etats-unis-consommation-cannabis-750x410

De l’Université Compultense de Madrid, Espagne, le Dr Christina Sanchez a étudié les effets anti-tumoraux du THC, le principal composant psychoactif du cannabis, pendant plus d’une décennie. Elle fournit de l’information saine qui explique exactement comment le THC tue entièrement les cellules cancéreuses – sans effets nocifs sur les cellules saines.

Sa recherche est un complément au travail d’autre, comme le scientifique britannique, Wai Liu, un oncologue de l’Université de l’école de médecine de Saint-George de Londres. La recherche de Liu révèle aussi comment le THC a « une puissante activité anti-cancer, » et peut « cibler et désactiver » les voies qui permettent aux cancers de se développer de manière significative.

Liu souligne que les compagnies pharmaceutiques dépensent des milliards sur des médicaments qui font la même chose, alors que la plante de cannabis le fait naturellement. Dans la vidéo suivante:

le Dr Sanchez explique exactement comment THC fait le sale boulot d’éliminer les cellules cancéreuses en activant les récepteurs cannabinoïdes propres de l’organisme, la création d’endocannabinoïdes. De plus, le cannabis peut le faire sans effets psychoactifs.

« Il y a beaucoup de cancers qui devraient répondre assez bien aux agents du cannabis », a déclaré Liu. « Si vous parlez d’une société pharmaceutique qui a dépensé des milliards de livres en essayant de développer ces nouveaux médicaments qui ciblent ces voies, le cannabis fait exactement la même chose – ou certains éléments des composés du cannabis font exactement la même chose – si vous avez quelque chose qui est naturellement produit et qui a des répercussions sur les mêmes voies que ces fantastiques médicaments qui coûtent des milliards alors travaillont aussi dessus  ».

Cela arrive à un moment important où les états légalisent la marijuana médicale et ou le gouvernement fédéral reçoit la pression de radier le cannabis des drogues illégales.

Une définition archaïque et erronée d’une plante dont les Feds disent «n’a pas de valeur médicinale», même si elles détiennent de nombreux brevets sur la plante…

Les fédéraux se battent toujours contre la marijuana, en dépit d’avoir de nombreux brevets sur la plante.

Brevet US n ° 6.630.507, par exemple, est pour les cannabinoïdes en tant qu’antioxydants et neuroprotecteurs. Serait-ce la raison pour laquelle ils traînent les pieds sur la déclassification de cette plante précieuse?

En fait, trois scientifiques du ministère de la Santé et des Services sociaux ont déclaré dans l’abstrait – ou un résumé – de leurs résultats soumis avec la demande de brevet:

« Les cannabinoïdes ont prouvés leurs application particulière comme neuroprotectant, par exemple en limitant les dommages neurologiques suivant des lésions ischémiques, tels que l’AVC ou un traumatisme, ou le traitement de maladies neurologiques, comme la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson et la démence du VIH. »

Certes, ils savaient qu’il pouvait traiter le cancer aussi.

Dans les textes hindous le cannabis était connu comme une «herbe sacrée. ‘Il a également été utilisé en médecine traditionnelle chinoise depuis des siècles. Le cannabis peut remplacer les médicaments toxiques, et réduire considérablement la douleur. Les études du Dr Sanchez ne font qu’ajouter à la sagesse séculaire qui entoure l’usage médicinal de cette plante phénoménale.

Firefox_Screenshot_2017-02-16T01-30-01

Firefox_Screenshot_2017-02-16T01-35-20

Dix conseils contre le cancer du sein

Le cancer du sein touche en moyenne une femme sur huit. Le professeur Henri Joyeux, chirurgien cancérologue, propose dix solutions pour prévenir l’apparition de la maladie, améliorer ses chances de guérison si le cancer s’est déclaré et éviter la récidive.

Des gestes simples permettent d’éviter l’apparition du cancer du sein

 -Avoir un enfant avant 30 ans

Plusieurs études ont prouvé que les femmes qui ont eu un enfant avant 30 ans avaient moins de risques de développer un cancer du sein. La grossesse modifie en effet certains gènes dans le tissu mammaire.

 -Allaiter pendant au moins six mois

Les chercheurs expliquent en partie l’augmentation des cancers du sein par la diminution de la pratique de l’allaitement. En France, seulement 60% des bébés sont allaités à la naissance, contre 99% en Norvège et en Suède.

 -Faire du sport au moins deux fois par semaine

Une importante prise de poids augmente de 25% le risque de décès chez une femme atteinte d’un cancer du sein. La pratique régulière du sport évite de se laisser envahir par les kilos.

 -Préserver son équilibre affectif

Le stress est un terrain favorable au cancer. Que l’on soit malade ou en bonne santé, il est essentiel d’exprimer ses souffrances et de préserver un équilibre affectif, en donnant et en recevant de l’amour de ses proches.

 -Limiter la prise d’hormones

Le Pr Joyeux déconseille formellement le traitement hormonal substitutif à la ménopause. L’idéal serait également d’éviter de prendre une contraception hormonale pendant plus de 5 ans, en privilégiant les mini-pilules.

 7-Suivre un régime végétarien

Selon des chercheurs britanniques, bannir la viande et le poisson réduirait de 12% les risques de cancer. Une alimentation végétarienne garantit un meilleur apport en calcium, en vitamine C et en fibres.

 8-Consommer un seul produit laitier par jour

Selon Henri Joyeux, les hormones stéroïdes et les facteurs de croissance présents dans les produits laitiers peuvent jouer un rôle de perturbateurs endocriniens et agir négativement sur les glandes mammaires.

 9-Prendre le soleil

L’exposition au soleil permet de fabriquer de la vitamine D. Or une récente étude de l’Inserm prouve que le risque de développer un cancer du sein est 25% inférieur chez les femmes ayant un taux sanguin de vitamine D élevé.

 10- Prévenir très tôt les excès de l’alcool

Consommer beaucoup d’alcool avant 25 ans favorise nettement le risque de cancer du sein. Les parents ne doivent pas hésiter à mettre leur fille en garde dès le plus jeune âge.

Études de l’action des cannabinoïdes contre le Cancer

Sources:

http://naturalsociet…cer-completely/

L’auteur de l’illustration du site est Sandra Véringa son site http://www.esprits…ent-cancer.html/


http://aidersonprochain.com/une-biologiste-moleculaire-explique-comment-le-thc-tue-completement-le-cancer/#k1o8ZfxkYMyxdTF4.99