plante-inde_690x350-690x350

Ashwagandha

Propriétés médicinales générales de l’ashwagandha

Adaptogène : Pour être considérée adaptogène, une plante doit répondre à certains critères : tonifier le système nerveux et les surrénales tout en convenant à un usage à long terme. Notamment grâce à ses composants stéroïdiens qui augmentent la résistance au stress, l’ashwagandha calme et aide l’organisme à récupérer naturellement sa vitalité. (2)

Notre système nerveux et nos glandes surrénales sont constamment sollicités par les exigences du quotidien et les situations stressantes. Aujourd’hui, plusieurs souffrent d’une légère fatigue chronique et grugent lentement leur énergie vitale. Les adaptogènes sont parfaitement indiqués pour pallier à ce genre de situation.

Anti-inflammatoire : Les stéroïdes naturels que renferme l’ashwagandha sont encore plus performants que les stéroïdes synthétiques pour soigner les inflammations. Une dose quotidienne permettra de diminuer l’ensemble des phénomènes inflammatoires dans l’organisme. (3)

Régularise glycémie et cholestérolémie : Des études scientifiques ont démontré la capacité de l’ashwagandha à régulariser la glycémie chez des personnes diabétiques et la cholestérolémie de sujets ayant de l’hypercholestérolémie. (4)

Propriétés : système nerveux

Tonique du système nerveux : L’effet tonique de l’ashwagandha affecte positivement les fonctions mentales comme l’apprentissage et la mémoire, tout en protégeant les neurones de la dégénérescence. Cette plante calme l’anxiété, supporte en cas de dépression et excelle pour retrouver un sommeil récupérateur et profond, comme le laisse présager son nom latin : Withania somnifera. Remarquez que ce n’est pas pour autant une plante sédative, hormis pour quelques personnes particulièrement sensibles ou gravement en manque de sommeil. (5)

Propriétés : système reproducteur et endocrinien

Tonique reproducteur : Pour revitaliser l’énergie sexuelle, il faut reposer le corps, réduire le stress et régénérer les tissus de l’organisme. L’ashwagandha aide ces processus et fait honneur à sa réputation de tonique sexuel masculin. Elle soigne les fonctions érectiles, agissant aussi bien pour stimuler l’érection que pour apaiser l’éjaculation précoce. (6)

Les femmes peuvent tout aussi bien bénéficier de ses effets toniques hormonal et sexuel. Parmi les constituants actifs de l’ashwagandha, on retrouve des alcaloïdes et des stéroïdes naturels dont les withanoloïdes qui sont associés à la longévité et aux fonctions sexuelles. (7) Il faut se souvenir que l’ashwagandha stimule et réchauffe le métabolisme, ce qui doit convenir à la personne qui en fait usage.

Tonique hormonal : L’ashwagandha supporte l’ensemble du système endocrinien, surtout la thyroïde et les glandes surrénales. Elle active le métabolisme et la production d’hormones, ce qui bénéficie en cas d’impotence, d’hypothyroïdie ou à la ménopause, par exemple. (8)

Propriétés : système immunitaire

Tonique immunitaire : il a été démontré que l’ashwagandha stimule certaines réponses immunitaires et qu’il protège aussi le système immunitaire. D’ailleurs cette plante a aussi révélé des propriétés anti-oxydantes et antipaludéennes.

Folklore et usages traditionnels

En ayurvéda, l’ashwagandha est reconnue comme calmante, réchauffante, tonique sexuel, fortifiante pour les tissus et le système nerveux. On l’utilise souvent en concomitance avec son équivalent dit féminin : le shatavari. L’une des façons les plus courantes d’administrer l’ashwagandha en ayurvéda est une décoction de racines longuement bouillies avec du lait et un peu d’épices. Cette plante est très bien connue et fait partie d’une foule de formules, de recettes et de préparations ayurvédiques classiques.

Dosages et modes d’utilisation

L’ashwagandha se consomme de plusieurs manières : en décoction, avec du lait (animal ou végétal), en capsule, en sirop ou en teinture. Cette plante tonique aux effets profonds et durables donnera de meilleurs résultats si on la consomme de façon régulière.

Décoction : On suggère de faire bouillir 10 g de racines dans ½ litre d’eau, additionné d’une tasse de lait (250 mL) et de réduire le tout par ébullition à environ 250 mL de liquide. La posologie est alors d’une ou deux tasses par jour de ce breuvage, entre les repas.

Mieux encore, la décoction peut aussi être accompagnée de quelques pincées d’épices comme le gingembre, la cannelle, le curcuma, le fenouil, la cardamome ainsi que d’un peu de miel. On préférera un lait végétal plutôt qu’un lait animal pasteurisé ou exposé aux antibiotiques, hormones et autres produits de l’industrie agro-alimentaire moderne. Il est aussi courant de n’utiliser que de l’eau pour la décoction d’ashwagandha.

Poudre : La poudre est souvent utilisée pour faciliter le processus de décoction mais on peut aussi l’ingérer via un smoothie, dans une compote, avec nos céréales ou toute autre nourriture. Un dosage raisonnable varie de 1 à 4 c. à thé, deux fois par jour.

Teinture d’alcool : Il est possible d’extraire les constituants de l’ashwagandha dans l’alcool mais le dosage nécessaire est souvent plus élevé que ce que l’on administre généralement en Occident. Une dose de 1 à 3 mL deux fois par jour est un minimum, la posologie exacte dépendant de la concentration de la teinture.

Sirop, capsules : Plusieurs produits à base d’ingrédients naturels sont disponibles sur le marché, surveillez de près les ingrédients et la quantité d’ashwagandha inclue dans une dose qui devrait atteindre au moins 1 g par jour. La posologie exacte sera déterminée suivant les indications de chaque produit.

Précautions et contre-indications

L’ashwagandha est une plante généralement sécuritaire et dont l’usage normal ne présente pas de problème à long terme, quelques milliers d’années d’usage médicinal à l’appui. Cependant, il faut observer les précautions suivantes :

Son effet peut se combiner aux sédatifs pour engendrer de la somnolence. Pour cette raison, on évite aussi barbituriques, anxiolytiques, antiépileptiques et autres médicaments connus pour leur effet d’endormissement. (9)

On suggère d’éviter de consommer l’ashwagandha pendant la grossesse à cause de la présence d’alcaloïdes, notamment. Les femmes en Inde l’utilisent tout de même, à des dosages raisonnables.

Cette plante indienne utilisée depuis plus de 2000 ans en médecine ayurvédique.

On l'appelle également le ginseng indien. Son nom signifie en sanskrit " qui a l'odeur du cheval " en référence non pas à son parfum, mais à son pouvoir de donner " la force d'un cheval "!
Elle possède également la réputation d'être aphrodisiaque et des recherches récentes lui attribuent des propriétés antimitotiques, c'est-à-dire anti-cancer, en empêchant la multiplication des cellules.

L'Ashwagandha est utile pour:

- La racine d'Ashwagandha est utilisée pour lutter contre la fatigue, notamment pour les convalescents.
- Ses propriétés sédatives en font une alliée pour lutter contre l'insomnie, l'anxiété et différents troubles nerveux.
- Elle est un des composés indispensable de tout traitement naturel pour stimuler le fonctionnement de la glande thyroïde dans les cas d'hypothyroïdie.
- Son action anti-inflammatoire est utile pour soulager les douleurs articulaires.
- Selon des chercheurs de chercheurs de l'Université Laval et de l'Université de Toronto, elle permettrait de ralentir le développement de la sclérose latérale amyotrophique (maladie de Lou Gehrig).

Propriétés :

L'Ashwagandha possède des effets qui peuvent être à la fois toniques et sédatifs. Employé à forte doses, elle est hypnotique. Elle possède des effets antistress, ou adaptogène, par la présence des acétylstérylglucosides contenus dans sa racine.

Elle favorise la résistance de l'organisme aux agressions et stimule le système immunitaire. Elle possède également des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires.

L'ashwagandha exercerait une action stimulante sur la glande thyroïde en augmentant la production de la T4 une hormone thyroïdienne. Cette action est renforcée par la consommation conjointe du Guggulipid, (Commiphora mukul), autre plante d'origine indienne.

Mode d'emploi :

On utilise la racine séchée puis coupée, soit sous forme de décoction, en teinture, sous forme de gélules de poudre ou d'extrait fluide en ampoules.

Décoction : 1 à 2 g de racine séchée pour une tasse. Faire bouillir 15 minutes et ensuite laisser infuser 10 minutes. Ne pas dépasser deux tasses par jour.

Teintures ou extrait fluides : 40 à 80 gouttes pour un verre d'eau. Jusqu'à 3 fois par jour.

Gélules : 350 mg (une à deux fois par jour) pour l'extrait en poudre et 125 mg pour l'extrait sec

Toute autre présentation, suivre les indications du fabriquant ou d'un professionnel de la santé.

 

http://www.ayurvedarevolution.com/ashwagandha-racine-de-vitalite/