et la prothèse dentaire sont des techniques cousines germaines.

Docteur Samuel Debard

Voir : http://www.vosgencives.org/
et http://www.amessi.org/#at_pco=smlre-1.0&at_si=56fa5d5057fdc315&at_ab=-&at_pos=1&at_tot=8
http://www.samdebard.com/

Posté par rusty james à 13:02 - - Permalien [#]

Vaccin : Une Neuropathologiste voit sa carrière détruite pour avoir réfuter la théorie dite du « Syndrome du Bébé Secoué »

ob_656eb1_shaken-baby-syndrome-femme-menottee

Dr Waney Squire

 

«La pire des choses imaginables, c’est de voir des parents enfermés injustement dans des prisons dans l’attente de la mort. Quelque chose de terrible a « infecté » mes collègues médecins – ou en tout cas un nombre considérable d’entre eux.Le temps est venu de mettre fin à cette forme abusive de diagnostic. Le temps est venu pour les médecins d’oser rega rder en face ce qui se trouve dans leur propre littérature médicale et d’examiner les erreurs aux proportions gigantesques qui ont été commises, afin  d’y apporter les corrections qui s’imposent. »  Dr A.Kalokerinos

 

Health Impact News, Editor, 15 mars 2016.

 

La théorie médicale concernant le « Syndrome du Bébé Secoué » (SBS) est en train de perdre rapidement de sa crédibilité. Aujourd’hui de nombreux médecins, scientifiques et avocats dénoncent le « Syndrome du Bébé Secoué », ainsi que le fait que des parents innocents soient accusés à tort de maltraitance d’enfants. Les tribunaux tentent de revoir certains cas sur base des témoignages de médecins  et de professionnels des questions de santé. Certains cas ont récemment été revus.

 

La profession médicale se défend. Les raisons en sont suffisamment évidentes. Le fait d’admettre que la théorie du « Bébé Secoué » soit fausse risquerait d’ouvrir la porte à des litiges majeurs, étant donné le fait que c’est sur base de cette théorie que des milliers de parents ont été condamnés pour maltraitance d’enfants et que peut-être des dizaines de milliers d’entre eux ont été arrachés à leurs familles. Il faut aussi savoir qu’il existe un énorme financement fédéral pour permettre d’enlever ces enfants et les mettre sous la tutelle de l’état.

 

Donc, la stratégie évidente de la profession médicale est d’attaquer les médecins qui témoignent en faveur des parents innocents, et contre la théorie du SBS. Il s’ensuit que la crédibilité de ces médecins est détruite et qu’ils se voient retirer leur licence. Sans le témoignage de ces experts, il serait infiniment plus difficile de lutter contre les fausses condamnations de parents innocents.

 

La dernière tentative dans ce sens est l’action qu’a entreprise le Conseil Médical Général Britannique à l’encontre du Dr Waney Squier, neuropathologiste pédiatrique de renommée internationale. Pour avoir eu le courage de témoigner de la vérité concernant le « Syndrome du Bébé Secoué », ce médecin a vu sa carrière détruite.

 

Christina England, Health Impact News écrit :

 

C’est le vendredi 11 mars 2016 que le Conseil Médical Général Britannique (GMC) a décrété que la neuropathologiste pédiatrique britannique, le Dr Waney Squier, témoin expert de la Défense s’est rendue coupable « d’avoir trompé ses pairs, d’être irresponsable, malhonnête, et de porter atteinte à la réputation de la profession médicale dans le district.»

 

En un mot, elle a été reconnue coupable d’être en désaccord avec l’establishment médical au sujet de la « science »  qui explique le « Syndrome du Bébé Secoué », comme d’avoir parlé au nom de parents innocents.

 

Considérée comme étant la première scientifique du pays dans le domaine de la neuropathologie pédiatrique, le Dr Squier a travaillé comme consultante à l’hôpital John Radcliffe pendant 32 ans. Jusqu’il y a environ 15 ans, elle a soutenu avec véhémence et a adhéré à la croyance traditionnelle. Selon cette croyance, quand un médecin  suspectait qu’un enfant avait été violemment secoué, il fallait faire porter les examens sur la « triade » de dommages que les médecins pensaient être associés au « Syndrome du bébé Secoué » (SBS)

 

Cependant, après avoir étudié et examiné les fondements scientifiques de ce qui, après tout, ne représente qu’une théorie, le Dr Squier a commencé à avoir des doutes qui l’ont conduite à exprimer un scepticisme scientifique qui n’a cessé de croître.

 

D’autres professionnels de santé marquent leur accord avec le Dr Squier et considèrent que la théorie officielle du « Bébé Secoué » relève d’une « science de pacotille »

 

Au fil des ans, un nombre croissant de professionnels a tourné le dos aux théories classiques du SBS, et ce, en faveur de la science. Les experts estiment maintenant qu’il existe toute une série d’autres conditions et circonstances qui peuvent provoquer cette « triade » de dommages.

 

Clive Stafford Smith, avocat des droits de l’homme précise :

 

Le « Syndrome du Bébé Secoué » n’est pas un diagnostic médical qui devrait être traité, mais presque uniquement l’avis d’un médecin qu’un crime a été commis. J’ai représenté un certain nombre de personnes qui ont été condamnées à mort sur base de cette « théorie », bien que de plus en plus de preuves s’accumulent et tentent à montrer que cette « théorie » est un non-sens scientifique. La justice exige cependant qu’un médecin qui détient honnêtement des vues soutenues par des preuves scientifiques soit autorisé à donner un témoignage qui puisse remettre en question d’autres hypothèses. Après tout, il y a quelque 400 ans, on avait interdit à Galileo Galilei  de dire que la terre tournait autour du soleil. Malheureusement, il a fallu attendre 1982 avant que le pape Jean-Paul II reconnaisse que l’Eglise catholique avait eu tort.

 

Mis à part l’impact personnel dévastateur dont a eu à souffrir le Dr Squier, Smith poursuit :

 

Je suis plus que préoccupé par l’administration de la justice à ce sujet, dans ce pays comme dans le monde entier. Des centaines, voire des milliers de parents ou gardiennes ont été condamnés ou ont perdu la garde de leurs enfants quand la profession médicale avait diagnostiqué un crime. Aujourd’hui, si peu qualifiés qu’ils puissent être, les membres du Comité ont annoncé que le GMC ne tolérerait aucune dissidence scientifique. Ceci est absolument vrai. Et si la décision du GMC est de supprimer le nom du Dr Squier du registre médical, cette dernière ne pourra plus pratiquer la médecine. Dans ce cas, le monde aura perdu une merveilleuse scientifique qui avait pris la défense des parents. Malheureusement,  des parents risquent de se retrouver  sans expert pour les défendre et d’être, pour des années, condamnés à la prison pour un crime qu’ils n’ont pas commis.

 

Les membres du General Medical Council sont-ils qualifiés pour statuer des cas de SBS, ou s’agit-il essentiellement d’une « chasse aux sorcières » ?

 

Comme des lettres de soutien (de professionnels de santé) au Dr Squier inondent littéralement le GMC, il est possible, à partir de ces courriers, de comprendre que le cas du Dr Squier est un peu plus qu’une chasse aux sorcières destinée à détruire la crédibilité d’une excellente professionnelle de santé, tout en continuant à promouvoir des théories dépassées, basées partiellement sur une science de pacotille.

 

Le Dr Steven C. Gabaeff qui a été médecin urgentiste pendant 40 ans a commenté le fait que le jury qui devait statuer sur l’affaire était composé d’un officier de la RAF à la retraite, d’un policier à la retraite et d’un psychiatre lui aussi à la retraite, donc de trois personnes ne faisant pas vraiment partie du monde médical. Le Dr Steven précise que le GMC et le MTPS devraient avoir honte d’avoir mis sur pied un jury  partial et ignorant qui ne pouvait comprendre les véritables enjeux. Il s’agissait vraisemblablement d’une configuration frauduleuse pour détruire un atout de premier plan pour la Grande-Bretagne et pour le monde dans la lutte contre les fausses accusations, ainsi qu’un leader mondial dans son domaine.

 

Il s’agit de l’acte le plus vil qui soit pour détruire la brillante renommée d’une personne. Acte perpétré  par des personnes (accusateurs « médicaux ») pris au piège de leurs propres idées fausses, comme à celui de diagnostics périmés. Ces gens ne valent pas mieux que des chasseurs de sorcières dont les vies professionnelles seraient, - si la vérité devait s’imposer,- recouvertes des larmes et des incalculables souffrances des familles qu’ils ont détruites par leurs fausses accusations, leur arrogance, leur narcissisme, leur folie des grandeurs, et l’impact terrible que les condamnations ont eu sur des familles faussement accusées… Le but réel de cette injustice, serait, semble-t-il, le maintien du statu quo…

ob_cff9de_bebe-secoue-pere-triste

Dans une lettre écrite au GMC et destinée à soutenir le Dr Squier, le Dr Steven C.Gabaeff écrit :

 

« Les attaques perpétrées à l’encontre de ceux qui veulent apporter la lumière sur toutes les causes alternatives qui permettraient de mieux diagnostiquer les abus ; ces attaques semblent bien être la réponse à tout ce qui pourrait menacer la pensée même de l’establishment et l’establishment lui-même. Les défis lancés contre le dogme existant proviennent aujourd’hui de nombreux milieux et de nombreux spécialistes médicaux qui en connaissent un peu plus que l’establishment médical lui-même. Les challengers ont fait naître une pensée alternative au sujet de l’étiologie des moyens mal utilisés pour dépister les abus.

 

Cette stratégie qui consiste à honteusement attaquer des personnalités hautement respectées, des leaders dans leur domaine parce qu’elles ne partagent pas des hypothèses douteuses, non démontrées et finalement fausses, n’est pas, en soi, une chose nouvelle. »

 

Dr Michael Powers, QC, éminent spécialiste des questions médico-légales écrit :

 

« Sans vouloir manquer de respect, on peut dire que le tribunal du GMC – composé d’un officier pensionné de la RAF, d’un policier à la retraite, et d’un psychiatre lui aussi à la retraite – n’est nullement qualifié pour comprendre la pathologie complexe d’un cerveau en développement. Il est donc triste, mais pas surprenant que ces personnes soient parvenues à des conclusions erronées. Le forum approprié pour débattre de ces questions serait, sans aucun doute, la communauté internationale des neurosciences. »

 

Ironie Suprême : le Dr Squire est sur le point de recevoir le Prix de « Champion de la Justice » décerné par 69 organisations du monde entier.

 

Dr John Plunkett, qui a réalisé un travail de pionnier sur la validité du « Syndrome du Bébé Secoué » déclare :

 

« C’est l’ironie suprême que le « Réseau Innocence » s’apprête à accorder au Dr Squier le prix 2016 de « Champion de la Justice » au Congrès de San Antonio le 8 avril prochain. Ce groupe  est formé de 69 organisations du monde entier, y compris le Royaume-Uni. - Un minimum de 300 personnes condamnées à tort pour crimes graves ont été disculpées, y compris des personnes pour lesquelles le Dr Squier avait été nommée experte. Comment est-il possible que le « Réseau Innocence » puisse accorder pareil prix au Dr Squier alors que le GMC avait clairement qualifié son comportement de malhonnête et digne de sanction ? »

 

Les parents qui ont été blanchis de crimes qu’ils n’ont pas commis s’expriment

 

Grâce aux efforts incessants du Dr Squier, quantités de parents innocents ont pu garder leurs enfants et éviter de très lourdes peines de prison…

 

Le Dr Bergina Isbell, une maman dévastée qui avait eu recours au Dr Squier écrit :

 

Si nous n’avions pas pu profiter de la recherche poussée du Dr Squier, ainsi que de son engagement indéfectible vis-à-vis de la vérité, ma famille et moi aurions été à la merci d’un personnel médical ignorant qui n’a pas pu mener une enquête approfondie concernant l’affaire de mon fils. Je suis pour toujours reconnaissante au Dr Squier, et mon cœur souffre de l’injustice qui lui est faite.

 

Etre étiqueté coupable pour un crime que vous n’avez pas commis peut conduire à des conséquences extrêmement tragiques. De plus en plus de parents sont abandonnés à leur désespoir, terrifiés et seuls sans pouvoir trouver d’appui. C’est tout récemment que j’ai appris que des parents se sont suicidés après avoir été faussement accusés d’avoir tué leurs enfants, terrifiés d’avoir à être confrontés à la réclusion à perpétuité pour un crime qu’ils n’avaient pas commis !

 

Source : Health Impact News

ob_6a3732_main-derriere-barreaux

« Je n’ai pas le moindre doute que cette affaire finira par être reconnue comme l’une des plus terribles pages de la pédiatrie. » - Dr A. Kalokerinos

Brian Shilhavy, Health Impact News Editor, 13 mars 2016

 

Un nouveau film exposant la corruption derrière une grande partie du diagnostic du « Syndrome du Bébé Secoué » utilisé pour enlever des enfants à la garde de leurs parents, et dans certains cas pour mettre les parents derrière les barreaux, est en train de faire son petit bonhomme de chemin dans le circuit des Festivals du film.

 

Le Syndrome est un film produit et réalisé par Meryl Goldsmith, cinéaste de Los Angeles et par sa cousine journaliste d’investigation, Susan Goldsmith en tant que coproductrice et éditrice. Ce film constitue le premier long métrage de Meryl Goldsmith. Dans le casting, on retrouve des médecins, des juristes, des professeurs de Droit. 

 

ob_75a868_the-syndrome-nominee

Lauren Kirchner qui écrit pour le Pacific Standard Magazine, a récemment interviewé Susan Goldsmith et a aussi recueilli l’avis de l’opposition que ce film a engendrée dans la communauté médicale.

 

Nombre de personnes qui interviennent dans le film ont consacré leur vie professionnelle à attirer l’attention du monde sur les recherches récentes qui ont été réalisées sur les dommages de santé dont on souffert les enfants, de même qu’à défendre devant les tribunaux les personnes qui étaient accusées d’avoir abusé d’enfants.

 

Suite à leur position, ces personnes dont dû faire face à un énorme choc en retour de la part des médecins et des procureurs qui voulaient marquer leur désaccord. Les cinéastes savaient aussi qu’ils allaient être balayés. De nombreux organisateurs de Festivals de films qui avaient envisagé la projection du film furent menacés de poursuites, et accusés de promouvoir la violence envers les enfants, comme l’a révélé une récente interview des cinéastes.

 

Susan Goldsmith explique que le thème même de leur film est de faire apparaitre comment les partisans du Syndrome du « Bébé secoué » et des violents traumatismes crâniens subis par ces enfants se sont évertués à faire taire leurs critiques. Susan Goldsmith poursuit en disant que « ce thème est aujourd’hui toujours d’actualité et qu’elle s’y attendait. Elle ajoute : Nous avons pensé faire évoluer la situation en mettant en lumière ces autres conditions médicales qui peuvent ressembler à des abus mais qui n’en sont effectivement pas. Tout ceci fait effectivement peser une menace sur l’ensemble du groupe de travail qui s’occupe du  Syndrome du Bébé Secoué, ainsi que sur le complexe industriel.

 

Kirchner écrit que ceux qui, dans les milieux médicaux, soutiennent le Syndrome du Bébé Secoué, font tous partie d’un groupe puissant et influent comprenant l’Académie Américaine de Pédiatrie et le Centre National dédié au « Syndrome du Bébé Secoué ». Avant la toute première projection du film, ils ont fait de leurs mains et de leurs pieds pour que le Festival International du Film (Kansas) bloque le film en le qualifiant de « film dangereux» alors qu’ils ne l’avaient encore jamais vu.

 

Ci-dessous une description du film à partir du site même du film :

 

Audrey Edmunds, maman de 3 enfants, a passé 11 ans en prison pour avoir tué un bébé auquel elle n’avait jamais fait le moindre mal. Elle n’est malheureusement pas la seule. Qu’est-ce qui se passe quand des croyances largement répandues et basées sur une science de pacotille aboutissent à la condamnation de personnes innocentes ?

 

Le Syndrome est un documentaire explosif qui représente en quelque sorte la croisade d’un groupe de médecins, de scientifiques et de juristes qui ont fait une fameuse découverte : « Le Syndrome du Bébé Secoué », la théorie responsable des poursuites pour maltraitance d’enfants exercées, chaque année, à l’encontre de centaines de personnes aux Etats-Unis, ne serait pas scientifiquement valide. En fait, tout cela n’existerait même pas, expliquent les auteurs du documentaire.

 

La réalisatrice du film Meryl Goldsmith s’est associée à la journaliste d’investigation déjà primée pour réaliser ce documentaire sur le cauchemar inimaginable que vivent les accusés, et mettre en lumière le courage de ces hommes et de ces femmes qui ont dédié leurs vies à défendre ceux qui font l’objet de poursuites, comme aussi à faire libérér les personnes condamnées.

 

Le Syndrome met en lumière les origines du mythe du « Bébé Secoué ». Il identifie sans ménagement ceux qui ont construit leurs carrières et profité de cette théorie en révélant leur passé choquant. Les partisans de la théorie du « Bébé Secoué » sont dès lors déterminés à faire taire leurs critiques, alors même qu’un nombre impressionnant de vies ont été ruinées.

 

L’année dernière (2014), le professeur de Droit Deborah Tuerkheimer qui apparait dans le film de Goldsmith a écrit un article pour Slate au sujet d’une gardienne de 43 ans, Jennifer Del Prete (Illinois) qui a passé 10 ans de sa vie en prison alors qu’elle avait écopé de 20 ans pour une histoire de « bébé secoué ». Elle a finalement été libérée par un juge fédéral. L’article de Tuerkheimer : «  Un juge déclare finalement que le diagnostic du Bébé Secoué relève d’un « article de foi » a fait comprendre que cette décision du juge « faisait partie d’un nombre croissant  d’avis de juges, de jurés, et même de procureurs au sujet des condamnations pénales sur base de diagnostics du Syndrome du Bébé Secoué ».

ob_c89719_shaken-baby-syndrome-an-article-of-fai

Tuerkheimer poursuit :

 

Toute cette affaire arrive à un tournant critique. La certitude qui avait trait au « Syndrome du Bébé Secoué »… s’est progressivement dissoute depuis des années. Le système judiciaire commence à reconnaitre ce changement mais devrait aller plus loin et peut-être annuler les condamnations passées. (Lire la suite de l’article en anglais).

 

Le Syndrome du Bébé Secoué peut être la preuve d’un rachitisme induit par les vaccins

 

Christina England a commenté le livre du Dr David Ayoub, radiologue à Springfield, Illinois. Ce radiologue a établi un lien entre les fractures des enfants découvertes aux rayons X, et erronément attribuées au diagnostic du « Bébé Secoué », à un rachitisme infantile.

 

Le Dr Ayoub estime que ce n’est pas uniquement la mauvaise alimentation et le manque de soleil qui sont responsables du nombre croissant d’enfants souffrant de rachitisme, mais aussi le nombre croissant de vaccins contenant de l’aluminium.

 

Le Dr Ayoub, expert en rachitisme infantile, a été impliqué dans des centaines de cas de rachitisme mal diagnostiqués dans le monde. Il a accepté de témoigner en faveur de nombreux parents innocents accusés du « Syndrome du Bébé Secoué ».

 

Ne permettez pas que l’industrie médicale puisse bloquer la diffusion de l’important message que véhicule le film The Syndrome. Les fausses accusations de « Bébé Secoué » arrachent les enfants à leurs parents et mettent des innocents derrière les barreaux ! Il faut que le message de ce film puisse atteindre le plus grand public possible ! 

 

Source : Medicalkidnap.com

http://initiativecitoyenne.be/2016/03/une-celebre-neuropathologiste-voit-sa-carriere-detruite-pour-avoir-voulu-refuter-la-theorie-dite-du-syndrome-du-bebe-secoue.html

Posté par rusty james à 12:05 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,


L'Inde veut développer la technologie de l'énergie libre malgré les menaces !

TewariEtGrotz

L’Inde est fière de son programme relatif à l’Energie Libre et ne compte donc pas censurer le générateur à Energie Libre de Paramahansa  Tewari:

De nombreux indiens disent que le travail de Tewari sur le  R.L.G. (Reactionless AC Synchronous Generator). ne sera jamais censuré.

L’inde est consciente du risque pris à mettre en œuvre un tel programme vis-à-vis des pays à Pétrodollars comme les USA le Royaume Uni et l’Arabie Saoudite, risque pouvant aller jusqu’à des réponses militaires.

C’est pourquoi l’Inde a aligné son propre programme militaire sur celui de la Russie qui à présent tient tête avec les autres pays des BRICS contre la cabale « Nazionist » imposant toutes sortes de sanctions pour le détruire.

Dans le passé l’alliance des BRICS a promis de libérer, pour une utilisation responsable, toutes les énergies censurées comme par exemple " l’Energie Libre"  ; on dirait qu’ils tiennent parole.

L’Inde est prête à être un meneur dans le monde. Déjà en l’espace d’un siècle depuis que Vivekananda a introduit à l’Ouest les enseignements védiques, il est visible que des gens partout dans le monde pratiquent yoga et méditation.

  

R.L.G. (Reactionless AC Synchronous Generator)

 Le R.L.G. est un générateur synchrone à courant alternatif triphasé de 248 volts Hz, fonctionnant à 50/60Hz.

 Construction du R.L.G. et résultats

 Tewari a construit des modèles du R.L.G. qui ont été répliqués et testés de manière indépendante et dont l’efficacité atteint 250%.

 Rappelons ici qu’il y a des années, Tewari avait aussi prouvé les théories relatives au générateur homopolaire "N-Machine" de Bruce de Palma.

 Ecoutons Toby Grotz :

 En Novembre 2014 lors d’une de mes nombreuses visites au laboratoire de Tewari, j’ai vu les bases du prototype R.L.G. de Septembre 2010.

Mr Tewari m’a montré un gros conducteur d’environ un mètre de long qui pouvait tourner au centre (ndlr: du R.L.G.) et qui était relié à chaque extrémité à un fil de petit calibre.

Un circuit magnétique était placé sous le conducteur. En faisant circuler un courant dans le conducteur, le R.L.G. tournait grâce au couple induit sur le conducteur selon la loi de Fleming dite de la « main gauche » loi de la théorie classique vérifiée par les expériences faites à l’aube de l’ère de l’électricité.

Avec une disposition différente du circuit magnétique, et avec le même courant, le couple était annulé.

L’élimination du couple inverse permet à toute l’énergie produite de passer à travers la machine.

L’énergie de sortie est déterminée par la force d'excitation des aimants et la « réactance » synchrone (résistance à 50/60Hz) des enroulements du stator. On peut mettre en cascade des modèles courants pour avoir plus d’énergie à la sortie.

Chaque machine peut produire au moins 2,38 fois plus d’énergie que celle d’entrée et peut être configurée en mode autonome. Toutefois, en raison de la concentration sur l’efficacité et les améliorations de conception, la machine n’a pas été essayée dans ce type de configuration.

Les matériaux du R.L.G. sont ceux utilisés généralement dans les générateurs classiques, mais le circuit magnétique à l’intérieur de la machine est configuré de manière à annuler le coupleinversetout en induisant le courant et fournissant de l’énergie.

 Plus tard, ajoute Toby Grotz, j'ai répliqué le montage et l’expérience sur mon établi. C’est ingénieux et cela mène à la percée que fait ce générateur sans réaction et à efficacité grandement améliorée.

Cette expérience a conduit à concevoir des tests de générateurs ayant des efficacités bien supérieures à n’importe laquelle des conceptions antérieures.

En fait les physiciens se cramponnent à un modèle hors d’âge des propriétés et de la structure de l’espace. Ils ont donc déclaré que ce que Tewari avait fait était impossible. C’est comme à l’époque des frères Wright qui avait réussi une ascension qui a permis le vol habité et cela à une époque où beaucoup de gens y compris des scientifiques disaient que c’était impossible.

Pendant les essais du 23 Novembre 2014, j’ai observé 2 tests d’efficacité sur un nouveau modèle du laboratoire de Tewari.

Le second test était de plusieurs pourcents supérieur au premier et donnait 6,6 kVA avec une efficacité de 238%.

(A noter qu'en Inde un grand fabricant de générateurs à courant alternatif a reproduit la machine de Tewari et obtenu 150 % à 12,5 kW.)

Un second jeu de bobines du stator n’était pas connecté mais avec ce montage on s'attend à une sortie allant jusqu'à 300%.

 

 

 

 Un modèle du R.L.G. : 238 % aux résultats des tests

Des appareils de mesure de pointe sur l’entrée et la sortie mesuraient les kW, les kVA, et le facteur de puissance

Empro Calibrated Current Shunts
Fluke 97 Scopemeter and Data Acquisition
Fluke Y8100 AC/DC Current Gun Probe 0 – 200 amps
Hewlett Packard 3400A RMS Voltmeter
Hewlett Packard 3466A True RMS Digital Voltmeter

Ils confirmaient les lectures des appareils de mesure que nous avions fournis pour les tests d’Avril 2014.

 

Différents modèles du générateur de Tewari dans les années 1990

 

 

Alternating current power SPG
 with step up transformer.

 

Direct Current version of SPG

during measurement verification  - December 1997

 

 Low Voltage, high Current application

using the Tewari SPG as a power source.

 

  Quelques mots sur les parcours de Paramahansa Tewari et Toby Grotz

D'autres précisions en cliquant sur son nom

Paramahansa Tewari est né le 6 janvier 1937.

Depuis l’école et le collège les fondamentaux de la physique l’ont toujours attiré.

Diplômé en Ingénierie électrique en 1958 du Banaras Engineering College en Inde, il a été responsable dans de grandes organismes d’ingénierie, pour la plupart dans les projets du département d’énergie atomique d’Inde. Il a aussi été pendant un an au Canada à Douglas Point Nuclear Project.

Il était connu au plus haut niveau du gouvernement. Son nom figurait dans le répertoire  téléphonique du premier ministre quand il construisait l’installation nucléaire de Kaiga Atomic Power Project.

La société d’énergie nucléaire indienne lui a permis d’avoir 2 techniciens pour travailler sur sa machine. Ils lui ont donné un petit atelier mobile qui est maintenant à côté de son laboratoire principal.

Crompton Greaves Ltd  ( le GE de l’Inde) a financé ses travaux et le directeur de CGL (Crompton Greaves Ltd ) aussi bien que Reliance (pétrole et gaz) connaissent ses travaux

Il est en retraite depuis 1997.

Durant ces dernières quarante années il a réuni ses idées sur la nature de l’espace,  l’énergie et la matière dans sa Théorie du Vortex Spatial.

Sa recherche sur la nature de la réalité l’a mené de l’étude des anciens Védas de l’Inde à la formulation de la Théorie du Vortex Spatial, nouvelle théorie unifiant la relation entre l’espace, la masse, l’inertie, la lumière et la gravité. En débutant avec des principes des textes védiques Tewari a pu trouver un modèle mathématique qui explique ce que disait Nikola Tesla, à savoir :

 «  Toute la matière perceptible provient d’une substance originelle ou ténuité inconcevable, remplissant tout l’espace, l’akasha ou l’éther luminifère sur lequel agit la vie donnant le Prana ou la force créatrice appelant à l’existence, rendant infinis les cycles et toutes choses et phénomènes …. » Nikola Tesla

 « La matière universelle est créée à partir du prana puisque le prana est de l’akasha en mouvement et l’akasha est le substratum superflluide de l’univers. » Nikola Tesla

 

 

 

Livres de Paramahansa Tewari 

The Substantial Space and Void Nature of Elementary Material Particles (1977)
Space Vortices of Energy and Matter (1978)
The Origin of Electron’s Mass, Charge Gravitational and Electromagnetic Fields from “Empty Space” (1982)
Beyond Matter (1984)
Spiritual Foundations (1996)
Universal Principles of Space and Matter (2002)

 Le site de Paramahansa Tewari 

http://www.tewari.org/

 Toby Grotz

Ingénieur en électricité et chercheur en nouvelles technologies depuis 1973.

Il a organisé de nombreuses conférences, s’est entretenu et a prêté son concours à des inventeurs dans le monde depuis 1992.

Il était impliqué des 2 côtés de l’équation-énergie : dans l’exploration pétrolière, gazière, et géothermique et dans l’industrie du charbon, du gaz naturel et des centrales nucléaires.

Tout en étant dans l’aérospatiale il a travaillé sur la navette spatiale et sur le télescope Hubble. Il a aussi été impliqué dans la recherche de nouvelles sources d’énergie et de nouvelles façons de produire de l’hydrogène.

 

 Un accueil favorable du R.L.G. de Tewari  chez les industriels en Inde

c'est toujours le récit de Toby Grotz et de Paramahansa Tewari

Visite de Décembre 2012

 Invités par le directeur d’une grande usine, nous avons rendu visite à un industriel dont le directeur a indiqué qu’il était prêt pour les systèmes R.L.G. dès qu’ils auraient la taille voulue.

Nous avons pu visiter le site d’une immense usine, une compagnie au top des fabricants de machines électriques en Inde, machines rotatives et générateurs.

Nous avons été bien accueillis à l’usine par le vice-président de la société, le directeur général de l’usine et l’ingénieur en chef.

Quand ce dernier a vu pour la première fois les schémas et la conception du R.L.G. il a immédiatement compris ce qu’il signifiait en terme d’efficacité.

Grace à leur confiance dans le concept et les résultats de tests sur un  petit modèle, la société a procédé à l’assemblage d’une machine auto-excitée conçue pour produire 20kVA.

Nous avons ensuite observé la nouvelle machine et rencontré l’équipe d’ingénieurs affectée à ce projet, des ingénieurs en électricité qui ont conçu et construit des générateurs classiques ayant des sorties de 500kVA.

Ils étaient très enthousiastes et comprenaient la « percée » que fait le R.L.G. de Tewari.

Une seconde machine prévue à 25 kVA est maintenant en construction dans cette société indienne.

 En Mai 2015 nous sommes retournés en Inde pour parler licences. Pour une commercialisation ce sont plutôt des modèles de 10 et 25 kVA dont les plans sont demandés.

Une seconde société est impliquée dans des discussions pour la fabrication.

Le fournisseur d’électricité – 10000 MW, 6 millions d’habitants - de l’état de Bangalore, Karnataka, est en train d’étudier l’utilisation d’unités de 200KVA dans une application destinée à une éolienne dans une ferme.

  Le R.L. G. de Tewari  dans la presse

Article  récent dans la presse indienne

  voir Asia Times Article

Le numéro de Novembre 2013 du magazine Atlantic a publié un article sur les « 50 plus grandes percées depuis la roue ».

Le R.L.G. est bien plus qu’un produit ou une innovation technique. Il fonctionne avec ce que l’on appelle la sur-unité. C’est un changement fondamental sur la manière de produire de l’énergie. Il surmonte les difficultés inhérentes aux générateurs à courant alternatif.

 

 Le R.L.G. est basé sur la compréhension des propriétés non matérielles de l’espace.

Le concept qui dit que l’on ne peut dépasser 100% d’efficacité est du à une compréhension incomplète des propriétés de l’espace. La seconde loi de thermodynamique doit être modifiée pour expliquerle fait que l’espace n’est pas vide comme il a été dit ces 150 dernières années.

Des brevets ont été déposés et le R.L.G. est prêt à être donné en licence à des fabricants de machines électriques rotatives.

En fait des discussions sont en cours avec des sociétés sur 3 continents.

 http://www.quanthomme.info/

Larimar, la pierre bleu de l'Atlantide

sous-soleil-republique-dominicaine-243739

Cette pierre très particulière connait une histoire qui l'est tout autant. En effet, Edgar Cayce (1877-1945) le médium Américain bien connu a révélé que l'on allait retrouver dans les Caraïbes certaines parties du continent d'Atlantide. Au début du siècle dernier les prophéties de Cayce annonçaient la redécouverte dans l'île d'"Hispaniola", d'une pierre bleue extraordinaire ayant des vertus curatives fabuleuses, et qui serait indispensable aux besoins énergétiques de l’Homme au moment où on la trouverait.

Les lectures de Cayce affirment l'existence de l'Atlantide, un vaste continent avec une technologie de pointe dont les réfugiés ont peuplé l'Égypte antique et les régions précolombiennes d'Amérique. D'après Cayce, la société atlante a été divisée en deux factions politiques d'une grande longévité : une "bonne" faction appelée les "fils de la loi d'Un", et une faction "mauvaise" appelée les « fils de Belial ». Toujours selon lui, beaucoup de personnes vivantes seraient les réincarnations d'âmes atlantéennes, qui doivent maintenant faire face aux mêmes tentations qu'avant.

Visions du passé ou fausses affirmations, chacun se fera son idée ! Mais pour revenir à notre Larimar, une chose est vraie et véritable : Edgar Cayce avait annoncé la découverte de cette pierre dans ses prophéties avec une grande précision. Et c'est bien là que surgit un ecueil ! car le Larimar a été découvert plus de 29 ans après son décès.

Surpris ?

hispan10


La véritable carte d'Hispaniola lors de sa découverte par les espagnols


Donc, il était une fois une île, appelée "Hispaniola" par les Espagnols, qui aurait fait partie du continent submergé d'Atlantide, et ou, selon Cayce, se trouvait une pierre bleue extraordinaire ! Un conte pour enfants ?

Et bien non ! Car chères toutes et chers tous, cette île d'Hispaniola existe belle et bien ! De nos jours, cette île, est divisée en deux pays : Haiti et La République Dominicaine. Et c'est justement en 1974, qu'une pectolite bleu volcanique, connue sous le nom de Larimar, a été trouvée en République dominicaine.

Le larimar, de son non savant le « pectolite bleu », appartient à la famille des quartz silicates dont la dureté est de 5 sur l’échelle de Mohs qui compte 10 graduations déterminant la dureté d’un minéral.  

 

La chaîne de Baoruco est un massif montagneux situé à l'ouest de la République dominicaine près de la frontière avec Haïti. Cette chaîne de montagnes dont l'altitude moyenne est de 600 mètres, s'étend dans les provinces de Barahona, Independencia et Pedernales.



Coincidence ?

Laissons de coté cette question pour entrer plus profondément dans l'histoire du Larimar. C'est donc dans cette année 1974, qu'au pied de la chaîne de Bahoruco, dans la province côtière de Barahona, une bande bleue dans le sable de la plage a retenu l’attention de deux hommes. Pourtant, ce n'était pas une découverte qu'ils faisaient là, mais plutôt une redecouverte. En effet, le larimar n'était pas inconnu des habitants de la région. Cette gemme bleutée, parfois confondue avec une turquoise translucide, avait déjà un passé, sur cette île, connu de quelques initiés. En effet, les premiers spécimens avaient été retrouvés dans le lit de la rivière du Bahoruco, et les indigènes, qui pensaient que cette pierre venait de la mer, l’avaient appelé la pierre bleue.

larima12


La pierre bleu Larimar


Donc, et bien avant l'arrivée des deux hommes en 1974, c'est le 22 novembre 1916, que le père Miguel Domingo Fuertes de Loren de la paroisse de Barahona avait demandé la permission au ministère de la République Dominicaine d’explorer et d’exploiter une mine qu’il avait découvert. Mine qui contenait une certaine roche bleue ! Etant donné que personne ne connaissait ce dont le prêtre parlait, la demande a échoué et la découverte de la pierre a été retardée.

Et voila comment quelques dizaines d'années plus tard, Norman Rilling, un Peace Corps Américain, et Miguel Mendez, un médecin Dominicain ont localisé dans les montagnes, la mine d'où s'étaient échappés les quelques échantillons. Le Docteur Mendez eût le privilège de nommer la trouvaille ! Un savant mélande du prénom de sa fille "LARIssa", et du mot espagnol qui signifie mer : MAR. Ainsi, il composa le nom de cette pierre, semi précieuse, mais de nos jours rarissime : Larimar.

Cette gemme rare, se trouve dans un seul endroit au monde, une mine en République Dominicaine. C’est pourquoi le Larimar est considéré comme une pierre unique et très prisée. En effet, sur un plan géologique, la seule localité où le Larimar, ou Pectolite bleue, apparaît sur la croûte terrestre, est la province de Barahona, dans la région du sud-ouest de la République Dominicaine.

baraho10


La région de Barahona


Pour être encore plus exacte, le gisement se trouve dans le village de "Los Chupaderos" à environ 10 Km de la ville de Barahona, dans les montagnes. A ce titre, il faut préciser que les quelques et premières pierres trouvées sur la plage, étaient du sédiment alluvial, lavé dans la mer par le fleuve de Bahoruco. Une recherche ascendante a indiqué que la mine de Los Chupaderos constituait l’unique mine de Larimar connue dans le monde. A ce titre, le Larimar fut classé en 1979 comme pierre semi-précieuse.

Continuons notre voyage géologique. Le Larimar est une variété de pectolite, ou une roche composée en grande partie de pectolite, d’hydrate acide de silicate de calcium et de sodium : vous avez tout comrpis ? Moi non ! Reprenons depuis le début.

L’île de "Hispaniola" a commencé à se former suite à des éruptions volcaniques, il y a environ 100 millions d’années. Une nouvelle montagne s’est formée avec la chaîne de Bahoruco dans de sud-ouest de l’île, en commençant par sa partie orientale. La formation du Larimar est mise en évidence par des basaltes et des andésites. Les phénomènes volcaniques ont favorisé l’association d’éléments chimiques, et c'est là, que le miracle se produit !

Car c'est à ce moment que s’est formée une association très peu fréquente dans la nature : du silicium-oxygène qui se combine avec des éléments sodiques et calciques. Ainsi, se sont formées dans des proportions adéquates, mais au hasard, des concrétions compactes de petites masses. En géologie elles sont connues sous le nom de pectolite ou encore roche secondaire.

A cause de la haute température à laquelle est soumise la masse incandescente, la cristallisation d’une variété minéralogique connue sous le nom de Pectolite se produit. La cristallisation de cette pectolite s’est faite à l’intérieur de cheminées volcaniques où la matière incandescente a été poussée par le gaz. De ce fait, l’exploitation de pectolite dépend de la localisation de ces cheminées.

Toutefois, dans le cas de notre pierre du jour, bien que le pectolite se trouve dans beaucoup d’endroits, aucun n’a la coloration bleue volcanique unique du Larimar. Cette couleur bleue, distincte de celle d’autres pectolites est le résultat de la substitution de cobalt par du calcium. Donc, unique ! Il faut ajouter, pour une parfaite compréhension, que ce processus de formation du larimar, a eût lieu dans une région montagneuse bien loin de la montagne du Cibao (montagne des pierres), il y a de cela des millions d'années.

larima11


En effet, il faut aussi tenir compte de la tectonique des plaques, ou plus simplement, la dérive des continents. Dernière petite précision a apporter à ce chapitre, malgré le fait que cette roche a été découverte il y a peu de temps à l'échelle géologique, force est de constater aujourd'hui, que l’extraction se fait de plus en plus profondément dans l’ancien volcan. Le Larimar devient donc une gemme très rare ! Il est également connu sous deux autres noms : la pierre du dauphin ou de l'Atlantide selon.

chak510


Concerant ses propriétés, c'est une pierre féminine d'une extrême douceur qui apporte calme et équilibre. Elle permet une harmonisation parfaite du plan émotionnel. Douce et féminime elle agit en profondeur sur les hommes dominateurs tout en estompant certains penchants sexistes. D'un point de vue psychologiques le larimar agit sur un comportement d'auto-sabordage, les blocages des contraintes que l'on s'impose, car c'est une pierre qui permet de prendre le contrôle de sa vie.

Elle travaille sur la joie de vivre, l'harmonisation et lutte donc contre la colère et l'irritabilité. Elle chasse aussi les peurs et les sentiments de culpabilité. Dans le rapport à autrui elle développe la compassion. Elle permet la franchise et l'ouverture aux autres et au monde et aide à agrandir son espace spirituel et à le délimiter ainsi qu’à assimiler les impressions accumulées. Elle Elargit également la perception, stimule l’activité cérébrale et la sensibilité et aide en cas de douleurs dans la poitrine, mais est aussi conseillée pour la gorge et la tête.

très important pour ne pas tomber dans l'erreur en donant le pouvoir a la pierre et creer par cela de l'association qui est un péché énorme dont je ne veux aucunement etre associé ou vous le faire commettre il est recommandé pour accentuer la vibration positive et Pour accentuer les effets de la pierre choisie, la prendre en main au moins deux fois par jour et la remercier en formulant positivement son voeu.
  “Dieu Tout-Puissant présent dans mon coeur, bénis cette pierre et apporte-moi (citez ici le voeu correspondant à la pierre) durant toute cette journée. Je T'en remercie.amen" car rien ne soigne ou ne rend malade sans l'accord du seigneur ,evidemment pour les non croyants vous etes libre je fais juste mon devoir d'information ...........

larimar


Sur le chakra de la gorge justement, elle sera efficace pour les problemes de cartilages et les cheveux. Elle aidera celui le thérapeute qui doit detecter les points d'acupuncture qui doivent etre activé chez un patient, principalement au niveau de ses pieds. Elle sera donc très utile en reflexologie.

Sur le chakra du plexus solaire, elle atténue la pugnacité. Un travail sur le 3eme oeil nous permettra de comprendre pourquoi on est incarné et permettra aussi de voir les chaines que l'on s'est soi meme imposées. Toujours apposée sur le même chakra, elle apportera serenité et amour dans son environnement.

Accompagnée d'un cristal de roche on pourra purger son enveloppe etherique des entités qui ont pu s'y accrocher. Elle stimule également les chakras superieurs depuis celui coeur à celui de la couronne.

D'une manière générale, le Larimar est utilisé pour faciliter la dissolution de blocages d'énergies qui sont à la base de certains problèmes mentaux ou physiques. Il est recommandé pour gérer le stress et la tension. la propriété la plus connue est de favoriser le flot d'énergie qui permet une ouverture d'esprit aux changements et aux progrès.

La puissance de son action est surtout révélée au 5è Chakra, ou centre d'énergie, situé près de la gorge. Ce centre regroupe le thymus, régulateur du système immunitaire, et la glande thyroïde (près de la trachée), organe important dans la croissance. On lui attribue une action bénéfique dans l'amélioration de l'expression verbale et des habiletés communicatives et en outre, il est a signaler un renforcement dans le processus des guérisons.


Les effets de la gemme curative peuvent être ressentis quand la pierre est portée en pendentif, ou en contact direct avec la peau. Dernier petit conseil si vous avez la chance d'en avoir une, je recommandé chez vous de placer la pierre près de vous ou de la personne concernée, dans une poche, sous un oreiller ou une table de nuit.


Le Larimar se purifie à l’eau. Passez le sous un filet d’eau froide. Pour le recharger préférez le soleil levant. A cet instant, c'est là que les énergies solaires sont les plus dynamisantes

http://www.cercle-de-samsara.com

Les Archontes , Le corps éthérique et le corps physique

 

 

Il émet une aura (ou rayonnement) parfois appelée « aura de santé ou de vitalité ». Notons que certains clairvoyants confondent l’aura avec le corps correspondant (« astral », etc.). A la vision clairvoyante, le corps éthérique apparaît comme un corps de lumière constitué de millions de filaments lumineux ressemblant à des canaux conducteurs d’énergie.

 

On peut déceler, dans le corps éthérique, un « cœur éthérique », un « cerveau éthérique », etc., dans la mesure où il reproduit, globalement, les organes du corps physique.

 

Il constitue une partie de l’« éther cosmique » qui interpénètre tout ce qui existe. (Franz Anton Mesmer, au dix-huitième siècle, avait compris cela, avec son « fluide universel » et son « magnétisme animal »).

 

 

 

1. Les 4 « éthers » :

 

Le corps éthérique est constitué de 4 « éthers » : de chaleur, de lumière, de son ou chimique, et de vie.

 

Le corps éthérique, associé à tous les rythmes vitaux, est à la base, par exemple, du rythme de la circulation sanguine et de la respiration, par l’intermédiaire des éthers de lumière et de son (ou chimique), lesquels agissent principalement dans la zone de la poitrine.

 

Les éthers de chaleur et de lumière pénètrent par le chakra coronal (au-dessus de la tête), alors que les éthers de son et de vie pénètrent par les pieds. Selon Pierre Lassalle, l’éther de vie pénètre par les pieds dès le lever du Soleil, monte par le côté droit, atteint la tête vers midi, et redescend par le côté gauche au coucher du Soleil. Cette circulation éthérique est à l’origine de la direction du courant sanguin dans l’organisme.

 

Pierre Lassalle note aussi que :

 

1° L’éther de chaleur agit principalement dans le système métabolique et les membres de l’être humain.

 

2° L’éther de vie se concentre surtout dans la tête (système « neurosensoriel »).

 

3° Les éthers de lumière et de son (ou chimique) se partagent le système rythmique (cœur-poumons), l’éther de lumière oeuvrant surtout sur l’aspect « conscience », et l’éther de son travaillant davantage sur la nutrition.

 

Les corps éthériques ne sont pas tous identiques au niveau de la quantité de chaque « éther », cette particularité étant à l’origine du « tempérament », concept connu depuis l’Antiquité : le colérique a une dominante d’éther de chaleur, le sanguin ou nerveux a une dominante d’éther de lumière, le flegmatique a une dominante d’éther de son, et le mélancolique a une dominante d’éther de vie. (1)

 

 

 

2. Le corps éthérique selon Max Heindel :

 

L’occultiste Max Heindel (décédé en 1919) enseignait que la « force vitale » du Soleil est absorbée par le corps à travers la partie éthérique de la rate, où elle devient rose pâle et se répand ensuite le long des nerfs à travers tout le corps physique. Il fit lui aussi référence aux 4 « éthers » constituant le corps éthérique :

 

– L’éther chimique (permettant l’assimilation de la nourriture et la croissance).

 

– L’éther vital (pour la reproduction).

 

– L’éther-lumière (chaleur du corps physique, action sur le système nerveux et sur les muscles).

 

– L’éther-réflecteur (fonction de mémorisation).

 

L’extension du corps vital (ou corps éthérique) au-delà du corps physique, disait Max Heindel, est d’environ quatre centimètres, sa coloration étant à peu près celle d’une fleur de pêcher fraîchement éclose.

 

Le corps physique est construit dans la matrice du corps vital pendant la vie intra-utérine, sa forme étant déterminée par les lignes de force du corps vital, « tout comme celles qui existent dans l’eau préparent la formation des cristaux de glace au moment de la congélation ».

 

Pendant toute la durée de la vie, « le corps vital construit et restaure la forme matérielle ».

 

« Sans l’activité du cœur éthérique, le cœur physique succomberait rapidement sous l’effort constant que nous lui demandons. Tous les abus auxquels nous soumettons le corps matériel sont neutralisés, dans la mesure du possible, par le corps vital qui lutte sans cesse contre la désintégration du corps dense. » (M. Heindel)

 

Le corps vital de l’homme est de nature « négative » et celui de la femme est « positif ». Le fait que la femme « cède facilement à ses émotions est dû à la polarité de son corps vital positif ». Il produit « un excès de sang et la force à agir sous l’effet d’une pression intérieure »…

 

Si une personne se noie, tombe d’une certaine hauteur ou est sur le point de mourir de froid, le corps vital abandonne le corps matériel… Et il peut arriver que le corps vital se retire partiellement, comme dans le cas où notre bras garde une mauvaise position, ce qui entraîne la sensation de main engourdie. A ce moment, écrit Max Heindel, « on pourrait voir la main éthérique pendue sous la main physique comme un gant ».

 

« Quand le bras revient à une position normale où la circulation n’est plus entravée, la main éthérique reprend sa place et ses pointes provoquent cette sensation assez désagréable de picotement. » (M. Heindel)

 

Parfois, dans le sommeil hypnotique, « la tête du corps vital se divise en deux et pend en dehors de la tête physique, une moitié sur chaque épaule, ou bien s’affaisse en rouleau autour du cou… ».

 

L’administration d’anesthésiques ‘rejette hors du corps physique une partie du corps éthérique en même temps que les véhicules supérieurs’.

 

« Si la dose est suffisamment forte pour expulser l’éther vital, la mort peut s’ensuivre. On peut observer un phénomène analogue dans le cas des médiums à matérialisations. La différence entre un médium de ce genre et un homme ou une femme ordinaires est la suivante : chez l’homme et la femme ordinaires, le corps éthérique et le corps physique sont, en l’état actuel de notre évolution, étroitement unis, tandis que chez le médium la connexion des deux véhicules est lâche (…). Quand un médium abandonne son corps vital à des entités du Monde du Désir* qui veulent se matérialiser, le corps vital se retire généralement du sujet par le côté gauche, à travers la rate, qui est son ‘‘passage spécial’’. Les forces vitales ne peuvent plus alors circuler dans le corps physique, comme elles le font à l’état normal, et les médiums deviennent extrêmement faibles ; un très grand nombre d’entre eux ont recours à des stimulants pour combattre cet épuisement et deviennent petit à petit d’incurables ivrognes. » (M. Heindel) (* « Monde du désir » : le Plan – ou Monde – astral.)

 

Quand certaines parties du corps physique sont amputées, « seul l’éther planétaire accompagne la partie détachée », et la contrepartie éthérique d’un membre amputé « se désintègre graduellement en même temps que la partie physique, ce qui explique pourquoi un opéré soutient qu’il souffre encore du bras dont on l’a amputé ».

 

(Sur ce point, on notera que différentes explications psychologiques et physiologiques ont évidemment été données pour expliquer la sensation de « membre fantôme » : simple souvenir – ce qui n’explique pas la souffrance éprouvée -, impulsions nerveuses aléatoires dans le moignon subsistant, en particulier dans les « neuromas » ou modules se formant sur les terminaisons nerveuses, origine dans la moelle épinière, dans le thalamus et le cortex cérébral ; mais l’extraction chirurgicale des parties concernées ne fait pas disparaître la douleur. Rupert Sheldrake, par contre, fait intervenir une notion qui correspond à l’explication « occultiste » du « membre fantôme » : il parle de champs « localisés précisément là où semblent être les fantômes ». Ils peuvent « occuper un espace plus vaste que celui du corps de chair et de sang ». Référence : « Facteur X » n° 39, éditions Marshall Cavendish, p. 1085-1087.)

 

A l’âge de 7 ans, l’éther chimique est arrivé à complète maturité. (L’assimilation et la croissance dépendent des forces agissant au pôle positif de l’éther chimique du corps vital.) A la quatorzième année, l’éther vital, lié à la faculté de reproduction, est complètement mûr.

 

Le corps vital manifeste principalement son activité dans le sang, les glandes et le système nerveux sympathique.

 

Les 7 principaux « chakras », localisés dans le corps éthérique, sont en rapport avec un plexus nerveux majeur et une glande endocrine majeure.

Le « chakra » du front est en relation avec la faculté de clairvoyance.

L’anatomie des « chakras » a été décrite dans la littérature tantrique tibétaine et yogi, ainsi que dans la littérature médiumnique et ésotérique occidentale contemporaine, certains auteurs ayant apporté dans ce domaine leur contribution grâce à leur vécu psi (informations obtenues par la perception clairvoyante des champs énergétiques localisés autour du corps).

Certains chercheurs se sont aussi intéressés aux « chakras » : Hiroshi Motoyama, Valery Hunt, Pierre de Vernejoul…

La vitesse de rotation des « chakras », rapide et variable, est fonction de l’état de santé de la personne. L’énergie pénètre dans le noyau du « chakra », atteint la colonne vertébrale, puis circule le long des « nadis » connectés au système nerveux central.

Le système des « nadis » constitue l’interface des niveaux « astral » et physique, les « chakras » jouant par ailleurs un rôle important dans l’équilibre physiologique et endocrinien du corps physique.

Comme le champ éthérique, le champ « astral » possède 7 « chakras » majeurs. Le champ « astral » étant lié à l’expression émotionnelle, « les chakras astraux sont perturbés chaque fois que l’état émotionnel l’est », ce qui provoque un déséquilibre dans le corps physique. Si les endocrinologues reconnaissent que certains déséquilibres émotionnels sont liés à des types spécifiques de dysfonctionnement glandulaire, il leur reste à découvrir que l’activité hormonale des glandes endocrines majeures dépend de l’influence énergétique de leurs « chakras » respectifs.

Depuis la découverte des phénomènes électromagnétiques par Maxwell et Faraday au dix-neuvième siècle, on sait qu’un courant électrique engendre un champ magnétique et qu’un champ magnétique engendre un courant électrique. Le docteur Richard Gerber considère qu’il est possible, note Patrick Drouot, que « les énergies magnétiques éthérique et astrale traversant les chakras puissent créer des effets de champs électriques associés ».

« Ce qui expliquerait les découvertes des champs électrostatiques sur les chakras du Dr Hiroshi Motoyama, et vraisemblablement les oscillations électriques enregistrées sur la peau au niveau de ces mêmes chakras par le Dr Valery Hunt de l’UCLA. » (P. Drouot) (6)

L’étude du docteur Karagulla, sur plus de 200 patients, montre que des anomalies graves dans les couleurs, les rythmes, les luminosités, les formes, les textures des « chakras », indiquent un sérieux problème de santé qui doit résulter du développement d’une maladie par dérèglement endocrinien ou dans la partie corporelle dans laquelle le centre correspondant pourvoit l’énergie. A partir de 1986 – date à partir de laquelle il put percevoir ces vortex -, Patrick Drouot put voir des points noirs, des taches sombres. Dans des cas plus graves, il vit « les pétales rongés comme des feuilles de salade mangées par des insectes ».

L’harmonie des « chakras », dans les champs éthériques, « astraux » et mentaux, constitue un important facteur de santé. Une « lecture énergétique » a pour but « d’obtenir une description claire et précise du corps éthérique chez une personne en bonne santé et de noter les changements lorsque la dysharmonie (maladie) devient imminente ou encore survient ». Les observations du docteur Karagulla et de Dora Kunz montrent que le potentiel de maladies est important en cas de perturbations dans le rythme des centres énergétiques. Notons, au passage, que la clairvoyante Dora Kunz a perçu le corps éthérique de couleur gris-bleu pâle ou violet-gris, « avec des miroitements identiques à ceux perceptibles dans l’atmosphère un jour de grande chaleur ». (7)

 

5. Médecines vibratoires et corps éthérique :

Larry Dossey a distingué trois périodes historiques ou ères dans les thérapies :

– La « médecine matérialiste » (qui s’appuie sur la chirurgie et un arsenal de drogues).

– La médecine du « corps-esprit » (période au cours de laquelle l’esprit a été reconnu comme pouvant interférer avec les mécanismes du corps).

– La « médecine « non-locale » ».

Cette dernière est constituée des « thérapies vibratoires » tenant compte des « états subtils de la matière » et de la « physiologie multidimensionnelle » de l’être humain. Le but recherché est de « ré-harmoniser » le champ énergétique interpénétrant le corps physique.

Patrick Drouot se réfère à la « palpation vibratoire » des champs énergétiques entourant une forme de vie. Chaque organe physique semble avoir son « double énergétique », et il est possible de « lire » l’état véritable des organes dans la contrepartie énergétique. Lorsqu’un organe est infecté, « chargé », dysharmonique, il est possible d’y travailler dessus en pratiquant une forme de chirurgie « micro-vibratoire ».

Le corps physique est dépendant, sur le plan énergétique, du champ énergétique. Lorsque le corps éthérique est distendu, ‘dysharmonique’, « des codages vibratoires vont peu à peu abaisser leur fréquence propre » pour finir par provoquer des perturbations d’ordre physique. (8) D’où l’intérêt de la chirurgie « micro-vibratoire »

 

Le docteur Gabriel Cousens, maître de Reiki, considère que l’être humain est le foyer de plusieurs champs énergétiques : des champs d’énergie subtile à fonction organisatrice. Ceux-ci se déplacent à une vitesse à la fois supérieure et inférieure à celle de la lumière, et agissent comme des vortex synchronisant « les vibrations d’énergie cosmique plus rapides que la vitesse de la lumière, et celles du corps beaucoup plus lentes ». Si ces champs s’affaiblissent ou se désorganisent sous l’effet de tensions émotionnelles, par exemple, il en résultera la maladie. L’affaiblissement et la désorganisation de ces champs activent le processus du vieillissement (accroissement de l’entropie), et leur stimulation constitue un facteur de régénération et de guérison (inversion du processus d’entropie)

http://www.mondenouveau.fr/le-corps-etherique-le-corps-spirituel-et-les-plans-de-conscience/

l e pouvoir du contrôle de l’ esprit de l’homme s’effectue depuis ses sept centres énergétiques et les centres énergétiques de la terre ( vortex ). C elui qui contrôle les vortex contrôle l’esprit de la terre et l’esprit des hommes, et celui qui contrôle les sept centres énergétiques de l’homme, contrôle directement son esprit et son âme .

Archons

un verset qui nous parlent des serviteurs du diable qui travaillent a son service dans la destruction de l'harmonie de la terre et du controle de l'énergie des hommes " La promesse qu'il fit lors de sa chute .....

"Certainement, je saisirai parmi Tes serviteurs, une partie déterminée. Certes, je ne manquerai pas de les égarer, je leur donnerai de faux espoirs, je leur commanderai, et ils fendront les oreilles aux bestiaux; je leur commanderai, et ils altéreront la création du seigneur . Et quiconque prend le Diable pour allié au lieu du seigneur, sera, certes, voué à une perte évidente. Il leur fait des promesses et leur donne de faux espoirs. Et le Diable ne leur fait que des promesses trompeuses. Voilà ceux dont le refuge est l'Enfer. Et ils ne trouveront aucun moyen d'y échapper ! » Coran 4/118 - 121

 fete-obelisque-buenos-aires

L a coalition avec les hommes de pouvoir et les sorciers favorise la corruption à la fois physique et métaphysique , l’énergie vitale de nos sept centres à travers les aliments, le s boissons , la télévision , les jeux de hasards , les cauchemars, le fait de manger dans le rêve car tout ce qu’on mange dans le rêve est fort possible d’être un sort mangé, afin de mieux étendre leurs autorités et celle du diable sur nos vies . L’objectif final est de t ransformer toute la terre en énergie néga tive avant la sortie de l'antéchrist , le scellage se fait via les désirs  et les passions celui qui aime les sorties et les mondanité son esprit sera scellé dans l'alcool ou la drogue et ainsi de suite ce qui a pour effet de detruire son aura et son questionnement spirituel ,ce qui amenera le veritable controle de son esprit et cela depuis l'astral le siege se trouvant dans le triangle des bermudes juste a l'opposé de la vallée de baka  .

La manipulation de l'énérgie humaine lors de match de foot qui générent beaucoup d'emotion negative et de stress alcool et violence sont souvent là pour accentuer cette transformation de l'energie qui sera canalisée par les obelisques souvent placés en pleine foule lors de fan zone insidueusement......

obelisq2

84379119

14143536-KIEV-UKRAINE-JUNE-15-Ukrainian-Swedish-and-English-fans-in-the-fanzone-before-match-Euro-2012-betwee-Stock-Photo

 

7377287

foule en totale excitation comme posédée par un simple match ,ils vont gagner quoi a la fin ?

 

le-31-mai-2009-les-girondins-fetaient-leur-titre-de_3620871_1000x500

panoramic-view-of-the-fan-zone-in-trafalgar-square-london

 

Explication détaillée des effets de la pensée et des énergies subtiles sur la destinée, et de leur utilisation Magique

tumblr_mqb0obHAQl1svha98o1_400Très grande

Eugenia Macer-Story – Sombre Frontière – Sorcellerie traditionnelle et grande étrangeté – Résumé

Eugenia Macer-Story, fondatrice de « Magic Mirror Communications » à New York, entreprend une explication détaillée des effets de la pensée et des énergies subtiles sur la destinée, ainsi que de leur utilisation « magique » par des groupes ou intelligences perturbatrices négatives.

La conscience individuelle existe dans un réseau de causalités subtiles et de variables temporelles. La causalité des évènements paranormaux est l’objet de toutes les interrogations… c’est ce qui les rend « incompréhensibles », si l’on ne prend pas en compte une énergie « formative » – qui pulse « derrière » les situations, derrière la réalité.

Le livre « Dark Frontier », publié en décembre 1997

C’est cette énergie qu’on utilise en magie, elle opère par « structuration associative plutôt que par mesure quantitative. » Elle produit une « causalité non-locale », qui étonne la science : la cause d’un évènement peut-être très « ancienne », mais l’évènement pourra se produire « maintenant », sans que le lien chronologique ne soit décelable. Cette perspective ouvre au voyage dans le temps. « L’espace-temps n’est pas une suite linéaire de jour, d’heures… mais c’est une « configuration de relations moléculaires. » Pour voyager dans le temps, la conscience doit « s’extraire » de ce film linéaire. On peut voir alors que la destinée est influencée par des sortes « d’éclairs » de dimensions supérieures, qui changent d’un coup la structure de notre espace-temps. Ces éclairs produisent des changements brutaux dans nos vies et nous prenons une autre voie… Notre vie est changée soudainement alors que nous nous y attendions le moins. On appelle cette énergie structurelle ou topologique qui « forme » l’espace-temps une énergie « éthérique ». Elle « code » et manifeste une situation de notre espace-temps, de notre vie. On peut la comparer au faisceau d’électrons d’un poste de télévision, qui manifeste une image. Néanmoins, il est difficile de comprendre le processus. On doit comprendre qu’il n’y a pas que des évènements du passé qui influencent « l’ici et maintenant », mais aussi des évènements du futur. A un autre plan, les informations de notre vie communiquent. Le futur peut altérer le passé, donnant au présent une autre « signification ». Quand le passé est altéré, la mémoire aussi est altérée. Les lignes de temps peuvent se « croiser », et certaines « zones » d’espace-temps sont plus favorables que d’autres pour les influencer. Ces « zones » sont des points précis qu’Eugenia Macer-Story explique ainsi :

« Pour influencer le cours d’une destinée individuelle par une action mentale et donc amener un univers parallèle en particulier dans notre continuum quadri-dimensionnel [3 dimensions d'espace + 1 dimension de temps], plutôt qu’un autre univers, latent, il est d’habitude plus efficace de se concentrer sur l’altération de quelques aspects clés du « maintenant » mondain dont l’individu se rappellera avoir fait l’expérience. » (p.5)

Dans les rêves, on peut faire l’expérience de réalités parallèles. Eugenia Macer-Story relate des faits qui se sont produits lorsqu’elle était plus jeune et qu’elle faisait des rêves qui se sont révélés être prémonitoires. Ces rêves l’ont donc « informé » dans le futur et lui ont permis de choisir la « ligne temporelle » qui lui était favorable.

« Peut-être que dans un univers parallèle je n’ai pas fait ce rêve récurrent ou ne l’ai pas compris, et qu’alors je n’ai pas été assez prudente [ce qui aurait provoqué une situation dramatique]. » (p.7)

Eugenia Macer-Story se demande donc, si les intelligences d’un autre univers peuvent être à l’origine de notre destin, en interférant avec notre structure de destinée. L’intrusion pourrait prendre la forme d’une structure de destinée légèrement différente qui aurait remplacée la notre.

« Que l’évènement inexplicable ou irrationnel « change réellement le futur » ou non du continuum parallèle dans lequel il s’introduit, l’évènement sera perçu comme « bizarre » ou « biaisé » car il ne vient littéralement d’un univers parallèle légèrement mais profondément différent. Parfois, des avertissements peuvent venir d’entités impliquées dans un futur négatif qui se déroulera dans un univers parallèle. En d’autres termes, un messager du futur pourrait – délibérément ou en proie à une vive inquiétude – retourner dans une zone d’espace-temps significative du passé où une décision été prise – une décision importante modifiant les évènements de la ligne temporelle future négative. Cette décision – souvent avec une communication rudimentaire mal comprise dans le présent contingent – s’immiscera soudainement dans le cours normal des évènements, nous laissant dans l’incompréhension. » (p.9)

« Legacy of Daedalus » est un autre livre d’Eugenia Macer-Story revenant sur le mystère d’Oak Island.

L’auteur explique que lorsqu’on ressent un inconfort, un malaise, c’est potentiellement notre « moi du futur » qui nous communique des informations sur les conséquences négatives de choix présents. L’auteur mentionne un tel évènement, alors qu’elle était avec des amis et son compagnon dans une fête, mais qu’elle sentit alors qu’elle devint s’en aller. Elle apprit ensuite que le commerce dans lequel ils étaient impliqué a spectaculairement fait faillite. Il peut aussi y avoir des messages positifs du futur. Mais dans ce cas, il n’y a pas ce même effort de s’immiscer dans le passé pour produire un changement du cours des évènements. Nous n’avons qu’à nous avancer vers ce futur positif. La sorcellerie agit en ciblant les zones d’instabilité de la destinée. Ce que cherchent à faire les Intelligences perturbatrices, par toutes sortes de subterfuges, c’est nous influencer pour que l’on choisisse un univers parallèle négatif. C’est leur mode d’action principal.

« Les sorciers de toutes confessions savent depuis les temps anciens que certaines zones géographiques où il y a un « temps étrange » facilitent l’usage délibéré du pouvoir mental dans le but d’altérer la destinée, simplement parce que l’esprit peut plus facilement se relier aux énergies naturelles des structures astrales et éthériques quand le corps physique de l’individu se trouve dans ces zones. Il est possible de voyager dans le temps de façon clairvoyante n’importe où, mais il est plus facile de littéralement entrer dans les structures de causalité du passé et futur de l’espace-temps quand on est physiquement dans la structure d’énergie d’un lieu de vortex éthérique à « haute étrangeté ». (p.13)

Cependant, Eugenia Macer-Story indique que l’individu qui cherche à augmenter l’effet de cette intrusion mentale dans le « temps du rêve » en restant physiquement à un endroit trop fréquemment ou trop longtemps peut court-circuiter le flux naturel biologique des biorythmes du corps. Ces endroits puissants, qui facilitent le transfert d’informations, peuvent être des grottes ou des temples. Ils ont une caractéristique principale comme nous allons le voir : une densité moléculaire variable pour des raisons anormales. Voir à ce propos : Naturally-occuring time chambers.

« Les raisons de ce lien d’information qui survient de façon naturelle peuvent être comprises par une théorie de résonance « microcosme-macrocosme » semblable à la résonance d’un cristal, où la forme globale de la formation cristalline a approximativement la même géométrie que les parties individuelles du cristal.
Si une structure protégée et/ou souterraine est construite dans approximativement le même ratio acoustique que la géométrie moléculaire ou sub-atomique (cristal et/ou pattern de résonance) de la structure minérale basique à certains endroits de la planète, un phénomène de résonance pourrait augmenter les effet ethériques comme les anomalies temporelles et les effets inhabituels sur le tissu biologique. » (p.162)

Eugenia note que certaines zones de l’espace, qu’on appelle lentilles gravitationnelles, sont constituées d’un condensation structurelle de matière. L’effet sur la forme perçue des objets dans les « lieux mystérieux » sur Terre est pour le microcosme ce que les « lentilles gravitationnelles » sont pour l’espace interstellaire. Le pensée est comparable à la gravité. Elle provoque un changement structurel sur la matière, qui peut être semblable au ré-alignement des arrangements moléculaires d’un cristal liquide. Les anomalies gravitationnelles causeront donc des « réalignements » des facultés de perception dans les zones terrestres où il y a une activité semblable à une « lentille gravitationnelle ». Marcel Vogel a étudié ce sujet :

« Depuis le début de ce siècle, il a été reconnu que le quartz est un résonateur et amplificateur d’énergie. Il est un composant essentiel dans de nombreux appareils électroniques. Ce qui n’est pas connu, c’est que le cristal de quartz est aussi capable d’amplifier « les forces subtiles, » y compris l’énergie pensée. Marcel Vogel supposa à juste titre que la signature énergétique du quartz était très semblable à celle de l’eau pure, et que, comme le corps humain est fait de plus de 70% d’eau, le quartz pouvait être utilisé pour le charger et l’influencer. »

L’énergie subtile agit sur la matière de façon très réelle, comme l’a prouvé Jack Hauck étudiant le phénomène de « cuillères tordues ». La structure moléculaire du métal est altérée. On peut comparer la concentration d’énergie subtile à la chaleur, qui peut faire éclater un bol en céramique, ou à l’air, qui sous pression dans un ballon le fait gonfler.

Eugenia indique que le mot « angle » est très proche de « angel » (ange).

Eugenia note qu’un certain « Dr. Grad » a examiné l’absorption infrarouge de l’eau normale et de l’eau tenue par des guérisseurs. Il a découvert que l’eau qui n’était pas tenue par des guérisseurs montrait un taux d’absorption de 20% dans la zone des 2,7 microns, tandis que l’eau qui recevait une attention positive des guérisseurs affichait un taux d’absorption de 37%. Les angles de la molécule d’eau sont donc importants, la molécule d’eau changeant sous l’effet de l’influx d’énergie pranique/ethérique.. Cela pourrait expliquer les effets des pyramides sur les substances biologiques. Déjà en 1846, John Dudley discutait de la possibilité que les pyramides font appel à la même logique que les constructions mégalithiques. Est-ce que certaines constructions facilitent ou « causent » des évènements surnaturels ?

« Dans ce contexte, il est significatif d’indiquer à nouveau que la molécule de H2O (eau) a une configuration tétrahédrale, et l’angle H-O-H est de 105 degrés. C’est approximativement la même angularité que la structure tétrahédrale utilisée au sein de la Grande Pyramide de Chéops. (…)

L’influx éthérique (pranique) change la densité électronique. Cela peut changer la densité électronique des « liens chimiques » entre les molécules, augmentant ou bien diminuant la densité de la structure totale.

Quand un lien chimique ne se forme pas, la densité électronique est plus faible. Le ralentissement du pourrissement et la préservation des lames de rasoir indique que les liens chimiques normaux ne se réalisent pas sur le plan moléculaire. Cela pourrait signifier que la densité électronique est inférieure dans la chambre du roi où il y a cet angle à 105°. » (p.171)

Dans les Mammoth Cave également, on a retrouvé des indiens d’Amérique et des chauve-souris momifiées.

« L’eau, depuis l’Antiquité, semble faciliter à la fois les aspects bizarres physiques et inspirationnels des évènements « surnaturels » et de la perception clairvoyante. Il est possible que l’angle de la molécule d’H2O, qui est le seul arrangement moléculaire fluide à s’étendre en gelant, a quelque chose à voir avec la facilitation des aperçus praniques/éthériques et les anomalies de hantise ou guérisons près de l’eau. » (p.171)

[Note : Il est curieux qu'en franc-maçonnerie on apprenne à "discuter avec l'eau", comme si c'était une "liaison" téléphonique avec ces intelligences interdimensionnelles. La molécule d'eau est en effet empreinte d'un "feu invisible" : "Pour connaître l’eau, il faut être capable de la "ressentir". L’eau est le Tout, nous ignorons l’eau. Tous les jours, nous la sentons sous la douche, et nous la buvons, mais l’eau n’est pas ce que nous croyons. Elle donne et emporte tout, mais surtout donne."]

« En réalité, puisque les entités spirituelles sont des constructions mentales qui peuvent avoir un effet matériel, elles sont le mieux abordées par les nombres (entiers et complexes) qui n’ont pas d’existence matérielle absolue mais peuvent se manifester matériellement comme dans l’acte de compter ou mesurer. Cela fait partie, bien sûr, de l’ancienne mystique maçonnique. C’est par un processus de traduction matérielle que les ratios numériques deviennent des plans de diagrammes et ultimement (si les matériaux de constructions corrects sont choisis) des structures solides, tridimensionnelles. Mais les calculs numériques eux-mêmes (même à l’ère du stockage de données numériques) n’ont pas d’existence matérielle réelle, exceptés s’ils sont utilisés pour la construction.

Exemples de sceaux dessinés par Eliphas Levi. A comparer avec mes remarques sur l’action des symboles,

Les « anges », comme les calculs d’ingénierie, sont des idées opératives, vitales. Une intelligence avancée n’ayant pas de forme matérielle dans une seule ligne d’espace-temps particulière, n’opère pas depuis la limitation de notre plan séquentiel, et est de toute évidence la mieux représentée par un sceau (sigil) semblable à une notation mathématique. Le diagramme du nom d’un « ange » indique un type basique d’identité transdimensionnelle qui peut se manifester matériellement dans des contextes différents. » (p.172)

 

« Les aborigènes d’Australie, avec leurs anciennes traditions du « temps du rêve », et leur contact avec des individus qui venaient d’une autre planète ou système solaire, sont en réalité racialement différents de la majorité des êtres humains vivant sur cette planète actuellement. Peut-être que ce sont en effet les survivants d’une très ancienne culture, séparée du reste du monde civilisé il y a des milliers d’années par une catastrophe mondiale majeure. L’Australie a été « découverte » et colonisée par le Royaume-Uni que relativement récemment dans l’histoire connue. » (p.169)

De ce fait les personnes qui ont laissées leurs empreintes de main à Cosquer étaient peut-être aussi les survivants d’une catastrophe qui les a séparés du reste du monde.

Oak Island

L’auteure change ensuite de sujet, et relate une anecdote. Une personne était venue la voir pour un problème d’esprit attaché, et lui parlait d’une secte cubaine appelée « Palos Macumbres », employant la magie talismatique. Eugenia Macer-Story relia cette occurrence à ses recherches sur Oak Island, car il est possible que les mêmes pirates qui auraient été à Oak Island auraient pu se retrouver à Cuba, introduisant au 17/18ème siècle une magique puissante « celtique » (utilisant des brindilles). Citant Curt Sutherly, qui a photographié des phénomènes paranormaux avec des appareils sensibles aux UV, Eugenia Macer-Story affirme que :

« Il est possible que nous co-existions sur cette planète avec des Intelligences qui sont constituées d’énergie étant ou ressemblant à une émission ultra violette. Ces Intelligences habitent dans une « zone sombre » de la vision et sont donc invisibles pour les humains. » (p.16)

Le livre de Rosemary Ellen Guiley

Cette énergie, qui a la capacité d’interférer avec les lampes (cf. Dennis Bardens, Ghosts and Hauntings) se retrouve dans le témoignage de Rosemary Ellen Guiley. Une telle énergie pourrait ainsi « animer » un corps et/ou un appareil électronique, de manière non-ordinaire. Puis Eugenia tente d’expliquer pourquoi le corps du vampire dont parle Rosemary Ellen Guiley est « tombé en poussière » quand un pieu a été planté dans son coeur.

« Si un corps était anormalement animé par la stimulation forcée du système vival des chakras, un « pieu dans le coeur » détruirait la connexion permettant cette animation, car il passerait au travers du chakra du plexus solaire et ferait revenir à son état de pourriture la matière biologique dont la forme réaliste est artificiellement maintenue. Comme le corps du vampire ne peut pas fonctionner normalement en traitant de manière interne les aliments – car il n’a pas de sécrétions endocrines naturelles – et qu’il ne peut plus utiliser les autres processus nutritifs subtils au sein d’un corps biologique sans vie, le vrai vampire aurait besoin de sang et d’autres fluides vitaux d’organismes vivants pour maintenir artificiellement sa cohésion cellulaire fondamentale. » (p.17)

Eugenia Macer-Story mentionne alors Colin Wilson et Dion Fortune qui ont une vision assez « civilisée » des vampires. Par exemple, des personnes qui ont supprimé des désirs humains dans le but de devenir surhumain pourraient devenir au niveau astral des « vampires ». Mais ce qu’il faut comprendre c’est que cette énergie a un effet bien réel sur les humains, un potentiel « technique » actif. C’est pourquoi les corps de saints sont « momifiés ».

Pour en revenir à l’action de ces Intelligences négatives, Eugenia Macer-Story livre ici une explication très pointue et très utile :

« L’intelligence », de quelque ordre que ce soit, innove. Quand il y a des répétitions dans un modèle de comportement qui limite les décisions, comme quand l’action est limitée dans une partie d’échec uniquement à certains déplacements futurs – comme si seuls ces déplacements pré-anticipés étaient possibles – il pourrait y avoir une « intelligence avancée » impliquée dans ces stratégies de limitation.

Mais quelle est l’intention de ces « intelligences avancées » ? Il est possible que l’intention d’une intelligence orientée vers le contrôle pourrait être d’intéresser des individus à la supériorité supposée de certains systèmes analytiques ((les jeux d’exégèse que nous jouons avec les données brutes d’observation)) afin de limiter plutôt que d’étendre la compréhension tactique de certaines situations politiques et/ou sociales actuellement en cours.

Par exemple, un individu qui croit sincèrement que « dieu » ou bien « le sexe » est responsable de toutes les manifestations sociales « en temps réel », pourrait échouer à anticiper le comportement futur d’un athée épicène. Si une « intelligence avancée » peut convaincre n’importe quel individu à voir la réalité au-travers d’un filtre interprétatif pré-déterminé, alors cette intelligence a effectivement contrôlé le processus de prise de décision de l’individu qui accepte ce système interprétatif.

Réseaux de pouvoir

Si, dans la situation d’une famille ou d’une petit entreprise, une intelligence désincarnée orientée vers le pouvoir peut entrer par télépathie dans les esprits des personnes qui tiennent l’autorité, cette intelligence peut « gouverner » le groupe restreint de membres d’une famille et/ou employés avec une énergie dictatoriale, créant des situations de stress interpersonnel et de souffrance psychologique strictement à l’intérieur de ce groupe limité. Cette Intelligence désincarnée manipulatrice peut alors « utiliser » la famille ou la petite entreprise comme des « pions physiques » avec lesquels pénétrer dans une arène matérielle plus large pour obtenir un pouvoir de domination sur les évènements.

Si c’est le cas dans la situation d’une famille ou d’une petit entreprise, alors le pouvoir obtenu par une intelligence désincarnée constitue un simple « pion » sur le jeu d’échec matériel. Un directeur d’une plus grosse compagnie ou un membre d’une famille avec un statut héréditaire aristocratique et/ou économique, lorsque dominé par une intelligence désincarnée orientée vers le pouvoir, constitue un « Cheval », « Fou », « Roi, ou une « Reine » sur le jeu d’échec matériel.

Les symptômes d’une prise de pouvoir par une intelligence négative désincarnée doivent donc être surveillée au sein des situations politiques impliquant la monarchie, la dictature et/ou un pouvoir financier héréditaire significatif. » (p.-20-21)

Cette domination par une intelligence interdimensionnelle ressemble à une infection par un parasite qui se nourrit d’un hôte avant de passer au suivant. Ces intelligences détruisent la société en érigeant des structures hiérarchiques de pouvoir, alors qu’à l’inverse des intelligences interdimensionnelles positives vont renforcer ou guérir certains individus dans le but d’un accomplissement créatif lié à une évolution positive.

Eugenia Macer-Story mentionne un type d’attaque possible sur un groupe d’individus. Il s’agit d’introduire une personne attirante et idéaliste mais qui est impliquée dans des activités nuisibles et/ou illégales. Lorsque certaines personnes ou le groupe accepte l’individu psychologiquement instable, ils acceptent également toute cette face obscure. C’est aussi une technique d’espionnage. Ce type d’attaque ressemble également – sous une autre forme – aux poltergeists, qui ne sont pas juste une « expression d’énergie sexuelle frustrée », mais qui peuvent aussi être des attaques pour induire la colère ou la frustration chez des individus ciblés.

Eugenia Macer-Story relate ensuite sa visite chez le Dr. Elizabeth Rauscher qui étudiait la théorie du chaos et l’aspect miroir microcosme/macrocosme de la réalité. Le Dr. Rauscher lui a donné un morceau de métal, qu’Eugenia par psychométrie a détecté comme lié à une explosion atmosphérique. Le Dr. Rauscher lui a dit que ce morceau de métal venait d’un crash d’OVNI. Juste avant cette rencontre, l’imprimante d’Eugenia avait imprimé toute seule une adresse en gros sur des pages blanches, ce qui rappela à Eugenia un évènement de son passé. Ce phénomène inhabituel semble donc avoir voulu faire le lien entre deux épisodes de la vie d’Eugenia.

Elle relate également divers phénomènes inhabituels comme une rencontre avec un homme portant une bague avec une chouette, peut-être liés au fait qu’Eugenia enquêtait sur des évènements étranges dans le Missouri près de Springfield, comme le passage d’hélicoptères noirs au-dessus d’une propriété privée. Elle mentionne également la présence d’un homme habillé en noir, avec un chapeau noir, comme lors d’une conférence donnée sur la religion par Robert Anton Wilson en 1987.

« Dark Frontier » étant écrit comme un journal, différents sujets sont traités en continu. Après l’utilisation des « sorts », elle aborde la question du sang en démonologie. Elle mentionne le livre de Juan Carlos Orofino parlant des sacrifices, ainsi que les recherches de Joe Koster. A cette époque, Eugenia reçut un appel téléphonique intimidant d’une voix grave disant qu’il « aurait son sang ».

Puis il est question du zoroastrisme. Eugenia mentionne un livre sur la religion dualiste écrit par un philosophe parsi sur le fait que la lutte cosmique entre les forces bonnes et mauvaises était comme un « jeu d’échec » où les entités spirituelles sont représentées par des diagrammes sous forme de sigils (sceaux), comme dans la littérature occulte.

« Dans la philosophie Parsi, le pouvoir des entités sombres et lumineuses est potentiellement égale et le combat des « Intelligences » est un conflit hautement complexe entre des adversaires ayant des pouvoirs similaires, ayant la capacité d’animer par télépathie des êtres humains pour qu’ils fassent partie de cette guerre interdimensionnelle. » (p.32)

Contrairement au manichéisme, qui associe le mal à la matière et le bien à l’esprit, le zoroastrisme considérait les forces opposées (Spenta Mainyu, la force créatrice, et Ahriman, la force destructrice, temporelle) comme égales – un peu comme le yin et le yang du taoïsme, engagées dans un combat éternel.

« Men in Black » photographié lors d’un « harcèlement » d’une semaine environ. Image : NewsofTomorrow

« Je suggère que ce combat archétypal est littéral, pas juste philosophique, et que les êtres humains subissent régulièrement des intrusions dans leurs affaires domestiques et politiques, d’entités « spirituelles » interdimensionnelles puissantes qui ont un ordre du jour et un appétit de pouvoir qui peut souvent être déroutant. » (p.33)

Eugenia évoque ensuite les « Chefs Secrets » dont a parlé MacGregor Mathers, qui ont la capacité d’apparaître à volonté où ils veulent. Mais ces interférences ne sont pas sans conséquences dans le temps, leur impact pouvant être positif ou négatif selon, pour une bonne part, la réaction de ou des observateurs. Ces interférences qui dans ce cas sont physiques, sont réelles, et pas simplement des « projections psychologiques » comme certains voudraient le croire. Ces entités ont bien la possibilité d’intervenir physiquement dans ce niveau matériel, comme le prouvent les témoignages sur des Men in Black. Comment est-ce possible ?

« Il y a une façon différente de s’approcher d’une compréhension de l’interpénétration de l’énergie subtile dans le continuum moléculaire, électromagnétique. Au lieu d’utiliser un modèle qui suppose un constituant cellulaire, géométrique, il est possible de penser le nexus matériel comme un tissu interpénétré par diverses densités d’énergie subtile de la même façon que la mer et/ou l’atmosphère planétaire peuvent être considérés comme des tissus vivants, auto-correcteurs, plutôt que comme des systèmes non-vivants, électro-chimiques, d’eau, de gaz et de sels » (p.38)

Les Monts Ozarks, aux Etats-Unis sont réputés pour la haute étrangeté de leurs bois. Il semble y avoir des « anomalies temporelles » dans cette zone. Voir Kephart.  Image : 5ojo

Eugenia signale alors une expérience sur des grenouilles et insectes soumis à des champs magnétiques importants, qui les faisait léviter. Cette expérience démontre la différence qu’il y a entre les champs électromagnétiques cohérents des atomes du corps d’une grenouille, et la matière non-vivante qui l’entoure. La grenouille flotte alors comme si l’atmosphère était liquide et qu’elle remontait vers la surface.

Puis, changeant de sujet, Eugenia évoque Robert Ernst Dickhoff, qui a écrit plusieurs livres sur le lien entre les OVNIs et le mysticisme oriental. Ce fut l’un des premiers à parler d’une invasion de la terre par des entités reptiliennes surnaturelles qui se nourrissent de chair humaine. Il publia ces informations dans un livre sur le « Guruda Vénusien » au début des années 70. Ce qu’il décrit est similaire à la bataille entre Ahura Mazda et Ahriman. Dickhoff parle ensuite de vastes cités souterraines construites par une civilisation antédiluvienne avec l’aide d’une Intelligence extraterrestre et en particulier une « ville arc-en-ciel » construite sous l’Antarctique en matériaux translucides.

Le livre d’articles fortéens de Dickhoff, Homecoming of the Martians

Dickhoff était conscient du phénomène de « temps manquant » bien avant les recherches sur les abductions et se réfère aux recherches de Charles Fort sur les disparitions d’humains et les chutes de détritus.

Eugenia passe ensuite à un livre des années 20 de W.B. Seabrook, L’île magique, dans lequel il y a un chapitre sur le « culte des morts » et la magie noire à Haïti. Les « prêtresses » du culte des morts utilisaient des corps fraîchement enterrés dans leurs rituels. Une autre partie du livre concerne les « zombies », et le fait que les autorités haïtiennes savaient déjà il y a un siècle comment utiliser des toxines de coquillages pour créer des zombies à l’esprit contrôlé. La CIA étudia cette technique dans les années 50 dans le cadre du projet MKNAOMI. Le livre de Seabrook démontre qu’à tous les niveaux de la société, il se passe des choses étranges qui ne sont jamais mis en lumière, et qui sont totalement monstrueuses. On ne penserait jamais qu’à notre époque, de telles choses, comme des sacrifices humains, soient encore d’actualités.

Eugenia évoque ensuite un exorcisme effectuée par elle sur un individu parasité par une « amibe », une sorte d’orbe astrale. Elle utilisa des techniques soufies pour enfermer la créature dans une bouteille. Les « orbes » sont souvent liées au phénomène OVNI comme Eugenia l’a indiqué dans son livre Sorcery and the Ufo experience. De telles orbes peuvent être la manifestation sur notre plan d’une Intelligence qui existe en divers endroits d’espace/temps. Eugenia note que tout exorcisme doit être considéré dans le temps, pour que le destin soit positivement influencé et que l’entité ne puisse pas se réimplanter en profitant d’une situation négative.

Dr Fu Man Chu Meets the Lonesome Cowboy: Sorcery and the Ufo Experience

« Les tentatives d’une entité négative visant à appliquer une telle stratégie doivent être prises en considération par le sorcier au cas où des « mémoires » bizarres ou des fantasmes émergent – qui, s’ils sont pris pour réels – peuvent provoquer un retour de la source négative de « pouvoir » dans une situation présente. » (p.51)

Les orbes ont été étudiées par Trevor James Constable, qui a écrit The Cosmic Pulse of Life, et Michael Theroux a également poursuivi ces recherches.

Constable croyait que les OVNIs étaient des organismes biologiques, qu’il nommait « créatures ». Inspiré par Wilhelm Reich, Ruth Drown, Charles Fort et Arthur Conan Doyle, Constable pensait que les créatures se déplaçaient à l’aide de l’énergie orgone et passaient la majeure partie de leur temps dans un état invisible de faible-densité qui ne reflétait que les ondes infrarouges. Dans les années 70, Luciano Boccone a répété les mêmes expériences et a publié un livre rempli d’images de ces créatures.

« Parfois, elles apparaissent comme des sphères noires, seule ou en essaim. D’autres ont l’apparence d’amibe ou d’organismes unicellulaires. Elles sont quelque peu transparent, de forme sphérique, avec un noyau défini et un champ qui les entoure. » (p.56) [Note : Il m'a été relaté à plusieurs reprises des "combats" entre des orbes noires et des orbes blanches, autour d'une personne, chez elle. Ce phénomène est très intriguant, car il a été recoupé.]

Plus loin, évoquant l’efficacité de la sorcellerie traditionnelle, et son usage possible en association à de la haute technologie par des groupes au pouvoir, Eugenia note :

« Il est vrai que les principaux adversaires de l’accès public à l’information sur la réalité de l’Intelligence interdimensionnelle pourraient être ceux qui, en réalité, pratiquent avec succès la magie et la sorcellerie — mais d’une manière qui est supposé être « brevetée ». Si un certain système limité de travail sur l’énergie subtile est « vendu » comme étant le seul moyen d’accéder à l’Intelligence interdimensionnelle, et que l’idée qui soutient cette « vente » est qu’il n’y a qu’un seul manuel secret instruisant sur l’utilisation de l’énergie subtile pour la santé, le pouvoir et une meilleure vie, alors le « vendeur » de ce système a particulièrement intérêt à utiliser une telle sorcellerie pour délibérément bloquer les livres ou d’autres moyens de communication suggérant qu’il y a d’autres systèmes plus efficaces d’Intelligence interdimensionnelle que l’utilisation secrète et hiérarchique de cette connaissance utilisée simplement pour obtenir le « pouvoir » sur des processus naturels comme la guérison, la sexualité et le changement politique. » (p.59)

Eugenia mentionne que l’utilisation de techniques magiques pour le contrôle mental est récurrent, et sert à propager de la désinformation au sein des groupes ufologiques. Par exemple, une personne peut être ordonnée à aller à un endroit récupérer un manuscrit et cette personne se sentira obligée de le partager. Eugenia relate qu’une fois, alors qu’elle réfléchissait aux « zones énergétiques de vortex » dans les Monts Catskill, et qu’elle allait dans un magasin photocopier une image d’amibe, elle tomba sur un manuscrit intitulé L’univers auto-organisé à propos de la nature topologique de l’énergie éthérique « structurante ». Ce document expliquait l’influence de « lentilles gravitationnelles » dans l’univers. [Note : Eugenia Macer-Story n'a pas retrouvé ce document, mais il se peut que ce soit le livre d'Erich Jantsch (de 1975), auquel se réfère d'ailleurs Ken Wilber.]

Le roman Solaris de Stanislaw Lem, cité dans The self-organizing universe, décrit une planète recouverte d’un océan qui reflète l’esprit humain, ses désirs et ses craintes.

« L’auteur inconnu de The self-organizing universe suggère qu’il est hautement important pour l’évolution que le traitement de l’information devienne indépendant de l’impact métabolique et sensoriel puisque l’enregistrement de l’impact sensoriel par le cerveau est conditionné par des gestalts neuronaux précédents, et n’est pas toujours une représentation réelle de la « réalité » extérieure. » (p.62)

L’auteur de ce livre évoque l’évolution de la conscience, qui suppose l’acquisition du langage pour pouvoir exprimer différents points de vue sur la réalité, et ainsi, se rapprocher d’une vision d’ensemble plus objective. Ainsi nous enrichissons l’esprit global par la connaissance de chaque individualité. Seulement, il y a aussi des régressions vers des modes de fonctionnements moins évolués…

« La science elle-même, champ d’activité par excellence de l’esprit neural, est tombée dans le piège du cerveau limbique et dans certains cas même dans le piège du cerveau reptilien en se limitant à quelques dogmes et et affirmant représenter la connaissance exclusivement et absolument. » (p.64)

Pour en revenir aux attaques psychiques, provoquant parfois des coïncidences comme découvrir un manuscrit qui semblait « être là exprès pour nous », Eugenia relate une technique de magie noire que lui a rapportée une victime :

« Une ruse pour pénétrer la demeure psychique d’une victime est de s’introduire dans un rêve pour dire à la victime qu’elle doit s’attendre à une lettre du magicien. Quand elle ouvre l’enveloppe, une suggestion post-hypnotique est déclenchée, qui renforce le premier contact du magicien par le rêve. L’individu est dupé et donne sans le savoir une partie de lui-même à une force extérieure qui ne se soucie pas de son bien-être. » (p.68)

Ce livre écrit par des anthropologues professionnels révèle les croyances précolombiennes au Mexique sur des individus capables de se transformer en animal et qui peuvent parfois prendre l’apparence d’autres humains. Ces individus sont parfois accompagnés de « boule de feu » aériennes et ont une « luminescence » phosphorescente.

Note : c’est le même processus qui est en jeu dans les « morsures d’amour » étudiées par Eve Lorgen.

  »Les Intelligences interdimensionnelles mises à jour semblent désormais être actives, utilisant des voies anciennes, symboliques, entre les dimensions pour communiquer non seulement sur notre passé historique mais aussi pour intervenir dans les évènements actuels. » (p.71)

Les attaques semblent prendre la forme de « virus d’énergie subtile », comme lorsqu’un ordinateur télécharge par inadvertance un fichier infecté sur internet. Quand un sorcier cherche à attaquer une personne et lui envoie un objet, l’énergie subtile dont l’objet est empreint va délivrer des informations corrompues qui font « infecter » le destinataire. Les Intelligences interdimensionnelles peuvent ainsi diriger certaines personnes qui vont effectuer ces attaques, ou utiliser de télépathie projective et de « coïncidences » pour toucher la cible dans son propre environnement. Quand la personne cible est atteinte, elle aura des symptômes similaires à ceux d’un ordinateur infecté. Parfois, les icônes sont légèrement modifiées, sans qu’il n’y ait de perturbation importante du système. Mais cette légère modification devrait être considérée comme un « signe » important que quelque chose ne va pas.

Partout sur le globe, la sorcellerie est dissociée du dogme religieux car les techniques utilisées sont universelles.

« La pure vérité des observations de faits surnaturels impliquant des vampires et créatures de type « loup-garou » n’est pas aisément trouvable car elle est fondamentalement austère et alarmante, et signale la « frontière obscure » de la connaissance sur les étranges stupeurs et blessures qui peuvent résulter de la prédation d’une intelligence Interdimensionnelle sur des êtres humains vivants.
J’ai eu plusieurs expériences impliquant des témoignages de possessions négatives du type « vampire » sur lesquelles j’ai enquêtées en utilisant « l’exorcisme » et qui ont transféré les effets interdimensionnels négatifs sur mon environnement personnel et auraient pu me causer du tort continuellement si je n’avais pas pris littéralement les symptômes d’une interférence interdimensionnelle, et repoussé le prédateur surnaturel. Afin d’être protégé des « morts-vivants », on doit vraiment reconnaître l’existence d’entités « mortes-vivantes » qui se nourrissent des émotions et de l’énergie d’êtres biologiquement vivants. Mais pour nombre de personnes dans la société moderne, le reconnaître est un peu comme de voir une grenouille tomber du ciel. » (p.76)

[Note : La comparaison avec une "grenouille tombant du ciel" est due à une anecdote qui introduit le livre. Une grenouille tombant du ciel dans le présent, pourrait en effet venir d'un panier dans lequel se trouvaient des grenouilles, dans le passé. Le fait que la grenouille tombe du ciel "maintenant", alors qu'elle aurait dû tomber du panier à l'époque où le panier était accroché, est un exemple d'une causalité "interdimensionnelle".]

Le plan des lignes de vie (« arbre des possibles ») de la personne ciblée dans le film l’Agence.

Il est intéressant de noter qu’Eugenia écrit que les Intelligences interdimensionnelles, qu’elles soient positives ou négatives, « semblent être capable de voir le cours des évènements chronologiques, linéaires, comme nous quand nous regardons une carte avec notre perception visuelle. » (p.77)

Le livre de Maury Terry mentionne la présence de « Druides » derrière les meurtres du « Fils de Sam », en 1977. Voir cet article.

Eugenia relate ensuite des témoignages récents de magie noire (où par exemple des policiers ont retrouvé des traces de cérémonie), et où sont utilisés des os, des sacrifices d’animaux, et des figures géométriques comme certains types de croix ou de pentagramme.

Elle évoque ensuite les évènements du « vampire de Highgate », où il y aurait eu autour de ce cimetière londonien une créature étrange accusée d’être la cause de multiples mutilations animaux, dans les années 70. Les animaux retrouvés étaient vidés de leur sang. Et même une adolescente somnambule (Luisa, morte en 79) a eu des marques sur son cou. La Lycanthropy Research Society est partie enquêter, relevant divers phénomènes étranges comme des sons de grondement qui ont été associés au vampire.

L’auteure relie ces évènements ainsi que d’autres cas de vandalisme (profanation de tombes) à des individus satanistes mentalement sophistiqués et dotés d’une connaissance nécessaire pour appliquer ces rituels. Ces individus étant eux-mêmes « pilotés » par des forces interdimensionnelles. Cet aspect « surnaturel » se retrouve dans une sur une affaire de « chupacabra » à Porto Rico. Dans cette affaire, elle détecta la présence d’un chamanisme secret invoquant des forces spirituelles anciennes. La présence d’animaux victimes du chupacabra aurait été comme un « signe » indiquant que des activités rituelles très sombres se déroulaient à ce moment-là dans cette région.

El Yunque

« Ce chupacabra a été réveillé par une version moderne de la sorcellerie arabe-égyptienne mélangée à des pratiques quasi-Aztèques. Il y a des gens qui vont dans des grottes sous l’ile de P.R. Ils font des sacrifices Aztèques. Le miroir d’obsidienne de John Dee était d’origine Aztèque, d’ailleurs. Un onguent caustique est utilisé par les sorciers de ce culte souterrain pour étourdir et blesser les adversaires. » (p.90)

Eugenia expliqua que le chupacabra s’apparente aux « incubes » européens, capables d’influencer les pensées et les sensations, provoquant des illusions. Elle affirme qu’un groupe clandestin – possiblement politique – a mis à jour ce temple souterrain Aztèque sans savoir à quoi ils avaient affaire. Il est possible que des néo-Aztèques ont réveillé la force chtonienne du serpent qui se nourrissait des sacrifices humains des anciens Aztèques.

« Une intelligence avancée réelle d’origine interdimensionnelle a infligé les blessures au bétail et les apparitions dans la zone de Puerto Rico en 1995 pour avertir de la présence d’êtres humains dangereux. Les sorciers qui sont néo-Aztèques ont commis des sacrifices humains à plusieurs endroits. Cette opération bizarre a été financée en partie par les « scientifiques » d’extrême-droite d’Espagne, d’Amérique du Sud et des Etats-Unis [liés à Delgado] qui conduisaient des recherches sur l’occulte tout comme l’organisation Anenerbe d’Hitler faisait des recherches sur le lien entre l’ancien héritage Aryen (Germanique) et les anciennes civilisations hindou, aztèques et tibétaines. Les blessures surnaturelles publiques avertissent de ces atrocités privées. » (p.219)

Parmi les divinités Aztèques, il y a selon Wikipédia, le cruel Tezcatlipoca :

Le masque de Tezcatlipoca avec ses yeux-miroirs en obsidienne.  Source : Dinosoria

Tezcatlipoca (nom nahuatl signifiant littéralement « Miroir fumant ») est un dieu de la mythologie aztèque. C’est la plus crainte de toutes les divinités aztèques. C’est le second des quatre fils d’Ometecuhtli et Omecihuatl, les parents des quatre Tezcatlipoca : Xipe Totec (le Tezcatlipoca rouge), Tezcatlipoca (le Tezcatlipoca noir), Quetzalcoatl (le Tezcatlipoca blanc) et Huitzilopochtli (le Tezcatlipoca bleu).

[Eugenia note que bien qu'il y ait quatre dieux créateurs dans le panthéon Aztèque, la lutte entre "Miroir Fumant" et le "Serpent à Plumes" est similaire à la lutte d'Ahriman et d'Ahura Mazda dans la philosophie Parsi.]

Il possède également différents épithètes qui renvoient à plusieurs aspects de sa divinité : Titlacauan (« Nous sommes ses esclaves »), Ipalnemoani (« Celui par qui nous vivons »), Necocyaotl (« Ennemi des deux côtés »), Tloque Nahuaque (« Seigneur du proche et du lointain ») et Yohualli Ehecatl (« Nuit, Vent »), Ome acatl (« Deux roseaux »), Ilhuicahua Tlalticpaque (« Possesseur du ciel et de la terre »).

Dans son temple, sa statue était cachée et seuls quelques prêtres pouvaient la contempler. Une fois par année, on lui réservait toujours le plus beau des captifs pour sacrifice et quatre jeunes filles pour lui servir symboliquement d’épouses.

Le miroir de John Dee était aussi en obsidienne et venait des Aztèques.

Dans les temps anciens, le « chupacabra » utilisait le sang des sacrifices Aztèques pour se matérialiser. Le correspondant d’Eugenia enquêtant sur cette affaire confirma qu’il avait eu des informations du chercheur Jorge Martin sur une possible secte secrète utilisant les énergies des « chakras terrestres » de la montagne « El Yunque », qui conduisit à l’apparition de ce chupacabra.

Le livre de Jan L. Perkowski

Les chupacabra peuvent être comparés aux vampires. Perkowski a effectué des recherches sur le mythe du vampire dans l’Europe de l’Est. Les slaves de l’Elbe faisaient des sacrifices au dieu à quatre tête Svantovit, et les Lutices entre l’Elbe et l’Oder des humains étaient sacrifiés au dieu Svarazic. Peut-être que ces dieux sanguinaires slaves (Svantovic/Svarazic) sont devenus Nesferitu dans le cinéma. C’est d’ailleurs le mot slave Oupires qui est devenu Vampires. C’est en menant une étude anthropologique sur la communauté des Cachoubes au Canada que Perkowski est tombé sur un culte du vampire. Il est clair, par ses descriptions, que ces créatures prédatrices ressemblent au « succube » méditerranéen qui attaque de nuit et ravit l’énergie vitale des victimes. Ce sont les chamans Dhampire qui parfois aident les populations à se débarrasser de ces entités. Selon Wikipédia :

Le mot « dhampir » est associé au folklore des Roms ou des Balkans. Dans le reste de la région, des termes serbes tels que vampirović, vampijerović, vampirić (lampijerović en Bosnie, etc.) qui signifie littéralement « fils de vampire », sont utilisées. Dans d’autres régions, l’enfant est nommé Dhampir, le féminin de Vampire étant Vampiresa, et une fille de vampire est appelée une Dhampiresa. Dans le folklore bulgare, de nombreux termes tels que Glog (lit. aubépine), vampirdzhiya (« vampire » + suffixe), vampirar (« vampire » + suffixe), dzhadadzhiya et svetocher sont utilisés pour désigner les enfants et les descendants de vampires, ainsi que d’autres chasseurs de vampire spécialisés.

Dans les Balkans, la culture populaire considère que les vampires mâles sont pourvus d’un grand désir pour les femmes, et qu’un vampire revient régulièrement pour avoir des relations sexuelles avec son épouse ou avec une autre femme. Un cas de ce phénomène fut d’ailleurs enregistré en Serbie, une veuve a tenté de blâmer sa grossesse à son mari dont elle prétendait qu’il était devenu un vampire, il y eu par la suite de nombreux cas d’hommes serbes se faisant passer pour des vampires afin d’atteindre certaines femmes. Dans le folklore bulgare, les vampires sont réputés être parfois surpris à déflorer des vierges, ou s’installer dans un village en cachant sa nature de vampire, afin de se marier et d’avoir des enfants. L’activité sexuelle du vampire semble être une particularité des vampires slaves du Sud, même si un fondement similaire se produit aussi dans les légendes biélorusses.

Des humains « hybrides » ont-ils existé de tous temps dans notre culture, et si c’est le cas, quelle place tiendraient-ils dans la société ?

Certaines traditions précisent les caractéristiques par lesquels les enfants de vampire peuvent être reconnus. Dans les légendes serbes, ils ont une grande tête avec des cheveux sombres ou noirs en bataille et ne possèdent pas d’ombre. Dans le folklore bulgare, les indications caractéristiques possibles des dhampires sont : très sale, ayant un nez camus, un corps mou, sans ongles, ni os (cette dernière particularité physique est également attribuée à un vampire lui-même) et une profonde marque sur le dos, comme une queue. En revanche, un nez prononcé est souvent un signe déterminant chez un dhampire comme le sont également les oreilles, les dents, les yeux plus grands que la normale.

Il existe des descriptions d’apparences plus « normales » des dhampires qui ne les dépeignent pas tout à fait comme des êtres humains, mais tout de même d’aspects attrayants. Ils apparaissent souvent comme étant très pâles, grands et minces, avec une très solide et notable structure squelettique, ayant des yeux noirs. Ces caractéristiques sont généralement des traits communs avec les morts ou mourants. Certains écrits affirment qu’on les identifie également par leur maladresse, leurs membres courbés, leur position de pigeon trocaz ou par des traits tels que la fascination pour le macabre ou le mystique, ainsi que par la lutte contre les prouesses paranormales ou par la rapidité de réaction, peut-être découlant de pouvoirs paranormaux ou de forces mystiques, caractéristiques associées à leur père, vampire.

Vlad l’empaleur

Les dhampires sont souvent décrits comme des êtres torturés, déchirés entre le monde des vampires et celui des humains. Solitaires, ils sont généralement exclus des deux mondes. Ils sont également souvent affligés de problèmes de santé, comme les troubles bi-polaires des dépressions majeures, folie, le syndrome de chaleur, la photodermatose ou l’anémie. Durant leur adolescence, nombre de dhampires cherchent à se suicider, tendances qui peuvent continuer à l’âge adulte.

Les dhampires sont censés posséder de nombreuses caractéristiques qui manquent aux humains. Par exemple, la capacité de sentir les vampires, une force/vitesse/agilité surhumaine, et la résistance aux capacités vampiriques comme l’hypnotisme. Les dhampires ne sont pas allergiques à l’ail et n’ont aucune des faiblesses associées aux vampires, à l’exception, pour certains d’entre eux, d’un besoin de sang. Pour ces derniers, le fluide les rend alors encore plus puissants.

Selon les croyances, ce n’est que dans des cas extrêmement rares qu’un dhampire naîtra et atteindra l’âge adulte. Généralement, le bébé n’arrive pas à terme ou bien est mort-né.

Dans certaines légendes, un dhampire n’est pas le descendant direct d’un homme mort-vivant et d’une femme vivante, mais le septième descendant masculin de n’importe quelle lignée de mortels dont un ancêtre homme était atteint de vampirisme (cette dernière légende implique que les vampires soient des buveurs de sang).

Selon d’autres légendes, un dhampire ne peut être créé que la première nuit où le vampire se relève comme mort-vivant. À nouveau, ceci est basé sur la vision d’auteurs modernes et non sur les légendes médiévales sur le vampire.

A propos des vampires et de la grande étrangeté, voir cet article très documenté. Eugenia indique que les chamans combattant des vampires se retrouvent dans toutes les cultures, comme à Jakarta où dans les années 70 un vampire était accusé d’avoir tué cinq personnes. L’homme-médecine dépêché sur les lieux avait conclu à une possession par un « nagasjatingarong« , qui cause la mort par anémie. A ce sujet, il est curieux de constater que des personne « possédées » commettent des actes criminels dont l’objet est le sang. Voici une brève récente concernant ce phénomène :

Le roman épistolaire de l’écrivain irlandais Bram Stoker publié en 1987, Dracula, dans lequel il raconte l’histoire d’un vampire vient de trouver son pendant réel puisqu’il s’agit d’un jeune turc de 23 ans, accro et/ou addict au sang humain. Histoire abracadabrantesque que celle de ce jeune homme dont on dit qu’il est marié. C’est selon un rapport publié hier, vendredi, par un journal traitant de psychothérapie et de psychosomatique que l’affaire a été révélée.

D’après la presse turque, il a été hospitalisé plusieurs fois parce qu’il se mutilait et attendait que son sang se déverse dans un bocal avant de le boire. Mais, comme si ça ne suffisait pas, il se retournait vers ses proches, notamment son propre père, pour les mordre ou les poignarder afin de boire son jus goûteux préféré, du sang. Il aurait même poussé son père à aller voler des stocks de poches de sang dans une banque de sang…

Le parcours sordide et morbide du jeune homme, Dracula des temps modernes, mais qui est bel et bien un mortel étonne et détonne. Les médecins qui l’ont examiné ont déclaré qu’ils ont découvert dans la vie de ce jeune homme, des évènements traumatisants qui ont mené à sa métamorphose en désormais suceur de sang, depuis maintenant deux ans.

Selon l’étude donc, il aurait perdu sa fillette de 4 mois de façon tragique. Ensuite, quelques mois après, il aurait assisté à l’assassinat de son oncle. Puis, son ami aurait décapité un autre homme devant lui en lui coupant aussi le pénis. Ces trois drames dont la tristesse est évidente l’auraient complètement bouleversé. Il perdrait parfois la mémoire et, dans ses moments de « lucidité », il parlerait d’un « compagnon imaginaire » qui l’obligerait à agresser les autres ou à se mutiler pour boire du sang.

Pire, il ne se souviendrait nullement des actes qu’il pose… [Note : c'est un signe de possession et de personnalité multiple.]

 L’importance du sang est soulignée également dans le Livre Jaune N°2, dont voici un extrait :

  »Ceux qui tuent des enfants dans des rituels ne sont pas des pédophiles, ce ne sont pas des gens qui « aiment » les enfants et qui veulent prendre du plaisir. Ce sont des gens qui pensent qu’il est nécessaire pour eux de sacrifier un enfant pour atteindre un objectif supérieur. Cela n’a rien à voir avec une satisfaction sexuelle. Il s’agit plutôt de la qualité du sang qui est disponible. Et le sang des enfants a plus d’énergie et une qualité plus pure. C’est de la magie noire, du satanisme ! (…)

« Quand j’étais dans la police, je connaissais un enquêteur qui travaillait sur des dossiers similaires; il m’avait parlé de ces rituels. Il est difficile d’exprimer avec des mots ce à quoi on peut être confronté en tant que policier. » (p.229)

A lire également, un livre sur la « mémoire du sang » :

Cependant au cours des siècles, la “mémoire du sang” en s’affaiblissant et en se brouillant, ces lignages brisèrent leur cadre pour proposer leurs connaissances visant à “déifier lucifériquement l’homme” à d’autres initiables. Il s’agissait alors de les intégrer, par des méthodes telles que le pacte de sang, certaines “palingénésies” réalisées à partir des os et des cendres, l’emploi de la semence humaine, le “mariage” avec les esprits élémentaires, etc.

Ce livre de Sheila Ostrander cite une sorcière russe qui dit que « les dieux sont autour de nous, parfois je les aperçois dans l’air. (…) Beaucoup de gens ne croient pas qu’ils existent. Peu importe. Ils sont là. »

Pour en revenir à la possession, les anciens serbes avaient déjà remarqué qu’un individu peut héberger, la nuit, un « zduhacz », un esprit qui entre le corps du « mora » (individu ayant « deux âmes »). Il y a plusieurs formes de vampirismes. Il peut y avoir des humains possédés par des entités, et des créatures qui se manifestent sous forme physique. Il semble y avoir des personnes, « mortes physiquement » ou plongées dans le coma, qui peuvent être remplacée par un esprit ou artificiellement « ranimées » par une force extérieure, pour accomplir dans le monde certaines tâches (un phénomène décrit par Théodore Illion dans Darkness over Tibet). Les Cachoubes d’ailleurs font bien la différence entre ces types types de vampirisme, appelant les créatures surnaturelles les « upji » ou « vjesci ».

Les « loup-garous » sont appelés « were-wolf » en anglais. Were est un mot ancien anglo-saxon signifiant « homme », « were-wolf » signifie donc un homme qui a pris la forme d’un animal comme dans le chamanisme. On peut ici également penser aux berserks.

Abordant ensuite le sujet des apparitions lumineuses d’énergies, notamment sur des photographies, Eugenia note :

« Tout comme une ombre est la projection bidimensionnelle d’une interruption tridimensionnelle dans le flux de lumière, par analogie, des lumières, apparitions tridimensionnelles et poltergeists pourraient techniquement être une « interruption » dans le nexus d’énergie planétaire fondamental par un « objet énergétique » interdimensionnel dont l’activité dépasse notre dimension. » (p.98)

Faisant le lien avec la possibilité qu’un « loup-garou » soit la projection d’un être à un autre endroit, elle note que dans les légendes, seules les balles d’argent peuvent blesser une telle créature. En effet, les blessures se répercuteront sur le corps physique automatiquement, mais uniquement si les balles sont en argent, et pas dans un autre métal. C’est curieux. Il est possible que ce soit parce que l’argent n’est pas conducteur comme d’autres métaux : ce ne sont peut-être pas des énergies électromagnétiques qui sont affectées avec l’argent, mais des énergies plus subtiles.

Autre « trace » chimique dans notre réalité, les odeurs de soufre ou, comme Whitley Striber l’a évoqué dans Communion, une odeur de « veille chaussette » qui accompagne les entités. (p.147)

Eugenia remarque que les marques retrouvées sur les « abductés » sont étonnamment similaires aux blessures que les vampires sont censés laisser sur la peau. Ce sont souvent des traces qui ressemblent à des griffures, retrouvées sur le corps au matin.

[Note : Je me rappelle d'une personne qui était enlevée par des créatures ressemblant à des loup-garous, qui l'extrayaient à chaque fois de son corps de force, et l'emmenait dans ce qui ressemblait à un bois. Elle se réveillait après avec des marques sur le corps. Lorsqu'elle était en présence de son chat, elle semblait par contre protégée. Autre exemple de ce phénomène relativement courant :

"La première fois, j'ai fait un cauchemar où je me vis attaqué par un monstre (une sorte de loup-garou). Il m'a mordu dans le ventre et j'ai senti une forte douleur, comme si ça se passait réellement. Quand je me suis réveillée, j'avais 3 marques de griffures sur le ventre."]

Carte des anomalies magnétiques en Europe. En détails ici.

Eugenia note que les recherches du Dr. Persinger, un sceptique, devraient être prises en considération plutôt qu’immédiatement attaquées. Il a remarqué qu’une stimulation électrique du cerveau donne au sujet l’impression qu’il y a une « présence ». C’est la même chose qui se passe quand il y a une entité : l’influx d’énergie « pranique » de leur propre champ énergétique stimule le cerveau. Le Dr. Persinger a aussi travaillé sur le lien entre observations d’OVNIs et zones où se trouvent des anomalies magnétiques.

« [Ces anomalies magnétiques] peuvent également indiquer la présence de champs de transduction d’énergie subtile qui facilitent la perception de la dimension de temps topologique tant nécessaire à la structuration des évènements qui ont une causalité non-linéaire. » (p.102)

Eugenia compare les intelligences interdimensionnelles à la légende du dieu Loki, celle de Prométhéus ou celle de Coyote qui emporte le feu, des mythes qui se ressemblent. Ces intelligences utilisent d’autres êtres (dans le cas de Coyote, d’autres animaux) pour faire le travail à leur place et ainsi, elles ne s’exposent pas directement. Dans le cas de Coyote, tous les animaux se font tuer sauf lui. C’est pourquoi dans le cas de personnes qui se lient volontairement ou involontairement aux intelligences interdimensionnelles, ce sont elles qui s’exposent le plus à la manipulation. Les personnes qui font des recherches sur l’invisible risquent d’être ciblées en fonction de leurs perceptions limitées.

« La vérité sur les « abductions par des ovnis » et/ou séances de spiritisme ou d’invocation est qu’elles sont réelles mais pas nécessairement automatiquement bénéfiques aux personnes qui en font l’expérience ou qui enquêtent sur ces évènements. » (p.108)

Eugenia évoque ensuite un bol apporté comme cadeau par quelqu’un qui revenait du Brésil. Par intuition, elle plaça ce bol sur un sein et vit la forme sombre d’un grand homme apparaître, avec un son fort rythmique (« rrrurrr rruurrr ») comme celui d’un aspirateur. Elle apprit par la suite que ce bol servait à une pratique magique de cette façon là. Elle apprit aussi que dans la communauté Ceu do Magia à Quarto Dormu, la cérémonie servait à communiquer avec les « dieux ». Eugenia pense qu’avoir placé le bol contre son sein a permis à l’énergie subtile de l’objet d’animer la conscience d’un « dieu sombre ». Au Brésil, le rituel implique aussi de l’ayahuasca, ce qu’Eugenia considère comme négatif. Car sans préparation au niveau énergétique, ces substances ne provoquent qu’un changement chimique, ne faisant qu’altérer la perception.

« Par l’utilisation des drogues, les blocages à la réception d’informations anormales d’énergie subtile dans la conscience de veille peuvent être brisés et/ou temporairement retirés. Mais l’intégration de cette information dans une réelle perception multi-dimensionnelle ne se produit pas nécessairement. » (p.113

Eugenia compare ce danger à celui de s’associer à une entité qui va utiliser (ou siphonner) l’énergie de la personne hôte… Ce n’est donc pas un partenariat ! La personne s’épuise. Dans les cas où ce partenariat est intense, fusionnel, la personne pourra recevoir des visions et des impressions directement liées à l’entité qui est en général très sombre. Les pouvoirs de certains sont dus à cette « cohabitation » et non pas à leur réel développement spirituel. Ces personnes sont donc des « réservoirs d’énergie » siphonnés par les entités, qui peut causer une maigreur physique, des problèmes de santé, de vitalité, etc.

La magie sexuelle utilise ce même type de « partenariat », et entraîne un déséquilibre des énergies. En effet, la création d’un monde illusoire qui n’est pas synchronisé avec le continuum physique est beaucoup plus drainant d’un point de vue énergétique pour les humains que pour les entités interdimensionnelles. Ce procédé est d’ailleurs utilisé par les entités « vampiriques » pour soutirer l’énergie d’une personne, en créant par exemple un cauchemar, ou bien un rêve érotique, à partir d’éléments puisés dans la mémoire de l’individu. Le rêve semblera tellement réel que la victime ne se réveillera qu’à la fin, terrorisée, et verra souvent à ce moment-là de façon furtive une forme ou un être qui puisait l’énergie de son plexus solaire.

Ce siphonnage d’énergie est typiquement symbolisé par la swastika nazie.

Le symbole du soleil noir fait aussi penser à un tour noir.

  »La présence de puissantes Intelligences spirituelles qui utilisent l’énergie subtile humaine, l’aspirant dans un sens anti-horaire dans un univers alternatif comme au travers d’une « trou noir » astronomique hyperdense, peut créer une atmosphère appauvrie en énergie subtile, qui ressemble beaucoup – à un niveau multidimensionnel – à une atmosphère appauvrie en oxygène dans les chambres mal ventilées avec un poêle ou une cheminée.
En effet, les adeptes nazis ont adopté la spirale anti-horaire d’énergie subtile que connaissaient de nombreuses traditions (chamanisme ancien, hindous, indiens d’Amérique, tibétains, chinois, celtes, tradition nordique, etc). Cependant, dans le système nazi la spirale interdimensionnelle ne va que dans un sens. » (p.116)

De ce fait, l’empire Nazi n’a pas duré longtemps, car il a épuisé toutes les ressources vitales disponibles qui furent consumées « de l’autre côté » de la frontière dimensionnelle. Il semble donc il y a avoir des « cycles » de civilisations, qui sont comme les signes matériels d’une « récolte » récurrente du « jus émotionnel » des populations.  Les Nazi avaient redécouverts d’anciennes voies menant à l’utilisation de l’énergie subtile mais pas les voies contraires pour rétablir l’énergie vitale de « Malkuth », la terre des kabbalistes. Eugenia explique que les traditions anciennes connaissaient aussi des danses circulaires complexes servant à canaliser l’énergie depuis un plan subtil et « revitaliser » ce monde.

Dans la Kabbale, ce sont les « Klepoth » qui représentent les Intelligences interdimensionnelles, et qui sont placés en miroir de l’Arbre de Vie dont les intelligences inspiratrices sont les « Sepheroth ». Le lutte entre les forces de « klepoth » et « sepheroth » est la lutte archétypale de toutes les traditions chamaniques. L’arbre de vie peut aussi être tourné ou inversé, et c’est le portail de « D’aath » qui permet le contact avec les pouvoirs négatifs ou positifs que notre perception ne permet pas de voir.

Comme dans la pratique des arts martiaux du Zen (voir aussi Black Science), c’est dans le domaine des luttes de pouvoir relatives à l’intelligence que les utilisations les plus spectaculaires du pouvoir mental direct se retrouvent.

Eugenia évoque ensuite l’observation de Kenneth Arnold, qui inventa le terme « soucoupe volante » et les évènements qui suivirent. On lui demanda d’évaluer des rapports d’observations près de Maury Island. Lorsqu’il arriva il découvrit qu’on lui avait réservé une chambre d’hôtel dans l’hôtel le plus cher et selon Sutherly, « toutes les conversations dans la chambre d’Arnold furent enregistrées et reprises au mot près par des reporters de la ville ». Seulement, on ne découvrit jamais qui était l’informateur, et on ne détecta pas de micro dans la chambre. Etait-ce donc un informateur humain ou interdimensionnel ?

« Il est en réalité scientifiquement et professionnellement immature d’omettre des contingences et inconnues importantes dans des évènements si les recherches portent sur la « grande étrangeté » ou sur des évènements situationnellement inexpliqués.
La possibilité de « contrôle » du comportement humain par une Intelligence Interdimensionnelle Avancée que les intellectuels ont du mal à confronter directement (…) » (p.123)

Eugenia cite ensuite le chamane mexicain Rudolfo Flores, qui différencie la sorcellerie positive de la magie noire par le fait que la sorcellerie positive utilise « l’amour venant du coeur ».  Cet « amour » permet prendre part aux intelligences interdimensionnelles positives, comme l’a exprimé Giordano Bruno. Et la sorcellerie, c’est cette faculté de « former » les évènements comme si une puissante énergie sortie de nulle part transformait la réalité.

Mais il y a aussi, selon Flores, la « voie du coeur », qui dans la Renaissance était appelée la « magie naturelle », qui utilise les correspondances subtiles entre les mondes intérieurs et extérieurs pour accélérer le processus matériel des évènements plutôt que les forcer selon un désir arbitraire. Rudolfo Flores utilisait d’ailleurs l’eau, qui a la capacité de « porter » l’information. Eugenia revient ici aux particularités de la molécule d’eau.

« L’utilisation des bains dans un réceptacle en métal pour améliorer la santé d’un individu est intéressante car l’eau a un angle moléculaire particulier qui est similaire aux angles utilisés dans la construction des fameuses chambres des pyramides égyptiennes. Des pyramides en modèle réduit, avec les chambres intérieures, ayant le même ratio acoustique et vendues comme des nouveautés, conservent des fruits et les lames de rasoirs. » (p.125)

Ainsi, la molécule d’eau trouve une résonance dans les topologies subtiles des différents niveaux de causalité. C’est un exemple de « magie naturelle », car il n’y a pas de recours à un messager « angélique » ou « démoniaque », ni de diagrammes ou systèmes intellectuels et/ou symboliques spécifiques.

L’opuscule « Des liens », de Giordano Bruno, explique l’importance du tissage subtil qui relie les êtres, et son utilisation magique possible. Voir également, en ligne, son système magique publié en 1591.

La magie ancienne, très différente de la « magie sexuelle » actuelle qui n’est peut-être pas réellement de la sorcellerie, utilisait le principe d’analogie et était très puissante (tradition germanique, suisse…). Par exemple, quelqu’un voulant attenter au cerveau d’une personne pouvait utiliser des noix coupées en deux, parce que les noix sont analogues au cerveau.

Eugenia mentionne aussi une de ses connaissances qui avait un grimoire en cyrillique qui contenait de vieux sorts russes fonctionnant sur le même principe, dont l’origine remontait aux envahisseurs mongols menés par Ghengis Khan. Une magie réellement efficace n’a donc pas besoin de tout un cérémonial avec des bougies ou des objets rituels. Pour plus d’informations se référer à Caldron cookery : An authentic guide for coven connoisseurs et The Realness of Witchcraft in America.

Dans le second livre, écrit par Aurand, il décrit un « zauba zietel » ou « archange », un petit talisman rectangulaire. Ce type de talisman est utilisé chez les gitans. Cette technique est utilisée depuis des siècles, de générations en générations. Il est également expliqué l’importance des carrés magiques, que nous avions déjà remarqués en liaison aux lieux à « vortex » de l’Aude :

« Un cube magique est un outil de magie cérémonielle de haute volée, le genre de choses qu’Ambelain transmettait à ses disciples personnels sans souci des appartenances obédientielles. Or l’obsession d’Ambelain était de réveiller et de canaliser à son profit des égrégores anciens en sommeil par un retour magique aux sources, de préférences des égrégores capables d’influencer de larges, très larges pans de la population, décideurs en tête. »

Frances A. Yates, dans ses études sur l’alchimie à la Renaissance et l’oeuvre de Giordano Bruno, indique que la réelle sorcellerie implique de forger un lien entre l’intelligence du sorcier et l’Intelligence Interdimensionnelle (ange, démon, dieu, djinn, « créature », ou quoi que ce soit d’autre) contactée par le sorcier en échange d’information ou de pouvoir opératif. Un tel lien pourrait passer par un talisman.

Bruno, qui passa quelques années à la cour d’Elizabeth I, a pu être le modèle du « Docteur Faustus » de Christopher Marlowe, car son nom initial était « Philotheus Jordanus Brunus Nolanus »… Philotheus a pu donner Faustus. Christopher Marlowe a été assassiné en 1593 et Bruno a été arrêté par l’Inquisition puis brûlé vivant en 1600.

« Puisant dans sa propre tradition européenne, Giordano Bruno a parlé de l’utilisation de la « fureur » ou de « l’amour cosmique » pour fusionner l’effet du lien énergétique réalisé par le sorcier aux « talismans » qui forment un pont entre les Intelligences (telles que les « Douze Dieux Egyptiens du Temps ») et l’entité individuelle du sorcier. » (p.183)

« La pratique de la « fureur » ou de l’amour cosmique surélevé de Giordano Bruno permet de produire des effets macrocosmiques, en méditant sur l’image microcosmique ou les talismans. C’est une pratique similaire au « huna » hawaïen, étudié par Max Freedom Long, qu’utilisent les chamans « kahuna ». » (p.184)

Mais il y a aussi une « pseudo-fureur » possible, dans la sorcellerie négative, qui consiste à « brouiller » l’esprit de quelqu’un pour altérer ses décisions, en lui projetant des illusions.

« Les personnes dont la sensibilité a été ouverte par les opiacés sont souvent les pions de cette force sombre car elles sont également ouvertes à une altération soudaine de la réalité perçue, à cause des opiacés. » (p.184)

Les différents types de causalité, et par exemple les synchronicités de Jung, sont la preuve qu’il existe une « structure » d’énergie subtile ou mentale, qui est celle qu’utilisent les « magiciens naturels ». Dans la magie naturelle, la communication avec l’énergie subtile est importante, d’où l’importance des lieux et des périodes de temps aptes à révéler ce processus interdimensionnel (ex : les calendriers énergétiques taoïstes, déterminant le moment exact pour telle ou telle activité, et voir également le calendrier biodynamique).

 

Une reproduction de l’aigle dans le Livre de Kells

Eugenia change ensuite de sujet et après avoir évoqué l’importance de la tradition occulte à Londres, elle passe aux Tuatha-de-Danaan, ce peuple réputé pour avoir manifesté des pouvoirs merveilleux en Irlande.

« En regardant l’illustration des autre évangélistes dans le Livre de Kells, une enluminure celtique du Nouveau Testament créée en 800 ap. J.-C., et qui est de toute évidence influencée par les formes artistiques de l’ancienne religion druidique, votre humble correspondante trouve une ressemblance entre l’évangéliste représenté dans le Livre de Kells et la représentation stylisée du serpent à plumes Quetzalcoatl des Aztèques. Peut-être que les Tuatha-de-Danaan des légendes celtiques étaient reliés via les Atlantes aux légendaires dieux à peau blanche qu’attendaient les Aztèques et qu’ils ont confondu avec les conquistadors espagnols. » (p.143)

« La présence de Celtes qui se sont dispersés à l’est ainsi qu’à l’ouest depuis les régions nordiques est spécifiquement mentionnée dans le livre de mythologie celtique que j’ai acheté à Dublin afin de trouver une référence au dieu Dispater. La localisation de la Galicie méditerranéenne est spécifiquement mentionnée dans ce contexte. » (p.144)

Le dieu Taranis avec la roue solaire et la foudre, qu’on rapproche de Jupiter, Zeus, Thor, et Svarog.

« Au-delà de la Frontière Sombre de la perception, la barrière qui nous sépare des « dieux » pour notre propre protection, il y a une continuité intemporelle qui n’est pas humaine. Les anciens le savaient. L’un des symboles anciens de Jupiter est une roue. Peut-être que la roue de Dispater/Jupiter est prise maintenant pour une « soucoupe volante ». (p.144)

« Il est possible que la force du « dieu céleste » interdimensionnel qu’on voit lutter contre un serpent dans les illustrations anciennes est toujours active dans sa lutte contre la force chthonienne surnaturelle qui se nourrit comme un parasite des dynamiques de l’énergie subtile qui sont l’essence de la vie humaine en évolution. » (p.145)

Cette force s’exprime parfois de manière brutale, comme au Brésil. Le journaliste Bob Pratt, auteur de Night Seige : The Hudson Valley UFO Mystery et Terror from the Skies : UFOs in Brazil, a enquêté sur des faits étranges dans un village isolé du Brésil. Son témoignage fait état d’une tragédie humaine. Un incident implique par exemple un fermier ayant vu une homme et une femme dans un OVNI, duquel de l’huile bouillante a été versé sur lui. Le vaisseau utilisait aussi une sorte de « rayon tracteur ».

Le livre de Bob Pratt

Un autre incident implique un villageois, Hermalindo, qui a vu à 2h du matin un objet rond et brillant avec un trou au milieu. Quatre câbles d’acier sortirent en-dessous. Une créature descendit par un de ces câbles et plaça un crochet à la cheville d’Hermalindo, mais le villageois ne pouvait pas voir le visage de la créature, qui avait une combinaison en métal. Un autre incident implique un OVNI chassant un villageois terrifié qui se retrouva à se cacher derrière un arbre qui prit feu. C’est de toute évidence la preuve d’un comportement sadique de la part de ces intelligences, envers ces habitants. Un tel village isolé serait le lieu idéal pour tester de nouvelles technologies avancées.

On sait que les scientifiques nazis expatriés, avant et après la seconde Guerre Mondiale, se sont installés à « La Sernanita » (l’endroit silencieux) en Argentine et ailleurs en Amérique du Sud. Le fait que ces récentes « atrocités d’ovnis » aient été rapportées dans les zones hispaniques, portugaises (Philippines et Espagne compris) indique peut-être un lien entre la continuation des recherches des nazi et les technologies occultes et/ou interdimensionnelles. Il est possible que les incidents rapportés par Bob Pratt aient été dus à une ingénierie privée d’aéronautique expérimentale.

Les attaques interdimensionnelles ne sont pas toujours aussi spectaculaires, mais lorsqu’elles ciblent des individus – comme des chercheurs ufologues – elles peuvent être dramatiques. Eugenia remarque qu’un nombre impressionnants d’enquêteurs sont morts dans des conditions étranges. Elle fait le lien avec la légende selon laquelle les fées font tourner le lait.

« De toute évidence, la même co-opération entre les bactéries et/ou organismes viraux et ces Intelligences « fées » qui peuvent faire tourner le lait et/ou provoquer une légère « grippe de synchronicité » peuvent – dans un contexte plus diabolique – provoquer des cancers, la tuberculose ou d’autres dysfonctions du système d’équilibre de l’énergie du corps. Des troubles de l’humeur peuvent aussi résulter de l’action d’un système immunitaire perturbé, en association avec des micro-organismes qui ont pu être introduits dans le corps de l’hôte par téléportation spontanée. (…)

La mort bizarre de l’ufologue Jerold « Ron » Johnson alors qu’il assistait à une conférence de la Society For Scientific Exploration le 9 juin 1994 à Austin, au Texas, peut être liée à des activités clandestines par des praticiens occultes négatifs qui ont un intérêt dans les activités des « think tank » (…)

Johnson, juste avant sa mort d’un soudain saignement de nez « inexpliqué » durant une présentation de diapos dans une pièce obscurcie, était récemment employé par Earth Tech, Inc., un « think tank » financé par des fonds privés à Austin, et dirigé par Harold Puthoff, Ph. D. Johsnon était également lié au gouvernement et agissait comme consultant en affaires militaires.

La mort mystérieuse du contacté Brian Lynch il y a dix ans, en lien à des activités clandestines à Long Island, pourrait aussi être liée à des expériences secrètes avec les techniques de sorcellerie par des individus faisant partie du « gouvernement secret » ou bien étant employés par ce gouvernement. On sait que Lynch, un an avant sa mort dans un entrepôt, a été approché par des individus « paramilitaires » qui sont venus chez lui et furent présentés à la famille comme faisant partie d’un « think tank » au Texas spécialisé dans l’utilisation de l’ESP et des techniques de mind control pour la guerre et l’espionnage. »

Ces deux individus ont donc été approchés par des « think tank » en lien à des recherches sur les OVNIs et les facultés psi. De plus, Brian Lynch s’intéressait à la démonologie avant son observation d’OVNI, et a dit qu’il avait trouvé un livre de « magie noire » lors de ses explorations à Long Island.

Invisible Residents

Une autre mort suspecte est celle d’Ivan T. Sanderson, qui a écrit Invisible Residents et qui a fait de nombreuses recherches sur les OVNIs. Il est mort d’un cancer du cerveau. Il y a aussi la famille des Lorenzen, qui dirigeait la Aerial Phenomena Research Association, qui est morte dans des circonstances étranges.

« Peut-être que l’incidence élevée de maladies graves parmi les chercheurs sur les ovnis est due à l’absence de précautions adéquates lorsqu’ils abordent le sujet de la « grande étrangeté ». » (p.190)

« Si, comme il a été affirmé, certains « extraterrestres » et/ou agences de renseignement pratiquent la télépathie négative, l’envoûtement et/ou la radionique destructive pour bloquer la connaissance publique de certains aspects controversés de la Science Avancée, alors ces activités mentales abominables peuvent être bloquées avec succès par une hygiène mentale positive qui prend en compte tous les niveaux possibles d’agression intelligente, y compris la télépathie et la sorcellerie destructrice. »

Le livre de Scott Corrales mentionne des attaques de chupacabra sur de jeunes enfants en 1997 au Mexique.

Eugenia mentionne également que le Dr. Greer de l’organisaton CSETI a été victime d’un cancer métastatique, et que cet épisode est associé à une forte « inflation égotique » de sa personnalité, comme s’il avait été manipulé par des adeptes de la sorcellerie pour modifier son comportement et altérer sa raison (ses actes révèlent une importante « hubris », une illusion de grandeur).

Eugenia continue à énumérer les chercheurs morts prématurément. Il y a Karla Turner, morte également d’un cancer foudroyant, en 1996. Elle était en lutte contre des entités qui avaient un comportement « vampirique ». Il existe d’ailleurs une photo d’elle qui montre trois points en forme triangulaire sur sa gorge.

« Souvent, la compréhension du surnaturel est obstrué simplement parce que l’esprit « éduqué », entraîné à chercher un processus de type séquentiel qui résulte du fait qu’il lit et écrit dans un langage séquentiel, ne comprend pas l’altération de la « forme » d’un évènement qui peut être accompli par la sorcellerie. De même, l’esprit « éduqué », entraîné à comprendre les processus intérieurs de pensée en retraçant le développement de la conscience individuelle sur une vie, peut ne pas comprendre l’influence télépathique d’une Intelligence Interdimensionnelle sur l’individu humain. Dans le cas d’un « ombrage » par une Intelligence Interdimensionnelle, la personne humaine visible peut avoir accès à plus d’un seul système de mémoire, de personnalité, ou de volonté d’actions. » (p.194)

Et à propos du lien entre activité OVNI et poltergeist, Eugenia note que souvent, ces deux phénomènes se produisent autour d’une même personne, une personne « contactée » ou bien une personne enquêtant sur ces phénomènes. Cela peut être « contagieux », comme transmis par une forme parasitaire d’énergie interdimensionnelle intelligence.

« Il est possible qu’il y ait parfois un lien symbiotique entre micro-organismes comme les bactéries ou virus et l’énergie subtile négative de « l’esprit vampire ». La symbiose entre l’Intelligence interdimensionnelle négative (le démon) et les micro-organismes comme des bactéries ou virus arrive quand l’énergie subtile négative (nommée DOR par Wilhelm Reich) affaiblit le système immunitaire et prépare l’hôte pour la micro-invasion. » (p.196)

Souvent, ces intelligences empêchent toute divulgation d’information. C’est le cas lorsque ces intelligences s’en prennent directement à une personne (provoquant une vive douleur lorsqu’elle parle d’un sujet), ou affectent le matériel électronique (coupure de téléphone, perturbation des moyens de communication…).

« Quand on considère la carrière d’occultistes, de « chercheurs psychiques », et de toutes sortes de personnes qui affirment être inspirés ou en « contact avec un esprit », il est important de se rappeler que ces individus peuvent ne pas être pleinement conscients de l’étendue de l’influence subliminale sur leur comportement des Intelligences Interdimensionnelles puissantes qu’ils « étudient » et/ou « conjurent ». (p.201)

Mais beaucoup de gens n’acceptent pas facilement l’idée de ne pas être au sommet de hiérarchie du « mind control »… Certains penseraient que c’est le gouvernement qui est la cause de l’influence télépathique qu’ils ressentent, alors qu’il s’agit plutôt d’une tentative de « modification comportementale » par des Intelligences interdimensionnelles qui pour ce faire, pénètrent dans les espaces les plus privés de l’esprit et du système d’énergie physique de l’individu.

De telles modifications du comportement se remarquent par exemple dans le parcours similaire de John Dee et de George Adamski, qui, obsédés par des intelligences interdimensionnelles négatives, pensèrent qu’ils avaient une « mission » d’une « importance cosmique ». Ils firent tous deux une tournée de conférences en Europe. Cette inflation de l’égo causa leur perte (incendie de la bibliothèque de John Dee…)

William (Bill) Finch a étudié en tant qu’exorciste/démonologue des cas de possession, dont un cas où un occultiste était sous l’emprise d’une entité nommée « Loki ». Lorsque Bill Finch tenta d’exorciser cet homme, il tomba raide mort d’une crise cardiaque.

« On peut spéculer sans trop de doute que ces deux individus innovants, quelle que soit leur intelligence innée, n’ont pas clairement compris leur participation à un panorama multidimensionnel plus vaste (…) » (p.204)

« Il est aisé de voir que la « modification comportementale » de John Dee et de George Adamski (…) venait de « forces » interdimensionnelles qu’ils ont tenté « d’invoquer » pendant de nombreuses années sous les noms d’anges et de démons. » (p.205)

Puis Eugenia indique plus loin que :

« L’erreur faite par les détectives et/ou sociologues étudiant les « comportements des cultes » des groupes connus pour leurs activités illégales comme le trafic de drogue et/ou les sacrifices humains est de supposer que tous les rituels et initiations de « magie noire » sont simplement des inventions cyniques, criminelles, destinées à garder les disciples dans les rangs.

Ces situations de « magie de pouvoir » des groupes doivent être perçues comme des « séances de spiritisme » ou activités « d’invocation » qui peuvent résulter en l’évocation d’une réelle Intelligence Interdimensionnelle Diabolique. De même que la plupart des religions pensent que les prières et/ou d’autres rituels peuvent résulter en la présence « d’anges », de « saints » ou d’autres Intelligences Interdimensionnelles Avancées qui répondent à leur appel à l’aide, ceux qui commettent des actes malveillants peuvent parfois réellement tomber sur les Diables qu’ils tentent d’invoquer. » (p.206)

Eugenia relate ensuite la malheureuse attaque contre Mme Gladys Lyls-Goodman, qui était professeur de yoga et étudiante du chercheur australien Raynor Johnson. Elle adoptait de nombreux enfants abandonnés, et avait essayé d’ouvrir une école. Elle a ensuite été attaquée, accusée de sorcellerie « satanique » et fut soumise à des procédures humiliantes. Eugenia pense que des associés de Raynor Johnson, qui étudiaient le chamanisme au Mexique et en Inde ont été « happés » par le côté obscur de la sorcellerie et l’ont attaqué. Eugenia avait alors l’impression que Gladys elle-même était devenue une entité puissante et mauvaise ayant des facultés de changement de forme. Ce sentiment venait peut-être du sort jeté par un sorcier ayant le pouvoir d’évoquer une entité démoniaque et/ou des formes-pensées et de les attacher à cette pauvre femme. (p.213)

Conclusion

« La réalité des effets des « sorts » est ardue à comprendre et difficile à reconnaître. Mais (…) ces effets sont à la frontière constructive de notre connaissance des potentiels de la conscience humaine. »

« La réalité des liens interdimensionnels, d’énergie subtile, ne devrait pas être laissée dans les mains des sorcières et sorciers renégats de la « magie noire » qui sont tombés dessus indépendamment mais qui seraient tentés d’utiliser de tels liens clandestinement dans le cadre d’activités personnelles et/ou corporatives de piraterie-de-l’esprit. » (p.228)

http://newsoftomorrow.org/.../eugenia-macer-story-dark...

Est-ce qu'on devrait se battre pour l'égalité si le monde comptait 100 personnes ?

12744357_941328922582498_8846886947630607028_n

une videos qui demontre les inegalités sur terre dune façon tres intelligente

Les 1 % les plus fortunés posséderont bientôt la moitié de la richesse mondiale

« Le fossé entre les grandes fortunes et le reste de la population se creuse rapidement », poursuit-elle. Selon l'étude de l'ONG, entre 2010 et 2014, la fortune des 80 personnes les plus riches a augmenté de 600 milliards de dollars tandis qu'elle a diminué pour la moitié la plus pauvre de la population. Aujourd'hui, ces 80 personnes se partagent le même montant de richesses que 3,5 milliards autres.

Ces inégalités devront, selon Oxfam, pousser les dirigeants internationaux à s'attaquer « aux intérêts particuliers des poids lourds qui font obstacle à un monde plus juste et plus prospère ».


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/01/19/les-1-les-plus-riches-possederont-bientot-la-moitie-de-la-richesse-mondiale_4558585_3234.html#6qkSOORAZ6vEx8Ob.99