Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
rusty james news
rusty james news
  • Le terme « complotiste » a été initié par la CIA pour décrédibiliser, dès 1967, toute personne réfutant les conclusions de la commission Warren, sur l'assassinat du Président Kennedy. developpe avec des documents de preuve
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog

 

90243223_3015402811831487_8561877086778687488_o (1)

3323033

coronavirus-patentes

images (19)

219-2199429_love-heart-beautiful-wallpapers-happy-valentines-day-nature

1025600_652515874786871_1894874949_o


nVskOPKB

téléchargement (100)

universal-biometric-identity-1024x576

91848411

téléchargement (11)

tree_horizon_sunset_128367_5000x2830

f04543b60ef77267e2b31c5f3920fbb0

photo-1542805700-2fadb851b97a

qxJUj0O

 

pIHMc8u

7kKizZj

ZcuYl3V


sea-beach-sunset-boats-red-sky-1080P-wallpaper-middle-size

night-sky-background-7047

sky-wallpaper-38

18557077_1435376306500820_5842715664996553589_n

 

 

798041343248-national-geographic-wallpaper-zealand-photo-waikawau-desktop-bigest-images

Firefox_Screenshot_2017-02-18T13-56-14

16195622_1077703329024709_5740688279216232976_n

sf

 

Pyramides-Gizeh

atlantide-compressor

Ancien-arbre-1

Ancien-arbre-2 - Copie

Ancien-arbre-3 - Copie

h21

h25

h25

h26

h27

SDSDS

SZSDFZFS

ZDZD

931270ecd7_50010171_bohr-heisenberg-aip-niels-bohr-library

don

 

1a686c3b37ddba12f5e282679288047b

62e74d09a526f5250c3c16f5bbb7d342

3a2057e1930aac61c9451db179973253

5aa85f74b15975d75e8a6d4e547b40b0

5c3e0b7842f37a0d63504d0a032ca422

5f6fce1a34d9027bdedb78ef0658a5af

9dbf5fc4a80275b619f44e3e7a8314d2

a37cf9c85664975cf3660c8f21f70899

a96a954487d536bd6f75942a6d02f5b9

a977356a4e04ae0cdaf4c67ca90d1939

ad9ee9f2e4a1d0e83945b78313c60f27

b7e27913185d0679a669ce0f634d95f0

Archives
8 mai 2017

Un documentaire effarant sur La maladie de Lyme et Borreliose

6b4888df4c5dbe60c81fb97fb4898b06

Un documentaire effarant

La maladie de Lyme, une maladie classée émergente,est source de débats et depolémiques. Un sujet qui a attiré l’attention d’Andy Abrahams Wilson et qui s’en est inspiré pour produire le film «Under our skin», qui est basé sur des faits réels. Ce documentai remet à l’évidence une histoire choquante qui met la Borréliose de Lyme sous les projecteurs.
   

La maladie de Lyme, une maladie trop souvent incomprise

Parmi les maladies capables de créer la discorde au sein de la société, la réalité de la Borréliose de Lyme choque aussi bien de part la souffrance silencieuse des sujets atteints que par ses statistiques. Médecins, politiciens, pharmaciens et industriels ont du mal à semettre d’accord sur son diagnostic et sont mis en scène dans «Under Our Skin». Le fait est que les manifestations de l’infection sont trop atypiques et nombreuses pour que de simples symptômes isolés puissent les identifier ou les différencier par rapport à d’autres pathologies. Souvent, elle est en effet confondue avec certaines maladies, comme la Fibromyalgie, l’arthrite, l’encéphalite, la maladie de Crohn, ainsi que beaucoup d’autres qui présentent les mêmes syndromes. Il arrive même qu’on la considère comme une maladie fictive ou psychiatrique, tellement, elle est incomprise. La mise en corrélation de ces fausses pistes et de ces erreurs de diagnostics a mené à un résultat évident : la propagation rapide de la maladie de Lyme.

Et selon le Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, quelque 27 000 nouveaux cas sont identifiés en France, soit un taux d’incidence annuel moyen estimé à 43 cas pour 100 000 habitants (http://www.sante.gouv.fr/maladie-de-lyme.html). Et d’après le CDC (centre de contrôle et de prévention des maladies), les cas ont doublé au cours de la période de surveillance de 1992 à 2006 aux États-Unis (http://repli.net/larticle/maladie-de-lyme). Une multiplication alarmante qui propulse la Borréliose de Lyme à la première place devant le VIH et le cancer du sein.

La borréliose de Lyme, source de controverses

Mise à jour, l’épidémie de Lyme devrait être maitrisée assez facilement, bien qu’elle soit répandue à l’échelle mondiale. Seulement, les efforts sont perdus dans des débats inutiles et des conflits d’intérêts, basés sur une faiblesse apparente du diagnostic biologique conventionnel, une absence de standardisation qui empêche toute forme de recherche unifiée cohérente, et des solutions hasardeuses qui penchent plus vers une logique commerciale que pour le service de la santé publique. Non-légitimés, des méthodes de diagnostic plus sensibles et des traitements plus efficaces sont malgré tout prônés par des laboratoires et des médecins, comme ceux du film documentaire «Under Our Skin», basé sur des histoires réelles.

Les experts mondiaux, les sociétés savantes reconnues par les autorités médicales et politiques tels que l’EUCALB pour l’Europe, le CDC et l’IDSA pour les États-Unis n’arrivent pas à se mettre d’accord. Tout cela, malgré l’apparition de nombreux éléments probants qui devraient les amener à trouver un terrain d’entente. «Under Our Skin» désigne du doigt les conduites scandaleuses qui incriminent les aspirations financières de ceux qui sont censés nous guérir.

De l'ombre à la lumière

En visionnant «Under our skin», il est facile de constater que l’histoire n’est pas uniquement jonchée de fatalité et de désespoir. C’est aussi un témoignage du courage et de la détermination dont doivent faire preuve de nombreuses personnes liées à la maladie de Lyme. 
Une attitude qui met à l’honneur les patients qui ont décidé de lutter jusqu’à la guérison, et leurs médecins qui n’ont jamais baissé les bras malgré les pressions du système de santé et de ses principaux industriels. Un montage de 104 minutes qui a gagné la place du meilleur film documentaire de Houston World Fest, de SONOM, de CAMDEM, d’OKANAGAN, de FARGO et du Health & Medical Media Awards.
 
Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité