Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
rusty james news
rusty james news
  • Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique. » Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste assassiné dans un avion coréen
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog

 

90243223_3015402811831487_8561877086778687488_o (1)

3323033

coronavirus-patentes

images (19)

219-2199429_love-heart-beautiful-wallpapers-happy-valentines-day-nature

1025600_652515874786871_1894874949_o


nVskOPKB

téléchargement (100)

universal-biometric-identity-1024x576

91848411

téléchargement (11)

tree_horizon_sunset_128367_5000x2830

f04543b60ef77267e2b31c5f3920fbb0

photo-1542805700-2fadb851b97a

qxJUj0O

 

pIHMc8u

7kKizZj

ZcuYl3V


sea-beach-sunset-boats-red-sky-1080P-wallpaper-middle-size

night-sky-background-7047

sky-wallpaper-38

18557077_1435376306500820_5842715664996553589_n

 

 

798041343248-national-geographic-wallpaper-zealand-photo-waikawau-desktop-bigest-images

Firefox_Screenshot_2017-02-18T13-56-14

16195622_1077703329024709_5740688279216232976_n

sf

 

Pyramides-Gizeh

atlantide-compressor

Ancien-arbre-1

Ancien-arbre-2 - Copie

Ancien-arbre-3 - Copie

h21

h25

h25

h26

h27

SDSDS

SZSDFZFS

ZDZD

931270ecd7_50010171_bohr-heisenberg-aip-niels-bohr-library

don

 

1a686c3b37ddba12f5e282679288047b

62e74d09a526f5250c3c16f5bbb7d342

3a2057e1930aac61c9451db179973253

5aa85f74b15975d75e8a6d4e547b40b0

5c3e0b7842f37a0d63504d0a032ca422

5f6fce1a34d9027bdedb78ef0658a5af

9dbf5fc4a80275b619f44e3e7a8314d2

a37cf9c85664975cf3660c8f21f70899

a96a954487d536bd6f75942a6d02f5b9

a977356a4e04ae0cdaf4c67ca90d1939

ad9ee9f2e4a1d0e83945b78313c60f27

b7e27913185d0679a669ce0f634d95f0

Archives
31 juillet 2016

Découvrez-larsenal-des-plantes-qui-soignent

romantisme-mythologie-meduse-600px

La médecine par les plantes, ou « phytothérapie », est souvent considérée comme une médecine « douce », avec un brin de dérision.

Les plantes seraient « moins efficaces » que les médicaments. On pense à la verveine, au tilleul, à la camomille…

C’est ignorer que les plantes ne contiennent pas moins de 17 catégories majeures de produits actifs.

Les produits actifs sont ceux qui ont un effet sur la physiologie humaine. À haute dose, la plupart sont hautement toxiques.

À petite dose, et bien ciblés, ils peuvent avoir des effets remarquables pour la santé.

Ces 17 catégories sont : les phénols, les flavonoïdes, les huiles essentielles, les tanins, les anthocyanes, les coumarines, les saponines, les anthraquinones, les glucosides cardiaques, les glucosides cyanogéniques, les polysaccharides, les alcaloïdes, les glucosinolates, les substances amères, sans oublier bien sûr les vitamines, les acides gras et les minéraux.

Ce n’est pas rien !

Ce foisonnement explique les usages multiples des plantes. Sans vous faire un cours magistral, j’aimerais tout de même attirer votre attention cinq petites minutes sur les plus importantes de ces substances.

Je ne vous parlerai pas des huiles essentielles, des vitamines, des acides gras ni des minéraux. Ils ont déjà une place de choix dans pratiquement toutes mes lettres.

Parlons des actifs moins connus mais tout aussi importants pour la santé. J’ai sélectionné pour aujourd’hui, de façon parfaitement arbitraire , les alcaloïdes, les polysaccharides, les saponines et les flavonoïdes.

Ce sont des noms importants à connaître quand on souhaite maîtriser un minimum la médecine par les plantes. Faites ce petit effort de vous concentrer sur la suite. Vous ne le regretterez pas !

Prêt ? Alors allons-y !
Les alcaloïdes

Les alcaloïdes sont les premiers actifs à avoir été isolés par l’homme pour fabriquer des médicaments : la quinine issue d’écorce de quinquina, contre le paludisme ; la digoxine extraite de la digitale, pour le cœur ; la morphine extraite de l’opium, pour arrêter la toux et décontracter le patient.

Ce sont des molécules très actives. L’une d’elles, la vincristine issue d’une fleur de Madagascar (la Vinca rosea) est utilisée en chimiothérapie contre le cancer du sang (leucémie).

L’atropine, présente dans la belladone, dilate la pupille et permettait autrefois aux ophtalmologues d’examiner le fond des yeux.

Les alcaloïdes sont un des fondements de la médecine moderne. Par convention, on leur donne des noms en « ine » pour les reconnaître.
Les polysaccharides

Les polysaccharides sont, comme leur nom l’indique, des ensembles de molécules de sucre liées entre elles.

On en trouve dans toutes les plantes.

Elles n’ont pas forcément un goût sucré. Parfois, elles ne peuvent même pas être digérées, et provoquent des fermentations dans les intestins.

C’est pourquoi les personnes qui souffrent de ballonnements doivent essayer d’éviter les fruits qui contiennent des polysaccharides qu’elles n’arrivent pas à digérer (selon les personnes, cela peut-être les pommes, les prunes, les cerises, etc. Chacun doit faire ses propres tests).

En phytothérapie, les polysaccharides les plus importants sont les gommes et les mucilages visqueux qui se trouvent dans les racines et les graines des plantes.

Mucilages et gommes absorbent de grandes quantités d’eau et forment une masse gélatineuse qui calme les irritations de l’intestin, soignent la constipation et protègent les tissus enflammés. On en met sur les peaux sèches.

La plante la plus réputée dans ce domaine est l’orme rouge, un remède des Indiens d’Amérique parmi les premiers à avoir été adopté par les colons européens. Les Indiens utilisaient l’écorce interne de cet arbre pour soigner le mal de gorge, la toux, les irritations du tube digestif et diverses blessures ou inflammations cutanées.

Pendant la Guerre de Sécession américaine, les chirurgiens militaires l’utilisèrent massivement en cataplasme pour soigner les blessures des soldats. Actuellement, la FDA (autorités de santé américaines) reconnaissent son usage en pastilles et en sirop contre la toux et le mal de gorge [1].
Les saponines

Les saponines sont des substances qui, comme le savon, produisent de la mousse quand on les frictionne dans l’eau.

Les saponines comptent parmi les principaux constituants de nombreuses plantes médicinales.

Leur structure chimique est en effet proche des stéroïdes, c’est-à-dire de nombreuses hormones humaines : œstrogènes, cortisone, testostérone.

L’igname sauvage (Dioscorea villosa) contient des saponines stéroïdes à partir desquels fut fabriquée la première pilule contraceptive.

Cet exploit fut réalisé par le médecin américain Gregory Pincus en 1954. Mais il avait lui-même récupéré la substance utilisée par le médecin allemand Ludwig Haberland en 1922. Celui-ci procédait à des injections d’extraits d’igname pour bloquer l’ovulation de ses patientes. Le procédé, trop coûteux, avait été abandonné, mais la possibilité de bloquer l’ovulation grâce à une simple pilule eut un succès fulgurant. Ce n’est que plus tard – et à vrai dire tout récemment – que l’on a réalisé que perturber le cycle menstruel naturel de la femme entraînait des inconvénients.
Les flavonoïdes

Les fidèles lecteurs de Santé Nature Innovation connaissent forcément les flavonoïdes. Ce sont des pigments qui colorent les fleurs et les fruits en jaune ou en blanc. On en trouve beaucoup dans le citron.

Très antioxydants, ils sont particulièrement actifs pour maintenir une bonne circulation.

Le sarrasin et le citronnier contiennent par exemple de l’hespéridine et de la rutine, des flavonoïdes qui renforcent la paroi des capillaires.

Certains flavonoïdes ont des propriétés antivirales et anti-inflammatoires.

Les isoflavones que l’on trouve dans le trèfle rouge ont des effets œstrogéniques et sont efficaces dans le traitement de la ménopause.
Utilisez les vertus des plantes !

Il ne s’agit là bien sûr que d’un tout petit aperçu de la puissance des plantes pour la santé.

Ce n’est pas avec cette simple lettre, j’en suis conscient, que vous pourrez demain vous soigner et donner des conseils de santé à votre entourage, avec des plantes.

Il faut encore connaître les dosages précis, les préparations, et surtout l’infinie palette des plantes ayant un effet sur le cholestérol, l’arthrose, la peau, la digestion, le moral, le sommeil, etc.

C’est pour cela que nous publions chaque mois le journal Plantes & Bien-Être. Il vous introduit à la connaissance des plantes, et vous permet d’entrer en douceur dans ce monde de possibilités thérapeutiques.

Mais vous pouvez aussi commencer une formation en ligne à l’usage des plantes médicinales en vous inscrivant à l’Atelier des Plantes. C’est un cours en vidéo sur les façons de préparer les plantes médicinales pour pouvoir commencer immédiatement à soigner les petits maux mais aussi les plus graves maladies. Plus d’information ici.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis


https://www.santenatureinnovation.com/decouvrez-larsenal-des-plantes-qui-soignent/#moz

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité