Mystique et magie Le pouvoir des mots et La grammaire cosmique

puissance du verbe des mots divin

La fonction attribuée au verbe en magie islamique ne dérive pas de la simple idée que la parole véhicule une force, ou que la structure du langage correspond à celle de l'univers. Pour les ésotéristes musulmans, le monde sensible et le langage sont deux faces d'une même réalité. Les paroles prononcées ou écrites manifestent et accompagnent le déploiement en acte de la création. Les ouvrages d'al-Bûnî ou d'Ibn al-Hâjj Tilimsânî proposent des techniques où l'usage des noms et notamment des versets coraniques permet d'exercer une action sur des anges, des djinns ou des forces naturelles. Ces pratiques sont souvent assumées par des marabouts, soufis ou supposés tels ; mais chaque croyant peut y avoir accès et profiter des bienfaits du pouvoir secret de la parole sacrée.

Les mots contiennent une puissance que le créateur du verbe leur confère preuve que le verbe est d'essence divine
 
la preuve est que seul l'homme le vicaire terrestre a eut ce pouvoir sur les bêtes et sur les djinns ,c'est ici que la religion qui véhicule le verbe divin entre en ligne ,et déploie son utilité première en étudiant le bismillah des musulmans on comprend pourquoi il le prononcent dans chaque action, en mangeant en pratiquant leur ablution ,lorsque vous prenez votre douche faite ce test : verset l’eau sur votre tête et dite bismilah et ensuite votre épaule droite et ensuite votre épaule gauche bismillah qui veut dire au nom de dieu ,vous sentirez une énergie purificatrice traverser vos centre énergétique et ensuite allez au travail léger et faite cela avant de vous coucher vous serez protégé lors de votre sommeille, si vous faites des cauchemars faite le test sincèrement alors vous ferez de beaux rêves ,c'est la preuve absolu que Dieu existe et que les mots contiennent sa puissance qui se révèlent ,a ceux qui y croient c'est aussi simple que çà pas la peine de chercher là ou il n'ya que du vent resté simple et logique, et avancé en validant chaque processus généré et opéré par vos soins . je suis parti du postulat que la magie noire n’existe et ne fonctionne que par des mots ou incantations personne ne peux faire de la magie sans déclencheur signe de mains ou mot alors pour le bien, j’ai été persuadé que c’était logiquement pareil , mais a l’inverse au lieu d’utiliser des livres saint en utilise des livres écrits sous la dictée d entités désincarnés et négatives. en finissant cet article je suis tombé sur cette citation
" ’Chaque ordre de la réalité qui ne commence pas par la Basmala (Au nom de Dieu, Le Clément, Le Miséricordieux)) n’a pas de postérité’, puisque la Basmala est la clé des secrets de chaque sourate du Coran. Elle est l’Imam (conducteur) du verbe divin. Celui qui n’a pas d’Imam n’a pas de station spirituelle ici-bas comme lors de l’appel  : ’Au jour où Nous appellerons le nom de leur imam toutes les séries d’humains...’ (Coran, Sourate XVII, verset 71).
je comprends mieux la puissance qui se degage de cette formule .......
 
Si la magie existe et elle existe alors le bien a forcement édicté a son tour la vérité dans des livres révélés .......
 
je perçois certaines énergie comme vibration énergie subtil ou aura et lorsque jai testé ce processus en dehors de la sensation d’énergie qui circulait et apaisante , j'ai vu une énergie blanche tout autour de mon corps l'aura purifiée
 
qui devenait bleu en mode de méditation ,c'est a cela que la religion nous amenes à nous purifier se borner a commenter les religions sur les plans matériels et avec des cas ou nous avons a faire aux choses les plus abjectes est malhonnête et injuste .
 
On ne peut prétendre que le bien n’est pas dans l'homme ,quand  on parle que de violeur ou d'assassin ; ce serait aussi idiot , fort heureusement il ya de bonnes personnes sur terre , comme il yen a des méchantes et des perverses ...mais cela et le fruit de leur choix ,et de leur manque de cœur et d’éveil ,ils ne fonctionnent qu'avec les instincts les plus bas et déconnectés de la véritable énergie divine qui est le bien Absolu dans l'Amour ,le Respect et le Partage avec les autres ..rjames

 

 De nombreuses formes de pensée magique de par le monde accordent au verbe, proféré ou écrit, une part essentielle dans la symbolique et dans le déroulement du rite. Il arrive très fréquemment que ce verbe ait déjà, dans la cosmogonie, une fonction instauratrice : c'est par la parole que le Dieu origine de l'univers produit à l'existence les choses et les individus, qu'il les ordonne et les dirige. Par cette imitation sacrée qui fonde souvent la pratique culturelle et/ou la magie, l'homme de connaissance et de pouvoir peut à son tour manier cette parole instauratrice, dont la fonction n'est pas uniquement de fournir une information comme le fait le discours usuel, mais d'exercer une action sur le déroulent des processus vitaux.

2Ces considérations renvoient un écho tout particulier en climat culturel islamique, où la Parole joue un rôle religieux de premier plan. Le Coran est reçu comme un message divin « dicté » pour ainsi dire au prophète Muhammad par l'Ange, et dont chacun des mots, des phrases et des versets a été voulu et construit par l'intention divine. En récitant à son tour le texte du Coran, le simple croyant ré-actualise la descente du Verbe sur terre ; il prend en quelque sorte la position de l'ange de la révélation. Les mots qu'il articule ne sont pas assimilables à une simple récitation liturgique, car ils sont tout chargés du pouvoir de l'énergie divine même qui les a proférés. Par cette récitation du Coran, le Musulman pratiquant s'approprie l'énergie divine, il se laisse compénétrer par son efficience surnaturelle. On comprendra sans peine que cette valeur quasi sacramentelle accordée à la lecture du Coran ait dès les premières générations de l'Islam glissé vers des pratiques plus utilitaires, et qu'on ait utilisé des versets à des fins de guérison ou de divination.

3L'idée que nous voudrions avancer et illustrer ici est qu'en climat islamique, la parole n'est pas seulement un élément parmi d'autres dans les pratiques « occultes », mais qu'elle y exerce une fonction d'encadrement et de structuration de l'ensemble de la pensée et de l'agir magique. Il existe certes, comme partout dans le Proche-Orient antique et moderne, une magie sympathique où la pensée et les pratiques se meuvent selon des rapports d'analogie. De même, le rôle des considérations astrologiques est omniprésent dans la plupart des textes de quelque importance. Toutefois, il apparaît que la magie du verbe précède et informe ces autres formes de raisonnement. C'est ainsi que les signes du zodiaque, les planètes ou les maisons lunaires sont « marqués » par des lettres distribuées sur chaque zone de l'espace dont elles désignent les qualités spécifiques. En effet, elles ne représentent pas seulement des signes, des repères pour l'action céleste qui est désignée, mais sont des matrices de ces actions en quelque sorte, qui sont ontologiquement supérieurs aux astres. La tradition soufie y voit souvent des hiérarchies supérieures d'anges.

  • 1 Shams al-ma’ârif wa-latâ’if al-’awârif, Matbaa Mustafa Muhammad, Le Caire, s.d., ici Sh. M. ; et S (...)

4Cette prééminence de la magie littérale sur les autres formes d'action occulte est surtout sensible dans les textes plus tardifs. Les premiers grands traités de la littérature magique arabe (comme l'œuvre de Ibn Wahshiyya, ou le Ghâyat al-hakîm du pseudo-Majrîtî) dépendaient encore notablement de modèles antiques, et faisaient une part plus importante aux forces astrales ou aux « propriétés intrinsèques » (khawâss)des substances. Les textes plus récents, et dont se servent le plus souvent les praticiens modernes des sciences occultes, se fondent par contre pour l'essentiel sur la composition de formules, de talismans, de rituels etc. à partir de noms divins, de certains versets, de certaines lettres tirés du Coran ; comme si toute magie dans le monde représentait en quelque sorte un prolongement, une réverbération de la parole divine adressée aux terriens. Nous référerons ici plus particulièrement au Shams al-ma'ârif de Bûnî (13e siècle), et au Shumûs al-anwâr d'Ibn al-Hâjj Tilimsânî (14e siècle)1.

La grammaire cosmique

5Le nom d'une chose ou d'une personne est considéré, dans nombre de systèmes magiques, comme l'expression de son essence même. C'est également le cas pour nos textes de magie musulmane. Mais celle-ci insère cette croyance dans une vision sous-jacente plus générale, à savoir que l'ensemble des lois régissant l'univers obéissent à une sorte de syntaxe universelle, comprenant ses noms (les essences), ses adjectifs (les accidents), ses verbes (les processus de transformation). Or cette parole cosmique est parallèle à la parole humaine. Pour présenter les choses autrement, on pourrait dire que la langue humaine (il s'agit ici bien sûr de l'arabe) est un reflet du même ordre, de la même composition, de la même sagesse divine qui structure le monde entier. Ce qui engendre deux conséquences. D'une part, cela implique que celui qui connaît les secrets de la langue humaine pénètre dans les secrets les plus profonds de la création surtout si sa méditation porte sur la parole la plus pure, la plus divine qui puisse s'écouter sur terre, à savoir le Coran. D'autre part, cela suggère que l'homme connaissant la structure intime de cette langue, ayant compris que chaque lettre est, à son plus haut degré, un ange, se trouve par le fait même investi d'un pouvoir vaste (Sh. M. : 14,63,75).

  • 2 Ibn Arabi, dans le 2ème chapitre des Futûhât al-Makkiyya consacré à la science cachée des lettres, (...)

6Commençons par la définition de cette métalangue magique. Comment l'aborder ? Il n'existe bien sûr pas d'enseignement en tant que tel. La tradition soufie orale et les quelques textes que nous possédons font état de l'explication que des maîtres ont fourni sur tel ou tel point particulier ; mais il semble surtout que la « science des lettres » s'acquière par de longues méditations individuelles, suscitant la germination progressive de significations ésotériques dans l'esprit du méditant qui se présentent alors à lui comme autant d'inspirations, d'illuminations intérieures accompagnées ou non de visualisations2.

7Mais ce caractère inspiré et assez arbitraire de l'apprentissage de la science des lettres n'a pas empêché cette dernière de se doter d'un certain nombre de principes et de règles stables. Le monde a selon nos textes été créé à partir des 28 lettres de l'alphabet arabe, qui ont composé les 99 Beaux Noms de Dieu (qui sont les matrices de tous les êtres créés), puis se sont réparties dans l'ensemble du cosmos. Chaque constellation du Zodiaque, chaque corps céleste, chaque heure du nycthémère se trouve affecté d'une ou plusieurs lettres qui sont ses « patrons », son ange recteur. Réparties selon les Qualités Elémentaires (lettres chaudes, sèches, froides, humides), les lettres structurent également les lois physiques du monde sublunaire. Il n'est pas un aspect de la vie matérielle ou psychique de chaque être humain qui ne puisse être traduit selon cet alphabet cosmique, ce repérage servant bien entendu aussi de diagnostic (Sh. M. : 5 & s., Sh. A . : 77 et Lory, 1989b).

8La lecture attentive du Coran vient enrichir constamment ce type de spéculation. On tiendra compte du rôle des lettres lumineuses (lettres séparées mises en exergue de certaines sourates) opposées aux autres, « ténébreuses ». On relèvera quelles lettres font partie de la première sourate, la Fâtiha, et quelles autres en sont absentes. Partant de l'idée plus ou moins exprimée que le verbe coranique attire la présence des anges, que ses sourates, versets ou lettres sont elles-mêmes, au plus haut niveau de l'être, des entités angéliques (cf. Ibn Arabi, 1988 : 454 & s., et Sh. M. : 14), la récitation répétée ou la composition de talismans cherchera à comprendre et maîtriser cet influx d'en haut. La méditation prendra appui ici sur des spéculations arithmologiques parfois extrêmement complexes cherchant à traduire les lettres considérées en nombres (le nombre étant 1'« esprit » de la lettre), puis à ramener ces nombres à des noms prononçables. A chaque fois, l'intention sera voisine : puisque tout ce qui advient dans notre monde sensible est le résultat d'interactions survenant dans les mondes supérieurs, l'activité magique cherchera à intervenir directement dans ces zones subtiles « avant » la manifestation de l'événement attendu ou redouté (Sh. M. : 57-59).

  • 3 C'est à dire dans des cas de « possession angélique », où une entité spirituelle se manifeste par l (...)
  • 4 Cf. Bûnî, 1956 : 91 sq. ; Sh. M. : 32. Le cas de A.A. al-Dabbâgh (XVIIe-XVIIle siècles) est plus ri (...)

9La langue arabe devient ici un support matériel concret pour la découverte et l'appropriation de niveaux de langage supérieurs. La compréhension et le maniement de la « langue des anges » est certes un domaine bien trop insaisissable pour qu'on puisse en parler avec précision. Nos textes y font allusion parfois en appelant cet idiome surnaturel al-suryâniyya, le syriaque. Il ne s'agit pas ici bien sûr de la langue araméenne occidentale désignée usuellement par ce terme, mais d'un mode de communication angélique qui se manifeste parfois dans les hadra soufies sous forme de phénomènes de glossolalie3. Nos auteurs se bornent à nous signaler à ce sujet qu'en suryâniyya, chaque lettre prise isolément est signifiante, porteuse du sens matriciel qu'elle diffuse dans les mondes inférieurs. Le Coran lui-même peut donc être « traduit » en suryâniyya, ce dont certains auteurs fort différents comme Bûnî en magie et 'Abd al-Azîz al-Dabbâgh dans le domaine de la mystique nous fournissent des échantillons4. Il s'agit bien sûr à chaque fois d'inspirations individuelles, ou de données de tradition qui ne laissent aucune prise à l'induction pour un observateur extérieur.

10Mais le sens supérieur de l'arabe coranique, comme celui de la langue des anges, relève en fait d'un autre ordre, celui du nombre. Le nombre, nous le disions plus haut, est l'esprit de la lettre, celle-ci prenant la fonction du corps pour le nombre – corps subtil si elle est prononcée, corps physique si elle est écrite (Sh. M. :6, 78). Nous retrouvons des intuitions de base du pythagorisme, du platonisme du Timée, de plusieurs spéculations gnostiques, et bien sûr de la kabbale hébraïque. L'important pour nous est de noter l'aspect profondément islamique de ces spéculations arithmoloqiques. Celles-ci se déroulent selon la valeur numérique des lettres arabes et selon des données coraniques : ainsi p. ex. le nombre des lettres de la basmala, des lettres isolées, etc. (Sh. M. : 31s, 39s & 58). La dialectique du pair et de l'impair y est guidée par la théologie unitarienne de l'Islam classique (Sh. M. : 60, 76). L'origine comme la finalité de la science musulmane des lettres repose donc sur une démarche numérologique qui lui est propre.

Le pouvoir des mots

  • 5 Sur cet aspect de l'œuvre de Jâbir, cf. Paul Kraus, 1986 : 223 s., et Pierre Lory, 1989a : 124 s.

11De l'évocation de cette « grammaire de l'univers », on peut donc inférer que la connaissance profonde, ésotérique du langage donne accès à la connaissance des secrets de la nature. C'est très exactement ce que s'était proposé d'accomplir et de décrire l'école d'alchimistes placée sous le patronage de Jâbir ibn Hayyân. Pour elle, l'analyse méthodique de la composition de chaque substance, de la nature de chaque lettre (chaude ou froide, humide ou sèche) permettait de déterminer avec précision la composition intime de chaque minéral ou substance organique5. Mais il y a plus, car la science des lettres ne se présente pas comme un simple savoir, elle entend conférer un pouvoir réel sur l'objet ou la personne nommée.

12C'est en effet une croyance très répandue, peut-être même universelle, que la profération du nom peut exercer une influence sur le nommé, le nom donnant en quelque sorte l'essence, le germe ontologique de chaque existence particulière. La magie en terre d'Islam a beaucoup développé ce type de considération, qui fut appliqué dans des domaines variés, suivant des modalités très différenciées. Cette efficacité du nom a été invoquée jusque dans la médecine populaire telle qu'elle est rapportée par exemple par Suyûtî dans son Kitâb al-rahma fî al-tibb : pour soigner une fièvre, donc un excès de chaleur, on pourra avoir recours à un talisman ou à une formule jaculatoire où domineront les lettres froides. Dans un tout autre domaine, celui de la mystique du tasawwuf, le disciple reçoit un nom divin à réciter comme dhikr personnel, et le contenu même de ce nom (p. ex. yâ Latîf, « ô Bienveillant ») est censé induire une transmutation progressive de la personne du récitant, qui se dépouille de ses qualités purement humaine pour s'assimiler la bienveillance même de Dieu (Sh. M. : 140).

13Mais l'application la plus fréquente de la puissance du mot dans la magie islamique concerne en fait l'invocation des esprits. Ces derniers sont désignés par le terme assez général de rûhâniyyât, qui peut se rapporter à des catégories d'entités assez différenciées, principalement aux différentes classes d'anges, lesquels sont également appelés ‘ulwiyyât, les êtres d'en haut, car résidant dans les différentes sphères célestes ou plus haut encore, près du Trône divin (Sh. M. : 63 ; Sh. A. : 75& s., 179). Mais les invocations et talismans les plus usuels s'adressent plus simplement aux sufliyyât, terme désignant parfois des anges de rang inférieur, et le plus souvent les djinns, êtres vivant sur terre comme les hommes, et comme eux de vertu variable, potentiellement pécheurs sans être pour autant systématiquement malfaisants. Enfin, la parole magique peut également s'adresser aux shayâtîn, démons plus nettement maléfiques de la compagnie d'Iblîs ; mais nos textes sont singulièrement discrets sur ce genre de pratiques glissant dans la magie noire la plus répréhensible au regard de la Loi.

14C'est ici que l'efficacité accordée au nom se manifeste dans toute son ampleur. A lire les textes de Bûnî ou de Tilimsânî, on constate que le praticien qui accomplit son rituel magique dans les règles peut imposer sa volonté de façon pratiquement illimitée aux djinns : par la parole il les rend visibles, par la parole il les contraint, même contre leur gré, d'accomplir sa propre volonté sans contrepartie réelle de sa part. Ces djinns sont appelés souvent « serviteurs de (tel) Nom ». Il suffit de connaître celui-ci et de savoir s'en servir pour obliger le djinn à partir (exorcismes, guérisons) ou au contraire à demeurer dans un endroit, à fournir des informations (cas de la divination), à accomplir des prodiges etc. Il peut s'agir d'un des 99 Beaux Noms de Dieu, mais aussi du nom propre d'un ange supérieur ou du djinn lui-même, ou encore d'une formule magique donnée telle quelle, dont le sens n'est pas explicité.

  • 6 La puissance conférée sur les djinns en particulier est inconditionnelle (Sh.A., 6 et s, 16), et ce (...)

15Les purifications rituelles et souvent les prières et les jeûnes sont requis, mais il semble toutefois que ce soit l'accomplissement correct de l'acte magique qui assure son efficacité, et que celle-ci ne soit donc directement liée ni au mérite d'une piété ou d'une vertu personnelle, ni à une sainteté particulière accordée par Dieu. Les actes évoqués dans nos manuels de magie sont d'ailleurs eux-mêmes souvent éloignés des préceptes fondamentaux de la religion : ainsi lorsqu'il s'agit de rendre malade son ennemi, voire de le faire mourir6. L'efficacité du rite ne dépend apparemment pas non plus d'un échange entre le magicien et le djinn, ce dernier devant obéir à l'ordre qui lui est impéré sans contrepartie apparente.

16Or cette maîtrise conférée au magicien à l'égard des djinns, des sufliyyât, se retrouve en fait également dans ses rapports avec les anges et les entités supérieures. Certes, les invocations sont plus respectueuses, les rites plus exigeants notamment dans le respect des rythmes astrologiques. Mais nulle part n'apparaît l'éventualité qu'un ange puisse refuser d'accomplir l'injonction qui lui est adressée, fût-il l'un des quatre archanges porteurs du Trône.

17L'assimilation la plus complète entre sainteté et compétence en magie littérale apparaît dans l'idée que, par la connaissance de formules de prière appropriées, le praticien en magie peut s'attirer les faveurs du Dîwân al-Sâlihîn. Il s'agit de l'assemblée des plus grands saints des temps passés, présidée par le prophète Muhammad lui-même, et qui joue apparemment un rôle de relais de l'initiative divine, intervenant dans les affaires terrestres pour guider ou guérir, avertir ou châtier, ou simplement pour intercéder auprès de Dieu. Certaines formules permettent d'acquérir leur soutien, leur science ou leur pouvoir, voire même de devenir membre de leur assemblée (Sh.A. : 9, 14-15, 65). Le magicien obtient donc pour lui la capacité de participer aux plus hautes instances décidant du sort de l'humanité.

18Il va en fait même jusqu'à suggérer implicitement qu'il se trouve investi d'une véritable puissance divine, puisque c'est au(x) Nom(s) de Dieu qu'il convoque et asservit les djinns, qu'il obtient le concours des anges et des saints (Sh.A. : 16). Son attitude n'est donc pas directement assimilable à de l'impiété ou de la mégalomanie, puisqu'il entend simplement faire usage de moyens d'agir qui lui ont été accordés par le Créateur, prolongeant la volonté de Celui-ci, sans s'y opposer ou lui substituer la sienne propre. On aurait tort, nous semble-t-il, de juger cette attitude selon une perspective théologique et juridique. Nous sommes cependant conduits à regarder d'un peu plus près les rapports entre ces pratiques magiques et les comportements et idées plus strictement religieux en Islam.

Mystique et magie

  • 7 Sans même parler des pouvoirs surnaturels qui étaient attribués, de son vivant, à la personne même (...)

19Si les théologiens musulmans ont pour la plupart récusé la pratique de la magie, la jugeant au mieux comme inutile, au pire comme une blâmable impiété, passible dans certains cas de la peine capitale, la réalité sociale est en fait beaucoup plus nuancée. Nous ne faisons pas ici seulement allusion au phénomène du « maraboutisme » tel qu'il a été décrit au Maghreb et en Afrique soudanaise ces derniers siècles, car si l'on interroge les premiers documents qui nous ont fait connaître l'émergence du soufisme en Islam, on s'aperçoit combien la notion de « sainteté » (gardons ce pis-aller pour traduire walâya)a été dès le départ liée à des manifestations préternaturelles de façon très étroite7. Certes les hagiographes les plus soucieux de démontrer le caractère orthodoxe et honorable du tasawwuf ont souligné qu'il s'agissait de pures grâces divines (karâmât). Mais il n'est pas sûr du tout que le public non soufi ait perçu les choses de cette façon, et des personnages historiquement déjà bien connus comme Dhû al-Nûn Misrî ou Hallâj ont été accusés par leurs adversaires de magie vulgaire et de sorcellerie, tandis que leurs admirateurs voyaient en eux les dépositaires de sciences ésotériques d'origine divine.

20L'opinion du théologien, comme celle de l'historien de la pensée, se fonde le plus souvent sur un jugement normatif. Chaque discours, même religieux ou magique, étant repéré, classé, devait se rapporter à une zone bien précise de la réalité sociale ou du psychisme. On a de ce fait souvent abouti à exclure l'une de l'autre des attitudes logiquement incompatible, mais pratiquement assumées et vécues simultanément, comme p. ex. la foi musulmane et les pratiques occultes. La coalescence entre soufisme et pouvoir magique apparaît plus clairement, me semble-t-il, si l'on prend en compte les données suivantes :

  • 8 Selon al-Bûnî, reprenant une sentence déjà très répandue avant lui, la basmala est au croyant ce qu (...)

21– D'abord, tous les « magiciens », auteurs ou consommateurs de textes occultistes de la période considérée (le bas Moyen-Age), ont certainement été des Musulmans et des Soufis complètement sincères. On ne distingue plus chez eux de relents de données païennes (comme chez Ibn Wahshiyya), et même l'astrologie se trouve comme « encadrée » par des considérations sur les 99 Beaux Noms de Dieu. Qu'ils aient été plus ou moins intéressés par l'argent ou le pouvoir est une autre question. Mais il me semble hors de doute qu'ils se voulaient, se pensaient Musulmans ; plus encore, qu'ils se considéraient comme les dépositaires des plus hautes sciences dérivant de la révélation coranique, et d'un pouvoir prolongeant celui de Dieu8.

  • 9 En effet, souligne Bûnî, la magie licite n'apporte que bénéfices dans l'au-delà pour le croyant (Sh (...)

22– Ensuite, il semble loisible d'attendre de l'adhésion au Coran des bienfaits surabondants, et ce non seulement dans l'Au-delà avec les récompenses promises aux croyants vertueux, mais également au cours de notre vie d'ici-bas. Le texte sacré lui-même le suggère. Le hadith est également prolixe pour décrire les avantages attachés au jeûne et à la prière, avantages qui commencent dès le moment de la pratique. La mort physique marque certes un passage important, mais dès son entrée en Islam, le croyant se trouve être l'objet de la miséricorde divine ; les joies terrestres qu'il pourra connaître seront donc comme une anticipation du bonheur également sensible qu'il connaîtra dans le Jardin. Confectionner des talismans à l'aide de versets coraniques ou de noms divins n'a donc rien d'aberrant ou de blasphématoire : quel mal y aurait-il à puiser à cet océan de force et de grâces divines que manifeste le Verbe divin9 ?

23– Par ailleurs, l'accusation de culte rendu aux djinns, voire aux démons, qui est souvent lancée contre les praticiens des diverses sciences occultes, est peu justifiée, hormis sans doute certains cas de magie noire. Certes, le commerce avec les esprits (istihdâr al-rûhâniyyât) est l'un des aspects majeurs dans les pratiques de la magie musulmane. Mais il ne s'agit nullement d'un culte rendu à ces entités, ni non plus, a fortiori, d'une adoration concurrente de celle due à Dieu. Les rûhâniyyât, nous l'avons vu, sont contraints d'obéir au magicien, non en vertu d'une autorité propre que posséderait celui-ci, mais à cause du pouvoir du nom divin ou du talisman en dérivant. C'est au nom de Dieu, par son pouvoir, que l'opération magique a lieu. Il y a donc là une différence essentielle avec la magie pré-islamique, où les djinns notamment étaient invoqués pour servir d'intermédiaires, voire d'intercesseurs entre les hommes et Dieu, et où ils occupaient par le fait même une fonction autonome et même une position de force par rapport à leurs « adorateurs » ; c'est du moins ce qui ressort d'une série de citations coraniques et de mentions dans la littérature du hâdith et dans la Sîra (cf. à ce sujet : Lory, 1988 : 86 & suiv., Chelhod, 1964 : 70 et 79 & suiv., et Wellhausen, 1897 : 149-172).

  • 10 Nous plaçons cette expression entre guillemets, car l'observation précise montre bien qu'il n'exist (...)

24Plus positivement, on peut considérer que la sainteté dans le soufisme « populaire »10 est vue comme un accroissement simultané de la connaissance et du pouvoir surnaturel. Être saint, ce n'est pas seulement avoir acquis, par dévotion ou par grâce divine, un état de proximité purement mentale à Dieu. La conscience populaire n'imaginerait pas que cet état de proximité n'induise pas nécessairement des effets dans les mondes subtils et physiques, que la profusion de baraka qui en résulte ne se manifeste pas à l'extérieur par des guérisons, des prédictions, ou la simple diffusion d'un esprit de paix et de sérénité. Comment une personne récitant des invocations, coraniques ou non, des milliers de fois par jour, ne finirait-elle pas par aimanter autour de sa personne physique un faisceau de présences angéliques et de forces célestes ? L'arrivée de phénomènes surnaturels auprès des awliya’, de leurs proches ou de leurs tombes devient dès lors un phénomène sinon « normal », du moins attendu. Le comportement même du saint n'est apparemment pas lié à un modèle unique. Il peut être ascète ou vivre dans le confort, ermite ou chef de guerre : le pouvoir qu'il transmet semble transcender sa propre personne et ses propres défauts apparents, voire ses échecs.

Conclusion

  • 11 En fait, on peut trouver des invocations ou des talismans qui garantissent l'entrée dans le paradis (...)

25Il n'est pas toujours aisé pour autant d'évaluer le rapport exact entre attitude religieuse et pratique magique. Il semble en tout cas clair que la magie évolue dans une zone de la vie nettement profane : amour et guérison, argent et pouvoir sont les thèmes principaux qui lui sont attachés. Quant au salut de l'homme post mortem, il relève de l'exclusif vouloir divin : aucune invocation, aucun sacrifice, aucune intercession auprès des awliyâ’ ne vient déroger à ce principe11. Le saint peut guider dans une prise de décision, soulager telle ou telle souffrance, alléger un fardeau. Mais il ne peut pas forcer la mesure décidée par la Providence, même auprès de ses disciples sur la voie soufie qu'il s'est chargé de guider au seuil de la Présence divine. Son action est un simple prolongement du vouloir divin, mais qui rend ce dernier singulièrement plus concret pour les croyants ordinaires.

26Au total, on constate que les pratiques magiques sont venues occuper l'espace précis qui avait été laissé vide par l'Islam littéraliste et le fiqh. Celui-ci prenait en charge tout ce qu'il est nécessaire de savoir et de faire en vue de l'agrément divin et de l'obtention de la récompense du Paradis, et ce par une Loi applicable uniformément pour chaque être humain. Les soucis et les détresses purement individuels, les besoins de soulagement immédiats, la nécessité de nourrir des espoirs simplement terrestres, tout ce qui pèse au jour le jour sur notre condition présente d'êtres humains, cela a été pris en charge par ces « hommes de pouvoir » que l'on hésite parfois à appeler des saints, mais qui sont venus apporter à de nombreuses couches de la société musulmane la dimension qui leur manquait : celle d'un surnaturel qui soit proche, domestique en quelque sorte, aussi riche en force et en potentiel que la vie sensible en est pauvre, un surnaturel qui s'adresse à chaque consultant, particulièrement, pour lui redire que sa vie est une promesse unique que Quelqu'un a prononcé devant Ses anges.

Haut de page

Bibliographie

Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.
Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI.

Ahmad ibn al-Mubârak (1984) Al-Ibrîz min kalâm sayyidî ’Abd al-’Azîz, Damas, ed. M. ’A.al-Shammâ’, vol. 1.

Bûni, Ahmad ibn ’Alî (s.d.) Shams al-ma ârif wa-latâ if al- awârif, Matba’a Mustafa Muhammad, Le Caire.

Bûni, Ahmad ibn ’Alî (1956) Sharh al-Jaljalûtiyyaal-kubrâ, dans Al-Usûl wa-dawâbit al-hikma, s.l., éd. A.A. Ibn Shaqrûn.

Chelhod, Joseph (1964) Les structures du sacré chez les Arabes, Paris, Maisonneuve et Larose.

Depont, Oscar et Coppolani, Xavier (1897) Les confréries musulmanes, Alger.

Ibn Arabi (1988) Les Illuminations de La Mecque, Paris, Sindbad.

Ibn al-Hâjj Tilimsânâ (s.d.) Shumûs al-anwâr wa-kunûz al-asrâr, Al-Maktaba al-falakiyya al-’ilmiyya, Beyrouth.

Kraus, Paul (1986) Jâbir ibn Hayyân. Contribution à l'histoire des idées scientifiques dans l'Islam, Paris, Les Belles Lettres.

Lory, Pierre (1988) « Sur la notion de Dieu dans la religion arabe anté-islamique », Cahiers d'Etudes Arabes, 2, p. 86 et suiv.

Lory, Pierre (1989a) Alchimie et mystique en terre d'Islam, Lagrasse, Verdier.

Lory, Pierre (1989b) « La magie des Lettres dans le Shams al-maârif d'al-Bûnî », Bulletin d'Etudes Orientales, XXXIX-XL.

Wellhausen, J. (1897) Reste arabischen Heidentums, Berlin.
DOI : 10.1515/9783110834161


KRYEON Pauvres enfants indigo!

be5

Dans ce bulletin, nous traitons d'un nouveau produit psycho-ufologique très en vogue actuellement en provenance d'outre atlantique. Entités, archanges, révélations d'outre tombe et d'extra terrestres, hindouisme sauce new age, médecines parallèles, géniocratie et conceptions particulières de la génétique humaine sont au programme. Cela se présente sous différentes appelations : Kryeon, Kryon, EMF Balancing. Son fondateur Lee Carroll propose une doctrine très particulière d'éducation des enfants dont l'aura de couleur indigo les désignerait comme des surhommes ou des dieux. Ainsi la notion de race basée sur la couleur de peau est dépassée. L'espèce humaine d'essence vulgaire comporte une aura de couleur quelconque, alors que la race spirituelle des génies est marquée d'une aura bleue indigo. Des adeptes adultes sont formés pour les détecter et pour conduire les parents dans l'éducation très spéciale de ces enfants Indigo qui ne doivent pas se mêler aux autres enfants qui seraient de niveau inférieur. Autre problème dont on peut craindre de fâcheuses inductions dans le psychisme des enfants : on inculque aux parents que s'ils ne se soumettent pas aux enseignements de l'entité Kryeon , leurs enfants qui ont été détectés indigos, risquent de développer des tendances suicidaires.

KRYEON
Enfants en danger psychologique

Préambule

Les textes qui sont des citations émanant de Lee Carroll, de ses associés ou de ses émules qui accommodent ou adaptent parfois les croyances de leur gourou-prophète à leur business personnel (Guérisseurs Reiki, psychothérapeutes, voyants, formateurs en développement du potentiel humain etc.) ; nous les introduirons, selon l'opportunité, par la lettre " Kryeon ". Nous avons pris la liberté, dans un soucis de clarté et de concision, d'écourter certains textes produits par les kryeonistes ; néanmoins, nous disposons des textes intégraux non remaniés et pouvons faire en sorte que ceux qui le désirent puissent y avoir accès. C'est nous qui mettons certains passages en gras.Généralités sur l'ère des surhommes et de l'efficacité

 Certains dans le passé ont annoncé le retour du religieux. Et effectivement, une nouvelle forme de religiosité semble se diffuser " homéopatiquement ", mais massivement en Occident. Ce qu'elle a de nouveau c'est l'objet du culte. Le Dieu du XXIème siècle c'est l'homme. Ceci aurait peut-être ses racines chez Auguste Comte inventeur d'une religion " androlâtre " originale à l'époque de la Révolution française. Mais dans le passé encore récent, cette nouvelle religiosité exprimée par le nazisme de la manière la plus extrême et caricaturale, semble n'avoir pas incité à la prudence nos contemporains de plus en plus séduits par les rites magiques ou sataniques pourvu qu'ils soient réputés efficaces. Quoiqu'il en soit, nous constatons que notre époque actuelle ne laisse guère de place aux faibles. Dans tous les domaines, il faut être le plus performant, jeune, intelligent, créatif, en forme physique et beau. Certaines entreprises ont d'ailleurs des méthodes de recrutement très exigeantes et forment leurs cadres comme des GIs. Comment s'étonner alors que la population dans son ensemble ne soit pas influencée par de tels modèles proposés ou suggérés d'idéal humain et social. Faute de parvenir à ce top niveau social, il est toujours possible de se rabattre sur l'illusion d'être le meilleur : c'est sur ce créneau que se placent les sectes actuelles.
La plupart des sectes dites du " nouvel âge ", saisissent l'opportunité de ce gigantesque marché des laissés pour compte, ou des cadres fatigués de lutter, pour leur offrir le repos de l'illusion. Devenir un Dieu est facile car il n'y a aucun diplôme à avoir, aucun concours à réussir, il s'agit seulement de s'en convaincre. Il n'est pas étonnant que la plupart des sectes prétendent proposer des méthodes (de méditation, prières , pratiques rituelles etc.) efficaces et " qui marchent " comme des distributeurs de bénédictions ou de super-pouvoirs. Tout le monde sait bien que dans le domaine spirituel (y compris ufologique), on ne peut rien prouver. Les prêtres du New age excellent dans l'art de vendre la sagesse bouddhiste ou celle des anciens, des super-pouvoirs (voyance, guérison etc.), des états de conscience supérieurs, des voyages astraux, des médecines parallèles se basant sur des croyances occultes, la connaissance globale de l'univers, la découverte de ses origines divines et en développer les qualités, les mystères ou secrets connus des seuls initiés, et beaucoup de vent encore.
Pour réaliser sa divinité l'adepte va ensuite devoir se purifier (donc sanctifier) tout azimut. Pour purifier les viscères, il jeûnera, mangera végétarien, végétalien, cru ou macrobiotique, pratiquera l'hydrothérapie du colon, pour purifier son habitation, il pratiquera le Feng shui, pour purifier sa vie sexuelle, il pratiquera soit la magie sexuelle, soit le tantrisme, soit l'abstinence, soit la méditation sensuelle, pour se purifier de son entourage, il s'écartera des personnes peu ouvertes à la spiritualité, pour se purifier globalement corps et âme, il pratiquera Okyomé, le Reiki, la méditation, les mantras, les japas, et pour purifier son cerveau et son mental, il évitera tous les polluants...

Le thème rebattu des extraterrestres

 Dans ce contexte, les prophètes ufologues se situent souvent sur le créneau du catastrophisme écologique (parfois justifié) et apocalyptique tout en prônant des solutions généralement aberrantes. La résolution des problèmes mondiaux et le salut individuel passent toujours par l'obéissance aux révélations des extraterrestres et autres entités communiquées au prophète et diffusées au travers de livres, seuls objets palpables et payables d'avance en plus de la bimbeloterie publicitaire habituelle (symboles, médailles, grigris, etc.), des conférences et des stages.
Ils adorent aussi les thèmes ayant trait à l'amélioration de la race humaine en proposant des manipulations génétiques censées aboutir à l'avènement d'une espèce humaine parfaite, donc supérieure ou plus évoluée. Leurs dieux sont souvent fait de chair et d'os tels que les extraterrestres ou " Elohim ", ère androlâtrique oblige, auxquels l'adepte n'aura pas donc de mal à s'identifier et allant même dans les cas extrêmes jusqu'à s'immoler comme on l'a vu avec l'Ordre du Temple Solaire ou avec Heaven's gate, autres sectes ufologues.

Les soi-disant nouveautés du kryeonisme

Kryeon : "L'atelier holosynthèse préconise un modèle nouveau et original de l'être humain ainsi qu'une approche pratique visant à permettre de profondes expériences d'éveil et de transformation de la conscience ".
Qu'est-ce ça veut dire tout cela ?

La seule nouveauté dans ce baratin, c'est le mot holosynthèse (synthèse globale). En fait l' éveil fait référence à l'état de Bouddha et les soi-disant états de conscience modifiés sont revendiqués par une multitude de gourous, de groupes de type nouvel âge et sectes (la Méditation Transcendantale, l'Institut gnostique universel, Bhagwan Osho Rajneesh, la Scientologie...).

Ce sont des conceptions bouddhistes et hindouistes dévoyées et cuisinées à la sauce extraterrestre.

 Donc, comme le disait Salomon dans ses proverbes : "Rien de nouveau sous le soleil ".
Avec cette histoire de Kryeon archange extraterrestre, Carroll Lee nous ressasse un scénario maintes fois utilisé par des centaines d'autres gourous ufologues. Toujours la même recette de syncrétisme type New age : un mélange de croyances hindouistes, théosophiques, de gnose et de paganisme et de méta-psychologie bizarroïde. La Scientologie a déjà utilisé ce bon vieux truc avec son méchant extraterrestre Xénu et Raël de même avec ses " Elohim ".
Lee Carroll nous réchauffe un plat que nous connaissons déjà très bien et qui fait recette dans des milliers de groupes différents et concurrents dans le monde, dont voici les ingrédients habituels :

  1. Affirmer que le message reçu de l'entité ( invisible aux autres) est totalement nouveau. En fait, il ne s'agit que de changer les termes du vocabulaire pour répéter ce que beaucoup d'autres ont déjà dit.
  2. Disqualifier indirectement la concurrence de ceux qui se prétendent aussi contactés par des entités divines invisibles, soit en racontant qu'il existe plusieurs peuples d'extraterrestres (ou différentes catégories d'anges ou d'entités) plus ou moins évolués et s'attribuer l'espèce la plus avancée.
  3. Révéler qu'une catastrophe est imminente et que les E.T. ou autres entités vous ont donné la marche à suivre pour y échapper et pour sauver le monde.
  4. Insister sur le fait qu'il faut profiter de l'aubaine tout de suite, car le salut est actuellement en soldes et que bientôt il sera trop tard, le produit sera épuisé ou sinon le prix à payer sera très élevé.
  5. Enfin, si vous avez souscrit à ce contrat, c'est le signe que vous êtes un élu, un grand destin vous attend, le monde a besoin de vous. Il a un besoin absolu d'être averti pour son salut. Il suffit donc de diffuser les ouvrages du gourou et de ses compères. Bref , la leçon de la fameuse fable de la Fontaine " Le corbeau et le renard " est toujours d'actualité.
  6. Les garanties que propose généralement ce genre de contrat d'assurance spirituelle :
    - L'adepte est enfin assuré de connaître le vrai amour fraternel et le vrai bonheur
    - Il va développer des super pouvoirs (guérison, transmission de pensée etc.) et sera en bonne santé.
    - Il sera l'un des dirigeants de l'âge d'or à venir qui est vraiment imminent.
    - Il échappera aux catastrophes à venir.
    - Son niveau de conscience va s'élever à un niveau supérieur et il sera, de ce fait, apprécié et respecté de tous les êtres supérieurement intelligents et incompris des gens vulgaires.

     

  7. Les clauses suspensives de garanties sur lesquelles la secte sera discrète :
    - Si la guérison ou les super pouvoirs tardent à venir, c'est que l'adepte doute, ne se soumet pas parfaitement aux directives d'en haut ou ne se consacre pas suffisamment à sa mission (temps, travail, argent consacrés insuffisants).
    - Ceci implique une forme d'égoïsme de l'adepte qui ne fait pas tout le nécessaire pour aider autrui ou pour sauver le monde, ceci risque donc de repousser son accession au bonheur, au bien-être et l'expose aux catastrophes imminentes spirituelles ou apocalyptiques annoncées.
    - Et si on a redoublé d'efforts, dépensé de grosses sommes d'argent pour la cause, anéanti toute réflexion critique avec une foi entière et que le bonheur, la santé et les super pouvoirs tardent toujours à se manifester ? C'est donc pour votre bien que vous souffrez afin de vous purifier du mauvais karma dû à vos vies antérieures dépravées.
    - De toute manière ça ne peut être que de votre faute.

FONDATION DU MOUVEMENT KRYEON

 Dans cette affaire d'ange Kryeon, les seules choses visibles, palpables et vérifiables sont le fondateur, ses discours, ses livres et l'argent qu'il faut verser pour les avoir.
Tout le reste relève de la croyance, de la foi et de l'imagination.

Selon le site Internet du mouvement (www.kryon.com/kryeon/lee.html) le fondateur, Lee Carroll serait le créateur du studio West il y a vingt-cinq ans en Californie, après avoir obtenu une licence d'économie et d'affaires. Son studio d'enregistrement obtînt rapidement un niveau d'audience nationale, mais un beau jour de 1986, un médium lui révèle l'existence de l'entité extraterrestre Kryeon. Trois ans plus tard, en 1989, une autre voyante lui aurait fait la même révélation. Croyons le sur parole puisque nous n'avons aucune autre garantie. Le premier livre de Lee Carroll sur Kryeon sort en 1988. L'ange Kryeon demande à Lee de créer un groupe d'étude. En quatre ans 6 livres sont publiés par l'éditeur Louise Hay, bien connue pour son engagement dans le nouvel âge. Sa puissante machine d'édition permet de diffuser cette nouvelle bible ufolâtre répartie en plusieurs tomes, à plus de 25 millions d'exemplaires dans le monde. C'est ainsi que les productions kryeonistes entrent dans le top des meilleures ventes de livres new age des États-Unis. Lee et Jan Tober, sa partenaire, démarrent le groupe de lumière (leur église) Kryeon à Del Mare en Californie en 1991. On passe rapidement du groupe de salon d'habitation à une église forte de plus de 300 personnes.


Maintenant des conférences se donnent dans le monde entier. Elles accueillent souvent plus de 3000 personnes. En 1995, pour entretenir le lien entre les adeptes et les leaders, le magazine Kryeon quaterly est créé. Il est lu par plus de 3500 adhérents dans douze pays. En 1995, le prophète Lee se prévaut d'une intervention où il aurait pu diffuser son message, dans une sous commission de l'ONU, suite à l'invitation d'une ONG, le "Groupe de la société de l'illumination et de la transformation" : l'ONU regrouperait-elle des ONG ou sections d'illuminés ? Lee Carroll y a été invité à nouveau en 1996 et en 1998. Notons que nombre de sectes ont des filiales agréées en tant qu'ONG dans certains secteurs consultatifs de l'ONU. Elles y font un peu ce qu'elles veulent, sans que les instances dirigeantes de l'ONU ne soient informées ou ne s'intéressent à ce qu'elles font.
Un tel succès financier au travers des conférences, stages et de l'édition de 25 millions de livres, peut aider à comprendre comment on passe du studio TV à l'industrie de la sainte bouquinerie.

Mais qui est Kryeon ?

Ce n'est pas un humain. Son nom est une pensée collective produite par énergie de groupe d'entités. Il est en communication avec le grand Tout. En gros, c'est une copie du Brahman de l'hindouisme. C'est une entité, invisible bien sûr, "du service magnétique" (sic). Il est chargé d'aider les écoles initiatiques des différents niveaux dans les mondes supérieur et inférieur.

Ainsi parle Kryeon : "Comme je l'ai dit ici depuis 1989, j'ai mon propre groupe de soutien. Il se trouve présentement en orbite autour de la planète Jupiter."
Ceux qui diront que tout cela est aberrant ne sont que d'incrédules impies.

 

Flatteries, élitisme, secrets...Autant d'appâts
Extrait du livre de Lee Carroll : " La graduation des temps ".

Voici ce que révéle Kryeon :
" Vous êtes une partie très importante de l'ensemble (des entités sur la même fréquence) et vous êtes également très spéciaux. Vous avez été choisis pour élever la fréquence de l'ensemble à un niveau supérieur... Cela exige des sacrifices et du travail ; vous êtes une parcelle divine ".
Très important, très spéciaux, niveau supérieur, divin, etc.. Avec de telles flatteries on céderait volontiers au vieux péchés de l'humanité que sont la vanité et l'orgueil, surtout si l'on souffre d'un manque de reconnaissance.
" Vous serez applaudis est chaleureusement accueillis lorsque vous arriverez parmi nous " (à votre mort).
" Vous serez désormais directement relié à la source unique (on élimine la concurrence au passage) du pouvoir d'amour, ce n'est réalisable qu'à travers un état de graduation... J'ai su profiter de cet état ".

Heureux les bien nourris car ils verront Dieu

 Encore un classique du New age où l'on nous propose ce fatalisme réincarnationniste consistant plus ou moins à interpréter la situation des êtres humains de la façon suivante :
Les riches et biens portants sont heureux car leurs vies antérieures leur font mériter cet état privilégié ; les pauvres, les miséreux, ceux qui souffrent et les malades purgent leurs mauvaises vies antérieures.
C'est ce qui est impliqué par cette glose où l'on nous explique que l'on atteint Dieu et les hauts niveaux spirituels par la bonne bouffe.
Kryeon : "Les aliments à haute fréquence élèvent le taux vibratoire...Plus vous élevez vos vibrations, plus votre intuition profonde captera les messages de Dieu...Adopter un régime végétarien, exempt de produits chimiques...vous aidera à atteindre les fréquences spirituelles les plus élevées ".

Menaces apocalyptiques - La peur est toujours un bon moteur

 Ainsi parle l'ange Kryeon : " Vous faites maintenant face à un grand danger. Les hommes vous détruiront si vous n'êtes pas vigilants. "...
Si vous souhaitez survivre à cette apocalypse annoncée, il faut vous soumettre à l'enseignement de ceux qui savent comment obtenir cette couverture magnétique.
Que faut-il faire alors pour échapper à cela ?... De la pub et suivre les stages d'équilibrage du mouvement ! " Proclamez la puissance de l'amour qui est la vôtre et mettez-la à profit ! "


Fausses prophéties : " Le processus que je suis chargé de mettre en place prendra dix à douze ans avant d'être terminé. De maintenant jusqu'en l'an 2002, des changements graduels auront lieu. Vers 1999 vous observerez et vous devriez savoir exactement de quoi je parle. Le 1er janvier 1992 a marqué le début de l'année du changement qui se poursuivra au cours des onze prochaines années jusqu'à son achèvement probable le 31 décembre 2002. Je ne serai plus ici après cette date. Vous aurez alors le pouvoir de transmettre vos empreintes. Sans aucune empreinte karmique vous n'aurez plus aucun problème de santé ".
Ainsi, à partir du premier janvier 2003, certains ne mourront plus de maladie. Tant mieux pour eux !

Dans une secte, il y a généralement urgence

Kryeon : " Nous ne pouvons nous permettre d'attendre ne serait-ce que deux années : imaginez le gâchis effroyable par rapport au nombre d'enfants surdoués qui n'auraient pas été reconnus. Dans les dix années à venir les enfants Indigo seront devenus une majorité. Les parents d'enfants indigo ont un besoin urgent d'indications. " (sachant que ces enfants risquent d'être suicidaires s'ils ne sont pas perçus comme il le faut)
Alors que faut-il faire ?
Vite se connecter à un groupe Kryeon, acheter les bouquins explicatifs des " guides ", suivre les séminaires et stages, consulter les voyants-psychothérapeutes, les guérisseurs du mouvement, etc.. Ceci rappelle étrangement le savoir-faire d'un VRP qui demande à son client de commander immédiatement le produit qu'il est venu lui vendre car celui-ci est en promotion exceptionnelle pour une semaine seulement.

 

Obéir à d'aberrantes kryeoneries est salutaire

Aux éditions Ariane (1996), Lee Carroll met en garde ses fidèles en leur assénant les révélations qu'il reçoit de l'entité Kryeon.
Voici des histoires "véridiques" destinées à remédier à l'incrédulité :
" Un beau jour, deux fermiers pieux qui honoraient la terre eurent l'apparition d'un humain qui leur fit une révélation. Ils leur enjoignit de détruire leurs cultures qui étaient presque arrivées à maturité et de les enfouir dans le sous-sol en raison d'un important changement climatique devant survenir. L'un des deux fermiers obéit à la révélation angélique tandis que l'autre se fia à sa raison et attendit le temps proche de la moisson. Des pluies diluviennes survinrent et la récolte de ce second fermier fut perdue. Contrairement ce dernier, le premier fermier se conforma au conseil apparemment absurde de l'ange et avait donc semé une seconde fois son champ après avoir détruit sa plantation et l'avoir enfouie ; il fit une récolte de maïs comme jamais il n'en avait eu dans sa carrière car la plantation enfouie joua le rôle d'engrais ".
Morale de la révélation : même si Lee Carroll débite des révélations douteuses il faut y croire et s'y soumettre car les conséquences peuvent être terribles. (références : www.multimania.com/sarahjoa/karma.html)

Gérer son argent dans une visée paranoïaque

Kryeon : " Échangez votre fortune personnelle contre des produits possédant des valeurs de base. Troquez tout ce que vous pouvez et ne faites confiance à aucune institution financière. "
En appliquant ces principes, certains adeptes risquent de se retrouver dans des situations financières et sociales délicates, principalement si l'apocalypse et donc l'ère nouvelle, où tout s'arrangera pour les élus, viennent à tarder.

Lexique du catéchisme kryeonique

Les enseignements kryeonesques regorgent de ces mots : nouvel âge, prophéties, karma, aura, lumière, énergie, réincarnation, vibrations, état d'illumination, anges, entités, lévitation, yoga, reiki, guérison, EMF Balancing, Deepack Chopra, Emissaire de lumière, les sages, les guides, médecines douces, soins alternatifs, croire au new age, iridologie, algue miracle, homéopathie, biofeedback, hypnothérapie, microcosme, macrocosme, végétarien, crémation, être en expansion, visionnaire, médium, sciences métaphysiques, kinesthésie, clair-sensible, créer un groupe, pouvoir lire les gens, proclamer la vérité, moi divin, messager d'espoir, etc.
Certains ont droit à cette désignation " Vrai guide spirituel ", ce qui implique une forme de hiérarchie dans ce mouvement et déjà une sorte de classe sacerdotale.
A part cela les kryeonistes prétendent " n'avoir aucun lien avec la religion " et " apporter une vision scientifique sur le sujet ".
De qui se moque t-on ?

Où l'on devient adepte de Lucifer à son insu

 Lee appelle le diable à la rescousse : " 666, n'est rien d'autre que l'équilibre magnétique de notre code cellulaire biologique (ADN). Ceux qui n'ont pas cet équilibre ont la marque de la bête. Le 666 n'est pas le nombre à craindre ".
Cependant, 666 est le chiffre maléfique de la bête diabolique dans l'apocalypse de Jean au chapitre 13 apocalypse 13, dernier livre de la Bible : " Puis je vis monter de la terre un autre bête, qui avait 2 cornes semblables à celles d'un agneau, et qui parlait comme un dragon. Elle exerçait toute l'autorité de la première bête (qui proférait des paroles arrogantes et des blasphèmes contre Dieu)...Et elle obligeait la terre et ses habitants à adorer la première bête...Elle opérait de grands prodiges...séduisait les habitants de la terre... Elle fit que tous...reçoivent une marque sur leur front ou sur leur main droite et que personne ne puisse acheter ni vendre, sans avoir la marque de la bête ou le nombre de son nom...Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est 666 ". (version Segond)

Nous voici revenus à l'une de ces vieilles et classiques gnoses lucifériennes où l'inversion est faite entre Dieu (le méchant) et le diable (le gentil). Le Jésus dont il est question dans ces groupes n'est pas celui des religions chrétiennes traditionnelles, mais plutôt celui des militants ésotériques gnostiques.

LES ENFANTS INDIGO

 Références : http://perso.club-internet.fr/silus/indigo.html du 06.01.00 et le livre de Lee Carroll et Jan Tober " Les enfants Indigo ". Editions Ariane 1999
Kryeon : " Leur intelligence, leur maturité, leur sagesse sont pour vous incompréhensibles. Il vous semble inconcevable, voire anormal, que des êtres si jeunes et sans expérience aucune de la vie, puissent avoir un tel éveil de toutes leurs facultés et se comporter si différemment des autres enfants. Vous vous inquiétez également de leurs larmes, de leurs accès d'autorité, de dépression, de leur détresse, éprouvés devant ce constat de n'être pas reconnu... dans leurs différences. "
" Des temps nouveaux sont arrivés... La transition des âges... pour la planète Terre. Il y a urgence à ce que nous sachions accueillir ces enfants indigo comme il convient. "

Les couleurs de l'élection divine

" L'origine du mot indigo ou plutôt l'expression " enfant Indigo " fut donné par Nancy Tappe dans le cadre de ses recherches sur les couleurs de la vie semblables aux différentes couches de couleurs de l'aura spirituelle." (croyance occulte en un corps immatériel qui entoure certaines substances).
Ces enveloppes de couleur auriques correspondraient à des traits spécifiques de caractère prévisible pour ceux qui savent les identifier. Certains enfants possèdent les couleurs de vie.
Malgré cela les kryeonistes osent affirmer : " Cataloguer un individu dans l'une ou l'autre de ces catégories peut lui causer plus de torts que le symptôme même ".
Il est question dans cette dernière affirmation des catégories psychologiques classiques reposant sur des observations et non des catégories établies par Lee Carroll basées sur des croyances occultes distinguant les individus surdoués, d'essence divine des individus ordinaires.

Grille d'interprétation des couleurs de l'aura et profil Indigo

Caractéristiques générales des enfants Indigo énoncées par les kryeonistes : asociaux, égoïstes, perturbateurs, tyrans, prétentieux, caractériels, tueurs.
Kryeon : " Il n'est pas bon d'élever ces enfants en contradiction avec leur ego alors que leur intuition est infaillible, en développant des attitudes altruistes...Ces masques provoquent frustration et confusion "

Quels sont les signes permettant de discerner les sympathiques bambins, cette espèce surdouée et surhumaine d'enfants Indigo :
Kryeon : " Ce sont les enfants qui ont une certaine difficulté à concevoir que leurs parents ne puissent pas les comprendre de sorte qu'ils les traitent comme les autres enfants. On considère alors qu'ils sont sujets à un déficit de l'attention ou à une hyperactivité, un problème psychologique alors qu'en fait ce sont des enfants Indigo surdoués " (ceci laisse une très large liberté d'interprétation au praticien kryeoniste car les paramètres sont plutôt vagues).
Dans son livre, Lee Carroll énonce quelques caractéristiques de ces enfants en indigo : " Tous n'ont pas de graves problèmes psychologiques mais lorsque c'est le cas, on oppose souvent un diagnostic de déficit de l'attention ou d'hyperactivité.
Les enfants indigo obligent les personnes de leur entourage à modifier leur conduite et leurs méthodes d'éducation pour leur assurer une vie équilibrée.
Ils agissent comme des petits seigneurs et ceci dès la naissance.
Ils ont des difficultés à accepter l'autorité.
Ils refusent de faire certaines choses, comme faire la queue pour attendre son tour.
Ils semblent peu sociables, sauf en présence d'enfants comme eux, faute de quoi, ils se replient sur eux-mêmes, car personne ne les comprend.
Tous les jeunes enfants que Nancy Tappe a vu et qui tuent leurs collègues ou leurs parents sont des enfants Indigo. "

Ils possèdent en outre, des pouvoirs surhumains (guérison, voyance, télépathie...) et comportent aussi des différences physiologiques (ex : rythme cardiaque plus lent...) qui leur permettent de guérir. De plus, ce sont des ascètes de naissance et ils ont des qualités morales supérieures innées, d'ailleurs certains sont libérés de leur karma.

Il y a quatre types d'enfants Indigo avec différentes couleurs auriques. Chaque type joue son rôle : 1) l'artiste, 2) le conceptuel , 3) l'humaniste, 4) l'interdimensionnel (Indigo de qualité supérieur, omnivalent).

Une petite remarque : quelqu'un connaît-il un enfant aimant attendre son tour et faire la queue ?
Un conseil : l'Indigo conceptuel ayant tendance à tuer ceux qui entravent sa liberté, veuillez par prudence, présenter votre enfant à un clairvoyant kryeoniste afin qu'il détermine quel est son type spirituel.

Les enfants Indigo ne doivent pas être traités comme les " autres "

Selon cette croyance, ces enfants devraient être, dès leur prime enfance, singularisés (donc marginalisés) et perçus comme des êtres supérieurs et divins. Ils deviennent même des objets de culte et de divination :
" En effet, à la différence des autres enfants, le plus grand nombre d'enfants Indigo, n'a pas choisi ses parents pour des raisons karmiques (entendez : poids du péché des vies antérieures). Ils ne sont jamais incarnés sur terre. "
Ici, on veut nous convaincre que contrairement aux autres enfants, les Indigo sont souvent purs sans héritage de dette karmique ou de péchés si l'on transpose en vocabulaire judéo-chrétien.
Ces enfants sont élevés et entretenus dans l'idée qu'ils sont supérieurs et qu'ils ont une mission à accomplir.
Il est recommandé de " Ne pas leur donner d'ordre, ni de les réprimander ", " leurs intuitions étant infaillibles", et de ce fait, leur comportement est un message divin à interpréter.

L'enfant-Dieu, un incompris de naissance

Kryeon : " l'enfant indigo naissant dans une famille classique sera stupéfait de l'incompréhension, de la lenteur d'idéation, du peu de subtilité et de délicatesse de ses parents ", qui ne sont que le vulgaire produit de vies successives chargées de dettes karmiques.
D'où la nécessité de mettre en rapport l'enfant Indigo avec le praticien kryeoniste.
Kryeon : " L'éducation des enfants Indigo doit-être holistique. " ( C'est à dire globale, spirituelle et physique)
Éduquer un enfant en se comportant comme s'il était un extraterrestre risque au moins d'en faire un "extra social".

La dépréciation des parents par le praticien kryeoniste

Grosso modo, la doctrine tend à monter l'enfant "indigo" contre ses parents s'ils ne se soumettent pas docilement à l'évangile des extraterrestres.
Le praticien devra expliquer à l'enfant "indigo" sans détours cette croyance : " Tes parents ne sont pas bien nets, mais tu pourras les aider. "
" Il ne s'agit pas là de jugement, mais d'un constat déjà amplement décelé par l'enfant Indigo . Il ne sert à rien de se dissimuler la vérité et ces lignes sont avant toutes choses destinées aux parents qui les découvriront afin de les aider au mieux et sans tergiverser ".
Bref les parents doivent se soumettre aux dogmes qui sont présentés comme des faits constatés, aux révélations et interprétations occultes de leurs kryeon-praticiens. S'ils acceptent, ils seront flattés de faire partie d'une minorité exceptionnelle et de s'entendre dire " quelques fois néanmoins, l'enfant aura la grande chance de trouver des parents eux-mêmes hors du commun, tout à fait compréhensifs et respectueux de sa différence et de ses besoins. " Voici enfin des adeptes parfaits !

Chantage au suicide de l'enfant "indigo" en cas d'insoumission des parents

Enfants prédisposés ou induits au suicide, parents entretenus dans la paranoïa et culpabilisés en cas d'échec, d'assassinat ou de suicide ?
Que dit le dogme ?
Kryeon : " Comme ces enfants Indigo ont conservé leur mémoire des plans élevés d'ou ils viennent et de qui ils sont, ils peuvent être catastrophés voire suicidaires de penser qu'ils aient pu à ce point se tromper (de famille) en dépit de leur dimension divine. D'autant que l'enfant Indigo peut vivre comme une déchéance de se retrouver dans ces conditions d'incarnation " (avec des parents ordinaires purgeant leur dette karmique).
Comprenons bien le sens de ces propos. Si des parents refusaient de conditionner avec cette doctrine l'esprit de leur enfant réputé Indigo qui a des problèmes, celui-ci risque de se suicider : ce serait alors leur faute entière. Eux, vulgaires humains n'auraient pas su accueillir l'être divin, pur et immensément sage, qui leur a été confié. L'éducation d'un enfant "indigo" est une mission si subtile et si complexe à gérer qu'une erreur de leur part peut avoir de graves conséquences. C'est pour cela qu'il leur faut un guide pour mener cette tâche messianique à bien. Et c'est bien sûr les gourous-psychologues adeptes de Kryeon qui sont habilités à diriger les parents dans les moindres détails de l'éducation de leurs enfants. C'est eux aussi qui ont, au préalable, détecté l'état Indigo de leurs enfants grâce à leur vision extralucide.
Ailleurs nous lisons : " Dans un milieu familial non favorable à son épanouissement, l'enfant Indigo peut développer des tendances suicidaires. Et si d'aventure les parents inquiets des difficultés psychologiques de leur enfant vont demander à un psychiatre de le soigner le remède risque d'être pire que le mal. "
Que faut-il faire alors pour traiter les enfants Indigo ayant des problèmes psychologiques ?
Kryeon : " Les aliments à haute fréquence élèvent le taux vibratoire du corps, ce qui facilite l'accès au véritable soi...Plus votre intuition profonde captera les messages de Dieu, de vos guides ou de vos anges "... " Adopter un régime majoritairement végétarien...vous aidera... "

La médecine classique est disqualifiée et les médecines de sorcier mises à l'honneur


D'autant plus que les médecins sont incapables de " voir " les couleurs de l'aura.

Kryeon : " Dans un milieu familial non favorable à son épanouissement, l'enfant Indigo peut développer des tendances suicidaires. Et si d'aventure les parents inquiets des difficultés psychologiques de leur enfant vont demander à un psychiatre de le soigner, le remède de risque d'être pire que le mal. "
Et aussi : " Aucun système psychologique classique ne fonctionne bien pour traiter ces enfants "
De plus ces enfants ont des facultés de guérison innées et ont la faculté de se guérir automatiquement du SIDA lorsqu'ils sont infectés, et ceci d'autant plus qu'ils auraient des caractéristiques physiologiques propices (rythme cardiaque plus lent...)
Certains adeptes de Kryeon prônent les croyances en vigueur à la Science Chrétienne, une église américaine fondée au 19ème siècle n'ayant aucun rapport avec la science et n'ayant de chrétien que le nom puisse sa doctrine s'inspire du bouddhisme plus qu'autre chose.
Ainsi nous lisons dans la littérature Kryeone : " Dans les boutiques d'aliments naturels et les revues de médecines douces, on peut trouver des remèdes à base d'herbes et d'essences de fleurs pour traiter les problèmes d'attention et d'hyperactivité...En fait, mes croyances sont fondées sur la philosophie suivante : chaque état est une illusion (référence à la Maya hindouiste) et si l'on diagnostique, étiquette ou traite cet état, on lui donne vie et on contribue à l'aggraver ". En somme, la maladie est une illusion. Elle n'existe que si on la décèle et elle s'aggrave si l'on tente de la soigner.

Bourrage de crâne de l'enfant "indigo"

Kryeon : " Il sera donc, de ce fait, très important que les parents expliquent à leur enfant Indigo qu'il n'a pas à s'en vouloir de transiter par un corps de chair. Qu'au contraire il peut remercier ses parents de lui avoir donné un corps afin qu'il puisse, en s'incarnant, réaliser la mission qu'il a choisi de mener sur terre et d'en trouver le sens sans rancune contre lui-même.
Alors, ayant retrouvé le sens de cette mission il pourra prendre à coeur de mener à bien les premiers degrés de celle-ci parmi des êtres moins évolués (ses professeurs et camarades d'écoles, sa famille etc.) et devenir un enfant normal semblable à ceux de son âge. Il fera ainsi un effort d'adaptation pour être comme les autres. "
La considération excessive et flatteuse dont il sera l'objet et le catéchisme kryeoniste qu'il recevra conduiront directement l'enfant "indigo" à embrasser " sa mission " et le comportement adéquat conformément aux enseignements du groupe. L'attitude de la famille adepte risque fort d'induire chez l'enfant "indigo" un comportement très condescendant à l'égard d'autrui, en particulier, de ses camarades d'école, ce qui laisse envisager pour lui bien des brimades et réactions agressives de la part de son entourage comme c'est le cas pour certains enfants convaincus par leurs parents d'être des surdoués et qui sont devenus complètement asociaux et surtout malheureux et seuls.
Kryeon : " Il est vital que nous les préparions à réussir cette importante tâche spirituelle...Il nous faut transmettre la vérité "...
Certains adeptes se vantent même de ce que leur enfant Indigo pratique le reiki, une méthode de guérison magique par imposition des mains (voir notre bulletin n°43 consacré au reiki).
Un adepte ex enfant Indigo témoigne : " Si j'avais un enfant Indigo, je lui donnerais vite des super-aliments dont les vibrations sont élevées, je lui enseignerais l'EMF Balancing...Je ne l'enverrai probablement pas à l'école...je lui enseignerais la spiritualité... "

 

enfants-indigos

Plus il y a d'enfants Indigo, plus il y a de clients et d'adeptes potentiels

C'est en tout cas ce que l'on devine lorsque l'on considère les chiffres croissants annoncés au fil des années par Lee Carroll. Ceci laisse envisager un élargissement du marché. N'oublions pas qu'il y a derrière ces croyances une grosse industrie du livre comme nous le disions plus haut.
" Ces enfants Indigo s'incarnent de plus en plus nombreux depuis six ans (1994). Ils étaient 1/1000 à l'époque alors qu'ils sont maintenant entre 30 et 50 % (en 1999, Lee Carroll les estiment à 90%). Ceci n'est pas sans semer une certaine panique chez les parents. Mais cette panique sera temporaire si nous mettons en oeuvre ce qu'il faut pour qu'ils puissent s'intégrer le plus harmonieusement possible à notre société encore si archaïque au plan spirituel. "
Ici nous passons à une étape supérieure : c'est-à-dire que la clientèle kryeoniste potentielle passe d'une minorité d'élus à une majorité de la population ce qui devrait déboucher vers une sorte de théocratie. Ainsi le marché s'est élargi à l'infini. Pour gérer l'éducation de ces petits chérubins divins les parents vont devoir absolument chercher des informations et des directives que seul un Lee Carroll et ses associés possèdent. Tout cela ils peuvent se le procurer en consommant les produits et prestations de service proposés par Lee Carroll et ses compères : tout une gamme de livres, cassettes, des algues, des séminaires de formation, des séances de psychothérapie spirituelle, du conseil, de la guérison spirituelle (Reiki, EMF balancing...), de la voyance, de la diététique, des écoles " alternatives " pour les enfants, etc.

La nécessité d'être assidu à l'église kryeoniste pour le salut de l'enfant "indigo"

Comment fidéliser un client ou un adepte ?
Kryeon : " Lorsque la transition sera faite, ces enfants Indigo deviendront nos instructeurs. Ils pourront partager entre eux leur mémoire divine et converser. Ceci est important car lorsque des parents ont un enfant Indigo, il est nécessaire qu'ils trouvent un autre enfant Indigo avec lequel le mettre en contact. Ainsi reconnus par d'autres enfants Indigo ils savent alors qu'ils ne sont pas anormaux et ne sentent plus seuls et exclus. "
Voici un véritable aveu de l'état de solitude et d'isolement de ces enfants, que l'on prétend résoudre en les conditionnant avec l'idée qu'ils sont différents et supérieurs aux autres.
Ceci signifie que ces enfants sont élevés de telle manière que leur comportement et leurs aspirations provoquent leur exclusion et leur solitude. Ils ne jouent pas comme des enfants avec les autres enfants parce qu'on leur a inculqué qu'ils sont des dieux qui doivent donc fréquenter de êtres de leur classe ou caste, c'est à dire d'autres dieux et non de vulgaires enfants du commun.
Le seul et véritable traitement pour ces enfants Indigo est simple selon Kryeon, il faut leur trouver à chacun un copain enfant Indigo, autrement dit, un enfant d'adeptes. De cette manière on amène adroitement les adeptes et leurs enfants à s'isoler du monde et à rester confinés entre eux.
Autre truc de fidélisation : faire prendre des engagement solennels.
Kryeon : " Vous aussi vous saviez dans quelle aventure vous vous embarquiez lorsque vous avez pris formellement l'engagement d'élever un enfant Indigo "
Traduisons cette citation en clair : " Nous vous avons convaincu et converti à la croyance kryeoniste que votre enfant est Dieu et qu'il faut l'élever selon le rituel et les règles que nous avons établies, et vous vous êtes engagés à les appliquer et à faire vœu d'obéissance ".

Enfants rendus asociaux, écartés du système scolaire normal et désespérément seuls

Ces enfants ne doivent fréquenter que des enfants d'adeptes (qui restent encore rares) : en fait, ils se retrouvent seuls. Après cela, on s'étonnera qu'il aient des tendances suicidaires ou meurtrières.
Kryeon : " Et bientôt, il aura tellement d'enfants Indigo dans les écoles maternelles ou primaires, que les éducateurs observeront des scènes surprenantes. Ils trouveront trois quatre enfants Indigo qui plutôt que de jouer à la guerre, seront là, rassemblés pour méditer, faire des voyages inter-dimensionnels (astraux), pratiquer la lévitation ou communiquer avec des êtres d'autres dimensions... Ils pourront entièrement se consacrer à ce pourquoi ils sont venus sur terre ". (Et qui leur aura été inculqué par leurs parents adeptes)
Ceci signifie donc que le modèle d'enfant surdoué proposé aux parents est un enfant qui ne se mêle pas aux autres, ne joue pas, mais pratique plutôt le spiritisme, la méditation et se livrant à des expériences de transe extatique.
Un enfant Indigo devenu adulte témoigne de sa scolarité : " Je savais que ce que l'on m'enseignait était de la foutaise ".
Ailleurs une mère adepte confirme à son fils qu'il " est plus malin que son professeur, bien que ce dernier puisse quand même lui apprendre quelque chose ".
Et ailleurs on nous assène que "Ce n'est pas l'enfant Indigo qui est disfonctionnel, mais ce sont les écoles qui ne savent pas gérer ce nouveau phénomène ". C'est ainsi que certaines écoles sont conseillées aux adeptes, en particulier les écoles Anthroposophes Waldorf-Steiner. (A ce sujet voir notre bulletin n°45)
Si ce type d'école attire une forte proportion d'enfants d'adeptes du kryeonistes ou du même genre, les résultats scolaires risquent d'être très singuliers.

Tous fichés

Kryeon : " Il est urgent et nécessaire que les écoles, les crèches, des assistantes maternelles créent des banques de données permettant de connaître les familles dans lesquelles se trouve un enfant Indigo. L'enfant sera alors sauvé. "
Ceci impliquerait donc que les adeptes auront tendance, dans leur mission de prosélytisme, à cibler plus particulièrement les parents dont les enfants ont des difficultés psychologiques, puisqu'il s'agit là d'un paramètre majeur permettant la prédétermination d'un état Indigo. Ainsi les parents affaiblis ou découragés par les difficultés de leurs enfants risqueront de se laisser plus aisément séduire par ces théories bien particulières sur l'éducation et auront peine à résister au chaleureux intérêt que les adeptes kryeonistes leur témoigneront et principalement, à leurs propos flatteurs concernant leurs enfants à problèmes. Des listes de parents ayant des enfants Indigo existent déjà sur les sites Internet du mouvement.
En réalité, l'état Indigo est décelé par des moyens totalement subjectifs : de la voyance principalement. Ce qui veut dire que n'importe qui peut-être pressenti comme parent d'un enfant Indigo, si cela correspond à l'interprétation ou à la lubie d'un voyant kryeoniste de l'entourage, en sachant qu'ils ont une préférence pour les enfants difficiles. Donc tout le monde est fichable.

Les adultes sont invités à faire de leurs enfants un objet de culte

Kryeon : " Nous devons être là à 100% pour eux...les petits de première année sont plus éveillés que des adultes..ils ont une incroyable sagesse...Ils sont nos guides "
Pauvres enfants, comment pourraient-il grandir normalement et se construire psychologiquement lorsque les adultes ont à leur égard des comportements aussi farfelus.
Dans le livre de Lee Carroll, "Partenaire avec le divin", éditions Ariane, l'auteur cite le cas de parents ayant amené leurs enfants dans une réunion pour adultes du mouvement : " Cette réunion, écrit-il, était d'une durée de sept heures ! Pas de jeux vidéo, pas de dessins animés, uniquement du channeling (spiritisme) et des lectures. L'attention des enfants était impressionnante ".

Des enfants ayant un tel comportement lors d'aussi longues séances de matraquage psychologique indiquerait qu'ils aient subi un véritable dressage plutôt qu'une éducation.
L'autre cas cité est celui... " D'un orphelin récemment adopté qui était porté sur le dos de sa mère. L'enfant était absolument captivé et vous pouviez voir une grande sagesse au fond de ses yeux... Alors que j'étais au pupitre, parlant des enfants Indigo, je dis qu'un de ces enfants se trouvait dans l'assistance et qu'il était juché sur le dos de sa maman. Des centaines de personnes regardèrent autour d'elles. La réaction de l'enfant ? Il secoua la tête, se rendit compte que les gens lui rendaient hommage et s'agitait comme pour dire : Eh ! C'est moi ! "
Kryeon : "Ils ont choisi d'être vos enfants dans cette vie... Sentez-vous honorés...qu'ils vous aient choisi...Soyez à la hauteur de votre mission ".

Le salut de la planète dépend de leur engagement

Ailleurs Lee nous explique : " Il n'est qu'un moyen, nous le répétons : trouver pour chaque enfant Indigo un autre copain qui le soit aussi. C'est capital pour eux, mais pour nous et sur un plan planétaire également. Les petits de deux ans parleront avec ceux de dix ans. Puis ce seront les enfants qui enseigneront les adultes. Mais nous-mêmes serons-nous prêts à recevoir leur enseignement ? "

Serviteurs de la lumière et de la géniocratie théocratique

Références : http://perso.club-internet.fr/silus/indigo.html
Message canalisé par Monique Etier - Montréal (04.11.99):
" Votre intuition télépathique permettra les multiples échanges sidéraux et intersidéraux... Les enfants Indigo gouverneront la planète... "..." Mettez au monde cette nouvelle race intergalactique, créez et procréez, vous êtes conscient d'avoir la responsabilité universelle de féconder et d'ensemencer l'univers de vos semences d'étoiles. Répandez génétiquement les fréquences coloriques permettant la mutation génétique de ce monde. Votre corps est totalement au service de la lumière de la conscience, de la matérialisation de la vie, de la spiritualisation de la matière. "
La mouvement envisage donc son expansion par le moyen de la reproduction humaine à outrance.

La France gagnée par le phénomène : un exemple

Témoignage dans Soleil levant n° 84, mars 2002.
Comment se convertit-on au kryeonisme ?
Anne-Marie raconte le drame de sa vie, la perte de sa fille Isabelle décédée à la suite d'une leucémie. Son témoignage, malgré son côté militant en faveur du kryeonisme, est poignant. On y devine le désespoir d'une mère qui ne peut se résoudre à l'idée que sa fille n'est plus de ce monde.
Dans son malheur elle a rencontré une spirite " Hélène " qui l'a persuadé qu'elle pouvait communiquer avec sa fille défunte au travers de l'écriture automatique.
Depuis Anne Marie n'a cessé de recevoir des messages de sa fille en provenance de l'au-delà et de les éditer (9 livres en 17 ans).
Aidée par un prêtre occultiste d'une chapelle pas très catholique du Tarn-et-Garonne et s'oubliant dans un activisme et une foi aveugle au travers de ses communications médiuminiques elle a attiré autour de sa pratique et de son message un groupe de gens confrontés à des problèmes semblables et voulant aussi contacter leurs enfants défunts.
Puis elle a organisé des conférences jusqu'au Canada où elle avait été invitée à témoigner. Elle en est revenue emballée par la doctrine de Lee Carroll et avec une ré-interprétation de ses communications avec l'au-delà. Dorénavant pour elle la vérité est en Kryeon. Elle en exprime quelques aspects dans son interview : " Le monde dans lequel on vit et en pleine apocalypse : c'est le chaos... Nous allons vers l'âge d'or qui n'est pas pour demain mais qui ne tardera pas. Les enfants Indigo sont des enfants de cette nouvelle ère, de cette nouvelle spiritualité. Ils ont un potentiel énorme et arrivent avec des connaissances que nous n'avions pas... L'accompagnement des parents est important ainsi que celui du système scolaire.... Ces enfants sont mal acceptés parce qu'il n'y a pas d'encadrement suffisant. Notre système éducatif n'est pas fait pour. Certains enfants qui ont actuellement 13 ou 14 ans se referment sur eux-mêmes : certains psychiatres les ont même assimilé à des fous... "

Anne Marie a donc trouvé là un nouveau sens à son malheur, et elle vend des livres , dont le dernier "Vers un monde nouveau", traité d'écologie des enfants indigo, de sciences parallèles, etc.

CONCLUSION

Lee Carroll et ses copains sont tout de même à l'origine d'une nouveauté. Habituellement une secte fabrique un objet de culte superstitieux (Omitama, Gohonzon etc.) exclusif auquel l'adepte va attribuer des pouvoirs magiques bénéfiques en cas d'obéissance ou maléfiques en cas de rebellion. Les adeptes de la secte Kryeon n'ont d'autres objets de culte et de superstition que leurs enfants "indigo", qui se trouvent revêtus de super-pouvoirs magiques bénéfiques en cas d'obéissance, maléfiques en cas de rejet, dès lors que les guides patentés de l'église kryeoniste les déclarent Indigo. L'avantage pour ceux qui exploitent ce système est que les adeptes ne pourront jamais se débarrasser de l'objet de culte qui les asservit à un enseignement et à la loi d'une entité invisible dont Lee Carroll et ses apôtres ont le monopole de la médiation. Bien joué Lee !

extraits de la publication:

  • Kryeon et les enfants indigo
    Edit. GEMPPI - Bulletin " Découvertes sur les sectes et religions "
    Trimestriel n° 54 - 01 juillet 2002 - Prix : 2,29 Euros

 

Vérité sur L'ère du Verseau channeling et l'ascension

planet-025

L'axe central du new age consiste principalement en la survenance d'un nouvel âge, « l'ère du Verseau », venant remplacer « l'ère du Poisson » (symbole du christ, vient donc supplanter Jésus). Bien des adeptes du channeling et autres techniques occultes médiumniques, seraient bien surpris de lire ce qui suit et qui provient d'une personnalité fondatrice de leur système de croyances :

« Tandis que nous entrons dans une nouvelle ère, l'ère de l'intégralité de l'homme, chacun de nous parviendra au point que j'appelerai celui de l'initiation luciférienne. C'est la porte d'entrée particulière que l'individu doit traverser pour pénétrer pleinement dans la présence de sa propre lumière et de sa propre intégralité ». (NEW AGE, M.Basilea Schlink p 15)

Le new age sert les intérêt du N.O.M, en rassemblant un troupeau d'adeptes à l'esprit inerte, conditionné à « ne pas lutter » par le biais de la doctrine relative à la « non dualité » (la notion de bien et de mal disparaît, donnant une raison d'être à toutes les horreurs du monde en y associant pour consolider le tout, la notion de « karma »).

Un autre point erroné concernant les but et attentes new age, consiste en l'affirmation qu'ils attendent la venue d'un monde nouveau basé sur celui qui est le nôtre. En effet, cette idée devient obsolète, car le monde attendu par les adeptes viendrait par « l'ascension de la terre » (son passage dans la 5è dimension) et ne saurait être accessible ou même visible aux non initiés, puisque dans une autre dimension et donc invisible à leurs yeux (pratique pour faire gober des couleuvres de toute sorte : soit on ne peut voir, soit on ne peut comprendre...).

Seuls donc, les esprits « éveillés », et encore, sous moultes conditions dont la plus déterminante : le taux vibratoire et les autres toutes sans exception rattachées à des pratiques ésotériques, verront ce monde alors que les autres « auront fait le choix de rester en troisième dimension » en vertu de la fameuse loi du libre-arbitre !

C'est ici, que la liberté donnée par Dieu aux hommes, se retourne une fois de plus contre eux. Loin des Véritables Enseignements de Jésus, les personnes en quête des « biens de ce monde » que sont le bien-être, le bonheur, l'amour, la reconnaissance, voire le succès, gonflées d'orgueil et nourris d'un esprit arriviste, se voient confrontées à un choix d'une redoutable simplicité :
      Soit ils adhèrent et s'abandonnent au « new age », auquel cas ils ascensionneront avec leurs frères et la terre (si tout va bien...)
      Soit ils choisissent de rester dans « l'ancien paradigme » mais alors ils seront purement et simplement anéantis, en même temps que l'ancien monde.... Il est par ailleurs réconfortant de constater que le « plan divin » semble d'emblée exclure toutes les personnes n'ayant recours ni à l'instruction, ni à internet. Belle utopie ! ATTENTION DANGER :


Les écrits suivants sont considérés comme étant la "Bible du Nouvel Age":

Héléna Petrovna BLAVATSKI( 1831-1891): ISIS Dévoilée - La Doctrine secrète.

Alice Bailey (1880-1949) 1: La réapparition du Christ - La Psychologie Esotérique

Nicolas Roerich: Maitreya - Shamballa le Resplendissant – L'Agni-Yoga

Marilyn Fergusson 2: La Conspiration du Verseau ou les Enfants du Verseau

Docteur Romney: Voyages dans l'espace intérieur

Benjamin Creme (1922-) 1: Messages de Maitreya-le-Christ

David Spangler 1: Révélation: Naissance du Nouvel Age

Plusieurs auteurs: L'Evangile du Verseau.

1 Leaders de la tendance ésotérico-occulte du Nouvel Age

2 Leaders de la tendance scientifique du Nouvel Age


Dans l'un des courriers qu'adresse l'un de ces « maîtres », Kut Hoomi, à A.P. SINNETT, journaliste anglais et proche de l'une des figures emblématiques fondatrices de la théosophie, H.P. Blavatsky, le « mahatma », nie catégoriquement l’existence d'un Dieu Personnel. ette fausse science qu'est la théosophie, a entraîné dans son sillage meurtrier pour l'âme, nombre d'adeptes impressionnés par la nature dite « extraordinaire »des maîtres tibétains d'une part,  le niveau d'instruction érudite de ces derniers et de leurs interlocuteurs d'autre part. Ce vide spirituel, doublé d'un besoin quasi-viscéral de « magique », « d'extraordinaire » a tout naturellement trouvé un écho inespéré en la doctrine new age et l'ésotérisme en général.


C'est alors que les précurseurs et fondateurs, instrumentalisés par satan, ont porté la naissance d' une foule de faux maîtres, de faux dieux, faux anges et faux Christs, en offrant à la faiblesse humaine, l'échappatoire d'un alibi venant l'excuser, lequel s'appuie sur l'antique séduction de satan, "améliorée" de la négation pure et simple de Dieu Lui-même.


"Le temps viendra où les gens ne voudront plus écouter la saine doctrine, mais ils suivront leurs propres désirs et s'entoureront d'une foule de maîtres qui leur diront ce qu'ils aiment entendre."Ainsi, dans sa soif de « connaître », l'homme s'est éloigné de Dieu et de la Vérité qu'IL a décidé de cacher aux « sages » et aux « intelligents ». La hauteur des envolées lyrico-psycho-spirituelles, présentées à la lumière d'une science complaisante, nous en dit suffisamment long sur la validité de cette fausse doctrine. En effet, souvenons-nous :


« Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. » (Mat: 11.25) la revue fondamentale de la théosophie, racine du new age, porte le nom de « Lucis Trust »qui précédemment s'intitulait le « LUCIFER TRUST. ».. Sans commentaire !Le modus opérandi spirituel : la grande imposture


Comment opère sur l'esprit humain, la fausse doctrine du new age : elle utilise contre les hommes, ses propres faiblesses. (IL n'est pas une seule faille humaine qui ne sera exploitée par le démon, pour perdre l'âme loin de Dieu)


Par nature, l'homme tend au bonheur, au bien-être, à la facilité et rejette l'idée du sacrifice et de la souffrance. C'est par cette brèche, hélas laissée béante par l'Eglise, au fil des siècles devenue plus incompétente à garder son troupeau, que s'introduiront sans entrave les doctrines mielleuses de satan. En flattant l'égo et l'orgueil, en sollicitant les sens physiques puis psychiques (qui ne sont pas l'esprit), les théories et techniques de « développement de la conscience » usités et transmis par le new age,appesantissent l'homme en son état de péché, lui interdisant l'élévation spirituelle à laquelle il aspire. Tout ce qui est considéré par la doctrine catholique comme étant une entrave à l’obtention de la Vie Éternelle, est préconisé par le new age afin d'atteindre l'état d'être du divin sensé être contenu en tout homme. Autant dire qu'une personne fermement décidée à fuir ce monde et à "ascensionner", ne risque pas se frotter à la misère du monde, ou encore à celle de son prochain, quand bien même lui serait-il très proche ! C'est pourquoi l'on ajoute au tableau, l'égocentrisme et l'égoïsme, opposé à l'altruisme et la générosité. Cependant, tout bon adepte se défendra d'être égoïste, puisqu'il sera convaincu d’œuvrer ainsi pour le bien de la pauvre âme en détresse, prétextantqu'il ne doit surtout pas intervenir dans le karma de la personne... Toute personne tentant de lui montrer son erreur sera alors accusée, non sans mépris,« d'être encore dans la dualité », ou encore de « nourrir de mauvaises énergies »alors que lui, sait, connaît ce que, elle,  ne peut comprendre, puisque inférieurement développée spirituellement...


Il n'est pourtant pas difficile ici, de discerner la contradiction totale. Soit on est un être spirituel, ce qui est le propre de Dieu, des Anges et des Saints, soit on est un être charnel !


L'énorme imposture ici consiste à faire croire à des esprits conditionnés, qu'en s'attachant à leur corps et à la terre, ils monteront plus facilement au Ciel.
avec les courants de l'ascension et de l'ère du verseau ,pour mémoire le cuilte astrologique est un culte paien  et satanique mais nombreux se font tromper parce qu'on leur parle de divinité en flattant leur ego ,soyons clair seul nos actions et nos intentions seont comptés et ascensionner pour faire quoi sommes nous assez pures pour cela ne voyez vous pas la ruse qui se cahe derrière tout çà
Il faut savoir que nombre de techniques de méditation ont pour but « l'ancrage à la terre », par un système de visualisation durant laquelle des racines partent des pieds et vont profondément s'attacher au centre de la terre ; ainsi, la personne reste bien solidement attachée à tout ce qui lui interdira une véritable sanctification, donc son accès au Royaume de Dieu. Ainsi, forts de leur foi en cette doctrine dégénérée et visciée, les adeptes n'auront d'autre but que celui, comble de l'orgueil, « d'ascensionner avec leur corps » ! MAIS SANS PASSER PAR L'ETAT DE MORT PHYSIQUE !

Le new age contribue gravement à cet état de fait, détournant de leur véritable chemin, les âmes spiritualisées et ouvertes à l’existence et la Présence réelle du Dieu vivant, Dieu Saint, seul et unique vrai Dieu. Par ailleurs, les innombrables ramifications du new age font qu'il est devenu bien difficile de l'identifier, à tel point que près de 90% des personnes dont la spiritualité a été influencée par le new age, s'en défend vigoureusement ; elles sont en réalité inconscientes du drame qui se joue en elles et qui déterminera leur Éternité. Par ailleurs, il est pour le moins très difficile de savoir, au premier abord, si une personne a été infectée ou non par le new age. Le travail de dilution du poison de cette doctrine est déjà fort avancé, au point qu'il pénètre jusque dans les écoles de nos enfants !

 

Posté par rusty james à 11:59 - - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,