atelier-ovaire

Des scientifiques de l’université de Nothwestern, à Chicago, ont implanté un ovaire imprimé en 3D à des souris stériles qui ont mis au monde des bébés en bonne santé. Un espoir pour les femmes infertiles ?

L’impression 3D semble être la baguette magique des temps modernes. Elle nous fait rêver de Mars, de réparation et semble investir des domaines de l’activité humaine. On le sait, l’impression 3D a bien avancé dans la reconstitution artificielle d’organes humains, notamment pour combattre les maladies. Un pas de plus vient certainement d’être franchi. Les chercheurs de l’université de Northwestern à Chicago viennent en effet d’utiliser l’imprimante 3D pour imprimer des ovaires dans un but reproductif. Le but étant de permettre à des femmes stériles de pouvoir enfanter. Pour ce faire, les chercheurs ont imprimé avec une encre gélatineuse, un ovaire artificiel dans lequel a été placé des follicules ovariens. Cet ovaire synthétique a ensuite été implanté chez des souris n’ayant pas d’ovaire. Et magie des sciences et des techniques, cela a permis aux souris d’ovuler et donc d’enfanter. La manœuvre a été couronnée de succès, les souris implantées ont donné naissance à des bébés en parfaite santé.

Il s’agit donc d’une avancée majeure qui pourrait permettre à des femmes infertiles d’avoir des enfants. Dans le monde, l’infertilité touche près de 80 millions de couples. Ils représentent en France, 15% de la population totale du pays. Une nouvelle qui devrait donc les réjouir. Toutefois, il est encore très tôt pour adapter l’expérience à des situations d’infertilité humaine. D’autant plus que la question est épineuse. La procréation est toujours une question sensible qui divise. En effet, il convient de toujours penser à l’intérêt supérieur de l’enfant à naître et de toujours garder à l’esprit que le corps humain est aussi le socle de la dignité humaine et qu’une éthique en la matière est essentielle.

http://www.atelier.net/trends/articles/un-ovaire-imprime-3d-pourrait-pallier-infertilite_445875